logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Passerelle 2005, 4 ans et un ECN plus tard ! Retour d'expérience....

Aller en bas • 27 réponses • 2 pages • 1 2
Karius
Externoïde

Messages : 45
Enregistré : 05/01/2013
Posté le 02/09/2013 à 14:34 notnew
Bonjour,
Merci pour tous vos témoignages!
Je cherche des infos concernant la date limite pour soutenir sa thèse pour pouvoir valider l'équivalence. J'ai obtenu l'équivalence en 3ème année à Toulouse (rentrée le 16 Septembre 2013!), et la rédaction du manuscrit se complique...quel document faut il fournir à la scolarité de médecine et à quel moment? Peut on décaler d'un an l'entrée à la fac? HELP!
Merci d'avance pour vos réponses

Salut, je ne veux pas te dire de bêtise mais il me semble que tu dois fournir au plus tard le 30 septembre une attestation de réussite de ton doctorat (qui peut être faite par ton directeur de thèse) à la scolarité de la faculté ou tu as été accepté. Normalement, je ne pense pas que tu puisse décaler ta rentré de 1 an (le décret n'en parle pas il me semble). Mais je pense qu'il y a toujours moyen de s'arranger avec la scolarité de la fac ou tu sera. Le mieux est de voir avec eux.
Top
Mdtl
Bizute (future carrée)

Messages : 6
Billets de blog : 1
Enregistré : 26/01/2016
Posté le 22/02/2016 à 00:36 notnew
Bonjour, ça fait pas mal de temps que je n'ai pas poster sur ce forum par manque de temps probablement.
Comme dans le titre de ce post je voudrais revenir sur ces 4 dernières années.

Petit rappel pour ceux qui on la flemme de chercher mes posts : J'ai maintenant 31 ans, marié, 1 fille de 6 ans (bientôt), Pharmacien clinicien hospitalier à Grenoble de formation et j'ai rattaqué médecine via la passerelle (ancienne version ) en 2005 juste après ma thèse. (A noter que ma femme également pharmacien a rattaqué médecine via la passerelle il y a 2 ans).

Bilan de ces 4 années en vrac :
- Aucun regret, je m'éclate toujours en médecine.
- Travailler en parallèle de médecine, c'est possible, j'ai été pharmacien hospitalier à mi-temps jusqu'au 31 septembre 2008 (externat le matin biensur) après j'ai pris 8 mois de dispo pour bosser mon ECN les AM. Ca demande de l'organisation mais c'est faisable mais à ne surtout pas évoquer en commission (travail en parallèle = echec pour le jury donc petit mensonge !!!!!)
- Coté financier, c'est chaud mais ça passe avec 2 demi-salaire de pharmacien et un peu d'aide de la famille par contre c'est sûr que comparer au pote qui on investi dans une officine ou qui son dans l'industrie, je suis loin de rouler en Audi TT mais je m'en "branle" tellemment je m'épanoui dans mon taff.
- Coté famille : certainement le plus délicat à gérer, le stress des exams/de l'ecn (accutisant fortement un egoisme et egocentrisme certain), des gardes, de l'organisation générale, des courses, de ne pas se voir avec sa femme, sa fille (le plus ++++++ important)au bout de 4 ans ça commence à être vraiment (autant pour moi que pour eux)pesant, il faut toujours remettre ces priorités dans l'ordre (famille en 1er bien sûr)
- Coté sport : il est vital de garder une hygiène de vie sinon c'est l'implosion (dans mon cas).

Au total : 4 années d'organisation millimmétrée, un soutien familiale certain, une femme qui a vu mon épanouissement et a également tenté le challenge (encore 2 ans avant l'ecn), une femme et une fille parfaites et compréhensives face mon stress croissant et finalement une bonne place à l'ECN (546) avec du travail et de la chance (facteur non négligeable+++) et probablement une spé med à Grenoble (onco-hémato ? à voir)pour les prochaines années.
Tout ça pour dire simplement : si vous avez des doutes tenter la passerelle, il ne faut jamais regretter (moi je m'éclate) par contre il faut avoir conscience des sacrifices impliqués sur la vie de famille, les amis, les loisirs, la détentes, les finances (surtout qd on a déjà été dans la vie active)...

Bon courage aux futures dinos passerelleurs/euses.

PS : si des dinos de la passerelles 2005 repassent sur le forum, je serai intéressé par vos retours sur ces 4 dernières années...
Top
Mdtl
Bizute (future carrée)

Messages : 6
Billets de blog : 1
Enregistré : 26/01/2016
Posté le 22/02/2016 à 00:38 notnew
Bonjour, après tant d'années je ne sais pas si vous regardez toujours le site je viens d'obtenir un poste d'interne en pharmacie et j'aime cru comprendre que É vous avez combine le poste avec reprise d'étude de medecine. Pouvez vous me dire comment c'est possible. J'aimerais faire la même chose. Merci de votre reponse
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 16/03/2016 à 17:00 notnew

- Coté famille : certainement le plus délicat à gérer, le stress des exams/de l'ecn (accutisant fortement un egoisme et egocentrisme certain), des gardes, de l'organisation générale, des courses, de ne pas se voir avec sa femme, sa fille (le plus ++++++ important)au bout de 4 ans ça commence à être vraiment (autant pour moi que pour eux)pesant, il faut toujours remettre ces priorités dans l'ordre (famille en 1er bien sûr)

Dire qu'un pharmacien qui fait la passerelle vers médecine doit toujours mettre sa famille en 1er dans l'ordre des priorités, c'est quand même hypocrite. Faire la passerelle, c'est une grosse baisse de revenus pendant plusieurs années au départ, et à l'arrivée c'est au mieux des revenus équivalents (car en moyenne les médecins ne gagnent pas mieux leur vie que les pharmaciens). Donc un pharmacien qui fait cette passerelle ne fait pas qu'abandonner son Audi TT (comme certains le sous-entendent) mais fait aussi subir une baisse du confort de vie à sa famille (et notamment ses enfants).

Je ne dis absolument pas que c'est mal, mais il faut être honnête avec soi-même : un pharmacien (ou même un ingénieur) qui reprend une passerelle vers médecine fait passer son désir personnel avant sa famille. C'est un choix respectable, mais il faut l'assumer.

Le problème est différent pour les diplômés de la fac de bio ou autre qui sont au chômage ou avec un petit salaire, là effectivement ça peut être rentable de faire la passerelle.
_____
Pharmacien


Top
Dr Fredo
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 25/01/2011
Posté le 05/05/2016 à 18:43 notnew

- Coté famille : certainement le plus délicat à gérer, le stress des exams/de l'ecn (accutisant fortement un egoisme et egocentrisme certain), des gardes, de l'organisation générale, des courses, de ne pas se voir avec sa femme, sa fille (le plus ++++++ important)au bout de 4 ans ça commence à être vraiment (autant pour moi que pour eux)pesant, il faut toujours remettre ces priorités dans l'ordre (famille en 1er bien sûr)

Dire qu'un pharmacien qui fait la passerelle vers médecine doit toujours mettre sa famille en 1er dans l'ordre des priorités, c'est quand même hypocrite. Faire la passerelle, c'est une grosse baisse de revenus pendant plusieurs années au départ, et à l'arrivée c'est au mieux des revenus équivalents (car en moyenne les médecins ne gagnent pas mieux leur vie que les pharmaciens). Donc un pharmacien qui fait cette passerelle ne fait pas qu'abandonner son Audi TT (comme certains le sous-entendent) mais fait aussi subir une baisse du confort de vie à sa famille (et notamment ses enfants).

Je ne dis absolument pas que c'est mal, mais il faut être honnête avec soi-même : un pharmacien (ou même un ingénieur) qui reprend une passerelle vers médecine fait passer son désir personnel avant sa famille. C'est un choix respectable, mais il faut l'assumer.

Personnellement, pour avoir eu un enfant pendant mes études de médecine (passerelle 2012 de docteur en chirurgie dentaire vers médecine), je comprend très bien ce que dit Alex, la famille reste prioritaire. Après c'est une question d'équilibre. Certes mon salaire est divisé par 2 voire 3 (je poursuis une activité temps partiel), mais ce n'est pas pour autant que ça impacte vraiment le confort de vie des enfants et je suis assez disponible pour eux. Ensuite ça dépend des ressources financières du couple, du salaire de la conjointe, de l'aide des parents et des beaux parents etc mais avant de s'engager pour 8 ans d'études supplémentaires, mieux vaut avoir bien pensé son financement...
Top
rasta
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 30/04/2016
Posté le 05/05/2016 à 22:20 notnew
Pharmaceutic tu sous entends que faire la passerelle c'est être égoïste et en gros de ne pas pouvoir avoir un gros revenu c'est mettre sa famille de côté. As-tu des enfants??? parce que tu sais pour rendre des enfants heureux tu n'es pas obligé de leurs offrir tous les jouets du monde!!!
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 06/05/2016 à 00:22 puis édité 1 fois notnew
Oh non rasta, loin de moi de penser que c'est égoïste de faire la passerelle : c'est pas parce qu'on a des enfants qu'on a pas le droit de se faire plaisir.

*****

Edit de la modération: merci de ne pas juger la vie, les motivations ou les désirs des passerelliens. Ce n'est pas le but de ce forum.
_____
Pharmacien


Top
Aller en haut • 27 réponses • 2 pages • 1 2
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter