logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[médecine] arreter médecine pour "sauver" sa vie à côté??

Aller en bas • 101 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
Romain LN
Ministre de la Santé

Messages : 1826
Enregistré : 14/12/2006
Posté le 16/01/2010 à 18:54 notnew
Un énorme merci car je commence à voir mon avenir en un peu moins noir et ça me motive pour m'engager dans ces années galères !

Ça c'est la magie (et le but) de Remède smilies

------------------
Bref et pour répondre rapidement à jana8, même si je suis en P2, je pense que durant l'internat tu vas consolider tes acquis, apprendre des réflexes et surtout mettre toutes connaissances vraiment pratique.
Pour ma part j'ai aussi cette peur : "être un mauvais médecin". Savoir que les gens disent que le Dr untel est il est pas bon etc. peu vite m'angoisser.
J'attends donc aussi les conseils avisés de toubi smilies
_____
Gentil Modérateur
"Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloges flatteurs." Beaumarchais
Top
le toubi
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 06/03/2009
Posté le 18/01/2010 à 13:56 notnew
salut les amis,
pas beaucoup de temps ces derniers jours ; mais je répond vite fait :
no stress : on acquiert vite des réflexes, et même si on garde sa personnalité +/- stressé (ce qui est mon cas +++) on se rend vite compte qu'on est compétent pour beaucoup de choses et surtout qu'on connait ses limites...
moi quand je ne suis pas sûr de pouvoir prescrire tel ou tel truc je vérifie dans un bouquin ou sur internet ; y compris devant les gens en leur disant "je voudrai vous prescrire ceci mais je préfère m'assurer qu'il n'y a pas de contre indication pour vous" ou "le principal effet secondaire est... mais nous allons vérifier ensemble s'il y en a d'autres potentiels..." ou encore "je pense que vous souffrez de... mais je voudrai vérifier si ce ne pourrai pas être..."

j'ai l'impression que les gens apprécient (même si certains doivent me trouver bien peu sur de moi... !) le tout étant d'être à l'aise avec sa façon de travailler car ce que les gens détestent (et on les comprend) c'est de ressentir une gêne ou un malaise du côté du médecin...

deuxièmement, il ne faut pas oublier qu'en médecine générale on a en général le temps de faire des diagnostics car on revoit les gens sur la durée et du coup on observe l'évolution des symptomes. pour les urgences vraies pas de pb, le plus souvent elles sautent aux yeux et on les reconnait. pour le reste c'est souvent l'évolution qui permet de faire le diagnostic. bref, si la consultation est assez courte, la répétition des consultations et le fait de connaitre les gens fait qu'on a le temps... et puis il faut aussi expliquer aux gens : je ne sais pas encore ce que vous avez, c'est peut-être le début de qqchose, nous allons chercher ensemble ou nous allons vérifier que ce n'est rien de grâve... je vais commencer par vous faire faire un bilan biologique..." (n'oubliez pas que vous êtes dans l'hyper-aigu de l'hopital qui n'a rien à voir avec la vraie vie des gens...)

enfin au niveau thérapeutique, j'ai une panoplie de médicaments plutôt simples et anciens, que je maîtrise et pour le reste je vérifie. rassurez-vous je manie rarement la thrombolyse aigue !

au final, un médecin stressé restera toujours un médecin stressé ; ce n'est pas un mal car çà permet aussi de rester vigilant et systématique. un de ceux que j'ai remplacé m'avait dit : "méfie toi le jour ou tu ne sera plus stressé, tu risques de faire des conneries !"
maintenant, il m'arrive de me réveiller le matin en sursaut en me disant "merde j'ai oublié çà !" mais heureusement ce n'est pas trop fréquent !

maintenant, quant à juger la capacité des patients à déterminer qui est un bon ou un moins bon médecin.... on entend de tout "untel est un bon médecin ; la preuve : il a toujours beaucoup de monde et il finit à 22h !" (mmh, mmh, ok...)

allez, tchô, je part au ski !smilies
_____
jeune généraliste de campagne (une espèce rare ?)
j'ai fini mon internat y'a pas si longtemps ; vous pouvez encore me parler, çà va !!!!
Top
Mafuz
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 83
Enregistré : 16/06/2009
Posté le 02/02/2010 à 22:57 notnew
Je viens un peu après la bataille, mais avec une autre expérience aussi si ça peut en rassurer :

1) Mes parents ne sont pas médecins mais photographe dans une salle de spectacles et maître de conférence. Eeeeeet....ben je les ai pas vus tant que ça petite : ma mère travaillait jusque 18h (donc après l'école) et repartait souvent le soir pour les spectacles, mon père avait cours la journée, faisait de la recherche, et est plutôt consciencieux donc préparait toujours ses cours, et était un minimum investi dans les conseils de la fac -> réunions en tout genre.

Comme quoi, c'est pas lié qu'aux médecins....

Côté études, j'étais avec quelqu'un en école d'ingé quand j'étais en M1 et M2, c'est sûr c'est pas la préparation de l'internat mais on s'est tapé du boulot, ne serait-ce que pour valider les exigences minimales de moyenne. Mais ça n'empêche pas de vivre à côté !
C'est sûr que les "capacités naturelles" jouent, mais concilier vie de couple/famille et études/boulot, c'est aussi un choix à faire ! J'en connais qui disaient d'avance "aah, pas possible d'avoir un copain pendant les études", mais pourquoi ?
Le boulot c'est prenant et exigeant aussi (au moins quand on veut le faire bien)...donc on resterait toujours seul ? En particulier en tant que médecin ?

J'ai eu l'occasion d'être soignée par un chirurgien très investi. C'est vrai qu'il m'a dit regretter de ne pas s'être consacré plus à sa vie de famille parfois, parce qu'il n'a pas vu ses enfants grandir...parce qu'il a beaucoup de considération pour ses patients et qu'il refuse d'en laisser un au bord de la route. Mais....il arrive quand même à rentrer chez lui le soir, prendre un minimum de vacances, se garder un WE de temps en temps...

Alors oui c'est faisable, médecin et couple/parent !

(enfin j'espère, sinon vu l'âge auquel je reprends les études de médecine, je suis mal barrée moi smilies )
_____
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever.
Top
Hirck
Jeune Carabine

Messages : 10
Enregistré : 10/03/2010
Posté le 14/03/2010 à 22:57 notnew
Je comprends tout à fait les angoisses de Patrici@ car même si je ne suis pas engagée dans ces études j'ai peur de sacrifier ma relation avec mon copain (avec lequel je suis depuis 2 ans et demi) à cause de mes études.

Un dernier exemple : Mon médecin généraliste. Il travaille dans une des plus grosses villes de Seine et Marne dans un cabinet qu'il tient avec un collègue et a un enfant en bas âge (et une compagne). Il travaille à plein temps mais trouve le moyen d'aller le chercher à la crèche le lundi et le mardi et d'avoir un jour de repos dans la semaine (mercredi je crois). Simplement le jeudi et le vendredi.
Je pense (et j'espère que j'ai raison et que je n'essaye pas simplement de me rassurer) que si on le veut vraiment, on trouvera toujours le temps de nous occuper de ceux et de ce que l'on aime.

Pour finir, merci beaucoup pour tout vos témoignages car ils me font beaucoup réfléchir. Surtout positivement !

Au revoir
Top
Hirck
Jeune Carabine

Messages : 10
Enregistré : 10/03/2010
Posté le 14/03/2010 à 22:57 notnew
Je comprends tout à fait les angoisses de Patrici@ car même si je ne suis pas engagée dans ces études j'ai peur de sacrifier ma relation avec mon copain (avec lequel je suis depuis 2 ans et demi) à cause de mes études.

Un dernier exemple : Mon médecin généraliste. Il travaille dans une des plus grosses villes de Seine et Marne dans un cabinet qu'il tient avec un collègue et a un enfant en bas âge (et une compagne). Il travaille à plein temps mais trouve le moyen d'aller le chercher à la crèche le lundi et le mardi et d'avoir un jour de repos dans la semaine (mercredi je crois). Simplement le jeudi et le vendredi.
Je pense (et j'espère que j'ai raison et que je n'essaye pas simplement de me rassurer) que si on le veut vraiment, on trouvera toujours le temps de nous occuper de ceux et de ce que l'on aime.

Pour finir, merci beaucoup pour tout vos témoignages car ils me font beaucoup réfléchir. Surtout positivement !

Au revoir
Top
Hirck
Jeune Carabine

Messages : 10
Enregistré : 10/03/2010
Posté le 14/03/2010 à 22:58 notnew
Ouuups manque la fin de me phrase :
Simplement le jeudi et le vendredi il fait des journée plus longues !

(Désolée)
Top
Patrici@
Sexternus-minus

Messages : 35
Enregistré : 10/12/2009
Posté le 07/05/2010 à 11:17 notnew
Bonjour,

à Hirck :
Merci beaucoup pour cet exemple encourageant smilies !
J'espère aussi que ce n'est qu'une question de volonté et que mon futur métier passionant me laissera la possibilité de choisir de ne pas sacrifier mes enfants !
En ce moment j'essaye de me dire : ne te demande pas si c'est possible mais fais de ton mieux pour le rendre possible !!
C'est surement très niais mais ça me motive smilies !

à Mafuz :
Oui c'est sur que le problème de la conciliation travail/famille ne concerne pas que les médecins ...
C'est assez malheureux que dans notre société moderne on ait autant de mal à trouver un équilibre entre les deux ! Mais comme toi, j'essaye d'y croire, je m'accroche smilies ! Et je veux me battre pour aussi !!
J'essaye de me convaincre que ma famille sera plus heureuse si je m'épanouis dans mon travail, et que même si je suis absente un certain nombre d'heure, quand je rentrerai, je serai vraiment là pour mes proches et pour passez des moments très forts ensemble ! Plutot que de trainer les pattes toute la journée à la maison en regrettant d'avoir tout plaquer et de rejeter mon aigreur sur mes enfants ...
Je carricature mais ça me motive smilies !
Donc non je suis contre le fait de renoncer à une quelconque vie sociale à n'importe quelle étape de ma vie professionelle mais je suis bien consciente que jusqu'à la thèse elle sera un peu réduite ... mais je n'y renonce pas !
Je suis en D1 avec mon copain depuis 5 ans ( il a donc survécu à la P1), j'y crois !
Et en ce qui concerne la chrirurgie, l'équilibre travail/famille est encore plus difficile à trouver mais je veux y croire pour eux et elles quand même car ils font un boulot formidable et méritent donc qu'on les traite en être humain smilies !
Courage à toi smilies !

à le toubi :
merci beaucoup de nous rassurer smilies !
C'était bien le ski :p ?

Bises à tous !
Top
B_K
Ministre de la Santé

Messages : 884
Enregistré : 18/09/2004
Posté le 07/05/2010 à 11:31 notnew
Je suis en D1 avec mon copain depuis 5 ans ( il a donc survécu à la P1), j'y crois !

En fait, si t'as pas fait de crits ou de WEI ( ou encore si tu les as fait mais gardé tes exploits bien cachés smilies!) en règle générale pour avoir en avoir discuté, c'est pendant l'internat que ça coince! La P1 n'est qu'une demi étape smilies !

Oui, un peu de négatif dans un topic de bisounours ça fait toujours du bien smilies!

A bon entendeur ...
Top
Patrici@
Sexternus-minus

Messages : 35
Enregistré : 10/12/2009
Posté le 07/05/2010 à 12:29 notnew
à Black Kaiser :
Qu'est-ce qui te fait croire que j'ai envie d'accomplir des exploits à des crit ou des wei. Je suis très bien avec lui !
Et si ça te rend aigri que certains puissent réussir à concilier les deux ou se battent pour concilier les deux parce que ça leur tient à coeur c'est pas mon problème ...
Je suis d'accord que j'ai une vision de bisounours mais j'en ai besoin pour garder espoir sinon je plaque tout. Il y a du négatif c'est vrai mais ne t'en sers pas pour casser les gens qui essayent ainsi ...
Top
B_K
Ministre de la Santé

Messages : 884
Enregistré : 18/09/2004
Posté le 07/05/2010 à 14:13 puis édité 1 fois notnew
Qu'est-ce qui te fait croire que j'ai envie d'accomplir des exploits à des crit ou des wei. Je suis très bien avec lui !

Rien et à vrai dire, c'est le cadet de mes soucis ( c'est même pas un de mes soucis en fait !) . Quand aux exploits de ce genre d'évènements, c'est vraiment pas pour la vie lol smilies!

Et si ça te rend aigri que certains puissent réussir à concilier les deux ou se battent pour concilier les deux parce que ça leur tient à coeur c'est pas mon problème

Oula on se calme ! JE ne suis pas aigri loin de là ! Je comprends amplement ce genre d'inquiétudes ( certes je trouve que c'est tôt en d1 ) mais je comprends ! Même si, étant un garçon j'envisage les choses différemment puisque j'aurais pas à me transformer en poule pondeuse en faisant une course contre la montre ou plutôt contre les hormones ! ( Désolé je suis pas un poète , et encore je suis soft smilies!)

j'en ai besoin pour garder espoir sinon je plaque tout

C'est manière de penser qui me fait tilter! Mais ça doit venir de manières différentes de concevoir la vie de famille .

Dsl si mon ton paraît cassant c'est absolument pas le cas !
Bonne chance ...
Top
Patrici@
Sexternus-minus

Messages : 35
Enregistré : 10/12/2009
Posté le 08/05/2010 à 12:40 notnew
Désolée de m'être emportée ... c'est juste que je ne supporte pas qu'on me juge sans me connaître. Je ne voulais pas paraître agressive mais c'est vrai qu'en me relisant ...
Effectivement on ne doit pas avoir la même vision de la vie de famille ("poule pondeuse") mais j'ai besoin d'avoir une vision positive !
Cela ne m'empeche pas de respecter ton point de vue.
Alors bonne chance à toi aussi !
Top
ddiiaannee
Jeune Carabine

Messages : 21
Enregistré : 12/12/2010
Posté le 14/01/2011 à 00:55 notnew
C'est vraiment à toi de voir. Évidemment il y a des spé qui demandent plus ou moins d'investissement (en prenant chir tu sais ce qu'il attend, en prenant médecine du travail tu sais que tu fera tes 35h et basta !).

bonjour,

je me demandais si on pouvait être chirurgien à mis-temps à l'hôpital car j'en ai jamais entendu parlé.Autrement dit peut on choisir le nombre d'heures que l'on veut travailler?
Top
Wotan
Nain-terne

Messages : 110
Enregistré : 29/06/2010
Posté le 14/01/2011 à 14:07 notnew
ddiiaannee:

En général Praticien Hospitalier = Temps Plein (je crois même que maintenant c'est obligatoire). Dans la théorie du peux très bien travailler à mi-temps (c'est possible pour les IDE, AS), dans la pratique cela ne se fait pas trop surtout pour les postes de médecin ou de chirurgien. Il existe des postes d'attachés, dans ce cas t'oublies la rémunération (assez faible) et c'est plus pour garder un contact avec le monde hospitalier.

Voilà,
_____
DCEM1 Reims
Top
ddiiaannee
Jeune Carabine

Messages : 21
Enregistré : 12/12/2010
Posté le 14/01/2011 à 14:30 notnew
ok, merci pour l'info. Et en clinique c'est la même chose?
Pour les attachés du coup c'est eux qui choisissent le nombre d'horaires qu'ils veulent faire?
Top
wii
Désagrégée de médecine

Messages : 222
Enregistré : 26/06/2005
Posté le 14/01/2011 à 16:04 notnew
ddiiaannee:

En général Praticien Hospitalier = Temps Plein (je crois même que maintenant c'est obligatoire).

PH temps partiel ça existe... il y en a même plein qui bossent en cabinet à côté..smilies
_____
arrrrrrrrgggggggggggghhh la D4...
Top
cleclevinatier
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 18/01/2011
Posté le 18/01/2011 à 21:01 notnew
Y sont mignon tout plein ces petits carabins !
Relire tous ces post m'a rapelé bien des souvenirs sur les doutes que j'ai pu avoir pendant TOUTES mes années de médecine ! que je n'ai pas encore terminé puisque je passe ma thèse dans tois mois.
Pour moi aussi, ne faire que travailler n'a jamais été imaginable. A vrai dire, 35 haures par semaine c'est un bon équilibre.
Depuis que j'ai fini l'internat, j'ai réussi a ne pas trop travailler (enfin mions que pendant l'internat)et gagner ma vie suffisament pour acheter un appart à lyon, et je viens de signer aussi pour une petite maison de campagne.
J'ai une petite fille que j'emmène tous le sjours à l'école, et que je vais chercher deux jours sur quatre. J'ai 9 semaines de vacances par an. Je fais pas mal de garde à coté pour compléter le salaire.Mes collègues sont plutot sympas.
Je suis assistant généraliste en psychiatrie dans un service pour détenu tout neuf, j'assure le suivi somatique des patients, c'est tres interessant. La médecine c'est comme partout, la question est : quelle place va prendre mon travail dans ma vie ? Quelle est ma priorité ? Suis je ambitieux ? Est ce que je veux acheter un grosse bagnole ? Est ce que je veux nourir 8 enfants et deux femmes ?
Certains passages des études sont difficiles et inévitables, mais après, tout dépend de ce que l'on veut faire. C'est évident que je n'auria pas pu être chirurgien. C'est un investissement que je n'auri pas pu faire.
Concernant la qualité des soins que l'on prodigue, il est toujours normal de se poser la question de leur qualité. Mais je ne crois pas que les meilleurs médecins soient ceux qui ont le mieux réussi l'ENC.
Nous ne sommes pas des techniciens.
La qualité d'un praticien vient avant tout du le plaisir qu'il a a faire son métier.
Les connaissances s'aquierent tout au long de la vie professionnelle. Et un travailleur heureux sera d'autant plus performant.
C'est mon point de vue , abon entendeur!
Top
ddiiaannee
Jeune Carabine

Messages : 21
Enregistré : 12/12/2010
Posté le 18/01/2011 à 21:16 notnew
merci, super témoignage!

C'est évident que je n'auria pas pu être chirurgien. C'est un investissement que je n'auri pas pu faire

peut-on avoir un profil identique au tien en étant chirurgien?
J'entends rarement dire qu'on peut-être chirurgien à mi-temps ou "attaché-chirurgien". Savez-vous pourquoi?
Top
cleclevinatier
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 18/01/2011
Posté le 18/01/2011 à 22:02 notnew
Il est possible que certains chirurgiens travaillent "a temps partiels", par exemple en clinique mettons, trios ou quatre jours par semaine. Soit. Mais pour devenir chirurgien, alors là, le temps partiel, c'est évident que ça ne fonctionne pas. La chirurgie part en général assez rapidement à l'ENC (donc bonbon) L'internat de chir dure à peu près 4 ans (chir générale par exemple) pendant lesquels les internes passent lus de temps au bloc que dansleur lit, puis il faut en général faire 2 ou 4 ans d'assistanat, à savoir que les assistants en chir sont à peu près au même régime. Après, ok tu peux à peu près être tranquille sauf si tu travailles dans un secteur ou tu peux intervenir sur des urgences (gardes, astreintes ...) Ca fait quelques années ( une dizaine ? ) de pure don de sa personne a sa vocation. mais tout est relatif et au vu des reformes actuelles, notre carrierre risque d'etre fort longue.
Top
ddiiaannee
Jeune Carabine

Messages : 21
Enregistré : 12/12/2010
Posté le 19/01/2011 à 00:02 notnew
bon bah c'est pas bien motivant tout çasmilies

en tout cas merci pour l'info c'est plus claire maintenant.
Top
wii
Désagrégée de médecine

Messages : 222
Enregistré : 26/06/2005
Posté le 19/01/2011 à 07:15 puis édité 1 fois notnew
L'internat de chir dure à peu près 4 ans (chir générale par exemple)
Maintenant l'internat de chirurgie dure 5 ans minimum pour tous et non 4 ans.
peut-on avoir un profil identique au tien en étant chirurgien?
J'entends rarement dire qu'on peut-être chirurgien à mi-temps ou "attaché-chirurgien". Savez-vous pourquoi?
vas faire un petit tour à l'hôpital et tu verras si les attachés chirurgiens ça n'existe pas... smiliessmiliessmiliessmilies

Tu peux très bien être chir ophtalmo à mi temps à l'hôpital et bosser dans un cabinet en ville, idem pour les ORL etc...
Mais la médecine quelque soit la spécialité c'est une carrière longue...avec obligation de formation continue, donc même à 50 ans tu seras encore dans les bouquins à étudier que tu le veuilles ou non
smilies
_____
arrrrrrrrgggggggggggghhh la D4...
Top
Aller en haut • 101 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
livreslivrescontactspublicationstwitter