logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Maïeutique ou Médecine

Aller en bas • 5 réponses
hugolgi
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 15/04/2020
Posté le 15/04/2020 à 15:03 notnew
Tags : Sage-femme, Médecine, Etudes de médecine, PACES
Bonjour à tous,

Je viens à vous aujourd'hui avec un problème déjà traité sur le forum, cependant j'ai lu plusieurs fois tous les sujets l'abordant sans forcément trouver de réponses à toutes mes questions.

Alors voilà, je suis en PACES (primant) et ayant été très bien classé au premier semestre, j'hésite entre les filières médecine et sage-femme. Même si les deux spécialités ont des matières assez différentes dans ma fac, j'ai décidé de travailler les deux et si je continue sur ma lancée je pense pouvoir prétendre à avoir les deux concours. D'autant plus qu'avec le confinement, le concours a été repoussé et le programme allégé, je persiste donc à penser que cette année la sélection se fera surtout avec les résultats du S1, le S2 étant très long nous allons sûrement tous être très prêts pour le concours.

A la sortie du lycée, je ne suis pas allé en PACES tout de suite car mon père m'en avait totalement découragé (il n'est pas du tout dans le médical je précise) en me disant que je n'en serai pas capable car "pas assez habitué à ramer". Je suis allé en DUT de biologie, ça ne m'a pas vraiment plu alors je me suis réorienté en PACES une fois le diplôme obtenu. En terminale, je pensais à la PACES dans l'optique de faire médecine ou pharmacie, j'hésitais. Finalement, en DUT j'ai découvert le métier de sage-femme que je ne connaissais pas du tout et là, une sorte de révélation, je me suis dit que ça me correspondait énormément et que je me voyais tout à fait faire ça. J'ai donc commencé ma PACES en me disant que je voulais être sage-femme, et le concours de médecine m'a vite paru inaccessible puisque je galérais pas mal avec le tutorat en début d'année, je me suis dit que je ne pouvais que prétendre à SF pour l'instant (la filière est un peu pus accessible dans ma fac). Ca m'allait très bien, j'ai travaillé très sereinement tout mon S1, j'ai trouvé ma méthode de travail et j'ai même pris beaucoup de plaisir à apprendre (je faisais parti de ces quelques extraterrestres en PACES qui n'était que très très peu stressé). Cependant voilà, les résultats du S1 sont tombés, j'ai été très bien classé et absolument tout s'est chamboulé dans ma tête. J'ai commencé à repenser à mon premier souhait de faire médecine en terminale pour faire pédiatre. Puis je me suis renseigné sur le métier de gynécologue médical, qui me plaît aussi. De même pour psychiatre, ou même médecin généraliste. Bref je suis intéressé par beaucoup de choses. Mais paradoxalement, l'idée de lâcher la filière sage-femme me tétanise, ce métier a aussi l'air fabuleux et semble beaucoup me correspondre tant dans les domaines qu'il touche que dans le public concerné. Je suis donc totalement perdu, d'autant plus que maintenant mon père me met la pression pour que je choisisse médecine (très drôle venant de celui qui ne m'en pensé pas capable), parce qu'il est un peu "arriéré" et n'envisage pas qu'en temps que garçon, je puisse pleinement envisager de faire sage-femme alors que j'ai potentiellement accès à médecine (bien sûr mon problème n'est pas là, mon hésitation est réelle et j'envisage vraiment les deux métiers). Je me suis vraiment énormément renseigné, j'ai tout envisagé et j'ai bien sûr commencé à intégrer dans ma réflexion des choses comme le salaire ou la reconnaissance. J'en suis venu à la conclusion qu'actuellement, je crois que ce qui me tente le plus c'est SF, mais j'ai peur de le regretter dans quelques années en voyant le travail d'un pédiatre ou mon salaire par exemple.

J'ai quelques interrogations :

concrètement, est-ce qu'un(e) SF fait beaucoup de pédiatrie au quotidien ? Parce que la gynéco et l'obstétrique m'intéressent beaucoup évidemment, mais le public des enfants / bébés me touchent tout particulièrement et j'ai très envie d'en faire mon quotidien.

Est-il possible d'avoir un salaire décent en tant que SF ? Je sais que ma question peut paraître naïve, ou même déplacée, mais franchement je suis perdu car je ne fais que lire à droite à gauche sur internet que le salaire des SF est pitoyable (il est grand temps que ça change), que la reconnaissance aussi et que le métier est très précaire notamment pour trouver un poste stable.

Enfin, est-ce que la SF intervient dans la prise en charge de pathologies (au côté du médecin) à l'hôpital ou est-ce qu'elle passe totalement la main à ce dernier ?

Voilà, je suis désolé pour mon message qui est long, et un peu brouillon, mais je suis pas mal tourmenté par ce dilemme qui parfois m'empêche de travailler correctement.
Top
Agathirion
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 157
Enregistré : 31/10/2019
Posté le 15/04/2020 à 19:54 puis édité 3 fois notnew
Bonjour à tous,

Je viens à vous aujourd'hui avec un problème déjà traité sur le forum, cependant j'ai lu plusieurs fois tous les sujets l'abordant sans forcément trouver de réponses à toutes mes questions.

Alors voilà, je suis en PACES (primant) et ayant été très bien classé au premier semestre, j'hésite entre les filières médecine et sage-femme. Même si les deux spécialités ont des matières assez différentes dans ma fac, j'ai décidé de travailler les deux et si je continue sur ma lancée je pense pouvoir prétendre à avoir les deux concours. D'autant plus qu'avec le confinement, le concours a été repoussé et le programme allégé, je persiste donc à penser que cette année la sélection se fera surtout avec les résultats du S1, le S2 étant très long nous allons sûrement tous être très prêts pour le concours.

A la sortie du lycée, je ne suis pas allé en PACES tout de suite car mon père m'en avait totalement découragé (il n'est pas du tout dans le médical je précise) en me disant que je n'en serai pas capable car "pas assez habitué à ramer". Je suis allé en DUT de biologie, ça ne m'a pas vraiment plu alors je me suis réorienté en PACES une fois le diplôme obtenu. En terminale, je pensais à la PACES dans l'optique de faire médecine ou pharmacie, j'hésitais. Finalement, en DUT j'ai découvert le métier de sage-femme que je ne connaissais pas du tout et là, une sorte de révélation, je me suis dit que ça me correspondait énormément et que je me voyais tout à fait faire ça. J'ai donc commencé ma PACES en me disant que je voulais être sage-femme, et le concours de médecine m'a vite paru inaccessible puisque je galérais pas mal avec le tutorat en début d'année, je me suis dit que je ne pouvais que prétendre à SF pour l'instant (la filière est un peu pus accessible dans ma fac). Ca m'allait très bien, j'ai travaillé très sereinement tout mon S1, j'ai trouvé ma méthode de travail et j'ai même pris beaucoup de plaisir à apprendre (je faisais parti de ces quelques extraterrestres en PACES qui n'était que très très peu stressé). Cependant voilà, les résultats du S1 sont tombés, j'ai été très bien classé et absolument tout s'est chamboulé dans ma tête. J'ai commencé à repenser à mon premier souhait de faire médecine en terminale pour faire pédiatre. Puis je me suis renseigné sur le métier de gynécologue médical, qui me plaît aussi. De même pour psychiatre, ou même médecin généraliste. Bref je suis intéressé par beaucoup de choses. Mais paradoxalement, l'idée de lâcher la filière sage-femme me tétanise, ce métier a aussi l'air fabuleux et semble beaucoup me correspondre tant dans les domaines qu'il touche que dans le public concerné. Je suis donc totalement perdu, d'autant plus que maintenant mon père me met la pression pour que je choisisse médecine (très drôle venant de celui qui ne m'en pensé pas capable), parce qu'il est un peu "arriéré" et n'envisage pas qu'en temps que garçon, je puisse pleinement envisager de faire sage-femme alors que j'ai potentiellement accès à médecine (bien sûr mon problème n'est pas là, mon hésitation est réelle et j'envisage vraiment les deux métiers). Je me suis vraiment énormément renseigné, j'ai tout envisagé et j'ai bien sûr commencé à intégrer dans ma réflexion des choses comme le salaire ou la reconnaissance. J'en suis venu à la conclusion qu'actuellement, je crois que ce qui me tente le plus c'est SF, mais j'ai peur de le regretter dans quelques années en voyant le travail d'un pédiatre ou mon salaire par exemple.

J'ai quelques interrogations :

concrètement, est-ce qu'un(e) SF fait beaucoup de pédiatrie au quotidien ? Parce que la gynéco et l'obstétrique m'intéressent beaucoup évidemment, mais le public des enfants / bébés me touchent tout particulièrement et j'ai très envie d'en faire mon quotidien.

Est-il possible d'avoir un salaire décent en tant que SF ? Je sais que ma question peut paraître naïve, ou même déplacée, mais franchement je suis perdu car je ne fais que lire à droite à gauche sur internet que le salaire des SF est pitoyable (il est grand temps que ça change), que la reconnaissance aussi et que le métier est très précaire notamment pour trouver un poste stable.

Enfin, est-ce que la SF intervient dans la prise en charge de pathologies (au côté du médecin) à l'hôpital ou est-ce qu'elle passe totalement la main à ce dernier ?

Voilà, je suis désolé pour mon message qui est long, et un peu brouillon, mais je suis pas mal tourmenté par ce dilemme qui parfois m'empêche de travailler correctement.
Coucou
Ca ne va pas trop t’aider mais je suis exactement dans le même cas, je suis vraiment passionnée par tout ce qui se rapporte aux accouchements et j’hésite entre faire médecine (gynéco) et sage femme . De ce que je crois savoir c’est que les sages femmes ont maintenant beaucoup plus de liberté et peuvent faire des actes comme prescrire la pilule, des frottis, des consultations pour des jeunes filles pubères etc. Par contre pour la pédiatrie, je ne sais pas après elles peuvent faire certaines choses en plus, j’avais vu un reportage sur une sage femme qui apprenait aux parents à individualiser des le plus jeune âge leurs jumeaux. En France, contrairement à la Belgique par exemple, la sage femme est libre et peut assurer l’accouchement seule, c’est le gynéco qui a la responsabilité et assure quand un accouchement se passe mal. Il faut savoir que les assurances sont énormes car ils ont souvent des plaintes quand le bébé est anormal par exemple.
Après ce qui joue vraiment entre ces deux métiers est de 1 le salaire, car c’est vrai que 2000€ pour ce qu’elles font c’est clairement sous payé je trouve, la responsabilité (plus importante pour le gynéco) , les années d’étude à prendre en compte, le fait de ne pas opérer quand on est sage femme.
Tu gagneras plus en libéral ou dans le privé en temps que sage femme(médecin aussi) mais il ne faut pas t’attendre à toucher 6000€ en étant sage femme malheureusement smilies
Voilà smilies
Par contre je ne suis pas trop d’accord sur le fait que tout se joue vraiment sur le s1 car de ce que je peux voir, beaucoup de personnes ne sont pas très sérieuses pendant le confinement et au final je ne sais pas si tout le monde aura vraiment de bonnes notes...
Top
alex7812
Jeune Carabin

Messages : 18
Enregistré : 23/06/2016
Posté le 16/04/2020 à 10:48 notnew
Salut! Je vais te donner une réponse qui ne répond pas particulièrement à tes questions sur SF puisque c'est un métier que je ne connais pas. J'ai déboulé en p1 un peu au hasard, je n'avais pas de vocation précise, si ce n'est que les métiers de la santé m'attiraient. Au s1 j'ai découvert pharma et je me suis dit "ouah c'est trop chouette les matières, en plus bio med ça a l'air stylé comme débouché!". Et au final j'étais classé pharma & médecine et j'ai choisi pharma. Qq années plus tard, j'ai passé l'internat et j'aurai un poste de biomed, mais a posteriori je me dis que j'ai eu de la chance que pharma m'ait plu et que j'ai été classé au concours, je n'aurais pas aimé faire autre chose. En fait, tout l'intérêt de médecine, c'est les débouchés. Tu as accès à une quarantaine de spés, et si jamais tu te rends compte que finalement ta vraie passion dans la vie c'est l'ana-path, la médecine interne ou l'allergologie, tu n'y auras accès que par médecine smilies
Après si t'es déjà 100% convaincu que c'est SF ou pédiatre ou gynéco et que tu exclus l'ensemble des autres spés, ton problème est plus circonscrit. Mais pose-toi quand même la question.
Top
Gatekeeper
Sexternoïde

Messages : 47
Enregistré : 06/01/2018
Posté le 16/04/2020 à 20:01 notnew
Bonjour,

Je suis actuellement étudiante SF.
Effectivement niveau salaire c'est pas mirobolant.

Quand on est SF on est surtout côté maman et peu côté bébé. Dans les maternités d'Ile de France il y a même la plupart du temps une vraie séparation entre le pôle maman et le pôle bébé. Bref si tu veux faire de la pédiatrie c'est pas vraiment en SF que tu pourras en faire.
Quand tu es SF tu fais du :
- Prénatal : Le bébé est un foetus c'est pas vraiment de la pédiatrie a proprement parlé. Tu peux bosser dans des services de diagnostic pré natal (beaucoup d'échographie).
- Pernatal : là pour le côté bébé tu suis son rythme cardiaque, examen du nouveau né, réanimation néonatale et prise en charge du nouveau né fragile, c'est pas grand chose comparé à tout ce que tu fais avec la mère en pernatal, en gros le bébé tu le suis les 2H qui suivent l'accouchement.
- Postnatal : c'est là où le côté bébé est le plus important, le rôle est surtout dans le dépistage de pathologie comme ictère ou infection néonatale et surveillance du nouveau né fragile, allaitement, au delà de ça, dés que c'est patho c'est plutôt l'infirmière puer et le pédiatre qui sont les vrais acteurs.

Pour le côté pathologie, tu peux travailler dans des maternités de type III qui s'occupent des grossesses à risque : surveillance des grossesses à risque. Il faut bien comprendre que la SF travaille avec le médecin s'il y a de la patho mais c'est le médecin qui gère le suivi. La sf est plutôt exécutante (après ca dépend des services, de ton ancienneté et de la relation entre les différentes professions médicales...). Côté patho la SF dépiste principalement et réoriente.

Voila j'espère que ca peut t'aider. J'ai principalement parlé du milieu hospitalier, en libéral tu auras le suivi gynéco, contraception, ivg médicamenteuse, préparation à la naissance, vaccination, suivi post natale, rééducation du périnée...
Top
hugolgi
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 15/04/2020
Posté le 16/04/2020 à 21:05 notnew
Alors déjà, merci pour vos réponses !

Agathirion j'ai déjà vu plusieurs personnes hésiter comme nous haha je pense que c'est normal de se poser la question ! Pour ce qui est de ne pas opérer ça ne me dérange pas du tout, si j'allais en médecine je n'envisagerai pas vraiment gynécologue obstétricien parce que je ne veux pas faire de chirurgie. J'entends par là grosse chirurgie style césarienne, les "petites" chirurgies que pratiquent les SF comme les sutures ne me déplaisent pas au contraire ! C'est vraiment le métier de pédiatre qui me plairait le plus je pense, même si je pense que ca peut changer 1000 fois au fil du cursus haha.

alex7812 : Merci de ton témoignage ! Effectivement je me pose aussi cette question de peur de me spécialiser trop tôt en choisissant SF... En fait, c'est un domaine qui m'attire vraiment beaucoup, mais en soit tout me plaît plus ou moins dans la médecine (pour le peu que je peux en connaitre). Je vais continuer à y réfléchir.

Gatekeeper : Merci beaucoup d'avoir répondu à toutes mes questions, au moins maintenant c'est beaucoup plus clair de ce côté là pour moi merci ! Tout ce que tu m'as dis m'a l'air intéressant je vais me renseigner un peu plus. Une petite question vu que tu parles de l'Ile-De-France, est-ce que tu sais si il est assez facile de trouver un poste dans cette région ou si c'est aussi tendu que dans d'autres régions comme j'ai pu le voir sur internet ? C'est une région qui m'intéresserait potentiellement dans le futur haha.
Top
Gatekeeper
Sexternoïde

Messages : 47
Enregistré : 06/01/2018
Posté le 17/04/2020 à 08:58 notnew
En Ile de France il y a beaucoup de postes de sage-femme vacants à l'hôpital et même des CDI. Pour le libéral aussi il y a pas mal de zone sous-dotée. Tu peux même trouver des partenariats entre hôpital-étudiant ou région-étudiant pour avoir un financement pendant tes études si tu t'engages à y travailler ou à t'y installer pour les années (le nombre dépend du contrat) à venir.
Pour les autres régions j'entend beaucoup que c'est compliqué.
Top
Aller en haut • 5 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter