logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Doute sur mon choix d'études... ai-je envie de faire médecine au fond ?

Aller en bas • 15 réponses
Sanguine
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 07/03/2009
Posté le 03/09/2009 à 00:11 notnew
Bonjour à tous. Je vais raconter ma vie, désolée, mais je suis complètement perdue, ça fait trois jours que je pleure ou me retiens de pleurer, et j'ai besoin de conseils.

Je viens d'entrer en PCEM1 - enfin pas vraiment : en stage de pré-rentrée dans une prépa privée. (ne lancez pas de cailloux). Et je suis démoralisée. Par la masse de travail un peu, mais pas tant que ça parce que je le savais, qu'on devrait taffer... Mon vrai problème, c'est que je commence à avoir de sérieux doutes sur mon orientation.

Bien sûr, la médecine me plaît et m'attire. Je n'ai pas vraiment de "vocation" (je ne crois pas à la vocation), mais depuis de nombreuses années je traîne sur des encyclopédies médicales, ou sur wikipédia rayon pathologies et symptômes, j'aime beaucoup ça... J'ai une vraie soif de connaissances. Il m'a donc paru "naturel" de tenter médecine, surtout que j'ai un très bon niveau (plus de 18/20 au bac S). Cependant, j'ai peur d'avoir fait un choix sans vraiment réfléchir. Bien sûr, j'étais consciente que les études médicales et le métier lui-même exigeaient des sacrifices, mais ça me paraissait loin, jusqu'à maintenant.

Voilà mon problème. J'aime énormément de choses en dehors de la médecine, et jamais mon métier (que ce soit celui-là ou un autre) ne pourra vampiriser toute ma vie, tout mon temps. J'ai trop de choses qui me passionnent pour me focaliser sur une seule, or c'est ce qui risque de m'attendre en médecine, non ? Je ne parle pas que de la P1 (ce serait trop simple), mais du métier, après le diplôme... (Car médecin dans un cabinet ne m'intéresse pas). Sacrifier ma vie sociale, sentimentale, culturelle, même pour une carrière passionnante, me fera souffir. A vrai dire, même l'idée de faire le même métier toute ma vie me rebute. Je ne pense pas pouvoir être heureuse ainsi. Je sens ma motivation (en ai-je vraiment eu ?) s'évanouir. On me dit pour me motiver : "pense à ta joie quand tu auras ton concours !", mais cette pensée ne me réchauffe pas ! Si je réussis mon concours uniquement pour m'embourber dans des années et des années d'études fastidieuses et me rendre compte qu'au final, je ne veux pas être médecin...

Alors bien sûr, me direz-vous, c'est normal de déprimer, c'est le tout début de l'année, le travail abrutissant - faut bien le dire, c'est pas un travail très valorisant en P1, on a un peu l'impression d'être pris pour des robots - décourage un peu... Et c'est un environnement totalement inconnu, avec de nouvelles têtes, de nouveaux endroits, de nouvelles méthodes de travail, de nouveaux rythmes... (et je précise que je ne suis même pas encore entrée en fac !) Donc c'est normal de se sentir seule et de douter, peut-être... Mais j'ai peur que le problème soit plus profond qu'un simple "choc d'adaptation".

Voilà pourquoi j'ai besoin de vos conseils. Mes doutes peuvent-ils être passagers ? Puis-je tenter médecine sans me sentir avoir "le feu sacré" ? J'ai en tout cas décidé une chose (sinon je m'en voudrais toute ma vie) : d'essayer, de tester, de bosser autant que je peux jusqu'aux partiels, le temps de me familiariser avec toute cette nouveauté, de rencontrer des gens... Et si, malgré l'adaptation, quelque chose au fond de moi persiste à rejeter ces études, d'arrêter tout et de prendre quelque mois pour changer mon fusil d'épaule. Est-ce une bonne idée ?

Merci beaucoup d'avance de vos conseils.
Top
Da
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 03/09/2009
Posté le 03/09/2009 à 01:35 notnew
Bonsoir, il se fait tard, je vais donc essayer d'aller à l'essentiel.


A la lecture de ton post, je dois dire que plusieurs choses me frappent !

Tout d'abord, la médecine, j'ai bien l'impression que tu aimes ça ! Il faut que tu saches que tous les P1 primants n'ont pas forcément ouvert une encycolpédie médicale avant la rentrée, qu'ils n'ont pas nécessairement tous jeté un oeil sur wiki "patho et symptomes" par pure curiosité. C'est pour moi, en tout cas, une preuve tangible de ta motivation et de ton gout pour ce qui a trait à la médecine.

Ensuite, tu es à un moment charnière de ta vie : en fin de terminale, on a tous fait un jour le choix de partir faire telles ou telles études, en sachant très bien que cela serait déterminant pour le reste de notre vie ! C'est un choix difficile et important, et rares sont ceux qui foncent tête baissée vers un domaine d'études particulier. C'est normal d'hésiter, et, quand on hésite, on s'expose à se demander, après coup, si l'on a bien fait les bons choix.

Toi,en tout cas, tu as choisi médecine, et je t'encourage de tout coeur à poursuivre dans cette voie. Il faut que tu te dises que, quoi qu'il arrive, tu mèneras cette P1 à son terme, que tu t'accrocheras !
Ne te décourages pas alors que rien n'a encore commencé ! Tu vas apprendre énormément durant cette année, tu vas rencontrer beaucoup de gens, attends au moins le début avant d'exprimer des regrets !!

Concernant ton hypothétique futur métier, qui te dit qu'il va forcément "vampiriser [ta] vie" ? Personne ne t'obligera à faire une de ces spé si prenantes si tu ne le souhaites pas ! Il y a des médecins qui travaillent à mi-temps, aussi... Et même en hôpital ! Qui te parle de "sacrifier ta vie sociale,sentimentale et culturelle" ? Je fais médecine, et je n'en ai pas l'intention, personnellement... smilies

Tu t'engages dans des études qui pourront te mener à beaucoup de "métiers" très différents les uns des autres... Faire de la chirurgie, de l'épidémiologie... travailler en hôpital, en libéral... Les choix sont nombreux.

Tu as la chance de t'engager dans un cursus passionnant, et, crois-moi, ça vaut le détour !

En espérant avoir un peu éclairé la lanterne...
Top
beubeu
Ministre de la Santé

Messages : 680
Enregistré : 03/01/2006
Posté le 03/09/2009 à 11:46 notnew
En P1 peu de matières concernent vraiment la médecine alors une fois rendu en P2(médecine ou dentaire) tu vas approfondir vraiment le médical et vu ce que tu as écrit sur wikipedia et l'encyclopedie medicale, je suis presque sur que ça te plairat mais la P1 est le passage obligé même si c'est pas cool et qu'on a pas l'impression de faire médecine.
L'alternative si tu veux pas faire d'études trop longues et de choisir dentaire à la fin.
_____
pourquoi remettre a demain ce qu'on peut remettre au surlendemain
retaper sa p1 c'est bien, retaper sa p2 c'est mieux, enfin c'est long quand même.

You may say that i'm a dreamer,but i'm not the only one
Top
elly10
Doyenne (espèce rare)

Messages : 554
Enregistré : 15/09/2006
Posté le 03/09/2009 à 19:03 notnew

L'alternative si tu veux pas faire d'études trop longues et de choisir dentaire à la fin.

ou sage-femme! Des études médicales interressantes (on passe pas trois ans sur de la biochimie) en 5 ans (P1+4 ans), une vie en dehors de l'école, 35H/semaine (et pas 70 ou 100h pour certaines spé), possibilité de mi-temps, pas d'autre concours (pas d'ENC), le rêve quoi smilies
Top
Albarat
Doyen

Messages : 454
Enregistré : 18/08/2008
Posté le 03/09/2009 à 21:31 notnew
Tu te poses les bonnes questions au bon moment (c'est à dire avant la P1, ce qui est mieux qu'en plein mois de novembre ou pire.. pendant les années supérieurs )

Ca se voit que tu es curieuse, et je n'ai qu'une chose à dire, fonce en médecine.
Peu de personne ont la vocation (d'ailleurs qu'est ce que ca veut dire ? ), mais médecine te permettra d'engranger des connaissances scientifiques, et pas des moindres.
Et ce qui est génial avec cette grande école qu'est la fac de med (smilies), c'est que tu peux tout faire. Soigner des patients, certes, mais aussi, faire de la recherche, de l'eco (ben gérer un hosto c'est de l'éco), un travail manuel, du droit ect ect et tu peux même mélanger tout ce tatouin.
Tu peux beaucoup bosser, comme bosser le strict minimum (dépend de la spé toute fois), tu peux même aller dans un autre domaine que médecine.. (doctorat en poche par contre)
Et entre nous, on dit souvent que ces études sont longues.. Mais est ce vraiment le cas ? J'veux dire: de la p1 à la D4 c'est 6/7 ans, autant qu'une autre fillière, et en tant qu'interne, c'est plus un boulot qu'autre chose...
C'est sur jusqu'à la retraite tu vas lire des bouquins, mais.... mis à part en eco, dans quelle filière ne le fait on pas ?

Ca c'est pour la fin, maintenant durant ces 6/7 ans justement, bon, j'pense que des externes en parleront mieux que moi, mais ca sera pas simple, c'est sûr, mais, est ce que pour toi le jeu en vaut la chandelle ?

Si j'ai un conseil à te donner, c'est de régler cette question avant la rentrée (sinon ca va te bouffer..comme moi l'année dernière) et de ne pas non plus être trop curieuse sur les matières, malheureusement on va pas te demander de comprendre.... smilies

Sinon sache qu'il y a une vie hors la P1 au cas ou tu en douterais, on peut très bien s'en sortir en fac autre que pharma et méd.

Cordialement smilies
_____
"ne jamais oublier dans son frigo des aliments périssables, je crois que ça,c'est la seule morale de cette vie. Sans déconner."
Top
dums
Ministre de la Santé

Messages : 1456
Enregistré : 26/01/2002

Vie réelle
Sebastien Dumons - 40 ans
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Médecin généraliste
Fac : LYON Est
Posté le 04/09/2009 à 07:23 notnew
les études de médecine sont horriblement longues et exigent beaucoup, en terme de travail et d'investissement personnel. Par moment tu vas trouver que tu as une vie de merde (pendant l'internat +++++), et on a à peu pret tous pensé un jour à arrêter devant les difficultés.
Et puis il y a l'après. Rien ne t'oblige à sacrifier ta vie à ton travail, une multitude de possibilités t'attendent, de la pratique à mi temps à l'acharnement au travail, une pratique hospitalière ou libérale, en médecine gé, médecine d'organe, chir, psy, ...
En bref la médecine c'est ce que tu en fais, j'ai des potes passionnés d'équitation qui montent à longueur de temps, d'autres qui voyagent tout le temps, d'autres (n'est ce pas Bertrand) qui gèrent je ne sais combien de sites internet, etc... Ce n'est pas une tare de ne pas mettre son travail au centre de sa vie, même s'il faut rester conscient que la médecine n'est pas tout à fait un métier comme les autres, et que ces études vont inévitablement te changer dans ta façon d'appréhender le monde et les gens qui t'entourent.
Je suis en fin de cursus, j'arrive sur le marché dans deux mois, et je ne regrette pas une seconde ce choix malgré tous les efforts qu'il a induit.
Top
Sanguine
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 07/03/2009
Posté le 04/09/2009 à 16:09 notnew
Merci à tous de m'avoir lue et d'avoir répondu.

Vous m'avez presque tous dit qu'être médecin ne signifie pas forcément sacrifier tout son temps libre, car cela dépend de la spécialité choisie. Je devrais en être soulagée, mais le statut de médecin paraît tellement lointain que je ne me sens pas vraiment plus motivée... Je croyais ne rien avoir contre les études longues, mais quand je regarde ma fac et l'hôpital que je me dis "c'est là que tu vas passer au minimum les 11 prochaines années de ta vie", j'ai la nausée... Je me rend compte que j'ai envie de bouger, de changer, plus que je ne le pensais.

Vous me dites tous de foncer. Mais vous faites des études de médecine, vous êtes certains d'aimer ça, ce qui n'est pas mon cas... smilies

A vrai dire c'était un peu idiot de ma part de poster ce sujet. Moi seule, et à la rigueur les personnes qui me connaissent très bien, qui connaissent mes goûts et mes aptitudes, peuvent tenter de savoir ce que je veux réellement faire.
Top
Red_Scalpel
Chef de pique-nique

Messages : 174
Enregistré : 22/02/2007
Posté le 04/09/2009 à 19:48 notnew
Tu sais si tu veux bouger vers différents endroits, tu peux à la fin de ta sixième année (qui correspond à peu près à la fin d'un cursus comme l'on dit certains) choisir de partir dans une autre ville pour ton internat et une fois ton internat passé changer encore une fois d'endroit! Mais peut-être que viendra un moment où tu voudras te pauser!
Pour ce qui est de la certitude d'aimer les études de médecine tout le monde s'accorde (je ne suis personnelement pas encore passer par là) pour dire qu'à un moment où un autre on en a mare et qu'on a envie d'arrêter!
C'est dur de se projeter dans l'avenir, c'est certain, mais à toi de voir si tu seras plus heureuse ailleurs, demande toi si tu ne le regreteras pas un jour! C'est une décision qui n'appartient qu'à toi mais quoique soit ta décision pèse la bien car de toute façon des points négatifs tu en trouveras partout, à toi de voir, maintenant, si ceux des études de médecine te semblent pire que dans les autres filières qui pourraient t'interresser!
Bonne chance pour ta reflection!
_____
Nous sommes tous faillibles ; de toutes façons, celui qui ne se trompe jamais ne fait rien en général!!! (et ça se vérifie souvent!)
Top
Lole
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 83
Enregistré : 23/08/2008
Posté le 05/09/2009 à 11:19 notnew
Je croyais ne rien avoir contre les études longues, mais quand je regarde ma fac et l'hôpital que je me dis "c'est là que tu vas passer au minimum les 11 prochaines années de ta vie", j'ai la nausée... Je me rend compte que j'ai envie de bouger, de changer, plus que je ne le pensais.

Je vais te répondre parce que je suis un peu comme toi. J'adore la médecine, mais il est hors de question que j'arpente les couloirs d'un même service pendant 30 ans.

Mais heureusement qu'en médecine, y'a la possibilité de faire pleins de choses différentes, et de bouger si on en a envie. Genre, en vrac : changer de fac en D1 ( en P2/D1, y'a d'ailleurs largement le temps de faire des choses en parallèle), faire des stages d'externat à l'étranger, changer de ville pour l'internat ou choisir des villes qui permettent de faire un semestre dans les DOM TOM, participer à un programme de recherche, des essais cliniques, passer du public au privé, faire de la politique, devenir chercheur, monter sa propre clinique, faire de l'humanitaire, travailler pour la sécu, l'administration, travailler à mi-temps pour faire à côté quelque chose que tu aimes, travailler dans un labo pharmaceutique ou changer de voie quand tu en as marre...

Si avec tout ça, tu penses toujours que médecine c'est un métier figé, je peux rien pour toi smilies
Après c'est un métier en constante évolution et très riche humainement, si tu t'intéresse un minimum aux gens tu devrais pas t'ennuyer!

En tout cas, prend le temps de réfléchir à tout ça ou à d'autres métiers du médical, avec des études plus courtes( on hésite moins à se reconvertir après je pense). Bon courage à toi en tout cas si tu choisis la P1 !
Top
Albarat
Doyen

Messages : 454
Enregistré : 18/08/2008
Posté le 05/09/2009 à 12:07 notnew

Après c'est un métier en constante évolution et très riche humainement, si tu t'intéresse un minimum aux gens tu devrais pas t'ennuyer!

là encore, ce n'est pas un argument absolu smilies

Si on travaille dans un labo en tant que chercheur, les patients.. hmm hmm, tout comme si on travaille dans les stats ...
De plus, qui vérifie la qualité de l'eau des sol ? Des médecins...
Ya même journaliste qui peut s'ouvrir comme voie..
Bref pas mal de porte de sortie pour l'hôpital.

L'herbe est elle plus verte ailleurs ? Franchement, j'en doute. Si comme moi, tu sais pas trop trop ce que tu veux faire (en même temps qui en première année saura qu'il aimera telle ou telle spécialité ? ), je t'assure qu'en fac de science, c'est la croix et la bannière pour choisir ce qu'on veut. En effet tu te spécialises au fur et à mesure, donc pour les girouettes, un peu difficile de reculer. Les thèses sont loins d'être données, et l'emplois pas toujours au rendez vous, si on arrête avant.

Maintenant c'est ce pourquoi tu es portée qui compte. Si c'est juste le coter médical, ya pas mal de boulot hors médecin, si c'est le coter scientifique, tu as plusieurs voie, et tu as une année pour te décider entre physique, chimie, bio, math, et médecine (ou pharma après tout) ...
_____
"ne jamais oublier dans son frigo des aliments périssables, je crois que ça,c'est la seule morale de cette vie. Sans déconner."
Top
Lole
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 83
Enregistré : 23/08/2008
Posté le 07/09/2009 à 13:24 notnew

Après c'est un métier en constante évolution et très riche humainement, si tu t'intéresse un minimum aux gens tu devrais pas t'ennuyer!

là encore, ce n'est pas un argument absolu smilies

C'est pas faux smilies Mais à part certaines spé, dans la majeure partie des cas, on a quand même quelqu'un en face de soi quand on est médecin.
Après en relisant les posts, sanguine a surtout l'air intéressée par le côté scientifique. Faudrait qu'elle voit si il n'y a pas d'autres cursus scientifiques qui lui plaisent...
Top
NifNouf
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 20/11/2010
Posté le 20/11/2010 à 19:40 notnew
J'ai trouvé ce sujet comme on trouve l'Eldorado : ce message, ces doutes, C'EST EXACTEMENT CE QUE JE SUIS EN TRAIN DE VIVRE !
J'ai conscience que le post commence à dater, mais je me suis TELLEMENT RECONNUE dans cette situation que j'ai décidé de tenter le tout pour le tout et de me renseigner sur ce qu'il en était aujourd'hui, en 2010 smilies
Je m'adresse donc à Sanguine : qu'est-il advenu de tes doutes pour finir ? J'espère que ton expérience pourra m'ouvrir un peu les yeux car je ne sais vraiment plus où j'en suis...
Top
Sanguine
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 07/03/2009
Posté le 20/11/2010 à 20:04 notnew
Tu as de la chance que je sois encore notifiée par mail des réponses à ce sujet smilies Comme je ne pense pas que ça intéresse grand-monde, je dis juste ici que j'ai arrêté sans regrets et que je suis à présent en première année d'école d'ingé... Plus de détails en U2U.
Top
huihui
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 03/01/2020
Posté le 03/01/2020 à 18:13 notnew
9 ans plus tard et je vois que certaines interrogations restent les mêmes ... je suis en première et je dois dès mtn (merci la réforme du bac) me poser la question de mon orientation. je pense que ma question va rester dans le vide mais sanguine après toutes ces années, as tu eu des regrets d'avoir arretée médecine. c'est mon seul problème, j'ai peur de regretter de ne pas avoir tenter car les autres études qui m'interressent sont le commerce mais dans cette filière je n'ai pas non plus de vocation. vaut il mieux que je tente médecine sans une conviction de fer que bcp on l'ai d'avoir ou alors faut il abandonner cette orientation pour une autre?
en espérant obtenir de l'aide ou une réponse smilies
Merci
Top
Kinona
Désagrégée de médecine

En ligne
Messages : 292
Enregistré : 12/06/2017
Posté le 05/01/2020 à 09:58 notnew
Sinon tu as pensé à la LAS ?
Top
ajjustin
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 14/02/2020
Posté le 14/02/2020 à 14:23 notnew
You need some counseling, to make sure that you are in the right state of mind. It can help you cope with things and can help you with your depression.

I suggest to play this modern combat 5 game.
Top
Aller en haut • 15 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter