logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Comment êtes vous sur de votre diagnostic ?

Aller en bas • 11 réponses
ZZzzZZ
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 26/12/2004
Posté le 11/12/2005 à 18:16 notnew
Voilà je me demande depuis un petit moment comment vous faites pour être certain de vos diagnostic ?

Parce que encore quand les futurs doc sont encore en formation au chu, si ils ne sont pas certains, ils peuvent demander à quelqu’un de plus « vieux » qui lui aura plus d’expérience, mais quand vous vous retrouvez seul face au patient(s), comment faire ?

Avec toutes les maladies existantes, la multitude de symptômes, la description et le ressenti différent d’un malade à l’autre, comment pouvez vous certifier un diagnostic ?

Je me pose cette question parce que moi aussi j’ai envie de faire médecine, mais le hic qui se pose dans ma tête actuellement, c’est le fait que je n’ai pas envi de ne plus dormir, ou de me réveiller a 2h du matin en me disant « est-ce que le diagnostic du patient de tout à l’heure est le bon ? ».

Si vous avez des idées, des pistes de réflexion…

J’ai essayé de chercher sur le forum si un post de ce type n’existai pas déjà, mais j’ai rien vue. Donc mes excuses aux modérateurs si j’ai faux…
_____
Olivier.
Top
Tama
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 6130
Enregistré : 06/08/2002
Posté le 11/12/2005 à 20:42 notnew
on doit tjs remettre en cause son propre diagnostic...
_____
Interne power !!!!!!
Top
Weeha!!!
Chef des sévices

Messages : 392
Enregistré : 15/09/2003
Posté le 11/12/2005 à 20:54 notnew
C'est vrai que c'est une question qu'on peut logiquement se poser au début des études.
En fait pour beaucoup de maladies, le diagnostic est simple, donc la majorité du temps ca pose pas de problemes.
Quand on sait pas trop, vu que souvent les traitements sont symptomatiques, et que certaines maladies peuvent guérir tout seul, alors le diagnostic étiologique précis n'est pas important (par exemple c'est pas tres importent de savoir si c'est une bronchite ou une trachéite).
Il y a aussi pas mal de criteres objectifs pour s'aider en particuliers les examens complémentaires, qui font que meme si tu n'es pas assez fort en clinique, tu peux obtenir des certitudes.
Aussi, on te demande pas de faire un diagnostic a la minute prés: certaines maladies sont diagnostiquées apres plusieurs consultations, avec l'avis de plusieurs spécialistes... en particulier si les signes ne sont pas assez évidents au début et qu'ils faut attendre qu'ils évoluent. En fait à part en réa, ou dans certains cas graves, il y a peu de véritables urgences diagnostic et thérapeutique.
Et puis pour finir l'erreur étant humaine, tu as le droit de ne pas savoir et de demander l'avis d'un autre spécialiste, voire meme de te tromper, ce qui arrive forcément un jour ou l'autre à tout le monde, meme si pas mal d'erreur restent impardonnables et sanctionnables.
Voila, et de toute facon en 10 ans d'études t'aura le temps d'en apprendre assez pour gérer toutes ces situations et pour prendre confiances en toi.

[Edité le 12/12/05 par Weeha!!!]
_____
Dans le doute, fais n'importe quoi.


Top
Flonantes
Nain-terne

Messages : 129
Enregistré : 09/12/2005
Posté le 11/12/2005 à 21:45 notnew

Il y a aussi pas mal de criteres objectifs pour s'aider en particuliers les examens complémentaires, qui font que meme si tu n'es pas assez fort en clinique, tu peux obtenir des certitudes.
Aussi, on te demande pas de faire un diagnostic a la minute prés: certaines maladies sont diagnostiquées apres plusieurs consultations, avec l'avis de plusieurs spécialistes... en particulier si les signes ne sont pas assez évidents au début et qu'ils faut attendre qu'ils évoluent.

Je comprend mieux le trou de la sécu maintenant entre nous soit dit à part quelques patho ou de toute manière tu seras obligé de faire appel aux spécialistes si tu es un bon médecin qui se remet dans ces cours de temps en temps tu n'auras pas trop de soucis.
_____
Flo de la corpo 6ème Année ex-délégué ANEPF (asso Nationale)
Elu suppléant CROUS
Délégué UFR
Je ne mord pas (sauf les jolies filles)
Top
Cordura
Ministre de la Santé

Messages : 4029
Enregistré : 08/01/2003
Posté le 12/12/2005 à 11:29 notnew
Je comprend mieux le trou de la sécu maintenant entre nous soit dit à part quelques patho ou de toute manière tu seras obligé de faire appel aux spécialistes si tu es un bon médecin qui se remet dans ces cours de temps en temps tu n'auras pas trop de soucis.


A l'hôpital, rien ne t'empêche d'envoyer le patient dans un autre étage pour qu'il y voit un spécialiste tu sais.. Ce n'est pas ca qui va ruiner l'économie française.. Dans une hypertension intracranienne que tu soupconnes, rien ne t'empêche de faire appel à un ophtalmo pour réaliser le fond d'oeil, ou à un radiologue pour réaliser un scanner.

C'est précisément ca la médecine : un travail d'équipe où chacun à un rôle dans le traitement du patient.

Ne pas faire appel à d'autres spécialistes et s'en tenir à ses petits cours comme tu dis, c'est la pire attitude qu'un médecin peut avoir.
Top
Dr.Dre
Ministre de la Santé

Messages : 1060
Enregistré : 04/09/2003
Posté le 12/12/2005 à 15:36 notnew
En plus le "trou" de la sécu ça ne résume pas à une chose...

Y a un truc qui fait peur à tous les étudiants, c'est ne pas savoir quoi faire pour un patient ou que ce que l'on fait ne fonctionne pas, mais alors vraiment pas...c'est rare c'est vrai, mais quand ça arrive...
_____
Blogaddicted


Top
sensei
Berger de brebis égarées

Messages : 1471
Enregistré : 26/08/2003
Posté le 13/12/2005 à 00:56 notnew
bah déjà quand tu es devant ta copie d'examen et que tu ne sais pas diagnostiquer la maladie, tu es dans la merde, alors devant ton patient ....

faut bosser, ya que ça de vrai.
et puis il y a plein de statistique faite concernant les signes cliniques qu'on retrouve pour t'orienter ou affirmer un diagnostic.
_____
-== St-Antoine ==-
(Pourrisseur Officiel)
Je Suis Un Luxe ..... Car Je Ne Sers A Rien

Top
Flonantes
Nain-terne

Messages : 129
Enregistré : 09/12/2005
Posté le 13/12/2005 à 10:31 notnew
Je comprend mieux le trou de la sécu maintenant entre nous soit dit à part quelques patho ou de toute manière tu seras obligé de faire appel aux spécialistes si tu es un bon médecin qui se remet dans ces cours de temps en temps tu n'auras pas trop de soucis.

Ne pas faire appel à d'autres spécialistes et s'en tenir à ses petits cours comme tu dis, c'est la pire attitude qu'un médecin peut avoir.

C'es justement ce que je disais certaine patho feront obligatoirement appelle à un spécialiste et non pas 50 comme il est dit plus tot, les medecin n'étant pas tous à l'hopital...
Et connaissant quelques peu vos cours et les carabins (demandez à la CNEM de Nantes si vous ne me croyez pas) et ainsi que votre boulot si certains medecins se remettait plus souvent dans leur cours (ce n'est pas le cas de tous j'ai bien précisé certains) et suivait les schémas de détermination diagnostics qui dans la plupart des pathologies vous sont proposez il y aurait vachement moins de soucis (vive les diagnostics différentiels).
Tout ça pour dire que en soit soit vous diagnostiqué une patho classique quand vous etes généraliste soit de toute manière vous n'avez pas l'équipement ou la formation nécessaire et vous faites appel à un spécialiste et rarement à plusieurs.
Enfin lorsque vous etes spécialiste vous travaillez soit en equipe le plus souvent (chir,...) soit vous serez sur " votre " domaine que vous connaissez parfaitement.
Enfin je pense que tu n'es pas au fait que les dépenses non necessaires engendrées par l'hosto (analyse inutile, traitement non adapté ou inutile...) est la 1ere cause du trou de la sécu et ce bien avant les dépenses engendré par les médocs.
_____
Flo de la corpo 6ème Année ex-délégué ANEPF (asso Nationale)
Elu suppléant CROUS
Délégué UFR
Je ne mord pas (sauf les jolies filles)
Top
Weeha!!!
Chef des sévices

Messages : 392
Enregistré : 15/09/2003
Posté le 13/12/2005 à 12:55 notnew
Enfin je pense que tu n'es pas au fait que les dépenses non necessaires engendrées par l'hosto (analyse inutile, traitement non adapté ou inutile...) est la 1ere cause du trou de la sécu et ce bien avant les dépenses engendré par les médocs.

Peut etre, mais bien souvent il faut faire appel à un spécialiste pour faire les demandes d'analyse et les traitements adaptés, donc demander un avis reviens à moins cher que se tromper, ou que demander plusieurs examens la ou un spécialiste n'aurait besoin que du strict nécessaire.

Quand a critiquer les docteurs qui se mettent pas assez dans leur cours, c'est facile mais en pratique si tu veux etre vraiment bon dans un domaine, il faut se focaliser dessus. Alors certes il faut pas oublier tout ce qu'on nous apprend à l'externat mais faut pas non plus se croire plus fort qu'on ne l'est.



[Edité le 13/12/05 par Weeha!!!]
_____
Dans le doute, fais n'importe quoi.


Top
Figaro
Ministre de la Santé

Messages : 973
Enregistré : 21/07/2004
Posté le 13/12/2005 à 19:23 notnew
Et surtout, rester prudent dans la critique des domaines qui nous sont étrangers.
Top
Mr Pink
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 66
Enregistré : 04/07/2004
Posté le 18/12/2005 à 16:59 notnew
un specialiste connait beaucoup de chose sur peu de chose....
Top
yowan
Nain-terne

Messages : 96
Enregistré : 25/06/2003
Posté le 23/12/2005 à 23:09 notnew
on est pas obligés de connaitre tous les syndromes compliqués mais on est dans l'obligation d'adresser le patient au spécialiste qui est le plus a meme de connaitre ce syndrome...
quant au trou de la sécu ca n'a rien a voir
_____
Yowan


Top
Aller en haut • 11 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter