logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[pharma] NC pharmacie trop haut ?

Aller en bas • 270 réponses • 14 pages • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
Pharma-27
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 31/08/2011
Posté le 21/09/2011 à 15:17 notnew
faux, les chiffres sont biaisés par le fait que beaucoup confondent revenu du titulaire et revenu brut d'exploitation de la pharmacie.

Deplus pour 70 000 pharmaciens il y a environ 20 000 titulaires et ça va encore baisser et je pense ( et la c'est juste mon avis , melange d'experience et d'intuition) que seulement la moitié voir le tiers gagne tres bien leur vie.

il faut savoir que la plupart des pharmaciens gagnent 2000 euro sans aucune perspective d'évolution.

Je connais plus d'une trentaine de pharmaciens titulaires, industriels et adjoints et aucuns ne gagnent ce que nous dit l'insee.

Je suis pas d'accord. Déjà sur les 70 000 pharmaciens il faut aussi compter ceux qui sont dans l'industrie, la recherche, la biologie, l'hôpital, etc... Tous ne sont pas à l'officine.

Ensuite entre une étude de l'organisme le plus réputé de la statistique en France et ton intuition personnelle, mon choix est vite fait. Et puis si tu veux un exemple, mon pharmacien, que je connais très bien, a son officine depuis 10 ans et il gagne largement plus que le chiffre de l'INSEE. Il m'as dit que ya 10 ans, on lui promettait l'enfer au moment ou il s'est installé... Et bah si l'enfer c'est faire un bénéfice de plus de 150 000€ par an, je veux bien y aller aussi en enfer. En plus son équipe marche bien, il peut se permettre des horaires de boulot plutôt sympa. Et il m'a justement dit de ne pas écouter les "on dit" sur l'officine en ce moment.

Enfin sur le salaire des adjoints, la encore je suis pas d'accord avec les 2000€. Ils sortent d'ou tes 2000 ?? Je lis toutes les annonces que je trouve sur les recherches d'adjoints par des titulaires, et dans 95% des cas le titulaire propose un coeff entre 500 et 600, même sans expérience. Plutôt 500 en ville et 600 à la campagne. Or le coeff 500 c'est 3100€ brut par mois, pour 35h de boulot et sans "grosses" responsabilités. C'est très honorable, il faut 7/8 ans à un ingénieur moyen pour arriver à ce salaire. Et la perspective d'évolution, c'est de s'installer à son compte un jour !

Donc ceux qui sont payé au MINIMUM, c'est à dire coeff 400 avec 2400€ par mois, c'est vraiment par choix et ils s'en contentent. Ils ne courent pas après l'argent. Parce que si on veut être payé coeff 500 à la sortie de fac, c'est possible. Vu toutes les annonces que j'ai vu, si on veut toucher +3000€ à la sortie de fac, ya pas de problèmes. D'ailleurs sur l'étudiant.fr, il y a un article "10 métier à choisir si on veut être sur de pouvoir gagner +3000€ avant 30 ans" et pharmacien en fait parti. Donc s'il vous plait arretez avec vos 2000€.

Enfin, je vois pas pourquoi certains sont tant pessimiste sur l'avenir. Comme le montrait un article du JIM y'a quelques jours, la "crise" de l'officine est derrière nous. L'avenir de l'officine, c'est l'honoraire de dispensation, de nouvelles missions rémunérées, et un monopole conforté puisque l'état est complètement défavorable et la vente des médicaments en supermarché.
Top
RomainC
Externoïde

Messages : 48
Enregistré : 08/07/2011
Posté le 21/09/2011 à 16:12 notnew
Alors, les chiffres de l'INSEE datent de 2001 si j'ai bien lu le rapport... En bientôt 11 ans, la marge des officines a beaucoup diminué (et ce quelque soit le type d'officine particulièrement avec l'apparition de discounter).
De plus, la dispersion des revenus est importante en fonction du lieu d'exercice, du type de société d'exercice...

Concernant la comparaison avec les autres professions de santé. Le revenu net annuel des pharmaciens rémunère son travail mais également l'immobilisation du capital consentie pour pouvoir utiliser son outil de travail. (une immobilisation de capital largement supérieure à celle des autres professionnels).

Par ailleurs, dans l'étude, les revenus nets indiqués pour les autres professionnels de santé ne prennent en compte que les revenus tirés de leur exercice libéral sans s'occuper des revenus salariés qui, pour certains médecins, viennent en complément. Le système de cotisations facultatives est, de plus, différent d'une profession à l'autre (ce qui constitue un biais surajouté).

Enfin, il faudrait pouvoir comparer les temps de travail respectifs. L'étude n'en parle pas non plus.

En revanche, je suis tout à fait d'accord sur les adjoints : avec de l'expérience acquise pendant ses études, on peut tout à fait prétendre à un coef 500 voire 550 (600 reste assez rare).

Et l'avenir n'est pas rose mais pas noir non plus. La compétence et une pratique résolument centrée sur le patient sont les objectifs à atteindre.
_____
RC
Top
Pharma-27
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 31/08/2011
Posté le 21/09/2011 à 20:39 notnew
Alors, les chiffres de l'INSEE datent de 2001 si j'ai bien lu le rapport... En bientôt 11 ans, la marge des officines a beaucoup diminué (et ce quelque soit le type d'officine particulièrement avec l'apparition de discounter).
De plus, la dispersion des revenus est importante en fonction du lieu d'exercice, du type de société d'exercice...

Concernant la comparaison avec les autres professions de santé. Le revenu net annuel des pharmaciens rémunère son travail mais également l'immobilisation du capital consentie pour pouvoir utiliser son outil de travail. (une immobilisation de capital largement supérieure à celle des autres professionnels).

Par ailleurs, dans l'étude, les revenus nets indiqués pour les autres professionnels de santé ne prennent en compte que les revenus tirés de leur exercice libéral sans s'occuper des revenus salariés qui, pour certains médecins, viennent en complément. Le système de cotisations facultatives est, de plus, différent d'une profession à l'autre (ce qui constitue un biais surajouté).

Enfin, il faudrait pouvoir comparer les temps de travail respectifs. L'étude n'en parle pas non plus.

En revanche, je suis tout à fait d'accord sur les adjoints : avec de l'expérience acquise pendant ses études, on peut tout à fait prétendre à un coef 500 voire 550 (600 reste assez rare).

Et l'avenir n'est pas rose mais pas noir non plus. La compétence et une pratique résolument centrée sur le patient sont les objectifs à atteindre.

Oui je suis d'accord que le rapport de l'insee a 10 ans et commence à dater, et que pour les médecins libéraux on ne prend en compte que leur revenu salarié. En revanche, la DRASS a publié un rapport en 2009 (donc récent), dont j'ai mis le lien plus haut, qui compare les professions de santé libérales en prenant en compte les revenus complémentaires salarié des médecins. Et même si la différence est moins marqué qu'en 2001, les médecins libéraux et dentistes libéraux restent derrière les pharmaciens libéraux. Je dis ça juste pour contester les gens qui disent que les études de pharma sont mal récompensés financièrement. Je trouve ça faux.
Top
riep
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 79
Enregistré : 10/06/2005
Posté le 22/09/2011 à 14:07 puis édité 1 fois notnew
ok je suis pharmacien et je taffe depuis plus de cinq ans lorsque j'étais étudiant je faisais beaucoup de gardes.

Pour dire que j'ai l'impression d'être plus dans le bain que vous, vous avez un discours d'étudiant utopique ou bien vous n'êtes pas pharmacien...ou alors on ne vit dans pas la même dimension (tin tin tin..... smilies )
_____
http://apothicaires.free.fr/
Top
Pharma-27
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 31/08/2011
Posté le 22/09/2011 à 14:25 notnew
Bah exprime ton point de vu riep !
Top
riep
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 79
Enregistré : 10/06/2005
Posté le 23/09/2011 à 12:07 puis édité 2 fois notnew
-Sur la situation actuelle : elle est catastrophique,a moins d'être "pété de thune" ou d'avoir un gros coup de bol s'installer est impossible.

en tant qu'adjoint, l'indépendance professionnelle est très dure a garder refuser une délivrance s'avère diplomatiquement ardu a défendre du coté du patron et du patient.

les officines sont investies par des grands groupes d'investisseurs pharmaciens et non pharmaciens (par le biais d'obligations convertibles)et des chaines se créent petit a petit sans que l'ordre ne lève le petit doigt.

les grosses structures "mangent les petites" et mamie qui ne peut pas faire 30 km en déambulateur doit se faire faire des ordo de taxi ou bien entrer en structure HAD (très couteuse pour la secu, déloyale,peu professionnelle)

bref de ce coté le pharmacien professionnel de santé indépendant n'existe bientôt plus.
E les patients devront aller plus loin chercher leurs medocs dans un super marché pharma.
soit.

deplus ces "franchises" de pharma veulent du personnel "rentable" donc avec un salaire faible.
par consequent ils font
-le forcing pour baisser le nombre de pharmaciens obligatoires dans une officine.

-tout pour embaucher des préparateurs qui "vendent" vite et beaucoup
un pharmacien c'est chiant ça pose plein de questions sur l'état de santé,les conseils, les mises en garde ça refuse des délivrances et il faut les payer cher.

concernant le numerus clausus pharma c'est une véritable honte qu'il soit si élevé, le dernier pris n'aura même pas la moyenne
mieux vaut en faire un exam dans ce cas là !! ça sera plus sélectif

Mais pourquoi est il si élevé ? ben tout simplement pour des raisons purement mercantiles bientôt les vieux pharmaciens des années 70 qui se sont outrageusement "gavés" sans rien branler voudront revendre leurs pharmacie au prix fort donc il faut de la demande.

Tout ce systeme de creation de sociétés sel, sfpl et holdings voulu par l'ordre et ayant pour justification une meilleure accessibilité au titulariat par les adjoints n'a d'autre but que la possibilité d'ouvrir le capital des officines a des gens non professionnels de santé" "non pharmaciens" et donc de revendre les officines encore et toujours plus chères.....

bref la profession se meure a cause de l'avidité de vieux pharmaciens (qui auraient mieux fait de faire une école de commerce),de certains financiers (qui ont loupé le concours mais veulent diriger une pharmacie),de l'ordre qui reste là planté a se gargarisé de soit disant nouvelles missions et au milieu ds vrais pharmaciens qui essaient tant bien que mal de s'en sortir en faisant un métier qu'ils aiment et qui les passionne.
_____
http://apothicaires.free.fr/
Top
TOTORUM
Désagrégé de médecine

Messages : 242
Enregistré : 15/12/2009
Posté le 23/09/2011 à 12:59 notnew
je suis content de mon poste smilies tout ce que je dis est vérifié par des professionnels tel que Concourde ou Riep et d'autres, quand je disais que cet loi HPST est juste là pour faire mumuse, j'avais raison, pour mettre en application cette loi, il faut de l'argent: il est où cet argent ???? y en a pas. Pour moi, ce NC aussi élevé aussi élevé, c'est n'importe quoi, mais y aura toujours des gars ou des filles: OH mon dieu ce que tu dis est scandaleux, mais c'est gens là sont des Chèvres.
_____
T


Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 23/09/2011 à 13:51 puis édité 2 fois notnew
............bon ben on fait quoi alors ? tous en industrie ?!!!.....ha ben merde on risque d'être trop nombreux là aussi.....

honnêtement je préfère que la pharmacie se fasse façon usa, QUE des grandes chaines, tous les pharmaciens égaux et bien payés ( et mieux condidérés au passage)....c'est la situation des pharmaciens, ici en france, qui est unique par son manque de reconnaissance sociale et salariale ...

( bien que j'ai déjà fait une croix définitive sur l'officine) je préfèrerai 100 fois mieux bosser pour leclerc plutot que pour un titulaire qui rêve d'éliminer les adjoints au profit des préparateurs....et je ne suis pas la seule à le penser...

quand on voit les énormes pharma au centre de montpeul ( qui doivent valoir bien 3 millions) et qui essaient d'embaucher les diplomés à coef 430 ( au lieu de 500 ( et je pense que le salaire décent devrait plutôt être 600)alors que le patron doit s'empocher facile 10 000 euros dans sa poche...
ça donne envie de gerber....
là on va pas me dire que le pauvre patron est en faillite....

au lieu de créer une caste de pharmaciens qui exploitent leurs "confrères^^"(façon de parler ) pharmaciens avec lesquels ils étaient sur les bancs de la fac....moi j'attends avec impatience la venu de la pharma façon anglo saxon et centres commerciaux ....ça sera pas plus mal!(de tt façon la plupart des officines classiques remplissent de plus en plus leur vitrine avec autre chose que des médicaments)...

les vieux pharmaciens 68ards de l'ordre ont tous les pouvoirs, c'est eux qui s'en ont mis pleins les fouilles, qui font la spéculation sur le prix de vente, crées la dévaloristion du métiers en exploitant leurs adjoints;en laissant un NC artificiellement haut, ils auront tué l'officine en une 2 générations....
Top
RomainC
Externoïde

Messages : 48
Enregistré : 08/07/2011
Posté le 23/09/2011 à 14:44 notnew
Et HPST qui est encore une loi d'application utopique et qui sert encore des intérêts commerciaux...
_____
RC
Top
sandrine7811
Sainte Administratrice

Messages : 8947
Enregistré : 09/03/2005
Posté le 23/09/2011 à 17:09 notnew
lena 30, dans ce que tu as dis, tu as juste oublié que dans le modèle anglo saxon, le pharmacien est vraiment rien d'autre qu'un vendeur ... moi je ne veux pas de ca pour mon métier !!!


le pharmacien est/doit rester/devenir un vrai professionnel de santé, avec une expertise du médicament, du suivi thérapeutique, et le contact privilégié des patients au quotidien, ce qu'il est impossible de faire dans le modèle grande surface !
_____
Super Modératrice des forums Remede
Chieuse, bornée, bavarde, casse pied, super sympa parfois,... dites pas que je vous ai pas prévenus !

SM sans duplo... et sans potager !!!
Top
Pharma-27
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 31/08/2011
Posté le 23/09/2011 à 17:24 puis édité 1 fois notnew
Non mais totorum, personne ne conteste que le NC est trop haut et qu'il faudrait le baisser un peu. Personne non plus ne conteste le fait que si la loi HPST n'est pas suivi par des moyens financiers, c'est bidon. Mais là ou je suis pas d'accord, c'est dire que l'officine est morte et que c'est une catastrophe :

1) Les pharmaciens qui viennent ici ne sont pas forcément représentatifs de l'entière population des pharmaciens. Les pharmaciens pour qui ça roule parfaitement bien ont aucune raison de venir participer au débat. Ce sont justement ceux qui ne sont pas satisfait de leur situation qui sont attirés par ce genre de sujets. C'est en quelque sorte une minorité bruyante contre une majorité silencieuse.

2) Le manque de reconnaissance salariale à l'officine, il ne faut pas l'exagérer : Lena parle de grandes pharmacies qui "exploitent" les salariés à coeff 430 : libre a vous de ne pas accepter de travailler là !!! Ceux qui travaillent là acceptent leur situation, parce que moi j'ai trouvé sans me déchirer des pharmacies en centre ville de Rouen (donc pas du tout a la campagne) qui embauchent à coeff 550, et même 600 si tu as 2 DU. Ca fait donc un salaire potentiel autour des 3500€ brut en sortie de fac si tu cherches une offre intéressante. ça nous fait donc 42 000€ brut par an, a plein temps, 35h par semaines. Carrefour recrute à 45 000€ des pharmaciens pour leurs parapharmacies, avec ZERO responsabilité puisque pas de médicaments.

Maintenant si on compare ces salaires par rapport au salaires des autres cadres :
- Un ingénieur "moyen" va débuté autour de 33 000€ brut par an
- Un dentiste qui bosse en mutuelle va débuté autour des 37 000 brut par an
- Un dentiste collaborateur va gagner 40 000 par an, mais lui en faisant 50h par semaines. Et oui il faut savoir qu'un collaborateur garde dans sa poche avant impôts environ 15% du CA qu'il va faire, ce qui n'est pas très élevé. Et à Montpellier ou la densité médicale est élevé, c'est dur de faire du chiffre pour un jeune dentiste, je parle en connaissance de cause.

Après les perspectives d'évolution pour un pharmacien, c'est de s'installer. Les adjoints méritent une revalorisation salariale, compte tenu du fossé avec les titulaire, mais dire qu'on est sous payés par rapport aux autres cadres, c'est faux.


3) L'avenir n'est pas figé. Baisse du NC, promotion du métier auprès des jeunes, honoraires de dispensation, nouvelles missions rémunérés sont pleins de pistes parfaitement plausibles qui peuvent re-dynamiser l'officine.

4) Ne surtout pas croire que l'herbe est forcément plus verte ailleurs... Que va t'il se passer pour les dentistes quand on limitera leurs dépassements d'honoraires sur les prothèses, leur principale source de revenu ?



PS : a oui j'oubliait, le fait que les derniers pris au concours pharma ai des notes en dessous de la moyenne, ça veut rien dire. Ya plein de facs ou même les derniers pris en médecine n'avaient pas la moyenne. A Rouen au 1er semestre, seul 10 personnes sur 1500 avaient la moyenne en UE3 par exemple. C'est la PACES qui a un peu tout déréglé.
Top
Zeph
Ministre de la Santé

Messages : 2789
Enregistré : 16/02/2005
Posté le 23/09/2011 à 20:06 notnew
Sur tous mes potes ingénieurs (info, réseau, télécommunication...), aucun n'a commencé à moins de 3500 net par mois, ce qui est bien loin de tes 33000 annuels bruts ! smilies
_____
Je fais toujours une petite sieste avant d'aller dormir (O. Wild)
Top
Pharma-27
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 31/08/2011
Posté le 23/09/2011 à 21:02 puis édité 1 fois notnew
Sur tous mes potes ingénieurs (info, réseau, télécommunication...), aucun n'a commencé à moins de 3500 net par mois, ce qui est bien loin de tes 33000 annuels bruts ! smilies

Bah c'est possible, mais alors ils sortent vraiment des grandes écoles (notés A+ sur le classement l'étudiant). Parce que si tu lis les études de l'insa, ou que tu va directement visiter les sites des écoles qui mettent les statistiques des salaires d'embauches, ou encore que tu va voir les offres d'embauche sur internet pour les jeunes diplômés, jamais tu verra des salaires pareil.

Pour exemple, quand tu sors de l'INSA Rouen (qui est une bonne école, publique et supérieure a la moyenne), tu touches autour des 2000 net par mois.

EDIT : après vérification, la dernière étude de l'INSA donne un salaire médian brut de 52 000€ tous ingénieurs confondus. Un ingénieur débutant qui sort de central paris touche 39 000€ brut par an. Tu vois bien qu'on est très loin des 3500€ net pour un ingénieur moyen, puisque même un type qui sors de centrale paris touche pas ça.
Top
riep
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 79
Enregistré : 10/06/2005
Posté le 23/09/2011 à 21:53 notnew
sans parler de rémunération le métier est pris entre deux feux celui des titulaires ou gérants de grandes chaines qui ne veulent que des vendeurs et celui des prep qui ne comprennent pas de ne pas être considérés comme des pharmaciens.

pour ce qui est nu NC pharma a Marseille je crois que c'est du 150 pour 430 inscrit bref du 1/2 si tu enlève les doublons et les branlos...bref avec tu met même plus pharmacien sur ton cv tellement tu as honte.
_____
http://apothicaires.free.fr/
Top
Pharma-27
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 31/08/2011
Posté le 24/09/2011 à 02:04 notnew
sans parler de rémunération le métier est pris entre deux feux celui des titulaires ou gérants de grandes chaines qui ne veulent que des vendeurs et celui des prep qui ne comprennent pas de ne pas être considérés comme des pharmaciens.

pour ce qui est nu NC pharma a Marseille je crois que c'est du 150 pour 430 inscrit bref du 1/2 si tu enlève les doublons et les branlos...bref avec tu met même plus pharmacien sur ton cv tellement tu as honte.

1) Oui enfin des branleurs en médecine t'en a le triple, souvent quand t'as 1000 inscrits, y'en a que 500 qui bossent sérieusement.

Et puis je suis bien d'accord, il y a un manque d'attractivité de nos études, mais c'est pas vraiment du a un problème financier puisque dans l'esprit des jeunes étudiants les pharma font plus de fric que les médecines. C'est surtout à cause d'une méconnaissance des études et du métier. Mais ça ce n'est pas figé. Déjà je pense que cette année le nombre d'inscrit en pharma va augmenter, l'effet négatif de la mise en place de la première PACES étant derrière nous. Ensuite il y a des actions facile a faire tel que faire de la promotion dans les bon lycées. Puis les décisions prisent dans un futur proche, tel que la rémunération par honoraires, la baisse du NC ou encore les nouvelles missions seront déterminantes sur le nombre d'inscrit et le taux de réussite.

J'ai vu que dans les années 2000, le taux de réussite en pharma était autour de 20%, comme en médecine. Si on fait la moyenne actuellement, il est de 30% sur l'ensemble de la France. C'est pas catastrophique, et y'a moyen de revenir comme il y a 10 ans, c'est pas irréversible.



2) Pour le fait d'avoir honte de mettre que tu es pharmacien dans ton CV, bah alors là franchement je trouve ça ridicule. Même avec une année de PACES très défavorable aux pharma, dans ma fac le dernier pris était autour des 350 sur 1500 candidats au classement général, comme le dernier pris en dentaire. C'est loin d'être ridicule. Il fallait quand même beaucoup taffer pour avoir ta place, on te la donnait pas. Est ce que les dentistes ont honte de dire qu'ils sont dentistes, alors que 80% des dentistes le sont parce qu'ils on ratés médecine ??

3) Pour les préparateurs qui ne comprennent pas pourquoi ils sont aussi mal considéré, là je les comprends !! Quand tu regardes la rémunération, tu te rends compte qu'une assistante dentaire gagne autant qu'un préparateur. C'est complètement aberrant !! Pour faire assistante dentaire, t'es même pas obligé par la loi d'avoir le diplôme, n'importe qui peut le faire. Moi demain je veux être assistante dentaire je peux démarrer direct le travail, y a besoin de peu de compétences, t'apprend sur le tas. C'est le dentiste qui fait tout, tu te contente d'être son larbin.

Alors que je suis désolé, mais le préparateur doit passer un diplôme, acquiert des connaissances scientifiques, a des responsabilités vis à vis des patients et fait la plupart de temps le même boulot que les pharmaciens. Alors oui moi je trouve sérieusement que le préparateur est sous payé vis à vis de ses responsabilités et de ses connaissances.

4) J'ai discuté avec un MG tout a l'heure, qui me disait qu'a la base il voulait faire pharma mais qu'il a raté le concours a l'époque à cause de la chimie et de la bota. Du coup il s'est rabattu sur médecine et il a pas pu faire mieux que MG. Et bien il est très très pessimiste sur sa profession, il dit que le MG doit faire de plus en plus de social en restant des heures avec le patient, pour une consultation qui reste à 23€. Et il dit que la vague de déremboursements de médocs par la sécu, c'est une catastrophe pour les MG parce que les patients iront directement à la pharmacie sans passer par la case médecin.

En bref, il me dit que j'ai vraiment de la chance d'être en pharma. Donc ça confirme ce que je pensais, les gens ont toujours tendance à croire que l'herbe est plus verte ailleurs, ça doit être une réaction naturelle smilies
Top
ami89
Doyen

Messages : 554
Enregistré : 09/07/2006
Posté le 24/09/2011 à 22:18 puis édité 1 fois notnew
Je pense que Pharma-27 a raison sur quasiment tous les points qu'il énonce.
Soit dit, au passage, il ne faut pas oublier que le salaire qu'on donne pour le pharmacien correspond à 35h (il peut encore l'augmenter) alors que le salaire des ingénieurs correspond parfois à 50h de travail.
Edit: Idem pour le médecin aussi. Par contre, je ne sais pas pour le dentiste, mais je suppose que ça doit être moins.
_____
http://ami89-pharma.blogspot.fr
Top
Pharma-27
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 31/08/2011
Posté le 25/09/2011 à 01:57 notnew
Mon point de vue ne m'empêche pas de penser que TOTORUM a parfaitement raison sur le NC trop élevé en pharmacie, ainsi que la plupart des problèmes qui ont été évoqué ici. Mais ce n'est pas parce qu'il y a des choses a charger que c'est la "catastrophe". Dire qu'il faut faire évoluer la profession : OUI ! Dire que si on change pas tout demain c'est la mort de la pharmacie : NON !

D'ailleurs je pense qu'on est déjà sur un début de bonne voie : Le JIM dit que l'économie des officines repart en 2011 (contrairement à la croissance du CA des MG qui elle, continue toujours sa chute), le rapport de l'igas est favorable à l'honoraire de dispensation (ça va se faire, ce n'est qu'une question de temps), La premier PACES chaotique est passée et les suivantes devraient être plus favorable à la pharmacie (car franchement, la première PACES c'était une PCEM1 bis), et quelque chose me dit que si le NC est trop élevé il ne devrait pas tarder à baisser (Et oui, ça coute cher à l'état de former et de payer des pharmaciens. Dans une période d'austérité, ça m'étonnerai que l'état s'amuse longtemps à former trop de pharmaciens).

Après c'est à nous de défendre ensemble nos intérêts, en faisant la promotion de la pharmacie (car il y a un réel potentiel inexploité de ce coté la, c'est un métier qui pourrait intéresser beaucoup de jeunes), en obtenant les moyens financiers pour les nouvelles mission de la loi HPST, en nous recentrant sur notre mission principale en tant que pharmacien ou futur pharmacien, c'est à dire être au service du patient, etc ...

Dans de nombreux pays (les 3 pays du Maghreb par exemple), les études de pharmacies sont plus sélectives qu'e celles de médecine, et c'est ceux qui ratent pharmacie qui se rabattent sur médecine et pas l'inverse ! C'est motivant, ça prouve justement que y'a un potentiel encore inexploité pour la pharmacie en France. Il y a de très bon motifs d'espoir pour l'avenir : on est à un carrefour et l'important, c'est de prendre le bon chemin. Et ça, c'est pas le titulaire de 55 ans qui gagne 20 000€ par mois qui va y participer, c'est à nous d'y contribuer.
Top
RomainC
Externoïde

Messages : 48
Enregistré : 08/07/2011
Posté le 25/09/2011 à 02:09 notnew
HPST, nouvelles missions => actes rémunérés. Mais par qui? comment? sur quelle base? avec quel argent? et avec quel moyen de contrôle de compétence?

Je me demande si HPST n'est pas qu'une façade commerciale, un moyen pour les pharmaciens déjà bien installés et aisés de s'enrichir encore plus. Je suis volontairement provocateur mais ça fait des années que les syndicats et l'ordre servent des intérêts quelque peu obscurs (quand ils servent tout court !!).
_____
RC
Top
TOTORUM
Désagrégé de médecine

Messages : 242
Enregistré : 15/12/2009
Posté le 25/09/2011 à 10:19 notnew
de toutes façon tant qu'il n'y a pas d'argent, la loi HPST ne sert à rien, à part aux profs d’université qui nous on dit qu'ils étaient en train de revoir le programme de la filière officine mais à part ça, elle ne sert à rien.
Et l'argent, vu la tournure des évènements, on est pas près d'en avoir, tant que l'on sera dirigé par des abrutis qui vous disent que la France n'a pas d'argent, mais par contre les doubles-mandat existent toujours, les salaires des ministres et de monsieur le président n'a pas baisser, les sénateurs qui s'octroient des primes de 3500euros avant l'été, les préfets sont toujours des mecs bien planqués qui servent à rien mais qui sont très bien payés, et tant qu'on continuera à protéger l'euro, ben on va rester à bouffer cette merde.
Puis leur plan de rigueur, à part augmenter les impôts de 3% de ceux qui gagnent 500 000 euros annuels puis augmenter les prix, je sais pas où elle est leur rigueur ( à si peut-être leur niches fiscal, enfin du moins une partie.....)
Puis de toutes façon, je trouve que l'ordre des pharmaciens sont des grosses chèvres, ils bougent très très peu leurs fesses.
_____
T


Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 25/09/2011 à 14:39 notnew

Puis de toutes façon, je trouve que l'ordre des pharmaciens sont des grosses chèvres, ils bougent très très peu leurs fesses.

c'est normal ça les arrange bien puisque c'est à eux que profite la situation!
Top
Aller en haut • 270 réponses • 14 pages • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter