logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[pharma] NC pharmacie trop haut ?

Aller en bas • 270 réponses • 14 pages • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 28/08/2011 à 12:22 notnew
si vous n'avez pas été assez bon pour être classé en médecine en PAES, je suis vraiment pas sûr que vous ayez le niveau pour être classé a l'internat de pharmacie...

remarque idiote
en gros tu dis que plus de 90% des inscrits pharma n'ont pas le niveau pour l'internat là^^ (ceux qui oint raté medecine de peu sont les premiers admis en pharma je te signale^^ à quelques exception près....)
Top
TOTORUM
Désagrégé de médecine

Messages : 242
Enregistré : 15/12/2009
Posté le 28/08/2011 à 12:32 notnew
si tu as envie de t'occuper du déremboursement des médicaments, du non remplacement des fonctionnaires, de l'ouverture des capitaux, fallait faire science po et se lancer en politique .
bon, y a bien Bachelot qui est pharmacienne et qui fait bien de la politique.
Tiens voilà une voie possible: la politique smilies
De toutes façon on a jamais aimé les personnes qui annoncent qu'il va y avoir des problèmes, même si on peut prouver par A+B que ça va mal se passer, les gens préfèrent gambader dans leur petit monde tout rose, et puis on verra quand le problème sera làsmilies
_____
T


Top
jappi
Chef des sévices

Messages : 371
Enregistré : 25/08/2009
Posté le 28/08/2011 à 12:32 notnew
Bah pas forcément, y'a les dentaires et les kinés qui sont souvent intercalés entre les derniers médecines et les premiers pharma... Enfin bref... C'est juste que si ca vous tente pas, comme vous dites le métier en lui-même ne vous plait pas, salaire pas mirobolant, métier plus qu'incertain, je comprends pas pourquoi vous faites pas autre chose. Un truc qui vous plais vraiment quoi!! Je pense que vous êtes assez grands maintenant pour vous prendre en main et prendre vos propres décisions, c'est votre avenir professionnels quand même!!
_____
5 AHU Lyon
Top
Dai
Ministre de la Santé

Messages : 1371
Enregistré : 11/09/2007
Posté le 28/08/2011 à 12:43 notnew
L'abaissement ou non du NC est autant une décision politique que le déremboursement et compagnie hein... Donc je te retourne ta proposition, fais donc de la politique smilies

Quoi qu'il en soit, si tu veux essayer de bouger les choses, fais toi plaisir, rentre à la corpo de ta fac puis fait de l'ANEPF...
Top
Sim08
Externoïde

Messages : 48
Enregistré : 21/06/2011
Posté le 28/08/2011 à 12:57 notnew
EH les gens faut relativiser aussi, certes la situation est pas utopique ( comme pour tous le monde dans le milieu médical, médecin y compris oui oui^^), mais elle est pas cauchemardesque comme certains la prétendent hein !

Après je rejoins Jappi, pourquoi avoir pris pharma si c'est pour le dénigrer et dire qu'il n'y a aucun avenir ? Là franchement je comprends pas ( me dites pas : "ouais on a fait 1 ou 2 P1, on a pas envie de partir sans rien"), c'est vrai que c'est beaucoup de mieux d'aller dans une filière qu'on dénigre sans cesse, et qu'on quittera au bout de quelques années, ou qu'on terminera sans aucune conviction, et donc que l'on fera un mauvais pharmacien.

De plus la dynamique des nouveau pharmacien peut jouer un rôle dans l'agencement de la profession, mais avec une motivation et une considération aussi basse pour celle-ci, comment voulez-vous que ca aille mieux ?

Franchement je comprends pas les médecines qui viennent en pharma si ca ne leur plait pas, c'est un grand mystère, si ca vous plait pas, arrêtez maintenant au lieu de perdre du temps et de prendre une place à quelqu'un qui est peut etre plus motivé et s'impliquera dans ses études et sa futur profession.
Qui plus est, faut arrêter de croire que médecine c'est le rêve aussi, ils sont aussi en galère ( même eux le disent donc bon....).
_____
Un conseil : ne buvez pas d'alcool au volant : vous pourriez en renverser !


Top
TOTORUM
Désagrégé de médecine

Messages : 242
Enregistré : 15/12/2009
Posté le 28/08/2011 à 13:22 notnew
Pour ma part je suis primant, sans prépa, et mon seul choix était pharmacie.
De deux je n'ai pas dit qu'il n'y avait pas d'avenir, je dis juste qu'on va créer une situation précaire dans une profession qui pour l'instant en était relativement protéger. ( ça à bien commencé quand même, faut bien un début à tout)
De trois, si pour vous aimez pharmacie, c'est dire "Je vais bien, Tout va bien" effectivement je ne suis pas étonné que les ennuis arrivent.
Mais vous devez connaitre l'expression: "il ne faut jamais avoir raison trop tôt" , il faut attendre que les problèmes arrivent pour enfin dire "à oui, effectivement cette minorité qui nous annonçaient le problème avaient effectivement raison"
_____
T


Top
Dai
Ministre de la Santé

Messages : 1371
Enregistré : 11/09/2007
Posté le 28/08/2011 à 13:25 notnew
Si tu veux te prendre pour le messie te gènes pas hein ^^

Je n'ai jamais nié que l'avenir de la profession n'était pas exceptionnel... C'est juste qu'à mon sens l'abaissement du NC n'est pas une solution, en tout cas pas à moyen et long terme.
Top
Sim08
Externoïde

Messages : 48
Enregistré : 21/06/2011
Posté le 28/08/2011 à 13:29 notnew
Qui vivra verra Totorum, tu n'es encore qu'en première année comme tu le dis, beaucoup de choses peuvent se passer, et selon moi on ne connait qu'une infime partie de la profession en P1 ( je dis pas que j'en connais plus hein^^).

Je ne dis pas tout est beau, mais bon à vous entendre ( et pas seulement toi rassures toi^^) si on ne fait pas tel ou tel chose, la pharmacie va mourir, elle est deja au bord de la faillite...etc

Pour mes dires sur le fait d'aller en pharma et de le dénigrer, je ne te visais pas rassures toi, mais plutôt Lena qui a raté médecine et a été en pharma, qui dit que l'officine et PH = chômage, je suis désolé mais bon en raisonnant comme ça, mais qu'est ce qu'on fout en pharmacie quoi^^
_____
Un conseil : ne buvez pas d'alcool au volant : vous pourriez en renverser !


Top
jappi
Chef des sévices

Messages : 371
Enregistré : 25/08/2009
Posté le 28/08/2011 à 13:31 notnew
Mais non, pourquoi toujours caricaturer!! Je t'ai jamais dis que tout était au beau fixe, relie un peu mes posts!! Mais annoncer que réduire le nc résoudrais tout les maux de l'officine n'est que pur illusion. Mais y'a bien une raison pour laquelle tu t'es dis je vais essayer de faire pharma non?? A moins que tu t'es dis: "bah pharma ouais ça va être la crise dans bientôt, pourquoi pas faire ça?"
_____
5 AHU Lyon
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008

certification
Vie réelle
Laura Ruesche
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : RENNES
Posté le 28/08/2011 à 13:35 notnew
Le débat sur les PACES médecine qui se retrouvent chez nous par défaut, c'est une autre paire de manches... ne divaguez pas ^^

Totorum, tu es bien aimable de vouloir nous avertir que le ciel va nous tomber sur la tête, qu'on est tous foutus, et que dans 1 an, voire 6 pour les plus chanceux, on sera tous au chomdu... mais que veux tu qu'on y fasse..?
Si abaissement du NC il y doit y avoir, ce n'est pas de notre ressort et ce n'est pas nous qui allons décider. Effectivement le Nc est déja stable depuis plusieurs années.

Après vous avoir lu,il parait évident que le problème de l'insertion professionnelle des futurs jeunes pharmaciens est ambivalent : en ville, ils sont confrontés au manque de prescripteurs, au TFR, aux déremboursement etc.. à l'hopital, ils se heurtent au non remplacement de 50% des départ en retraites.

Pour ce qui est des pharmacies de ville, je ne pense pas qu'il y aura forcément besoin de moins de pharmaciens.
En tout cas, dire manque de médecins => besoin de moins de pharmaciens me parait trop simpliste et faux.
Justement, quand le médecin n'est pas là, les gens viennent à la pharmacie. Je ne dis pas qu'on le remplace, mais on fait comme un substitut, en attendant le rendez vous.

Pour ce qui est de l'hôpital, la politique actuelle résulte d'une volonté de diminuer les dépenses publique, notamment au niveau des personnels fonctionnaires, et je ne pense pas que ça va s'arrêter dans les années à venir. Bon le concours de l'internat me parait être une barrière suffisante haute à franchir, pour limite "la casse".

Cependant, il faut que l'officine, l'industrie et la recherche puissent représenter des voies de réorientation pour ceux qui n'ont pas l'internat, je veux dire par là, que l'offre et la demande soient équilibrées dans ces secteurs.
Sinon, effectivement, la diminution du NC apparaitra comme inévitable (n'oublions pas tout de même que diminuer maintenant le Nc signifie n'en voir les effets qu'en 2017 au plus tôt ).
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Eme0169
Doyenne (espèce rare)

Messages : 613
Enregistré : 02/02/2008
Posté le 28/08/2011 à 14:12 notnew
la sélection dès le début reste le meilleur moyen (sauf quand elle est mal faite comme en pharma^^) et même je trouve qu'on devrait étendre ce système à toutes les facs !

Ce serait trop cool, on formerait des gens qui seraient sur d'avoir du boulot, et par la même occasion des jeunes tenteraient plein de filières pour au finale louper toutes les sélections d'entrées, et la soit on se retrouve avec un haut taux de suicide et plus de problème de chômage.... soit ils tombent dans la drogue et l'alcool, et la on aurait besoin de plus de médecin/pharmacien pour les soignés et donc moins de chômage....

en gros tu dis que plus de 90% des inscrits pharma n'ont pas le niveau pour l'internat là^^ (ceux qui oint raté medecine de peu sont les premiers admis en pharma je te signale^^ à quelques exception près....)

Il ne faut surtout pas confondre les pharma d'avant et d'après la reforme...
Avant la reforme pharma n'était pas spécialement plus simple que médecine, et les médecins n'avaient pas juste a cocher une case....
Avec la reforme tu as les carrés pharma qui partent en médecine, les médecins qui "ratent leur vie" en cochant la case pharma, et les pharma qui sont dégoûtés du programme....

En tout cas pas de souci, nous en pharma, on "limite le gâchis humain"

Pas sur, car je pense qu'il faut s'attendre à des taux records d'abandon en 2A et 3A!
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008

certification
Vie réelle
Laura Ruesche
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : RENNES
Posté le 28/08/2011 à 14:16 puis édité 1 fois notnew
Avec la reforme tu as les carrés pharma qui partent en médecine, les médecins qui "ratent leur vie" en cochant la case pharma, et les pharma qui sont dégoûtés du programme....

smilies smilies smilies J'aime ^^ Merci Emeline !
[edit : mais par pitié ne transformons pas ce topic en défouloir contre la réforme smilies ]
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
TOTORUM
Désagrégé de médecine

Messages : 242
Enregistré : 15/12/2009
Posté le 28/08/2011 à 14:25 notnew
Ce n'est pas moi qui dit qu'il y a trop d'officines dans la région Parisienne et en Région PACA ( notamment dans Paris intra-muros ) c'est l'ordre national des pharmaciens qui, selon eux, disent qu'il y aurait 300 officines de trop dans Paris et 600 en surplus en région PACA. Leur solution c'est le regroupement, et il soulève le problème de la mauvaise répartition des officines dans certains endroits, très bien. Mais ça, c'est le problème de surface, le problème de fond n'est pas traité.

Pourquoi y aurait-il trop d'officine, car on a formé trop de pharmaciens dans certaines Région pendant un temps. Depuis que le loi de l'implantation d'une officine, qui est soumis à un nombre d'habitants minimum pour pouvoir s'installer, est passée, on a pensé que cela aller résoudre quelques problèmes. Oui, mais ça reste mineur.
Quand je vois, dans ma ville 4 officines qui sont séparées de 20 m l'une de l'autres dans une rue, ça m'étonne pas que certaines fassent faillite.

Il y a également une relation importante et qui pourtant doit être soulignée: le pharmacien est médecin-dépendant. Aller demander à un pharmacien d'aller s'installer dans une zone de désertification médicale et vous verrez sa réponse, car je sais pas si vous êtes au courant mais en 2020 le nombre de généraliste sera divisé par 2 quoi qu'on y fasse, et le pharmacien ne remplacera jamais un médecin.
_____
T


Top
Sim08
Externoïde

Messages : 48
Enregistré : 21/06/2011
Posté le 28/08/2011 à 14:28 notnew
Le contraire marche aussi, le généraliste sans officine, verra son chiffre d'affaire fortement diminué^^

Je reprends les mots de Silvine : Totorum, tu es bien aimable de vouloir nous avertir que le ciel va nous tomber sur la tête, qu'on est tous foutus, et que dans 1 an, voire 6 pour les plus chanceux, on sera tous au chomdu... mais que veux tu qu'on y fasse..?
Si abaissement du NC il y doit y avoir, ce n'est pas de notre ressort et ce n'est pas nous qui allons décider. Effectivement le Nc est déja stable depuis plusieurs années.
smilies
_____
Un conseil : ne buvez pas d'alcool au volant : vous pourriez en renverser !


Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008

certification
Vie réelle
Laura Ruesche
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : RENNES
Posté le 28/08/2011 à 14:52 notnew
Il y a également une relation importante et qui pourtant doit être soulignée: le pharmacien est médecin-dépendant. Aller demander à un pharmacien d'aller s'installer dans une zone de désertification médicale et vous verrez sa réponse, car je sais pas si vous êtes au courant mais en 2020 le nombre de généraliste sera divisé par 2 quoi qu'on y fasse, et le pharmacien ne remplacera jamais un médecin.

J'ai l'impression que tu prends le problème à l'envers. Quand je te lis, je comprends qu'il s'impose à ton esprit que LA solution aux conséquences de la pénurie médicale, sur la population pharmaceutique en officine, c'est la diminution du NC...

A mon sens, c'est voir le problème par le petit bout de la lorgnette de dire ça.
Il n'y a pas assez de médecins, donc à priori, il faudrait déja relever le NC médecine, qui pendant des années fut maintenu à un niveau trop bas. Déja, ce serait une première chose, qui ne profiterait pas qu'aux pharmaciens (plus de prescripteur) mais aussi aux patients, dis donc !
Tandis que diminuer le NC pharma, renforcerait certes la concurrence des nouveaux diplômés à l'embauche et diminuerait le risque de se retrouver tous à dormir sous un pont... mais à part ça, le bénéfice pour le patient est proche de zéro.
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Eme0169
Doyenne (espèce rare)

Messages : 613
Enregistré : 02/02/2008
Posté le 28/08/2011 à 14:53 puis édité 1 fois notnew
Pourquoi y aurait-il trop d'officine, car on a formé trop de pharmaciens dans certaines Région

Ou car les gens se voient propriétaire de leur officine à la sortie de la fac...
Combien de fois sur ce forum on a lu que le problème c'est que les jeunes ne pouvaient pas s'installer...
Bien sur si chaque pharmacien veut son officine, on est pas dans la merde!!
Et baisser le NC pour qu'il n'y ai pas d'adjoint c'est totalement con, car le pharmacien devrait bosser 60 heures par semaine....

Baisser le NC, pourquoi pas.... Mais pour ça on ne peut pas se fier UNIQUEMENT à l'officine (et encore moins aux officines qui fusionnent, car SI en fusionnant elles gardent l'intégralité du personnel des deux pharmacies, il n'y a pas de problème de chômage, juste moins de titulaire!)


Et pour en revenir au pharmacien dépendant des médecins c'est faux!!
Si les gens ont un petit rhume ils vont pas se taper des bornes pour aller chez le médecin, alors que le pharmacien leur donnera la même chose!!
De même pour les ordonnances renouvelables, tu vas a coté de chez toi, pas a coté de chez ton médecin!
En plus des zones où ils n'y a pas de médecin, il y a plein de petits vieux, et c'est quand même ceux que tu vois le plus en pharmacie, et ceux qui ont le plus de mal à se déplacer!
Top
TOTORUM
Désagrégé de médecine

Messages : 242
Enregistré : 15/12/2009
Posté le 28/08/2011 à 15:07 notnew
'Quand je te lis, je comprends qu'il s'impose à ton esprit que LA solution aux conséquences de la pénurie médicale, sur la population pharmaceutique en officine, c'est la diminution du NC... ,'
voilà, c'est à peu près ça que je pense, étant donné que 90% du chiffre d'affaire d'une officine se fait grâce aux ordonnances pour moi, ça me parait évident.
De plus quand un médicament est prescrit sur ordonnance, une partie de celui pourra être remboursé par la sécu et les mutuelles ( si il est vignetté évidemment ) contrairement au médicament conseillé par le pharmacien.
Je dis à peu près ce que je pense car pour l'instant des constations ont été faites: il y a trop d'officine dans certaines régionssmilies
' il faudrait déja relever le NC médecine,'
' il augmenteront jamais, ça coûte trop cher.
_____
T


Top
whalcri
Nain-terne

Messages : 111
Enregistré : 01/09/2008
Posté le 28/08/2011 à 15:09 puis édité 1 fois notnew
A mon avis le problème n'est pas le nc mais le métier et la formation.
S’il y avait plus de taches (incontournables) qui nécessitaient des pharmaciens il y aurait plus de pharmaciens dans les pharmacies et les hôpitaux (pharmacie clinique).

Après c'est aux facs et aux étudiants de proposer des solutions

Mais il faudrait plus redéfinir le rôle du pharmacien que limiter le nombre de pharmacien. Parce que si demain les pharmacies sont remplacées par des hypermarchés on va faire quoi réduire encore le nc à mes yeux cela reviendrait à déclarer l'inutilité de la profession.

Je pense plus qu'il faut chercher ce qui peut rendre le pharmacien encore plus indispensable au système de santé.
Penser à un autre mode de rémunération, un autre mode de vente des officines
Revoir la relation entre le patient le médecin et le pharmacien.

La loi de l'offre et de la demande est vraie mais les entreprises nous ont montré qu'il est possible de créer de la demande

Quand je suis entré en pharma je me suis sincèrement posé la question du rôle du pharmacien et ce que j'ai vue m'a plus amené à me dire que si la profession ne se redéfinie pas elle finira par disparaitre.

Après c'est maintenant que beaucoup de changement sont en train d'avoir lieu de gré ou de force et à mon avis dans 10 ans on verra une pharmacie plus forte. je vois de plus en plus d'étudiants se questionner sur la profession sa réalité et son avenir et cela est une bonne chose sa indique que la profession pense au changement et est prêt à se remettre en question et à évoluer.
Top
Romain LN
Ministre de la Santé

Messages : 1826
Enregistré : 14/12/2006
Posté le 28/08/2011 à 15:21 notnew

il faudrait déja relever le NC médecine,

il augmenteront jamais, ça coûte trop cher.


Je me permet d'intervenir dans votre débat. smilies

Le NC médecine a été multiplié par 2 depuis 2000 (4000 à près de 8000 aujourd'hui). Ce qui est considérable. A l'heure actuelle le NC est suffisant (ou presque), mais l'inertie pour que la population s'en rende compte est énorme (> à 10 ans).
Actuellement nous payons les (graves) erreurs de la fin des années 80 et des années 90. Et ce jusqu'en 2025 environ. Ensuite la situation s'améliorera à nouveau.

Le véritable problème c'est la répartition des médecins. Mais ceci est un tout autre débat.

Dernier point, on ne peut pas du jour au lendemain augmenter le NC, les services hospitaliers sont déjà surchargés d'externes (quand vous vous retrouver dans un service de 20 lits avec 10 externes, ben c'est vraiment à chier pour la formation!)

Voilà, je ferme ma petite parenthèse et vous laisse continuer à débattre smilies
_____
Gentil Modérateur
"Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloges flatteurs." Beaumarchais
Top
coucourde
Doyen

Messages : 511
Enregistré : 06/07/2003
Posté le 28/08/2011 à 15:30 notnew
Et vous ne pensez pas que la baisse du niveau en pharma vient aussi beaucoup de la dégradation des perspectives professionnelles en pharma?
Non parce que pharmacie est déjà une filière dont l'attractivité décroit depuis une bonne dizaine d'année.

Du coup il y a beaucoup moins de candidats en pharma ( on peut préférer faire SF ou kiné aujourd'hui apparemment... ).
Et la candeur de certains étudiants en pharma sur ce forum me conforte dans cette hypothèse... Comment peut-on sérieusement penser que la désertification médicale ne va pas plomber l'économie de pharmacies en campagne?
Top
Aller en haut • 270 réponses • 14 pages • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
livreslivrescontactspublicationstwitter