logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Bac pro cuisine pour aller en medecine possible ?

Aller en bas • 59 réponses • 3 pages • 1 2 3
humility
Membre banni

Messages : 311
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 06/12/2008 à 23:19 notnew
http://medecine.univ-lille2.fr/format/suaio/medecine.pdf
ce lien donne en page 4 un tableau pas mal

Merci Céline, c'est effectivement un tableau assez révélateur, on saluera toutefois la grande perf d'un bachelier STG qui a réussi l'exploit de passer le cap de la P1!

Le problème c'est que des gens sur le forum prennent ce genre d'exception pour en faire une généralité! Parce qu'un non bachelier S a réussi sa P1 alors tout serait possible! Sauf qu'il y en a qu'un sur des milliers qui réussi, ce qui signifie 99.99% de chances d'échec, il faut vraimant être cruel pour malgré tout continuer d'encourager les gens non bacheliers S, pire encore ceux qui ont un bac pro

Bien évidemment les gens qui font miroiter ces faux espoires sont tous issus d'un bac S et ont tous passé le cap de la P1, mais j'aimerais bien voir l'avis des milliers d'autres qui ont échoué, ils rieraient ou pleurerait s'ils lisaient que des gens encourageaient des non bacheliers S
_____
j'y arriverais!


Top
Figaro
Ministre de la Santé

Messages : 973
Enregistré : 21/07/2004
Posté le 06/12/2008 à 23:30 notnew
Bon, ça suffit.

humility, grâce à toi, ce sujet est pour l'instant fermé.

En attendant que réflexion se poursuive et que sérénité refasse jour, je te recommande vivement de mettre un nom et quelques informations à ton sujet. Les gens aiment bien savoir qui les conseille.
Top
Figaro
Ministre de la Santé

Messages : 973
Enregistré : 21/07/2004
Posté le 07/12/2008 à 08:47 notnew
Le sujet a été réouvert par une décision collégiale à laquelle j'adhère.

Cette décision collégiale reconnaît également le fait que, quoique la gravité en soit faible, tout propos et comportement n'était pas forcément à la hauteur de ce qu'on pourrait attendre dans ce forum.

Après ce retour, je l'espère définitif, de la sérénité, je mise sur une poursuite de la réflexion, que je laisse à chacun.
Top
Bertrand B.


Messages :
Enregistré : 01/01/1970
Posté le 07/12/2008 à 09:09 puis édité 1 fois notnew
Parler de stats n'est pas raisonnable à mon sens, les échantillons ne sont pas comparables. Les atypiques sont trop peu et trop hétérogènes pour tirer une conclusions. La mathématique pure ne pourra que consacrer la suprématie des scientifiques.
Maintenant, le problème est de savoir s'il faut casser 100% des ambitions quand 0,1% seulement réussissent. Il y a pas mal de reconversion divers et variées qui se sont réalisées, ce forum témoignent de qqs'unes d'entre elles ...
On a vu des aide soignant devenir médecin, des sage femme repasser par le banc de la fac de médecine, un apprenti boulanger finir par être chef de service (un cas rennais semble t'il) .... Fallait il dire à ceux là qu'ils restent dans leur condition inférieure ?
Il ne s'agit pas de dire à tout le monde que cela est faisable, il s'agit de dire que rien n'est impossible. Après à chacun de se connaitre lui même et d'apprécier ses chances en fonction du niveau de difficulté de la taches.

B.

Ps : si j'avais écouté les différents avis des professionnels de l'orientation, je ne serais pas ici ....

Figaro: Pas en médecine ou pas sur le forum?
EditerSupprimerTop
humility
Membre banni

Messages : 311
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 07/12/2008 à 13:52 notnew
Tout à fait d'accord avec toi Bertrand surtout quand tu dis:

"Après à chacun de se connaitre lui même et d'apprécier ses chances en fonction du niveau de difficulté de la taches"

Seulement voilà, les gens qui viennent sur le forum ne connaissent justement pas la difficulté de la tâche, et ils viennent sur le forum certes plein de bonnes intentions, et je peux comprendre que l'on se sente gêné de leur dire "désolé vu ton cursus tu n'as aucune chance"... cependant je suis intimement convaincu qu'à défaut de leur fermer complêtement la route, il faut leur avouer qu'ils ont de très fortes chances d'échouer car leur cursus scolaire n'est pas adapté

Oui il y a toujours un cas unique sur 1 million qui parvient à réaliser un exploit, mais est ce que celà justifie le fait de remettre toujours sur le tapis, ces cas exceptionnels pour ensuite conforter des futurs étudiants qui hélas ont effectivement très peu de chances de réussite
C'est ce que beaucoup d'étudiants en médecine font sur le forum, et celà m'enrage, mais apparemment on ne m'a pas compris...

Je suis éducateur de formation avant d'être étudiant en kinésithérapie, et j'avais travaillé en lycée, je ne compte plus les élèves qui ont gâché, non pas leur vie, mais ont perdu du temps, de l'argent, de la motivation, tout ça pour finir par faire des ptis boulots minables par ci par là, tout ça parce que des gens leur ont fait miroiter qu'ils pouvaient réussir en fac par exemple alors que leur cursus scolaire n'était absolument pas adapté, ou tout simplement parce qu'ils n'avaient pas du tout le niveau...

Une fille que je connais a planté sa P1 pourtant elle a eu plus de 16/20 de moyenne générale au bac S... alors quand un titulaire d'un bac pro demande un avis sur le forum et que tout le monde lui dit que c'est possible avec une remise à niveau, une bonne dose de motivation etc, je trouve que c'est tout simplement cruel, car la personne si elle est vraimant motivée va probablement faire les démarches pour tenter de se mettre à niveau dans les matières scientifiques, plusieurs années d'efforts pour finalement arrêter sa P1 au bout de quelques semaines car cette personne aura goûté à la triste réalité de la P1... et sera déçue qu'on l'ai quelque part trompée en amont sur ses chances de réussite

Je suis là pour dire la vérité et aider les gens, certains l'ont compris, d'autre non...

Si à l'avenir je ferais des efforts pour un peu moins "agresser" indirectement les internautes, il n'empêche que je continuerai ma lutte contre les donneurs de faux espoirs mais d'une manière euh disons, plus "light", en disant m'adressant simplement au futur étudiant et lui disant que son cursus scolaire lui donne quasiment aucune chance de réussite, quand bien même il détenait en lui tout la motivation du monde et qu'il doit pouvoir se préparer à un échec très certain dont il devra en assumer à lui seul les conséquences

PS: dans mes cours de pédagogie de STAPS, un auteur a dit que:

Réussite= CAPACITES x MOTIVATION

On peur avoir être motivé à 200 % si on n'a pas les capacités la réussite est impossible
_____
j'y arriverais!


Top
Figaro
Ministre de la Santé

Messages : 973
Enregistré : 21/07/2004
Posté le 07/12/2008 à 13:58 notnew
Théorie du complot?
Top
crazymirou
Doyenne (espèce rare)

Messages : 483
Enregistré : 27/03/2006
Posté le 07/12/2008 à 15:05 notnew
Une fille que je connais a planté sa P1 pourtant elle a eu plus de 16/20 de moyenne générale au bac S

Comme quoi, avoir une bonne note au bac ne veut rien dire.

Pour moi, l'important c'est de savoir bosser. Mention TB ou mention passable, on en a rien a battre!!! Bien sur, il y aura toujours des gens brillants, aux énormes capacités qui y arriveront "plus facilement" que d'autres...Mais en P1, ils sont loin de composer la majorité de l'amphi!!!

A Nantes, la SHS représente 20% de la note globale, alors que ce n'est que du par coeur bête et méchant, ne demandant pas un yota de réflexion intelligente!

Je suis pour ceux qui s'engagent dans une voie qui les passionne, en dépit de toutes les risques et les contraintes qui peuvent s'opposer à eux.

Suffit pas d'être un brillant scientifique pour reussir le concours. Une fille de ma fac a eu sa P1 primante, et venait d'une filiere ES...Et la physique chimie s'arrete en seconde quand on est en éco, non?!

Ces gens qui viennent de bac pro, ils savent TRES BIEN que le parcours va être un peu plus sinueux que les autres " P1 type"...Leurs proches ne sont peut etre pas forcément derriere eux ( j'espere pas mais ce ne serait pas étonnant), alors n'en rajoutons pas avec ces stats de m*rde, ces " moi je connais une fille super brillante qui a échoué" ou ces " t'as aucune chance" ...Ils supportent déjà assez comme ça.

Ne jamais dire jamais.
_____
It's hard to be a cat in this fuckin' town.

Oh je suis piscine love! ( L'ordre du temple solAIre )
Top
humility
Membre banni

Messages : 311
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 07/12/2008 à 15:33 notnew
je respecte ta pensée, j'ai tout dis dans mes messages, surtout le dernier, donc c'est inutile que je me répète

Les élèves qui vont en bac pro sont les moins "brillants" (ou plutôt devrais je dire vont en BEP puis en bac pro), c'est la seule issue pour ceux qui n'ont pas le niveau pour aller en seconde générale, ou pour ceux qui tout simplement plantent leur seconde générale et n'ont pas du tout le niveau pour aller ne serait ce qu'en première technologique... ce que je dis est du concrêt car je discutais avec les CPE du bahut où j'ai bossé de l'orientation des élèves qui n'arrivaient pas à suivre en seconde

Conclusion: encourager un élève titulaire d'un bac pro à se lancer en médecine, revient à encourager un élève qui malheureusement n'a pas le niveau de seconde générale, c'est à dire le mener au "suicide"

TOUTEFOIS: je ne dis pas que les titulaires d'un bac pro sont des cancres, certains trouvent leur bonheur justement parce qu'il s'agit d'une formation plus concrête que les études générales, et il n'est pas rare que certains parviennent à passer toutes les étapes, bep, bac pro, bts ou IUT et finalement école d'ingénieur!

Je m'exprime uniquement par rapport aux élèves venant d'une filière professionnelle qui veulent se lancer en P1, je leur dis qu'ils ont malheureusement AUCUNE chance, qu'ils jettent un coup d'oeil à des cours de P1 ils verront bien, mais s'ils décident quand même de se lancer ils auront néanmoins été prévenus
_____
j'y arriverais!


Top
elly10
Doyenne (espèce rare)

Messages : 554
Enregistré : 15/09/2006
Posté le 07/12/2008 à 20:38 puis édité 1 fois notnew

On a vu des aide soignant devenir médecin, des sage femme repasser par le banc de la fac de médecine, un apprenti boulanger finir par être chef de service (un cas rennais semble t'il) .... Fallait il dire à ceux là qu'ils restent dans leur condition inférieure ?

J'apprécie le fait que vous estimiez que les AS, IDE, SF sont dans une "condition inférieure"...médecin est un métier certes plus valorisé et mieux rémunéré que aide soignant, sage-femme ou autre...mais je ne voit pas en quoi il leur est supérieur? smilies

Notez également que les IDE et les SF ont le BAC, souvent scientifique d'ailleurs... donc de bonnes bases pour réussir en médecine.
Top
Bertrand B.


Messages :
Enregistré : 01/01/1970
Posté le 08/12/2008 à 00:16 puis édité 2 fois notnew
IDE : bac + 3
SF : bac + 5
Toubib : bac + 9/11

Désolé, ce n'est pas moi qui l'ai inventé ... et au bloc, je n'ai jamais vu une ibode diriger l'intervention ....
Ceci ne voulant pas dire qu'il y a pour autant de sots métiers. Ceci n'impliquant pas non plus un non respect de la personne/du professionnel (tout en reconnaissant qu'il peut avoir un savoir précieux qui est propre à sa fonction et qu'on ne maitrise pas soi meme) et la nécessité de parler aux subordonnés hiérarchiques comme à des chiens (ce qui j'en conviens arrive encore bien trop souvent).

Pour le reste, tout ça n'est que cas particulier et donc complètement non généralisable ou analysable.

Il reste donc que des questions essentielles, limite philosophiques :
Faut il casser l'espoir plutôt que d'encourager la réussite ? Qui sommes nous pour dire à quelqu'un qu'il n'est pas capable sur une simple demande en 3 lignes sur un forum ? Les grands hommes sont ils ceux qui n'ont jamais été capable que de suivre leur petite vie toute tracée, ou bien ceux qui ont su rebondir, parfois de galère en galère, pour se surpasser et faire mentir le verdict général qui en faisait des looser né ?

Le P1 et la suite sont extrêmement difficile, toutes les informations disponibles en première lecture vont dans ce sens ET ON NE LES MASQUE PAS, mais peut on casser dans l'oeuf celui qui a déjà la force de remettre en cause sa destiné quand ce bas monde souffre du nombre de personnes incapables de faire le moindre démarche de changement et qui se lobotomisent devant TF1 à longueur de vie ?

Le jour ou il n'y aura plus de place pour l'exception dans notre société, alors on sera tombé bien bas. N'encourageons pas le rêve pure c'est vrai, mais ne cassons pas non plus l'espoir et l'envie.

B.
EditerSupprimerTop
humility
Membre banni

Messages : 311
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 08/12/2008 à 08:10 notnew
si je peux me permettre 3 lignes sont même de trop dans le cas présent, à vrai dire deux mots suffisent pour dire à la personne que celà sera malheureusement mission impossible et ces deux mots sont "BAC PRO"

Je vous en conjure allez dans un lycée professionnel, et demandez à voir une CPE ou bien le provisieur adjoint, mais le CPE est mieux car il ou elle connait les élèves, les niveaux et l'orientation mieux que personne, normal c'est son métier, et demandez lui ce qu'il pense d'un élève de bac pro qui ferait le choix de se lancer en médecine... soit il va être sympa et en rire, soit il va s'énerver car vous vous moquez de lui et va vous fiche à la porte!

C'est triste de casser du rêver, mais ça l'est encore plus si on donne de faux espoirs qui vont au final encore plus decevoir la personne... après il y a une manière de dire
Oui c'est sûr il ne faut pas se contenter d'un simple "tu n'y arriveras jamais", c'est un peu trop direct, mais j'ai expliqué plus d'une fois en détail le pourquoi, et surtout les conséquences d'un tel choix, mais après sincèrement il en va de la responsabilité de chacun, il faut vraimant être fou pour se lancer en P1 sans même y avoir jeté un coup d'oeil aux cours... le simple cours de bioch devrait recaler plus d'un, même bachelier S, alors j'immagine même pas un bac pro qui ne sait même pas ce que c'est qu'une cellule, il ne comprendrait même pas une ligne

Dans le lycée où j'ai bossé un ou deux élèves ont été réorientés après deux années en seconde, vers un CAP cuisine, parce qu'un des deux ça j'en suis sûr avait 5 de moyenne générale, alors par pitié n'encouragez pas les gens qui vous le savez n'ont absolument aucune chance parce que vous serez en partie responsable de leur état qui fera suite à leur échec
_____
j'y arriverais!


Top
Bertrand B.


Messages :
Enregistré : 01/01/1970
Posté le 08/12/2008 à 09:16 notnew
Je reste pas d'accord.
Je ne m'estime pas avoir le droit de coller une étiquette "100% impossible" sur le front du premier venu. Il est probablement vrai que statistiquement 99,9% ne pourront pas le faire, mais encore une fois avons nous le droit de balayer d'un revers de main un tel projet d'où qu'il vienne ?
Et quant aux soit disant personnes autorisées du secondaire à trancher ainsi sur la vie de leurs élèves, encore une fois, si je les avais écouté, je ne serais pas là ... Et je ne suis pas le seul, depuis 12 ans, ce forum regorge d'étudiants à qui on a dit qu'ils ne pourraient pas le faire ... On sait tous que le système casse des gens très bien parce qu'ils ne rentrent pas dans les bonnes cases, ou parce qu'ils étaient dans une période de vie ou ils ne pouvaient pas s'y exprimer pleinement.
Bref, je préfèrerais que ce forum ne casse pas les ambitions, mais plutôt qu'il les accompagne sans masquer la dur réalité.

Dans le cas présent, on pourrait demander à l'auteur initial si travailler pour repasser un bac scientifique lui semble possible ou pas. S'il répond non, alors son degré de motivation sera vite tranché.
EditerSupprimerTop
elly10
Doyenne (espèce rare)

Messages : 554
Enregistré : 15/09/2006
Posté le 08/12/2008 à 19:12 notnew
Message HS: les SF sont à BAC+5 depuis 2002, merci d'en prendre note smilies
Top
hackers
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 08/07/2008
Posté le 08/12/2008 à 22:07 notnew
Au vu de tous les postes, je pense que mettre en garde la personne est suffisante, ensuite si elle a envie de se rammasser tant pis pour elle. Et si jamais elle réussi ( car motivation et capacités +++ ) tant mieux pour elle.

Conseillons sans obliger ni condamner smilies
Top
humility
Membre banni

Messages : 311
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 08/12/2008 à 22:57 puis édité 1 fois notnew
tu sais quoi Hackers? Je crois que tu as donné le fin mot de l'histoire! Simple, clair, concis, et je pense que tout le monde est d'accord... bravo!

Oops petit bémol, pour la partie capacité, je mettrais plutôt - - - au lieu de + + + ;o)
_____
j'y arriverais!


Top
ava
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 696
Enregistré : 22/11/2004
Posté le 10/12/2008 à 19:30 notnew
pour humility : j'ai 26 ans, en 3e j'ai eu des pb personnels qui m'ont fais pas mal secher les cours, ma cpe (que je maudit encore profondement aujourd'hui) m'a orienté en CAP petite enfance.
en 2000, j'ai eu le diplome.
de 2000 à 2004, j'ai ete nounou, auxillaire ou chomeuse.
en 2004 j'ai repris mes etudes en daeu B, mes acquis? je parlais et j'ecrivais le francais, je savais compter.
resultat, en debut d'annee je ne sais quasi pas ce qu'est un atome -> fin d'année, je majore la chimie avec 18.5 et je peux te dire que le niveau etait egal voire superieur à celui du bac S (mon fiancé est prof de physique chimie donc je connais le niveau).
je rentre en p1 malgres tous les gens qui me voient perdante.
je redouble CAR je manque de travail.
2e annee, je suis confortablement classé sf (ce que je voulais), la raison? j'ai bosser 12h/jour et j'etais extremement motivé!
donc on a qu'une vie, qui ne tente rien a rien, c'est pas demago, c'est realiste!
je suis loin d'etre la seule à avoir reussi...

pour bertrand : nous sommes bac + 5 n'en deplaisent à certains, on a passer le meme concours et suer sur les meme bancs de fac, merci de ne pas l'oublier.
et pour toi qui est generaliste, n'oublie pas qu'il n 'y a pas si lgt, les generalistes etaient consideres comme "inferieurs" aux spé...
_____
"Le docteur Thomas Fuller a écrit; il faut prendre les Renards à leur propre jeu"
L'écrivain Albert Hesbade a dit; personne n'a autant besoin de vacances que celui qui vient d'en prendre"
"Et ainsi durant toute la marée de la nuit, je me tiens couché aux cotés, de ma chérie. Ma chérie, ma vie... mon épouse, dans sa sépulture, là, près de la mer, dans sa tombe, près de la mer sonore. Edgar Allen Poe"
"Leonard DeVinci a dit: Qui néglige de punir le mal, le cautionne."
Top
Goulu
Schtroumpf SM

Messages : 2473
Enregistré : 10/05/2005
Posté le 10/12/2008 à 20:29 notnew
pour humility : j'ai 26 ans, en 3e j'ai eu des pb personnels qui m'ont fais pas mal secher les cours, ma cpe (que je maudit encore profondement aujourd'hui) m'a orienté en CAP petite enfance.
en 2000, j'ai eu le diplome.
de 2000 à 2004, j'ai ete nounou, auxillaire ou chomeuse.
en 2004 j'ai repris mes etudes en daeu B, mes acquis? je parlais et j'ecrivais le francais, je savais compter.
resultat, en debut d'annee je ne sais quasi pas ce qu'est un atome -> fin d'année, je majore la chimie avec 18.5 et je peux te dire que le niveau etait egal voire superieur à celui du bac S (mon fiancé est prof de physique chimie donc je connais le niveau).
je rentre en p1 malgres tous les gens qui me voient perdante.
je redouble CAR je manque de travail.
2e annee, je suis confortablement classé sf (ce que je voulais), la raison? j'ai bosser 12h/jour et j'etais extremement motivé!
donc on a qu'une vie, qui ne tente rien a rien, c'est pas demago, c'est realiste!
je suis loin d'etre la seule à avoir reussi...

Personne n'a dit que c'était impossible. Seulement tu fais partie de rares exceptions.
D'où la très juste question de Bertrand : Casser l'espoir ou encourager la réussite ?
Tu as un parcours oh combien atypique, et je pense que la motivation n'est pas ce qui te manquait. A 24-25 ans, on sait ce qu'est la VRAIE motivation.
A 18 ans non.
De plus, on ne connait pas les raisons qui t'ont poussée en CAP en fin de 3e...sans doute sans cela tu aurais eu un bac S, peut-être avec mention, je ne sais pas.
A l'heure actuelle, la plupart des gens en bac pro, par exemple, n'ont pas tous des raisons de nature exceptionnelle les ayant poussés dans cette voie.

Tout est question de motivation, certes. Mais de véritable motivation.
C'est à dire "Je veux faire médecine depuis que j'ai 4 ans", on oublie.
Quand on en a chié, et qu'on veut s'en sortir, là on a l'envie, la vraie, et on peut se donner les moyens de réussir.
_____
"Think of me as Yoda. Only instead of being little and green, I wear suits and I'm awesome. I'm your bro. I'm Broda ! And tonight, you're gonna use the force to get the hottest chick in this bar into bed"
Top
expresso
Doyen

Messages : 464
Enregistré : 13/07/2008
Posté le 10/12/2008 à 21:25 notnew
cela vaut-t-il la peine de donner des espoirs à 100 personnes parmi lesquelles 1 seule réalisera ses reves ?... (ce sont les stats en arrondissant au spupérieur pour les bac pro et assimilables)
@ava ton cas est particulier parceque dans un autre contexte tu aurais suivi la filiere 2nde generale --> TS
Top
Bertrand B.


Messages :
Enregistré : 01/01/1970
Posté le 10/12/2008 à 22:29 puis édité 1 fois notnew
Faut il faire un curage lombo aortique quand 95% vont crever de leur cancer ?
Faut il ne pas donner une chance individuelle à chacun sous prétexte que statistiquement ca ne passera pas ?

Et le jour à ca sera vous ? Vous verrez comme c'est agréable qu'on ne croit pas en vous ... en ce petit 1% qui fait que vous avez le droit d'être peut être le survivant.

B.

Ps : non didiouuuuu !!! les sage poufs vont pas commencer à me tomber dessus !!!! Je le sais que vous faites 1 + 4, les années dans l'annuaire de contacts, c'est moi qui les ajoute, c'est pas le pape. Et ensuite, je suis DESOLE, mais ce n'est pas moi qui ai fait les règles de cette sociétés, et sauf exception, le nombre d'années d'études qui conduisent à un diplome font le salaire, la responsabilité, le niveau social et le reste. Le gyneco a le dernier mot sur la sage femme qui a le dernier mot sur l'ide, qui a le dernier mot sur l'aide soignante, qui a le dernier mot sur l'externe (mdr). Et oui le salaire du spé etait plus important que celui du généraliste car il avait un cursus plus long et il avait passé un concours de plus ... mais la société a décidé récemment de faire du généraliste LE pivot et de le hisser au rang de spécialiste (d'ou les revendication salariale fondée sur ce principe des MG) en lui faisant passer le même concours. CQFD. Et encore une fois inférieur ne veut pas dire plus cons. La connerie / sympathie / intelligence ... ne se mesure pas au diplome meme si toute la société se base sur cette échelle ....
EditerSupprimerTop
ava
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 696
Enregistré : 22/11/2004
Posté le 10/12/2008 à 22:51 notnew
chacun son opinion des choses, ca me desole de voir ca mais t'as raison, vous etes superieurs!
et sinon pour infos c'est pas le nombre d'annees qui fait le salaire heinsmilies c'est le metier!

et puis bon discours sterile sur doit on donner espoir au gens blablabla, perso si on me demande je dis que c'est dur mais que si moi j'ai reussi d'autre le peuvent (n'etant pas personellement une lumieresmilies)
_____
"Le docteur Thomas Fuller a écrit; il faut prendre les Renards à leur propre jeu"
L'écrivain Albert Hesbade a dit; personne n'a autant besoin de vacances que celui qui vient d'en prendre"
"Et ainsi durant toute la marée de la nuit, je me tiens couché aux cotés, de ma chérie. Ma chérie, ma vie... mon épouse, dans sa sépulture, là, près de la mer, dans sa tombe, près de la mer sonore. Edgar Allen Poe"
"Leonard DeVinci a dit: Qui néglige de punir le mal, le cautionne."
Top
Aller en haut • 59 réponses • 3 pages • 1 2 3
livreslivrescontactspublicationstwitter