logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[pharma] Economie de la Pharmacie d'Officine

Aller en bas • 2 réponses
anap
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 24/03/2012
Posté le 24/03/2012 à 18:12 notnew
Tags : Pharmacie, Crise
Bonjour a tous et a toutes.

Je prepare mon memoire sur tout l'aspect economique de l'officine et je souhaiterais avoir qqes explications concernant la crise de la pharmacie. Quelles sont les facteurs? Certes il y a la baisse de la marge brute du pharmacien qui entrainne une baisse des nombres d'officines (liquidations..) mais quels sont les autres? il y a bien eu une baisse des prix des medicaments (PFLSS 2012)? En quoi le passage du taux de TVA 5.5 a 7% pour la marge du grossiste affecte l'economie de l'officine?

Merci pour votre aide!
_____
Ana


Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 24/03/2012 à 19:24 notnew
Pas sur que tu puisses parler vraiment de "crise", mais plutôt de difficultés...
Top
ami89
Doyen

Messages : 554
Enregistré : 09/07/2006
Posté le 25/03/2012 à 15:49 puis édité 1 fois notnew
Bonjour.

Voici une étude récente sur les chiffres importants pour la pharmacie d'officine.

Le revenu du pharmacien se basant essentiellement sur les ventes, les causes sont:
- Baisse de la marge brute et surveillance de la marge sur les génériques
- Déremboursement de plusieurs classes thérapeutiques de médicaments (il y a quelques années, c'était le cas des veinotoniques, des fluidifiants entre autre. Puis il y a eu le magnésium. Depuis 4 mois, c'est le cas des décontractants musculaires, les relaxants musculaires (crampe) et bien sûr beaucoup d'autres.
- A cela s'ajoute la baisse du taux de remboursement de plusieurs médicaments (vignettes oranges) très couramment utilisés tels que le Gaviscon, Spasfon.
- Par ailleurs, qui dit déremboursement dit non seulement baisse du nombre de ventes mais aussi concurrence accrue car les prix diffèrent d'une pharmacie à l'autre -> les petites officines (petits stocks) ont plus de mal par rapport aux grandes concernant les médicaments. Et il en va de même pour la parapharmacie (TVA = 19,6%).
- Autre mesure de la sécurité sociale: boîte de 3 mois pour les traitements chroniques (HTA, diabète, dyslipidémie...) => le prix du médicament est moins cher et la marge du pharmacien est plus basse, donc double coup de massue.
- Demande de la sécurité sociale de faire des prescriptions plus raisonnées: réévaluation régulière de médicaments dont l'efficacité est modérée, limitation de remboursement de certains produits (ex: les bandelettes sont limitées à 200 / an pour les diabétiques qui n'utilisent pas d'insuline...).

Il doit y en avoir d'autres.
_____
http://ami89-pharma.blogspot.fr
Top
Aller en haut • 2 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter