logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[pharma] Insertion professionnelle des pharmaciens jeunes diplômés

Aller en bas • 32 réponses • 2 pages • 1 2
ami89
Doyen

Messages : 554
Enregistré : 09/07/2006
Posté le 16/09/2011 à 18:19 notnew
oO
Là, tu vas te faire bouffer cru par TOTORUM.
Le NC n'a jamais été aussi élevé en fait. smilies
_____
http://ami89-pharma.blogspot.fr
Top
TOTORUM
Désagrégé de médecine

Messages : 242
Enregistré : 15/12/2009
Posté le 16/09/2011 à 19:26 puis édité 1 fois notnew
non mais il faut attendre que les problèmes soient là et ensuite on essayera de trouver une solution smilies c'est comme ça que ça fonctionne ^^
et le NC est celui qui est le plus élevé depuis l'instauration du NC en pharmacie, puis cette semaine on a eu des cours de communication, notre prof est pharmacien d'officine MAIS il ne fait pas de l’officine, il est coordonnateur de soin en addictologie et il donne des cours de pharmacologie aux étudiantes infirmières, donc même avec un diplôme de pharmacien d'officine tu n'es pas forcement obligé de faire de l'officine. Ce prof a la même vision des choses que moi ( je vous cache pas que je suis fière smilies ): NC trop haut et manque de dynamisme de la part de l'Ordre National des Pharmaciens
_____
T


Top
lala31
Sexternus-minus

Messages : 34
Enregistré : 15/05/2011
Posté le 16/09/2011 à 19:52 puis édité 1 fois notnew
jcrois ken fait je confond NC élevé et NC bas, je dois me planter, pour moi :
NC élevé = + de places
NC bas = classement + serré donc moins de places
nn??

bref, du coup moi je pensais qu'ils avaient réduit le nombres de places (aux étudiants en pharma) pour "freiner" le nombre de diplômés donc réduire le taux de chômage et s'adapter à l'état de l'offre d'emploi pour les années à venir,... ok en fait cest le contraire dans la réalité. (cest ma faute jai lu les posts du sujet sur le NC en diagonale car il y en a un paquet!)
Top
ami89
Doyen

Messages : 554
Enregistré : 09/07/2006
Posté le 16/09/2011 à 20:26 puis édité 1 fois notnew
Je me cite du post sur le NC trop haut:
1. Pour répondre au sujet et uniquement au sujet, il semble logique de dire que le NC pharmacie est trop haut. Juste un calcul très naïf et théorique.
Aujourd'hui, il y a 70 000 pharmaciens. En supposant que tous les pharmaciens travaillaient 42 ans et qu'il se renouvelaient comme il le fallait il faudrait 70 000 / 42 = 1 700 pharmaciens environ tous les ans pour le remplacement. Certes, il y a plus de départ à la retraite, mais depuis quelques années, on forme 75% de plus que la théorique: ça doit largement couvrir ce qu'il faut!
Sinon, il y a 33 000 préparateurs en France d'après ce que j'avais trouvé mais je pourrais pas en dire plus. Et pour réponddre simplement à ta question: aujourd'hui on a pas de problème de chômage mais pour l'avenir...

Edit: NC actuel = 3 090!
_____
http://ami89-pharma.blogspot.fr
Top
TOTORUM
Désagrégé de médecine

Messages : 242
Enregistré : 15/12/2009
Posté le 16/09/2011 à 21:22 puis édité 1 fois notnew
mais il paraîtrait que cette année le numerus clausus de médecine va un peu baisser ( c'est ce que dit le doyen de médecine ) donc peut-être que celui de pharma aussi mais il est vrai que pour l'instant on ne connait pas le chômage.
_____
T


Top
Night
Nain-terne

Messages : 92
Enregistré : 13/10/2011
Posté le 18/10/2011 à 14:07 notnew
Bonjour,
Avez vous de nouveaux statistique sur l'insertion des jeunes pharmaciens d'officine diplomé? ou le taux de chomage?

Sur pharmaechange, une personne affirme qu'il y a 4099 pharmaciens (soit 6%) au chomage.. ça fait peur... Est ce vrai?

En esperant avoir une reponse,
Bonne aprem
_____
« Rien n'est poison, tout est poison, ce qui fait le poison c'est la dose »
Top
jimmyp
Nain-terne

Messages : 125
Enregistré : 31/10/2005

Vie réelle
Jeremie Martinet - 38 ans
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : GRENOBLE
Posté le 18/10/2011 à 16:13 notnew
Après il y a chômage et chômage... En pharmacie disons que si tu es pret a ne pas rester en centre ville, a quitter les villes universitaires ou a faire de la campagne tu ne connaitras pas le chômage. Par contre si tu veux rester centre ville à deux pas d'une fac et bien tu auras un salaire bas et/ou pas de travail. Après pour les taux de chômage si je me rappel (c'est vague) en dessous de 5% c'est le chômage qui correspond au roulement (changement de ville, changement d'officine...) au dessus c'est du chômage vrai dans le sens ou tu ne trouve pas du tout de travail.
Par contre il est vrai que les conditions d'embauche sont moins bonnes qu'avant et que l'accession aux postes de titulaires est beaucoup plus compliquée de nos jours (ou alors tu achète une "trop" petite pharmacie et elle coule).
_____
Jérémie
Assistant hospitalo-universitaire
Immunologie/thérapie cellulaire
Rouen
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 27/10/2011 à 22:29 notnew
Après il y a chômage et chômage... En pharmacie disons que si tu es pret a ne pas rester en centre ville, a quitter les villes universitaires ou a faire de la campagne tu ne connaitras pas le chômage. Par contre si tu veux rester centre ville à deux pas d'une fac et bien tu auras un salaire bas et/ou pas de travail. Après pour les taux de chômage si je me rappel (c'est vague) en dessous de 5% c'est le chômage qui correspond au roulement (changement de ville, changement d'officine...) au dessus c'est du chômage vrai dans le sens ou tu ne trouve pas du tout de travail.
Par contre il est vrai que les conditions d'embauche sont moins bonnes qu'avant et que l'accession aux postes de titulaires est beaucoup plus compliquée de nos jours (ou alors tu achète une "trop" petite pharmacie et elle coule).

Tu parles de l'officine... mais pour la pharmacie hospitalière ça sent pas très bon non plus, d'après ce qu'on m'a dit. Apparemment dans l'Ouest c'est complémetement bouché pour PH. Ya t'il des régions qui recrutent plus que d'autres ou c'est national ?
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
jimmyp
Nain-terne

Messages : 125
Enregistré : 31/10/2005

Vie réelle
Jeremie Martinet - 38 ans
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : GRENOBLE
Posté le 28/10/2011 à 09:14 notnew
Haaaa PH si tu écoutes les hospitaliers en place, il y a du boulot partout (enfin dans des CH bien perdus surtout sur des contrats d attachés mais bon...) et le papy boom arrive. Sauf que le ministere a fait ses previsions et qu on est en sur-formation dans cette filiere même par rapport aux departs a la retraite a venir.
A l'heure actuelle trouver un poste d assistant est relativement facile au sortir de l internat, trouver le poste de titulaire après pas du tout du tout évident (sauf si tu es prête a partir au fin fond d'un CH du Larzac et encore).
Maintenant tout n'est pas perdu, la pharmacie clinique commence tout doucement a se developper, le DES qualifiant pourrait arriver plus vite qu on ne le croit ouvrant plus de debouchés dans les cliniques et les hôpitaux.
Au final trouver un poste est compliqué mais faisable pour peu que tu sois prête à bouger.
_____
Jérémie
Assistant hospitalo-universitaire
Immunologie/thérapie cellulaire
Rouen
Top
Pharma-27
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 31/08/2011
Posté le 28/10/2011 à 14:56 notnew
Haaaa PH si tu écoutes les hospitaliers en place, il y a du boulot partout (enfin dans des CH bien perdus surtout sur des contrats d attachés mais bon...) et le papy boom arrive. Sauf que le ministere a fait ses previsions et qu on est en sur-formation dans cette filiere même par rapport aux departs a la retraite a venir.
A l'heure actuelle trouver un poste d assistant est relativement facile au sortir de l internat, trouver le poste de titulaire après pas du tout du tout évident (sauf si tu es prête a partir au fin fond d'un CH du Larzac et encore).
Maintenant tout n'est pas perdu, la pharmacie clinique commence tout doucement a se developper, le DES qualifiant pourrait arriver plus vite qu on ne le croit ouvrant plus de debouchés dans les cliniques et les hôpitaux.
Au final trouver un poste est compliqué mais faisable pour peu que tu sois prête à bouger.

Oui ce fameux développement de la pharmacie clinique dont plein de profs parlent, ça devrait déboucher l'horizon non ?
Top
jimmyp
Nain-terne

Messages : 125
Enregistré : 31/10/2005

Vie réelle
Jeremie Martinet - 38 ans
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : GRENOBLE
Posté le 09/11/2011 à 11:09 notnew
La pharmacie clinique le gros problème c'est d'en faire comprendre l’intérêt au CHU (et par intérêt, je parle d’intérêt économique puisque les direction de CHU ne s’intéressent principalement qu'a ca).
Pour prendre un exemple, le CHU de Grenoble qui est un des plus avancés en pharmacie clinique a depuis très peu d'années des postes de PH en pharmacie clinique dans 2 services cliniques. Pour avoir ces postes il a fallu tout d'abord pendant de nombreuses années mettre des internes de pharma en services cliniques pour que les médecins voient l’intérêt du pharmacien et puissent appuyer la demande de poste, ensuite il y a eu création des postes sur 2 ans afin de prouver que la venue d'un PH pharmacien permettait de faire des économies (bon usage du médicament, amélioration des prescriptions, de l'observance par l'educ thérap...). C'est seulement après avoir démontré tout ca que les postes ont été crées pour de bon.
Bref ca prends des années (et un bon paquet en plus). Hors beaucoup de CHU ne sont pas encore trop avancés dans cette démarche, soit par désintérêt soit parce qu'ils ont d'autres points forts.
En gros avant d'avoir de vrais débouchés un peu partout en France dans ce domaine je penses qu'il y en a encore pour une bonne dizaine d'années (mais bon je peux me tromper;-)).
_____
Jérémie
Assistant hospitalo-universitaire
Immunologie/thérapie cellulaire
Rouen
Top
Pharma-27
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 31/08/2011
Posté le 09/11/2011 à 16:24 notnew
La pharmacie clinique le gros problème c'est d'en faire comprendre l’intérêt au CHU (et par intérêt, je parle d’intérêt économique puisque les direction de CHU ne s’intéressent principalement qu'a ca).
Pour prendre un exemple, le CHU de Grenoble qui est un des plus avancés en pharmacie clinique a depuis très peu d'années des postes de PH en pharmacie clinique dans 2 services cliniques. Pour avoir ces postes il a fallu tout d'abord pendant de nombreuses années mettre des internes de pharma en services cliniques pour que les médecins voient l’intérêt du pharmacien et puissent appuyer la demande de poste, ensuite il y a eu création des postes sur 2 ans afin de prouver que la venue d'un PH pharmacien permettait de faire des économies (bon usage du médicament, amélioration des prescriptions, de l'observance par l'educ thérap...). C'est seulement après avoir démontré tout ca que les postes ont été crées pour de bon.
Bref ca prends des années (et un bon paquet en plus). Hors beaucoup de CHU ne sont pas encore trop avancés dans cette démarche, soit par désintérêt soit parce qu'ils ont d'autres points forts.
En gros avant d'avoir de vrais débouchés un peu partout en France dans ce domaine je penses qu'il y en a encore pour une bonne dizaine d'années (mais bon je peux me tromper;-)).

En même temps, une dizaine d'années, c'est un délai intéressant pour ceux qui sont actuellement aux débuts de leurs études. Le développement de la pharmacie clinique à Grenoble est donc un succès ?
Top
Aller en haut • 32 réponses • 2 pages • 1 2
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter