logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Pharmacien : un super métier d'avenir !!

Aller en bas • 145 réponses • 8 pages • 1 2 3 4 5 6 7 8
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 19/04/2016 à 20:22 puis édité 5 fois notnew
s'il te plait arrète de raconter des conneries sur les salaires des pharmaciens industriels !!! (j'ai la flemme de répondre pour le reste tellement tu radote à longueur de forum...tu es payé par l'odre pour faire de la pub comme ça ?)


J'y suis en industrie et je côtoie des pharmaciens qui ont entre 10 et 20 ans de carrière toute la journée et dans une grosse boite qui est une des rares a bien payer encore !
Ce sont les tops managers directement rattachés aux directeurs de site (des N+3 , des hommes en majorité qui ont dans les 45 ans au moins mais plutot 50) qui gagnent ce genre de salaires, au prix de voyages à l'étranger tous les 15 jours, de 60h de boulot et de conf call avec les us à des heures tardives la nuit depuis chez eux.....et ces pharmaciens là prennent beaucoup plus de décisions pharmaceutiques avec de réelles conséquences que les titulaires qui laissent la dispensation au préparateur.....
Et la majorité des gens n'accèdera jamais à ces postes ou bien vers l'âge de 50 ans (des tas de gens brillants, ambitieux et triples diplomés n'accèdent pas au big postes, ya qu'en même une sélection surtout basée sur le réseau, vas pas croire que tout le monde qui le veux sera pharmacien responsable groupe ou directeur de site^^).
Après je veux bien croire que à Paris dans le marketing les salaires soient différent mais pas ce genre de salaire avant la 40aine bien passée......

Alors bon tu embellie un peu mais faut pas virer dans le mensonge....(et pas la peine de sortir des stats bidons de cabinets de consulting&co)
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 19/04/2016 à 20:55 notnew

Ce sont les tops managers directement rattachés aux directeurs de site (des N+3 , des hommes en majorité qui ont dans les 45 ans au moins mais plutot 50) qui gagnent ce genre de salaires, au prix de voyages à l'étranger tous les 15 jours, de 60h de boulot et de conf call avec les us à des heures tardives la nuit depuis chez eux.....et ces pharmaciens là prennent beaucoup plus de décisions pharmaceutiques avec de réelles conséquences que les titulaires qui laissent la dispensation au préparateur.....

Donc on est parfaitement d'accord Lena30. Ces salaires (5000€/6000€ net) sont atteints vers 45 ans, soit le milieu de carrière !! Avant, les pharmaciens gagnent moins, après, ils gagnent plus. Donc en moyenne, ils gagnent bien ces salaires (je parlais de salaire moyen et non de salaire de départ).

Pour information, j'ai un ami pharmacien responsable régional d'un grossiste-répartiteur (il a 45 ans), il gagne 10 000€ net par mois.

Concernant la responsabilité, un pharmacien titulaire est responsable de tous les médicaments délivrés par sa pharmacie (sur ordonnance et sans ordonnance). Sachant qu'un médicament peut donner la mort, si tu considères qu'avoir la vie des gens entre tes mains, ce n'est pas une grosse responsabilité, je ne peux rien faire pour toi...
_____
Pharmacien


Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 19/04/2016 à 20:56 puis édité 1 fois notnew
Ce mec est juste un mythomane, si les admins du site pouvaient le ban ça serait cool. Il répand ses mensonges partout ou il passe. J'arrête de dire que ce type est déconnecté de la réalité, c'est juste un pur fake. Il tient les même discours sur pharmaéchange, un autre forum de pharmaciens
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Andjela
Sexternoïde

Messages : 49
Enregistré : 20/08/2012
Posté le 19/04/2016 à 21:01 notnew
Une étude vient de démontrer que le dialogue avec un pharmacien est plus efficace que le dialogue avec un médecin pour améliorer l'observance des traitements.

http://marketing-pharmacie.fr/2016/04/07/le-pharmacien-meilleur-i...

Donc pour ceux qui doutaient de l'utilité du pharmacien d'officine, vous avez votre réponse : même un médecin n'a pas les compétences pour le remplacer. Le pharmacien est indispensable.

C'est sûrement plus un manque de temps de la part des médecins qu'un manque de compétences...
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 19/04/2016 à 21:02 notnew
Ce mec est juste un mythomane, si les admins du site pouvaient le ban ça serait cool. Il répand ses mensonges partout ou il passe. J'arrête de dire que ce type est déconnecté de la réalité, c'est juste un pur fake. Il tient les même discours sur pharmaéchange, un autre forum de pharmaciens

Je n'interviens pas sur Pharméchange, car sur ce forum on ne retrouve que les gens comme toi qui sont jaloux de la réussite de la plupart des pharmaciens. En France, réussir est mal vu, d'où tes messages détestables.
_____
Pharmacien


Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 19/04/2016 à 21:09 notnew
Une étude vient de démontrer que le dialogue avec un pharmacien est plus efficace que le dialogue avec un médecin pour améliorer l'observance des traitements.

http://marketing-pharmacie.fr/2016/04/07/le-pharmacien-meilleur-i...

Donc pour ceux qui doutaient de l'utilité du pharmacien d'officine, vous avez votre réponse : même un médecin n'a pas les compétences pour le remplacer. Le pharmacien est indispensable.

C'est sûrement plus un manque de temps de la part des médecins qu'un manque de compétences...

Pas du tout ! C'est une étude expérimentale où le temps consacré par le médecin est le même que celui consacré par le pharmacien. Après je comprends que ça te fasse mal au coeur : tu tentes une passerelle pour passer de pharmacie à médecine en pensant que le médecin a plus d'influence que le pharmacien sur la santé des patients, et des études sérieuses prouvent l'inverse, ça doit être un peu déprimant... Mais ne t'inquiète pas, le médecin a un rôle essentiel dans le système de soins, il est irremplaçable, exactement comme le pharmacien : les deux sont complémentaires.
_____
Pharmacien


Top
Raphaella75
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 09/04/2016
Posté le 19/04/2016 à 21:30 notnew
c'est vrai que c'est étrange, vous dites être un jeune pharmacien. Mais votre ami qui a raté pharma a eu le temps de passer le concours le médecine, celui des ECN et il a pris une spé parmi les plus prisées : chirurgie et aussi la plus longue... Pourtant pharma ne dure que 6 ans nan ? Bref, à force de vous lire, je me dis que si je ne maintiens pas mon rang au 2eme semestre pour médecine, je refuserai ma place en pharma (je ne me voile pas la face, je sais que j'aurai pharma) et ni dentaire, ni sage-femme me branchent... Du coup j'hésite à aller en bio plutot qu'en pharma... "Pharma c'était mon 1er choix" j'y crois moyen voire pas du tout...
_____
Courage !


Top
Andjela
Sexternoïde

Messages : 49
Enregistré : 20/08/2012
Posté le 19/04/2016 à 21:39 puis édité 1 fois notnew
Une étude vient de démontrer que le dialogue avec un pharmacien est plus efficace que le dialogue avec un médecin pour améliorer l'observance des traitements.

http://marketing-pharmacie.fr/2016/04/07/le-pharmacien-meilleur-i...

Donc pour ceux qui doutaient de l'utilité du pharmacien d'officine, vous avez votre réponse : même un médecin n'a pas les compétences pour le remplacer. Le pharmacien est indispensable.

C'est sûrement plus un manque de temps de la part des médecins qu'un manque de compétences...

Pas du tout ! C'est une étude expérimentale où le temps consacré par le médecin est le même que celui consacré par le pharmacien. Après je comprends que ça te fasse mal au coeur : tu tentes une passerelle pour passer de pharmacie à médecine en pensant que le médecin a plus d'influence que le pharmacien sur la santé des patients, et des études sérieuses prouvent l'inverse, ça doit être un peu déprimant... Mais ne t'inquiète pas, le médecin a un rôle essentiel dans le système de soins, il est irremplaçable, exactement comme le pharmacien : les deux sont complémentaires.

Je ne fais pas la passerelle parce que je pense que le médecin a plus d'influence sur le patient que le pharmacien mais parce que je veux trouver dans mon futur métier des aspects qu'il n'y pas ou peu en pharmacie: à savoir la clinique, le diagnostic etc
Tu te bases toujours sur des statistiques, mais tout le monde sait bien qu'on peut en faire ce qu'on veut...

Raphaella7, bon courage pour ton concours, j'espère que tu auras ce que tu voudras, c'est le moment de tout donner;-)
Top
whalcri
Nain-terne

Messages : 111
Enregistré : 01/09/2008
Posté le 19/04/2016 à 21:44 notnew
@
- Question bonus : tu veux te reconvertir pour trouver mieux, mais quel est ce secteur miracle qui propose des meilleures perpectives que la pharmacie ? Dans quel secteur on peut choisir :
* Soit d'être à son compte avec un revenu moyen de 7600€/mois : pharmacien titulaire.
* Soit d'être salarié à seulement 35h, avec un statut cadre, pour un revenu moyen de 3000€/mois : pharmacien adjoint.
* Soit d'être salarié avec plus d'heures et avec plus de pression, mais pour des revenus moyen plus élevés (5000€-6000€) : pharmacien en industrie.

tu vie dans un film de science fiction smilies
Top
Raphaella75
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 09/04/2016
Posté le 19/04/2016 à 22:06 notnew
Merci... On est jamais à l'abri d'un accident... Je n'ai rien contre la filière pharma, mais j'irai dans une filière que j'aurai choisie et pas une filière qui veux bien de moi !
_____
Courage !


Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 19/04/2016 à 23:54 notnew
Déjà, pour pouvoir avoir une chance d'obtenir pharma il faut passer le concours pharma. Donc quelqu'un qui ne veut que médecine et qui passe la spécialité médecine n'a aucune chance d'avoir pharma puisqu'il ne sera même pas classé dans cette spécialité.

Ensuite, j'ai dit que j'étais jeune pharmacien, j'ai pas dit que je n'avais que 23 ans...

Enfin, un salaire moyen ou médian, c'est incontestable, on peut faire dire ce qu'on veut aux chiffres, mais pas à un salaire moyen Andjela.
_____
Pharmacien


Top
Raphaella75
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 09/04/2016
Posté le 20/04/2016 à 00:13 notnew
Ah d'accord je comprends mieux votre point de vue maintenant, à votre époque pharma se "réussissait"... Mais maintenant... Bref, je comprends que vos réalités soient différentes smilies
_____
Courage !


Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 20/04/2016 à 00:19 notnew
Ah d'accord je comprends mieux votre point de vue maintenant, à votre époque pharma se "réussissait"... Mais maintenant... Bref, je comprends que vos réalités soient différentes smilies

En 2014, taux de réussite au concours pharma en PACES : 17% (et 19% de réussite au concours médecine). 83% d'échec en pharmacie, je n'appelle pas ça donné... Je trouve même que c'est trop élevé comme taux d'échec.
_____
Pharmacien


Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 20/04/2016 à 00:44 notnew
Du coup j'hésite à aller en bio plutot qu'en pharma...


Hésiter entre pharma et une filière scientifique genre maths/physique qui offre pas mal de débouchés, pourquoi pas? Hésiter entre pharma et bio, c'est bizarre ^^.
Sur certains forums de scientifiques, des biologistes déconseillent aux étudiants d'entreprendre des études en bio(hors prépa BCPST+écoles) connaissant le nombre de M2 et de docteurs en bio qui se réorientent ou qui sont en contrats précaires.(moins de 30% des docteurs en bio trouvent un poste en recherche, et il faut ajouter plusieurs années de post-doc au bac+8 pour prétendre à un poste dans la recherche publique) De plus, les M2 pro bio sont concurrencés par les diplômés d'école d'ingénieur(post BCPST).
Donc à moins de vouloir devenir prof de svt ou vouloir se diriger vers la recherche dans une branche qui n'a pas de rapport avec la santé, je pense que c'est une idée plutôt mauvaise.




"Pharma c'était mon 1er choix" j'y crois moyen voire pas du tout...


je peux dire la même chose pour médecine ^^: penser que des gens ont envie de finir dans cette situation(comme la majorité des médecins):
http://www.medecins-maitres-toile.org/medecins/epuisement-professionnel-burn-out-medecins.htm, j'y crois moyen voire pas du tout... smilies. ( je plaisante, je sais que quasiment tout le monde se jette sur médecine, mais il ne faut pas croire que c'est tout rose, non plus).

Je te rassure, on est pas tous influencé par Docteur House ^^. Je n'ai pas peur de dire que pharma était mon premier choix. D'ailleurs en PACES, mes matières préférées c'étaient l'UE 6 et la spé pharma. L'anat et la bio cell, qui étaient des matières plus orientées "médecine", étaient celles que j'aimais le moins.


Pour l'officine, je comprends qu'il y ait des gens qui n'aiment pas(je n'aime pas l'officine, non plus). Cependant, cela peut paraître étrange, mais il y a vraiment des gens qui adorent ça. A la fac, on rencontre beaucoup de "fada de l'officine"(des gens qui rêvaient de pratiquer ce métier depuis longtemps) et même des gens qui n'avaient pas d'avis tranché et qui ont aimé l'officine après leurs premiers stages. Moi, en revanche, j n'avais pas d'avis tranché, mas j'ai détesté les stages en officine. Après chacun ses goûts..


Pour travailler dans l'industrie pharmaceutique, peu importe le secteur d'activité, il semble que pharma soit le meilleur choix grâce au monopole pharmaceutique qui permet d'accéder à des postes à responsabilité, mais aussi parce que les pharmaciens sont bien représentés dans le secteur et que presque tous les métiers de l'industrie pharmaceutique leur sont accessibles: marketing, affaires réglementaires, production, contrôle qualité etc.


Je finirai sur un dernier point: Ce que je trouve assez drôle, c'est que les personnes qui se plaignent le plus ici sont celles qui n'ont pas de quoi se plaindre car elles ont absolument tout dans leur fac. Mais quand je dis "tout" c'est "vraiment TOUT" : une excellente préparation au concours de l'internat, un large choix de M2pro orienté industrie, la possibilité d'intégrer l'EM Lyon ou une école d'ingé pour avoir un double diplôme, il n'y a pas ça dans toutes les facs de pharma. Je comprendrais qu'un étudiant d'une fac perdue au milieu de nulle part dans laquelle il n'y a rien d'autre qu'une filière officine et une filière industrie avec peu de choix(pas de préparation à l'internat, ni de conventions signées avec des écoles d'ingé ou des écoles de commerce) aient envie de déverser sa bile sur la filière , mais là, c'est juste râler pour râler. Etre un bon pharmacien, quoi smilies.



P.S: D'ailleurs en bio,(comme dans d'autres filières bouchées: psycho, art et cie) tu pourras te plaindre des faibles débouchés et des conditions précaires nulle part car personne ne t'écoutera. En pharma, tu peux te plaindre de tout et de rien sur différents forums donc tu auras toujours un auditoire composé des gens les plus malheureux de la Terre(sarcasme) , c'est pas génial, ça?!! smilies.
Et si les études de pharma ne te plaisent pas, tu pourras toujours bifurquer vers un master en bio par la suite sans rien perdre.
Top
Raphaella75
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 09/04/2016
Posté le 20/04/2016 à 00:47 notnew
Je comprends pourquoi votre pharmacie marche, vous êtes surtout un bon vendeur... Parmi ces 19 % de réussite en médecine combien étaient également reçu en pharma (parmi ceux qui tentaient aussi pharma)? Parmi les 17 % de réussite en pharma combien était également reçus en médecine (parmi ceux qui tentaient aussi médecine) ? Combien de participants au seul concours de médecine ? Au seul concours de pharma ? Pourquoi l'age moyen des étudiants en 2eme année de pharmacie est il plus élevé ? (PS : J'ai "réussi" et refusé pharma l'année dernière... J'ai raté médecine de peu...)
_____
Courage !


Top
Raphaella75
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 09/04/2016
Posté le 20/04/2016 à 00:58 notnew
Oui... Les pharmaciens chopant les équivalences en grande école ou les meilleures places à l'internat sont en grande majorité des personnes qui auraient pu réussir médecine mais qui ont choisi pharma (très rares dans ma fac)... Comme au bac, il existe des personnes douées en Maths qui choisissent L même si la majorité se retrouve en L parce qu'elles ne pouvaient pas aller en S...
_____
Courage !


Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 20/04/2016 à 01:15 notnew
Je n'ai rien à vendre.^^. Je déteste jouer à la marchande. C'est une des raisons pour lesquelles je n'aime pas l'officine. j'énonce des faits, c'est tout.


Désolé, mais pour moi, la conception et le mode d'action des médocs, la bota, les techniques d'analyse de bio med, c'est bien plus intéressant que la clinique et les descriptions ultra détaillés du corps humain. Après chacun ses goûts^^.


Parmi ces 19 % de réussite en médecine combien étaient également reçu en pharma (parmi ceux qui tentaient aussi pharma)? Parmi les 17 % de réussite en pharma combien était également reçus en médecine (parmi ceux qui tentaient aussi médecine) ? Combien de participants au seul concours de médecine ? Au seul concours de pharma ?

Je ne sais pas d'où sorte ces chiffres mais je sais que médecine est bien plus demandée que pharma, mais il y a aussi beaucoup moins de places en pharma. Dans ma fac, l'année où j'ai effectuée ma PACES, il y avait 1800 inscrits pour médecine(pour 290 places) et 900 inscrits pour pharma mais 650 personnes qui ont présenté l'épreuve(pour 120 places). Après il faut compté évidemment les désistements pour pharma: au final on était classé sur 400.(soit 30% de réussite environ). Le taux de réussite pour ma fac correspond bien au taux de réussite énoncé sur ce site donc je pense que la source es fiable: http://paces.remede.org/documents/le-taux-d-acces-a-la-filiere.ht...
(les taux de réussite en pharma sont très hétérogènes d'une fac à l'autre).
Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 20/04/2016 à 01:22 notnew
Les pharmaciens chopant les équivalences en grande école ou les meilleures places à l'internat sont en grande majorité des personnes qui auraient pu réussir médecine mais qui ont choisi pharma (très rares dans ma fac)... Comme au bac, il existe des personnes douées en Maths qui choisissent L même si la majorité se retrouve en L parce qu'elles ne pouvaient pas aller en S...

Serait-ce une sorte de mauvaise foi style "pharmacastor"? D'ailleurs, ce dernier pourra te répondre sur le niveau des étudiants en pharma qui intègrent une école d'ingé.(c'est presque 100% de réussite tous les ans dans ma fac). Pour l'EM Lyon, je ne m'en rappelle plus(le taux de réussite n'était pas de 50%?, Pharmacastor confirmera)

Le taux de réussite de l'internat est de 50%, c'est pas insurmontable...

il existe des personnes douées en Maths qui choisissent L même si la majorité se retrouve en L parce qu'elles ne pouvaient pas aller en S...
Ce qui est un peu idiot car sans le savoir, elles se ferment des portes dans le cas où elles voulaient se lancer dans des études scientifiques.
Top
pharmacastor
Nain-terne

Messages : 142
Enregistré : 16/09/2012
Posté le 20/04/2016 à 07:05 notnew

Serait-ce une sorte de mauvaise foi style "pharmacastor"?
Et hop, c'est gratuit, merci pour ma pomme !


D'ailleurs, ce dernier pourra te répondre sur le niveau des étudiants en pharma qui intègrent une école d'ingé.
Ben c'est globalement les meilleurs, qui n'ont pas cédé au lavage de cerveau internat.

(c'est presque 100% de réussite tous les ans dans ma fac).
Ce qui est heureux vu qu'il n'y a pas de concours, c'est de l'admission sur titre.
I.E : il faut valider ses années et avoir un dossier pas trop dégueulasse. Comme cela, au pire, on a une école privée à 5000€ l'année (même si la dite école est loin d'être mauvaise). Mais tous ne font pas les mines de saint-Étienne pour polytechnique Montréal hein.

Le 100% de réussite ne veut donc rien dire, et reviens au bon mot "100% des gagnants au loto ont joués!".

Concernant le niveau : oh, tu sais, en école, on en prend tous plein la tronche, pour le pharma c'est loin d'être veni vidi vici. Mais ça se fait, faut juste s'adapter au gap entre l'apprentissage bête et méchant de 10000 constantes bio et la résolution d'équations d'ondes...

Pour l'EM Lyon, je ne m'en rappelle plus(le taux de réussite n'était pas de 50%?, Pharmacastor confirmera)
Je confirme rien du tout, j'ai autre chose à faire que me plonger dans des chiffres ! smilies
Mais bon, les écoles de commerce et de management c'est open bar hein. Quand on va vu des gens de sa promo, passer chaque année en rattrapages, et rentrer en PGE à l'ESSEC...
Il suffit limite de payer et de ne pas baver en entretien, hein. Surtout à l'EM, ou le grand jeu est de faire exploser les frais d'inscriptions et augmenter le nombre de places en AST2...


Le taux de réussite de l'internat est de 50%, c'est pas insurmontable...
Oui, quand on factorise avec les gens qui se font redoubler parce qu'ils n'ont pas bio. Ta une place pour 3 inscrits sinon.
Top
Andjela
Sexternoïde

Messages : 49
Enregistré : 20/08/2012
Posté le 20/04/2016 à 08:12 notnew
Déjà, pour pouvoir avoir une chance d'obtenir pharma il faut passer le concours pharma. Donc quelqu'un qui ne veut que médecine et qui passe la spécialité médecine n'a aucune chance d'avoir pharma puisqu'il ne sera même pas classé dans cette spécialité.

A Paris 6 en tout cas(c'est peut-être le cas dans d'autres facs aussi), toute personne voulant passer le concours médecine est obligée de prendre l'UE spécifique de pharmacie au deuxième semestre, car celle-ci compte dans le classement de la filière médecine(et pour la filière kiné par exemple, il n'y a pas d'UE spécifique à prendre au deuxième semestre). Seuls dentaire et sage femme requièrent des UE spécifiques à travailler en plus.
Top
Aller en haut • 145 réponses • 8 pages • 1 2 3 4 5 6 7 8
livreslivrescontactspublicationstwitter