logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[médecine] Etre médecin et conserver une vie familiale et sociale riche

Aller en bas • 1 réponse
nart
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 30/09/2011
Posté le 30/09/2011 à 23:09 notnew
Bonsoir à tous,

C'est la première fois que je poste sur ce forum. J'ai lu de nombreuses discussions qui m'ont un peu orientée, mais sans pleinement répondre à mes questions.

Je vais essayer de résumer la situation: je suis actuellement en D2, et je commence à me poser de sérieuses questions sur mon orientation. J'ai bcp d'amis en dehors de médecine et j'envie leur liberté, la souplesse de leurs études (combien sont partis à l'étranger pour des stages, tout en validant leur année, combien changent de ville à chaque rentrée grâce au LMD)... Ils sont en vacances début mai, ne reprennent qu'en octobre, ils sortent bien plus que moi...
J'en ai assez de travailler de manière aussi intense, et surtout j'ai l'impression que finalement, à aucun moment, je ne pourrai vmt avoir de temps de répit. Il y a eu le concours de la P1 d'abord, et puis P2 et D1 (peut-être plus cools, mais avec le recul je réalise que je n'en ai pas assez profité). Mnt, l'ECN approche, et ensuite l'internat... Après l'internat, il faut être CCA, puis PH... C'est infini!

Bref! J'ai plusieurs questions qui me trottent dans la tête:

1- à partir de quel moment peut-on s'installer en libéral? Faut-il nécessairement passer par la case CCA, ou c'est possible dès l'internat terminé?

2- en commençant médecine, j'étais plutôt carriériste, faisant passer mes études et ma vie professionnelle future avant le reste. Aujourd'hui, c'est différent. Ma famille, mes amis, et plus tard mes enfants sont ce que je souhaite privilégier. Je ne veux pas consacrer ma vie, corps et âme, à la médecine. Est-il envisageable d'exercer tout en conservant des horaires de travail convenables? (j'entends par là approcher des 35 heures, finir à 17h le soir, ou bien faire une ou deux grosses journées, et travailler les autres jours seulement les matinées). Je sais qu'en théorie, le temps partiel peut s'appliquer dans bon nombre de professions, mais en pratique, en tant que médecin, j'ai plus de doutes? ( c'est vrai, j'entends souvent les gens qui attendent de leurs médecins une disponibilité extra-large!).

3- Que signifie le statut de "médecin attaché" à l'hôpital, et là encore peut-on le pratiquer à temps partiel?

4- Le temps partiel (s'il est possible) permet-il quand même une vie décente (j'entends par là sur le plan financier)?

5- La spécialité pour laquelle j'ai entamé ces études, et qui me plait toujours énormément, c'est la pédiatrie, mais je m'aperçois que nombre d'internes dans cette spé, ou de pédiatres à l'hôpital ont un travail colossal, et bien peu de temps pour leur vie personnelle. Qu'en pensez-vous?

6- Il me semble difficile finalement de faire coincider le mode de vie que je souhaite avec ce métier (qui malgré tout me plait vmt!!! mais pour autant je ne serai pas prête à tout sacrifier pour l'exercer). Je réfléchis à d'autres spécialités éventuelles: médecine G? Psychiatrie? Santé Pub ( ms je ne comprends même pas ce qu'englobe cette spécialité!)?

Toutes ces questions peuvent paraître très intéressées ou malvenues, mais elles sont à mes yeux très importantes, car plus j'avance dans ces études, et plus il me semble qu'il n'est vmt pas aisé de trouver un équilibre entre ce métier et une vie en dehors. Je ne dis pas que tous les médecins vivent en ermite, loin de là. Je pense qu'il s'agit aussi d'un choix de vie, ms je ne suis pas certaine que ce soit le mien. J'ai envie de pouvoir pratiquer des activités en dehors de mon travail, de pouvoir aller chercher mes enfants à l'école au moins une fois dans la semaine...

Je serai heureuse de recevoir vos avis, des témoignages de médecins qui sont parvenues à trouver un équilibre, d'étudiants qui se posent les mêmes questions que moi, car j'avoue que là, je suis un peu perdue. Et cette remise en question est d'autant plus difficile que ça fait 4 ans que j'ai entamé ces études, et qu'une fois la P1 passée, s'interroger sur ses études semblent complètement fou!

Merci d'avance
Top
coucourde
Doyen

Messages : 511
Enregistré : 06/07/2003
Posté le 01/10/2011 à 12:06 notnew
Ben tout est possible en médecine: depuis bosser 35 heures comme médecin scolaire (pas trop stressant...) à faire ton autiste 100 heures la semaine en CHU...

Donc pour répondre à tes questions, c'est à toi de faire tes choix et de voir quels sacrifices tu es prête à faire:

- la P1 c'est la même chose pour tout le monde mais ça tombe bien ce sacrifice est déjà fait et n'a pas été vain
- ensuite la préparation de l'ENC: là c'est pareil, à toi d'adapter ton boulot en fonction du résultat escompté: si tu veux faire ophtalmo, radio, cardio... dans une grande ville ben il va falloir bosser beaucoup, beaucoup comme en P1. La pédiatrie si tu veux rester dans une grande ville il va falloir beaucoup bosser. Après pour MG, MT, SP ou psy c'est à toi de gérer ton boulot pour acquérir des connaissances indispensables mais rien ne t'oblige au bachotage à outrance au vu des rangs de classement nécessaires.
- étape suivante: l'internat!
Et bien là ça dépendra aussi pas mal de la spé choisie et de tes objectifs.
Globalement il y a des spécialités où tu peux avoir un internat relativement tranquille. C'est sûr qu'un internat de MG en 3 ans et sans post-internat à décrocher n'a rien à voir avec un internat dans une spé chir avec du monde en concurrence pour les postes de CCA! De même que là où en MG tu peux trouver l'internat stressant car tu te trouves responsabilisé face à des patients (ex. gardes aux urgences...), il existe des spé où tu évites ce "problème" (car cela peut en être un pour certains) comme SP, MT; bio med...
- Concernant le post-internat et l'installation en libéral on peut grossièrement distinguer 3 catégories de spé:
. la MG = internat de 3 ans, pas de post-internat
. la plupart des spés hors chirurgie = internat de 4 ou 5 ans, pas de post-internat obligatoire mais post-internat pour te sur spécialiser ET/OU pour avoir accès au secteur II!
Ensuite c'est variable selon les spés: certaines ont des actes bien côtés et le secteur II est (pour le moment...) tout à fait facultatif d'un point de vue pécuniaire, dans certaines le post-internat est difficile à décrocher car il y a pléthore d'internes et donc de demandes, pour d'autres spés tu as l'embarras du choix...
. les spés chir où l'internat dure 5 ans avec post-internat d'au moins 2 ans obligatoire (et donc accès au secteur II dans la plupart des cas).
-Enfin une fois les études terminées et bien là encore tout sera très différent selon le choix d'exercice et de spé que tu auras fait, tant d'un point de vue pécuniaire que temps de travail.
Top
Aller en haut • 1 réponse
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter