logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Second numerus clausus!

Aller en bas • 40 réponses • 2 pages • 1 2
rizo
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 182
Enregistré : 11/08/2003
Posté le 08/05/2004 � 16:21 notnew
je viens d'apprendre à ma fac que l'état veut resortir des tiroirs un dossier afin de nous obliger, enfin plutot de nous interdir de nous installer dans les regions ou il y a "trop" de médecins à la fin de nos études!!!
il parait que ce système est appliquer en allemagne. en gros apres toutes ces années d'études (où on se retrouvent +/- exilés à notre internat) on n'aurai meme pas le droit de choisir la ville où on veut vivre.
je sais pas vous mais je trouve qu'il y a de l'abus!!! dans les droits de l'homme il est marquer que tout homme à le droit de vivre ou bon lui semble!!!
une pétition circule dans ma fac, je suppose qu'il en est de meme un peu partout.

si qq a des infos sur cette nouvelle idiotie du gouvernement, parler nous en SVP.
merci.
_____
La plus gâchée de nos journée est celle où l'on n'a pas rit.
Top
Alfy
Modo à poils

Messages : 5573
Enregistré : 17/03/2002
Posté le 08/05/2004 � 16:46 notnew
Il y a une pétition qui circule dans les Corpos et BDE qui propose plutôt des mesures incitatives.
Top
Tama
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 6130
Enregistré : 06/08/2002
Posté le 08/05/2004 � 17:08 notnew
Je suis qu'en P1 donc j'ai pas compris toutes les subtilités de cette réforme en gestation, mais le législateur doit penser que tous les toubibs sont célibataires ? smilies On va s'exiler et laisser son conjoint dans sa région d'origine ???
_____
Interne power !!!!!!
Top
Dre Papillon
Cousine canadienne ;-)

Messages : 1015
Enregistré : 07/03/2002
Posté le 08/05/2004 � 17:20 notnew
Au Québec, c'est déjà comme ça...

Des mesures incitatives sont en place depuis longtemps, avec des bourses de plusieurs milliers de dollars (20 000$ je crois !) aux étudiants en médecine qui signent un contrat pour partir en région une fois leur diplôme en poche, sans compter une bonification de salaire de 15 à 25% dans lesdites régions. Ces mesures ne semblent pas montrer une satisfaction à long terme.

Si vous allez voir le film québécois "La grande séduction" qui est à l'affiche en France en ce moment et qui reflète la réalité d'ici, vous verrez que les régions sont aussi prêtes à trouver l'emploi du conjoint, la garderie des enfants, la maison où loger et à payer le déménagement !

Maintenant, la loi s'est durcie : on a toujours le droit de rester dans un endroit où il y aurait suffisamment de médecins déjà, mais alors on se fait soustraire 30% de salaire ! Je ne sais pas s'ils en ont profité pour abolir les mesures incitatives. La pratique médicale est également régie par la loi et un jeune médecin qui ne ferait que de la clinique privée (pas d'urgence, pas de centre pour personnes âgées, pas de visites à domicile, etc.) se voit aussi soustraire 30% de salaire.

Également après 5 ans dans un endroit éloigné, on pourrait ensuite s'installer où on veut sans pénalité.

Cette année, tous les diplômés en psychiatrie sont même interdits d'installation à Montréal, Québec et Sherbrooke !

Si ya pas de quoi être désabusé smilies

[Edité le 08/05/04 par Ebb]
_____
"Choisir, c’est se priver du reste." (André Gide)

"Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours." (Louis Pasteur)
Top
Tama
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 6130
Enregistré : 06/08/2002
Posté le 08/05/2004 � 17:24 notnew
Au Québec, c'est déjà comme ça...

Des mesures incitatives sont en place depuis longtemps, avec des bourses de plusieurs milliers de dollars (20 000$ je crois !) aux étudiants en médecine qui signent un contrat pour partir en région une fois leur diplôme en poche, sans compter une bonification de salaire de 15 à 25% dans lesdites régions. Ces mesures ne semblent pas montrer une satisfaction à long terme.

On a maintenant le droit de rester dans un endroit où il y aurait suffisamment de médecins déjà, mais alors on se fait soustraire 30% de salaire !

Également après 5 ans dans un endroit éloigné, on pourrait ensuite s'installer où on veut sans pénalité.

Cette année, tous les diplômés en psychiatrie sont même interdits d'installation à Montréal, Québec et Sherbrooke !

Si ya pas de quoi être désabusé smilies

Mais c'est dla dictature ? smilies (ai pas trouvé d'autre mot)
_____
Interne power !!!!!!
Top
Dre Papillon
Cousine canadienne ;-)

Messages : 1015
Enregistré : 07/03/2002
Posté le 08/05/2004 � 17:27 notnew
Bah, les médecins sont payés par l'État, non ? Et l'État trouve qu'il faut que la population puisse avoir accès à des soins partout, pas seulement à Montréal. Aussi à Rouyn-Noranda, Gaspé, Sept-Îles, Chibougameau, Kuujuak...

Je t'invite à regarder une carte du Québec, tu comprendras que la question du territoire n'est vraiment pas la même qu'en France smilies
_____
"Choisir, c’est se priver du reste." (André Gide)

"Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours." (Louis Pasteur)
Top
Tama
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 6130
Enregistré : 06/08/2002
Posté le 08/05/2004 � 17:47 notnew
_____
Interne power !!!!!!
Top
Dre Papillon
Cousine canadienne ;-)

Messages : 1015
Enregistré : 07/03/2002
Posté le 08/05/2004 � 17:51 notnew
Ben la Sécu te rembourse aussi quand tu vas voir un médecin libéral, sauf s'il est complètement déconventionné, non ?

Pour le Québec : ben dis-toi que ce truc vert là, c'est 3 fois plus grand que la France. On est 7 millions seulement dont le 1/3 si ce n'est la 1/2 habite entre Québec et Montréal, en bas à droite smilies

Il faut aussi ajouter que nos problèmes d'effectifs médicaux sont incroyablement plus criants qu'en France. J'ai lu cette semaine que pour une même tranche de population (de je ne sais plus combien), il y a 3 médecins en France et 1 seul au Québec...

C'est d'autant plus important de bien les répartir ici...

[Edité le 08/05/04 par Ebb]
_____
"Choisir, c’est se priver du reste." (André Gide)

"Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours." (Louis Pasteur)
Top
James H
Chef de pique-nique

Messages : 215
Enregistré : 31/03/2004
Posté le 08/05/2004 � 18:15 notnew
Ah oui en effet. Mais je rejoint l'avis de Tama : c'est un peu de la dictature, quelque part. Si on peut pas s'installer où on veut... Celà dit, c'est un peu une part de notre responsabilité aussi, je pense. Et puis il y a toujours le problème du/de la conjoint(e) aussi smilies. C'est pas si simple de pouvoir coordonner les 2.
_____
"La vie, même si elle est dure, est une belle aventure si on se bat pour qu'elle soit digne de soi" - Les Garçons Bouchers

"Opened mind for a different view, and nothing else matters" (James Hetfield/Metallica)
Top
Bertrand B.


Messages :
Enregistré : 01/01/1970
Posté le 08/05/2004 � 18:26 notnew
Je peux vous dire que si ca s'amorce comme ca ... va y'avoir du sport dans les rues ...

Les vieux croutons déjà installés sont pas contre ... tu m'étonnes ... ca va éloigner la concurence en plus ... Mais pour les autres ca va saigner ...

On en fait déjà assez pour nos prochains je trouve ... Si on renforcait l'éducation sur la santé ca irait bcp mieux ... fini les varicelle à 1h du mat ou les 38 depuis 1h aux urgences ... qui en plus vont revoir le MT le lendemain matin ... Et si les trous du cul du monde faisaient un minimum d'effort, ils seraient plus attractifs ...

B.
EditerSupprimerTop
DocNo
The Fusionator

Messages : 2161
Enregistré : 16/03/2001
Posté le 08/05/2004 � 18:30 notnew
le pb c'est qu'après 10 ou 13 ans d'études en ayanbt passé déjà 2 concours, t'es marié ou presque, parfois t'as déjà un/des enfants, t'as trouvé un petit appart à coté du CHU ou pas trop loin et madame/monsieur a un boulot dans le coin
Alors t'as pas envie de tout lacher pour travailler 12 hr par jour en pleine cambrousse sans école a moins de 20 km pour tes gamins, sans boulot pour madame, sans boulangerie....

Pourquoi on forcerait pas les boulangers, les cafetiers et la poste à regagner les zones desertées avant de forcer les médecines ?? smilies

[Edité le 08/05/04 par DocNo]
_____
Vivre et laisser vivre....
Interne en gynéco obs Saint Antoine

Top
Greg.
Ministre de la Santé

Messages : 828
Enregistré : 20/06/2001
Posté le 08/05/2004 � 20:21 notnew
C'est clair !
ca me fait franchement halluciner ces projets de réformes..

J'ai l'impression que les médecins, et tout cela uniquement parce qu'ils peuvent faire des feuilles de soins DONC coutent de l'argent, deviennent de plus en plus les boucs émissaires du système, et donc les cibles des réformes..
Mais faut pas déconner!! il est HORS de question qu'on se laisse faire! ca va faire quoi au final ? ca va faire que les médecins vont se mettre à détester la société qui les obligent à bosser ou elle veut bien..

Bon, ce message est un peu impulsif, mais ces perspectives sont hallucinantes.
Top
Changement
Chef des sévices

Messages : 327
Enregistré : 08/07/2003
Posté le 08/05/2004 � 22:26 notnew
Ne comptez pas sur moi.

[Edité le 21/08/07 par Changement]
Top
DocLoL
Chef des sévices

Messages : 413
Enregistré : 14/09/2003
Posté le 08/05/2004 � 23:27 notnew
A vrai dire ce n'est pas du tout ce que j'avais cru comprendre; il me semblait que le projet du gouvernement était "d'inciter" les tous jeunes docteurs à s'installer dans des zones "pommées" afin de rééquilibrer un taux moyen de médecins par habitants qui soit uniforme partout en france.

Donc il me semblait que ce projet consistait à subventionner ces dits médecins et non à les forcer.

Car je vois pas comment on peut forcer qq à resider qq part.

Non?
Top
DocNo
The Fusionator

Messages : 2161
Enregistré : 16/03/2001
Posté le 08/05/2004 � 23:33 notnew
le pb c'est que les mesures incitatives couteraient trop cher et ne regleraient pas le pb de fond (un coin paummé, même avec du pognon en plus restera un coin paummé)
Une des pistes serait de ne pas conventionner ceux qui ne s'installent pas où la sécu le veut
_____
Vivre et laisser vivre....
Interne en gynéco obs Saint Antoine

Top
Alfy
Modo à poils

Messages : 5573
Enregistré : 17/03/2002
Posté le 09/05/2004 � 00:27 notnew
et les officines ? ils ne peuvent pas s'installer où ils veulent... il faudrait demander à des pharma ce qu'ils en pensent ?
Top
asclepios
Désagrégé de médecine

Messages : 221
Enregistré : 21/02/2004
Posté le 09/05/2004 � 11:09 notnew
Je voudrais me faire l'avocat du diable sans me faire lyncher (c'est juste pour faire avancer la réflexion: c'est d'autant plus facile pour moi que pour l'instant je suis juste utilisateur, avant de devenir acteur, j'espère, du système)
N'y a-t-il pas une notion de service public dans la santé?
Un exemple: on sait qu'il y a besoin de tant de facteurs par année. Les derniers arrivés sont envoyés en priorité dans les zones déficitaires, en fonction d'un barème qui évolue avec le temps. Bon d'accord le facteur en question n'a pas fait 10 ans d'étude après bac, mais sur le plan humain ça doit être aussi dur d'être éloigné de sa région d'origine ( faire 5 ans ou plus à Paris quand on a son conjoint et ses enfants à Nantes ça doit pas être évident, non?) sans oublier que les postes au mouvement ne sont pas nécessairement proches de chez soi.
Et si en tant qu'enseignant je désire être muté dans les htes alpes, il faudra que j'attende d'être à 10 ans de la retraite, pour avoir le barème suffisant. ETC...
Pour l'instant, les autorités essayent d'inciter l'installation en région déficitaire mais rien ne se passe. Moi je dis que c'est aux médecins (et futur)de se prendre en main et pourquoi pas d'organiser un système de barème ( peut-être en fonction de la spé et du classement à l'enc, j'en sais rien, moi) mais avant que cela ne vienne d'ailleurs.
Quoi qu'il en soit on peut parler de manque de prévoyance des autorités (cf. NC).Ex:
On parle de la région PACA comme étant en sureffectif mais d'ici une dizaines d'années la moitié des médecins seront à l'âge de la retraite ou pas loin, comme quoi...
J'ai oublié:
Certains villages paumés offrent des conditions sympas d'installation pour des boulangers ou des épiciers mais y a pas foule.

[Edité le 09/05/04 par asclepios]
Top
LO
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 62
Enregistré : 22/01/2004
Posté le 09/05/2004 � 11:41 notnew
Ascepios,

tu parles de service public, de facteur et d'enseignant, en bref des fonctionnaires que l'Etat place en fonction de ses besoins.
Mais, je te rappelle qu'un médecin n'est pas fonctionnaire et ne fait pas partie du service public. Il n'a pas l'emploi à vie, ne finit pas à 16h30 et n'a aucune protection salariale (je parle des libéraux bien entendu).
Je crois qu'il ne faut pas tout mélanger. Dans le cas d'une incitation à aller dans certaines régions, les médecins auont les inconvénients du fonctionnariat mais en aucun cas les avantages ...
Top
Changement
Chef des sévices

Messages : 327
Enregistré : 08/07/2003
Posté le 09/05/2004 � 12:09 notnew
Le temps change.

[Edité le 21/08/07 par Changement]
Top
DocNo
The Fusionator

Messages : 2161
Enregistré : 16/03/2001
Posté le 09/05/2004 � 14:07 notnew
résoudre le pb de fond, c'est a dire rendre les coin paumé plus attractif en ne fermant pas les services publics et les écoles par exemple, en aidant les petits commerçant a rester ouvert, en désenclavant certaines zones..
Rendre les zones où personne ne veut aller - les médecins comme les autre - attractives et les gens, dont les médecins, y retourneront.
_____
Vivre et laisser vivre....
Interne en gynéco obs Saint Antoine

Top
asclepios
Désagrégé de médecine

Messages : 221
Enregistré : 21/02/2004
Posté le 09/05/2004 � 14:30 notnew
Je maintiens:
Santé: service public c'est à dire service rendu au public.
Je ne veux surtout pas rentrée dans le débat public vs privé, mais en général ceux qui en disent le plus de mal sont ceux qui ne sont pas fonctionnaires.
Ce que je disais, c'était pas pour comparer (ou alors il faut tout comparer y compris les revenus), c'était pour expliquer que si les médecins n'essayent pas de régler le problème eux-mêmes, les pouvoirs publics le feront pour eux et pas de façon consensuelle.
Quant à savoir si les mesures incitatives coûtent cher, et ben ça risque pas puisque ça n'intéresse pas grand monde.
Encore un pavé dans la mare:
Quand les médecins ont demandéune augmentation de la consultation, on ne s'est pas demandé si ça allait coûter cher (600 millions d'euros seulement) sans compter certaines exonération de charges sociales et,donc, la prime de 10 000 euros par an pendant 5 ans pour l'installation en zone déficitaire (si j'en crois les infos).
Maintenant, sans minimiser le boulot des toubibs ni le temps qu'il a fallu pour y arriver, à un moment où l'on demande beaucoup de sacrifices aux plus modestes (et c'est pas les médecins, quand même!), je pense qu'il doit y avoir moyen de s'entendre sur une juste répartition des médecins sur le territoire.
Encore une proposition, mais c'est en vrac:
de jeunes médecins pourraient avoir accès à des cabinets médicaux tenus par l'état ou les collectivités, pour une période donnée sans autre souci que de soigner les patients(pas de cotis., pas de paperasse).
Je sais pas moi, je trouve qu'il est normal de se plaindre, mais je préfère l'attitude qui consiste à essayer de trouver des solutions.
Je m'excuse si j'suis un peu virulent mais je sais que quand on est dans une "corporation" on ne se soucie pas de voir si il existe des situations pires que la sienne.
Tant pis si je suis grillé.
Top
Aller en haut • 40 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter