logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Futur dino

Aller en bas • 7 réponses
Moyen
Jeune Carabin

Messages : 20
Enregistré : 14/02/2012
Posté le 14/02/2012 � 13:33 notnew
Tags : Dino, Ingénieur
Bonjour à toutes et tous,

Je lis atentivement certains messages, et j'aurais besoin d'éclaircicements/avis.

En fait, étant ingénieur, j'ai postulé à la passerelle l'année qui a suivi ma sortie de l'école, il y a 3-4 ans, qui m'a été refusée à juste titre car je n'avais rien de médical ni biologique dans mon cursus.
Là je ne me serais posé aucune question vu le temps que ça fait économiser et le concours évité. Donc depuis je travaille n'ayant pu rempiler et dilapider l'argent de mes parents.
J'envisage de faire une P1 d'ici 3 ans et demi, ce qui me fera 32 ans pile, mais au moins assez d'argent pour bien vivre pendant 6 ans sans travailler, avec un-deux bien de loué. Et eu le temps de revoir la chimie orga de fin de lycée et même de m'avancer un peu sur le reste. D'ailleurs trouvé aucun texte de style SH à apprendre par coeur pour essayer de raviver mon cerveau...
Des exemples de personnes qui ont eu la passerelle (pas trouvé) en étant ingénieur + P1 ?

Est-ce que quelqu'un a déjà bénéficié d'un CIF pour prendre l'année de congé sans solde même si entreprise pas trop d'accord (pas que la multinationale dans laquelle je travaille soit dans le besoin mais je doute qu'ils apprécient mon année sabattique - de leur point de vue ! - pour une P1) ? Je dis cela juste pour le "congé" qui permet de ne pas lâcher son emploi si râtage en P1, je ne parle même pas de subvention ni rien.

Ensuite, est-ce que la situation est si catastrophique que le dit un certain Dino (xavier) sortant de Centrale (moi aussi) ? En effet, la perspective de bosser dans une région tranquille dans une 15aine d'années m'enchante, est-ce si catastrophique avant ?
En même temps plutôt que de passer d'hélico à bâteau offshore et dans des pays douteux avec sa famille (que je n'ai pas encore justement à cause de cela)...
Effectivement 6 années d'études à proprement parler avant l'internat (que je considère comme un emploi, même pas trop payé) n'est pas le plus simple pour arrêter de bourlinguer...

A ce sujet, les années d'externat sont considerées comme des emplois, mais vu la paie minuscule, est-ce que ça compte une quelconque année de cotisation retraite ? (pensons-y des fois que ça évite de prendre encore plus de retard dans tout...)

Une de mes raison est d'avoir un métier qui ait un sens et j'avoue que les toubibs que je "connais" sont en libéral ou dans des cliniques et semblent bien gagner leur vie en travaillant raisonnablement (ce n'est pas forcément la motivation principale mais ça fait partie de la vie non ?), donc ce que je lis me semble à l'opposé...
Il y a sûrement une part de narcissisme là-dedant, je ne suis pas bien fier d'être ingénieur (ce qui ne signifie pas grand'chose) même bien payé.
Les études m'attirent même mais les SH au concours me font peur.

Ensuite est-ce que la préparation à l'ENC à 38 piges et eventuellement un marmot est raisonnablement faisable comparé à la P1 ?

Etre chirurgien en titre à grosso modo 45 piges, est-ce qu'on arrive à travailler où l'on veut et s'installer (hôpital, ou clinique) ou est-ce que, comme dans les entreprises, il est considéré que c'est trop vieux pour commencer et qu'on se retrouve dans la situation où l'on se trouve à travailler comme on peut même après toutes ces études ? D'ailleurs à combien s'attendre en finissant l'internat et restant à l'hôpital (ce que je préfèrerais dans l'absolu) ?
Je demande tout cela car tous les toubibs (chir, anesthésiste) que j'ai vus sont pleins de sous ou peuvent se permettre de ne travailler que 2-3 jours par semaine mais je comprends qu'ils se sont bien casés et que ce n'est pas la moyenne.
Pas que je fasse cela pour les sous (je pense que j'aurais bien plus en restant là où je suis d'ici là) mais si ça permet de ne pas se ruiner plus que le temps d'études.

Encore faut-il passer la P1...
Des conseils, découragements ?
Comment se rendre compte par soi-même de ce que c'est réellement ? un séjour aux urgences m'a bien "plu" comme patient à voir externe & interne mais je n'étais pas de l'autre côté du rideau... un tuyau ?


Merci, désolé pour le roman.
A bientôt
_____
(Bientôt) vieux pour tout recommencer ou en (encore) assez jeune pour repartir au début.


Top
Turbal
Chef de pique-nique

Messages : 170
Enregistré : 19/02/2011
Posté le 14/02/2012 � 15:28 puis édité 1 fois notnew
Je ne vais pouvoir répondre qu'à quelques-unes de tes interrogations car je suis un peu dans ta situation smilies
J'ai tenté la passerelle l'année dernière (ingé sans aucune expérience médicale comme toi), et je n'ai pas été admis. J'ai pas mal hésité et me suis finalement inscrit en P1 cette année. J'avais un financement pour 4 ans après la passerelle, mais pas pour 6 ans et j'ai donc décidé de ne pas prendre de risque et j'ai conservé mon boulot. C'est assez fatiguant et j'ai eu un peu de mal à me motiver les premiers mois, mais je ne regrette vraiment pas de m'être lancé. Tu peux aussi étudier cette possibilité là.
Pour le CIF, j'avais lu qu'ils n'acceptaient que des formations courtes diplômantes, on en est loin ici donc je n'ai même pas tenté ma chance.

Pour les cotisations retraite, apparemment les externes cotisent un peu, j'avais lu ça je ne sais plus où mais c'est de l'ordre d'un trimestre cotisé la première année d'externat puis 2 trimestres les années suivantes ou quelque chose comme ça.

Quant aux témoignages des dinos, ils sont là pour nous faire réfléchir à 2 fois smilies Personnellement, je connais un dino qui a commencé à 28 ans et qui est maintenant médecin, il est super épanoui et a réussi à concilier vie perso et études. Donc c'est faisable, après ça doit quand même pas être rose tous les jours surtout avant l'ENC...

Voili voilou, pour le reste de tes questions je crois que je manque un peu de recul !
Top
ssarah
Interne

Messages : 102
Enregistré : 31/05/2010
Posté le 14/02/2012 � 18:33 notnew
Tu ne peux pas retenter la passerelle une deuxième fois?
Par contre, je ne suis pas sure qu'un médecin qui travaille 2 à 3 jours par semaine gagne un très gros salaire à la fin du mois...
Top
Moyen
Jeune Carabin

Messages : 20
Enregistré : 14/02/2012
Posté le 15/02/2012 � 07:54 notnew
Bonjour,

Merci pour vos réponses.

La passerelle, je ne crains qu'elle ne soit, et c'est assez normal, réservée à des diplômés qui ont fait quelque chose de médical ou biologique pour leur mémoire ou stage ou emploi, ce qui est loin d'être mon cas.
Par contre, je viens de lire que pour la passerelle en P2 ils ont pris des élèves d'écoles de commerce, donc je pense que je tenterai cela.

Pour le CIF, il semble que l'employeur peut difficilement refuser, juste reporter de quelques mois, non ? Ca permet de retrouver son emploi si on se ramasse lamentablement. Après de là à avoir de l'avancement c'est différent mais si je veux refaire des études, ce n'est pas pour m'inquiéter de l'avis des chefs actuels !
Par contre, je cherche toujours si cela marche aussi pour les expatriés, je le posterai quand j'aurai trouvé.

Effecivement à 2-3 jours par semaine ce n'est pas la fortune pour eux mais ils se sont bien arrangés avant et ont pu faire ce choix.

Mon dilemne reste, travailler jusqu'à 32 ans pour avoir déjà arrangé tout ce dont j'ai besoin et finir plus vieux, ou y aller avant.

Un témoignage de praticien ayant fini ses études sur le tard qui s'est installé / resté à l'hôpital facilement ?

Merci
Ciao
_____
(Bientôt) vieux pour tout recommencer ou en (encore) assez jeune pour repartir au début.


Top
Turbal
Chef de pique-nique

Messages : 170
Enregistré : 19/02/2011
Posté le 15/02/2012 � 09:53 notnew
Il y a quand même eu plusieurs personnes chaque année qui ont eu la passerelle sans aucune expérience médicale. Donc tu ne perds rien à retenter.

Pour le CIF, tu parles bien du fait d'être rémunéré pendant ton année de PAES ? Auquel cas je crois, comme je l'ai dit ci-dessus, qu'il ne faut pas trop y compter car la commission qui étudie les demandes veut des formations courtes et diplômantes.
Top
Moyen
Jeune Carabin

Messages : 20
Enregistré : 14/02/2012
Posté le 15/02/2012 � 11:13 puis édité 1 fois notnew
Bonjour,

Non, je parle juste du fait de pouvoir suspendre son contrat de travail pendant 1 an max pour faire les études/formations qu'on veut, sans avoir à démissionner, alors qu'un congé sans solde peut, lui, être refusé.
Après effectivement, le Fongecif qui donne les financements ne donnera rien pour ça. Mais au moins en cas d'échec, ça permet de reprendre son travail, juste le temps étudié sans gagner son salaire. En tout cas c'est ce que j'ai compris en lisant à droite à gauche. Dès que je suis sûr je le ferai savoir.

Après pour la passerelle, merci de me pousser ! Je réessaierai sûrement tu as raison, j'ai juste une crainte dûe au fait que si je souhaite demander celle pour la P2, ils ne se disent: on a déjà vu 2 fois son nom à celui-là pour la D1 qui n'a rien à voir avec la médecine, on refuse et point. Et en même temps les 2 années à rattrapper ça peut faire lourd, plus jamais fait de bio et pas de chimie depuis la prépa (sauf chimie quantique et stat mais bon pas grand chose à voir avec la P1).

En même temps j'aurai passé 6 mois en amérique du sud et inde, et 4-5 ans en Afrique à voir des gens claquer par manque de volonté etc (mais n'épiloguons pas !), donc sur le médical qui manque et qui réveille la vocation frustré par mon impuissance, et avoir suivi quelques toubibs installés dans l'hôpital Schweizer, il y aurait sans doute de quoi être plus convaincant que quand j'étais à peine sorti de l'école et dans la construction, à l'époque où j'avais demandé...
Après si je fais dans le registre "j'ai attendu car voulu économiser assez de sous de côté pour ne pas m'inquiéter ces 6 années" (en faisant très attention tout de même et sauf imprévu!), qu'ils ne comprennent pas "s'il a de l'argent, qu'il se retape la P1".

Voilà voilà
_____
(Bientôt) vieux pour tout recommencer ou en (encore) assez jeune pour repartir au début.


Top
Manali
Jeune Carabine

Messages : 19
Enregistré : 13/03/2012
Posté le 19/03/2012 � 07:09 notnew
Hello
Je pense que tu veux parler d'une année sabbatique se tu peux demander à ton
Employeur 3 mois avant le départ souhaité pour une durée allant jusqu'à 11
Mois. Il faut avoir travaillé 2 ans dans cette entreprise et 3 ans en tout.
Tu es sur de pouvoir reprendre ton travail ou equivalent en cas de gros ratage !
j'espère t'avoir aidé
Top
Moyen
Jeune Carabin

Messages : 20
Enregistré : 14/02/2012
Posté le 19/03/2012 � 22:33 notnew
Oui oui, c'est ce dont je parlais.

En fait, les modalités dépendent de la taille de l'entreprise, qui peut le reporter plus facilement dans une entreprise de moins de 200 salariés mais a du mal à justifier avec le CE que l'employé est indispensable sur une de 20 000, ou alors cela signifie qu'il est à la haute direction !

Mais en gros, il ne peut être reporté qu'une fois par l'employeur et pas plus de 9 mois.

Ciao
_____
(Bientôt) vieux pour tout recommencer ou en (encore) assez jeune pour repartir au début.


Top
Aller en haut • 7 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter