logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Mort en P1 a besancon

Aller en bas • 35 réponses • 2 pages • 1 2
Figaro
Ministre de la Santé

Messages : 973
Enregistré : 21/07/2004
Posté le 18/12/2004 à 23:14 notnew
Allez, n'y pense plus. Tu auras toute la vie pour penser à son geste, crois-moi, tu y penseras encore pendant suffisamment longtemps pour mettre ces idées de côté pour l'instant.
Et enfin, si tu te sens déprimer aussi, viens faire un dernier tour sur Remede.org, on te changera les idées smilies.

Bon courage.
Top
sophiepouick
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 707
Enregistré : 28/02/2002
Posté le 19/12/2004 à 14:35 notnew
Dark splanchnique, ces idées traversent la tête de tous le monde, ou alors, jsuis pas bien, c'est humain mais je comprends ton déespoir vis à vis de ton camarade, et si seulement on s'en était rendu compte!

Et c'est bien facile de dire qu'il faut consulter mais déjà, faut reconnaitre que ça va pas, ensuite, faut oser et avoir les sous (en p1, hum), svt d'une façon ou d'une autre, les parents deviennent au courant et tu n'as pas envie, ensuite, c'est un constat d'echec car tu demande de l'aide et quand tu es en medecine, je trouve que c'est encore plus dur car tu te dois d'etre fort pour aider les autres, enfin, pleins de choses qui font que cette démarche peut paraitre insurmontable!

Ceci étant, justement, c'est une preuve de courage que de crier au secours à tps, et je pense que rien qu'en répandant cette idée que psy n'est pas tjrs égal à fou, on fera avancer les choses et éviter des drames comme celui ci qui te tordent le coeur!

[Edité le 19/12/04 par sophiepouick]
_____
Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c'est malhonnête.

Quand on est sûr d'avoir raison, on n'a pas besoin de discuter avec ceux qui ont tort.
Top
Zipacna
Chef des sévices

Messages : 321
Enregistré : 16/06/2004
Posté le 19/12/2004 à 15:19 notnew
Pour la préselection à l'entrée de la P1:

- c'est impossible, une faculté ne peut sélectionner à l'entrée, c'est la LOI (par contre rien n'empêche de sélectionner en cours de cursus). Il faudrait alors faire sortir la médecine de l'université, et à ce moment là rien ne nous protègera de l'avènement d'Ecoles de Médecine supraélitistes encore plus suicidogènes que la P1.

- reporter la sélection sur les années de lycée, sachant qu'en France il y a une inégalité flagrante entre les lycées? sélection au niveau bac = on devra foutre un grand coup de pied dans la fourmilière des études secondaires, et ça les intérêts catégoriels ne sont pas prêts à l'accepter. Parce que les sélections au niveau bac, il n'y a rien de plus dégueu. Regardez comme certains se font du fric avec les prépas orthophonie etc... La P1 est là pour assurer l'égalité des chances entre les gens qui sortent de lycées avec des niveaux ultra variables. Eh les actuels P2 ou P1 carrés, ça vous aurait plu de perdre vos chances de devenir médecin à cause des grèves 2003 et du merdier du bac 2003? Je rappelle que dans certains lycées UN MOIS DE COURS a sauté alors que dans d'autres il n'y a pas eu grève... Au Japon il y a par exemple sélection à l'entrée de l'université. Et bien dans les lycées publics, chaque classe étudie exactement la même chose à la même seconde, le programme est sacré, la liste des exercices est commune à tout le pays. Vous croyez vraiment que ça peut marcher comme ça en France?

Sinon, la cellule d'aide psychologique ça existe déjà dans certaines universités. A Strasbourg ça s'appelle le CAMUS : Centre d'Aide Médico-psychologique des Universités de Strasbourg.

On ne peut pas expliquer totalement un suicide, OK. Et encore moins dire : "un P1 se suicide -> la P1 est responsable". Encore une fois, des concours, il y en a pour énormément de filières : du concours de P1 au CAPES en passant par les concours d'école d'ing. Ce qui déconne, ce n'est pas la notion de concours.

C'est d'une part la P1 telle qu'elle est organisée : l'insignifiance tue autant sinon plus que le stress. Savoir qu'on ne deviendra pas médecin parce qu'on ne maîtrise pas son anatomie, ok, ça se tient. Mais parce qu'on ne maîtrise pas des trucs insignifiants quant au métier de médecin comme certains cours de SH que je me suis tapé (les primates ...), ça, ça le fout mal!

C'est d'autre part tout une tendance sociale à la glorification de la réussite individuelle... Réussit ou crève... C'est quand-même dingue qu'on trouve le cheminement de pensée "je vais rater je me tue" logique ou valide... C'est à côté de la plaque. RIEN, AUCUN échec ne doit justifier qu'on mette fin à ses jours... Comment les jeunes pourraient le savoir si la mythologie ambiante leur instille le contraire?

Bref je pense aussi que le soutien et l'accompagnement sont les meilleurs solutions. Et aussi une REFONTE de la P1..

[Edité le 19/12/04 par Zipacna]

[Edité le 19/12/04 par Zipacna]
_____
Zipacna (néoD1)
élu CEVU à Strasbourg 1

Top
Koinkoin
Chef des sévices

Messages : 374
Enregistré : 05/10/2003
Posté le 19/12/2004 à 18:02 notnew
Pour la préselection à l'entrée de la P1:

- c'est impossible, une faculté ne peut sélectionner à l'entrée, c'est la LOI (par contre rien n'empêche de sélectionner en cours de cursus). Il faudrait alors faire sortir la médecine de l'université, et à ce moment là rien ne nous protègera de l'avènement d'Ecoles de Médecine supraélitistes encore plus suicidogènes que la P1.

[Edité le 19/12/04 par Zipacna]

[Edité le 19/12/04 par Zipacna]

J'aimerais juste te dire que ca existe : INSTITUT CATHOLIQUE DE LILLE ! (en passant doit avoir de la magouille parceque l'an dernier avec 17 de moyenne dans toute les matiére scientifique j'ai pas été pris....)

merci a sophipouik pour tes element de reponse qui mont fait refléchir a la situation.

_____
Ancien plein de trucs.
Top
Alfy
Modo à poils

Messages : 5573
Enregistré : 17/03/2002
Posté le 19/12/2004 à 21:23 notnew
Et comme son nom l'indique, c'est pas une université... et ça n'a rien à voir avec le sujet initial

recentrons, recentrons smilies
Top
SamFeather
Chef des sévices

Messages : 339
Enregistré : 07/07/2004
Posté le 20/12/2004 à 16:22 notnew
Pour la préselection à l'entrée de la P1:

- c'est impossible, une faculté ne peut sélectionner à l'entrée, c'est la LOI (par contre rien n'empêche de sélectionner en cours de cursus). Il faudrait alors faire sortir la médecine de l'université, et à ce moment là rien ne nous protègera de l'avènement d'Ecoles de Médecine supraélitistes encore plus suicidogènes que la P1.

[Edité le 19/12/04 par Zipacna]

[Edité le 19/12/04 par Zipacna]

J'aimerais juste te dire que ca existe : INSTITUT CATHOLIQUE DE LILLE ! (en passant doit avoir de la magouille parceque l'an dernier avec 17 de moyenne dans toute les matiére scientifique j'ai pas été pris....)

merci a sophipouik pour tes element de reponse qui mont fait refléchir a la situation.


Je connais une fille qui est entré qu'avec à peine 10... il y a magouille
_____
#Tunisie #Poesie
Top
yopyop
Doyen

Messages : 565
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 20/12/2004 à 17:11 notnew
Pardonnez mon ignorance mais c'est quoi l'institut catholique ???
Top
ptite_mam
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 316
Enregistré : 23/03/2004
Posté le 20/12/2004 à 18:28 notnew
Euh bon, c'est un problème très complexe et il faut absolement ne pas tomber dans des conclusions trop hatives ... Un suicide n'est jamais une bonne nouvelle mais : je ne suis pas certain qu'il y en ai plus en médecine qu'ailleurs, je ne suis pas certain non plus qu'on puisse avoir des certitudes sur les motivations profondes de ce style de geste et l'attribuer uniquement au facteur professionnel (même les proches d'un suicidé sont souvent dans l'incompréhension).
Bref, il faut passer le cap de l'émotion, relativiser ce cas là et le replacer dans le pb général du suicide. Pas simple de ce faire une réelle idée c'est sur.

B.

j'allais dire la meme chose.

je rajouterais que je pense qu'il ne faut pas trop vite sauter a la conclusion et que avant de juger il faut savoir ce qu'il se passait vraiment.
Aucun de nous ne connait cette personne et il y avait certainement aussi d'autres choses que la P1 et les exams qui l'ont poussé a l'acte (problemes perso, sentimentaux, familiaux???? )
Perso je connais qq personnes depressives dont plusieurs sont passées a l'acte. Mon amie d'enfance (qui n'a jamais fait d'etudes superieures), un amie (qui a fait une tentative de suicide en 6eme annee de medecine) une autre amie dans une autre ecole, et meme une fille que je ne connaissais que de vue qui, quand gt en P1, s'est suicidée alors qu'elle etait en P2 (pourquoi? Ne me dites pas que là ct la pression des examens et de la selection smilies )

Franchement je pense que meme s'il n'y avait pas eu la selection (ou si il avait ete dans une autre filiere) ce jeune homme avait de graves problemes et qu'il serait sans doute passé a l'acte un jour ou l'autre.
Je pense qu'il faudrait + developper les cellules d'ecoutes pour adultes (quelque soit leur situation), c une lacune de notre systeme de soinsmilies , meme si cela serait encore insuffisant

[Edité le 20/12/04 par ptite_mam]
Top
Alfy
Modo à poils

Messages : 5573
Enregistré : 17/03/2002
Posté le 20/12/2004 à 20:46 notnew
Soyons clair (puisque tout le monde n'a pas compris smilies )

Sujet = Mort en P1 à Besancon

Donc = Discussions sur La Catho = RIEN A VOIR !!!

Merci d'avoir lancer un nouveau sujet ou mieux d'avoir utilisé la fonction rechercher smilies

C'est pas possible, vous ne savez pas comment fonctionne le net ?!?
Top
SamFeather
Chef des sévices

Messages : 339
Enregistré : 07/07/2004
Posté le 20/12/2004 à 20:50 notnew
De toute façon il n'y a rien à en dire si la P1 n'a rien à voir avec son suicide. De toute facon il faudrait connaitre le vécu de la personne. Je crois que ce post ne donnera qu'un débat stérile...
_____
#Tunisie #Poesie
Top
Ptithom
The Ronfling Machine

Messages : 2835
Enregistré : 17/08/2002
Posté le 20/12/2004 à 20:57 notnew
Et voila le sujet revient tous les ans :s c'est terrible!!!!!
P1 et suicide: ne fermons plus les yeux; réagissez!!

Est ce vraiment la P1 qui est au centre du suicide???? moi j'en doute franchement, c'est p'etre la goutte qui a fait déborder le vase, mais la seule raison ca m'étonne...
Dans tous les cas c'est bien triste d'en arriver la et ne pas arriver à instaurer un dialogue avant le passage à l'acte...
Des suicides il y en a tous les jours, mais bon il est difficile parfois de détecter les gens qui vont passer a l'acte! Et puis combien de personne refusent toute aide??? beaucoup plus qu'on puisse les imaginer et c'est là le souci! Chaque être humain est différent et donc chacun exprime son désespoir de telle ou telle maniere! Parfois c'est facile de voir le malheur des autres et donc c'est là qu'il faut agir en urgence pour leur apporter soutien et leur éviter le passage a l'acte! Mais qqn qui ne se plaint jamais, qui fait tout pour que ca ne reste qu'a l'intérieur de lui, c'est dur et la on les voit pas souvent!
Chez les jeunes; bien souvent c'est surtout ce que j'appelle des 'appels au secours' avec juste prise de qq médicaments et c'est la qu'il faut agir et surtout ne pas laisser ces personnes partir sans suivi! mais bon le manque de psy la se retrouve...
QQn qui veut se suicider sans se rater, il a l'embarra du choix... et la que faire? J'ai pas de solution... un dépistage est imppossible! :s

C'est là que le role des médecins généraliste est important, arriver à détecter des troubles chez les jeunes! dur travail!
Apporter des soutiens, des cellules d'écoute! Bien sur qu'il le faut, mais bon faut voir le monde qui fait du volontariat! minime! Combien de personne fait du volontariat en médecine??? très peu d'étudiants...

C'est toujours facile de dire 'c'est terrible un suicide', mais que font la plupart des gens quand ils voient qqn pleurer dans la rue,... rien, ils passent avec la plus grande indiférence!
Bref le suicide est toujours un sujet tres difficile a traiter, car chacun a sa propre vision des chose, mais il me semble qu'une chose est importante, c'est la communication!Si déja en P1 les étudiants ressentaient moins cette pression du concours ca aiderai je pense!

Bref je vais paraitre dur copmme toujours sur ce sujet apparemment, mais bon des qu'il y a un étudiant en médecine qui se suicide, on en fait tout un plat! Y'a pas qu'en médecone qu'il y a des suicides! Combien y a t il de suicide par jour en France? beaucoup trop je suis d'accord! Des qu'il y a un suicide d'un P1, on met ca automatiquement sur le dos de la p1! C'est vrai que la P1 c'est dur psychologiquement, mais bon tout de même...

Apparement cette personne avait des troubles psychologiques depuis qq temps, as t-elle été suivie? comment était son entourage face à cela? Est ce que qqn était la pour l'écouter et la soutenir?...
Bref que de questions pour souligner le role tres important de l'aide apportée aux personnes en difficultés, savoir être humains et s'interesser aux autres, ne pas alisser qqn dans la merde! Un moment d'écoute, ca peut paraitre long, mais bon si on a été la au bon moment, ca peut permettre d'éviter de tels drames! non?
_____
Toujours OSER, savoir parfois CEDER, mais jamais RENONCER!
Ne pas opérer qqn le jour se sa mort! (chir ped de Limoges)

Top
Murddoc
Doyenne (espèce rare)

Messages : 486
Enregistré : 24/05/2004
Posté le 23/12/2004 à 00:07 notnew
C'est vraiment du bo gachi ce que je li ici....
C'est dingue ce qui se passe dans les amphi rempli de personne qui ne vivent que pour soulager la souffrance et qui n'ont d'autre choix que de se taper les 1 sur les autre pour réussir ce putain de CONcour!
A Gre, c'est pareil que partout...les amphi sont blidés, les carrés surexités, les profs desepérés...
Franchement, en étant en P1, j'avais plus l'impression d'etre dans une arrène... Je dis pas que l'ambiance n'est pas bonne, au contraire! Mais la pression est vraiment paralisante pour certain qui ne sont pas forcement tjs au courant!
Je pense qu'il faudrai augmenter les informations dans les lycées...Faut que les gens arrete de s'engouffrer en Med parce qu'ils ne savent pas quoi faire!!!!smilies
Pis les gens qui sont en P2 ou plus, fo qu'il fasse comme à Gre, une ligne d'écoute, une cellule sociale, etc....

Y'en a marre que des gens perdent de leurs vies la difficulté de ce concour! C'est vraiment trop dommage!!!!smiliessmiliessmiliessmiliessmiliessmiliessmiliessmilies
_____
si un jour t'as l'impression d'être une grosse merde, n'oublies jamais qu'un jour tu as été le spermatozoïde le plus rapide et le plus valeureux de la bande

FREE TIBET - TIBET LIBRE - FREE TIBET - TIBET LIBRE - FREE TIBET - TIBET LIBRE
J'AI DES LIVRES ECN A VENDRE:CONTACTEZ MOI ;)
Top
cardioboss
Chef de pique-nique

Messages : 163
Enregistré : 24/12/2002
Posté le 23/12/2004 à 00:29 notnew
Il faut peut etre aussi rajouter la prssion mise par les parents.. Pour parler de mon expérience en P1 à Nantes, j'ai bossé comme un malade, j'ai pas été classé au ccr... Donc j'ai pas fait 2 ans sinon ça aurait été du gachi pur.. Et j'avais personne pour me pousser betement à redoubler... J'ai fais le choix vraiment seul de partir en prépa kiné, du coup je suis en kiné et très content d'y être..... Ca aurait peut etre été différent si mes parents m'avaient "forcé" à redoubler médecine.. En plus, ceux qui font médecine n'ont "jamais" décu leurs parents.. C'est donc très dur de dire "NON je peut pas le faire" à ses parents... Du coup, la pression monte et on n'arrive plus a gérer la pression qu'on a jamais eu auparavant...
_____
Si tu voyais toutes les couleurs que la nuit donne à mes fantasmes
tu verrais qu'au fond d'mon coeur c'est pas vraiment un palace
mais qu'on y a fait les poussières et si tu fais pas trop la fier
il reste encore une grande place just'à côté du cimetière. (Mano Solo, IN THE GARDEN, 2007)
Top
Serval21
Jeune Carabin

Messages : 18
Enregistré : 26/07/2004
Posté le 26/12/2004 à 14:25 notnew
Il est vrai qu'il serait trop facile d'imputer cela à la P1, c'est une façon de dissimuler le vrai problême, et peut- être même pour certains de diminuer leur responsabilité, de se dédouaner face au problême du suicide en général, "c'est la faute à la P1, c'est parce qu'il s'est fait plaqué..., ah ben nous on a rien vu, c'est pas notre faute" Quand une personne fait un tel passage à l'acte, c'est signe d'1malaise, voire d'1mal-être plus profond, indétectable si la personne est isolé car personne n'est là pour le voir. On n'a du mal à se dire que la personne a manqué d'écoute, de personnes autour d'elle; et on préfère trouvé des facteurs externes, car en fait on a peur de trouver un tel cas dans sa famille, et vu qu'on ne préfère penser que ça puisse être de notre faute (on n'était pas assez là quand on aurait pu l'être...), on trouve une autre raison bouc émissaire. Les personnes suicidaires ont un vécu qui les rende fragile psychologiquement, ont un jugement négatif d'elles-mêmes(auquel le vécu peut avoir une importance), ne trouvent plus de choses positives dans leur vie, peuvent penser être un boulet, et il est clair que la pression de études, la difficulté qu'on éprouve face à elles, voir une certaine solitude n'arrange pas les choses, mais les réels causes sont plus profondes que cette question des études, et il ne faut pas minimiser ainsi le problême, et faire ainsi qu'il perdure. Ces personnes ont besoin d'être entouré.
Si quelqu'un a de telles idées, je lui conseillerai de penser aux différents talents et qualités qu’il possède, à ce qu’il a, a eu et pourrait avoir dans sa vie de positif, et de penser aux personnes(amis, famille) pour qui il vaut quelque chose et qu’un tel acte pourrait effondrer ; en cas de dépression grave, penser à ça selon moi peut aider à tenir car ça donne des raisons de vivre (même si sur le coup, on se concentre sur le négatif, il faut se forcer à trouver du positif car on en trouve forcément).
Et pour ceux qui déprime pour le concours, lors de ma 2ème P1, le premier matin des 2èmes partiels, je pensais tellement ne rien avoir du tout comme place que je ne voulais même pas aller aux épreuves, et au final, j’ai eu une place en école de sage-femme dont je suis très content, donc ne désespérez pas si vous pensez que vous allez rater votre concours, jouez crânement votre chance jusqu’au bout(« aide-toi, le ciel t’aidera ») vous avez toujours une chance d’avoir votre concours.
En espérant avoir apporté, portez-vous tous bien, Tchô !
_____
"Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage"
Sacha Guitry
Top
Kris
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 836
Enregistré : 28/05/2003
Posté le 01/01/2005 à 16:04 notnew
N'empêche qu'à Brest ya une interne qui a fait sa thèse sur la déprime des étudiants en médecine, et selon son études presque 50% des interrogés étaient déprimés, voire même dépressifs. Selon elle c'est du à la pression du concours de p1 et de l'ENC, aux situations difficiles rencontrées à l'hopital,...
_____
Christelle, D3 à Brest.


Top
Aller en haut • 35 réponses • 2 pages • 1 2
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter