logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

La biologie médicale est injustement surcotée en pharma

Aller en bas • 47 réponses • 3 pages • 1 2 3
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 02/12/2015 à 17:29 notnew
L'essentiel c'est que tu fasses quelque chose que t'aimes, du coup je suis content pour toi.

Par contre je m'inquiète un peu, toi qui voudrait gagner 6000 par mois et rouler en Q7, est ce que ce métier te fera atteindre ton but?

Arrête ne remue pas le couteau dans la plaie. Je sais très bien que je n'aurais pas ça en officine, je roulerais dans une merde française style saxo ou 206 et j'irais en vacance en Tunisie avec Fram ... Ça c'est dans le meilleur des cas si je trouve, sinon ça sera le RSA j'ai bientôt 25, merci la France /o/
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 02/12/2015 à 18:37 notnew
L'essentiel c'est que tu fasses quelque chose que t'aimes, du coup je suis content pour toi.

Par contre je m'inquiète un peu, toi qui voudrait gagner 6000 par mois et rouler en Q7, est ce que ce métier te fera atteindre ton but?

Arrête ne remue pas le couteau dans la plaie. Je sais très bien que je n'aurais pas ça en officine, je roulerais dans une merde française style saxo ou 206 et j'irais en vacance en Tunisie avec Fram ... Ça c'est dans le meilleur des cas si je trouve, sinon ça sera le RSA j'ai bientôt 25, merci la France /o/

Perso moi en tant qu'officinal installé je pourrais sans problème si je voulais (et encore plus quand j'aurai fini de rembourser mon prêt). C'est juste que ça ne m'intéresse pas et que je préfères utiliser mon argent pour autre chose.

C'est largement possible, mais pour ça il faut que tu prennes des leçons de management, que tu puises des idées en observant les bons chefs d'entreprises (en officine et ailleurs), que tu te penches sur l'économie de l'officine pour être capable de déceler les bonnes et les mauvaises affaires, que tu approfondisses tes connaissances médicales pour offrir un service pharmaceutique de qualité, et que tu sois prêt à travailler 50h par semaine.

"Work hard, play hard" : ce dicton est parfaitement adapté pour l'officine.
_____
Pharmacien


Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 241
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 03/12/2015 à 09:55 notnew
L'essentiel c'est que tu fasses quelque chose que t'aimes, du coup je suis content pour toi.

Par contre je m'inquiète un peu, toi qui voudrait gagner 6000 par mois et rouler en Q7, est ce que ce métier te fera atteindre ton but?

Arrête ne remue pas le couteau dans la plaie. Je sais très bien que je n'aurais pas ça en officine, je roulerais dans une merde française style saxo ou 206 et j'irais en vacance en Tunisie avec Fram ... Ça c'est dans le meilleur des cas si je trouve, sinon ça sera le RSA j'ai bientôt 25, merci la France /o/

Si tu savais à quel point je n'arrive pas à te comprendre...
Au lieu de te bouger, de montrer tes compétences, tu préfères te plaindre sur ta condition, sur la société qui fait que t'es pas assez payé.

Mais réveille-toi, tu as fait quoi de ta vie pour l'instant? t'as passé un concours de première année? t'as bossé dur à la fac pour être docteur en pharmacie (LOL!!!). Tu crois vraiment que c'est suffisant pour réclamer ce que tu réclames?

Beh non mon grand faut bosser, c'est tout, et si tu trouves que tu plafonnes en tant que pharmacien adjoint, et bien cherches à évoluer, si tant est que tu aimes vraiment ce métier.

Bref ton diplôme ne te donne aucun droit divin et ne remplacera jamais la motivation.
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 03/12/2015 à 21:57 notnew
Merci Czéroça tu m'as bien remonté les bretelles, avant tu étais mon nemesis, aujourd'hui tu es mon mentor

Audi gardez moi un Q7, j'arriveeeeeee
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 31/12/2015 à 17:47 notnew
Bonjour à tous,

J'aimerais apporté mon point de vue sur la question.

Déjà, commençons par quelques rectifications:
Les biologistes représentent 10% des pharmaciens inscrits à l'ordre(et non 5). De plus, les biologistes qui sont profs de fac ou qui ont décidé de travailler dans la recherche ne sont pas inscrits à l'ordre(donc ils sont encore bien plus nombreux qu'on ne le pense).

Etant donné que ce sont les biologistes qui tirent les ficelles(du fait de leur forte présence dans les universités responsables de la formation) et qui ont le salaire médian le plus élevé, on pourrait presque dire que c'est l'élite. Personnellement, je me fiche du fait que les biologistes soient l'élite ou pas, ou que les biologistes gagnent moins que les officinaux.


Ce qui est sûr par contre, c'est que tout le monde n'a pas fait pharma dans le but de faire du commerce. Personnellement, j'avais envie de faire pharma puis bio med alors que je n'étais qu'en Terminal car j'étais attiré par le côté scientifique mêlé à la santé ainsi que par la possibilité de se spécialiser dans un domaine précis de la biologie. Personne ne m'a forcé la main ou ne m'a endoctriné.

Et plus précisément, j'aimerais travaillé dans la fonction publique(comme 1/3 des pharmaciens biologistes) pour diverses raisons. Donc le fait que les labos privés puissent être rachetés par des non-pharmaciens m'indiffère.
Si un biologiste a envie de jouer à la marchande, il n'a qu'à retourner en officine. Il le peut sans problème grâce à l'unicité du diplôme. L'inverse comme vous l'avez souligné, Pharmaceutic, n'est pas possible.

Ce qui me rebute dans la pharmacie d'officine en plus de l'aspect commercial, ce sont:
- tous les aspects pseudo-scientifiques(à commencer par l'homéopathie). Je suis venu en pharma pour les sciences, pas pour la magie.
-Les produits d'épicerie. On vend des shampooings, des compléments alimentaires, croquettes pour chien et chat alors que l'on est censé être des professionnels de santé.

Je mets au défi un pharmacien biologiste, après 5 ans d'exercice de sa spécialité, de me faire une reco de champignons, de contrôler et valider correctement des prescriptions, de faire du conseil associé pertinent...

Durant mon premier stage, le titulaire avait du mal à reconnaître des bolets bai. D'un côté, j'ai été initié à la reconnaissance de champignons dès mon plus jeune âge, c'est peut-être pour cela que ça m'a choqué.^^
Sans parler des préparatrices avec leur livre sur l'homéo(j'avais tellement envie de leur dire de le jeter dans la chaudière à bois).

J'admets que la plupart des cours de pharmacie d'officine dont la bota et la myco m'intéresseraient davantage que la bio, mais si c'est au prix de ne pas être considéré comme un scientifique mais comme un marchand de tapis(euh...pardon, je voulais dire: "de schampooing") toute ma vie et de ne pas pouvoir dire au public la vérité sur l'homéopathie. je dis: NON.
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 31/12/2015 à 20:06 notnew

Ce qui me rebute dans la pharmacie d'officine en plus de l'aspect commercial, ce sont:
- tous les aspects pseudo-scientifiques(à commencer par l'homéopathie). Je suis venu en pharma pour les sciences, pas pour la magie.

Les médecins/dentistes prescrivent aussi de l'homéopathie. Donc pas de différence avec les pharmaciens. Je ne connais pas un seul médecin généraliste qui n'a jamais prescrit d'homéopathie.


-Les produits d'épicerie. On vend des shampooings, des compléments alimentaires, croquettes pour chien et chat alors que l'on est censé être des professionnels de santé.

Je ne vends AUCUN de ces produits dans ma pharmacie (sauf les compléments alimentaires, où le conseil d'un professionnel de santé est très important). J'ai seulement des produits en rapport avec la santé (compléments alimentaires, orthopédie, phytothérapie, aromathérapie, etc...). Quand tu est titulaire tu as le choix de délivrer ce que tu veux dans ta pharmacie. Quand tu es adjoint, tu peux trouver une pharmacie qui respecte tes idéaux.


Durant mon premier stage, le titulaire avait du mal à reconnaître des bolets bai.

Il y a des mauvais officinaux, comme il y a des mauvais médecins et des mauvais biologistes, et ce n'est pas représentatif d'une profession.


J'admets que la plupart des cours de pharmacie d'officine dont la bota et la myco m'intéresseraient davantage que la bio, mais si c'est au prix de ne pas être considéré comme un scientifique mais comme un marchand de tapis

Bah dans les enquêtes d'opinion, les pharmaciens d'officines font toujours partie des professionnels préférés des français, parfois même plus que les médecins. Chez moi tous les patients savent que le spécialiste scientifique des médicaments, c'est le pharmacien. Les patients quand on s'occupe bien d'eux ne nous considèrent pas du tout comme des marchands de tapis, c'est une fausse caricature.
_____
Pharmacien


Top
riep
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 79
Enregistré : 10/06/2005
Posté le 05/01/2016 à 21:51 puis édité 1 fois notnew

Et plus précisément, j'aimerais travaillé dans la fonction publique(comme 1/3 des pharmaciens biologistes) pour diverses raisons. Donc le fait que les labos privés puissent être rachetés par des non-pharmaciens m'indiffère.

ouais après moi le déluge...


Si un biologiste a envie de jouer à la marchande, il n'a qu'à retourner en officine.

pourquoi mépriser les commerçants ? tu t'es fait arnaquer par ton boucher ?

vendre des marchandises,des services,son savoir ou son savoir faire est un métier pas un jeu.

le métier d'officinal a pour particularité de pouvoir vendre tout cela, de passer du coq à l'âne plusieurs fois de suite en quelques minutes.
_____
http://apothicaires.free.fr/
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 06/01/2016 à 10:12 notnew
A l'officine on a un métier passionnant avec plein de tâches variées : contrôle d'ordonnances et optimisation de la thérapeutique en coordination avec les médecins, prise en charge des patients sans ordonnances, orthopédie, nutrition, préparations magistrales, champignons, entretiens avec les labos, management, marketing. Bref, aucun métier ne permet autant de missions importantes au quotidien.
_____
Pharmacien


Top
deah
Chef de pique-nique

Messages : 159
Enregistré : 28/01/2005
Posté le 22/02/2016 à 21:31 notnew
Je me permets de réagir après la bataille. Etant moi même biologiste, je pense que je suis en bonne position pour parler de la rémunération des biologistes. Je suis étonné de ce que raconte Czéroça et Pharmaceutic. Je touche plus que tout ce que vous raconter (voir même beaucoup plus). Il faut arrêterde parler de ce que l'on ne connait pas. Un pharmacien d'officine titulaire de mon age (et j'en connais quelques uns), ne gagnera jamais autant que moi.

Pour les contrats TNS, pas mal de structures payent les charges. On commence à minimum 5000 net de chez net (en dessous il faut refuser) et après ça peut monter très haut.

A bon entendeur.
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 241
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 22/02/2016 à 22:31 notnew
Je me permets de réagir après la bataille. Etant moi même biologiste, je pense que je suis en bonne position pour parler de la rémunération des biologistes. Je suis étonné de ce que raconte Czéroça et Pharmaceutic. Je touche plus que tout ce que vous raconter (voir même beaucoup plus). Il faut arrêterde parler de ce que l'on ne connait pas. Un pharmacien d'officine titulaire de mon age (et j'en connais quelques uns), ne gagnera jamais autant que moi.

Pour les contrats TNS, pas mal de structures payent les charges. On commence à minimum 5000 net de chez net (en dessous il faut refuser) et après ça peut monter très haut.

A bon entendeur.

Je te prierais de ne pas me citer a la va vite. Ce que j'ai dit c'est que pour avoir des gros salaires en bio il faut aller voir en dehors des villes universitaires. Et que c'est pour ça que du coup de plus en plus préfèrent le public.

Après je suis très conscient des niveaux de rémunération des bio med.
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 24/02/2016 à 17:05 notnew
Je me permets de réagir après la bataille. Etant moi même biologiste, je pense que je suis en bonne position pour parler de la rémunération des biologistes. Je suis étonné de ce que raconte Czéroça et Pharmaceutic. Je touche plus que tout ce que vous raconter (voir même beaucoup plus). Il faut arrêterde parler de ce que l'on ne connait pas. Un pharmacien d'officine titulaire de mon age (et j'en connais quelques uns), ne gagnera jamais autant que moi.

Pour les contrats TNS, pas mal de structures payent les charges. On commence à minimum 5000 net de chez net (en dessous il faut refuser) et après ça peut monter très haut.

A bon entendeur.

Pour pouvoir vraiment juger, il faut prendre en compte 2 critères :

1) Un jeune pharmacien titulaire de ton âge rembourse son emprunt donc touche moins. En revanche un pharmacien plus âgé qui a fini de rembourser sa pharmacie touche en moyenne 12 000€/mois (source FCGA) et touche en moyenne 1 millions€ à la revente de sa pharmacie en partant à la retraite. Il faut donc juger une carrière sur son intégralité.

2) Est-ce que les perpectives d'avenir promettent 5000€/net par mois pour les pharmaciens biologistes qui sortiront de leurs études dans 10 ans ?

En incluant ces 2 critères, on peut mieux juger les perspectives financière des 2 filières. Et quelque chose me dit que les deux spécialités (officine et biologie médicale) se valent.
_____
Pharmacien


Top
deah
Chef de pique-nique

Messages : 159
Enregistré : 28/01/2005
Posté le 26/02/2016 à 12:29 puis édité 1 fois notnew
Je me permets de réagir après la bataille. Etant moi même biologiste, je pense que je suis en bonne position pour parler de la rémunération des biologistes. Je suis étonné de ce que raconte Czéroça et Pharmaceutic. Je touche plus que tout ce que vous raconter (voir même beaucoup plus). Il faut arrêterde parler de ce que l'on ne connait pas. Un pharmacien d'officine titulaire de mon age (et j'en connais quelques uns), ne gagnera jamais autant que moi.

Pour les contrats TNS, pas mal de structures payent les charges. On commence à minimum 5000 net de chez net (en dessous il faut refuser) et après ça peut monter très haut.

A bon entendeur.

Pour pouvoir vraiment juger, il faut prendre en compte 2 critères :

1) Un jeune pharmacien titulaire de ton âge rembourse son emprunt donc touche moins. En revanche un pharmacien plus âgé qui a fini de rembourser sa pharmacie touche en moyenne 12 000€/mois (source FCGA) et touche en moyenne 1 millions€ à la revente de sa pharmacie en partant à la retraite. Il faut donc juger une carrière sur son intégralité.

2) Est-ce que les perspectives d'avenir promettent 5000€/net par mois pour les pharmaciens biologistes qui sortiront de leurs études dans 10 ans ?

En incluant ces 2 critères, on peut mieux juger les perspectives financière des 2 filières. Et quelque chose me dit que les deux spécialités (officine et biologie médicale) se valent.

1) Je suis d'accord avec toi sur ce point, encore faut il pouvoir revendre ta pharmacie à un bon prix après avoir remboursé et surtout il faut pouvoir de te la payer ta pharma (surtout l'apport nécessaire) et ça, c'est pas gagné quand tu as 25 piges. En bio tu peux peux commencer à un bon salaire sans investir. Et dans pas mal d'offres, tu peux prendre des parts et te constituer ton apport assez facilement et les banques prêtent beaucoup plus aux bios qu'aux officinaux. Et une fois que tu as des parts (après ça dépend du % du CA), tu peux gagner pas mal.

2) Ça dépend ou tu bosses mais je me répète, pas mal de postes proposent plus et proposent des parts. J'ai beaucoup d'amis officinaux et très peux d'entre eux peuvent acheter une pharma. La rentabilité des officines est faible. Alors que la plupart de mes potes dans le privé en bio ont pris des parts en partant de rien.

Pour moi, elle est surtout là, la différence d'ordre pécuniaire.
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 26/02/2016 à 15:55 notnew
Je suis globalement d'accord, mais je vais apporter une ou deux précisions quand même. Il est tout à fait possible d'acheter une officine avec 0€ en poche, cela demande "simplement" beaucoup de motivation. Ensuite, il ne faut pas oublier qu'un pharmacien d'officine est diplômé à bac+6 quand un pharmacien biologiste est diplômé à bac+9. Donc un pharmacien d'officine a 3 ans "d'avance" pour lancer sa carrière professionnelle.

C'est pour ça qu'au final, je pense que les perpectives professionnelles sont similaires dans les 2 professions.
_____
Pharmacien


Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 26/02/2016 à 20:03 notnew
Un interne en biologie est payé pendant son internat de 4 ans.

Ensuite à la sortie il touchera dans les 5000e soit deux fois plus qu'un adjoint qui a un TRÈS BON POSTE (ben oui adjoint coeff 500 = 2500e = très bon poste en 2016)
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 28/02/2016 à 19:50 notnew

Ensuite à la sortie il touchera dans les 5000e soit deux fois plus qu'un adjoint qui a un TRÈS BON POSTE (ben oui adjoint coeff 500 = 2500e = très bon poste en 2016)

2500€ est surement un très bon poste de pharmacien salarié dans une grande ville universitaire, mais c'est en dessous du minimum pratiqué dans les zones en pénurie de pharmaciens.

Après ça dépend des désirs de chacun : si c'est pour rester salarié toute sa vie, effectivement, c'est mieux d'être pharmacien biologiste que d'être pharmacien d'officine (5500€ net par mois pour les biologistes et 3000€ net par mois pour les officinaux en moyenne).

En revanche, si on envisage de devenir son propre patron en libéral, le revenu triple pour les pharmaciens d'officine, et là ça devient très très rentable.
_____
Pharmacien


Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 28/02/2016 à 19:54 puis édité 1 fois notnew
Il y a des postes pour biologistes médicaux qui oscillent entre 80-100k par an
Dans le cadre du salariat c'est juste énorme
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
deah
Chef de pique-nique

Messages : 159
Enregistré : 28/01/2005
Posté le 01/03/2016 à 18:05 notnew

Ensuite à la sortie il touchera dans les 5000e soit deux fois plus qu'un adjoint qui a un TRÈS BON POSTE (ben oui adjoint coeff 500 = 2500e = très bon poste en 2016)

2500€ est surement un très bon poste de pharmacien salarié dans une grande ville universitaire, mais c'est en dessous du minimum pratiqué dans les zones en pénurie de pharmaciens.

Après ça dépend des désirs de chacun : si c'est pour rester salarié toute sa vie, effectivement, c'est mieux d'être pharmacien biologiste que d'être pharmacien d'officine (5500€ net par mois pour les biologistes et 3000€ net par mois pour les officinaux en moyenne).

En revanche, si on envisage de devenir son propre patron en libéral, le revenu triple pour les pharmaciens d'officine, et là ça devient très très rentable.

Je sais pas ou tu as vu 3000 € net par mois pour un assistant en moyenne ? Je connais qu'une seule personne qui gagne ça en tant qu'assistante et elle a eu beaucoup de chance.
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 01/03/2016 à 18:53 notnew
Alors déjà on ne dit plus assistant (c'est un peu péjoratif pour un docteur en pharmacie) mais pharmacien adjoint.

Ensuite, la base de négociation moyenne d'un salaire de pharmacien adjoint c'est le coefficient 500 (2550€ net par mois). Dans les zones en pénurie de pharmaciens adjoints, cette base monte à coefficient 600 (3050€ net par mois). Dans les zones en surnombre de pharmaciens adjoints, cette base descend à coefficient 400 ( 2050€ net par mois, le SMIC du pharmacien, impossible de légalement payer moins).

A tout ça il faut rajouter des suppléments : les primes d'ancienneté, les fréquents 13ème mois, les primes à la performance (médicaments conseils, orthopédie, aromathérapie, et parapharmacie, etc..), ainsi que les éventuelles gardes.

3000€ par mois c'est vraiment le salaire moyen : ça correspond à un coefficient 500 + 1 ou 2 supplément que j'ai cité. Le salaire peut ensuite atteindre jusqu'à 4000€ net. Après effectivement c'est impossible de monter plus haut en tant que salarié, il faut s'installer à son compte et là le revenu moyen augmente beaucoup (environ 7700€/mois pour un pharmacien titulaire).
_____
Pharmacien


Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 03/03/2016 à 13:56 notnew
Les fameux postes à 3000e
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
deah
Chef de pique-nique

Messages : 159
Enregistré : 28/01/2005
Posté le 10/03/2016 à 16:34 notnew
Alors déjà on ne dit plus assistant (c'est un peu péjoratif pour un docteur en pharmacie) mais pharmacien adjoint.

Ensuite, la base de négociation moyenne d'un salaire de pharmacien adjoint c'est le coefficient 500 (2550€ net par mois). Dans les zones en pénurie de pharmaciens adjoints, cette base monte à coefficient 600 (3050€ net par mois). Dans les zones en surnombre de pharmaciens adjoints, cette base descend à coefficient 400 ( 2050€ net par mois, le SMIC du pharmacien, impossible de légalement payer moins).

A tout ça il faut rajouter des suppléments : les primes d'ancienneté, les fréquents 13ème mois, les primes à la performance (médicaments conseils, orthopédie, aromathérapie, et parapharmacie, etc..), ainsi que les éventuelles gardes.

3000€ par mois c'est vraiment le salaire moyen : ça correspond à un coefficient 500 + 1 ou 2 supplément que j'ai cité. Le salaire peut ensuite atteindre jusqu'à 4000€ net. Après effectivement c'est impossible de monter plus haut en tant que salarié, il faut s'installer à son compte et là le revenu moyen augmente beaucoup (environ 7700€/mois pour un pharmacien titulaire).

LOOOOL
Top
Aller en haut • 47 réponses • 3 pages • 1 2 3
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Anne-Marie Curat, présidente de l’Ordre des sages-femmes : « Les sages-femmes sont encore trop invisibles ! » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter