logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[médecine] arreter médecine pour "sauver" sa vie à côté??

Aller en bas • 101 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
le toubi
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 06/03/2009
Posté le 19/01/2011 à 11:27 notnew
incroyable ! après presque deux ans, ce post continue de susciter autant d'intérêt ! je crois que c'est le plus suivi de ce forum...
cleclevinatier, je suis tout à fait d'accord avec toi sur la façon dont tu décris les choix nécessaires pour concilier vie professionnelle et vie personnelle.
Quant à la chirurigie à mi-temps, je crois qu'il faudrait poser la question à des praticiens en exercice ; mais çà paraît peut être un tout petit peu plus utopiste...

D'abord, commme çà a déjà été expliqué, la formation initiale est tellement longue et dure en investissement personnel qu'on a envie, à la fin, d'avoir un certain "retour sur investissement" en terme de revenus et de "niveau de vie". On est quand même parmi les plus "vieux" à se lancer dans la vie active, acheter une maison, fonder une famille, etc... arrivés à 30 ou 35 piges, on a envie d'aller plus vite, donc de bosser dur...

Ensuite, tout se passe comme si le cursus nous formatait à être de gros bosseurs. La mentalité acquise est que si on ne bosse pas comme un dingue, on est des moins que rien. C'est encore plus vrai je pense pour les générations précédentes, pour les spécialités chirurgicales, pour la région parisienne...
Dans le public (en tout cas dans les hopitaux universitaires, même en province, on demande toujours plus : faire des staffs, faire de l'enseignement, faire de la biblio, etc...
Dans le privé c'est plutôt un problème économique : environ 50 à 55 % de charges pèsent sur le chiffre d'affaire. Comme par ailleurs on a été formé comme çà, çà paraît "tout naturel" de bosser tous les soirs jusqu'à 21 heures ! "On n'a pas le choix"...

Bref, je ne veux dégoûter personne de la chirurgie, c'est un superbe métier, mais c'est sans doute pas la spécialité la plus facile à concilier avec un mi temps... Et même si on pense y arriver à terme, ce sera pas avant 15 ans de cursus initial. Encore une fois tout est une question de choix...
_____
jeune généraliste de campagne (une espèce rare ?)
j'ai fini mon internat y'a pas si longtemps ; vous pouvez encore me parler, çà va !!!!
Top
Aller en haut • 101 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter