logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[médecine] Renseignements sur les cursus recherche dans les facs de médecine

Aller en bas • 2 réponses
BrianT
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 01/09/2012
Posté le 02/09/2012 à 19:30 notnew
bonjour,

Je suis actuellement en L3 d'une double licence maths-physique à l'université Paris 6. Ce cursus est un programme d'excellence basé sur les sciences fondamentales, dans la première université de France.
Je souhaite me réorienter vers la médecine à la suite de l'obtention de mon diplôme.
J'aimerais recevoir quelques renseignements concernant les cursus médecine-recherche proposés dans les universités parisiennes.

- J'ai cru comprendre qu'il existait différents cursus (école de l'INSERM, ENS, programme médecine-sciences dans l'université). Quelles sont les différences entre ces programmes (formation, prestige, rémunération)

- À quels types de métiers ces formations mènent-elles? Peut-on rester praticien et être chercheur?

- Que représente l'INSERM dans le monde de la médecine (niveau international)?

- La thèse de sciences peut s'effectuer avant ou pendant l'internat. Que veut dire "pendant" (l'interne arrête-t-il pendant trois ans pour se consacrer à sa thèse, ou peut-il se débrouiller pour la faire en parallèle à son internat?

- L'age constitue-t-il un désavantage pour l'admission dans ces cursus. J'ai par exemple cru comprendre que la candidature à l'ENS se faisait seulement si on était dans notre troisième année universitaire. Parlent-ils d'une troisième année de médecine ou en général?

- Ma formation scientifique fondamentale est-elle bien vue pour l'admission dans ces programmes?

- Peut-on, après une telle formation, exercer à l'international? Si oui, quel cursus favorise-t-il le plus les échanges et les débouchés à l'étranger? L'exercice d'un métier à l'international ne se fait-il que dans la recherche ou peut-on pratiquer la médecine également après un tel parcours?

- Comment sont vus ces parcours dans le monde médical (niveau français et international)?

Merci beaucoup chers amis!
Top
Nykko
Chef de pique-nique

Messages : 190
Enregistré : 18/11/2009

Vie réelle
Nicolas Menant
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Médecin généraliste
Fac : SAINT ETIENNE
Posté le 02/09/2012 à 20:04 puis édité 1 fois notnew
Salut,
Je ne suis pas dans une fac parisienne, mais je vais essayer de te répondre de façon générale

- J'ai cru comprendre qu'il existait différents cursus (école de l'INSERM, ENS, programme médecine-sciences dans l'université). Quelles sont les différences entre ces programmes (formation, prestige, rémunération)

En fait une fois dans les études de médecine, tu as plusieurs possibilités :
- Continuer simplement tes études sans rien faire à côté
- Intégrer le programme d'excellence de l'INSERM, seul une dizaines d'étudiants sont acceptés par an dans toute la France, c'est un peu le must niveau prestige.
- Valider un master de Science afin, après les études de médecine, de compléter ta formation pour devenir enseignant chercheur. C'est la filière de complément de médecine la plus classique.
- Réaliser un parcours médecin-ingénieur : cours dans des prépas MPSI etc. Ce parcours est très recherché vu que peu d'étudiants se lancent dans l'aventure.

Concernant la rémunération, tout dépend de ce que tu feras après avoir réalisé chacun des cursus.

Niveau différence, dans le parcours de l'INSERM, tu stoppes tes études de médecine 1 an pour te consacrer à la recherche, dans le master de sciences, cette année de recherche est réalisée après ton internat. Toutefois les 2 parcours aboutissent à la même conclusion : tenter les concours d'enseignants chercheurs/ PU PH / chef de service....


- À quels types de métiers ces formations mènent-elles? Peut-on rester praticien et être chercheur?
Comme je l'ai dit plus haut : enseignants chercheur ou médecin ingénieur.
L'enseignant cherche a une triple mission : exercice médical classique, recherche et enseignement. Donc tu gardes une activité de praticien dans tous les cas.
Dans le cas de médecin ingénieur, je n'en ai aucune idée.

- Que représente l'INSERM dans le monde de la médecine (niveau international)?
L'INSERM est très renommée, leurs études sont très régulièrement publiée dans de grandes revues. Je ne connais pas tout de la recherche au niveau français, mais je pense que la plupart des grandes publications françaises viennent d'eux.
je ne sais pas si tu connais pubmed, c'est un outil de recensement bibliographique à l'échelle mondiale qui compile toutes les publications sorties dans les revues d'un bon niveau. Tu n'as qu'a taper INSERM dans le moteur de recherche pour voir le nombre ahurissant de publications qui leur sont liés.

- La thèse de sciences peut s'effectuer avant ou pendant l'internat. Que veut dire "pendant" (l'interne arrête-t-il pendant trois ans pour se consacrer à sa thèse, ou peut-il se débrouiller pour la faire en parallèle à son internat?
Comme je l'ai dit plus haut : le master de science est validée avant (INSERM) ou après (Master classique) l'internat. La thèse de science est en revanche toujours réalisée après l'internat.
Qu'on soit clair : tu n'auras pas le temps de réaliser ta thèse de science en étant interne. Entre tes horaires de travail et ta thèse de médecine tu n'auras pas le temps.


- Ma formation scientifique fondamentale est-elle bien vue pour l'admission dans ces programmes?
Complètement.
Surtout si tu choisis des sujets de recherches +/- en rapport avec tes précédentes études. Dans ton cas les UE dirigées vers de l'imagerie médicale par exemple, devraient te paraître ridiculement faciles.
Je ne connais pas le programme de L3, mais je pense que tu auras accumulé un bon esprit scientifique qui sera au tout premier plan lors de ton master et de ta thèse.

- Peut-on, après une telle formation, exercer à l'international? Si oui, quel cursus favorise-t-il le plus les échanges et les débouchés à l'étranger? L'exercice d'un métier à l'international ne se fait-il que dans la recherche ou peut-on pratiquer la médecine également après un tel parcours?

- Comment sont vus ces parcours dans le monde médical (niveau français et international)?
Bien sûr qu'on peut exercer à l'international. Qu'on soit clair : si tu proviens d'une filière scientifique maths/physique, que tu réalises un cursus médecine/science (INSERM ou pas) et que tu valides ta thèse de science après, tu as toutes les cartes en main pour réaliser une bonne carrière et être recruté à l'étranger.
Pour les autres question, je n'ai pas d'expérience donc je ne peux absolument pas t'en parler.
A+.
_____
Médecin hospitalier
Top
BrianT
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 01/09/2012
Posté le 02/09/2012 à 20:31 notnew
Merci infiniment pour tes réponses très précises.

Au sujet du master, j'ai cru comprendre qu'on faisait son M1 pendant la P2, et le M2 en prenant une année pendant l'externat. En suit, si je ne me trompe pas, on peut directement enchainer sur la thèse de sciences avant les deux dernières années de l'externat, ou attendre comme tu me l'as dit la fin de l'internat (ou arrêter pendant si j'ai bien lu les différents tableaux des études à l'INSERM)...

Connais-tu par hasard le cursus proposé par l'ENS, et sa différence avec l'école de l'INSERM?

Enfin, lorsque tu parles de recrutement à l'étranger, s'agit-il de recrutement dans la recherche, ou également dans la pratique de la médecine (si j'en crois les topics sur l'étranger, il est assez difficile d'exercer à l'étranger sans avoir passé d'équivalence etc...)?

Au niveau de la formation ingénieur médecin, j'ai la possibilité de passer les concours des grandes écoles d'ingénieurs cette année, notamment Centrale, Les Mines etc... Je sais qu'il existe une passerelle vers la D1 pour les diplômés de ces écoles. Vois-tu un quelconque intérêt à suivre une formation d'ingé avant médecine, par exemple as-tu connaissance de spécialités médicales (autres que l'imagerie) dans lesquelles le médecin pourrait tirer profit de sa double compétence?

Merci encore pour toutes ces précisions.
Top
Aller en haut • 2 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter