logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Passerelle Ingénieur => 3ème année Sage femme

Aller en bas • 7 réponses
Paulinette
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 02/10/2013
Posté le 02/10/2013 à 13:26 notnew
Tags : Ingénieur, Passerelle
Bonjour à tous,

Je suis ingénieur de formation, consultante pour l'industrie pharmaceutique, ai 32 ans et une petite fille.

J'envisage de devenir sage femme en utilisant la passerelle Ingénieur => 3ème année d'étude de SF.

J'aimerais entrer en contact avec des personnes ayant utilisé cette passerelle ainsi que des sages femmes expérimentées ou des étudiant(e)s pour m'aider à valider cette réorientation et la préparer au mieux.

Je me pose en effet pas mal de questions... En particulier les suivantes:
- N'ayant aucune expérience de près ou de loin dans la médecine, est-il réaliste de postuler directement en 3ème année? Quelles autres voies existent? (postuler en 2ème année?)
- Quelles sont les statistiques sur ces admissions?
- Comment valoriser sa candidature au mieux?

Merci d'avance de vos réponses!!

Pauline
Top
tictactoc
Jeune Carabine

Messages : 10
Enregistré : 29/05/2013
Posté le 08/10/2013 à 23:54 notnew
Bonjour Pauline,
le forum qui te concerne est "rentrer en P1", tu y trouveras beaucoup de réponses à tes questions.
Sinon pour te répondre rapidement :

- N'ayant aucune expérience de près ou de loin dans la médecine, est-il réaliste de postuler directement en 3ème année?
un mois après la rentrée je te réponds oui (on verra ce que ça donnera après les partiels), mais ça nécessite pas mal de travail personnel, ceci dit avec ton parcours tu dois en être capable...

Quelles autres voies existent? (postuler en 2ème année?)
Non, le diplôme d'ingénieur n'ouvre que la 3ème année

- Quelles sont les statistiques sur ces admissions?
En 2012 : 7 candidats admis en 3ème année de sage-femme sur 33 candidatures

- Comment valoriser sa candidature au mieux?

Il n'y a pas de recette miracle, réfléchi bien ton projet, travaille et re-travaille ta lettre de motivation, fait des stages, rencontre des professionnels...

Bonne chance dans ton projet !
Top
fsafari
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 18/02/2014
Posté le 18/02/2014 à 15:01 notnew
Bonjour,

Voici le lien vers le nombre de places ouvertes pour la passerelle 2014 en 3ème année :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000...

Moi aussi, je vais déposer une candidature pour la passerelle en 3ème année de SF. J'ai un diplôme d'ingénieur et je suis en cours de préparation de ma lettre de motivation.
Je vais postuler à l'école Saint Antoine à Paris.
Et toi? dans quelle région va tu postuler?

Safari
Top
mimi2255
Jeune Carabine

Messages : 25
Enregistré : 23/08/2017
Posté le 15/05/2018 à 13:40 puis édité 1 fois notnew
Bonjour à tous,
Il me semble que ce forum n'est pas actif depuis assez longtemps mais je tente quand même ma chance !
Je vais rentrer en 5e année d'école d'ingénieur médical à Paris mais je souhaiterai me réorienter après l'obtention de mon diplôme et je voudrai tenter la passerelle vers la 3e année de sage femme. Les forum que je trouve date d'il y a quelques années ce qui me bloque pas mal au niveau des informations. Y a-t-il un forum où je puisse échanger avec celles qui tentent la passerelle cette année ?
Des personnes ayant déjà réussi cette passerelle auraient-elles des conseils quant à la lettre de motivation, l'entretient et la façon d'obtenir un stage afin d'appuyer son dossier ?
Je voudrais aussi prendre rdv avec les directrices des écoles de paris mais je ne sais pas comment m'y prendre et je n'obtiens que peu de réponses par mail ...
Merci d'avance smilies
Top
lonilou
Jeune Carabine

Messages : 10
Enregistré : 16/02/2015
Posté le 22/06/2018 à 21:38 notnew
Bonjour. J'ai fait la passerelle ingénieur => 3ème année d'école de sages-femmes en 2016 et je termine donc ma 4ème année. Tu peux me contacter si tu veux échanger sur le sujet.
Top
lonilou
Jeune Carabine

Messages : 10
Enregistré : 16/02/2015
Posté le 22/06/2018 à 21:38 notnew
Bonjour. J'ai fait la passerelle ingénieur => 3ème année d'école de sages-femmes en 2016 et je termine donc ma 4ème année. Tu peux me contacter si tu veux échanger sur le sujet.
Top
Doromelba
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 07/12/2018
Posté le 07/12/2018 à 15:43 notnew
Bonjour,
ça fait plaisir de vous lire smilies je suis pharmacienne, j'ai 34 ans et je pense depuis un moment à une reconversion pro (après avoir bien exploré différentes facettes du métier de pharmacien, j'ai vraiment envie d'être plus proche du patient, plus proactive) et je pense de plus en plus à une reconversion vers le métier de SF, qui a l'air d'être un métier plutôt reconnu, aux compétences et modalités d'exercices variées et intéressantes... Mais qu'en est-il de la réalité ?

Je me pose tout d'abord pas mal de questions sur la passerelle : est ce que le fait d'intégrer directement en 3ème année n'est pas trop difficile, notamment lors des premiers stages ? Arrive-t-on à rattraper son "retard" d'expériences par rapport aux autres étudiants ?
Vous êtes vous intégré facilement à vos promos ?

Et surtout je me questionne pas mal sur le marché de l'emploi (notamment en libéral) et la réalité des conditions d'exercice après l'obtention du diplôme : quand on regarde par exemple la profession d'IDE qui affiche une réelle souffrance et un manque de reconnaissance flagrant au regard de leur investissement / capacités / travail fourni, qu'en est-il de la profession de SF ? Est-il facile de se voir confier le suivi gynéco des femmes en dehors d'une grossesse ? Arrive-t-on à faire de la prévention notamment en lien avec le tabac et l'alcool ? Se voit-on réellement confier ces responsabilités qui peuvent rendre ce métier hyper intéressant car varié, ou bien tout est verrouillé et réservé aux médecins ? Sentez-vous une reconnaissance de vos compétences ?

Et pour une installation en libéral, que dit le marché ? (même si j'imagine que d'une région à l'autre, campagne vs ville, c'est très variable)...
On ne trouve pas trop de chiffres la dessus, je vais tenter de contacter l'ordre des SF pour avoir plus d'info ; j'ai vu leur rapport qui date de 2014 qui offre des données chiffrées sur la profession, cependant j'ai l'impression qu'il y a eu un boom des diplômés depuis avec peut être plus d'install en libéral ? (quid des postes en hopital vs libéral ? Moins de poste en hopital et donc plus d'install en libéral ces dernières années ??)

Je serais ravie d'accueillir vos témoignages sur vos passerelles / reconversions et pour ceux et celles qui terminent, votre situation à la veille ou au lendemain de l'obtention de votre diplôme.

Merci !

Dorothée
Top
key
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 13/06/2004
Posté le 09/12/2018 à 16:21 puis édité 1 fois notnew
Bonjour,
ça fait plaisir de vous lire smilies je suis pharmacienne, j'ai 34 ans et je pense depuis un moment à une reconversion pro (après avoir bien exploré différentes facettes du métier de pharmacien, j'ai vraiment envie d'être plus proche du patient, plus proactive) et je pense de plus en plus à une reconversion vers le métier de SF, qui a l'air d'être un métier plutôt reconnu, aux compétences et modalités d'exercices variées et intéressantes... Mais qu'en est-il de la réalité ?

Je me pose tout d'abord pas mal de questions sur la passerelle : est ce que le fait d'intégrer directement en 3ème année n'est pas trop difficile, notamment lors des premiers stages ? Arrive-t-on à rattraper son "retard" d'expériences par rapport aux autres étudiants ?
Vous êtes vous intégré facilement à vos promos ?

Et surtout je me questionne pas mal sur le marché de l'emploi (notamment en libéral) et la réalité des conditions d'exercice après l'obtention du diplôme : quand on regarde par exemple la profession d'IDE qui affiche une réelle souffrance et un manque de reconnaissance flagrant au regard de leur investissement / capacités / travail fourni, qu'en est-il de la profession de SF ? Est-il facile de se voir confier le suivi gynéco des femmes en dehors d'une grossesse ? Arrive-t-on à faire de la prévention notamment en lien avec le tabac et l'alcool ? Se voit-on réellement confier ces responsabilités qui peuvent rendre ce métier hyper intéressant car varié, ou bien tout est verrouillé et réservé aux médecins ? Sentez-vous une reconnaissance de vos compétences ?

Et pour une installation en libéral, que dit le marché ? (même si j'imagine que d'une région à l'autre, campagne vs ville, c'est très variable)...
On ne trouve pas trop de chiffres la dessus, je vais tenter de contacter l'ordre des SF pour avoir plus d'info ; j'ai vu leur rapport qui date de 2014 qui offre des données chiffrées sur la profession, cependant j'ai l'impression qu'il y a eu un boom des diplômés depuis avec peut être plus d'install en libéral ? (quid des postes en hopital vs libéral ? Moins de poste en hopital et donc plus d'install en libéral ces dernières années ??)

Je serais ravie d'accueillir vos témoignages sur vos passerelles / reconversions et pour ceux et celles qui terminent, votre situation à la veille ou au lendemain de l'obtention de votre diplôme.

Merci !

Dorothée

Salut,

Le marché du travail est actuellement assez tendu depuis quelques temps. Le conseil de l’ordre avait reconnu qu’il y avait presque trop de SF en activité et en formation (et concurrence européenne).
De plus les maternités ont tendance à fermer, à se regrouper.
Pour les maternités qui tournent bien, elles limitent quand même le nombre de postes au minimun et remplacent parfois les sf par des ide.
Donc pas évident de trouver un poste et de signer un cdi.
Pour le libérale il y a du travail (ca dépend des villes) mais contrairement au ide ou médecins, les sf ne peuvent pas voir 30 patientes par jours. Si tu veux faire des consultations correctes il faut prendre du temps, la grossesse n’est pas une maladie donc si tu veux te tourner vers un accompagnement de la grossesse, du couple, suivi ect...tu peux pas être trop expeditif et si tu fais du suivi à domicile (monitoring/rcf) ca demande aussi du temps (minimun 45 min).
En gros on ne devient pas riche, on gagne juste sa vie.

Pour le suivi gynéco c’est faisable mais le message n’est pas encore passé dans la population générale donc les femmes ne consultent pas spontanement un SF pour un suivi.
Il faut aussi avoir bien été formé en gynécologie pour etre à l’aise, c’est un suivi qui peut compléter celui d’un gynécologue mais ne peut pas remplacer un gynécologue (c’est deux metiers différents).

Et je ne pense pas qu’il y aura de prochaine revalorisation de consultation, elle est deja proche de celle des medecins (qui font entre 9 et 11 ans d’études) donc faudrait revoir tout le système.

@++
Top
Aller en haut • 7 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Anne-Marie Curat, présidente de l’Ordre des sages-femmes : « Les sages-femmes sont encore trop invisibles ! » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter