logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[médecine] Etudes médicales et modulation de la personnalité...

Aller en bas • 9 réponses
Nausicaä
Interne

Messages : 99
Enregistré : 30/12/2005
Posté le 03/10/2007 � 17:09 notnew
En fait je me demandais pour ceux qui sont déjà plus ou moins avancés dans les études medicales, la façon dont celle-ci avait modulé leur personnalité si c'était le cas, surtout au niveau de la sensibilité...
Vous devez en voir des vertes et des pas mûres à l'hopital et n'avez-vous pas peur à la longue de devenir trop "endurcis" et insensibles ?
Donc voilà juste pour connaître l'effet de ces études sur le caractère même si l'impact par rapport à un évènement donné est propre à chacun...
Merci ^^
Top
Mabulle
Reine de zouaves

Messages : 3250
Enregistré : 30/09/2004
Posté le 15/10/2007 � 12:51 notnew
j'suis qu'en D1 mais je peux te dire que niveau sensibilité/émotivité... j'en ai à revendre...
(et pas qu'un peu!)
_____
"N'appelle pas le médecin, je ne déraille pas. Je dis ce que je pense, c'est tout"

Mabulle la callas ;-)
Top
Ti CluBBeR
Ministre de la Santé

Messages : 911
Enregistré : 08/07/2003
Posté le 15/10/2007 � 20:03 notnew
c'est vrai que ces études endurcissent pas mal...on voit bcp de choses "pas belles" et on apprend à continuer de vivre en dehors de l'hopital malgré tout,car il est important de ne pas se laisser bouffer par son boulot!
moi,je ne suis pas sans coeur,mais c'est vrai que sorti de l'hopital,j'essaie de penser le moins possible aux choses tristes que j'y ai vu,meme si c'est pas toujours évident!
bref,j'en suis convaincu,ça endurcit pas mal!sans pour autant devenir un monstre inhumain,c'est juste un plus grand controle des émoitions!
_____
"L'épreuve est nécessaire à la connaissance de soi"
Sénèque

Top
Darkristouf
jeune padawan

Messages : 2285
Enregistré : 11/09/2003
Posté le 16/10/2007 � 19:58 notnew
je suis d'accord avec doud, ça blinde pas mal même si on devient pas des pierres non plus smilies (ya tjs des trucs durs à vivre ou à voir)
_____
Néo-interne à Paris, Ex-Bichatte(Paris7) _ SM des forums Remède
Top
skye
Chef de pique-nique

Messages : 192
Enregistré : 10/01/2005
Posté le 16/10/2007 � 21:12 notnew
autre petite question:
en tant qu'externe, si vous tombez sur des internes con dont vous faites le chien-chien, n'y a t'il pas un lavement de cerveau qui vous demotive et qui vous fait devenir...con?
_____
J'aime les bananes parce que il y a pas d'os dedans


Top
Ti CluBBeR
Ministre de la Santé

Messages : 911
Enregistré : 08/07/2003
Posté le 17/10/2007 � 22:45 notnew
pour ma part,j'ai globalement eu de bons internes...pour les mauvais,soit ils sont sympas mais pas très compétents,auquel cas "tant pis" mais ils nous emmerdent pas,ou alors j'ai eu un ou deux internes super mauvais et méprisants,envers tout le monde d'ailleurs,externes comme paraméd,patients et familles...auquel cas je fais le strict minimum et je l'aide le moins possible...et oui c'est donnant donnant!mais ça m'est arrivé qu'une fois vraiment!
après moi je suis pas relou avec les "petits",j'ai adoré avoir des D1 motivés l'an dernier c'était super sympa!j'espère pas devenir con l'an prochain en tant qu'interne,mais je vois pas pourquoi...le caractère ne change pas du tout au tout!
_____
"L'épreuve est nécessaire à la connaissance de soi"
Sénèque

Top
Tama
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 6130
Enregistré : 06/08/2002
Posté le 17/10/2007 � 22:49 notnew
+1 avec doud il a tout dit smilies
_____
Interne power !!!!!!
Top
Medic
Désagrégé de médecine

Messages : 266
Enregistré : 07/04/2003
Posté le 20/10/2007 � 00:00 notnew
Je ne crois pas que la personnalité change, par contre à mon sens avec le temps on n'est pas sensible aux mêmes choses : avec l'expérience le regard change, on perçoit des choses dont on n'avait même pas conscience avant, et à tort ou à raison on accorde moins d'importance à d'autres choses.
A nous de ne pas perdre de vue ce qu'on considère comme vraiment important, et ce n'est pas toujours si facile que ça...

[Edité le 20/10/07 par Medic]
_____
Quelle est la différence entre Dieu et un médecin ?
- Dieu ne s'est jamais pris pour un médecin...

Top
YunYun
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 23/09/2007
Posté le 27/10/2007 � 18:06 notnew
A mon faible niveau de D2, je peux tout de meme constater que les études médicales sont un bon remede contre la timiditésmilies
Affronter des patients désagreables en restant stoïque, assurer devant tes chefs aux staffs, aux visites... tout ça c'est bon pour la santé smilies en ce sens oui, la médecine module un peu la personnalité. Par contre je ne pense pas qu'on puisse y perdre notre compassion ni notre générosité. Evidemment l'émotivité est remodelée, on doit être en pleine possession de ses moyens quand c'est nécessaire...

_____
"Un petit mot sur la contraception orale. J’ai demandé à une fille de coucher avec moi et elle a dit “non”."
"Ce n'est pas que j'aie vraiment peur de mourir, mais je préfère ne pas être là quand ça arrivera."
"La différence entre le sexe et la mort, c'est que mourir, vous pouvez le faire seul, et personne ne se moquera de vous."
Woody Allen, mon maître.
Top
JRH
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 73
Enregistré : 30/10/2007
Posté le 31/10/2007 � 00:40 notnew
Voilà un topic intéressant.

C'est assez variable.
Certains encaissent médecine avec une compliance étonnante.

D'autres (comme moi), se blindent pas mal.
Les études de médecine ne nécessitent pas forcément une intelligence phénoménale.
Ca en aide certains qui vivent dans l'instant, sans se poser de questions. Parfois, je les envie, ces imbéciles heureux ^^.

Si tu commences à réfléchir de manière philosophique sur le monde qui t'entourre, tu risque de trouver bien des illogismes dans la médecine, et de parfois te sentir très mal à l'aise.

Côté sensibilité :

A priori, je dirais que c'est variable selon la façon dont tu mémorises les choses.

Plonge dans tes souvenirs, et regarde si tu as tendance à mémoriser les choses positives ou négatives dans ta vie.
Car des choses négatives, tu en verras une quantité inimaginable en proportions galactiques.
Si tu ne retiens pas les évènements positifs de la journée, c'est directement direction dépression nerveuse.

Côté intellectuel :

Réfère-toi à la chanson de brassens pour plus d'informations
http://www.paroles.net/chansons/22466.htm

La médecine accentue les traits intellectuels. Soit tu deviens assez philosophe, soit tu deviens un gros boulet.
(Tu pourras en trouver certains dans les confins de ce forum section "forum par fac").

@+ ^^
_____
"Sans un grain de folie, il n’est point d’homme raisonnable" (François VI, duc de la Rochefoucauld 1613 - 1680)
Top
Aller en haut • 9 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter