logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[pharma] Avenir de la pharmacie d'officine ?

Aller en bas • 140 réponses • 7 pages • 1 2 3 4 5 6 7
chuchu78
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 09/03/2014
Posté le 09/03/2014 à 08:18 notnew
bonjour ,
je suis nouvelle sur ce forum et je suis étonnée de ce que je lis sur les préparateurs en pharmacie .
Cela fait 17 ans que je travaille en pharmacie ,et je n'ai jamais eu le moindre problèmes sauf ces derniers mois qui font qu'à cause de ce qui se passe dans l'officine en ce moment fait ,que viens de perdre mon boulot et ma passion ....
Apres 14 ans de bons et loyaux services, dans cette officine mon patron me vire pour raisons "économiques".
il faut savoir que là ,ou j'exerce ma profession (avec passion et humanité),le pharmacien n'est présent dans l'officine que 4 heures / jour en moyenne,ma collègue et moi (préparatrice aussi,depuis 14 ans ,dans la même situation que moi)avons gérées à nous 2 l'officine.
Nous ne délivrons pas d'ordonnance sans nous poser de questions ,ni n'ont plus sans en poser au patients (et je dis bien patients et pas clients) que nous avons en face de nous, la responsabilité que nous avons est bien trop importante !!!
Il m'est arrivée bien des fois en son absence, mais pas trop souvent heureusement(et oui ,il est pas loin ,il est chez lui, a coté et très occupé)de téléphoner au médecin prescripteur pour avoir des renseignements sur un doute que j'avais sur l'ordo entre mes mains ... et personne ne s'est jamais plein .
Maintenant ,je suis écoeurée ,et en pleine réflexion professionnelle ,j'ai un bac STL ,et un BP en poche (qui malheureusement ne vaut plus rien du moins c'est ce que je pense )
Mais, je pose une question que feront à l'avenir les pharmaciens sans préparateurs??? parce que dans bien des pharmacies (la mienne en est un exemple,parmi tant d'autres) ,le préparateur reste une main d'oeuvre pas chère mais qui rapporte beaucoup...
Il va falloir que certains bougent,et mon patron en tête,il va embaucher 2 petites jeunes qui lui coûteront moins cher (c'est sur)mais qu'adviendra t il des patients ???
Certes ,ce n'est que mon expérience ,elle vaut ce qu'elle vaut ,certains se reconnaîtront peut être dans mon recit ou pas !!
Ne voyez en ce message aucune généralité , ni agressivité ,je sais bien que ce n'est pas le cas dans toutes les officines (et heureusement )mais voila comment quelqu'un qui avait une conscience professionnelle se retrouve en pleine réflexion....smilies
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 09/03/2014 à 11:22 notnew
bonjour ,
je suis nouvelle sur ce forum et je suis étonnée de ce que je lis sur les préparateurs en pharmacie .
Cela fait 17 ans que je travaille en pharmacie ,et je n'ai jamais eu le moindre problèmes sauf ces derniers mois qui font qu'à cause de ce qui se passe dans l'officine en ce moment fait ,que viens de perdre mon boulot et ma passion ....
Apres 14 ans de bons et loyaux services, dans cette officine mon patron me vire pour raisons "économiques".
il faut savoir que là ,ou j'exerce ma profession (avec passion et humanité),le pharmacien n'est présent dans l'officine que 4 heures / jour en moyenne,ma collègue et moi (préparatrice aussi,depuis 14 ans ,dans la même situation que moi)avons gérées à nous 2 l'officine.
Nous ne délivrons pas d'ordonnance sans nous poser de questions ,ni n'ont plus sans en poser au patients (et je dis bien patients et pas clients) que nous avons en face de nous, la responsabilité que nous avons est bien trop importante !!!
Il m'est arrivée bien des fois en son absence, mais pas trop souvent heureusement(et oui ,il est pas loin ,il est chez lui, a coté et très occupé)de téléphoner au médecin prescripteur pour avoir des renseignements sur un doute que j'avais sur l'ordo entre mes mains ... et personne ne s'est jamais plein .
Maintenant ,je suis écoeurée ,et en pleine réflexion professionnelle ,j'ai un bac STL ,et un BP en poche (qui malheureusement ne vaut plus rien du moins c'est ce que je pense )
Mais, je pose une question que feront à l'avenir les pharmaciens sans préparateurs??? parce que dans bien des pharmacies (la mienne en est un exemple,parmi tant d'autres) ,le préparateur reste une main d'oeuvre pas chère mais qui rapporte beaucoup...
Il va falloir que certains bougent,et mon patron en tête,il va embaucher 2 petites jeunes qui lui coûteront moins cher (c'est sur)mais qu'adviendra t il des patients ???
Certes ,ce n'est que mon expérience ,elle vaut ce qu'elle vaut ,certains se reconnaîtront peut être dans mon recit ou pas !!
Ne voyez en ce message aucune généralité , ni agressivité ,je sais bien que ce n'est pas le cas dans toutes les officines (et heureusement )mais voila comment quelqu'un qui avait une conscience professionnelle se retrouve en pleine réflexion....smilies


en général ce sont les pharmaciens adjoints qui se font virer les premiers pour se faire remplacer par des prépateurs dès que le chiffre d'affaire baisse !

donc voilà, il est aujourd'hui plus facile pour un prépateur de trouver du boulot que pour un pharmacien bac+6, j'ai même envie de dire que préparateur est un métier d'avenir avec les futures pharmacie supermarché et Leclerc qui finira par obtenir ce qu'il veut !

le problème est économique à cause du déficit de la sécu, malheureuusement tous les salariés sont touchés mais aussi le problème que les préparateurs font le travail des pharmaciens et vice versa alors que chacun devrait rester à sa place !

et notamment les préparateurs ne devraient pas délivrer de médicament et les pharmaciens devrait faire leur métier MEDICAL plutôt que de jouerles caissiers
Top
oxynitrine
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 09/03/2014
Posté le 09/03/2014 à 12:11 puis édité 2 fois notnew
"Mais, je pose une question que feront à l'avenir les pharmaciens sans préparateurs??? "

Comme les pharmaciens (adjoints) n'ont pas d'avenir, c'est plus rentable à mon sens de faire 2 ans de formation payés (en alternance), obtenir un BP tout en étant opérationnel et pouvoir trouver du travail assez rapidement.
Vous allez dire qu'un pharmacien gagne plus d'argent qu'un préparateur, mais un pharmacien sans travail gagnera toujours moins qu'un préparateur qui travaille.
Pour ma part, j'ai fait 6 annnées d'études non payées (à part les 1200 francs/mois (200 euros) pendant 1 ans à l'hôpital de la 5ème année) + 1 année de pharmacie industrielle, donc Bac+7 avec 1 redoublement pour le concours : 8 ans à fond perdu puisque cela fait 4 mois que je rame pour trouver ne serait-ce qu'un malheureux CDD.
Petit calcul : même en touchant le SMIC, j'aurais accumulé plus de 100000 euros durant cette période en tant que préparateur.
DONC, je conseillerais vivement le métier de préparateur si on me demandait mon opinion (sauf si le futur étudiant a des parents titulaires d'une officine).
Le "si tu veux gagner des sous il faut que tu fasses des études" : c'est terminé (à part médecine ou kiné ou maïeutique ou infirmier qui ont quand même le meilleur ratio duréé des études/salaire/possibilité de travailler de suite).
_____
La vie ça finit toujours mal.
Top
riep
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 79
Enregistré : 10/06/2005
Posté le 09/03/2014 à 23:46 puis édité 1 fois notnew
une formation de 800h heures ne permet pas de dispenser des medicaments correctement.
Lorsque l'on sait peu on croit tout savoir et tout bien faire mais plus on en apprend et plus on se rend compte que l'on ne sait rien.

Une ordonnance ou un conseil non validé par un pharmacien c'est aussi grave qu'un examen médical et un diagnostic fait par un non médecin.
_____
http://apothicaires.free.fr/
Top
oxynitrine
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 09/03/2014
Posté le 10/03/2014 à 00:21 notnew
Tout à fait d'accord.
Seulement nos chers titulaires bradent la pharmacie, sabordent leur propre outil de travail en débauchant les adjoints pour augmenter les bénéfices...
De toute façon les clients/patients ne font pas la différence entre une blouse blanche et une blouse blanche.
_____
La vie ça finit toujours mal.
Top
riep
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 79
Enregistré : 10/06/2005
Posté le 10/03/2014 à 13:36 notnew
Et la plupart des BP pensent vraiment que la pharmacie s'exerce comme il y a 20 ans
_____
http://apothicaires.free.fr/
Top
Cyber0072
Jeune Carabin

Messages : 11
Enregistré : 06/11/2013
Posté le 11/03/2014 à 21:34 notnew
Pour en revenir au titre du sujet, en dépit des nouvelles missions, la situation est-elle si catastrophique que ça ? Je cherchais des infos sur les débouchés de pharma et suis tombé sur le forum Pharméchange, on ne voit que ça... Par exemple au niveau du salaire des adjoints, les problèmes liés à l'image du pharma, ou encore sur le chômage.

Personnellement je prépare médecine et pharma cette année, je pense que les deux filières peuvent mener à de bonnes carrières. Si je devais faire pharma, j'essaierais je pense de m'orienter vers le droit de la santé pour intégrer l'industrie ou les administrations (dans un premier temps du moins). La filière industrielle commence-elle à "bouchonner" ? Peut-on s'y orienter comme on veut ou est-ce dès le départ soumis à sélection ?

Et pour en revenir à l'officine, est-ce que même dans des zones "désertiques" comme (par exemple) le Centre-Bretagne ou certains DOM-TOM un jeune adjoint ne peut pas trouver de CDI aujourd'hui ?
Si c'était le cas, autant faire IDE... Même si là aussi on commence à entendre parler du chômage, de difficultés à trouver un premier poste et/ou de contrats précaires.

Merci pour vos réponses.
Top
oxynitrine
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 09/03/2014
Posté le 11/03/2014 à 22:38 notnew
Je crois qu'il y a pas mal de pharmaciens industrie qui migrent vers l'officine.
Ce ne doit pas être bon signe il me semble.
_____
La vie ça finit toujours mal.
Top
riep
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 79
Enregistré : 10/06/2005
Posté le 11/03/2014 à 23:47 notnew
Je confirme les pharma industrie repartent en officine, oui il faut mieux faire IDE 2 ou 3 ans d’études pour le même salaire.
Il faut que l'officine change mais cela prendra du temps
_____
http://apothicaires.free.fr/
Top
oxynitrine
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 09/03/2014
Posté le 12/03/2014 à 08:26 notnew
Du coup, c'est pas certain que l'on en profite.
_____
La vie ça finit toujours mal.
Top
riep
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 79
Enregistré : 10/06/2005
Posté le 12/03/2014 à 13:21 notnew
non sauf si on fait un grand coup de com et que l'on force l'ordre et les syndicats a contrôler l'application du CSP.


C.F voir mon post au sujet de l'association de confrères
il faudra s'impliquer et donner du temps....
_____
http://apothicaires.free.fr/
Top
Ice
Nain-terne

Messages : 90
Enregistré : 27/07/2012
Posté le 12/03/2014 à 17:11 notnew
On a vraiment l'impression que c'est la fin du monde en vous lisant...

Certes l'officine n'est pas "certaine" à l'heure actuelle et est/va dans un changement.

Mais pour l'industrie c'est bon, faut pas non plus déconner.
C'est sur que si tu fais un master nutrition et que tu veux à tout prix du boulot à Clermont-Ferrand...ça va être compliqué!

Mais pour ceux qui se bougent les fesses, font un bon master, de bons stages et font leur preuves, que tu es prets à bouger, alors il y a du boulot.
(vous allez me dire que ça fait beaucoup..mais faut savoir ce qu'on veut dans la vie)

Julien
Top
River Song
Bizute (future carrée)

Messages : 5
Enregistré : 14/03/2014
Posté le 16/03/2014 à 16:04 notnew
Hello !

On a l'impression de tomber sur le post : " Aller ! On déprime ? " On parle, on parle... Mais aller quoi... Agissons !

On dit : " Lecler ceci... " - " Les pharmacies discount qui cassent le marché des autres... " ! Ben oui... Y'en a qui on tout compris à la philosophie du métier de pharmacien ( je rigole bien sûre ! ) ...
Face à cela... C'est à nous d'agir ! On doit se battre et c'est pas facile. Faut y croire aussi un petit peu...

En une phrase :
A chacun d'entre nous de faire en sorte pour que notre travail se revalorise...

Bon courage à tous dans cette quête !
_____
River


Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 17/03/2014 à 10:51 puis édité 1 fois notnew
Je confirme les pharma industrie repartent en officine, oui il faut mieux faire IDE 2 ou 3 ans d’études pour le même salaire.
Il faut que l'officine change mais cela prendra du temps

quels genre de pharmacien industrie repartent en officine ? :
production ? qualité ? marketing ? parce que vous me faites peur !!!!
(merci de m'éclairer sur ce point )

la différence c'est que pour les industriels ya une solution qui n'existe pas pour les officinaux : l'expatriation .....

les sage femmes connaissent aussi le chomage à grande échelle (jusqu'a 50% d'une promo ) et dans cartaines regions ça commence pour les IDE.....
c'est l'europe et la crise qui "craignent " bien au delà de la pharmacie !!!!
Top
oxynitrine
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 09/03/2014
Posté le 17/03/2014 à 23:08 puis édité 1 fois notnew


On dit : " Lecler ceci... " - " Les pharmacies discount qui cassent le marché des autres... " !
Face à cela... C'est à nous d'agir ! On doit se battre et c'est pas facile. Faut y croire aussi un

Finalement, je dis vivement que MEL obtienne son autorisation de vendre des médicaments !
Il y aura forcément une augmentation des embauches de pharmaciens.
C'est peut-être choquant mais je me dis que les conditions de travail d'une GMS ne doivent pas être pires que celles qui règnent dans une officine dirigée par un(e) titulaire acariâtre et despote.
Et puis c'est facile de dire qu'il faut être mobile pour trouver un emploi, mais les CDI ne sont jamais proposés d'emblée, c'est toujours un CDD "pour voir".
Les titulaires n'ont PAS confiance dans les adjoints.
Donc impossible d'investir dans une maison ou un appartement, quand il faut travailler à 500 km de chez soi.
C'est le serpent (du caducée) qui se mord la queue !!
_____
La vie ça finit toujours mal.
Top
River Song
Bizute (future carrée)

Messages : 5
Enregistré : 14/03/2014
Posté le 18/03/2014 à 00:04 notnew
C'est carrément choquant Oxynitrine ! Enfin... Tu as le droit de penser ce que tu veux hein ?! smilies

Je vais juste t'expliquer pourquoi je pense que l'autorisation ne doit pas se faire. Après... Tu adhèreras ou pas...

1 : Une fois que MEL aura les pharmaciens dans sa poche
2 : Qu'il aura cassé le marché du médicament et des officines de ville
3 : Que les pharmaciens n'auront plus le choix que d'aller bosser chez lui

Que va-il faire ensuite ? ... Baisser les salaires des pharmaciens ( certes peut être pas à un salaire d'un(e) caissière mais bon... ).

Avec 6 ans d'études et un doctorat... On ne mérite pas cela ! Donc certes plus d'embauche... Peut être... Mais à quel prix ? On ne peut pas brader notre doctorat.

Perso... Je ne connais aucun new pharmacien qui n'ait pas trouvé de boulot à la sorti de la fac. Après je ne sais pas... C'est peut être un truc lié à la région ?
_____
River


Top
riep
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 79
Enregistré : 10/06/2005
Posté le 18/03/2014 à 09:24 notnew
si vous avez lu mes posts sur le forum,
Vous devinerez peut être que leclerc ne changera rien à ce qui est actuellement pratiqué dans les officines françaises:

1-embauche de pharmaciens juste au minimum légal c'est a dire une pharmacie de 2M tourne avec......2 diplôme et le reste ben BP,vendeur et compagnie
d'ailleurs MEL que Mel emploi maintenant le terme de "diplômés de pharmacie" lors des interviews , le terme de docteur étant réservé aux pub télé pour être démago...

2.au niveau des salaires ça sera la même technique que les prix à l'inverse c'est à dire des salaires hauts au début puis ensuite on tirera tout vers le bas en disant qu'il faut être compétitif et qu'ici "le prix sont les plus bas" (comprendre les salaires aussi)

si vous voulez agir http://apothicaires.free.fr/
ou joignez moi en u2u
parlez en à vos confrères ou futur confrères , l'anepf ne nous aidera pas (ils me l'ont dit)
Les autres syndicats non plus ils ne représentent qu'une parties des pharmaciens titulaires d'officine
_____
http://apothicaires.free.fr/
Top
oxynitrine
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 09/03/2014
Posté le 18/03/2014 à 14:03 notnew
Ben je crois que les diplômes on les brade déjà…
Dans ma région je ne propose plus des coeff 500 depuis belle lurette, mais plutôt 400, voir 450 si j'ose…
Et puis la frontière entre une les GMS et de plus en plus de pharmacies devient ténue : rayons, publicités énormes, promotions à gogo, employés avec uniformes de l'officine "pharmacie machin à votre écoute" (il ne manque plus que la casquette), vente sur internet de médocs, drives, distributeurs automatiques, etc…
Tant que les pharmaciens se tireront une balle dans le pied, on aura ce qu'on mérite.
MEL doit se frotter les mains en nous voyant.
_____
La vie ça finit toujours mal.
Top
riep
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 79
Enregistré : 10/06/2005
Posté le 19/03/2014 à 13:41 notnew
Bon au lieu de raler on se bouge les pharmaciens salariés sont 23 000 ça fait du monde !!

les pharmaciens adjoints font 6 ans d’études pour 1800 € net (coef 400)

-sans perspective de posséder leur pharmacie si ils n'ont pas des parents riches (si,si ^^ des parents qui donnent a leurs enfants 200 000€ sont des parents riches)

-avec le chômage qui les guettent car on les remplace par du personnel non qualifié.

-avec une dégradation de leurs conditions de travail car leurs confrères se vautrent dans la vente, le discount comme les pires des épiciers

Alors si vous aimez la chimie,la pharmaco, les plantes les champignons (même microscopique ^^),on se bouge car ni le CNOP, ni les syndics ne bougeront le petit doigt bien au contraire.
_____
http://apothicaires.free.fr/
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 951
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 21/05/2014 à 16:37 puis édité 1 fois notnew
C'est quand même dingue d'en arriver à dire : faites preparateur en terme d'investissement étude/salaire c'est plus rentable. Ta seule motivation à bosser c'est ta fiche de paie ? Ta vie doit-être bien triste.
Clairement si tu voulais gagner des sous et uniquement ça il ne fallait pas faire pharma, tu lances un boite ou te tu fais une spé med libérale grassement payée genre dermato à épiler des ménagère à la pelle.

Il y a beaucoup de pharmaciens qui se désolent de ce que devient l'officine mais je vois aussi beaucoup d'officinaux qui n'ont pas d'estime pour leur métier : entre ceux obsédés par les €€, ceux qui vont bosser dans des parapharmacies, ceux qui pensent que MEL n'est pas une menace et ne détruira pas le plus grand réseau de soin disponible gratuitement et sans rendez-vous, ceux qui en jugent pas bon de dispenser des conseils.

En regardant ce qu'il se passe en ce moment : opposition farouche des officinaux sur la dispensation unitaire (alors qu'on le fait à l'hôpital et ça marche très bien), opposition aux nouvelles idées de rémunération, on se demande ce que veulent vraiment les officinaux.

Une chose est certaines c'est pas en étant passif que les choses s'arrangeront, vous vous ferez bouffer par tous : GMS, médecins, mêmes les infirmières se mettent à faire de l'éducation thérapeutique alors que c'est censé être quand même la spécialité d'un pharmacien, il y a quelques années il y avait un créneau à prendre et les pharmaciens ne l'ont pas pris.

Moi j'ai envie de vous dire : bougez vous bordel, vous avez fait 6 études pour quoi ?! C'est désolant de voir les français penser que les officinaux sont des simples "donneurs de boites" ? Sont-ils tous des affabulateurs ? Alors prouvez leur le contraire, remettez vous en question tous les jours, faites de la formations continue, documentez vous, apportez du conseil sur chaques dispensation, donnez une valeur ajoutée aux dispensation et faites en sorte que les français arrête de voir le pharmacien comme un simple distributeur. Car c'est clair que sans conseils et cette "valeur" ajoutée le monopole n'a pas réelle raison d'être smilies
Top
Aller en haut • 140 réponses • 7 pages • 1 2 3 4 5 6 7
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter