logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Pharmacien : un super métier d'avenir !!

Aller en bas • 145 réponses • 8 pages • 1 2 3 4 5 6 7 8
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 25/02/2016 à 14:34 puis édité 1 fois notnew
Malheureusement les indicateurs économiques montrent l'inverse de ce que tu avances Farmacien. De nombreuses offres d'emploi à 3100€/net débutant ne trouvent pas de candidats. Le problème c'est que dès qu'on s'éloigne de plus de 20min du bar le plus branché de la région, les employés deviennent très exigeants, et ils ont raison vu le peu de candidats intéressés.

C'est vraiment compliqué d'attirer de ses filets des pharmaciens dès qu'on sort de l'hyper-centre ville. Ou alors on tombe vraiment sur des buses incompétentes. Et cette pénurie va s'accélérer. Bref, c'est mauvais pour les patients, mais c'est tout bénef' pour ceux qui se lancent dans ces études.

Et je ne parle pas de ceux qui ont l'objectif de s'installer rapidement. Il y a un paquet de petites villes qui attendent un pharmacien pour reprendre la pharmacie qui est un lieu indispensable pour les malades. Si vous avez l'âme de rendre service, on vous attend comme des messies.
_____
Pharmacien


Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 25/02/2016 à 15:20 notnew
Au passage Farmacien, dans un autre sujet, tu indiques que tu as préféré laisser ton poste d'interne et revenir en officine. Nos études de pharmacies permettent d'exercer des dizaines de métiers différents, et pourtant c'est l'officine que tu choisis : ça veut donc dire que dans le fond, tu trouves ce métier intéressant, sinon tu aurais choisi une autre spécialité de la pharmacie.

Ton objectif, c'est de dégouter un maximum de gens du métier que tu veux faire pour avoir le moins de concurrence possible : pas mal comme tactique, mais pas sûr que ça marche, surtout avec toutes les preuves que j'ai apporté avec les différents liens fiables que j'ai posté.
_____
Pharmacien


Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 25/02/2016 à 16:09 puis édité 1 fois notnew
Le sentiment que j'ai sur le monde officinal est partagé par de nombreux étudiants et pharmaciens adjoints. Les débats houleux sur l'officine existait avant moi et existeront après moi

PS : alala, les fameuses offres d'emplois de Pharmaceutic, à 20min de route pour du 3100e net.
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 25/02/2016 à 16:54 notnew
Ce n'est pas parce qu'il y a des débats houleux que ton sentiment est le bon. Sur le forum des dentistes, on peut lire un sujet "je vais faire docker, c'est moins fatiguant et mieux payé que dentiste" (ici : http://www.eugenol.com/sujets/391778-je-vais-faire-docker-c-est-m... ).

Oser dire que docker c'est plus intéressant que dentiste, fallait la sortir celle-là. Même notre troll national alias Farmacien n'aurait pas osé. Quand je disais qu'il y avait toujours des trolls pour faire du bashing dans toutes les professions, bah ça à l'air encore pire chez les dentistes que chez les pharmaciens.
_____
Pharmacien


Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 25/02/2016 à 18:27 notnew
Une fois de plus Pharmaceutic qui balance des liens à tout va à milles lieux du discours qu'il tient. Soi tu es un être totalement malhonnête, soit tu es totalement stupide.

Le lien que tu nous a sorti est tiré d'un forum de dentistes, réunis sur ce forum car partage la même profession, le sujet que tu as mis est tiré de leur section "blabla général", le titre du topic est ironique et les discussions tournent autour des dockers, des ports et de politique.
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 25/02/2016 à 18:56 notnew
Oui, ironique, comme les sujets que tu ouvres. Venir contester des chiffres officiels quand on a encore jamais travaillé de sa vie, c'est quand même gonflé.
_____
Pharmacien


Top
edelvail
Nain-terne

Messages : 95
Enregistré : 09/09/2012
Posté le 25/02/2016 à 19:19 notnew
Et ben au moins on peux dire que le forum est vivant en ce moment smilies
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 25/02/2016 à 19:48 notnew
A quel prix ...
Si c'est pour se taper des guignols comme Pharmaceutic, menteurs et manipulateurs
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
edelvail
Nain-terne

Messages : 95
Enregistré : 09/09/2012
Posté le 25/02/2016 à 20:34 puis édité 2 fois notnew
En vérité, il n'y a pas de problèmes avec les dires ou les sources de Pharmaceutic pour l'instant. Il y a simplement une vision qui est plus large et une façon d'aborder les choses positivement.
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 25/02/2016 à 21:43 puis édité 1 fois notnew
Il faut être naif pour croire aux chiffres qu'il nous sort. Il nous rabâche sans cesse le rapport IGF, l'idiot utile qui ne comprend pas que le chiffre est bidonné pour mieux justifier une fin du NC en pharmacie et la vente libre des médicaments sans ordonnances.

Combien d'officines sondées pour sortir ces fameux chiffres.


Il nous sort qu'il y a 18.000 candidats pour pharmacie en PACES, sur le papier oui, maintenant si on se penche dans l'analyse des chiffres on se rend compte qu'il y a facilement 5 fois moins de personnes qui ne veulent que pharmacie. En PACES cocher les 4 filières n'engage à rien.

Selon lui le plein emploi est atteint en officine.

Pharmaceutic c'est que de la facade, il noie ses textes de liens tous fallacieux, mais dès qu'on clique sur les liens (j'invite tout le monde à faire), on se rend vite compte que sa conclusion et celle de ses liens ne sont pas du tout les mêmes

Alors soit ce monsieur est totalement stupide, soit totalement malhonnête
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
edelvail
Nain-terne

Messages : 95
Enregistré : 09/09/2012
Posté le 26/02/2016 à 01:24 puis édité 1 fois notnew
Mais tu tournes complètement en rond. Et en plus systématiquement tu cries au complot ou à la malhonnêteté à chaque fois que tu as un contradicteur c'est fou ça.

Les étudiants se désengagent de pharma en PACES, ou plutôt prennent pour beaucoup la filière pour défaut, oui c'est un fait; mais n'était ce pas déjà le cas avant ? Les gens qui échouaient après 2 PCEM1 n'allaient-il pas faire leur PCEP1 ?
Le métier de médecin à toujours + attiré les jeunes que celui de pharmacien cela ne date pas d'hier ni de la PACES.
Comme dit après c'est un problème pour les jeunes p2 eux mêmes qui se retrouvent alors par défaut dans la filière et qui ont pour certain une mauvaise estime d'eux même ou de leur futur cursus. Et c'est bien à ce niveau qu'il faut expliquer que oui il existe des débouchés et que non comme s'amuse à le chanter du matin au soir farmacien, tous n'est pas que chômage ou tromperie.

Tu n'as manifestement presque aucune expérience professionnelle et en plus limité uniquement au domaine officinal; en quoi te sens tu légitime pour parler de l'ensemble de la profession ?
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 26/02/2016 à 02:06 notnew
Farmacien pourrait presque semer le doute en nous disant que l'étude de l'IGF est "bidonnée". Mais en fait, il ne sème aucun doute, parce que toutes les autres études sur le revenu des pharmaciens donnent des résultats similaires ou meilleurs :

- L'INSEE ( http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1481 ) : revenu des pharmaciens : 94 000€ par an, soit 7830€ par mois environ.

- La Caisse d'assurance vieillesse des pharmaciens ( http://patrimoine.lesechos.fr/patrimoine/guides/professions-liber... ) : revenu des pharmaciens : 108 000€ par an, soit 9000€ par mois environ.

- La Fédération des centres de gestion agréés ( http://www.lefigaro.fr/societes/2015/10/28/20005-20151028ARTFIG00... ) : revenu des pharmaciens : 144 900€ par an, soit 12 000€ par mois environ.

-KPMG ( https://www.kpmg.com/FR/fr/IssuesAndInsights/ArticlesPublications... ) : revenu des pharmaciens : 108 000€ par an, soit 9000€ par mois environ.

Conclusion : l'étude de l'IGF qui donne un revenu moyen de 7600€ pour les pharmaciens est une estimation basse : toutes les autres études fiables indiquent des revenus supérieurs. On ne trouve strictement aucune étude qui donne un revenu moyen des pharmaciens libéraux inférieur à 7000€.

Après les étudiants ont le choix : croire les racontards de Farmacien (étudiant en pharmacie n'ayant jamais exercé), ou croire des études sérieuses d'organismes officiels et fiables tels que l'IGF, l'INSEE, la FCGA, etc... Moi j'ai fait mon choix !! smilies smilies
_____
Pharmacien


Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 27/02/2016 à 16:58 notnew
Bonjour,

j'aimerais réagir face à certains propos que je trouve outrageant.


Pourtant, il y a encore un grand nombre de domaines fermés sans aucune raison, bridant de fait cet élan.
La pharmacie, en France, du fait de ce monopole... Est un de ces domaines fermés, et il n’y a objectivement aucune raison pour cela ! En tout cas, j’aimerais en connaître !

La Suède a trouvé la raison pour laquelle on doit laisser les médicaments en officine après avoir fait la mauvaise expérience de la libéralisation de la vente du paracétamol.
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/en-suede-le-...

Il me semble que l’on est même champions pour les neuroleptiques.

Cela n'a rien à voir avec les pharmaciens, ce sont les médecins qui les prescrivent ces neuroleptiques.



smilies La baisse du niveau de la formation (malgré le numerus, si on fait le ratio étudiant/places, on est bien moins sélectif qu'en licence : par exemple, en biologie, la réussite selon les facs en licence de biologie s'échelonne de 15 à 25 %, alors qu'en pharma actuellement on arrive à 30-50 % ;


http://paces.remede.org/documents/le-taux-d-acces-a-la-filiere.ht...
On ne peut pas comparer les facs de pharma entre elles, oui il y en a où le taux de réussite dépasse les 40 %(eh oui, c'est flippant) mais dans certaines facs parisiennes les taux de réussite sont en-dessous de 10 % soit en-dessous du taux de réussite de médecine dans la plupart des facs de province. Pour la fac de bio, d'où sors-tu tes chiffres?

De plus, la baisse continuelle du niveau de formation touche toutes les filières, ce n'est pas quelque chose de spécifique à la pharmacie: http://www.lemonde.fr/enseignement-superieur/article/2012/04/17/p...
et même en sciences, ça chauffe: http://forums.futura-sciences.com/actualites/729055-limposture-de...



d'ailleurs, maintenant, en 2A, on arrive parfois à plus de 50 % de rattrapages sur des U.E ou les exams consistent à faire des calculs de pH et de masse molaire ; enfin, à l’internat édition spéciale PACES, on leur donne des exercices de filiation radioactive niveau 1ère S) ;

Eh bien, si c'est si facile que tu le dis, je suppose que tu plafonnes à 18 de moyenne, donc tu peux largement demander à intégrer n'importe quelle école d'ingénieur qui a signé des conventions avec une fac de pharma, ou tu peux aussi tenter la passerelle vers médecine, kiné, dentaire, sage-femme; te réorienter en master MEEF pour devenir instit. Mais, en tout cas, fais quelque chose! Ne reste pas dans cette sous- filière qui te fais souffrir.


Aux étudiants actuels, si tant est qu’ils soient un peu malicieux, on peut recommander de faire un double-diplôme, juste au cas où.
S'ils ont la même vision de la filière pharmacie que toi, je leur conseillerais plutôt de se réorienter en fac de bio, en fac de chimie, de passer un concours infirmier, aide-soignant, bref ce qu'ils veulent mais qu'ils ne viennent pas en pharma si la seule chose qu'ils savent faire c'est de se plaindre et de rabaisser la filière.






.
Top
pharmacastor
Nain-terne

Messages : 142
Enregistré : 16/09/2012
Posté le 27/02/2016 à 18:26 puis édité 2 fois notnew
Il me semble que l’on est même champions pour les neuroleptiques.

Cela n'a rien à voir avec les pharmaciens, ce sont les médecins qui les prescrivent ces neuroleptiques.
Et les pharmaciens qui les délivrent. Souvent plusieurs fois vu le peu de contrôle réalisé sur les ordos.

On ne peut pas comparer les facs de pharma entre elles, oui il y en a où le taux de réussite dépasse les 40 %(eh oui, c'est flippant) mais dans certaines facs parisiennes les taux de réussite sont en-dessous de 10 % soit en-dessous du taux de réussite de médecine dans la plupart des facs de province
Le particularisme parisien, à prouver d'ailleurs, ne fait pas loi.


Pour la fac de bio, d'où sors-tu tes chiffres?
http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/02/09/classement-des-un...
+chiffres de mon université, disponibles sur le site du SOIE.



d'ailleurs, maintenant, en 2A, on arrive parfois à plus de 50 % de rattrapages sur des U.E ou les exams consistent à faire des calculs de pH et de masse molaire ; enfin, à l’internat édition spéciale PACES, on leur donne des exercices de filiation radioactive niveau 1ère S) ;

Eh bien, si c'est si facile que tu le dis,
C'est le discours de mes profs.
Pour l'internat, je me suis effectivement amusé à regarder les exos de cette année.
Une capture d'écran, juste pour illustrer.
Donc non, je me considère comme le roi des abrutis, mais ça, j'en suis bien désolé mais on le faisait littéralement en première S. Et, à l'époque de nos parents, même avant.
http://pix.toile-libre.org/upload/original/1456593104.png
Le pire étant que cet exo en a planté pas mal, visiblement parce que les PACES ne font plus trop de biophysique et ont du mal avec le concept de période.

je suppose que tu plafonnes à 18 de moyenne,
Loin de là. Étant assez réfractaire au par coeur, je me suis même tapé de sacré boites en pharma.
Bon ceci dit j'ai pas non plus à me plaindre.


donc tu peux largement demander à intégrer n'importe quelle école d'ingénieur qui a signé des conventions avec une fac de pharma,
Et bien figure toi que c'est le cas et que j'ai un diplôme d'ingénieur.
Et qu'effectivement, c'était quand même un peu plus costaud qu'en pharma, et j'ai eu mon quota de plomb (je fais encore des cauchemars à propos de trucs style traitement de signal).


ou tu peux aussi tenter la passerelle vers médecine, kiné, dentaire, sage-femme; te réorienter en master MEEF pour devenir instit. Mais, en tout cas, fais quelque chose! Ne reste pas dans cette sous- filière qui te fais souffrir.
L'attaque personnelle stupide est dispensable.


pharma si la seule chose qu'ils savent faire c'est de se plaindre et de rabaisser la filière.
Je ne rabaisse pas. Simplement je ne supporte pas cette manie des chevilles qui enflent dans ma filière. Car il faut le savoir, le pharma est sorti de la cuisse de Jupiter.

Il faut savoir rester à sa place. Mais que des gens viennent à l'attaque personnelle gratuite au moindre soupçon de début de critique de nos études... Je trouve ça savoureux.
Enfin bon, je vais arrêter d'intervenir ici, ce n'est pas génial pour le karma.
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 27/02/2016 à 19:26 notnew
Vous voulez une anecdote croustillante ?
Pharmacastor et moi, on était dans la même promo smilies
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 27/02/2016 à 20:04 notnew
Mais que des gens viennent à l'attaque personnelle gratuite au moindre soupçon de début de critique de nos études... Je trouve ça savoureux.

Il n'y avait pas d'attaque personnelle.^^
j'ai juste dit qu'au lieu de rester dans une filière que tu aimes rabaisser, tu peux aller voir ailleurs pour trouver quelque chose qui te conviendra mieux.(ce que tu as fait donc c'est bien).

C'est assez cohérent, non? Ce qui ne l'est pas, par contre, c'est de rabaisser sa filière et d'y rester.
C'est valable aussi pour Farmacien et tous ceux qui essaient de faire croire que la pharmacie est une sous-filière avec un niveau de sélectivité en-dessous de celui de toute les filières, qui mène au chômage et où les étudiants suivent des cours de niveau lycée, ce qui est archi faux.


C'est le discours de mes profs.
Pour l'internat, je me suis effectivement amusé à regarder les exos de cette année.
Une capture d'écran, juste pour illustrer.
Donc non, je me considère comme le roi des abrutis, mais ça, j'en suis bien désolé mais on le faisait littéralement en première S. Et, à l'époque de nos parents, même avant.

C'est vrai que les calculs demandés ne sont pas très difficiles à effectuer et il peut arriver qu'il y ait des exos relativement simple, mais d'un autre côté, pharma n'est pas censée être une filière matheuse (Ceux qui veulent faire de la vraie physique vont en fac de physique ou en prépa). Cependant certains exos sont particulièrement long pour 20 minutes et d'autres sortent de nulle part(comme l'exo qui est tombé une année sur la physio respiratoire et qui a plombé les notes de tout le monde). En tout cas, une chose est sûre, il y a très peu d'exos que tu pourrais donner à un lycéen. Essaie de demander à une première S de résoudre celui-là(pris au hasard): http://www.cnci.univ-paris5.fr/pharmacie/Annales_2014/Exercice2_2...
Dans ces " exercices", il y a, en fait, plus de questions de cours que d'autres choses.
Pour ce qui est des cours de biophy pour la filière internat, dans ma fac, ce sont les mêmes qu'en PACES et en P2 sur la physique nuclaire, il y a quand même un peu plus de choses qu'en terminale S.


Le particularisme parisien, à prouver d'ailleurs, ne fait pas loi.

Ce ne sont pas juste les facs parisiennes qui ont des taux de réussite différents des autres. Les taux de réussite vont de 7-8% pour certains facs parisiennes jusqu'à 44% pour les pires facs de provinces. Et entre les 2, il y a un peu tous les pourcentages(j'ai déjà envoyé le lien qui présente ces pourcentages dans mon message précédent). C'était juste pour dire que les facs de pharma ne se valent pas.



Pour la fac de bio, d'où sors-tu tes chiffres?
http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/02/09/classement-des-un...
+chiffres de mon université, disponibles sur le site du SOIE.

ça dépend des facs, on ne peut pas généraliser.
Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 27/02/2016 à 20:12 notnew
Et pour revenir sur la sélectivité de la fac de bio par rapport à la fac de pharma, je connais pas mal de gens qui ont échoué en PACES (dont certains qui ont été virés dès le premier semestre) et qui, maintenant, ont leur licence de bio ou de chimie par contre je n'ai jamais vu l'inverse se produire: des gens qui ont échoué en fac de bio et qui vont réussir en pharma.
Top
pharmacastor
Nain-terne

Messages : 142
Enregistré : 16/09/2012
Posté le 27/02/2016 à 23:22 puis édité 2 fois notnew
C'est assez cohérent, non?
Non, absolument pas. C'est même assez symptomatique d'un défaut de logique grave, en plus d'une propension à prêter des intentions aux autres pour asseoir un discours qui, par ailleurs, est vide (d'ailleurs, sur le fond, assez équivalent au célèbre "tu l'aimes ou tu la quitte").


Mais passons, revenons sur le personnel. Je ne suis pas allé voir ailleurs parce que "j'aime rabaisser ma filière", mais simplement parce que j'étais plus intéressé par des choses techniques, alors qu'en pharmacie, tout du moins dans ma fac, la mentalité générale c'est que sorti de l'internat de bio, point de salut, avec des profs qui te faisaient comprendre qu'il y avait les internes et les autres. Très peu de technique donc, énormément de par cœur idiot, voulant faire de la recherche j'ai donc du compléter avec autre chose. Et oui, j'ai eu l'occasion de voir ce qui se fait ailleurs, et d'avoir matière à comparer.

Mais sinon, j'adore la pharmacie, le médicament et au final après avoir fini avec pharma je vais partir en thèse faire surtout de la pharmacotechnie. Une vraie forme de rejet. Enfin bon.


Sélectivité en-dessous de celui de toute les filières, qui mène au chômage et où les étudiants suivent des cours de niveau lycée, ce qui est archi faux.
C'est, numériquement, le cas. En tout cas si l'on compare aux chiffres de licence de science (cf. mon lien vs cf. tes chiffres).

Tu sais, la filière dont on disait, en P1 "bizuth, l'an prochain, la fac de bio !".


et il peut arriver qu'il y ait des exos relativement simple, mais d'un autre côté, pharma n'est pas censée être une filière matheuse (Ceux qui veulent faire de la vraie physique vont en fac de physique ou en prépa).
Ça l'a été, simplement il y a un shift qui s'opère avec un recentrage sur la "clinique", et on se retrouve avec une situation ou même en licence de microbiologie c'est plus "matheux".


une chose est sûre, il y a très peu d'exos que tu pourrais donner à un lycéen.
Ce qui est heureux à bac+5, j'ai envie de dire.

Essaie de demander à une première S de résoudre celui-là(pris au hasard): http://www.cnci.univ-paris5.fr/pharmacie/Annales_2014/Exercice2_2...
Malgré le fait d'être à peu près sur qu'un première ou un terminale, avec un formulaire, serait capable de le faire, ta réflexion est assez idiote dans la mesure ou ça, typiquement, ce n'est pas au programme du lycée...
Quand ce que je montre en capture, c'est la base de la phase de la physique, et a mon époque c'était vu en première.


Dans ces " exercices", il y a, en fait, plus de questions de cours que d'autres choses.
Ce qui est désolant à bac+5, dans des études scientifiques. Encore une fois, on est ni en droit ni en école de commerce, là.
Ce qui en soit n'est pas grave hein. Simplement, il faut l'assumer, et ne pas se revendiquer de ce que l'on n'est pas (des études scientifiques, élitistes et sélectives) pour asseoir sa légitimité dessus.

Pour ce qui est des cours de biophy pour la filière internat, dans ma fac, ce sont les mêmes qu'en PACES et en P2 sur la physique nuclaire, il y a quand même un peu plus de choses qu'en terminale S.
Pour le coup vu l'exercice, c'est bien moins poussé que ce que l'on voyait au lycée à mon époque, et surtout bien moins que ce qu'on voyait en P1/P2 en pré-PACES.



Ce ne sont pas juste les facs parisiennes qui ont des taux de réussite différents des autres. Les taux de réussite vont de 7-8% pour certains facs parisiennes jusqu'à 44% pour les pires facs de provinces.
Je ne sais pas si à 44% on peut encore parler de "sélectivité". Pour préciser ma pensée, je n'aime pas le concept de numerus clausus, mais là, 44% de passage... C'est délirant. Ça veut dire probablement que des gens à moins de 10 sont pris...

C'était juste pour dire que les facs de pharma ne se valent pas.
Sur quelles bases ?


ça dépend des facs, on ne peut pas généraliser.
Ce que tu as tenté de faire en sortant l'exemple des Parisiennes.
Pour me citer :
Le particularisme parisien, à prouver d'ailleurs, ne fait pas loi.


Ciel, mon karma. smilies
Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 28/02/2016 à 10:33 notnew
(d'ailleurs, sur le fond, assez équivalent au célèbre "tu l'aimes ou tu la quitte").

Bah, ah moins d'être masochiste, je ne vois pas l'intérêt qu'ont les gens de rester dans une filière qui possède tant de défauts comparé à toutes les autres filières médicales ou scientifiques.^^

D'autant plus, qu'il y a des tas de possibilités de réorientation, c'est plutôt facile de passer de pharma à un master en bio ou certains masters de chimie(comme c'est facile aussi pour les recalés de PACES de se réorienter en L2 sciences), l'inverse est un peu plus compliqué.


énormément de par cœur idiot

Il faut beaucoup de connaissances pour que tu puisses bien t'occuper de tes patients. Tu ne t'attendais pas à ce qu'on t'enseigne des maths de niveau prépa. Mais admettons qu'on le fasse, à quoi cela pourrait bien servir à la plupart des étudiants en pharmacie dans leur futur exercice professionnel?
Quand on connaît des ingénieurs qui, dans leur boulot, utilisent rarement autre chose qu'une règle de trois, on se demande à quoi ont pu bien leur servir toutes ces maths.


voulant faire de la recherche j'ai donc du compléter avec autre chose.

En fait, tout les monde doit compléter sa formation avec autre chose(un M2R+un doctorat) pour pouvoir faire de la recherche.


C'est, numériquement, le cas. En tout cas si l'on compare aux chiffres de licence de science (cf. mon lien vs cf. tes chiffres).

N'importe quoi.

http://www.letudiant.fr/static/uploads/mediatheque/EDU_EDU/8/4/89...

Les taux de réussite en licence oscillent entre 33 et 50% suivant les universités(ici, je n'inclus pas les personnes qui ont redoublé une année). Au final, même les pires fac de pharma ont une sélectivité égale à celle des autres licences.

Tu sais, la filière dont on disait, en P1 "bizuth, l'an prochain, la fac de bio !".
Ouai, la fac de bio... tu sais que n'importe quel pharma peut y retourner s'il en a envie. Pourquoi personne n'y va, vu que c'est tellement bien.


.
Ce qui est désolant à bac+5, dans des études scientifiques. Encore une fois, on est ni en droit ni en école de commerce, là. Ce qui en soit n'est pas grave hein. Simplement, il faut l'assumer, et ne pas se revendiquer de ce que l'on n'est pas (des études scientifiques, élitistes et sélectives) pour asseoir sa légitimité dessus.

Mais on n'est pas en sciences, non plus, on est en santé, c'est triste que tu ne l'ai pas encore compris... En médecine ou en dentaire, tu crois qu'ils ont des maths?


Pour le coup vu l'exercice, c'est bien moins poussé que ce que l'on voyait au lycée à mon époque, et surtout bien moins que ce qu'on voyait en P1/P2 en pré-PACES.


C'est 1 seul exercice et c'est l'un des plus faciles mais vu que les moyennes ne sont déjà pas très hautes, il faut bien qu'ils lâchent un petit exo simple de temps en temps pour donner quelques points. Mais c'est vrai que la biophy, en général, est assez simple mais elles ne tombent pas tous les ans.




Je ne sais pas si à 44% on peut encore parler de "sélectivité".
Pour préciser ma pensée, je n'aime pas le concept de numerus clausus, mais là, 44% de passage... C'est délirant.

On est d'accord sur ce point. Mais dans une L1 normale les taux de réussite sont nettement plus élevés:

exemple:
taux de réussite de la L1 maths-info-physique-chimie à Nantes:
• 83% des primo-entrants
• 59% des redoublants
• 69% des étudiants réorientés
http://www.lyceens.univ-nantes.fr/71393392/0/fiche___pagelibre/

Ceux de la L1 bio sont équivalents.


C'était juste pour dire que les facs de pharma ne se valent pas.
Sur quelles bases ?
C'est de la mauvaise foi? Elles ne se valent pas au niveau de la sélectivité car les pourcentages de réussite en PACES sont très hétérogènes suivant les facs.




Ciel, mon karma. smilies

Il y a quelques désaccords mais il n'y a pas besoin d'en faire tout un plat, non plus. ^^
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 28/02/2016 à 10:51 notnew
Les gens qui n'ont qu'un slogan à la bouche "Pharma tu l'aimes ou tu la quitte", en invitant les mécontents à se réorienter tout ça. Vous êtes conscient qu'on peut pas aller plus vite que la musique ? Que même si on souhaite se réorienter il faut patienter jusqu'à la fin du mois, de l'année ...

Ça nous laisse donc pas mal de temps pour cracher sur la soupe (qui est froide)
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Aller en haut • 145 réponses • 8 pages • 1 2 3 4 5 6 7 8
livreslivrescontactspublicationstwitter