logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Passerelle 2005, 4 ans et un ECN plus tard ! Retour d'expérience....

Aller en bas • 27 réponses • 2 pages • 1 2
ALEX3874
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 11/07/2005
Posté le 18/07/2009 à 12:18 puis édité 1 fois notnew
Bonjour, ça fait pas mal de temps que je n'ai pas poster sur ce forum par manque de temps probablement.
Comme dans le titre de ce post je voudrais revenir sur ces 4 dernières années.

Petit rappel pour ceux qui on la flemme de chercher mes posts : J'ai maintenant 31 ans, marié, 1 fille de 6 ans (bientôt), Pharmacien clinicien hospitalier à Grenoble de formation et j'ai rattaqué médecine via la passerelle (ancienne version ) en 2005 juste après ma thèse. (A noter que ma femme également pharmacien a rattaqué médecine via la passerelle il y a 2 ans).

Bilan de ces 4 années en vrac :
- Aucun regret, je m'éclate toujours en médecine.
- Travailler en parallèle de médecine, c'est possible, j'ai été pharmacien hospitalier à mi-temps jusqu'au 31 septembre 2008 (externat le matin biensur) après j'ai pris 8 mois de dispo pour bosser mon ECN les AM. Ca demande de l'organisation mais c'est faisable mais à ne surtout pas évoquer en commission (travail en parallèle = echec pour le jury donc petit mensonge !!!!!)
- Coté financier, c'est chaud mais ça passe avec 2 demi-salaire de pharmacien et un peu d'aide de la famille par contre c'est sûr que comparer au pote qui on investi dans une officine ou qui son dans l'industrie, je suis loin de rouler en Audi TT mais je m'en "branle" tellemment je m'épanoui dans mon taff.
- Coté famille : certainement le plus délicat à gérer, le stress des exams/de l'ecn (accutisant fortement un egoisme et egocentrisme certain), des gardes, de l'organisation générale, des courses, de ne pas se voir avec sa femme, sa fille (le plus ++++++ important)au bout de 4 ans ça commence à être vraiment (autant pour moi que pour eux)pesant, il faut toujours remettre ces priorités dans l'ordre (famille en 1er bien sûr)
- Coté sport : il est vital de garder une hygiène de vie sinon c'est l'implosion (dans mon cas).

Au total : 4 années d'organisation millimmétrée, un soutien familiale certain, une femme qui a vu mon épanouissement et a également tenté le challenge (encore 2 ans avant l'ecn), une femme et une fille parfaites et compréhensives face mon stress croissant et finalement une bonne place à l'ECN (546) avec du travail et de la chance (facteur non négligeable+++) et probablement une spé med à Grenoble (onco-hémato ? à voir)pour les prochaines années.
Tout ça pour dire simplement : si vous avez des doutes tenter la passerelle, il ne faut jamais regretter (moi je m'éclate) par contre il faut avoir conscience des sacrifices impliqués sur la vie de famille, les amis, les loisirs, la détentes, les finances (surtout qd on a déjà été dans la vie active)...

Bon courage aux futures dinos passerelleurs/euses.

PS : si des dinos de la passerelles 2005 repassent sur le forum, je serai intéressé par vos retours sur ces 4 dernières années...
_____
May the force be with you
Le Pharma qui voulait être carabin et qui l'est devenu....
double YES !!!!!!
Top
Caro B
Reine des dinos

Messages : 786
Enregistré : 03/11/2003
Posté le 18/07/2009 à 13:06 puis édité 4 fois notnew
J'étais sur le point d'ouvrir ce sujet...smilies
Félicitations!

J’ai commencé en médecine en 2005, tout juste trois mois après avoir fini mes études de pharma.
Ces 4 ans sont passés très, très, très vite (ne vous inquiétez pas pour la durée !).

Pour rappel, pour ceux qui ne connaissent rien aux études de médecine (il y en a ici ???) :
La D1 reste une année très théorique, où on voit les matières fondamentales sur lesquelles reposent les disciplines médicales (anat, physio, pharmaco…) et où on débute les modules d’internat, le tout ponctué de micro stages (à Paris 5 en tous cas).
Puis vient l’externat : changement radical garanti. Mi temps hospitalier le matin, astreintes, gardes, cours les après-midi et les incontournables confs en D3-D4. Indispensables en D3 pour revoir (voir) tout le programme et en D4 utiles pour une mise à jour avec les différentes recommandations sorties depuis la D1.
C’est la partie ingrate des études de médecine, car il faut ingurgiter en quelques mois les matières…et que tout est à faire !

Points positifs :
Pas de surprise en commençant tardivement en médecine : l’externat correspondait à l’idée que je m’en étais faite, alors que pour de nombreux étudiants « classiques » c’est la grande découverte.
Je suis très satisfaite d’avoir choisie cette fac :
- Etant dans une grosse fac parisienne, j’ai pu rencontrer d’autres « dinos » (et avant même la rentrée via remede !)
- L’organisation pédagogique plutôt bonne : cours et stage en rapport, les confs en D4 de la fac de qualité
- Enormément de bouquins neufs dispos à la BU (parfois quelques jours seulement après leur édition !)
Et j’ai aussi eu la chance d’avoir une sous colle motivée en absolument toutes circonstances ! smilies

Points négatifs :
- L’âge avec le décalage parfois avec certains étudiants
- Le niveau exigé par la fac qui peut décourager certains
- Beaucoup de secrétariat en tant qu’externe, encadrement variable, voire absent laissant penser que la médecine, on l’apprend tout seul dans son coin…
- La « guerre » pour trouver une place à la BU
- Le fonctionnement de l’ENC : des questions sur des connaissances de bases souvent peu discriminantes (ne pas faire comme moi : ne pas se « se louper », car 1 point de perdu c’est 30 places au moins…)
- Le bourrage de crâne en général, difficile sur une longue période
- Les moments de « solitude » : on gagne 100 à 200 euros par mois, donc dépendance financière, régression/stagnation, encore et encore des exams à passer, pas de week end sans ouvrir un bouquin…

Je garde aussi quelques souvenirs de moments assez typiques des étudiants en médecine : des pétages de plomb collectifs, allant jusqu’au besoin de hurler en pleine rue, d’avoir présenté des moments d’angoisse, me poussant au besoin irrépressible d’aller me procurer à toute heure mes objets contra phobiques et outils de travail (LE stylo fétiche et LE jaune fluo), l’obsession des fiches : faites, refaites, découpées, collées et mises à jour des dernières recommandations HAS…(atelier bricolage)

L’ENC
Vous l’avez compris tout dépend d’un classement obtenu à l’issue de l’ENC. C’est la loterie nationale, si on n’est pas suffisamment au top de sa forme le jour J pour réussir à faire LA différence et c’en est fini de tout espoir de carrière. Donc surtout ne négligez pas le repos, les vacances et autres pauses. Après ça reste de la stratégie de concours, du formatage malheureusement. Soyez ambitieux, si vous rêvez d’une spécialité (il n’y a que des spécialité en médecine maintenant) bossez bien régulièrement, c’est pas l’âge qui vous empêchera de réussir ! (j’ai quelques exemples smilies ) Aussi, n’hésitez pas à vous droguer pour réussir à dormir la veille de l’exam (rétrospectivement, je pense que j’aurais dû !)



La suite…
Je suis très satisfaite d’avoir réussi à arriver jusque là. Depuis le début, je n’ai absolument aucun doute : c’est de la médecine que je veux faire et ça se confirme tous les jours. smilies
Bien sûr, je suis extrêmement déçue de mon classement, même si au vu du déroulement des épreuves, je m’y attendais, je pense que je m’étais donné les moyens d’avoir une spé med en province. Après, est ce que j’aurais réussi à choisir celle qui me correspond le plus ? Est-ce qu’au final, je n’aurais pas choisi médecine Gé en n’arrivant pas à trancher ?
On ne saura jamais, car l’externat se terminera ainsi pour moi. Je suis trop « vieille » et c’est financièrement trop compliqué pour pouvoir redoubler. De plus qui dit que ça ne serait pas pire l’année d’après ? (ça arrive parfois…)

Actuellement, je suis en stage plein temps, le dernier de D4 et on nous donne le rôle de FFI (payé comme un externe), car il y a un manque cruel d’interne. C’est pas évident du tout au début, mais je peux dire qu’après 3 semaines, je me sens déjà « grandie ». J’ai plein de projets pour la suite. A suivre donc.
.....

...Suite le 23 septembre: Après une période d'attente interminable, j'ai finalement réussi à avoir un poste en spé med. Direction la Picardie dès mi-octobre. Que du bonheur en perspective! smilies
_____
"In Science and in Medicine, I was a stranger, you took me in" Miracle Drug, How To Dismantle An Atomic Bomb, U2

"Même s'il faut briser des murs en soufflant dans des trompettes ou à forces de murmures, J'irai au bout de mes rêves, Tout au bout de mes rêves, Où la raison s'achève, Tout au bout de mes rêves..." JJG bien sûr! :D
Top
therion3
Jeune Carabin

Messages : 18
Enregistré : 07/12/2006
Posté le 22/07/2009 à 16:14 notnew
Je tiens à vous remercier d'avoir pris le temps de revenir ici et de communiquer votre expérience. Je crois que la lecture de ces posts une fois de temps en temps pourrait remonter le moral en cas de coup dur ^^. Merci encore.
Top
louis
Jeune Carabin

Messages : 24
Enregistré : 24/04/2004
Posté le 03/08/2009 à 20:30 notnew
Bonjour,

Moi aussi, ça fait longtemps que je n'ai pas posté sur ce forum. Et ça me fait super plaisir.
Moi je suis diplomé en 2003 de pharmacie et j'ai repris par la suite des études médicales. La première année, c'étaitdur de se retrouver en d1 mais je commençais à apprendre les connaissances qui me manquainet. Je bossais à mi-temps dans une officine et je n'avais pas de gros besoin car j'étais souvenbt avec des étudiants.
Ensuite commencent l'externat, j'ai toujours été premier ou deuxième de mon pole et j'ai tjrs bosse en pharma ds la semaine les vacances et les wend. J'avais des revenus pas mirobolants maiq ma vie était belle, je faisais ce que j'aimais.
Puis en 2007, ce fut l'ecn, dur moment à nancy, je me plante, 3800 et qq alors que j'avais tjrs bien réussi, je ne savais trop quoi fr ou aller, j'étais perdu. j'ai pris un poste de psy, dépression et anti-dépresseur, je n'en pouvais plus, et me demandais ds quel merde je m'étais foutu.Je reprépare l'ecn pendant 6mois en allant pas en stage, n'en fais qu'a ma tete, je rebosse en pharma pour avoir de bons revenus et je reprends gout. je décide de prendre pédia de changer de ville et finalement je fais un remord en med gé pour fr le desc de pharmaco clinique. J'ai 29 ans et j'ai hâte de terminer.
de cette expérience on ressort grandi, on se fait moins prendre pour un con,les regards changent et je viens de mettre un ex employeur au prud'homme qui ne me déclarait pas à l'époque où j'étais trop gentil.

Voilà encore 2 ans pour moi
Top
carre rouge
Jeune Carabine

Messages : 29
Enregistré : 22/04/2009
Posté le 09/08/2009 à 15:44 notnew
bonjour, smilieslouis j'ai l'impression que tu regrettes?!! ou je me trompe!
_____
il n'est jamais trop tard pour devenir ce que l'on aurait pu etre
Top
marvin_le_rouge
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 19/10/2009
Posté le 19/10/2009 à 12:24 notnew
Bonjour à tous,
Je suis en dernière année du cursus de pharmacie, pas très épanoui par le métier et les études, et je me suis rendu compte en 5e année hospitalo-universitaire que j'étais d'avantage fait pour être médecin (le contact avec le patient me plait, je trouve le côté réflexion et investigation super intéressant et je ne peux supporter d'être dans les boites et dans les codes médicaments toute la journée, dans la réglementation et le contrôle du travail des autres... sans rien faire concrètement... bref je trouve ca insatisfaisant).
Je pense donc utiliser la passerelle docteur en pharmacie --> médecine (en D1). Mais j'avoue ce qui me fait peur c'est de repartir avec quelques année de retard (j'aurais 23 ans quand je débuterais ma D1) et la masse de travail à rattraper et à effectuer jusqu'à l'ECN. De plus financièrement, j'aurais besoin de taffer en officine.
Cela m'amène aux interrogations qui me tracassent et qui expliquent ce post sur ce (très utile) forum :
1) La masse de travail en D1 est-elle compatible avec un travail en officine régulier ?
2) Passé cette année très théorique, l'externat est-il synonyme d'un sacré tas de travail et d'une dose de par-coeurs énorme (comme en pharmacie) ou bien le fait d'être à mi-temps à l'hopital permet-il de retenir plus facilement ?
3) Les derniers postes à l'ECN sont-ils encore actuellement médecins généralistes ?
Merci d'avance pour vos réponses !
Top
ALEX3874
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 11/07/2005
Posté le 23/10/2009 à 23:09 notnew
1) La masse de travail en D1 est-elle compatible avec un travail en officine régulier ?
Ca dépend de ta ville d'étude et de tes capacités d'adaptations et de travail. J'ai travaillé 20h par semaine en D1, D2, D3, D4 (jusqu'en septembre pour ensuite bosser à fond l'ecn) comme PH à l'hosto mais ça demande de l'organisation. ma femme a bossé 20h par semaine en D1 et D2 en officine maintenant elle remplace de temps à autre en maison de retraite alors que j'attaque mon internat d'onco. Par contre ne cite surtout PAS ce mode de financement au jury de la passerelle car c'est 100% refoulé (expérience d'un pote)

2) Passé cette année très théorique, l'externat est-il synonyme d'un sacré tas de travail et d'une dose de par-coeurs énorme (comme en pharmacie) ou bien le fait d'être à mi-temps à l'hopital permet-il de retenir plus facilement ?
Ben tu es pharmacien donc dans l'absolu j'espère que tu as des bases en pharmaco-physio-bioche.... donc tjrs de l'avance par rapport aux ingé qui prennent la passerelle mais c'est clair qu'il faut rattraper ses lacunes au plus vite car 4 ans ça paraît long mais ça passe ultra vite et l'ecn arrive plus vite qu'on le croit. Profite des stages pour accumuler un max de données pratiques qui pourront te sauver le jour des ecn ( c du vécu). mais tu doit déjà connaître ça avec la 5ème année HU en pharma,avec un max de pharmacie clinique... (enfin à grenoble pour ça on est super bien logé...Merci Prof C.)

3) Les derniers postes à l'ECN sont-ils encore actuellement médecins généralistes ? oui et non en effet il y a 54% de poste de MG à l'ECN qui partent surtout vers la fin (surtout dans les secteurs désertés, nord de la france, désolé...) mais c pas toujours le cas cette année le 97ème a choisi MG grenoble . Il reste également des postes en médecine du travail, santé publique et les postes de psy et bio médicale sont partis très tard vers les 3500 - 4000

Bon courage à toi, à 23 ans tu es encore bien jeune, quand je suis arrivé en D1 j'avais 27 ans et une fille de 2ans , maintenant elle a 6 ans ma femme est en D3 à 32 ans...
_____
May the force be with you
Le Pharma qui voulait être carabin et qui l'est devenu....
double YES !!!!!!
Top
flav2010
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 27/06/2010
Posté le 27/06/2010 à 08:04 notnew
Bonjour Alex3874,
Vs avez eu bien de la chance tous les 2.Pour ma part, pharmacien hyper motivée depuis des années pour reprendre medecine après 4 années d'internat en Pharmacie, 1 thèse de 3ème cycle, 1DEA, 1 licence de droit, on m'a refusé 3 candidatures via la passerelle; une des décisions a été annulée pour mise en evidence de l'inégalité des chances des candidats.Le jury avait "priviligié(terme employé)les candidats ayant une fonction scientifique haut de gamme",c-à-d selon les termes du président de jury, "les candidats issus de l'école normale supérieur, de polytechnique,ecole centrale" et avait jugé que la candidature des pharmaciens n'était pas prioritaire.J'ai donc pu déposé à nouveau un dossier en avril 2009.Mais à nouveau, ma candidature a été écartée au stade même de l'admissibilité.pas possible d'exprimer ma motivation.incroyable mais vrai
_____
flav


Top
Pharmacaen
Jeune Bizute

Messages : 3
Enregistré : 28/10/2010
Posté le 31/10/2010 à 19:15 notnew
Bonjour tout le monde! ça me rassure de voir que des pharmaciens ont réussi la passerelle. Je suis en 6 eme année officine à caen j'ai 22 ans et je suis sure aujourd'hui de vouloir repartir en medecine, je suis prête à faire des sacrifices mais ce qui me fait le plus peur c'est la sélection. J'ai peur que mon dossier soit léger par rapport aux autres, ma thèse ne sera en plus pas terminé pour le mois d'avril et l'ajout de lettre de recommandation je ne sais pas trop quoi en pensé (certains pensent que c'est important, d'autres disent surtout pas). Un dossier sans thèse avec seulement une lettre de motivation et un CV c'est un peu léger, qu'en pensez vous???
Top
rosedubois102
Sexternoïde

Messages : 48
Enregistré : 01/05/2011
Posté le 03/05/2011 à 12:47 notnew
oh mon Dieu! que ça fait du bien de lire tous ces temoignages! j ai une bouffée d air frais tout à coup!
j ai 28 ans, je suis pharmacienne d officine depuis quatre ans, diplomée à chatenay malabry!
durant tout mon cursus je me faisais chier à mort!!!!!!!!!!!!! pressée de finir et de travailler, je découvre un milieu de pourri et COMPLETEMENT différent des cours à la fac! on est réduit à des vendeurs grosse téte! le titulaire vient à la fin de la journée vérifier le nombre de client qu on a fait, félicite les vendeurs non diplomés ( car y en a plein en officine à ma grande surprise!) du nombre de clients qu ils ont fait!
exaspérée par ce genre de comportement!j attendais juste qu il y ait un cas compliqué qui demanderait mon intervention en tant que pharmacienne!! rares sont ces cas!
je bosse en banlieue et la pharmacie est le lieu de consommation tout comme carrefour ou atac!!! une seule
fois , il y a une dame qui se présente en officine avec un ulcére veineux incurable aux yeux de son medecin! je venais de suivre mon DU d orthopedie et j ai écrit un mot au médecin avec les dernières tendance du traitement ( tubulcus) la dame allait mieux jour aprés jour et m a remerciée en m achetant du chocolat!;-)
les jours passent et passent en officine et j ai l impression que je m étouffe, tjs la méme chose, servir, servir servir!smiliessmiliessmilies
j ai envie de changer de branche, medecine me permettera de concrétiser cette envie d aider, de diagnostiquer!
mais ai je le courage de reprendre? je ne sais pas!
et puis je ne sais pas du tout quoi dire sur ma lettre de ma motivation ou face à un jury pour les convaincre! ou ce q il ne faut pas dire!! je souhaite deposer mon dossier pour 2012! AIDEZ MOI SVP!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
maintenant j ai eu un enfant; il a 5 MOIS! je suis partie voir mon patron je lui ai dit de m arranger une rupture conventionnelle pour m occuper de mon bout d chou! miraculeusement il a accepté! ET BYE BYE OFFICINE!
_____
il n y a pas de métier parfaitement parfait! 


Top
Lawyer
Jeune Carabin

Messages : 11
Enregistré : 19/08/2011
Posté le 21/08/2011 à 04:18 notnew
Coucou à tous !

Comme beaucoup d'autres également, mon souhait est de reprendre les études de médecine, et de faire de la chirurgie ... mais mon parcours pourrait apparaître comme totalement en décalage avec une filière purement scientifique : j'attends vos avis smilies

Âge: 31 ans
Formation: Doctorat en Droit + Ecole d'Avocats
Situation actuelle: Déjà Docteur, Chargé d'enseignement + Avocat d'Affaires
Expérience dans le médical: aucune, à part un Bac S, et mes deux P1 ...
Faculté choisie: Versailles ou Paris 5 ...

Au plaisir de vous lire,
A bientôt.
Top
dras
Jeune Carabine

Messages : 21
Enregistré : 26/08/2003
Posté le 19/09/2011 à 18:31 notnew
J'ai fait parti de la promo passerelle 2005. J'ai maintenant 40 ans, diplome d'un doctorat de chimie et, mariée avec 2 ados.
Les 4 ans ont passe vite et je ne regrette pas mon choix meme si cela n'a pas ete tous les jours rose avec les examens, les gardes, la famille...
Au top de l'organisation et une famille qui m'a soutenu pendant ces 4 années. Les dinos de ma promo et les petits jeunes ont ete supers. Les stages d'externat hyper formateurs et c'est ce que j'ai prefere. Au vu de mon age, le contact avec les patients et les ph ont ete super bons. Tres vite les ph te parlent avec plus de respect(et presque d'egal à egal!) dès qu'ils savent ce que tu as fait avant.

Pour le fric, il est vrai que cela etait un peu dur dur. La vie sociale et mondaine limitée : "bah non je peux pas venir je suis en examen" avec des amis tous dans la vie professionnelle. Les copines de mon ages hors médecine m'ont toutes encouragées et ca, ca fait du bien.

Je pense que l'on ne peut pas reussir si on n'a pas la rage et si on n'est pas soutenu par sa famille ( mon mari a été génial, gerant lors des examens et des gardes!!). Pour les enfants bah finalement j'etais la toutes les apres midi à la maison pour bosser et donc ils m'ont plus vu que si j'avais un boulot à plein temps!!

La premiere année est plus dure car il faut trouver sa méthode de travail et tu as toujours dans la tete cette question" est-ce que j'ai bien fait de tout planter? je suis capable encore d'assurer ??"
Pour me deculpabiliser je faisais le max possible en conciliant la vie de famille et la vie médecine ;et si des jours il fallait arreter de bosser parce que les enfants étaient malades, bah j'arretais de bosser et le lendemain j'etais trois fois plus motivée!!

Maintenant octobre poste de ffi dans un hopital et le mois de novembre interne en psy le reve !!!!!

Bref, pas de complexe foncez ca vaut le coup !!!
Top
dras
Jeune Carabine

Messages : 21
Enregistré : 26/08/2003
Posté le 19/09/2011 à 18:37 notnew
Lawyer pas de probleme pour toi dans ma promo il y avait un dea de sante publique et un autre de science po paris....Ils se sont tres bien classés à l'ecn cette année
T'as la volonte et la methode de travail....maintenant y a qu'a et lance toi !!smiliessmilies
Top
**PCEM2*Paris5**
Interne

Messages : 127
Enregistré : 09/06/2010
Posté le 05/01/2012 à 19:19 notnew
j'ai comme qui dirait l'impression de vivre dans la 4eme dimension depuis quelques temps..

j'avais developpé carrément une sorte de "phobie" de tout ce qui touchait à la medecine: dès que j'entendais parler de médecine, j'avais comme une boule dans l'estomac.

c'est mon compagnon qui a fait tout le dossier et qui est allé le deposer!! À ma grande surprise j'ai été admissible à l'oral et je suis donc allé affronter la comission en juin. Bref, je ne sais pas comment, j'ai été reçue. J'etais encore tellement tetanisée que je n'ai su qu'en juillet par un copain lointain sur facebook qui avait vu les résultats de la passerelle sur le net. Donc là, la reprise du questionnement a repris, et jusqu'en sept je n'étais pas sure de m'inscrire... j'ai finalement depassé ma peur et je suis allée m'inscrire dans les derniers jours de septembre.

je n'ai plus l'impression d'être vraiment moi-même puisque je n'ai plus du tout la même vie. Mais c'est aussi un monde très violent (je m'explique), que ce soit au niveau des étudiants eux-mêmes (la concurrence fait rage) que de la maladie et de la souffrance (mais bon, ça c'est pas un scoop!!!!). Une autre des mes grandes angoisses est l'internat... j'aurais 31 ans à mon premier semestre et je VEUX des enfants, mais plein de gens me disent qu'avoir un enfant pendant son internat est compliqué voir impossible. Pour couronner le tout, je dois dire qu'en voyant la vie que les médecins mènent (en tout cas ce que je vois à l'hopital) (cad au bas mot 55 heures de présences à l'hopital au moins) je flippe en me demandant dans quelle m**** je me suis foutue.

Désolé d'être aussi franche, mais moi aussi je me demande comment tu as pu être prise .... smilies
Tu dis que c'est ton compagnon qui a fait ton dossier ! donc la lettre de motivation aussi ?!! smilies (si c'est le cas, je trouve ça choquant).

Si tu n'étais pas sûre de tes motivations, fallait pas t'inscrire à la rentrée et laisser ta place à quelqu'un de plus motivé !!!
Et puis, si tu trouve qu'il y a de la "concurrence" en D1, ne prend pas mal ce que je vais te dire : mais tu es mal barré pour la suite !
Top
Dr Fredo
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 25/01/2011
Posté le 18/06/2012 à 10:55 notnew
Merci aux dinos qui ont pris le temps d'apporter leurs témoignages...honnêtement ça nous aide beaucoup, merci!
Top
toxo91
Sexternoïde

Messages : 42
Enregistré : 01/07/2008
Posté le 25/06/2012 à 15:02 notnew
Bonjour, je suis une passerelle de 2008, ancienne pharmacienne, je viens de passer les ECN de 2012. Je me joins aux anciens passerelles pour dire qu effectivement ces 4 années de médecine sont passées tres vite. J ai travaille 20h en pharmacie pendant mes études jsuqua octobre 2011 ou j ai arrêté pour préparer l internant. J ai eu une vie quasi normale, aucun rattrapage, assez d argent, je sortais tous les wk meme l 'année de l ECN, j ai énormément voyagé pendant ces années de médecine, tout ca pour vous dire qu on peut avoir une vie normale. Je ne regrette rien, le seul conseil choisissez bien vos stages car cest en stage qu on apprend la médecine, pas dans les livres. Et le fait de bourriner pour les révision de l ecn ca ne sert à rien regardez les sujets des ECN 2012 vous comprenez, cest une question de chance, et une question de savoir travailler et retenir l essentiel.
Bon courage à tous,
_____
Docteur en Pharmacie
au sud de la frontière, à l'ouest du soleil
Top
Dr Fredo
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 25/01/2011
Posté le 28/06/2012 à 19:46 notnew
Oui merci vraiment ça rassure beaucoup pour les 5 années à venir vos témoignages...smilies
Top
soyal52-42an203
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 31/05/2007
Posté le 15/09/2012 à 10:52 notnew
Ancien de la passerelle (2007 je crois), je viens de passer l'ECN 2012. L'occasion d'apporter mon témoignage après la fin de l'externat.

Rappel:
j'ai passé la passerelle juste après mon diplôme d'ingénieur des Arts et Métiers associé à un master II de biomécanique ostéoarticulaire. La passerelle n'était pas ouvertes à tous les ingénieurs à cette époque (à quelques semaines près) et j'ai donc passé une P1 (maintenant PACES 1) que j'ai décroché puis je suis passé en D1.
A cette époque, je voulais devenir chir orthopédiste car je ne connaissais que cet aspect de la médecine via mon master de bioméca.

Retour sur ces années:

la D1:
pas mal de boulot par rapport aux autres étudiants qui peuvent se permettre d'être (parfois) un peu plus cool, ça roule quand même tout seul.

L'externat et les stages à l'hopital:
Le début est très laborieux mais je ne m'en suis rendu compte qu'après, car en médecine, tu apprends 75 fois d'affilée plein de choses dans diffs spé, et bien sûr ce n'est qu'après toutes ces répétitions que tu fais les liens entre l'ensemble des pathologies, l'importance de certains diag différentiels, et que la hiérarchisation des choses entre elles s'impose d'elle même (par exemple, la neuro par laquelle j'ai commencé en D2, les connaissances d'ORL ou de cardio vasculaire de D3 m'en ont donnée une vision bien plus claire...)
En stage, effectivement, on apprend la médecine pour de vrai de manière plus ou moins agréable et avec des chefs et internes plus ou moins pédagogues selon les services, mais on fait aussi le larbin hospitalier pour une part non négligeable du temps (aller chercher les radios, scanners, IRM partout ds le CHU alors qu'elles remontent dans les services qlqs heures plus tard, négocier des avis avec des chefs pas toujours de bon poil et comme par hasard, c'est toujours l'externe qui s'y colle pour les avis dans les services réputés "peu" accueillants, et bien d'autres réjouissances.
L'ECN:
Je pense que c'est réellement l'examen (ou concours selon les attentes du candidat) le plus bête et aléatoire que j'ai jamais passé de toutes mes études (et j'en ai passé pas mal...), et ce ne sont pas les nombreux PU-PH avec qui j'en ai discuté qui me contrediront, ils sont d'accord! Après, il faut bien sélectionner les 8000 candidats.
Je souhaitais donc faire de l'orthopédie initialement et j'ai bossé depuis la D1 dans l'optique de bien réussir l'ECN, mais au fur et à mesure, j'ai découvert que la chirurgie ne ma plaisait pas tant que ça, mais surtout je me suis pris de véritable passion pour la néphrologie! Passage de l'ECN en 2011, et grosse claque avec un classement vers les 3000, super limite pour accéder à un poste de néphro. pendant tout l'été, j'ai été scotché aux simulations de choix de poste avec des envies de lynchage de pas mal d'étudiants qui: ne simulent rien jusqu'à 1h avant le choix, simulent n'importe quoi, change de souhait chaque matin... et finalement j'ai pris la décision de redoubler. Il s'est avéré plus tard que j'aurai pu avoir mon poste de néphro dans la ville de mon choix si je n'avais pas demandé le redoublement (qui doit être demandé avant la fin des simulations bien sûr!). Donc 2eme D4, année pas cool du tout avec beaucoup beaucoup de travail, mais surtout du bachotage véritable, sans intérêt sur le fond! Et finalement objectif remplie à l'issue de ce 2em ECN, classé environ 700 sur 8000, je peux faire néphro dans toutes les villes qui m’intéressent, OUF!!!

Bilan:
Je ne regrette aucunement mon parcours, j'ai adoré les études en prépa et en école d'ingénieur qui étaient vraiment épanouissantes intellectuellement, mais les boulots auxquels elles menaient ne me correspondaient pas du tout (j'admire pourtant toujours autant le métier d'ingénieur). En médecine, les études sont complètement abêtissantes (à mon avis), mais l'exercice de la médecine me passionne et je me sens à ma place à l'hopital, et mieux encore en néphro smilies
Bien sûr, j'ai 30ans et je commence l'internat, je n'ai pas de grosse voiture, je ne suis pas propriétaire, et je n'ai pas eu beaucoup d'argent à dépenser depuis 5-6ans, mais j'ai découvert ma vocation et je vais pouvoir exercer le métier qui me passionne et dans lequel j'ai l'impression d'être utile, c'est une vrai chance je pense.
Top
PloufPlouf
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 73
Enregistré : 25/11/2011
Posté le 23/09/2012 à 15:29 notnew
Merci à tous pour vos témoignages, je viens de rentrer en D1 (enfin à Rennes on dit M3) et c'est bien motivant de vous lire!
_____
ingénieur agrenoble
dino 3è année Rennes 2012
Top
Do86
Bizute (future carrée)

Messages : 5
Enregistré : 24/04/2012
Posté le 09/10/2012 à 19:04 notnew
SUper témoignade!! merci merci ça aide bcp et rassure d'avoir des retours positifs après les 4 ans menant à l'internat! Toute fraîche L3 (ex-D1) à Marseille cette année je suis super raviede lire ces bonnes nouvelles.
Top
SarahR
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 28/05/2013
Posté le 02/08/2013 à 13:45 notnew
Bonjour,
Merci pour tous vos témoignages!
Je cherche des infos concernant la date limite pour soutenir sa thèse pour pouvoir valider l'équivalence. J'ai obtenu l'équivalence en 3ème année à Toulouse (rentrée le 16 Septembre 2013!), et la rédaction du manuscrit se complique...quel document faut il fournir à la scolarité de médecine et à quel moment? Peut on décaler d'un an l'entrée à la fac? HELP!
Merci d'avance pour vos réponses
Top
Aller en haut • 27 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter