logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Doutes sur les études de médecine

Aller en bas • 10 réponses
Emynona
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 12/02/2019
Posté le 12/02/2019 à 14:39 puis édité 1 fois notnew
Bonjour,
Je viens vers vous car je suis en deuxième année de médecine et je me pose de plus en plus de questions sur ce choix.

Avant la PACES, j'étais assez actif, j'avais de nombreuses activités artistiques et une curiosité affirmée pour des sujets variés (philo, sciences, histoire...).
Je suis allé en médecine pour des raisons un peu floues mais globalement ce qui m'intéressait c'était la culture que cela pourrait m'apporter, l'envie de faire quelque chose d'utile ainsi que le côté pratique de la clinique. Avec le recul, la stabilité et l'envie de se prouver quelque chose sont surement entrées en compte.
Dans tous les cas ce n'était pas une vocation depuis l'enfance, c'est un choix que j'ai fait en terminale alors que j'ai toujours voulu faire quelque chose d'artistique.

J'ai eu ma paces en primant, ça a été une année difficile mais que j'ai trouvé très intéressante car tout était très nouveau par rapport au lycée et l'objectif de réussir ce concours était stimulant.

L'arrivée en P2 a été décevante. Je n'arrive pas à m'intéresser de la même façon qu'en PACES. Pendant le premier semestre, j'ai tout de même travaillé pour avoir les partiels mais sans aucune motivation et jusqu'à me dégouter totalement d'ouvrir mes cours.
Je ressens en permanence un grand manque d'une culture plus variée, de créativité, de réflexion... je trouve tout cet enseignement hyperspécialisé et monotone. Même si j'avais un bon niveau au lycée, ma personnalité n'a jamais été très scolaire et je ne supporte plus de passer des journées entières derrière des bouquins.

En plus, déjà qu'en P2 j'ai peu de temps pour mes activités je n'imagine même pas la suite... Je ne me sens pas capable de continuer ainsi. Je suis très perfectionniste et si je dois être médecin je veux le faire bien, avoir de vraies connaissances, me passionner pour mon métier etc. Or pour le moment j'ai juste l'impression de m'ennuyer et de travailler dans le vide.

J'ai déjà fait quelques stages. J'ai trouvé ça un peu plus intéressant par rapport aux cours mais sans plus. Je n'ai pas de médecins dans ma famille proche et j'ai l'impression d'avoir un peu idéalisé la profession.

J'ai peur d'arrêter ces études car justement je connais mal les métiers qu'il y a derrière et j'ai fait déjà pas mal d'efforts pour en arriver là, mais j'y pense de plus en plus.
J'aimerais beaucoup avoir l'avis de gens qui sont passés par là où simplement avec plus de recul que moi sur cette profession. Je me demande vraiment si tous ces sacrifices en vâlent la peine et si je peux finalement trouver mon compte quelque part dans une spécialité. Je pensais par exemple à la psychiatrie qui se rapproche peut-être plus de mes centres d'intérêts. L'enseignement pourrait aussi me correspondre mais je ne sais pas très bien comment ça se passe pour faire prof sans faire de la recherche à côté.

Merci à ceux qui me liront et prendont la peine de me répondre
Top
Chrysalide
Jeune Carabine

Messages : 16
Enregistré : 06/11/2017
Posté le 25/02/2019 à 21:30 puis édité 1 fois notnew
Bonjour,
je ne suis moi-même qu'en 2e année smilies mais j'ai 35 ans et ça fait suite à une reconversion (1ère carrière d'ingénieur/cadre dans l'industrie). Alors forcément, je ne vais pas te dire qu'il faut absolument persévérer coûte que coûte parce que tu as eu un concours.
Par contre, je peux te dire ce que moi je vois dans la médecine par rapport à d'autres carrières : des modes d'exercice très très différents : salarié/libéral, avec/sans voir des patients, seul ou en équipe, à temps plein/partiel, des aspects techniques/humains ... bref, d'infinies possibilités.
Je te dirais aussi qu'après une PACES réussie primant, tu peux souffler en P2. Alors certes, il faut réussir à lâcher prise et ton côté perfectionniste, accepter de ne plus être (éventuellement temporairement) dans les premiers de la promo mais profites-en pour 1/refaire des choses qui te plaisent (activités artistiques, ...), laisser un peu tes bouquins pour mieux retrouver ensuite le plaisir d'apprendre. 2/explorer des pistes concrètes qui pourraient te plaire après : fais des mini-stages/immersions/interviews chez des médecins variés, va à des forums des métiers, interroge des années sups, fais de l'associatif proche de la santé, ...
Le fait de souffler en P2 ne fera pas de toi un mauvais médecin, par contre le fait de prendre le temps de réfléchir maintenant et de trouver a minima un exemple de médecine qui te plairait te fera mieux vivre la suite des études et fera de toi un meilleur médecin dans ce que tu auras choisi. Ou alors t'amènera à la conclusion qu'il faut changer, mais en connaissance de cause et pas par saturation liée à la PACES smilies
Bonne chance à toi !
Top
Emynona
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 12/02/2019
Posté le 05/03/2019 à 21:02 notnew
Merci beaucoup pour ta réponse ! smilies
Depuis j'ai retrouvé un peu de motivation... j'ai décidé de m'accrocher. J'essaye de me fixer des objectifs... j'ai regardé quelques livres de l'externat et il y a des spécialités qui me paraissent intéressantes. J'ai aussi réussi à diminuer la pression et à prendre du temps pour faire d'autres choses.A suivre.
Je continue à trouver les cours très peu intéressants... Je trouve la plupart des matières très ennuyeuses. J'ai vraiment du mal à voir comment font certains pour rester des heures à lire des pages et des pages de ronéo. Au moins en PACES on pouvait faire quelques QCM.
En tout cas merci encore !
Top
Emynona
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 12/02/2019
Posté le 14/02/2021 à 22:31 notnew
Bonjour,

Je n'ai pas arrêté et me voilà externe maintenant.
Malheureusement l'envie de faire autre chose persiste même si les raisons ne sont pas forcément les mêmes.

Existe-t-il la moindre passerelle ou voie de sortie pour faire autre chose ? Peut-être du côté des écoles d'ingé ? je sais que ceux qui rataient leur P1 avaient ce genre de possibilités...

Sinon je continuerai mais ça devient usant. Je crois ne pas être fait pour ça. J'ai réussi à m'aménager du temps libre, j'ai validé mes partiels sans rattrapage mais rien n'y fait, je n'aime pas les cours ni les stages.
Top
joliQ
Jeune Carabine

Messages : 12
Enregistré : 11/02/2021
Posté le 21/02/2021 à 18:10 puis édité 2 fois notnew
Bonjour Emynona,

c'est dommage de vouloir arrêter médecine alors que tu ne sembles pas avoir de difficultés pour valider les examens.
La question qui se pose: aimes-tu le contact avec le patient?
Si non, tu peux faire anatomo- pathologie, biologie médicale, santé publique, radiologie.
Tu parles de psychiatrie, c'est une belle spécialité, on en a besoin. Mais sache que tu ne guériras pas tous les patients; pour la plupart, tu les stabilises dans un état où ils peuvent mener une vie tranquille.
Pour être professeur, je crois qu'il faut faire forcément de la recherche. Mais après, les cours ne sont pas tous assurés par des professeurs d'université-praticien hospitalier (PU-PH). Parfois, ce sont des PH ou des chefs de clinique qui assurent les cours.

Si tu veux avoir une vie à côté, tu peux prendre médecine générale et ne travailler que 3 ou 4 jours par semaine (cabinet de groupe) et le reste du temps, tu le consacres à tes passions.

Est-ce que tu t'investis dans tes stages? Trouver la pathologie avant l'interne? Proposer une prise en charge avant l'interne?
Parce que le souci avec les stages à l'hôpital (en dehors des urgences et de la médecine interne), quand le patient arrive dans sa chambre, on sait déjà dans la plupart des cas pourquoi il est hospitalisé.

Ce serait vraiment dommage que tu abandonnes, surtout si tu n'as pas de plan B où tu serais sûr de t'épanouir.
_____
éternel étudiant


Top
Charliine
Jeune Carabine

Messages : 11
Enregistré : 24/07/2020
Posté le 22/02/2021 à 06:03 notnew
Bonjour,

Je n'ai pas arrêté et me voilà externe maintenant.
Malheureusement l'envie de faire autre chose persiste même si les raisons ne sont pas forcément les mêmes.

Existe-t-il la moindre passerelle ou voie de sortie pour faire autre chose ? Peut-être du côté des écoles d'ingé ? je sais que ceux qui rataient leur P1 avaient ce genre de possibilités...

Sinon je continuerai mais ça devient usant. Je crois ne pas être fait pour ça. J'ai réussi à m'aménager du temps libre, j'ai validé mes partiels sans rattrapage mais rien n'y fait, je n'aime pas les cours ni les stages.

Salut, et bien moi j'ai envie de te dire d'arrêter bien au contraire. Je parle avec expérience : tu le sais déjà au fond de toi, c'est seulement la peur de perdre ce que tu as acqui. J'ai 36 ans et je me lance dans une candidature pour la passerelle médecine... Ce que ça démontre c'est que la petite voix qui te dit qui te dit que tu n'es pas pas à la bonne place ne cessera jamais, les regrets s'intensifiront d'année en année, en particulier si tu as besoin de sentir que tu es un bon pro. Essaie plutôt de réfléchir à un plan b dès maintenant, quitte à recommencer. Combien sont prêts à perdre aujourd'hui ces fameuses années en ayant des familles, des contraintes ou encore plus à perdre car chaque année passée viendra se cumuler, tu es jeune et même si tu ne l'es pas, franchement trouver sa voie est un travail qui en vaut la peine. Par contre s'entêter par peur se paie beaucoup plus tard et beaucoup plus lourdement...
_____
Future candidate passerelle 2021


Top
Emynona
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 12/02/2019
Posté le 22/02/2021 à 11:40 notnew
Merci pour vos réponses. Il s'est écoulé un peu de temps avant vos messages donc j'ai pu avancer dans ma réflexion.
Je n'ai pas trouvé de plan B sérieux. Mon état d'esprit aujourd’hui et de m'accrocher pour les 2 ans d'externat à venir et d'essayer de trouver une spé qui me corresponde. En attendant essayer d'être curieux dans l'apprentissage, de garder des loisirs à côté et de choisir des stages qui me plaisent même s'ils ne sont pas les plus choisis.

La question qui se pose: aimes-tu le contact avec le patient?
Pas vraiment sauf peut-être en psy car on se concentre plus sur l'esprit de la personne. J'envisage assez sérieusement certaines des spés que tu cites.

Si tu veux avoir une vie à côté, tu peux prendre médecine générale et ne travailler que 3 ou 4 jours par semaine
Depuis mon premier message j'ai fini par réussir à travailler sans mettre le reste de côté. J'ai même retrouvé un peu de motivation pour les cours car je trouve de l'utilité dans ce qui est appris à l'externat. J'ai laissé tombé les bouquins qui me déprimaient, en faisant surtout des QCM ça passe mieux.

Est-ce que tu t'investis dans tes stages? Trouver la pathologie avant l'interne? Proposer une prise en charge avant l'interne?
Je fais de mon mieux pour y mettre de la bonne volonté.

Par rapport a mon premier message, ce qui est toujours présent c'est un certain ennui. D'après ce que j'ai vu, je pense que ce métier consiste principalement à avoir des connaissances qu'il faut savoir mobiliser au bon moment pour soigner le patient. Éventuellement il y a un peu de compréhension avec la physio mais pas de créativité ou de réflexion poussée comme en mathématiques ou en philo. C'est tellement poussé à l'extrême qu'en médecine on ne fait plus que des QCM, même pas besoin de savoir rédiger.

J'aurais dû m'y attendre mais j'ai été trompé par la PACES qui était finalement assez variée (il y avait des maths, un peu d'histoire de la médecine, de la santé publique...)
Je ne sais pas si je peux retrouver ça dans une spé de l'ECN. Peut-être la santé publique ? Je crois qu'il est possible d'y faire des choses assez larges et de retrouver de la science en faisant des master.

Essaie plutôt de réfléchir à un plan b dès maintenant, quitte à recommencer.
Ce n'est pas simple, contrairement aux passerelles, si j'arrête je n'ai rien. Pour l'instant j'ai surtout vu les bouquins et quelques stages mais la vie d'un interne en psy, en chirurgie ou d'un externe n'ont rien à voir. Il faut aussi prendre le contexte qui fait que ces études m'ont isolé ce qui joue forcément sur l'idée que je m'en fais. En plus le covid est passé par là.
Si je trouve un bon plan B pourquoi pas mais pour l'instant il n'y a rien de solide. Tout le monde veut venir en médecine mais rien n'est prévu dans le sens inverse.
Top
Ouroboros
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 20/08/2019
Posté le 22/02/2021 à 12:24 puis édité 2 fois notnew
Salut Emynona,

Je ne suis pas médecin (je tente la passerelle cette année, avec un diplôme d'ingé + quelques années dans le privé), mais je me retrouve assez dans ce que tu ressens vis-à-vis de tes études.

J'ai un peu de mal à cerner ce que tu cherches (faire de l'art ? de la "vraie" science ?), mais j'ai quand même envie de te conseiller de te renseigner sur les potentielles pistes que tu pourrais avoir en entreprise avec ton diplôme de médecin. Tu fais une formation réputée pour sa difficulté, son exigence, sa rigueur, où tu apprends à travailler en équipe et à prendre des décisions, je pense que tu pourrais y avoir des débouchés intéressants.
Je sais aussi que certaines start-ups de la biotech recrutent des médecins.

Pour commencer, je te recommande de te faire un compte sur LinkedIn et de contacter directement des médecins qui ont fait de telles "reconversions" (pour commencer, tape "médecin consultant santé" dans la barre de recherche), il y en a plein. Tu peux leur envoyer des DM et leur demander des avis, leur parcours...

Sinon, puisque tu as l'air d'aimer les sciences, pourquoi ne pas faire une thèse de recherche ?
Top
Emynona
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 12/02/2019
Posté le 22/02/2021 à 12:50 notnew
Merci ouroboros.
Je ne sais moi même pas ce que je cherche avec précision car je m'intéresse à beaucoup de choses. L'art j'adore mais je pense que ça sera toujours un loisir. En science c'est le côté réflexion qui me plait.
j'ai quand même envie de te conseiller de te renseigner sur les potentielles pistes que tu pourrais avoir en entreprise avec ton diplôme de médecin.
Je n'y avais pas pensé mais c'est une bonne idée. Ça montre que ces études permettent de déboucher sur de très nombreux parcours et il serait donc dommage d'arrêter puisque je n'ai justement pas encore le diplôme de médecin.
Sinon, puisque tu as l'air d'aimer les sciences, pourquoi ne pas faire une thèse de recherche ?
Ça j'y ai pensé. C'est aussi quelque chose qui pourrait me plaire mais pour l'instant j'ai eu du mal à me projeter jusque là car à plus court terme je dois terminer mes études médicales.
Top
TVLLM
Interne

Messages : 122
Enregistré : 12/04/2020
Posté le 22/02/2021 à 17:11 notnew
Merci ouroboros.
Je ne sais moi même pas ce que je cherche avec précision car je m'intéresse à beaucoup de choses. L'art j'adore mais je pense que ça sera toujours un loisir. En science c'est le côté réflexion qui me plait.
j'ai quand même envie de te conseiller de te renseigner sur les potentielles pistes que tu pourrais avoir en entreprise avec ton diplôme de médecin.
Je n'y avais pas pensé mais c'est une bonne idée. Ça montre que ces études permettent de déboucher sur de très nombreux parcours et il serait donc dommage d'arrêter puisque je n'ai justement pas encore le diplôme de médecin.
Sinon, puisque tu as l'air d'aimer les sciences, pourquoi ne pas faire une thèse de recherche ?
Ça j'y ai pensé. C'est aussi quelque chose qui pourrait me plaire mais pour l'instant j'ai eu du mal à me projeter jusque là car à plus court terme je dois terminer mes études médicales.

Salut ! Je ne peux moi même pas répondre à toutes tes questions puisque je suis également aspirante passerelle mais l'avantage c'est que je peux te donner un point de vue différent.
En gros suite à la PACES la fac moule des étudiants aux ECN. Tu vois différentes thématiques mais toujours dans la même optique et c'est vrai que ça n'aide pas à se projeter en tant que professionnel de santé.

Personnellement je travaille en recherche clinique, et je souhaitais te parler de cette thématique car je trouve ce milieu tellement enrichissant. Les médecins y sont réellement au contact des volontaires. il existe autant de spécialités médicales que de possibilités pour toi d'exercer dans ce milieu selon les affinités. En plus dans ce milieu tu aurais la possibilité de faire également une thèse de science. Par contre cela nécessite pour toi que tu ailles au bout et que tu trouves la foi d'aller jusqu'à la thèse d'exercice.

J'espère pour toi que tu trouveras la voie du bonheur. Et surtout ne laisses pas les études prennent le dessus sur ton bien être psychique.
Si tu choisis pour X ou Y raison d'arrêter tu arriveras à rebondir car tout ce que tu as appris te servira toujours directement ou indirectement.
_____
Master Neurosciences - DU FARC TEC
3 PACES - 1 Passerelle - Dernière tentative 2022
"ever tried ever failed no matter try again fail again fail better"
Top
Emynona
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 12/02/2019
Posté le 22/02/2021 à 21:08 notnew
Salut ! Je ne peux moi même pas répondre à toutes tes questions puisque je suis également aspirante passerelle mais l'avantage c'est que je peux te donner un point de vue différent.
En gros suite à la PACES la fac moule des étudiants aux ECN. Tu vois différentes thématiques mais toujours dans la même optique et c'est vrai que ça n'aide pas à se projeter en tant que professionnel de santé.

Personnellement je travaille en recherche clinique, et je souhaitais te parler de cette thématique car je trouve ce milieu tellement enrichissant. Les médecins y sont réellement au contact des volontaires. il existe autant de spécialités médicales que de possibilités pour toi d'exercer dans ce milieu selon les affinités. En plus dans ce milieu tu aurais la possibilité de faire également une thèse de science. Par contre cela nécessite pour toi que tu ailles au bout et que tu trouves la foi d'aller jusqu'à la thèse d'exercice.

Merci pour ton message.
Ton témoignage donne envie de faire une thèse de sciences. En tous cas ça peut être un objectif à long terme.

J'espère pour toi que tu trouveras la voie du bonheur. Et surtout ne laisses pas les études prennent le dessus sur ton bien être psychique.
Si tu choisis pour X ou Y raison d'arrêter tu arriveras à rebondir car tout ce que tu as appris te servira toujours directement ou indirectement.
Merci, je vais essayer.smilies
Top
Aller en haut • 10 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter