logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

L'avortement. Pour ou contre?

Aller en bas • 44 réponses • 3 pages • 1 2 3
klaktonclown1
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 209
Enregistré : 31/07/2005
Posté le 12/04/2006 à 17:23 notnew
Moi je lis vos messages et je me sens extrêmement féministe d'un coup, c curieux j'ai pas l'habitude...
Bon c un débat difficile, où interfère les croyances personnelles.
Pour moi le droit à l'avortement va de pair avec le droit à la contraception. Qui ne va pas encore de soit, quoi qu'on en dise. D'ailleurs lundi, un @µ¤# d'inspecteur en pharmacie, qui faisait cours à des pharma 6è année officine, nous a dit qu'il était + dangereux de dépanner d'une plaquette de pilule (risq d'AVC)q d'1 boîte de bromazépam (dixit: au pire s'il avale la boîte, il dort 2-3 jours. Impeccable. C'est pas comme si on avait un rôle ds la prévention des dépendances, etc...)
Enfin bref je m'égare, mais l'accès à la contraception,et à une information éclairée à ce sujet, n'est encore pas mirobolant, comme en témoigne Martin Winckler.
Qd je suis passée en suite de couches, j'ai été frappée par le nombre de très jeunes femmes qui avait subi une IVG très peu de temps avt d'entamer une grossesse poursuivie jusqu'au terme. Je pense qu'une IVG c'est tjs un drame pr une femme, quel q soit son âge.
Par ailleurs, je dois avouer q le discours "ac tous les moyens qui existe, elle n'avait qu'à faire attention" m'énerve profondément. Certes, ça existe, mais si le médecin refuse de lui proposer la pilule parce qu'elle a des CI, lui refuse le stérilet parce qu'elle est nullipare, ben la dame elle fait comment ???? Les préservatifs, c'est pas la même efficacité contraceptive q la pilule !!
Bon voilà tout ça pour dire que je suis POUR l'avortement, q pr moi c'est un droit au même titre q la contraception.
A titre personnel je ne le ferai pas parce q je suis incapable de l'assumer psychologiquement... Mais à 17-18 ans je l'aurai fait sans hésiter.
_____
"Un fou n'est-il pas une minorité réduite à un seul homme ?"
G. Orwell

Top
eureka,tu as trouve?
Membre banni

Messages : 667
Enregistré : 26/07/2005
Posté le 13/04/2006 à 14:08 notnew
texte de loi de simone veil:

http://doc-iep.univ-lyon2.fr/Ressources/Documents/DocEnLigne/LoiV...

et n oubliez pqs aue vous pouvez utiliser:

http://www.legifrance.gouv.fr en utilisant la fonction rechercher du site et en y mettant avortement.

Apres cela cela sera plus simple de parler de ce sujet.
_____
jocelyn un ami qui vous veux du bien


Je suis la voix qui crie à travers le désert
Top
Suzette!!
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 13/04/2006
Posté le 13/04/2006 à 14:14 notnew
tu ne serais pas prete a assumer un avortement aujourd'hui mais plus jeune oui?!
Quelle est la difference?
Moi j'ai 19ans et je l'assume aabsolument pas, que j'en ai 16, 25 ou plus c'est pareil, le meme traumatisme, et la meme honte...
Pour les hommes, je ne pense ca que pour certains...ceux qui se permette de juger en disant qu'ils sont contre l'avortement...
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 26/04/2006 à 22:13 notnew
Un point à préciser pour ceux qui pensent qu'une partie des femmes "préfèrent avorter plutôt que de prendre la pilule, parce que c'est remboursé..." Prenez donc votre courage à deux mains et allez dans un service d'IVG pour les rencontrer, ces femmes... Celles qui banalisent ce geste sont une extrême minorité, pour la plupart cela reste quelque chose de très douloureux à vivre.
Quant à ceux qui suggèrent qu'une fois que l'enfant est conçu il faut "prendre ses responsabilités", ne croyez vous pas qu'il est aussi question de responsabilité lorsqu'on préfère avoir un enfant qu'on aura pas les moyens, financiers ou psychologiques, d'élever et d'éduquer ? La responsabilité est là quand nous désirons moins d'enfants parce que nous voulons en faire des futurs adultes heureux et responsables. La responsabilité est là quand on pense aux milliers d'enfants abandonnés chaque année, soit qu'ils soient placés, soit qu'ils grandissent au milieu d'une famille qui ne leur donne aucun entourage affectif ou moral, et qu'on ne veut pas prendre ce risque pour cet enfant encore inachevé que l'on porte. La responsabilité est là quand on ne veut pas interrompre ses études à cause de cet enfant là, pour atteindre une situation permettant d'élever dignement ses futurs frères et soeurs.
Bien sûr, certaines parmi elles sont irresponsables, mais bien peu de façon consciente et refléchie.
L'avortement, personne n'aime le pratiquer. Et pour qu'il se pratique moins, plutôt que de l'interdire, ce qui n'a jamais été efficace (le nombre d'avortements ne change guère d'un siècle et d'un pays à l'autre... il est juste plus ou moins dans l'ombre...) mais seulement cause de plus de morts (ou plutôt de mortes), il faut éduquer, toujours plus. Apprendre à nos enfants, nos adolescents, la maîtrise de leur corps, apprendre à nos filles comme à nos garçons le contrôle de leur fécondité, les responsabiliser dans la prise en charge de leur sexualité.
Pour diminuer les avortements, il faut diminuer les grossesses inopinées, toutes celles qui arrivent non par négligence mais par ignorance... Probablement une grande majorité.
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
All~Star
Désagrégé de médecine

Messages : 245
Enregistré : 23/02/2006
Posté le 27/04/2006 à 10:28 notnew
Salut... Moi je suis pour la liberté de pouvoir avorter... Certes pour une partie des femmes qui se font avorter, ce geste peut être voulu et parfois même recherché... les femmes qui ne veulent pas se protéger. Mais c'est une espérience, je pense, qui reste dur, très dur, voire inhumain... pour les jeunes filles qui sont enceintes contre leur gré, c'est une solution qui entraîne un traumatisme... quelque soit l'âge, la perte d'une enfant, c'est... ... ... insupportable? du moins je le pense en même temps moi je suis un garçon du coup...
_____
"Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point" Pascal
"L'expérience est le fondement de toutes nos connaissances" Locke
"Quant aux désirs, pour le moment, renonces-y totalement" Epictète
Just P1... Juste do it! XD
Top
Figaro
Ministre de la Santé

Messages : 973
Enregistré : 21/07/2004
Posté le 27/04/2006 à 12:48 notnew
La responsabilité est là quand nous désirons moins d'enfants parce que nous voulons en faire des futurs adultes heureux et responsables. La responsabilité est là quand on pense aux milliers d'enfants abandonnés chaque année, soit qu'ils soient placés, soit qu'ils grandissent au milieu d'une famille qui ne leur donne aucun entourage affectif ou moral, et qu'on ne veut pas prendre ce risque pour cet enfant encore inachevé que l'on porte.

Certes, certes... seront-ils cependant moins heureux que d'autres enfants désirés et obtenus dans des pays à la qualité de vie suffisamment moindre que la nôtre pour que la question se pose? Les habitants de ces pays devraient-ils alors considérer comme leur responsabilité de ne plus procréer, pour ainsi dire, parce que naître sur leur sol destine à une "vie bien trop dure" à plus forte raison que pour les "enfants abandonnés" de chez nous?

Aucun avis sur l'avortement, une remarque sur ce passage en particulier.

[Edité le 27/04/06 par Figaro]
Top
Dr. Carter
Chef des sévices

Messages : 360
Enregistré : 11/11/2005
Posté le 27/04/2006 à 12:57 notnew
Aucun avis non plus sur l'avortement.
C'est bien trop compliqué pour en donner un.
Je pense qu'en aucun cas on ne peut emmetre un avis sur un geste tel que celui-ci tant la situation et le contexte sont importants dans ce genre de situation.
C'est du cas par cas.
_____
"La sagesse commence dans l'émerveillement." Socrate
"Je passerai ma vie et j'exercerai mon art dans l'innocence et la pureté." Hippocrate
"Tout ce qui est simple est faux, tout ce qui ne l'est pas est inutilisable." Paul Valéry
Top
insomnia
Jeune Carabine

Messages : 10
Enregistré : 21/02/2006
Posté le 27/04/2006 à 14:10 notnew
Je ne crois pas qu'on peut mettre un avis sur la question de l'avortement , je crois que c'est une necessité qui vient d'elle meme ( Personne ne choisit d'avorter c plutot une contrainte).Vous pensez que dans les pays ou l'avortement est interdit , il n'y en a pas ??!! Au contraire les femmes par necessité se livrent à des pratiques atroces du point de vue physique et psychologique.L'avortement doit etre permis mais il faudrait au contraire faciliter et ameliorer les moyens de contraceptions.
_____
pour s'aimer il faut se ressembler assez pour avoir à se plaire et etre differents por avoir à se comprendre


Top
eureka,tu as trouve?
Membre banni

Messages : 667
Enregistré : 26/07/2005
Posté le 28/04/2006 à 11:50 notnew
Pour alimenter le debat, voici deux sites interessant sur la question, ceci pour permettre d approfondir voire d affiner la reflexion de chacun.

http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=265

http://forums.futura-sciences.com/thread8831-2.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Avortement

[Edité le 28/04/06 par eureka,tu as trouve?]
_____
jocelyn un ami qui vous veux du bien


Je suis la voix qui crie à travers le désert
Top
Netaddicta
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 901
Enregistré : 26/06/2003
Posté le 30/04/2006 à 22:33 notnew
qu'il était + dangereux de dépanner d'une plaquette de pilule

Je suis d'accord avec toi sur le fait que la contraception est importante. Mais il ne faut pas banaliser la pilule c'est et cela reste un médicament et certaines (jeunes) femmes n'en ont pas vraiment conscience. Elles n'ont ni le temps ni l'envie de se faire suivre et préfèrent demander une plaquette à la pharmacie, c'est pour ca que dépanner une fille en voyage qui a oublié sa plaquette bien sur qu'il faut le faire mais ne pas oublier de leur rappeler que c'est tout de même un médicament. (C'était juste une précision de ma part).

En ce qui concerne l'avortement, je suis pour à condition si c'est un échec de contraception d'accompagner cela d'une réelle information contraceptive et de ne pas laisser repartir la femme et la voir revenir qqs semaines + tard avec le même problème

[Edité le 30/04/06 par Netaddicta]

[Edité le 30/04/06 par Netaddicta]
_____
Savoir que l'on ne sait pas c'est déja savoir
Quand y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème
En médecine comme en amour ni jamais ni toujours.
http://www.facebook.com/group.php?gid=31695924805&ref=nf
Top
Diego
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 55
Enregistré : 18/05/2005
Posté le 09/05/2006 à 18:21 notnew
Question difficle et au combien sulfureuse....

Dans votre grande majorité vous avez tendance à trouver l'avortement légitime. Je pense que la vie, ou du moins une promesse de vie, est présente dès la conception. A partir de là pour moi un avortement est une des choses les plus tristes qui soit. Je ne conçois que peu de choses capables de le justifier.

Mais à coté de ça... JAMAIS je ne jugerai une femme qui décide d'avorter. Je ne prétend pas qu'elle banalise l'acte. Je ne prétend pas qu'elle choisit la simplicité. J'imagine à peine son combat psychologique.

Je reste persuadé qu'une meilleur information sur la contraception permettra de limiter le nombre d'avortement effarant qui ont lieu en France.

Je ne suis pas pour sa pénalisation, je ne veux pas que l'on retourne dans le marasme sanitaire que l'on a connu (ou trop vite oublié).

A partire de là je suis conscient d'avoir une position ambigue. Je ne veux jamais avoir à pratiquer un avortement... Mais parfois je peux reconnaitre ce choix comme presque légitime. Dès lors cela signifie que je refuse mon aide à ces femmes, c'est lache et bien peu cohérent. Je le sais.

Je crois que le problème est multiple et complexe. Evitons de tomber dans langélisme ou la diabolisation.

Pour info : je suis catholique
_____
"J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle nouvelle monsieur..."
"Commencez par la bonne docteur !"
"On va donner votre nom à une maladie..."
Top
Diego
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 55
Enregistré : 18/05/2005
Posté le 09/05/2006 à 18:23 notnew
Par contre j'ai toujours du mal avec ceux qui considère l'avortement comme l'exemple de la libération de la femme.... Je toruve ça triste et limite dangereux. L'avortement reste une solution de dépit et non un choix positif !
_____
"J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle nouvelle monsieur..."
"Commencez par la bonne docteur !"
"On va donner votre nom à une maladie..."
Top
La Mums
Interne

Messages : 121
Enregistré : 25/06/2003
Posté le 31/05/2006 à 21:15 notnew
Juste une remarque après avoir lu tous vos messages :
il revient dans de nombreux posts la description de la situation suivante :
les femmes qui ne veulent pas se protéger
la situation de la nana qui a oublié sa pilule, n'a pris aucune protection, a zappé la pilule du lendemain, et se dit que de toute façon c'est pas grave, au pire elle pourra avorter.
une femme qui oublie régulièrement de prendre la pilule/capote

Etc.
Ce qui me surprend dans tous ces messages, c'est que la femme semble être d'un seul coup la seule responsable de la contraception du couple ? Et l'homme ?
D'autant plus qu'on sait que dans de nombreux cas, la femme a du mal à négocier des moyens de contraception et/ou de protection contre les IST...

Et si la contraception concernait autant les hommes que les femmes ?
Top
Dr. Carter
Chef des sévices

Messages : 360
Enregistré : 11/11/2005
Posté le 31/05/2006 à 22:30 notnew
Et si la contraception concernait autant les hommes que les femmes ?
Contraception:ensemble des méthodes qui permet l'union sexuelle sans qu'une grossesse soit la conséquence possible et non désirée.
En aucun cas, et tu fais bien de la rappeler, la femme est la seule actrice du moyen de contraception.
L'homme en fais partie intégrante.
Si l'on part de la définition de la contraception et du principe qu'une grossesse se fait avec un homme et une femme (smilies)..la conclusion devient tout de suite plus évidente..;)
_____
"La sagesse commence dans l'émerveillement." Socrate
"Je passerai ma vie et j'exercerai mon art dans l'innocence et la pureté." Hippocrate
"Tout ce qui est simple est faux, tout ce qui ne l'est pas est inutilisable." Paul Valéry
Top
YuMe
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 29/04/2006
Posté le 01/06/2006 à 19:23 notnew
Savoir à qui la faute c'est pas vraiment le plus important...

Quand c'est fait c'est fait comme on dit...

"Devant un obstacle, un être humain a souvent pour premier réflexe de se demander "Pourquoi y a-t-il ce problème et de qui est-ce la faute?" Il cherche les coupables et la punition que l'on devra leur infliger. Il y aura toujours une grande différence entre ceux qui se demandent "pourquoi les choses ne fonctionnent pas" et ceux qui se demandent "comment faire pour qu'elles fonctionnent". Pour l'instant, le monde appartient à ceux qui se demandent "pourquoi". Mais l'avenir appartient forcément à ceux qui se demandent "comment" ..."
Bernard Werber, l'encyclopédie du savoir relatif et absolu.

L'avortement doit rester une solution de dernier recours, et ne doit pas être "banalisé" mais il est dans certains cas nécessaire et pour cette raison il ne doit surtout pas être interdit completement.

Comme ça a été dit déjà, une meilleure information sur la contraception parait la meilleure solution.
_____
夢を守りたい。


Top
Kubrick
Doyen

Messages : 624
Enregistré : 04/08/2002
Posté le 03/06/2006 à 01:25 notnew
Une question au passage...
Où est passé le forum Ethique, Déontologie et Responsabilités Médicales???
_____
"Avant j'étais Schizophrène, mais à présent nous allons beaucoup mieux." Inconnu
"Les hommes ne pensent qu'à cà. Le romantisme, c'est savoir laisser planer le doute sur le sujet." Moi
"La modération est une très bonne chose: au lieu d'avoir des comptes à rendre à des millions d'imbéciles, elle permet de n'en rendre qu'à quelques uns." Inconnu
"La démocratie est une chose tellement précieuse qu'on se battrait pour en être le seul bénéficiaire." Moi z'aussi, vu l'actualité...
Top
sabinou6
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 184
Enregistré : 15/07/2004
Posté le 03/06/2006 à 21:11 notnew
dans les forums réservés à la communauté: il faut éditer ton profil pour y avoir accès
Top
Chicona
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 11/07/2008
Posté le 11/07/2008 à 23:02 puis édité 2 fois notnew
Posté le 11-07-2008 à 22:35:47

Figaro: sous-entendu, le post précédent date de 2 ans en arrière.

Chères et chers internautes,

Je voudrais commencer par vous donner en détail les raisons pourquoi je suis en faveur du droit à l’avortement pour les femmes ou les filles qui ont des grossesses non désirées. Vous pensez peut-être que la très grande majorité des personnes qui sont pour l’avortement le sont en très grande partie pour des raisons religieuses. Selon moi, ce n’est pas tout à fait vrai. Je suis pas mal sûr qu’il y a beaucoup d’athées et d’agnostiques qui sont aussi contre le droit à l’avortement. Du moins, plus qu’on pense. Selon moi, ces personnes condamnent l’avortement parce qu’elles pensent que le fœtus est un être vivant et que c’est un meurtre que de se faire avorter. Dans un certain sens, ces personnes n’ont pas tout à fait tort. Mais si moi je suis pour le droit à l’avortement, c’est que si une personne du sexe féminin a une grossesse non désirée, que ce soit suite à un viol ou à une relation sexuelle désirée et qu’elle vit dans un pays ou l’avortement libre et gratuit est interdit et où les peines de prison ne sont pas assez fortes pour les agresseurs sexuels, il y a de fortes chances que cette personne ait envie de se suicider. Dans ce cas-là, ce n’est pas seulement une vie que l’on perd, mais bel et bien 2 vies. Et je suis sûr qu’il y en a un très grand nombre qui passent à l’acte. Et j’absous celles-ci complètement sans pour autant inciter toutes celles qui ont des grossesses non désirées à se suicider, bien entendu. Par contre, je vais devenir très enragé envers les agresseurs sexuels et envers les gouvernements qui interdisent l’avortement. et qui donnent des peines de prison trot légères aux prédateurs sexuels. Selon moi, c’est une grande tragédie d’être obligée de se faire avorter, mais c’est moins pire que d’être obligée de subir une grossesse non désirée. Ce n’est pas du tout une partie de plaisir pour le fœtus et pour la mère qui se fait avorter. C’est tout simplement un moindre mal. On ne doit surtout pas considérer l’avortement comme un simple moyen de contraception de routine. Je fais partie de ceux qui croient que le fœtus est un réel être vivant et que c’est tuer un être vivant le fait de faire un avortement.

L’autre raison pourquoi je suis pour le libre choix à l’avortement, c’est pour une question d’intériorité Par exemple, moi qui suis de sexe mâle, je ne peux absolument pas savoir de l’intérieur ce que ressent une personne de sexe féminin qui vit une grossesse et un accouchement. Je dois me contenter d’observer ces événements uniquement de l’extérieur. Et c’est un mystère qui va toujours demeurer insoluble pour moi, même si je vivais 100 millions d’années. Et une mère qui a eu toute sa vie des grossesses désirées ne peut absolument pas savoir ce que peut ressentir une fille ou une femme qui est aux prises avec des grossesses non désirées. Là encore, c’est une question d’intériorité. À cause de ça, on doit donner le bénéfice du doute à celles qui ont des grossesses non désirées. Et c’est un fait connu qu’il y a plein de femmes dans le monde qui sont pourtant bien intentionnées, mais qui luttent férocement contre le libre choix en matière de grossesse. Elles ont toutes tort à mon avis. Il faut cesser de jouer les grands Manitous avec notre entourage et de décider à la place des autres comment ils doivent se sentir dans leur for intérieur sur des choses où nous ne pouvons absolument pas intérioriser. Nous devons de faire preuve de plus d’humilité et nous nous devons de savoir composer avec les mystères qui vont demeurer complètement insolubles toute notre vie. Comme disait l’excellente chanteuse québécoise Claire Pelletier, la vie, au fond, c'est peut-être ça se poser des questions. smiliessmilies
_____
Amicalement,

Chicona
Top
enya
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 10/09/2009
Posté le 10/09/2009 à 12:59 notnew
bonjour,je profite de cette ancien post pour poser ma question
l'année pprochaine j'essayerai ma p1(l1) pour faire des études médiacales.
quelqu'un m'a dit qu'ils pouvaient nous obliger à faire des stages comme dans un hopital ou ils pratiquent l'avortement.
J'aimerais savoir si c'est vrai,car meme si je respecte les personnes qui avortent je suis totalement contre pour des raisons personnels et ça peut parrait un peu stupide mais ça arriverait à me faire pleurer si j'assiste à un tel acte meme si je suis pas la femme qui se fait avorter.
Top
B_K
Ministre de la Santé

Messages : 884
Enregistré : 18/09/2004
Posté le 10/09/2009 à 14:00 notnew
Oh bah en stage tu pleureras ...C'est facile il y a les oraux, les visites etc... smilies
Quand à refuser un stage sous prétexte que 3 étages plus bas on aspire une muqueuse utérine ...
Tu peux etre émue c'est tout à fait normal mais bon. Faut savoir être professionnel et mettre ses convictions à coté au bout d'un certain moment à mon sens ...

Bon courage ...
Top
Aller en haut • 44 réponses • 3 pages • 1 2 3
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter