logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

La vérité sur PHARMA

Aller en bas • 37 réponses • 2 pages • 1 2
Penpal
Jeune Carabin

Messages : 27
Enregistré : 07/11/2015

certification
Vie réelle
Florent Salanon - 25 ans
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Interne en pharmacie
Fac : CLERMONT FERRAND
Posté le 22/01/2017 à 11:53 puis édité 1 fois notnew
La réflexion est actuellement en cours mais il est très probable que les études de pharma passent à 8 ans min.
Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 22/01/2017 à 14:28 notnew
Quand je vois des choses comma ça :
http://www.lesmetiers.net/orientation/p1_193918/pharmacien-dans-l...

Pharmacien dans l'industrie le salaire : de 1 800 € à 3 500 €

J'étais passé à côté de ce commentaire.^^

"Les métiers du net", "journal du net" ou autres "idioties du net" sont certainement les sources les moins fiables qui soient.

Par contre, la fiche du LEEM est claire et fiable.


(Et il ne faut pas exagérer, non plus. Il vaut mieux toucher 1800 net/mois(salaire d'une sage-femme) même après bac+5 ou 6, que le RSA. Mais en tant que pharmacien industriel, tu n'auras pas ce problème bien longtemps car le salaire décolle vite en 5 ans).
Top
pharmacastor
Nain-terne

Messages : 142
Enregistré : 16/09/2012
Posté le 22/01/2017 à 16:21 puis édité 1 fois notnew
Encore une fois, pharmacien industriel inscriptible tableau B ça démarre au palier 7A du leem minimum hors primes (au minimum prime cadre en plus). Le reste franchement c'est de la désinformation.
La grille en question : http://www.leem.org/article/salaires-minima-conventionnels-de-lin...
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 22/01/2017 à 19:27 notnew
avec les réformes en cours il y a des chances que pharmacie passe a bac + 8

D'après une réunion récente concernant l'allongement des études pour dentaire, il parait qu'on va finalement rester en bac+6, et que ce sera pareil pour pharmacie. Ils ont plutôt comme objectif de modifier le schéma des études. Et pour médecine cela pourra aussi changer.

Comme je l'ai dit plus haut, en 5-10 ans, cela peut évoluer dans le bon sens comme dans le mauvais, dans toutes les filières, et on ne peut pas prévoir, donc à un moment il faut quand même se lancer.
Top
Airainecer
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 07/09/2010
Posté le 23/01/2017 à 13:56 notnew
Débuter à 3,5 / 4k (net) par mois en pharmacie bac + 6 c'est vaguement possible mais en grugeant (enchaîner les remplacements, expat ou frontalier suisse).
Par contre en indus classique clairement c'est pas envisageable. En troisième ou quatrième contrat peut être, mais dans tous les cas c'est des postes statut cadre ou les 35 h sont allègrement dépassés (et le gros des postes est sur Paris). Ca c'est les salaires de début de carrière, ce que je connais. Pour la fin de carrière par contre je n'en sais trop rien.

En plus tu te retrouves à faire du réglementaire ou de l'AQ ce qui ne passionne pas forcément tout le monde.

Après je pense pas qu'indus ça soit vraiment porteur pour les pharmaciens. Les promos indus explosent à une vitesse folle (dans ma fac quadruplé en 4 ans) et le diplôme de pharma devient de moins en moins rare pour des postes de moins en moins qualifiés. Ca va sembler paradoxale pour des officinaux qui vont hurler en lisant ça mais pour moi l'officine à moyen/long terme ça peut-être le plus prometteur. Le problème de la surdémographie des officinaux est en train de se régler au niveau de l'orientation.


(tiens d'ailleurs HS pour "Farmacien" ça m'a fait rire, je faisais une recherche sur les salaires de pharma Leclerc et je trouvais un peu partout "2500/3500, avec beaucoup d'heures" et d'un coup sur un forum je vois un un poste d'un "pharmaespoir" (ou un truc du genre) qui sort le plus calmement du monde "45/50 k€ pour 35h et grosse possibilités de progression en interne mais les gens préfèrent aller en officine parce que c'est plus valorisant").smilies
Top
PasCesse
Jeune Carabin

Messages : 10
Enregistré : 19/01/2017
Posté le 23/01/2017 à 23:11 notnew
Débuter à 3,5 / 4k (net) par mois en pharmacie bac + 6 c'est vaguement possible mais en grugeant (enchaîner les remplacements, expat ou frontalier suisse).
Par contre en indus classique clairement c'est pas envisageable. En troisième ou quatrième contrat peut être, mais dans tous les cas c'est des postes statut cadre ou les 35 h sont allègrement dépassés (et le gros des postes est sur Paris). Ca c'est les salaires de début de carrière, ce que je connais. Pour la fin de carrière par contre je n'en sais trop rien.

En plus tu te retrouves à faire du réglementaire ou de l'AQ ce qui ne passionne pas forcément tout le monde.

Après je pense pas qu'indus ça soit vraiment porteur pour les pharmaciens. Les promos indus explosent à une vitesse folle (dans ma fac quadruplé en 4 ans) et le diplôme de pharma devient de moins en moins rare pour des postes de moins en moins qualifiés. Ca va sembler paradoxale pour des officinaux qui vont hurler en lisant ça mais pour moi l'officine à moyen/long terme ça peut-être le plus prometteur. Le problème de la surdémographie des officinaux est en train de se régler au niveau de l'orientation.


(tiens d'ailleurs HS pour "Farmacien" ça m'a fait rire, je faisais une recherche sur les salaires de pharma Leclerc et je trouvais un peu partout "2500/3500, avec beaucoup d'heures" et d'un coup sur un forum je vois un un poste d'un "pharmaespoir" (ou un truc du genre) qui sort le plus calmement du monde "45/50 k€ pour 35h et grosse possibilités de progression en interne mais les gens préfèrent aller en officine parce que c'est plus valorisant").smilies

Contre-avis intéressant.

Quadruplé en 4 ans ça me parait fort de café tout de même
Top
Airainecer
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 07/09/2010
Posté le 24/01/2017 à 13:58 notnew
Débuter à 3,5 / 4k (net) par mois en pharmacie bac + 6 c'est vaguement possible mais en grugeant (enchaîner les remplacements, expat ou frontalier suisse).
Par contre en indus classique clairement c'est pas envisageable. En troisième ou quatrième contrat peut être, mais dans tous les cas c'est des postes statut cadre ou les 35 h sont allègrement dépassés (et le gros des postes est sur Paris). Ca c'est les salaires de début de carrière, ce que je connais. Pour la fin de carrière par contre je n'en sais trop rien.

En plus tu te retrouves à faire du réglementaire ou de l'AQ ce qui ne passionne pas forcément tout le monde.

Après je pense pas qu'indus ça soit vraiment porteur pour les pharmaciens. Les promos indus explosent à une vitesse folle (dans ma fac quadruplé en 4 ans) et le diplôme de pharma devient de moins en moins rare pour des postes de moins en moins qualifiés. Ca va sembler paradoxale pour des officinaux qui vont hurler en lisant ça mais pour moi l'officine à moyen/long terme ça peut-être le plus prometteur. Le problème de la surdémographie des officinaux est en train de se régler au niveau de l'orientation.


(tiens d'ailleurs HS pour "Farmacien" ça m'a fait rire, je faisais une recherche sur les salaires de pharma Leclerc et je trouvais un peu partout "2500/3500, avec beaucoup d'heures" et d'un coup sur un forum je vois un un poste d'un "pharmaespoir" (ou un truc du genre) qui sort le plus calmement du monde "45/50 k€ pour 35h et grosse possibilités de progression en interne mais les gens préfèrent aller en officine parce que c'est plus valorisant").smilies

Contre-avis intéressant.

Quadruplé en 4 ans ça me parait fort de café tout de même

Ah je te le certifie. Après petite fac et encore plus petite promo indus de base donc évidemment moins significatif.

Mais le phénomène est plus global il y a 15 ou 20 ans un projet indus c'était rare. Des facs non spécialisés n'avaient même pas de réelles filières indus. Aujourd'hui et encore plus depuis la réforme PACES ça devient quelque chose de très courant.

Après je ne suis pas catastrophiste, les pharmaciens sont encore recrutés, simplement ils le sont a des postes de moins en moins qualifiés (car abondance de candidats) et l'évolution est forcement moins simple.
Top
PasCesse
Jeune Carabin

Messages : 10
Enregistré : 19/01/2017
Posté le 24/01/2017 à 17:54 notnew
@Airainecer tu est en pharma actuellement ? Quelle année stp.

Merci smilies
Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 24/01/2017 à 18:50 notnew
Les promos indus explosent à une vitesse folle (dans ma fac quadruplé en 4 ans) et le diplôme de pharma devient de moins en moins rare

Il y a donc peut-être un intérêt non négligeable de coupler ce diplôme de pharmacien avec un diplôme d'ingénieur ou un diplôme de grandes écoles de commerce(HEC, EM Lyon) pour certains postes dans l'industrie pharmaceutiques. Malheureusement, ces cursus ne sont pas disponibles dans toutes les facs de pharma. Et les inégalités entre les facs de pharma ne s'arrêtent malheureusement pas là...

Certaines facs présentent un plus large choix de masters que d'autres, une meilleure préparation à l'internat(quand les trois premières marchent du podium ne sont occupées que par des lyonnais, on se dit que la préparation n'est probablement pas la même ailleurs...), plus de partenariats à l'étranger etc. Donc il est important de bien choisir sa fac dès le départ pour les filières autres qu'officine.


Enfin, pour l'industrie pharmaceutique, cela n'a pas encore été dit(ce serait dommage de passer à côté) mais il y a encore un monopole en France donc si tu veux absolument travailler dans l'industrie pharmaceutique et espérer, un jour, être en haut de l'échelle(ou presque) en étant pharmacien responsable ou pharmacien délégué, le diplôme de pharmacien est nécessaire. Il est également nécessaire pour certaines autres activités(libération des lots entre autres).
http://www.ordre.pharmacien.fr/Le-pharmacien/Secteurs-d-activite/...
Donc, dans ce milieu, tu peux voir le diplôme de pharmacien comme un minimum et un gros bonus comparé à quelqu'un qui ne l'a pas. Après, il faut bien choisir ton master, ton école d'ingé ou ton école de commerce (et tes stages aussi).
Top
PasCesse
Jeune Carabin

Messages : 10
Enregistré : 19/01/2017
Posté le 11/02/2017 à 13:28 notnew
Petit up pour partager une info : en France on a les études pharma les plus longues d'europe. Ailleurs on les forme en 4-5 ans, même en Australie, aux Usa...

Quelle est la différence du pharmacien Francais ? Est-il plus compétent/plus "ingénieur" ?
Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 11/02/2017 à 16:46 notnew
Une simple hypothèse:
En France, les études de pharmacie sont très polyvalente, ce qui permet de t'orienter vers beaucoup de domaines annexes: droit pharmaceutique, économie de la santé, chimie analytique, botanique(pourquoi pas?^^) etc. Tu as également beaucoup de "bio", ce qui prend de la place car beaucoup de profs en fac de pharma sont biologistes médicaux ou d'anciens internes "pharmacie spécialisée/IPR". Des spécialités non accessibles via des études de pharma dans la plupart des pays du monde.

Dans les autres pays, la pharmacie c'est essentiellement du médicament/ de la pharmacie clinique, la même chose sans la bio et toute la théorie à outrance, et avec plus de pratique(d'après ce que j'ai lu par-ci par-là).
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 11/02/2017 à 17:49 notnew
Les études polyvalentes ça veut rien dire, c'est pas parce que tu bachotes un semestre sur une matière que ça fait de toi un expert

Sinon dans ce cas, les lycées sont des historiens, des géographes, des mathématiciens
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 11/02/2017 à 20:07 notnew
Les études polyvalentes ça veut rien dire, c'est pas parce que tu bachotes un semestre sur une matière que ça fait de toi un expert

Sinon dans ce cas, les lycées sont des historiens, des géographes, des mathématiciens

Bah si, ça veut tout dire. Ce que j'entendais par "étude polyvalente" c'est que tu peux faire autre chose que de la simple pharmacie: tu peux t'orienter vers du droit pharmaceutique, de l'éco de la santé, du marketing, de l'ingénierie(vaste), de la chimie ana, des biostats etc. suivant le parcours et les options choisies bien entendu.Tu ne peux pas être expert en tout mais ça ce n'est pas une nouveauté.
Un étudiant en bio ne peut pas non plus être à la fois expert en en écologie microbienne et en génétique des plantes vertes sans avoir suivi la/les spécialisations adéquates. Cela est valable pour tous les domaines.
Top
Pharmaquestion
Externus-minus

Messages : 37
Enregistré : 30/12/2015
Posté le 11/02/2017 à 20:14 notnew
En France, les études de pharmacie sont très polyvalente, ce qui permet de t'orienter vers beaucoup de domaines annexes: droit pharmaceutique, économie de la santé, chimie analytique, botanique(pourquoi pas?^^) etc.


Je précise: après un master(via filière industrie) ou un doctorat(qui peut se faire via filière recherche ou IPR) dans le domaine considéré.
Je pensais que je n'avais nullement besoin de le préciser et que c'était évident pour tout le monde. (Apparemment, pas pour Farmacien...).
Top
Frenchpharm
Jeune Carabin

Messages : 12
Enregistré : 18/04/2015
Posté le 12/02/2017 à 13:18 notnew
Petit up pour partager une info : en France on a les études pharma les plus longues d'europe. Ailleurs on les forme en 4-5 ans, même en Australie, aux Usa...

Quelle est la différence du pharmacien Francais ? Est-il plus compétent/plus "ingénieur" ?

Bon déjà c'est faux pour les USA (je ne sais pas pour le reste): il y a deux façons d'obtenir un PharmD:
- Parcours direct en faculté de Pharma= 6 ans
- 4 ans "d'UnderGrad" + 4 ans en faculté de Pharma (d'où vient la confusion j'imagine)
Top
Joehill
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 02/01/2012
Posté le 01/03/2017 à 17:12 notnew
Débuter à 3,5 / 4k (net) par mois en pharmacie bac + 6 c'est vaguement possible mais en grugeant (enchaîner les remplacements, expat ou frontalier suisse).
Par contre en indus classique clairement c'est pas envisageable. En troisième ou quatrième contrat peut être, mais dans tous les cas c'est des postes statut cadre ou les 35 h sont allègrement dépassés (et le gros des postes est sur Paris). Ca c'est les salaires de début de carrière, ce que je connais. Pour la fin de carrière par contre je n'en sais trop rien.

En plus tu te retrouves à faire du réglementaire ou de l'AQ ce qui ne passionne pas forcément tout le monde.

Après je pense pas qu'indus ça soit vraiment porteur pour les pharmaciens. Les promos indus explosent à une vitesse folle (dans ma fac quadruplé en 4 ans) et le diplôme de pharma devient de moins en moins rare pour des postes de moins en moins qualifiés. Ca va sembler paradoxale pour des officinaux qui vont hurler en lisant ça mais pour moi l'officine à moyen/long terme ça peut-être le plus prometteur. Le problème de la surdémographie des officinaux est en train de se régler au niveau de l'orientation.


(tiens d'ailleurs HS pour "Farmacien" ça m'a fait rire, je faisais une recherche sur les salaires de pharma Leclerc et je trouvais un peu partout "2500/3500, avec beaucoup d'heures" et d'un coup sur un forum je vois un un poste d'un "pharmaespoir" (ou un truc du genre) qui sort le plus calmement du monde "45/50 k€ pour 35h et grosse possibilités de progression en interne mais les gens préfèrent aller en officine parce que c'est plus valorisant").smilies


J'ai pas mieux. Alors si il existe quelques filière qui permettent de se choper les 70k par mois mais les places sont rares.

Pour l'industrie, de ce que je vois, c'est que dans lse gros labo c'est bouché, et ce qui recrute le plus ce sont des entreprises dont je connaissais pas le nom il y a encore six mois au moins pour les juniors (avec 3 ans d'expérience minimum, faut pas déconner).

Et je suis encore une fois d'accord pour l'officine. Pour moi, c'est l'avenir si on se bouge le cul à l'autre bout de la France et qu'on fait de la qualité (oui, c'est plus facile à dire qu'à faire).
Top
PasCesse
Jeune Carabin

Messages : 10
Enregistré : 19/01/2017
Posté le 29/07/2017 à 13:00 notnew
up !

J'ai refusé médecine alors que j'étais dans le numérus pour prendre pharma. Advienne que pourra ! smilies
Top
Aller en haut • 37 réponses • 2 pages • 1 2
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Stéphanie Rist, députée LREM : Je trouve scandaleux que certains internes travaillent plus de 60 heures par semaine ! Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter