logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Grève des médecins décembre 2014

Aller en bas • 25 réponses • 2 pages • 1 2
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 10/12/2014 à 15:04 notnew
Balance mon IP et mon FAI aussi non ?
C'est quoi les problèmes dans mes propos ?
Etre contre la liberté d'installation de médecins pour permettre une meilleur distribution des effectifs ?
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Alfy
Modo à poils

Messages : 5573
Enregistré : 17/03/2002
Posté le 13/12/2014 à 16:51 notnew
L'agenda plein sur 6 mois, je pense que les médecins jubilent, ça veut dire que matin midi et soir il y'aura des clients (appelons ça clients) à profusion

Toutes entreprises, toutes personnes qui fait des actes tarifés, reverraient d'avoir un agenda aussi rempli, aucune inactivité, toujours des rentrées d'argent.

Sauf que pour un médecin (quelque soit sa spécialité), avoir un agenda plein plusieurs mois à l'avance signifie qu'il n'y a plus de place pour les urgences. Dans ma spécialité, donner des rendez-vous à moins de 3 mois relève de l'exploit. Personnellement, je trouve cela inadmissible et en aucune manière je ne m'en satisfait. Les patients n'ont pas à attendre plusieurs mois pour avoir un rendez-vous. Cela ne fait que retarder certains diagnostics (et donc des coûts supplémentaires pour la collectivité), majore le stress avant la consultation, favorise le recours à l'urgence et mets les praticiens en situation de stress (quid du burn out dans les professions de santé ?), et augmentent le nombre de consultations "oubliés" par les patients. Dans mon hôpital, nous étions une spécialité "préservée" mais depuis quelques années (en partie due aux délais de consultations), on a de plus en plus de patients absents (en même temps avec un premier rendez-vous à 3-6 mois, on peut humainement le comprendre). Sauf que cela amène à un effet pervers : "Mince, j'ai 15-25 % d'absentéisme mais j'ai x mois de délai avant d'offrir un rendez-vous, je vais donc faire du "sur-booking" pour, non pas faire plus de fric (sinon je facturerais les consultations réservées mais non réalisées à l'instar d'une réservation d'hôtel, ...) mais pour réduire les délais de consultation. Après, LE jour, où tous les patients viennent, il faut être capable de leur expliquer pourquoi on a autant de retard sur la consultation...

Je suis sincèrement triste que vous pensiez que les médecins ont choisi ce métier par pur appât du gain. Je dois d'ailleurs vous avouer que quelqu'un de très proche de moi qui est diplômé d'une grande école d'ingénieur se marre régulièrement en voyant mon salaire comparé au sien avec un Bac+5. Encore, j'ai de la chance car je suis salarié, j'ai tous les avantages du salarié. Bon en même temps, en choisissant ma spécialité (hématologie), je ne m'attendais pas à faire du libéral. La régulation de mon "installation", elle se fait par le nombre de poste de médecins hospitaliers.

Mais je ne comprends pas votre volonté de demander à des soignants libéraux d'être assimilés à des fonctionnaires (pour les devoirs mais pas pour les droits, d'ailleurs...). A nouveau, imposer à un médecin diplômé à + 30 ans avec une famille d'aller exercer dans une zone où il n'y a plus un seul service public et d'une stupidité sans nom. Cela ne fera pas revenir les services publics... Allez voir dans d'autres pays qui fonctionnent avec un tel régime (Canada, Royaume-Uni par exemple) et comparez les délais avant un rendez-vous médical ? Parfois plus d'un an pour avoir le droit d'avoir un médecin de famille au Canada (parfois même, si on vous considère comme "en bonne santé", pas le droit à un médecin de famille donc pas de prévention et vous êtes obligés de consulter dans des urgences saturées)

Vous avez probablement raison sur le fait que s'il faut fixer des règles, elles doivent être connues à l'avance. Par exemple, les étudiants en médecine militaire savent qu'ils doivent en contrepartie d'études prises en charge et rémunérées par la collectivité (et avec un vrai salaire par 200 € / mois pour un mi temps et 1.500 € pour un 70 heures semaines...) s'engager pour 10 à 25 ans. Peut-être devons-nous choisir comme d'autres pays (la Chine par exemple), choisir de former des "sous-médecins" en 3 ans pour faire de la médecine de brousse ? La France a fait un autre choix, celui d'avoir des médecins spécialistes en médecine générale de qualité, formés en 9 ans d'études.


Dommage que vous vous renseigniez aussi peu sur des sujets aussi compliqués et que vous vous exprimiez avez autant de mépris pour les personnes qui sont avant tout là pour vous soigner (et pour l'orthographe et la grammaire française qui n'ont rien demandé à personne...).
Top
docgeronto
Chef des sévices

Messages : 324
Enregistré : 22/12/2000
Posté le 13/12/2014 à 21:36 notnew
je ne pensais pas qu'on te la ferait à toi, vieux de la vieille du net ! Tu ne devrais même pas répondre et polémiquer avec ceux qui postent sous pseudo

C'est pour moi un amusement et un jeu qui en plus anime le débat et me permet de développer les idées qui sont les miennes.

Je me fais mon Zemmour en parlant rémunération médicale, tabou en France... Et en plus, je suis tombé sur un adversaire idéologique qui me fait passer pour le gentil !
Top
docgeronto
Chef des sévices

Messages : 324
Enregistré : 22/12/2000
Posté le 13/12/2014 à 22:04 notnew
Ma théorie est celle du carré de White (adaptée par mes soins) répartissant la prise en charge de la population.

Sur 1000 habitants,

100 sont des malades dont 90 sont des malades "non compliqués", du ressort du médecin généraliste. Il a pour mission de les maintenir en santé correcte et de les accompagner dans la maladie. Les 900 autres habitants sont aussi à la charge du médecin généraliste, c'est la médecine préventive trop peu investie actuellement.

La gestion médicale de ces 990 habitants représente donc une masse de travail à laquelle seule une importante population de médecins généralistes, infirmiers et kinés peut répondre, ce qui n'est plus le cas actuellement (accélération des fins de carrières des médecins baby-boomers, vieillissement parallèle de la population également plus lourde à prendre en charge, déséquilibre des installations sur 30 ans entre le libéral et le salariat).

Parmi les 10 malades "complexes", 9 sont gérés, en collaboration avec les généralistes, par les spécialistes libéraux et hospitaliers, ainsi que par les services des hôpitaux généraux.

Actuellement, le manque de médecins généralistes provoque le déplacement d'une part des 90 patients "non compliqués" vers les spécialistes et les services hospitaliers... Ce qui libère artificiellement le médecin généraliste qui doit en fait par la suite gérer la suite de la prise en charge !

C'est là qu'est l'enjeu à mon sens... Retourner la répartition libéral/salariat de manière incitative en compensant le désagrément libéral (par ailleurs passionnant quand on y est !) supposé par les étudiants qui ne s'y confrontent que trop rarement... Pour cela, il faut offrir aux libéraux les moyens de leur mission (moyens budgétaires et humains, simplification de la part non médicale et donc inutile de leur travail) !

Parmi les 10 malades "complexes", le dernier est du ressort des services spécialisés des CHRU, pôles qui font la fierté de nos politiques et un surinvestissement scientifique justifié, parfois également plus administratif qu'humain (là encore !).

Arnaud
MG secteur 1 dans une ville moyenne au bord d'un désert médical
Top
dom91580
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 16/03/2015
Posté le 16/03/2015 à 13:31 notnew
bonjour
je pense dans un premier temps que vous ne faite pas greve car un gréviste pert de l argent vous vous faite greve avec l argent de vos malades car vous vous faite payer la visite entiere et ces le malade qui attend les remboursement parce que vous faite des feuilles de maladie pour bloquer la secu alors change de mon dite plutot nous contons sur vous les malades pour nous soutenir mes ne dite pas que vous faite greve smilies
Top
Aller en haut • 25 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter