logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Le respect dans la médecine

Aller en bas • 7 réponses
Asuna
Sexternus-minus

Messages : 35
Enregistré : 12/07/2018
Posté le 14/04/2019 à 20:14 notnew
Bonjour,
On entend souvent dire que les externes et les internes se font malmener durant les stages. On leur confie des tâches ingrates et certains chefs vont jusqu'à leur manquer de respect. Est-ce que c'est vrai ? Avez vous des exemples ? Et que se passe-t-il si l'un d'entre eux se rebelle ?
Top
Passerelleyes
Externus-minus

Messages : 38
Enregistré : 03/07/2018
Posté le 15/04/2019 à 00:50 notnew
T’es en quelle année ?
Top
Asuna
Sexternus-minus

Messages : 35
Enregistré : 12/07/2018
Posté le 15/04/2019 à 21:25 notnew
Je ne suis qu'en première année !
Je suis juste curieuse de voir à quel point l'externat est difficile en comparaison de la PACES !
Top
key
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 56
Enregistré : 13/06/2004
Posté le 16/04/2019 à 12:49 puis édité 1 fois notnew
Je ne suis qu'en première année !
Je suis juste curieuse de voir à quel point l'externat est difficile en comparaison de la PACES !
P1/externat, c’est pas vraiment comparable...l’externat peut être mal vécu car dans beaucoup de stages on te délegue des taches non/peu médicales, tu fais la petite main qui dépanne bien... (secrétariat, taches admnistrative, les trucs relou que personnes ne veut faire, tenir des pinces au bloc pendant des heures...).
Dans la majorité des cas il y a une bonne ambiance dans les services c’est pour cela que c’est encore plus difficile à vivre, le temps investit n’est pas super rentable...
Quand t’es interne c’est different (c’est deja plus interessant et t’es (un peu) payé ), mais on te balances du jour au lendemain dans un service et tu dois vite apprendre à te débrouiller souvent tout seul, tu auras des journées chargées en plus des gardes aux urg/astreintes de service...et on te fait vite comprendre que ça fonctionne comme ça, que cela a toujours fonctionné comme ça et que toute façon ca « ne dure que 6 mois » dc tu peux prendre un peu sur toi...tu rentres dans la vie active dans un cadre parfois trés rigide dc pas toujours bien vécu (en théorie tout est parfait...horaire respecté, encadrement de qualité, cours ect...)
Top
Asuna
Sexternus-minus

Messages : 35
Enregistré : 12/07/2018
Posté le 19/04/2019 à 21:32 notnew
Merci !
J'ai d'autres questions du coup :
Les stages sont épuisants, mais qu'en est-il des révisions ? J'ai bien conscience que la quantité de travail demandée est supérieure à la PACES, mais si on souhaite une spécialité assez peu prisée, est-ce qu'on peut se permettre d'avoir un rythme moins soutenu ? Ne pas finir ses journées à la bu à 22h quoi, avoir le temps de sortir etc...
Concernant la hiérarchie médicale, est-ce que vous pourriez m'expliquer comment ça se passe ? Je veux dire est ce que l'interne est le supérieur hiérarchique de l'externe par exemple ? Et que se passe-t-il si on se rebelle (mais que c'est justifié) ?
Top
arion
Chef de pique-nique

Messages : 181
Enregistré : 18/08/2013

certification
Vie réelle
Damiano Turrisi
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : 5e année médecine
Fac : PARIS XIII BOBIGNY
Posté le 20/04/2019 à 00:41 notnew
Salut,
Pour mon expérience personnelle, dans la plupart des stages les externes ne se font pas spécialement malmener. C'est même assez rare, et en général (dans ma fac) on arrive à peu près à esquiver les stages qui ont cette réputation sauf peut être 1-2 trimestres sur tout l'externat, ce qui est déjà pas mal c'est vrai.
Il arrive effectivement que des chefs se prennent pour Dieu tout puissant et pensent pouvoir parler comme ils veulent aux étudiants, leur imposer les contraintes qu'ils veulent, etc etc. À mon avis le mieux est de faire remonter ce genre de chose auprès de la faculté, et surtout ne pas se laisser faire tout en restant dans les limites de l'acceptable.
Et quelque part le retour de bâton c'est aussi quand un service se retrouve avec aucun externe qui a choisi le stage ... et qu'ils n'ont plus personne pour faire les tâches subalternes.
Se "rebeller" peut avoir des conséquences évidemment, tout dépend de ce qu'on entend par là, mais à partir du moment où un chef ne t'aime pas, si c'est lui qui valide ton stage à la fin, il fait ce qu'il veut pour ta note de stage, par contre pour invalider un étudiant il faut un vrai motif. Tant que les notes n'ont pas d'impact sur un classement national ou un truc du genre, ça n'a pas grande importance.
Top
Asuna
Sexternus-minus

Messages : 35
Enregistré : 12/07/2018
Posté le 21/04/2019 à 18:12 notnew
Salut,
Pour mon expérience personnelle, dans la plupart des stages les externes ne se font pas spécialement malmener. C'est même assez rare, et en général (dans ma fac) on arrive à peu près à esquiver les stages qui ont cette réputation sauf peut être 1-2 trimestres sur tout l'externat, ce qui est déjà pas mal c'est vrai.
Il arrive effectivement que des chefs se prennent pour Dieu tout puissant et pensent pouvoir parler comme ils veulent aux étudiants, leur imposer les contraintes qu'ils veulent, etc etc. À mon avis le mieux est de faire remonter ce genre de chose auprès de la faculté, et surtout ne pas se laisser faire tout en restant dans les limites de l'acceptable.
Et quelque part le retour de bâton c'est aussi quand un service se retrouve avec aucun externe qui a choisi le stage ... et qu'ils n'ont plus personne pour faire les tâches subalternes.
Se "rebeller" peut avoir des conséquences évidemment, tout dépend de ce qu'on entend par là, mais à partir du moment où un chef ne t'aime pas, si c'est lui qui valide ton stage à la fin, il fait ce qu'il veut pour ta note de stage, par contre pour invalider un étudiant il faut un vrai motif. Tant que les notes n'ont pas d'impact sur un classement national ou un truc du genre, ça n'a pas grande importance.

D'accord je vois, merci pour ta réponse détaillée smilies
Au niveau de la pression, est-ce que c'est quelque chose de constamment présent ? Et par rapport à quoi est-elle présente ? Par rapport à l'ECN, par rapport au fait de vouloir être irréprochable en stage ... Etc ?
Et concernant le rythme de travail, quel est le tien du coup ?
Top
arion
Chef de pique-nique

Messages : 181
Enregistré : 18/08/2013

certification
Vie réelle
Damiano Turrisi
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : 5e année médecine
Fac : PARIS XIII BOBIGNY
Posté le 22/04/2019 à 07:42 puis édité 2 fois notnew
La pression en P2 D1 ça va, après quand on est externe ça dépend de ses objectifs ... je vois des gens qui sont assez détente car leur but est juste de valider leurs partiels, ce qui est dommage parce que même au delà du concours on est aussi supposés acquérir des compétences pour savoir ce qu'on fait plus tard ... après si on veut une spécialité difficile d'accès, ou si on veut tout simplement être bon, là il faut accepter de bosser tard tous les jours.
Le rythme revient un peu au même qu'en P1 sauf qu'on a le stage le matin, donc en gros pour moi ça fait du 13h-21h30 la plupart du temps depuis la D3 (moins en D2). Puis c'est quand même beaucoup plus intéressant qu'en P1 donc c'est un peu plus facile à tenir je trouve.
La pression c'est pas vraiment pour le stage en tout cas (peut être un peu au début), à moins de tomber sur un stage particulièrement stressant, mais c'est quand même rare. Du coup ça concerne plutôt les révisions, et plus ça va moins on veut aller en stage pour avoir plus de temps pour réviser (après il faut pas non plus généraliser, il y a sûrement des gens qui adorent rester en stage jusqu'à tard).
Top
Aller en haut • 7 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Sabrina Ali Benali : La blouse n’est pas une armure, elle ne le devient jamais Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter