logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Réponse (coup de gueule) aux messages sur la musicothérapie

Aller en bas • 36 réponses • 2 pages • 1 2
poussycat
Bizute (future carrée)

Messages : 7
Enregistré : 11/05/2005
Posté le 12/05/2005 à 14:17 notnew
Qu'est-ce qui me plaît ds la musicothérapie...
Je ne suis pas encore énormément renseignée sur le sujet, ayant découvert son existence à la rentrée grâce à un article ds le journal, ms ce qui m'a frappé, ben c'est l'association musique/médecine, j'ai fait une PCEM1 l'année dernière, et cette année, je suis en musicologie.
La médecine et la musique, se sont mes 2 domaines "phares" si on peut dire ainsi.
Je trouve que stimuler les gens à l'aide de la musique c'est une idée géniale, il me semble que la tendance est à l'association en ce qui concerne la médecine ces dernières années et je trouve l'idée très bonne.
Pr ce qui concerne la musicothérapie, si on regarde bien, la musique est omniprésente ds notre vie de ts les jours, rares sont les gens qui n'en écoutent jamais, elle a une place de première importance, enfin, surtt ds la mienne..
Et il a été montré que les patients qui souffrent d'autisme (et pas qu'eux) sont capables au bout d'un certain nombre de séances de répondre à des stimulations sonores, vibratoires faites par des instruments ou par la voix, et qu'en étudiant les zones de leur cerveau, on observe des zones d'activité répondant aux stimuli imposés par la musique. On a ainsi vu des enfants autistes capables de répondre aux stimuli et d'avoir, le temps d'une séance, un comportement "normal".
Je pense que les médecins de demain ont tout intérêt à associer leurs efforts ac d'autres métiers, tels que les arts en général, et pas que la musique, parce qu'ils ont tout à gagner.
La musicothérapie est une bonne démonstration de cette association et il me semble qu'elle ne peut que se développer encore et encore.

Bon, c'était peut être un peu long à lire..désolée !
Pr ce qui est des musicothérapeutes, moi je veux bien les mailer, ms encore faut-il trouver leur adresse ! c'est pas gagné, enfin, je continue mes recherches. lol
Top
Dr.Dre
Ministre de la Santé

Messages : 1060
Enregistré : 04/09/2003
Posté le 12/05/2005 à 14:59 notnew
Jamais personne n'a dit que faire du sport, de la musique, de la peinture etc...ne pouvait pas stimuler les personnes handicapés ou hospitalisés...pour avoir été dans un hopital d'enfants, on y trouve des salles de jeux, des activités de sports tous les jours, des salles de dessins, les enfants peuvent écouter de la musique, regarder des films etc...ils ont même une chaîne de télévision où ils montent leurs propres émissions.

Les équipes médicales sont très attachés à cela et accompagnent dès qu'ils le peuvent les enfants dans ses activités. Mais se sont surtout les inf, les éducatrices, les animateurs, les AS, les orthophonistes et les psychologues qui entourent à ce niveau.

Bref. Tout ça pour dire que ça existe, c'est très accessible en plus.

Donc maintenant la vertu thérapeutique ? Je ne sais pas. Honnêtement, ça aide c'est sur, ça fait partie du soin en général...de là à parler de "musicothérapie..." c'est trop facile, tout le monde peut être musicothérapeute, suffit de mettre un CD, demander au patient de dire ce qu'il ressent avec la musique, et lui dire de s'aider de ça pour évacuer stress, anxiosité, fatigue...on peut faire pareil avec le sport.
Et puis ce n'est pas la musique en elle même, si la personne se met à apprendre un instrument, joue dans un ensemble, apprécie le contact des autres, fait connaissance etc...

Inutile d'appeler des choses simples, comme "écouter de la musique" de la "musicothérapie..." c'est pompeux, et c'est juste pour se donner de l'importance, mais si ça marche, le jour où ça se prescrira n'est pas encore là...
_____
Blogaddicted


Top
poussycat
Bizute (future carrée)

Messages : 7
Enregistré : 11/05/2005
Posté le 12/05/2005 à 18:39 notnew
C'est bien ça le problème, on considère que ça peut aider, ms on ne considère pas que ça peut être une solution.
Parce que le jour où on pourra demander à un autiste de jouer lui-même un instrument et qu'il y arrivera par ses propres moyens, ben là, je veux bien qu'on m'appelle pour me montrer ça...et pis si en plus il arrive à jouer ds un ensemble, ben alors là, je veux bien qu'on décerne un Nobel au premier qui sera capable de lui faire accomplir !
Un musicothérapeute n'est pas quelqu'un qui se contente de passer des CD et dire "vas-y, écoute moi ça"... c'est n'importe quoi. Que dire ds ce cas des psychanalystes bidons qui posent leur plaque et qui disent "oui moi, j'ai fait ma psychanalyse, je peux maintenant faire la votre !"
Je suis bien d'accord que plein de structures sont mises en place ds les hôpitaux, malheureusement, bien souvent, les gens qui s'en chargent n'ont pas les compétences ou les connaissances nécessaires, ils ne font qu'encadrer les patients...
Et puis le jour où la musicothérapie sera reconnue en France (si elle l'est un jour parce qu'elle l'est à l'extérieur et notamment en Allemagne et au Canada), on ne sera plus obligé d'installer des structures ds les hôpitaux et de demander aux infirmières (qui sont déjà débordées de boulot) de s'occuper des enfants alors qu'elles n'ont pas les qualifications en musique, peinture, etc...
Le gros pb ac les médecins d'aujourd'hui, c'est qu'ils sont tellement branchés sciences etc qu'ils ne s'intéressent plus aux autres domaines soit parce qu'ils considèrent que ça n'a pas d'importance ou alors parce qu'ils se disent que les autres peuvent bien s'en occuper et que ça ne les regarde pas. Eux sont occupés à sauver le monde.....
Mais il faudrait qu'ils apprennent à voir plus loin que le bout de leur nez et qu'ils ne sont pas les seuls au monde !
Est-ce que quelqu'un ici seulement sait qu'avant la musique était une science au même titre que les mathématiques, la physique et l'astronomie ? Et qu'on était pas considéré comme savant si on ne savait pas jouer d'un instrument et chanter ?
Chaque métier a sa part de charlatans et la médecine ne fait pas exception malheureusement.
Tout ça pour dire qu'avec des gens qui continueront à dire "je ne sais pas, est-ce que ça peut marcher ? oui mais ceci, oui mais cela..." je comprends pourquoi beaucoup de français partent à l'étranger parce qu'ac cette mentalité, on ira pas bien loin.
Les temps changent, les besoins évoluent et les gens aussi, on n'avait pas besoin de musique hier, on découvre qu'en fait ça peut apporter beaucoup de choses et on s'organise en fonction.
Je ne comprends pas pourquoi la musique est si mal vue en France.
C'est tout ce que j'avais à dire.
Et que je ne suis pas venue ici au départ pour avoir de telles discussions :s ms bon, un échange de points de vue..je suis tjs preneuse !
Top
Dr.Dre
Ministre de la Santé

Messages : 1060
Enregistré : 04/09/2003
Posté le 13/05/2005 à 10:29 notnew
Minute...faut pas tout mélanger. La France n'est pas un pays archaïque à ce point, tu exagères ta vision des médecins, personne ne crachent sur le fait que la musique et des activités en général peuvent aider...Mais tu ne soigneras pas uniquement et ne guériras pas avec la musique...sauf cas précis sans doute en psychiatrie peut être je n'en sais rien, la musique ne soigne pas d'algies, ne guérie pas d'une parotidite, faut pas mélanger les genre, laisse la musique comme activité de loisir et de plaisir pour les patients, ça ne sert à rien d'inventer un rôle thérapeutique à la musique...Appliquée dans le domaine du soin, la musique ( et le reste...) s'arrête à l'accompagnement au soulagement du patient. Que veux tu faire de plus ?
_____
Blogaddicted


Top
poussycat
Bizute (future carrée)

Messages : 7
Enregistré : 11/05/2005
Posté le 13/05/2005 à 11:25 notnew
Je n'ai pas dit que la musique à elle seule peut soigner, j'ai dit qu'il faut associer la médecine à d'autres activités.
Et je n'ai pas dit non plus que la musique était applicable à toutes les patologies... Je ne crois pas m'exprimer si mal que ça :s
Et toujours avec les autistes, je ne crois pas qu'un autiste puisse jouer d'un instrument pour son propre plaisir.
Et puis je crois surtout qu'il faut arrêter de jurer que par les médicaments, il y en a quand même une certaine quantité qui ne contient pas grand chose de thérapeutique et ne marche que parce que le patient veut bien croire qu'il va guérir s'il prend son médoc.
Et dans (j'aurais tendance à dire toutes) les patologies, le mental est très important et c'est là que les autres activités associées à la médecine font leur effet.
Et que dire des prématurés à qui on fait écouter de la musique dans leur couveuse ? Est-ce qu'ils l'écoutent pour leur plaisir ? On peut difficilement parler de plaisir dans ce cas. Ou encore des bébés qui sont encore dans le ventre de leur maman, on ne peut pas parler d'activité de loisir encore ici.
Le corps humain est trop complexe pour qu'on puisse dire que l'on connaît exactement tous les effets que la musique peut produire sur lui, et qu'elle ne sera utile que comme activité de loisir et de soulagement pour le patient. Vu que le domaine est relativement récent et que les sujets d'études sont encore très nombreux.
Rien ne se crée sans besoin, si la notion de musicothérapie existe, c'est qu'un besoin s'est créé là où la médecine ne peut pas tout solutionner toute seule. On n'invente pas un rôle thérapeutique, on le découvre et on l'exploite. Je ne pense pas que seuls les médicaments aient un rôle thérapeutique, ce serait bien connu. Si seuls les médicaments pouvaient tout guérir, les psy n'existeraient pas. Pourquoi ne pas croire que la musique peut guérir dans certains cas ? associée bien sûr à d'autres pratiques. Les psy ne soignent pas toutes les patologies que je sache. Et ils ne travaillent pas tous seuls non plus mais associés aux médecins.
La musique ce n'est pas seulement des instruments et des chanteurs, tout son est source de musique. Et comment peut-on savoir les effets de la musique sur les patologies si on n'essaie pas ?
Top
Dr.Dre
Ministre de la Santé

Messages : 1060
Enregistré : 04/09/2003
Posté le 13/05/2005 à 15:33 notnew
Alors déjà psy chez toi c'est quoi ? Psychologue, psychothérapeute, psychanalyste ? Parce qu'il y a aussi psychiatre et c'est un médecin...
Ensuite apparement tu veux mettre la musique en écoute comme on met une seringue de perfusion de solutés, ou une hémodialyse...t'approche tes enceintes tu mets un casque et tu mets dans les oreilles du sujet (prématuré, traumatisé, coma, etc...) une musique pour qu'il se sente mieux ? Encore une fois là ça ne va pas. D'abord à part des modification psychologique du moment qui ne se rapporte souvent qu'aux mélomanes, les gens insensibles à la musique il y en a énormément, quelles modifications physiologiques ? A part peut être le fait que le patient se détend, se calme, alors oui, ça fait changer les choses...mais dans un médicament on a un principe actif, on sait ce qu'il fait, où il va, ce qu'il va faire etc...on controle (en grande partie) son action, ou en tout cas on sait la surveiller...mais la musique ? A quoi et dans quelles actions on va l'utiliser ?

C'est faciler de dire, les médecins devraient...les médecins sont fermés...il faut essayer...

Et puis je crois surtout qu'il faut arrêter de jurer que par les médicaments

Ca il faut éviter de dire...les médicaments ont été la seule réelle avancée médicale depuis il y a eu l'imagerie, mais les médicaments ont permis une modification complète du système de soin, on rendue la vie moins dure pour beaucoup de patients...tu te trompes et utilises les bons vieux arguments que l'on retrouve chez nos amis étiopathe, et quelquechosepathes...bref pour le peu de pharmaco et d'infectio que j'ai fait, je ne peux plus croire à ces remarques du style "médecine chimique", "les médicaments ça marche pas", "çà traite pas la cause etc..." tout simplement parce que des millions de gens en ont besoin, et aussi parce que personne ne peut s'en passer...écouter de la musique contre la migraine, et pour une méningite ? Pareil pour les antidépresseurs, les psychotropes...avant on faisait de véritables lobotomies pour traiter les patients, maintenant on peut controler la dépression, suivre l'évolution pas à pas etc...

La musique est une affaire de gout, de plaisir, pas un moyen thérapeutique en soi.
_____
Blogaddicted


Top
poussycat
Bizute (future carrée)

Messages : 7
Enregistré : 11/05/2005
Posté le 13/05/2005 à 22:45 notnew
Alors ça c'est bien une réponse de futur médecin...
Quand je dis psy, je parle de toutes les catégories de psy, je sais qu'il existe différentes sortes et je sais que se sont des médecins, merci.
Je connais une femme, mariée à un médecin, et qui n'a pourtant jamais pris un seul médicament de sa vie... pourtant, elle a déjà été malade et ce n'est pas parce qu'elle n'a pas pris de médicaments qu'elle n'a pas guéri.
Je connais les étudiants de médecine, ayant moi-même fait une année, ayant côtoyé les étudiants et ayant dans mon entourage beaucoup de futurs médecins, ben je peux dire que ceux que je connais sont beaucoup plus ouverts.
Et encore une fois, tu interprètes des choses que je n'ai pas dit, les musicothérapeutes ne passent pas des CD mais jouent et improvisent de la musique en fonction des réactions du patient.
Je ne dis pas non plus que les médicaments ne servent à rien, je dis simplement qu'il faut arrêter de les aduler et de vouloir les servir à toutes les sauces.
Exemple : les acouphènes, à quoi servent les médicaments qu'on prescrit puisqu'ils n'ont absolument aucun effet ? sinon à rassurer le patient qui se dit qu'il suit un traitement et donc que ça ne peut que s'améliorer ?
même les médecins (ceux qui sont honnêtes) le disent, beaucoup de médicaments contiennent des principes actifs qui ont des noms à faire dormir debout et qui ne sont en réalité que des essences ou autres de plantes que l'on trouve dans la nature et que les "anciens" utilisaient car ils connaissaient leurs vertus, et donc, ils n'avaient pas besoin de médicaments... les médicaments, se sont des plantes en gélules.
Pour ce qui concerne les anti-dépresseurs, tous les gens qui, à ma connaissance, en ont pris ou en prennent encore n'ont qu'une seule envie, c'est de pouvoir arrêter d'en prendre un jour.
Les médicaments ne font pas tout, ils marchent surtout couplés à une prise en charge du patient et une attention de tous les jours, sinon, je ne suis pas sûre qu'on puisse faire grand chose.
La musique n'est pas une affaire de goût, c'est quelque chose qui a toujours existé. Les personnes qui sont insensibles à la musique, je ne suis pas sûre non qu'il y en ait tant que ça parce que c'est un domaine tellement vaste.. ils sont peut être insensibles à Mozart ou Beethov, mais ça n'a rien à voir avec Lorie ou Goudimel. Et puis, la musique, on en écoute tous les jours, qu'on le veuille ou non.. Quand on allume la télé, la radio, quand on va dans un magasin, quand les oiseaux chantent, quand le vent souffle.. ça aussi c'est une forme de musique. Simplement, les gens n'en ont pas conscience.
Arrêtons là le gâchis, ça ne sert à rien de parler avec des gens comme toi qui ne veulent rien entendre.
Pour ma part, je pense qu'associer musique et médecine, c'est une très bonne idée, et ça tombe bien puisque c'est un secteur en plein développement. Même en France, il y a de plus en plus d'instituts de formation et d'écoles en musicothérapie, et vivement que les musicothérapeutes soient reconnus en France, comme ils le sont en Allemagne et au Canada. Et que pour le moment, tous les médecins avec qui je parle de musicothérapie sont très ouverts et disent être tout à fait pour la musicothérapie.
Top
gnome
Désagrégé de médecine

Messages : 222
Enregistré : 07/09/2004
Posté le 14/05/2005 à 00:51 notnew
beaucoup de médicaments contiennent des principes actifs qui ont des noms à faire dormir debout et qui ne sont en réalité que des essences ou autres de plantes que l'on trouve dans la nature et que les "anciens" utilisaient car ils connaissaient leurs vertus, et donc, ils n'avaient pas besoin de médicaments... les médicaments, se sont des plantes en gélules.
Pour ce qui concerne les anti-dépresseurs, tous les gens qui, à ma connaissance, en ont pris ou en prennent encore n'ont qu'une seule envie, c'est de pouvoir arrêter d'en prendre un jour.

Pour les "plantes en gélules", je pense que tu risques d'avoir quelques petits problèmes de compréhension avec nos amis pharmaciens. Les traitements modernes, dans un certain nombre de cas, ont apporté de réelles innovations. On ne guérit pas de tout en le voulant, et laisser croire ça peut mener à de graves dérives. ("si untel a un cancer et n'en guérit pas c'est parce qu'il ne le veut pas" ????). Je suis d'accord que le tout médicaments n'est sans doute pas l'idéal et qu'il existe d'autres options thérapeutiques dans certaines situations précises (à commencer par la chir qui traite un certain nombre d'affections inaccessibles aux médicaments, en passant par beaucoup de psychothérapies qui elles aussi ont prouvé une efficacité supérieure à la simple écoute attentive (je pense notamment aux TCC)). Ne sois pas non plus sectaire anti-médicament de ton côté, comme tu reproches à ceux qui critiquent la musicothérapie sur ce forum.

Pour les anti-dépresseurs, c'est normal de vouloir les prendre le moins longtemps possible ! les gens souffrant de dépression ont tous envie d'aller mieux. Mais puisque que tu cites cet exemple que je connais un peu, la durée de vie naturelle d'une dépression non traitée est de 6 à 18 mois. Avec des antidépresseurs, si tout se passe bien, on obtient une efficacité en 21 jours puis 6 mois de traitement permettent de consolider les choses jusqu'à permettre de tout arrêter avec des gens guéris. C'est donc un peu mieux que du placebo... La musicothérapie n'a pas démontré une telle efficacité sur la dépression. Après, rien n'empêche d'associer les deux (ou d'autres psychothérapies plus reconnues mais bon), c'est même sans doute la voie la plus pragmatique.

C'est toujours un peu caricatural de défendre quelque chose en excluant ou disqualifiant d'autres possibilités, mais ça marche dans les deux sens (être anti-médicaments en psychiatrie au XXIème siècle est au mieux de l'ignorance, au pire de l'obscurantisme)
Top
Dr.Dre
Ministre de la Santé

Messages : 1060
Enregistré : 04/09/2003
Posté le 14/05/2005 à 11:02 notnew
La musique n'est pas une affaire de goût, c'est quelque chose qui a toujours existé. Les personnes qui sont insensibles à la musique, je ne suis pas sûre non qu'il y en ait tant que ça parce que c'est un domaine tellement vaste..

Tu rêves...je crois que parce que tu es en musico, la musique fait partie de ton univers, tu y es heureuse (c'est très bien je trouve) et tu as envie d'utiliser tes connaissances pour aider les autres...tout ça c'est normal. Mais de là à dire que tout le monde aime la musique, que tout le monde "possède" en lui un gout musical...

Faudrait que tu sortent un peu de cet idéal où tout le monde écoute de la musique...Il y en a pas mal qui s'en passe très bien et n'écoute pas une note, et ne supporte pas une mélodie. Alors tu disais qu'un son c'est de la musique, ces gens là tu fais quoi ? Tu leur fait écouter des bruits ? des grincements de porte ?

C'est normal ton enthousiasme mais il ne faut pas de mettre dans la tête que la musicothérapie a un avenir thérapeutique, en tout cas chez tous les patients ou chez un grand nombre. Ce sera sur des pathologies très restreintes et sur un nombre encore plus restreints de patients atteint de ces mêmes pathologies...Donc, à quoi cela sert d'investir là dedans ? Des médicaments ça s'applique à un nombre considérable de personnes, il y en a plusieurs types pour permettre au patient de choisir celui qu'il supporte le mieux, ça dure deux secondes de prendre ses cachets et 1/2 heures l'effet arrive tout de suite, faut voir aussi au confort du malade, il n'a pas à se mettre en position de patient 24h/24, avec tous les médecins, inf, AS qui viennent le voir, des fois ils n'ont qu'une envie, rentrer chez eux et oublier un peu leur maladie (psy ou somatique) qu'est ce qu'ils iraient faire dans une séance de musico en plus du reste ? Tous les patients ne sont pas des alités, ou des habitués de l'hopital, bcp travaillent, ont une vie de famille et les médicaments sont dans ce domaine très utiles.

_____
Blogaddicted


Top
Over the hills
Membre d'honneur (ex SM)

Messages : 1265
Enregistré : 02/01/2002
Posté le 14/05/2005 à 20:04 notnew
même les médecins (ceux qui sont honnêtes) le disent, beaucoup de médicaments contiennent des principes actifs qui ont des noms à faire dormir debout et qui ne sont en réalité que des essences ou autres de plantes que l'on trouve dans la nature et que les "anciens" utilisaient car ils connaissaient leurs vertus, et donc, ils n'avaient pas besoin de médicaments... les médicaments, se sont des plantes en gélules.

Archi ultra faux.

Bon je me présente dèja je suis interne en pharmacie

Déja les principes actifs dont tu parles sont tous des molécules.

Tous les médicaments "allopathiques" contiennent un ou plusieurs principes actifs ou molécules.

Toutes les molécules utilisées à but médical ne sont pas exclusivement extraites de plantes, certaines proviennent de bactéries, d'autres de champignons, d'autres de cultures cellulaires ou certaines sont d'origine purement synthétique (chimique).

La plupart de ces molécules sont modifiées par rajout de groupement chimique pour en améliorer la pharmacocinétique (l'absorption, la biodisponibilité dans le sang, métabolisme, la distribution dans l' organisme) mais surtout pour en améliorer l'efficacité et c'est là que la pharmacie moderne joue tout son rôle.

Les plantes contiennent énormement de principes actifs dont certains sont inutiles voir même dangereux.

Les techniques modernes permettent d'isoler une molécule parmi d'autres et d'en tester l'action d'abord chez l'animal puis chez l'homme, la modélisation et la pharmacologie moléculaire oriente l'action d'une molécule sur un type de récepteur cellulaire ce qui rend la molécule spécifique d'un type cellulaire contenant ce type de récepteur.

Tout cela pour dire que la très grande majorité des maladies ne pourraient être guéries avec des plantes, dont l'action est beaucoup trop incertaine.

Même dans la dépression, dont tu nous parles, le millepertuis qui s'avère aussi efficace, même plus, que les antidepresseurs synthétiques, n'est pas dénué de risque puisque il peut entrainer de graves interactions médicamenteuses.

Crois-tu serieusement que la musique pourrait entraver le mécanisme moléculaire intime d'un processus cellulaire?

Et même par son action sur le psychisme, qui est indéniable (tout le monde aime écouter de la musique) je vois mal comment cela pourrait cibler un organe ou une cellule.

Bref tout ceci pour dire que tu n'y connais rien.

[Edité le 15/05/05 par Choupidoo]
Top
Dr.Dre
Ministre de la Santé

Messages : 1060
Enregistré : 04/09/2003
Posté le 14/05/2005 à 21:07 notnew
Au moins ça a le mérite d'être clair.

Faut juste penser qu'après une P1 on ne sait pas tout, même en P2 on est bien nul encore en médecine donc bon, dire "j'ai fait P1 et maintenant musico, j'en envie de faire entrer la musique dans la thérapie médicale..." du calme...
Le jour où la musique sera plus efficace dans un domaine que la penicilline ou l'amoxiciline, ou même que le valium ou les benzodiazépines peut être que cela aura son intérêt...pour le moment qu'est ce que c'est sinon un pari, un projet, une idée?

_____
Blogaddicted


Top
Beetle
Bliss de Nice

Messages : 219
Enregistré : 25/12/2004
Posté le 15/05/2005 à 00:10 notnew
pas mal de choses ont été dites déjà, je ne vais pas enfoncer le clou en me mettant du côté de mes confrères médecins et pharmaciens smilies

cela dit, d'un point de vue purement personnel et non influencé par l'univers médical, je dirais que la musique peut être un moyen parmi d'autres pour améliorer la qualité de vie d'une personne, et que partant de là, elle peut avoir un effet bénéfique sur sa santé, au sens large du terme (bien-être physique, psychique etc) ... mais tout cela est de l'ordre du subjectif, du ressenti, tout est question de sensibilité et de réceptivité et tout le monde ne peut appréhender la musique de la même façon

bref on peut défendre la musicothérapie pour ses probables vertus mais je ne dirais pas qu'elles sont thérapeutiques à elles seules, il ne faut pas se leurrer et faire prendre des vessies pour des lanternes

personnellement j'adore la musique et cela joue sur mon moral, mais quand j'ai la crève et que je suis terrée au fond de mon lit, ce n'est pas du Lorie qui va faire tomber la fièvre (au contraire je risque d'avoir une crise d'épilepsie)... smilies

et puis entre parenthèses, c'est un peu nul de vouloir défendre une théorie en mettant en avant les guéguerres entre médecins et non-médecins/musicothérapeutes/anti-médocs etc ....

[Edité le 15/05/05 par Beetle]
_____
That's all folks ! ;)


Top
poussycat
Bizute (future carrée)

Messages : 7
Enregistré : 11/05/2005
Posté le 15/05/2005 à 00:11 notnew
C'est justement ça que j'essaie de dire depuis le début... Il faut essayer pour savoir... Et je n'ai jamais dit que la musique pourrait tout guérir non plus, je sais bien que ça reste de l'ordre de l'utopie, et je sais bien aussi que je ne connais rien au domaine de la pharmaco vu que j'en ai jamais fait. Mais je connais quand même certaines choses qu'il n'est pas nécessaire de me rappeler merci.
Je vois que mes petits messages suscitent beaucoup de réaction, au moins, vous les lisez ! et que les médecins ne sont pas très forts en orthographe.
Moi je crois en la musicothérapie, même si elle ne pourra se rapporter qu'à un domaine restreint, rien n'empêche qu'elle pourra quand même se développer si c'est concluant, ce qui semble l'être vu qu'on en entend de plus en plus parler.
Et de toute façon, les musicothérapeutes ne vivent pas de ça, ils sont aussi musiciens entre autres à côté, j'en ai bien conscience aussi. Ca rejoint ce que je disais, la musique est vraiment mal vue en France et c'est bien dommage.
Top
Beetle
Bliss de Nice

Messages : 219
Enregistré : 25/12/2004
Posté le 15/05/2005 à 00:20 notnew
franchement c'est pas la peine de se prendre la tête pour ça

y'a de la place pour tout le monde et du moment que ça améliore le bien-être des patients, pourquoi pas

musiciens, clowns etc ... tant que l'art sert de nobles causes comme soulager les souffrances au sens large, à titre de soutien psychique + relationnel, et qu'il redonne le sourire aux patients, alors je suis pour

par contre dire que la musique est mal vue (par le corps médical je présume) je ne suis pas d'accord ; tu t'avances bcp je trouve et généralise un peu vite le comportement des médecins, c'est dommage


[Edité le 15/05/05 par Beetle]
_____
That's all folks ! ;)


Top
Dr.Dre
Ministre de la Santé

Messages : 1060
Enregistré : 04/09/2003
Posté le 15/05/2005 à 09:49 notnew
la musique est vraiment mal vue en France et c'est bien dommage.

Et encore une généralité pompeuse que tu nous sors de ton chapeau...avant c'était quoi ? Les médecins sont tous fermés etc...Faut que t'arrête de penser comme ça, ce n'est pas la musique qui est mal vue mais ta façon de la concevoir dans un but thérapeutique, on se demande ce que ça donner rapport efficacité/durée....je crois en plus que tu n'as pas les moyens ni les connaissances pour défendre encore cette théorie, tu t'avances sur des points que tu ne maitrises absolument pas donc s'il te plait ta bonne volonté et ton enthousiasme font plaisir mais affichés de cette manière...smilies
_____
Blogaddicted


Top
Netaddicta
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 901
Enregistré : 26/06/2003
Posté le 15/05/2005 à 13:18 notnew
Je connais une femme, mariée à un médecin, et qui n'a pourtant jamais pris un seul médicament de sa vie... pourtant, elle a déjà été malade et ce n'est pas parce qu'elle n'a pas pris de médicaments qu'elle n'a pas guéri.

Excuse-moi mais j'ai énormément de mal avec ce genre de phrases générales qui ne mènent à rien, si elle a guéri sans médicament tant mieux elle a peut-être eu de la chance de ne pas faire de surinfections par exemple mais faut arrêter de généraliser comme cela. Tu crois que si elle avait eu une maladie "grâve" elle aurait aussi guéri toute seule????
Maintenant c vrai que pour tous les petits bobos de tous les jours c'est à nous de voir si on préfère avoir mal à la tête toute la journée parce que c'est vrai qu'un mal de tête après tout ce n'est pas grâve ou prendre du paracétamol et ne plus être ennuyée.... (je précise bien un simple mal de tête car malheureusement les migraines ne cèdent pas forcément au paracétamol)

bref les médicaments c utile et cela ne peut etre remplacé par n'importe quoi!!! Maintenant associez la musicothérapie avec d'autres formes de prise en charge, pourqoi pas tant que le patient est mieux mais ne tombons pas dans un style de pensée manichéen "musicothérapie bien.... médicament pas biens!!!! smilies"
_____
Savoir que l'on ne sait pas c'est déja savoir
Quand y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème
En médecine comme en amour ni jamais ni toujours.
http://www.facebook.com/group.php?gid=31695924805&ref=nf
Top
Aller en haut • 36 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter