logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Emotivité

Aller en bas • 14 réponses
Miou
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 218
Enregistré : 23/08/2001
Posté le 02/09/2001 à 21:16 notnew
J'imagine que cette question vous a été posée des milliers de fois, mais j'ai la flemme de parcourir les centaines de pages des différents forums, afin de retrouver une réponse relative à mes petites interrogations.

This is my question :
"On" entend souvent (et je suppose que c'est vrai) que les médecins ont besoin de se blinder au cours de leurs études de médecine, d'apprendre à encaisser les chocs etc... Mais comment est ce qu'on apprend ce genre de choses ?

De même, comment faites vous pour ne plus tomber dans les pommes chaque fois que vous voyez un peu trop de sang etc ?

Est ce que certaines personnes qui ont été (ou qui sont toujours) très émotives et qui se sont sorties de leurs études de médecine, pourraient témoigner en réponse à cette contribution ?

Comment surpasser une émotivité trop forte ?
(Ca fait un peu thème de "Ca se discute", je sais, faudrait que j'aille voir Delarue !)
Ca se surmonte à mesure qu'on prend de la bouteille ? Est ce qu'il y a possibilité d'en parler avec certains profs ? Je ne sais pas....??!!

En tous cas, merci d'avance pour vos contri' !
_____
"Deux choses sont infinies, l'univers et la sottise humaine. Mais je ne suis pas sûr de ce que j'affirme quant à l'univers" (Albert Einstein)


Top
Charles Ingalls
Fou à lier :o)

Messages : 596
Enregistré : 03/05/2001
Posté le 02/09/2001 à 21:48 notnew
Comment faire pour se blinder ?

Pour moi ca m'a pris 7min30sec, c'était en P2 en dissection. Ca c'est pour la charcuterie, sang etc...

Apres pour le coté émotion forte, "annonce" d'une grave maladie, d'un déces par l'équipe médicale etc... C'est moins facile ! Ca viendra avec l'expérience je pense. Mais "se blinder", être de marbre, dresser une barriere n'est surement pas la solution non plus. Un peu de compassion que diable !
Top
Miou
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 218
Enregistré : 23/08/2001
Posté le 02/09/2001 à 22:26 notnew
7 min 30 pour se blinder en étant P2....
Tu ne dois pas souffrir d'hyper émotivité !!

Non, j'aimerais simplement savoir s'il y a un suivi un peu... "pédagogique" (je ne trouve pas le mot exact)... En clair, est ce qu'on t'apprend à te maitriser, à contrôler tes émotions etc...
Je ne demande pas à être littéralement assistée comme un bébé... Mais j'imagine que le fait d'annoncer un décès à une famille tout en gardant son sang froid, ou le fait d'annoncer une maladie grave tout en restant serein "s'apprend" quelque part (en cours ?)...

A côté de ça, le fait de tomber dans les pommes lors des premières opérations doit être plus courant que ce qu'on ne pense...
Rassurez moi !! Ne me dites pas que je suis la seule à tomber raide face à un bout de chair fraîche !!!!

Enfin, mon problème justement c'est que j'aurais tendance à en avoir un peu trop de compassion... Et que c'est bien d'en avoir, (très juste, Dc Gassinus !)... Mais de là à fondre en larmes devant une famille ou un malade... y a de la marge ! smilies
Cela dit, je suis encore jeune...
Avec l'expérience... Ca doit aller ! Tu as sans doute raison ! Encore Merci smilies


PS : Les témoignages sont tout de même les bienvenues !!
_____
"Deux choses sont infinies, l'univers et la sottise humaine. Mais je ne suis pas sûr de ce que j'affirme quant à l'univers" (Albert Einstein)


Top
Miou
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 218
Enregistré : 23/08/2001
Posté le 02/09/2001 à 22:31 notnew
J'oubliais Gassinus !

Tu me dis "7min30 pour te blinder en P2 pdt une dissection"...
Mais comment tu as fait pour te blinder ? Tu ne te l'expliques pas ? Ou est ce qu'il s'est passé quelque chose en toi qui t'a permis de contenir ton émotion ou ton écoeurement, ou je-ne-sais-quoi ?
Vous y étiez tous préparés ??

_____
"Deux choses sont infinies, l'univers et la sottise humaine. Mais je ne suis pas sûr de ce que j'affirme quant à l'univers" (Albert Einstein)


Top
DocNo
The Fusionator

Messages : 2161
Enregistré : 16/03/2001
Posté le 02/09/2001 à 23:27 notnew
A côté de ça, le fait de tomber dans les pommes lors des premières opérations doit être plus courant que ce qu'on ne pense...

ouaip une fille qui était avec moi en stage inf, à la première opération, elle à pas dépassée la première inscision.......mais elle en a vue d'autres après, sans aucun pb!!

t'inkiète, ça arrive à tt le monde smilies
comment on s'y fait? aucune idée...ça viens comme ça je pense smilies
_____
Vivre et laisser vivre....
Interne en gynéco obs Saint Antoine

Top
Charles Ingalls
Fou à lier :o)

Messages : 596
Enregistré : 03/05/2001
Posté le 02/09/2001 à 23:35 notnew
Nan il n'existe pas de cours pour ça mon ami !

Lorsque tu as devant toi un bras, une jambe, une 1/2 tête sur une belle table de marbre, au debut forcement tu penses que cette personne était vivante (ben oui) et qu'elle a fait elle même la démarche pour donner son corps dans l'interêt des étudiants. Tu lui dois au moins le respect et venir au labo en connaissant ton anat un minimun ! Non ?

Mais tu t'apercois que se lamenter devant sa piece, c'est pas une solution et tu te mets au boulot en faisant de ton mieux !

Par contre ne t'inquietes pas il y a pas mal d'externes qui font des malaises au bloc au début, surtout les lendemains de soirées hihi, mais tout rentre dans l'ordre rapidement !

@+
Top
Mister D.
Désagrégé de médecine

Messages : 243
Enregistré : 31/08/2001
Posté le 03/09/2001 à 15:15 notnew
je me demande si en terme de ressentiment on peut vraiment comparer une dissection classique avec une véritable opération dans l'ambiance du bloc, et pratiquée sur un patient bien vivant.

Ayant assisté à pas mal de dissections en P1, je ne sais pas comment je réagirait face à un cas réel, car je n'ai fait que voir des pseudo-corps dont l'aspect relevait plus d'un morceau de viande séchée et incolore qu'à un corps humain; la sensation de proximité et donc de compassion pour la personne humaine s'en trouvant bien amoindrie.

je pense que l'appréhension et un cap obligatoire mais qui doit forcément s'estomper, avec une vitesse plus ou moins grande selon les gens.

En ce qui concerne le fait d'annoncer une mauvaise nouvelle, je suis persuadé (peut-être naïvement) que l'on est jamais habitué à le faire, même aprés des années expériences; car même si l'on a la "technique" on ne fait que mettre partiellement de coté ses émotions.
D.
Top
Miou
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 218
Enregistré : 23/08/2001
Posté le 10/09/2001 à 19:02 notnew
Mister D, en quelles circonstances as tu pu assister à des dissections au cours de ta P1 ?
Est ce que ça faisait partie de ta formation, tes cours ... ou est ce que tu as assisté à ces dissections de ta propre initiative en faisant une demande auprès de ta fac ?

_____
"Deux choses sont infinies, l'univers et la sottise humaine. Mais je ne suis pas sûr de ce que j'affirme quant à l'univers" (Albert Einstein)


Top
Mister D.
Désagrégé de médecine

Messages : 243
Enregistré : 31/08/2001
Posté le 11/09/2001 à 10:55 notnew
En fait, dans ma fac les TP d'anat sont un edes rares choses qui soient productives:
il nous est possible d'aller voir des dissections pratiquées bien sûr par des mains expertes (donc pas par nous), et ce pour compléter le cours afin de se faire une idée, on assiste donc à une ou 2 dissection par P1; de plus, si comme moi, on est jamais satisfait de ce que l'on nous propose, nous avons (dans ma fac) parfaitement le droit d'aller trainer dans les salles de dissections pour observer et poser des questions, néanmoins cela reste ultrafacultatif et surtout il faut en avoir l'envie et le temps, une donnée qui relève de la métaphysique en P1...

(j'ai vu environ une 12aine de dissections en 2 P1.)
voilà
Top
Miou
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 218
Enregistré : 23/08/2001
Posté le 11/09/2001 à 13:48 notnew
Merci bcp pour ta réponse (si rapide) Mister D !

Etudiants Lillois avertis, est il possible de trainasser dans les salles de dissections à Warembourg ?!
Si oui, Est ce que vous l'avez déjà fait ? Comment ça s'est passé ? etc...

J'aimerais obtenir quelques détails. J'avoue que ça m'intéresse assez.
D'avance merci ! smilies
_____
"Deux choses sont infinies, l'univers et la sottise humaine. Mais je ne suis pas sûr de ce que j'affirme quant à l'univers" (Albert Einstein)


Top
catfet
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 88
Enregistré : 22/01/2001
Posté le 16/09/2001 à 16:59 notnew
Hello !

Pour les dissections ca m'a pris aussi "7mn30"... En fait c'est passionnant, tout ce que tu piges pas en cours tu le vois du premier coup d'oeil en vrai...

Personnellement je suis hyper emotive, je chiale pour un rien, mais ca m'est jamais arrive a l'hopital face aux malades...

En fait meme a la premiere OP que j'ai vu, j'etais captivee tellement c'etait passionnant...

Je peux voir les trucs les plus gores sans broncher, par contre je me suis fait surprendre une fois ou deux par des trucs completement anodins qui m'ont franchement ecoeures, genre escarre, ou odeur de gangrene...

Bref, je pense qu'on peut etre hyper emotif et totalement indifferent a la chair fraiche....

Mais personne ne t'apprendra rien, ni a annoncer quoique ce soit, ni a ne pas tomber dans les pommes...
Tu as 6 ans pour observer les plus grands, prendre le bon et jeter le mauvais, et puis tu te debrouilles !

Cat
Top
Doc Porsche
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 52
Enregistré : 25/02/2001
Posté le 18/09/2001 à 09:30 notnew
moa je vais vous raconter une histoire vraie.

Avec un copain j'assitais à une OP. C'était un stercopéritoine (l'intestion qui lache, et de la merde ds le péritoine). Comme c une urgence, l'incision était large et les tripes à l'air.
Mon copain était habillé stérile et était ds le feu de l'action.
Ben le truc c qu'il s'est senti mal et qu'au meme moment y a le chef de service qui se pointe alors que mon pote se retire en sueurs du champ pour s'allonger dans un coin tranquille de la salle.

Et l'imprévu arriva: le boss sort du bloc et va lui chercher du sucre!!

CCL: ca peut arriver à tout le monde et c loin d'etre grave!!! meme les plus grand se sont peut-etre un peu sentis mal.
Alors pas de cplx!
Top
princess_jade
Interne

Messages : 149
Enregistré : 26/09/2001
Posté le 28/09/2001 à 12:47 notnew
Slt à toi,
Question émotivité il fo voir que ça viens avec le tps pour gérer tt ça et aussi avec ta personnalité et ton vécu.
Moi je suis infirmière (également étudiante en P1) et malgré mes 4 ans d'experience prof je pe avouer ê franchement nule face au décès de patients. Ca me travaille pd des jours et je dirais même qu'il fo garder une certaine part d'humanité dans ce job! Sinon, pour te blinder je te conseille desz remplacement en tant qu'aide soingante. A force de ramasser merde et vomi un peu de sang ne te ferra rien du tt!! Et stt ne te force po à faire "du crade" pour resister apres je crois que chacun evolue comme il pe.
Bisous
Miss Jade du p1 de lille 2
_____
Juliette, la petite "ninfirmière"
Top
esig
Born to be a Star !

Messages : 693
Enregistré : 20/12/2000
Posté le 28/09/2001 à 20:48 notnew
C'est vrai que parfois c'est difficile, surtout en réa, mais le fait de ne pas être seul face à ces détresses permet de pas tout prendre sur soi smilies

esig
_____
L'éducation, c'est passer de la certitude ignorante à l'incertitude réfléchie.
(je vous rassure, c'est pas de moi...;-))
Top
princess_jade
Interne

Messages : 149
Enregistré : 26/09/2001
Posté le 16/10/2001 à 20:59 notnew
smiliesC vrai heureusement qu'il y a l'équipe pour faire face aux difficultés;);)
_____
Juliette, la petite "ninfirmière"
Top
Aller en haut • 14 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter