logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Passerelle PCEM2 Lille : à tous ceux qui étaient là

Aller en bas • 85 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
numéro_13
Jeune Carabine

Messages : 29
Enregistré : 31/05/2011
Posté le 10/08/2011 � 20:03 notnew
En fait, moi je pense juste que Black Kaiser tu peux dégager du post, car tu ne sers à rien. Nous ne l'avons pas mis pour écouter tes réprimandes ou ton aversion envers les gens qui refusent un jugement. Il me semble qu'en le formant j'ai écrit : "à tous ceux qui étaient présents" et toi tu n'y étais pas. Nous vivons des choses assez pénibles en ce moment (tristesse, désillusion, gros investissement pour un oral de 3mn plus que douteux) alors tu es prié de nous laisser. Peu importe ton avis, si intéressant (ou pas) qu'il soit, on s'en fout pour le dire crûment. Perso je m'en fous que tu sois pas d'accord, que tu juges notre niveau insuffisant ou autre, t'étais pas là alors tu la boucles et pour quelqu'un qui a choisi médecine par défaut ou dépits (je ne sais plus le terme exact), tu t'investis beaucoup pour garder ta filière exempte de tous nouveaux profils ! Donc un grand merci pour tous tes petits messages et un grand au revoir de la part de nous tous smilies
A la r'voyure !;-)
Top
numéro_13
Jeune Carabine

Messages : 29
Enregistré : 31/05/2011
Posté le 10/08/2011 � 20:06 notnew
P.S. : tu seras ministre de la santé quand Britney spears sera présidente du Guatemala (mais on se sait jamais).
Et si on a le droit de juger (apparemment c'est ton genre) : alors je pense que tu es (seras) un piètre médecin et si tu peux balancer ton nom et ta ville, histoire qu'on puisse sauver des gens de ton incapacité !! ce sera un fier service rendu à la nation.
Voilà c'est tout (j'espère ne pas avoir réveillé la bête déchaînée qui sommeille en toi) smilies
Top
B_K
Ministre de la Santé

Messages : 884
Enregistré : 18/09/2004
Posté le 10/08/2011 � 21:53 notnew
Bon allez cette page devient ridicule on va arrêter tout ça ! Vous êtes en colère contre le jury et sa décision c'est normal mais bon partir en insultes en tout genre etc ... ça craint !

@Gantz encore une fois tu prends pour toi des remarques générales de ma part ! ( 15 editions de ton message!! je t'ai vraiment mis en rogne smilies!!)

@ numéro 13:

Perso je m'en fous que tu sois pas d'accord, que tu juges notre niveau insuffisant ou autre

Je juge pas votre (ton) niveau, je critique juste le principe de cette passerelle !

tes réprimandes ou ton aversion envers les gens qui refusent un jugement

Je vois pas où j'ai réprimandé ou encore exprimé une quelconque aversion envers les déçus ! J'ai moi même 2 camarades qui ont tenté cette passerelle et qui ont été "recalés" par le jury.

Peu importe ton avis, si intéressant (ou pas) qu'il soit, on s'en fout pour le dire crûment

Mon avis te contrarie donc tu ne le trouve pas intéressant soit ! Cependant sur un forum on est là pour discuter hein ... Et donc prendre en compte les avis des autres et pas seulement ceux qui nous font plaisir! Ceci dit, je t'accorde que ce n'était pas le topic approprié;-)!

tu t'investis beaucoup pour garder ta filière exempte de tous nouveaux profils


Pas du tout !

Et si on a le droit de juger (apparemment c'est ton genre)

J'ai beau me relire j'ai pas vu où j'ai jugé qui que ce soit ...

je pense que tu es (seras) un piètre médecin et si tu peux balancer ton nom et ta ville, histoire qu'on puisse sauver des gens de ton incapacité !! ce sera un fier service rendu à la nation.


Mouais ... Et pourtant mes résultats prouvent le contraire ! En tout cas pour l'instant (putain d'ENCulade)

Sur ces "bonnes" paroles

Rectum.
Top
Eme0169
Doyenne (espèce rare)

Messages : 613
Enregistré : 02/02/2008
Posté le 11/08/2011 � 10:26 notnew
Je viens de lire le poste, et j'avoue, que même si je comprend tout à fais foutre peine, je trouve ça un peu ridicule...
Un oral c'est comme une lettre de motivation, c'est totalement subjectif.... Si vraiment vous voulez quelque chose d'objectif, et de juste, il faut revenir a la base : le concours.....
La au moins tout le monde a les même questions, il n'y a pas de réponse a moitié juste, ou pas tout à fait correct....
Mais la ça favoriserait les personnes qui ont un parcours médical..... et encore il y en aurait qui serait pas content!!

On fait une sélection en 1er année c'est pas pour accepter toutes les personnes qui ont fait une demande de passerelle... (ça aussi ce serait injuste pour ceux qui ont trimé pendant un ou deux ans en P1!)
Et voir certain dire qu'ils méritent plus leur places en médecine que quelqu'un qui a fait une P1, je trouve ça scandaleux... (j'ai un ami qui a un master, et pendant ma P1, je pense avoir bossé plus que lui sur ses 5 ans de fac!!)

Je dis pas que vous ne méritez pas d'aller en 2me année médecine (dentaire, SF, ou pharma..) juste que vous aussi vous manquez d'objectivité.....
Qui tenterait la passerelle en se disant "je le fais pour le fun, mais je suis pas sur de mon choix" ??
Peut être simplement que vos motivation qui pour vous sont béton, étaient trop faible pour la passerelle, peut être ont-ils jugé que vous n'y arriverez pas...
Top
Eme0169
Doyenne (espèce rare)

Messages : 613
Enregistré : 02/02/2008
Posté le 11/08/2011 � 14:05 notnew
La loi vous autorise a vous présenter pour la passerelle, et autorise les fac à accepter des personnes (sous certaines condition : master, etc..) a passer directement en P2... Mais rien ne les obligent a remplir un quota...

Après il est clair que je ne sais pas exactement comment ça c'est passé, mais si la fac juge qu'aucun des candidats n'a ni les capacités, ni la motivation nécessaire pour poursuivre ces études, c'est aussi son droit de refuser tout le monde.....
(en comparaison avec la PAES, cette année certaines fac n'ont pas rempli le NC pharma, jugeant que les notes étaient insuffisantes pour accéder a la 2me année...)

Je dis pas que la commission de Lille a 100% raison.... Mais aucun candidat (ou proche d'un des candidat) ne peut dire que la commission n'a pas été objectif, car à la base aucun candidat n'est objectif.......
Top
TheScript
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 14/08/2011
Posté le 14/08/2011 � 12:38 notnew
"Avoir un master ou même un doctorat vaut 1000 fois mieux qu'un petit jeune de 18 balais qui a appris par coeur des cours qu'il ne bit pas toujours ..."

Tu juges par rapport à la maturité, l'âge. Et le mérite alors ? Laisse moi te dire que ce n'est pas toujours EVIDENT pour un jeune de 18 balais "d'apprendre des cours qu'il ne bit pas toujours". Les jeunes de 18 ans ont également envie d'être médecin, certainement autant que toi ! C'est pas parce que t'a fais un doctorat ou un master que tu vaut mieux qu'un "jeune". Tu es peut être plus utile à la société, mais dans ce cas là on a qu'à supprimer l'idée de faire des études et envoyer les jeunes aux mines.
"Cette sale mentalité acquise en P1 vous poursuit apparemment, ce sectarisme ridicule commence à agacer .. Un bon p'tit tour en master t'aurait surement fait du bien !!"
Je pourrais te dire la même chose et prétendre que les masters ou les doctorats sont de gros prétentieux qui méprisent les moins diplômés. Ça me fait bien rire quand on sait par exemple que les Ecoles de commerce sont hyper élitistes...alors franchement la visite en secte master non merci !
C'est pas parce que j'ai uniquement mon bac que je ne mérite pas de passer en p2. Ta remarque est très dure à supporter pour un p1. Tu devrais plutôt critiquer le concours et son système de sélection.
Quelle insulte !
Top
emma tome
Jeune Carabine

Messages : 28
Enregistré : 11/08/2010
Posté le 23/03/2012 � 20:10 notnew
Bonjour à tous !

Je vois que ce sujet a été source de désaccord, mais je reste persuadée que la P1 tout comme la démarche de passerelle ne sont pas des choses qui se racontent mais se vivent...

Je m'adresse aux personnes ayant postulé à cette passerelle l'année dernière , qu'elles soient admises ou pas j'aurai aimé savoir comment se déroulait l'entretien de motivation .
- est-ce qu'on est face aux 12 membres du jury ou simplement le doyen de la fac concernée
- quelles questions vous a t-on posé ?
- ont-ils cherché à vous déstabiliser, vous mettre mal à l'aise
- votre ressenti global ?

D'avance je vous remercie , et vous souhaite bon courage dans vos cursus et démarches respectives!
Top
Such
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1213
Enregistré : 19/04/2012

certification
Vie réelle
Blandine Rivette
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : 6e année médecine
Fac : PARIS VI Pierre et Marie CURIE
Posté le 22/04/2012 � 21:56 notnew
Emma Tome, je suis désolée, je ne vais pas pouvoir répondre à ta question… (Tu trouveras quelques éléments de réponse dans le fil de ceux qui ont été admis… Même s'il est dommage que l'on n'ait pas vraiment le retour de ce qui n'ont pas été admis… bien que ça puisse se comprendre, tant la déception doit être grande.)
Mais ce sujet m'évoque des choses intéressantes quand même… (Ce serait presque intéressant d'en faire un fil à lui tout seul… Et tant pis si je me fais mal voir par ce qui va suivre…)

J'ai l'impression de retrouver ce qui se dit de la bouche de certains P1 ou personnes plus avancées dans leur cursus la même chose que j'ai pu entendre en prépa… et je sais bien de quoi je parle, j'ai fait une hypokhâgne B/L (pour ceux à qui ça n'évoque rien, et vous êtes pléthore puisque c'est une prépa plutôt rare : aux matières dites littéraires et aux sciences humaines, vous rajoutez de la sociologie, des maths — et pas un petit niveau, puisque ça peut nous permettre d'intégrer les écoles de commerce, l'ENSAI et l'ENSAE — et des sciences économiques). Et il y avait en prépa, assez souvent, un mépris pour les universitaires… parce qu'ils pouvaient glander pendant des années et valider quand même. C'est vrai, en fac, on peut glander et valider, comme partout ailleurs. Mais la réalité des universitaires, c'est qu'un certain nombre travaille en plus de leurs études et peuvt arriver à des semaines de dingue, digne de la prépa et de la P1 (parce que j'assimile tout à fait le rythme de la prépa à la P1) et ça fait deux-trois ans que j'enchaîne ces semaines de dingue en cumulant les cours, les stages, le mémoire, les jobs à côté… je ne suis pas un cas isolé.
Je n'aimais pas le regard de certains de mes camarades préparationnaires à cause de ça. Je l'aime encore moins parce que je sais que l'on peut apprendre aussi beaucoup à l'université, en suivant a priori un cursus moins exigent en terme de travail mais qui impose de développer d'autres facultés, et parce que, pour ceux qui ont ou ont eu à travailler à côté, pour quelque raison que ce soit, le travail, ça apprend aussi plein de choses que le bachotage ne permet pas d'apprendre (tellement il est — il faut le dire — abrutissant).
Ce n'est pas parce qu'on a bossé dur durant sa P1 que l'on est plus méritant qu'un universitaire titulaire d'un master ou d'un doctorat, c'est juste différent. Et le mérite, on peut l'avoir quel que soit le lieu où l'on est.
_____
Passerelle DFGSM2 2013
DFASM1.
Externe de l'AP-HP.
Top
Petit Bambou
Doyenne (espèce rare)

Messages : 554
Enregistré : 09/02/2012

certification
Vie réelle
Aurore Branchu
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Médecin généraliste
Fac : LIMOGES
Posté le 23/04/2012 � 18:19 notnew

Ce n'est pas parce qu'on a bossé dur durant sa P1 que l'on est plus méritant qu'un universitaire titulaire d'un master ou d'un doctorat, c'est juste différent. Et le mérite, on peut l'avoir quel que soit le lieu où l'on est.

ENFIN des paroles sensées ! Merci pour ce post qui éclaire ma soirée smilies. Je ressens régalement ce décalage de mentalités entre les passereliens (pharma vs master) eux-mêmes... Mais c'est un autre débat ! =)
Top
Such
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1213
Enregistré : 19/04/2012

certification
Vie réelle
Blandine Rivette
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : 6e année médecine
Fac : PARIS VI Pierre et Marie CURIE
Posté le 23/04/2012 � 22:13 puis édité 1 fois notnew
De rien. Je suis contente que ça soit partagé. Il est certaines choses que je ne peux plus ni lire ni entendre…
Ces tensions se sentent à tous les niveaux : entre les passerelliens, entre ceux qui ont suivi un cursus classique et les passerelliens, entre ceux qui sollicitent le droit au remords… pfff…
J'ai vu que tu tentais la passerelle P2, bon courage. Si ça me tient toujours à cœur, je la tenterai l'an prochain, une fois mon M2 en poche.
_____
Passerelle DFGSM2 2013
DFASM1.
Externe de l'AP-HP.
Top
B_K
Ministre de la Santé

Messages : 884
Enregistré : 18/09/2004
Posté le 23/04/2012 � 23:56 notnew
Mais la réalité des universitaires, c'est qu'un certain nombre travaille en plus de leurs études et peuvt arriver à des semaines de dingue, digne de la prépa et de la P1 (parce que j'assimile tout à fait le rythme de la prépa à la P1) et ça fait deux-trois ans que j'enchaîne ces semaines de dingue en cumulant les cours, les stages, le mémoire, les jobs à côté… je ne suis pas un cas isolé.

C'est tout à ton honneur le fait de te démener pour financer tes études mais je ne vois pas le rapport entre bosser tes cours de licence puis de master et le boulot pour joindre les 2 bouts !
La P1 sélectionne les grosses capacités d'apprentissage en un court laps de temps ! Afin d'avoir les personnes les plus à même d'engloutir le programme de l'externat et de l'internat ! Un de mes prof m'a dit : On peut très bien demander d'apprendre l'annuaire et interroger du genre réciter la page 123!

le travail, ça apprend aussi plein de choses que le bachotage ne permet pas d'apprendre (tellement il est il faut le dire — abrutissant).
Je suis le premier a cracher sur le bachotage mais médecine ce n'est que du Bachotage! Aussi épanouissante soit ton expérience professionnelle dans le cadre du petit boulot, c'est pas ce qui te permet de remplir tes copies à l'exam !

Ce n'est pas parce qu'on a bossé dur durant sa P1 que l'on est plus méritant qu'un universitaire titulaire d'un master

Moi je te retourne la question en te disant: En quoi un titulaire d'un master en sciences agronomiques ou je ne sais quoi mérite plus sa place en P2 qu'un jeune qui s'est cassé le cul pour avoir sa p1 ??
Top
Such
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1213
Enregistré : 19/04/2012

certification
Vie réelle
Blandine Rivette
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : 6e année médecine
Fac : PARIS VI Pierre et Marie CURIE
Posté le 24/04/2012 � 10:15 notnew
C'est tout à ton honneur le fait de te démener pour financer tes études mais je ne vois pas le rapport entre bosser tes cours de licence puis de master et le boulot pour joindre les 2 bouts !
La P1 sélectionne les grosses capacités d'apprentissage en un court laps de temps ! Afin d'avoir les personnes les plus à même d'engloutir le programme de l'externat et de l'internat ! Un de mes prof m'a dit : On peut très bien demander d'apprendre l'annuaire et interroger du genre réciter la page 123!
Et ? Parce que je ne l'avais pas compris peut-être ? Qu'il y aurait une subtilité qui m'échapperait ? Je ne crois pas. J'ai bien compris.
Je voulais simplement dire que vous n'êtes pas les seuls à bosser 70 h par semaine et que vous n'avez pas le monopole du risque de craquage permanent.

Je suis le premier a cracher sur le bachotage mais médecine ce n'est que du Bachotage! Aussi épanouissante soit ton expérience professionnelle dans le cadre du petit boulot, c'est pas ce qui te permet de remplir tes copies à l'exam !
Tu n'en sais rien… Un de mes deux travails se trouve dans mon domaine d'étude et ça m'a permis de remplir mes copies. Et puis au fond, quelle importance ? En général, on travaille à côté parce que besoin d'argent ; si on peut remplir ses copies aussi, tant mieux, sinon le but est surtout de remplir le porte-monnaie.

Moi je te retourne la question en te disant: En quoi un titulaire d'un master en sciences agronomiques ou je ne sais quoi mérite plus sa place en P2 qu'un jeune qui s'est cassé le cul pour avoir sa p1 ??
Je n'ai pas dit que quelqu'un titulaire en master 2 était nécessairement plus méritant, mais je ne vois pas en quoi il serait moins méritant.
Il faut surtout arrêter de poser les questions ou les réponses en ces termes qui dénotent toujours la même envie stérile de la part des P1 ou des gens qui ont fait prépa (même problème), le même besoin de reconnaissance qui veut que parce qu'on en a chié des ronds de chapeaux pendant un an, on est plus méritant que celui qui aurait fait a priori (alors qu'on n'en sait rien) des études plus tranquilles… (Même si, dans l'absolu, celui qui n'a que ces cours en L1 a effectivement bien moins de travail, mais il n'a pas non plus les mêmes ambitions. Pas lieu de comparer.)

Mais on a l'impression que rien que le fait que la passerelle existe, ça vous pose problème… Et pourtant, en plus, un master, ça paraît bien cher payé pour rentre en deuxième année de médecine…
_____
Passerelle DFGSM2 2013
DFASM1.
Externe de l'AP-HP.
Top
Petit Bambou
Doyenne (espèce rare)

Messages : 554
Enregistré : 09/02/2012

certification
Vie réelle
Aurore Branchu
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Médecin généraliste
Fac : LIMOGES
Posté le 24/04/2012 � 13:16 notnew
Et pourtant, en plus, un master, ça paraît bien cher payé pour rentre en deuxième année de médecine…

C'est exactement ce que je m'étais dit en apprenant que celle passerelle existait. Si la majorité de notre entourage nous prend pour des fous, je pense qu'il y a bien une raison. En repartant de 0, on démontre un acharnement et une endurance propre au cursus de médecine. Et au final c'est tout ce qui compte.
Top
B_K
Ministre de la Santé

Messages : 884
Enregistré : 18/09/2004
Posté le 25/04/2012 � 21:02 notnew
Et ? Parce que je ne l'avais pas compris peut-être ? Qu'il y aurait une subtilité qui m'échapperait ? Je ne crois pas. J'ai bien compris.
Je voulais simplement dire que vous n'êtes pas les seuls à bosser 70 h par semaine et que vous n'avez pas le monopole du risque de craquage permanent.

Donc pour toi quelqu'un qui doit bosser ses cours 70h par semaines pour passer un concours qu'il n'est pas sur d'avoir a autant de chances de péter les plombs que quelqu'un qui peut valider son année en bossant 40h par semaine et etre sûr de l'avoir ? Moi je suis pas sur ! mais vraiment pas ...


Je n'ai pas dit que quelqu'un titulaire en master 2 était nécessairement plus méritant, mais je ne vois pas en quoi il serait moins méritant [...]
Mais on a l'impression que rien que le fait que la passerelle existe, ça vous pose problème… Et pourtant, en plus, un master, ça paraît bien cher payé pour rentre en deuxième année de médecine…

On ne tombera donc jamais d'accord ! Moi je pense qu'un master devrait (après passage du dossier devant une comission) permettre une troisieme inscritpion en P1 à ceux qui ont loupé 2 fois ! Quitte à mettre un NC spécial ... Contrairement au doctorat qui devrait ouvrir la voie à la P2 et non la D1
En P1 on aborde des matieres fondamentales pour la suite du cursus anatomie, physiologie , et à mon avvis une candidat titulaire d'un master 2 de musicologie ou de droit ne les a pas ces bases !

En repartant de 0, on démontre un acharnement et une endurance propre au cursus de médecine. Et au final c'est tout ce qui compte

Non en médecine faut être une bete de travail ! un pro du bachotage ! pouvoir rechracher ses arbres décisionnels à 2 heures du matin si on se fait interroger durant la garde par le chef ! Beaucoup de gens sont motivés, peu en ont la capacité .

PS: Ne prenez pas mes mots pour une quelconque suffisance ou je ne sais quoi svp;-)!
Top
Such
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1213
Enregistré : 19/04/2012

certification
Vie réelle
Blandine Rivette
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : 6e année médecine
Fac : PARIS VI Pierre et Marie CURIE
Posté le 25/04/2012 � 22:26 notnew
Donc pour toi quelqu'un qui doit bosser ses cours 70h par semaines pour passer un concours qu'il n'est pas sur d'avoir a autant de chances de péter les plombs que quelqu'un qui peut valider son année en bossant 40h par semaine et etre sûr de l'avoir ? Moi je suis pas sur ! mais vraiment pas ...
Qui dit que l'on est sûr d'avoir nos années ? Et valider une année ne signifie pas qu'au bout d'un moment, on pourra achever notre cursus. Tout le monde ne peut pas rentrer en master 2 ; la sélection juste avant le M2 peut être très rude. Les exemples emblématiques en sont la psychologie et le droit, deux filières où avoir un bac +4 ne sert strictement à rien et où la sélection peut s'avérer particulièrement difficile. Pour ma part, je suis étudiante en psychologie, et de toute façon, sans le travail, avec les CM, les TD, les stages (de 200 à 500 h selon le niveau), le travail de mémoire, il y en a pour 50 h.
40 h… pour les premières années, sans doute, mais pour le master, non. Même en licence. À moins de ne pas avoir besoin de travailler beaucoup, ou même un peu et / ou de se moquer de valider limite.
Mais il faut quand même pouvoir rentrer en master 2. Sur le forum de la passerelle, une étudiante en psychologie faisait état de sa grande difficulté à trouver une université qui veuille d'elle pour le M2 pro. Le cas n'est pas rare du tout.
Tu n'es pas sûr, libre à toi. On n'est pas obligé d'être d'accord.

On ne tombera donc jamais d'accord ! Moi je pense qu'un master devrait (après passage du dossier devant une comission) permettre une troisieme inscritpion en P1 à ceux qui ont loupé 2 fois ! Quitte à mettre un NC spécial ... Contrairement au doctorat qui devrait ouvrir la voie à la P2 et non la D1
En P1 on aborde des matieres fondamentales pour la suite du cursus anatomie, physiologie , et à mon avvis une candidat titulaire d'un master 2 de musicologie ou de droit ne les a pas ces bases !
Les bases, ça s'apprend. Ça peut s'apprendre hors P1. Tous les gens qui postulent à ces passerelles sont conscients de cet effort de mise à niveau à faire et sont prêts à le faire. Ça n'en fera pas de moins bons médecins que ceux qui sont suivi le cursus classique.
En D1 ne sont pris que des gens qui ont un rapport avec le milieu médical, donc déjà des bases, peut-être pas tout à fait les mêmes, mais déjà, au contraire de la P2. Payer d'un doctorat pour rentrer en P2, c'est exagéré quand même.
C'est pareil dans d'autres disciplines quand l'université accorde des VAE. Ce fut mon cas pour la psychologie, on m'a fait cadeau de la L1 alors que je n'avais qu'un DEUG de lettres ; j'ai rattrapé ce qui me manquait des matières fondamentales et je continue toujours d'apprendre.

Non en médecine faut être une bete de travail ! un pro du bachotage ! pouvoir rechracher ses arbres décisionnels à 2 heures du matin si on se fait interroger durant la garde par le chef ! Beaucoup de gens sont motivés, peu en ont la capacité.

PS: Ne prenez pas mes mots pour une quelconque suffisance ou je ne sais quoi svp;-)!
Là-dessus, tu n'as pas tort.
En théorie, c'est quand même le travail du jury de passerelle de mesurer si le candidat peut passer.
_____
Passerelle DFGSM2 2013
DFASM1.
Externe de l'AP-HP.
Top
Zalaar
Nain-terne

Messages : 129
Enregistré : 04/08/2010
Posté le 09/05/2012 � 18:12 notnew
C'est vraiment un débat sans fin...

Le principe de la passerelle est merdique (j'en ai fait les frais), pour moi soit on fait une passerelle avec des critères clairs et un tant soit peu objectifs (genre ouvert à tel ou tel diplôme avec telle ou telle mention...), soit on en fait pas, et on évite ainsi de lourdes incompréhensions pour les candidats recalés.

Dire ouvert aux masters, c'est bcp, mais bcp trop large !

Il ne faut pas se leurrer, les membres des jurys ont une vision élitiste des études médicales, si un candidat démontre qu'il fait parti lui aussi de l'"élite scientifique", alors celui là mérite que l'on se penche sur son cas.

Pour ces gens là, un transfert de "non élite" à "élite" ça passe forcément par un concours hard (p1, pharma, véto, commun polytech...) et certainement pas par un master quel qu'il soit.

En tout cas pour le jury de Lille ça s'est passé comme ça (à peu de choses près)... c'est ce que je me suis fait expliqué par des proches eux mêmes proches de ces gens là.

Et ça, c'est pas prêt de changer!

Vite fait mon avis sur ce que j'ai pu lire :
Les bases, ça s'apprend. Ça peut s'apprendre hors P1. Tous les gens qui postulent à ces passerelles sont conscients de cet effort de mise à niveau à faire et sont prêts à le faire.

Tous les gens qui postulent sont conscients qu'il faudra fournir des efforts mais je doute que tous sachent à quel point, et ça ya qu'en faisant un p1 que tu t'en rends vraiment compte!

Moi je pense qu'un master devrait (après passage du dossier devant une comission) permettre une troisieme inscritpion en P1 à ceux qui ont loupé 2 fois !

Techniquement c'est déjà le cas. j'ai pu me réinscrire en p1 après un M2 validé sans redoublement... mais en Belgique (d'ailleurs c'est pas dis qu'avec la nouvelle réforme ils conservent cette possibilités)

Non en médecine faut être une bete de travail ! un pro du bachotage ! pouvoir rechracher ses arbres décisionnels à 2 heures du matin si on se fait interroger durant la garde par le chef ! Beaucoup de gens sont motivés, peu en ont la capacité.

Voilà malheureusement la vérité vrai... et bien loin de l'imaginaire collectif pour qui un bon médecin c'est un type patient, humain, qui écoute et soutient ses malades et blablabla... en réalité ses qualités là sont un plus, mais loin d'être indispensables pour être médecin !
D'ailleurs, si les médecins étaient tous comme ça, y aurait plus besoin de psychologues, d'infirmiers... c'est moche mais plus réaliste...
Top
Such
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1213
Enregistré : 19/04/2012

certification
Vie réelle
Blandine Rivette
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : 6e année médecine
Fac : PARIS VI Pierre et Marie CURIE
Posté le 09/05/2012 � 21:17 notnew
Zalaar, qu'est-ce que tu veux dire quand tu écris que tu as fait les frais de la passerelle ? Recalé ?
Il est vrai que de toute façon, il ne faut peut-être pas s'attendre à ce que tous les gens en master passent, ni même que ce soit toujours ouvert à des candidats dits atypiques… Quand on voit le profil de ceux qui sont pris, beaucoup ont fait des études scientifiques, du moins la plupart… et les autres avaient sans doute pour beaucoup des mentions…

Ceci dit, tous les médecins étaient patients, à l'écoute, soutenant leurs malades, il y aurait toujours besoin d'infirmiers et de psychologues… C'est une méconnaissance de ces professions que de penser ça.
_____
Passerelle DFGSM2 2013
DFASM1.
Externe de l'AP-HP.
Top
Lady Cat
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 2196
Enregistré : 16/02/2007
Posté le 09/05/2012 � 21:55 notnew
Je partage l'avis de BK et Zalaar: c'est quand tu es dans le cursus que tu te rends compte de la quantité de travail à fournir et du niveau d'exigence.

Such, je suis aussi de ton avis sur l'importance du rôle des psychologues, IDE, AS, SF, kiné, manip radio...Chacun apporte sa pierre à l'édifice. Je ne partage pas ton avis sur le fait qu'avoir un master 2, quel qu'il soit, permette d'avoir le niveau pour entrer en p2. En master, vous (je parle au sens général) avez acquis des méthodes de travail et elles sont efficaces. Mais elles le sont pour la branche dans laquelle vous êtes depuis 4 ans. Or, la p2, peu d'entre vous la connaisse: là aussi, il faut développer une nouvelle façon de travailler et d'apprendre car les disciplines enseignées sont différentes. En p1, on commence à trouver une méthode, en p2 elle s'affine, et je pense qu'en D1, elle est rodée. Etre efficace, cela nécessite du temps. Pour prendre les 2 cas extrêmes, ce reviendrait à dire qu'un doctorat de philosophie est équivalent à une D1. Ce doctorat est difficile, mais cela n'a rien à voir les matières de du 1er cycle de médecine. On ne peut pas comparer des choux avec des fraises: "les fraises sont plus sucrées, oui mais les choux sont plus équilibrés." Tout cela n'a aucun rapport.

Pour revenir à la Belgique, les équivalences qui sont octroyées sont de réelles équivalences. Par exemple, un étudiant qui a fait psycho, ingé, du dessin, des maths...devra présenter le programme très détaillé des cours qu'il a suivis. Le jury évaluera, chapitre par chapitre, tout ce qui est identique au programme de l'année qui est sollicitée. Si le contenu est identique, l'étudiant est dispensé de la matière. S'il en obtient beaucoup, il peut aller dans cette année-là ou même la supérieure (et dans ce cas, il devra repasser les quelques matières matières qui lui manque). Et c'est logique: une personne qui a un master2 de physique ne va pas refaire les cours de 1ère année. L'avantage de ce système, c'est que le personnes qui intègrent la cursus n'ont aucune lacune. C'est très égalitaire.
_____
Ancienne sage-femme
Interne en médecine interne
sans passerelle, PACES réussie 🌞
"Il faut toute une vie pour apprendre à vivre" Sénèque
Top
Zalaar
Nain-terne

Messages : 129
Enregistré : 04/08/2010
Posté le 10/05/2012 � 10:52 notnew
Zalaar, qu'est-ce que tu veux dire quand tu écris que tu as fait les frais de la passerelle ? Recalé ?

Oui recalé, même pas pris à l'oral...

Ceci dit, tous les médecins étaient patients, à l'écoute, soutenant leurs malades, il y aurait toujours besoin d'infirmiers et de psychologues… C'est une méconnaissance de ces professions que de penser ça.
Such, je suis aussi de ton avis sur l'importance du rôle des psychologues, IDE, AS, SF, kiné, manip radio...Chacun apporte sa pierre à l'édifice.

Ma dernière phrase était probablement de trop, ou en tout cas mal formulée.

Je ne voulais pas lancer de polémique sur le rôle des paramed! Il y en aura évidemment toujours besoin et leur travail et tout aussi important que celui du médecin qui ne pourrait d'ailleurs pas faire grand chose sans eux!

Dans l'imaginaire collectif le "bon médecin" est au chevet de son patient, le rassure, lui réexplique si besoin ce qu'il n'a pas compris... dans la réalité ce sont les paramed qui tiennent ce rôle.

L'idée sousjacente, c'est l'écart entre ce qu'est un "bon médecin" pour les gens qui postulent à la passerelle, par rapport au jury qui décide s'il seront aptes ou pas à le devenir.

Je lis souvent :"J'ai l'envie depuis longtemps..."(vocation) "je sais que je pourrais faire un bon médecin parce que..."(qualités humaines) "J'ai plus de recul désormais..."(détermination) et j'en passe...

mais la vérité c'est que pour être médecin il faut, avant tout autre chose, être capable d'avaler des pages de merde au kilomètre et les recracher du tac o tac comme si on te demandait ta date de naissance ! ni plus ni moins. (déjà dit par BK mais tellement vrai)

D'ailleurs dans toutes les promos en médecine il y a des gens très con sur le plan humain (euphémisme), imbus d'eux même, infectes avec leur subordonnés alors qu'il ne sont même pas encore diplômés et inexpérimentés... mais qui sont capables d'apprendre le dico par coeur en 4 semaines !

En bref, ce que je voulais dire c'est que les déçus de la passerelle trouveraient peut être leur compte dans une filière paramed où ils pourraient davantage mettre en avant leurs qualités humaines.

J'espère avoir été plus clair... même si c'est pas évident, je pourrais faire une dissertation sur le sujet sans problème, alors résumer en quelques lignes sans heurter les sensibilités (par manque de profondeur d'explication) c'est pas simple !

Beaucoup de gens sont motivés, peu en ont la capacité .


Amen
Top
Such
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1213
Enregistré : 19/04/2012

certification
Vie réelle
Blandine Rivette
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : 6e année médecine
Fac : PARIS VI Pierre et Marie CURIE
Posté le 11/05/2012 � 17:51 notnew
Je ne sais pas trop comment est un étudiant λ après avoir fini son M2 pro, mon avis est certainement biaisé par mon propre parcours…
Je pense quand même que les gens titulaires d'un M2 connaissent sans doute mieux leurs méthodes de travail qu'un candidat en P1…
J'y pensais encore récemment… J'ai fait une hypokhâgne B/L (espèce rare de prépa en France), beaucoup, beaucoup de travail, d'apprentissage par cœur, jusqu'à 70 h par semaine dans le pire des cas (tout compris). Mais je me disais que si ça pouvait me donner largement une idée de la charge de travail pour l'avoir vécu, il me semble que médecine requiert quand même un effort de mémorisation plus important que la prépa, là où cette dernière demande davantage de lectures personnelles et de réflexion (ce qui n'exclut pas le travail de mémoire, mais toutes proportions gardées, moindre).

Effectivement, pour les équivalences en Belgique, ça se passe autrement, quand on vient d'un autre pays. Mais pour les étudiants belges qui se réorientent dans leur pays, il n'est pas dit que ça se passe si différemment qu'en France… Parce qu'en France, on peut obtenir des équivalences parfois relativement facilement (du moins plus qu'on imaginait) — mais souvent sous conditions que l'on se mette à jour dans certaines disciplines.

Zalaar, effectivement, on demande à des médecins d'être avant tout de bons techniciens — et encore heureux ! C'est mieux si c'est un médecin humain, capable d'entendre certaines angoisses de son patient (et pas juste pour lui dire que c'est dans sa tête pour évacuer toute recherche sur le plan somatique, comme j'ai pu le voir), mais il vaut mieux un médecin un peu sec et qui fasse très bien son travail.
Je suis tout à fait d'accord avec ça.
(Au passage, plus pour information, un psychologue n'est pas un paraméd'…)
_____
Passerelle DFGSM2 2013
DFASM1.
Externe de l'AP-HP.
Top
Aller en haut • 85 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
livreslivrescontactspublicationstwitter