logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Témoignages passerelle D1 admis 2015

Aller en bas • 15 réponses
Madame Pops
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 184
Enregistré : 09/06/2014
Posté le 25/06/2015 à 13:40 notnew
Tags : Passerelle D1
Ce post est exclusivement réservé aux témoignages des admis.
Toute question doit se faire par U2U aux personnes concernées.
Tout post en dehors des témoignages sera supprimé sans préavis.

Merci !



1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
_____
Ancienne sage-femme
Passerelle 2015 ❤
6ème année de médecine
Top
Madame Pops
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 184
Enregistré : 09/06/2014
Posté le 25/06/2015 à 14:23 puis édité 1 fois notnew
Bon ben allez, j'inaugure ce post! Ce forum a fortement contribué à ma réussite à la passerelle, c'est donc un juste retour des choses de témoigner!

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Je m'appelle Morgane, 30 ans, je suis sage-femme diplômée de l'école de Bourg-en-Bresse en 2009, 2 P1 à mon actif et un Diplôme Universitaire en Hypnose médicale.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

J'ai raté médecine à quelques places, sage-femme était une option que j'envisageais car profession médicale, responsabilités et une certaine autonomie.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

A la base j'étais entrée en P1 pour faire médecine générale. Une fois en école de sage-femme, j'avais quelque peu oublié ce projet car le métier de sage-femme me plaisait. Une fois diplômée, j'ai fait le choix de fonder ma famille (mariée, 2 enfants). Et puis maintenant qu'ils sont plus grands, j'avais envie d'aller plus loin dans ma pratique, d'élargir mes compétences et surtout renouer avec mon projet initial qu'était la médecine gé. A vrai dire, je n'avais pas grand espoir d'être prise, j'ai donc postulé pour les passerelles P2 et D1, pensant être prise en P2, et finalement, je le suis en D1! Cool!

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

En tant que sage-femme, j'ai fait une multitude de stages pendant mes études. J'avoue les avoir mis en avant dans mon CV même s'ils ne duraient que 3 semaines (SMUR, neurochirurgie pédiatrique, chir uro, bloc opératoire...). En plus de cela, j'ai exercé 6 ans en maternité de niveau 3 donc j'ai eu à prendre en charge pas mal de patho...
Pas de stage chez le praticien, mais de longues discussions avec mon généraliste concernant ce projet.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

La médecine est une suite de ma profession. Je me suis jusque là beaucoup occupée de la physiologie, maintenant, à moi la pathologie! smilies
Je n'avais aucune obligation vis-à-vis de mon école, j'ai même eu besoin de contacter mon ancienne directrice d'école pour avoir une attestation, je lui ai fait part de mon projet, elle ne m'en a pas dissuadé.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?

Sur le fond, facile...un simple CV et lettre de motivation... mais sur la forme...
Personnellement j'ai mis énormément de temps à écrire ma lettre : je la préparais depuis environ un an. Autant vous dire qu'entre la première version et la dernière, tout avais changé. Elle a vraiment évolué au fil du temps et à la fin, elle ressemblait vraiment à ce que je voulais qu'elle soit. Chaque mot pesé, chaque point fort de ma candidature mis en avant. Je n'avais pas un profil qui sort du lot mais j'ai fait en sorte que mes expériences personnelles et professionnelles soient une sorte de gage de réussite. J'ai fourni évidemment la même lettre de motivation pour la passerelle P2 et D1. J'ai donc été admissible aux 2.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Jury de Lyon. J'arrive comme prévu une bonne demie-heure avant mon horaire de passage. L'attente était dans une grande salle où nous étions plusieurs à attendre. Ensuite, une secrétaire nous emmène nous asseoir sur une chaise juste devant la salle en attendant que le candidat d'avant finisse.
Quand la porte s'ouvre, j'ai l'impression que mon coeur va ressortir de ma cage thoracique. On m'invite à m'asseoir et on me dit texto "Asseyez-vous, vous avez 4 minutes, top chrono!" et là ils déclenchent évidemment le chrono. Pendant que je parlais, l'un d'eux s'est levé, promené dans la salle, regardé par la fenêtre. J'ai essayé de regarder tout le monde.
Je m'étais fait un plan qui reprenait grossièrement ma lettre de motivation, avec des mots clés à "caser". J'étais très satisfaite de moi car aucune hésitation, aucun bafouillage alors que lors de mes "répétitions" c'était sans arrêt!
Ensuite les questions :

-Donnez-nous votre avis sur le projet de loi sur la fin de vie. (là j'avoue j'ai buggé! Au final, je n'avais pas l'impression qu'ils attendaient une réponse...)

-Où avez-vous fait vos études secondaires? (Chalon sur Saône)

-Mais Chalon sur Saône, ça ne dépend pas plutôt de la faculté de Dijon? (WTF? j'ai eu mon bac en 2003, y a prescription nan? Evidemment je n'ai pas dis ça, mais j'avoue ne pas avoir compris l’intérêt de ces questions!)

-Quelle est la profession de votre mari?
-Quelles sont vos applications actuelles de l'hypnose?
-Si je veux arrêter de fumer et que je vous demande de m'hypnotiser, qu'allez-vous me dire? (je donne quelques techniques) et il me répond : "Et ben, j'ai toujours envie de fumer, ça marche pas vot' truc!" J'avoue j'ai éclaté de rire et j'ai répondu qu'on avait loupé l'étape de l'induction...
-Quels sont vos loisirs?
-Avez -vous conscience que vous allez passer moins de temps avec vos enfants?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?


Je suis comme une dingue! Juste quelques "formalités" à régler avant la rentrée (genre déménager, changer mon fils d'école, trouver une nounou pour ma fille, boucler mon mémoire d'hypnose...c'est déjà pas mal hein!)

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Absolument pas l'intention d'arrêter! Je suis en médecine, j'y reste!!!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

J'y ai fait ma P1, la faculté est en pleine évolution, s'agrandit, et puis Lyon Sud, c'est la campagne smilies Et VIVE L'AMEUSO!!!smilies

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Je pense que mon diplôme de sage-femme me confère des bases assez solides. Je vais juste faire une remise à jour en anat-physio et m'acheter un bouquin de sémio.
C'est bientot mon anniv, je vais me faire offrir mon premier stétho!! smilies

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Economies personnelles et demande de CESP. Par ailleurs, mes parents m'ont dit qu'ils seraient là en cas de besoin. Éventuellement quelques gardes en intérim en tant que sage-femme.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

J'ai le meilleur mari du monde! Il me soutien depuis le début et est clairement conscient des "sacrifices" que l'on devra faire pendant ces années, mais il me suit! Mes enfants sont scolarisés donc ca devrait être gérable. Je compte bosser à fond la semaine pour passer du temps avec mes enfants durant le week-end.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

J'ai toujours voulu faire de la médecine Gé et notamment à la campagne, je pense que c'est à ma portée smilies

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Finir mon mémoire, et réviser un peu.

Un merci particulier à ReNaissance pour tous ses précieux conseils aussi bien pour l'écrit que l'oral! J'espère que l'an prochain ce sera ton tour de ressentir cette joie immense de l'admission!!!
_____
Ancienne sage-femme
Passerelle 2015 ❤
6ème année de médecine
Top
jessyfo
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 02/03/2015
Posté le 25/06/2015 à 15:22 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ? J'ai 21 ans, je suis en stage de fin d'étude pour valider mon diplôme d'ingénieur chimie/biochimie + Master 2 recherche Biomédicale et je rentrerai en 3ème année de médecine à Lyon Est en septembre 2015!

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ? J'ai eu mon bac assez jeune et je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire, médecine me plaisait mais le système FAC me faisait peur et je ne voulais pas non plus partir dans quelque chose de trop spécialisé sachant que je n'étais pas sûre de moi!

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ? J'ai très rapidement remarqué que le cursus que j'avais fait n'était pas celui qui me plaisait le plus, j'ai plein d'amis qui sont partis en médecine et plus je les écoutais parler, plus je regrettais de ne pas avoir fait médecine. Quand j'ai entendu parler de la passerelle je n'ai pas hésité 1 seconde!

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ? Oui j'ai fait un premier stage en milieu hospitalier (dans la labo d'analyse de l'hôpital) et à ce moment là je ne savais pas encore pour la passerelle, mais tous les jours je me disais que je voulais à tous prix être à la place des médecins! Et en ce moment mon stage est à moitié clinique, je suis une fois par semaine en consultations ophtalmologiques à l'hôpital et ça ne fait que renforcer ma motivation pour faire médecine.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ? L'école que je fais est une école de chimie qui propose le cursus Chimie Biologie Santé et je fais en plus un master 2 de recherche Biomédicale donc les 2 se rapprochent énormément du milieu médical. Aucunes obligations, j'attends juste d'avoir officiellement mon Diplôme et terminer mon stage. Mon école n'a pas du tout essayé de me dissuader, au contraire la personne avec qui j'en ai discuté m'a vraiment poussée à faire ce qui me plait.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?
Je dirai surtout stressant! Beaucoup de travail sur la lettre de motivation et le CV, pour l'entretien je me suis préparée comme j'ai pu avec les différents échos que j'avais pu avoir. Je ne dirais pas que c'est compliqué mais on se met facilement le stress vu le nombre de place limitée. Et l'attente des résultats est longue!

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ? Alors Jury à Lyon Est, convoquée à 11h passée à 11h10 donc pas trop d'attente! On nous demande de venir 30 min à l'avance ce qui est plutôt sympa car cela permet d'avoir des infos sur l'entretien le nombre de personne les résultats etc... On nous avait informé que l'entretien durait 8 min 4min de présentation + 4 min de question, et le timing est respecté à la seconde près! Jury assez impressionnant au départ mais l'atmosphère s'est vite détendue (enfin c'est l'impression que j'ai eue). J'ai eu des questions assez classiques, spécialité, quel genre de médecine je pense être, qualité d'un bon médecins, et des questions sur mon parcours. A la sortie, gros doute car 2 membres du jury m'ont dit que j'étais vraiment jeune et que je pourrais très bien allée en P1...

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?
Super excitée et motivée!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ? J'irai au bout quoiqu'il en coûte! C'est vraiment le métier que je veux faire, je ne me vois pas faire autre chose.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ? Je suis lyonnaise, mes amis et ma famille sont à Lyon. Je n'y étais plus depuis 3 ans et j'avais vraiment envie de revenir.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ? J'ai commencé à bosser des cours de P1 et P2 que des amis m'ont passé. J'ai peur d'être un peu perdue au début mais je me dis que si d'autres ont réussi, pourquoi pas moi!

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ? Aide familiale

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ? Pour l'instant la question ne se pose pas, je ne suis pas mariée, pas d'enfants!

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu? J'espère faire de la chirurgie. Après j'attends de voir les différents stages pour être sûre de mon choix mais il y a plusieurs domaines qui m'interessent donc je pense que je trouverai toujours quelque chose qui me palit!

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ? Finir mon stage de fin d'étude pour valider mon diplôme et ne pas avoir fait tout ça pour rien!smilies
Top
Stabillo
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 30/11/2012
Posté le 26/06/2015 à 09:31 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Sabillo 24 ans Pharmacien + Master de recherche en infectio

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

Le Pharmacie offre de nombreuses débouchés avec l'internat et l'industrie.
Pas de médecins dans la famille, mais des pharmaciens

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Arriver dans le diagnostic de la pathologie au plus proche du patient

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Mes stages de 5ème année à l’hôpital: la révélation

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?


Comme une continuité. Mais avec une dose de travail plus importante smilies

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?

Simple formalité. Cependant la lettre de motivation est assez longue à faire je trouve.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Nancy, fin de matinée.
Une attente pas très sereine dans une salle d'attente aménagé pour l'occasion.
Passage presque à l'heure.
J'ai fais mon speech appris par coeur en 3min 30.
Puis les questions:
Sujet de ma thèse?
Enfait j'ai pas compris vos motivations...?
Pourquoi pas l'internat?
Les matières de P2 médecine?
Si j'ai fait des p1 médecine? (négatif)
Quel spé?
Si je me vois continuer mes études?


Je pensais que j'allais avoir juste 2 questions, que nenni.
Quand je suis sorti j'en menais pas large...


8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?

Yeah baby ! je suis chaud!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

J'y suis, j'y reste. je finirai!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Faculté de ma Pharmacie

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Rattrapages de la 2ème année tout cet été.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Papa et maman + économies

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

J'ai pas de vie privée...! smilies

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Aucune idée de spé. Ophtalmo ou anest peut-être. On verra surtout suivant l'internat smilies

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Dodo et réviser l'anat
_____
Pharmacien 24 ans/ ADMIS Nancy D1
Top
SC
Désagrégé de médecine

Messages : 268
Enregistré : 21/10/2014
Posté le 26/06/2015 à 20:01 puis édité 1 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

25 ans prépa BCPST, ENS à ulm, neurosciences jusqu'à là les choses était assez claires. Ensuite problèmes de santé, une première candidature mal préparée pour la passerelle qui a échoué. J'ai préféré mettre toutes les chances de mon coté pour candidater de nouveau, je me suis donc inscrit en P1 à Grenoble. J'ai été admis en P2 par le concours, et quelques jours plus tard j'ai passé l'oral de passerelle qui m'a permis de rentrer directement en D1, du coup pari réussi!

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?
Principalement intérêt scientifique, aussi j'ai deux parents médecins et lorsque j'avais 18 ans je n'ai même pas envisagé faire le même métier qu'eux.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?
Trop compliqué à expliquer en quelques lignes! Je ne pense pas avoir a convaincre les gens pouvant lire ce message que la médecine, malgré ses difficultés et ses défauts, peut être un très beau métier smilies

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
Non, par contre discussions sur le monde médical avec ma famille, d'autres médecins, et en particulier avec une amie en 5ème année avec qui j'ai beaucoup échangé sur ce projet. Je conseillerai cependant très fortement à toute personne voulant passer cette passerelle de se débrouiller pour avoir une expérience en milieu hospitalier, je pense que c'est un énorme atout pour le jury.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?
J'ai pris des détours mais il y a une certaine logique de passer de la biologie à la médecine. Je n'ai qu'une seule obligation vis à vis de mon école: je n'ai pas le droit de travailler dans le privé à cause de mon engagement décennal, mais tant que je fais des études il n'y a pas de problèmes et d'ici à ce que je finisse médecine mon engagement sera terminé.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?

J'avais un parcours un peu particulier avec un "trou" qui était un peu délicat à expliquer dans une lettre de motivation et un CV (hésitation entre le fait de ne pas étaler son dossier médical et en même temps nécessité d'expliquer au jury).
J'avais par contre l'avantage d'avoir mon classement au premier semestre de P1 (18eme) ce qui a mon avis m'a beaucoup facilité la tâche.
Pour l'oral j'y suis allé très mal préparé, c'est clairement le fait d'être pris au concours qui m'a permis d'avoir la passerelle.
C'est une formalité dans le sens qu'il n'y a pas grand chose à faire ou à préparer, mais c'est très stressant.



7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
Jury à lyon, je suis arrivé très en avance, heureusement j'ai pu discuter avec d'autres passerelliens ce qui a permis de faire passer le temps. Premier contact un tout petit peu revêche du président du jury, je fais mon speech tant bien que mal. Les questions sont restées assez standard: financement, précisions sur mon parcours, dans quel domaine de la médecine je veux travailler plus tard, mon avis sur la P1 à grenoble et le système du DVD. Le doyen m'a dit que j'étais le seul ce jour là a avoir validé ma P1 et que je pouvais déstresser.
Au bout du compte je pense qu'ils m'ont pris sur la passerelle parce que ça libérait une place pour un P1, je ne pense pas avoir été très convaincant et ça a confirmé ma théorie que le jury avait envie de libérer une place!


8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?
Un peu d'appréhension, mais surtout la volonté d'être aussi ouvert que possible, de profiter de toutes les expériences qu'offrent ces études de médecine. Aussi m'organiser au maximum pour me ménager des moments "en dehors" de la médecine, ce qui me semble nécessaire pour ne pas saturer. Ça demande des efforts mais j'ai des exemples qui montrent que c'est possible, jusqu'à la 6ème année en tous cas.


9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
Absolument pas, tout peut s'arrêter mais je pense que personne ne s'engage dans cette passerelle en touriste, c'est un engagement important et je ne m'imagine pas revenir dessus.
10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
C'était assez simple: Reims, mon académie d'origine: je n'y avais plus vraiment d'attaches mis à part ma famille. Paris, j'en avais marre du mode de vie parisien et je ne m'imaginais pas faire encore 10 ans la bas. Grenoble, j'y ai des attaches familiales, amicales, je fais de la montagne, et le système de DVD me convenait très bien pour la P1. La fac me semblait assez dynamique au point de vue scientifique aussi.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
La P1 je l'ai faite donc pas d'inquiétude à ce niveau là. Honnêtement pas grand chose qui me sera utile là dedans mais ça m'a permis de me remettre dans le bain. Je vais essayer de rattraper un peu la semio cet été, normalement je devrai être dans un groupe de TP d'anat l'année prochaine et le reste je le ferai au fur et à mesure des besoins.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
J'ai quelques économies grâce à mon salaire de normalien, mais je vais dépendre en grande partie de l'aide de mes parents, heureusement je n'ai pas de trop gros besoins.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
Pas d'enfants, pas de projet à court/moyen terme smilies.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Trop tôt pour dire, ça dépendra des stages, des rencontres! Je n'exclue pas des spés comme la psychiatrie ou la médecine G pour l'instant, donc je ne me met pas trop de pression pour l'ECN.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Un peu de vacances, et essayer de rattraper la semio de P2.

J'essayerai de compléter un peu mon témoignage plus tard, n'hésitez pas à m'envoyer un message sur vous avez des questions ou si vous avez un projet similaire.
Top
Fils du vent
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 28/08/2014
Posté le 29/06/2015 à 12:13 notnew
Bonjour, vu que j'ai beaucoup "utilisé" Remède pour préparer ma candidature ( et beaucoup rêvé d'écrire dans cette section), je me lance en retour !
J'ai 34 ans et suis admis en D1 d'odontologie à Lyon. J'en reviens toujours pas !

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
Je suis ingénieur biomédical (UTC) et je suis passé ensuite par la case Recherche : M2R Neurosciences puis doctorat Neurosciences appliquées en convention CIFRE (à cheval entre l'industrie et l'université). Ensuite j'ai bossé dans une startup biomédicale et il était de plus en plus clair que je ne m'épanouirais jamais dans l'industrie, il me manquait vraiment quelque chose d'essentiel : j'avais besoin de me sentir plus directement utile et de travailler plus en contact avec des humains et moins avec mon PC.
Autre fait important pour moi : depuis que j'ai soutenu ma thèse j'ai passé plus de temps à chercher du boulot qu'à bosser, et je trouve que je compte n'y est pas. Donc quitte à galérer autant galérer pour un truc réellement motivant!

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?
A l'époque de la terminale j'ai longuement hésité entre prépa et PCEM. Le numerus clausus était si faible à la fin des années 90 (ouah l'ancien) que je me suis dégonflé. J'ai toujours plus ou moins regretté par la suite même si je faisais des choses intéressantes.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?
Mes études techniques puis scientifiques m'ont passionné et j'étais très content de m'être maintenu dans un domaine proche du monde médical. Mais par contre j'ai été très déçu par mes deux expériences en entreprise.
J'ai été licencié pour motif économique, ai lancé tout de suite un bilan de compétences pour faire le point avec dans l'idée de faire autre chose. Je ne me suis pas tout de suite autorisé à envisager la passerelle : trop peu de chances de succès et surtout trop long et logistiquement compliqué (je suis en couple avec deux jeunes enfants) et puis bon abandonner un profil construit en presque 10 ans d'études ça a un petit côté gâchis... Mais plus je réfléchissais plus je me disais que n'importe quelle autre reconversion mènerait (à nouveau !) à des demies satisfactions. Donc on peut dire que j'ai osé me lancer après mûre réflexion !

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
J'avais vu pas mal de choses pendant me formation d'ingé biomédical puis ensuite j'ai participé à plusieurs projets de recherche clinique assez différents. Par contre rien en dentaire.
J'ai fait plusieurs stages en cabinets d'omnipratique, en cabinet spécialisé en implantologie et dans le service d'odonto de l'hôpital près de chez moi. C'est important pour le poids du dossier de candidature mais surtout pour savoir si on s'imagine à la place du praticien qu'on observe. Dans mon cas c'était très clair : j'ai adoré tout ce que j'ai vu !

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?
J'ai toujours été proche du monde médical, là je vais passer du côté concepteur du matos au côté utilisateur ! (c'est aussi le côté où se trouve le patient)
Je ne dois rien à mes anciennes écoles et facs. Elles ne seront probablement jamais au courant.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?
Comme je disais plus haut il y a eu déjà un long cheminement pour que je m'autorise à l'envisager sérieusement. A partir de là je n'ai vécu que pour ça pendant un an ! En soi écrire une lettre de motivation et préparer un oral c'est ce que fait n'importe quel chercheur d'emploi toutes les semaines, mais là c'est très très différent !
Vu comment l'opacité des critères d'évaluation des candidats il me semble vraiment important de travailler son dossier en profondeur de façon à ce qu'il se dégage une vraie impression de maturité et de solidité. Et ça ça s'obtient en étant vraiment impliqué : en prenant un max d'infos non seulement sur la passerelle mais surtout sur le métier, ses modes d'exercice, en bâtissant un plan de financement solide etc. C'est très long !
Mais ça permet aussi d'être sûr de ne pas confondre rêve de médecine/dentaire/maïeutique/pharma avec vrai projet professionnel.

Ma lettre j'ai mis longtemps à l'écrire, j'en ai fait un truc vraiment personnel mais aussi le plus crédible possible (pas facile de parler avec ses tripes tout en montrant qu'on est carré, le tout en une page !)
Je crois que le moment de déposer le dossier a été l'un des plus stressants. Tout cet enjeu dans une seule page c'est limite indécent ! D'ailleurs je conseille le recommandé avec AR : j'avais été déposer mon dossier en main propre et la dame a refusé de me faire un reçu donc aucun intérêt, j'ai stressé comme un âne en attendant l'accusé de réception officiel (postérieur à la date limite de dépôt des dossiers = aucune marge de manœuvre si ton dossier a été perdu dans les tuyaux)
Du coup l'attente des résultats d'admissibilité a été relativement sereine, sauf la toute fin évidemment.
La préparation de l'oral : j'ai eu du mal à faire autre chose qu'un truc tout terne tout plat donc j'ai demandé à des voisins de confiance et qui ne connaissaient pas mon projet de venir assister à une simulation d'oral (suivi d'un apéro) chez moi pour me forcer à terminer un truc potable et à bien l'apprendre. Ça m'a permis de me mettre un coup de pression réelle mais sans les enjeux. Comme quand on se met un peu d'eau froide sur la nuque avant de sauter dans l'eau !

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
L'oral, donc. Ça faisait longtemps que je n'avais pas parlé en public donc je redoutais beaucoup, d'autant que le rapport enjeu / temps de parole est énorme.
Ça s'est passé à la fac de médecine de Lyon Est mais à cause de travaux c'était pas dans la salle solennelle.
Arrivé 1/2 h en avance comme prévu on signe la présence puis on attend dans une salle avec les autres. Ceux qui préfèrent papoter papotent, ceux qui préfèrent rester dans leur bulle essayent de ne pas écouter. Il y a eu du retard donc j'ai mariné un bon moment et ça a été difficile de contrôler les bouffées de stress.
Par contre quand c'est parti c'est parti ! Les 8 minutes passent dans un souffle. Dès qu'on a fini la présentation le président du jury pose la première question puis donne la parole aux autres membres dès que ma phrase est (presque) terminé. C'est très soutenu ! On n'a pas le temps de développer, tout va très vite.
Niveau atmosphère je ne dirais pas qu'ils cherchent à nous mettre à l'aise mais je n'ai pas senti d'envie de me coincer non plus. Ambiance neutre et pressée je dirais.
Les questions : je n'ai pas eu de question de l'espace qui font la réputation de Lyon. J'étais presque déçu : du coup j'ai eu que des questions "sérieuses" (financement évidemment, comment combler mes lacunes, etc) et pour préciser certains points de mon discours. Des fois la question était toute bête, si bien que je me suis demandé après coup si je n'étais pas passé à côté de son vrai sens ! En tout cas ça va très vite, mon cerveau n'était pas vraiment opérationnel donc mes réponses étaient assez basiques.
Je n'ai pas du tout eu l'impression que tout était joué d'avance. En fait ça allait trop vite pour avoir une impression quelconque...

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?

Super content et ultra motivé !
Il y a aussi pas mal de logistique à gérer (appart, stage infirmier...)

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
Pas moyen d'abandonner. Juste pas moyen.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
Proximité géographique (100 km). Plus loin ça ne serait pas gérable pour nous.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
Je vais chercher quelques bouquins et essayer de récupérer des cours de P2. Dans le deux cas je suis ouvert à vos suggestions ! J'aimerais bien savoir ce qu'il est important de connaître à l'entrée en D1 pour ne pas trop souffrir. C'est vrai qu'à mon âge canonique je me demande si je serai encore capable de remettre mon cerveau en marche, d'autant plus que je n'ai jamais eu à apprendre quoi que ce soit par cœur dans mon ancienne vie.
Mais d'autres s'en sont honorablement sortis précédemment, pourquoi pas moi ?

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
Économies et CESP. J'ai entamé un chantier d'aménagement de ma grange pour en faire un appart à louer mais il faut se faire une raison : ça ne sera pas prêt avant 2056. Donc on va faire feu de tout bois ! Et je sais que ma famille me soutient mais je préfèrerais qu'on s'en sorte comme des grands.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
Avec deux enfants (3 ans et 18 mois) c'est clairement un élément central de la préparation !
On a fait un budget qui intègre le passage à temps partiel de ma compagne en se disant qu'il ne suffisait pas que ça passe financièrement, il faut aussi que la famille tienne le coup car je ne serai pas beaucoup là pour prendre ma part de corvées. Donc on a considéré le projet viable seulement si les finances étaient suffisantes avec ce temps partiel. Il faut dire que j'ai une compagne formidable qui est presque autant à fond dans le projet que moi.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Pas trop pertinent pour dentaire...l'internat est facultatif et il concerne peu de monde donc on verra plus tard. L'objectif sera surtout d'avoir mes exams !

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Avancer mon chantier autant que possible pour le mettre en sommeil dans un état correct, préparer la rentrée au niveau logistique et lacunes, et ce serait pas mal de pouvoir souffler un petit peu en famille avant le grand saut !
Top
Babinski
Bizut (futur carré)

Messages : 8
Enregistré : 27/06/2015
Posté le 29/06/2015 à 12:54 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

J'ai 40 ans, j'ai un Doctorat en Droit. J'ai exercé des fonctions d'enseignement et de formation à la Faculté de Droit ainsi qu'à la Faculté de Médecine. J'ai par ailleurs exercé la profession d'Avocat un peu plus d'une dizaine d'années.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

Je pense par totale méconnaissance à l'époque de ce qu'étaient les études de médecine mais aussi très certainement par opposition à mes Parents qui voulaient absolument que je fasse médecine après mon bac série C (équivalent Bac S Math-Physique aujourd'hui).... et pourtant ils avaient raison! Je crois qu'ils me connaissaient bien mieux que moi-même à cette époque...

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

J'ai découvert la Médecine et le monde médical plus généralement au cours de mes recherches de Doctorat, de mes interventions à la Faculté de Médecine ou encore dans le cadre même de ma profession d'Avocat (Défense des professionnels de santé...)
Je me suis pris de passion pour cette discipline. J'assistais autant que possible à des formations, des conférences, des congrès ce qui m'a permis de beaucoup échanger avec les médecins, et de mieux appréhender leur profession et leur univers. Lorsque cette curiosité grandissante n'a plus suffit, et j'ai fait le projet de reprendre mes études, mais de Médecine cette fois.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

J'ai effectué pas mal de stages au cours de mon année de préparation à la passerelle, à des postes et au sein de service variés, afin d'appréhender au mieux la prise en charge du patient et la réalité de l'exercice de la médecine.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Elles s'inscrivent dans une suite logique de ce projet que je prépare depuis des années. Aujourd'hui j'ai démissionné du Barreau et je suis libre comme l'air!
Mon entourage professionnel n'a jamais vraiment compris la force et les motivations qui sous-tendent mon projet. Mes amis et mes proches oui, toujours...

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?

Le parcours administrativement parlant est très simple, un dossier à constituer voila tout. Mais je crois que je n'ai jamais mis autant de temps pour écrire une lettre de motivation. C'est une pièce essentielle du dossier. Il faut y exprimer sa motivation, sa détermination de manière concise et sans tomber dans le piège, à mon sens, de l'exaltation!

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

L'oral se tenait dans la grande salle des actes de la Faculté de Pharmacie de Nancy qui avait en charge l'organisation de la passerelle cette année là. 12 membres du jury en U face à soi... Assez impressionnant il est vrai même si l'atmosphère y était plutôt bienveillante. Il faut dire que la commission avait sélectionné un nombre d'admissibles déjà inférieur au numerus clausus, mais la pression de l'enjeu était bien là quand même!
Un jury très attentif à la présentation puis des questions classiques:
- Pourquoi avoir choisi cette Fac?
- Comment comptez-vous rattraper votre retard?
- Comment envisagez-vous d'allier votre expérience professionnelle passée à votre nouveau cursus?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?

Je suis hyper heureux, on pourrait même dire excité comme une puce! Ca faisait longtemps smilies

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Certainement pas! Cela fait des années que je prépare et attends ce moment là... Je ne lâcherai pas mon rêve une fois enfin devenu réalité!!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Essentiellement pour des raisons de planification budgétaire de mes études... J'avais la possibilité d'être logé gratuitement. Un point considérable quand il faut s'assumer seul avec ses économies durant les années à venir.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Je suis confiant... J'avais commencé à revoir mes bases scientifiques. Je me suis fait envoyer la totalité des cours de P2 via la Corpo, hyper sympa. L'été sera studieux!

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Cela faisait des années que j'économisais pour préparer ce projet! En cas de coup dur, je sais que je peux compter sur les proches.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Il faut en parler et s'assurer le soutien de ses proches... J'ai cette chance.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Pour l'heure je me laisse le temps de la découverte. Ce qui est sûr, c'est que je n'aurai pas fait tout ça pour choisir une spécialité par dépit... je repasserai l'ECN!

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

La fête, me reposer, profiter de ce moment d'état de grâce... et réviser!smiliessmiliessmiliessmilies
Top
Nguyen88
Jeune Carabin

Messages : 27
Enregistré : 15/06/2015

certification
Vie réelle
Nguyen Diep - 32 ans
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Interne en méd. interne
Fac : ROUEN
Posté le 29/06/2015 à 13:40 puis édité 1 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
Nguyen88, 27 ans, ingénieur de l'INSA Rouen en spécialité Génie Mathématique, j'ai travaillé pendant 3 ans dans le domaine de l'informatique avant d'annoncer à mon employeur mon départ pour la médecine (nous avons signé une rupture conventionnelle). Une première passerelle en 2014 : admissible mais échec après l'entretien. Une année de PACES à Lyon Sud en 2014-2015 : échec à 12 places près (!!!) mais en même temps 2e tentative pour la passerelle de D1 et là c'est la réussite smilies

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?
Comme beaucoup ici je pense... manque d'une vocation à l'adolescence, manque d'ambition, de maturité, et surtout de connaissance de soi. J'aimais les sciences (plutôt celles dites "dures", à l'époque), et clairement l'idée des concours m'effrayait un peu, alors une école d'ingé post-bac en 5 ans ressemblait au compromis idéal.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?
J'ai toujours envisagé d'avoir un métier plutôt philanthrope, quelque chose d'utilité publique. Je pensais qu'ingénieur serait suffisamment "général" pour pouvoir embrasser n'importe quelle carrière qui me convienne. Et plus j'avançais, plus je faisais des stages, plus je me rendais compte que passer mes journées devant un ordinateur m'ennuyait au plus haut point. En parallèle de mes études, j'ai rencontré celle qui allait devenir mon épouse, et qui était alors en médecine, et sa passion a fait tache d'huile... ça m'a directement passionné, je me suis documenté dans tous les sens, j'ai lu des tonnes de blogs médicaux de tous bords, j'essayais de retenir tout ce que ma compagne me disait, j'ai appris à suivre ses conversations "techniques" avec ses pairs sans avoir besoin de dictionnaire médical. J'ai travaillé en tant qu'ingénieur pendant 3 ans, car il faut bien manger, et ça m'a permis de me convaincre que je devais quitter cette voie pour emprunter celle du médical...

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
J'ai fini mes études par un stage de recherche biomédicale dans l'imagerie pulmonaire, une collaboration entre un labo et le CHU de Rouen. Mais ce ne fut pas assez, j'étais intéressé plus par l'aspect médical que par mes lignes de code dans des logiciels de stat ou de traitement d'image.
Mais je n'ai pas eu d'expérience de contact direct avec des patients ou quoi ; c'était vraiment un job d'ingénieur.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?
Aucune intégration à mon cursus précédent... j'avais fini et j'étais libre.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?
La constitution du dossier est une simple formalité, mais alors la lettre de motivation, c'est LA grande question. En l'écrivant, on réfléchit à plein de choses, on met de l'ordre dans ses motivations, on les renforce même. Il faut vraiment essayer de la commencer tôt, pas pour l'écrire, mais pour la laisser reposer : pour voir si quelques jours, semaines, voire des mois plus tard, c'est toujours ça qu'on aurait dû ou voulu écrire. Pour ma 1ère passerelle, j'ai écrit une ébauche que j'ai affiné ensuite pendant 3 mois, en la faisant relire par ma compagne (elle cerne un peu mieux que moi ceux qui vont la lire). Pour la seconde passerelle, ce fut plus simple car j'étais reparti du squelette de la 1ère, en ajoutant des éléments sur ma PACES...

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
J'ai fait 2 entretiens avec le jury de Lyon, en 2014 puis en 2015.

La première année, l'atmosphère était plutôt tendue, personne ne parlait dans la salle d'attente donc pas trop moyen de se rassurer ou de décompresser avant l'entretien proprement dit. Le format était 4 min de présentation + 4 min de questions. Pendant les questions j'ai eu le sentiment de vivre un "entretien d'embauche", avec ses questions bizarres type "analyse psychologique" ; c'était assez déconcertant. Les plus difficiles m'ont été posées par le doyen de Lyon Est (il préside), qui s'investit bien dans son rôle de "bad cop".
- "Vous êtes externe ; vous arrivez le matin en stage et plutôt que travailler votre co-externe passe son temps à ne rien faire, à regarder son téléphone. Que faites-vous ?"
- "Vous surprenez quelqu'un en train de tricher au concours. Que faites-vous ?"
Et ensuite du plus classique :
- "Quelles sont selon vous les qualités pour être médecin ?" (classique, mais pas si facile en fait)
- "Quel financement pour vos études ?"
- "Quels sont vos hobbies ?"
- "vous savez on est plutôt procédurier à l'hôpital, pourquoi ne pas avoir mis votre photo dans le cadre prévu ?". (Pour l'histoire, je n'avais pas de colle, seulement une agrafeuse, et donc on ne peut pas agrafer un truc en plein milieu d'une page... donc ayez de la colle, pour ne pas avoir à répondre à cette question ^^)

Pour mon second entretien de cette année, c'était plus sympa car nous discutions entre candidats avec la secrétaire pendant l'attente. Cette année les entretiens n'avaient pas lieu dans la salle du conseil, à cause de travaux : tant mieux car elle est un peu impressionnante et donne un air assez solennel à l'entretien, on est assis assez loin de tout le monde. Nous étions dans une salle de cours standard, donc moins éloigné du jury. Par contre ils avaient mis un chronomètre tourné vers nous et ça donne quelque chose d'assez pressant. Le président (toujours le doyen de l'Est), à la fin de ma présentation, m'a précipitamment interrompu pour couper court au suspens des résultats de ma PACES. 20e sur liste d'attente, clairement ce n'est pas un mauvais classement, et ça a dû jouer pour moi et sur le fait qu'ils me "repêchent". Les questions étaient plus classiques cette année :
- "Quelles sont les compétences importantes pour un médecin ?" (encore !).
- Lorsque j'ai parlé d'empathie, le doyen a répliqué : "Et comment peut-on améliorer l'empathie ?"
- Combien de temps je travaillais chaque jour pendant ma PACES : posée par le doyen de Saint-Etienne, cette question faisait écho à son discours de début de PACES, où il annonce aux étudiants qu'ils devront travailler 10h/jour (oui j'ai fait une rentrée à Saint-É avant d'atterrir à Lyon Sud).
- Quelle est la spécialité de mon épouse
- "Vu le rôle important qu'a joué votre épouse, vous souhaitez faire exactement comme elle ?"
- "Quel projet avez-vous plus précisément ? Visez-vous une spécialité ? Est-ce que la médecine générale vous intéresserait ?" Je n'y ai pas vu de piège. Je pense qu'il faut répondre sincèrement, mais ne pas dire de bêtise dans sa justification. Tout le monde peut vouloir ou pas faire MG, pour un tas de raisons.
- le financement (encore)
- les hobbies (encore ^^)

Globalement l'atmosphère est détendue. Par contre il faut vraiment bien préparer son speech et même un certain pool de questions car vu la rapidité de l'entretien, plus vite on peut répondre, mieux c'est. Clairement je n'étais pas assez bien préparé aux questions la 1ère fois, quand j'y repense. Mon année de PACES m'a donné l'occasion de répondre à beaucoup de questions dans ma tête, pendant les cours de sciences humaines...

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?
Super excité ! Et en même temps je viens de vivre une PACES, et j'observe depuis longtemps le parcours de mon épouse, du coup je garde la tête froide et je sais que ce sont des années de labeur qui s'annoncent.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
Clairement non. Je suis ici j'y reste ! Et je sais que la médecine offre une palette de métiers très variés suivant les spécialités... il y en a pour tout le monde, même pour ceux qui n'aiment pas voir des malades smilies

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
J'ai postulé à Lyon Est la première fois, car c'était simplement celle d'accès le plus aisé pour moi. Après ce premier échec, j'ai cherché de la place en PACES à Lyon et à Saint-Etienne et c'est Lyon Sud qui m'a finalement accueilli, donc je vais maintenant y continuer.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
La 1ère année c'est réglé puisque je l'ai faite smilies
La 2e année je compte la travailler cet été... Globalement je suis plutôt confiant, car la PACES m'a permis de voir quelle charge de travail je pouvais assumer et de savoir quelle méthode était la mienne. Et puis j'ai un professeur particulier à la maison...

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
J'ai eu la chance de pouvoir toucher le chômage. Je vais le toucher pendant encore 1 an. Puis ensuite, ce sera sur les économies mais surtout sur le salaire de ma femme. Après ce n'est pas exclus que je travaille un peu par ci par là quand je serai bien installé dans les études (après l'année qui vient, quoi)

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
Beaucoup d'organisation, de compromis. C'est sûr qu'il faut mettre en standby des choses, prioriser, car on ne peut pas tout mener de front. J'ai la chance que mon épouse soit derrière moi à 100% sur ce projet.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Je ne sais pas trop vers quelle spé je me dirige... beaucoup de choses pourraient m'intéresser mais j'attends de voir des stages pour sentir les choses en vrai. Et tout en sachant que la médecine générale fait partie des choses qui pourraient m'intéresser.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Rattraper les cours de P2 ! smilies
Top
DocM
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 59
Enregistré : 22/01/2015
Posté le 30/06/2015 à 11:47 puis édité 4 fois notnew
Puisque c'est de tradition smilies

Admis en D1 à Paris V

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

J'ai 29 ans, Docteur en immunologie, parcours classique LMD, 4 ans de thèse. Lorsque j'ai passé l'entretien de passerelle je n'étais pas encore docteur, je soutenais la semaine d'après.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

Parce que j'étais bon en bio, et que j'aime comprendre les choses, la recherche était une suite logique smilies

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Rencontre avec des médecins depuis mon master 2, des étudiants en médecine, ça m'a fait prendre conscience qu'il me manquait le contact avec les patients ..

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Durant la formation non, mais j'ai fait beaucoup de stages d'observations à l’hôpital dans plusieurs spé, et je suis secouriste bénévole en parallèle au doctorat

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

A la perfection puisque l'immuno est l'une des matières de 2ème année de médecine que je n'aurai pas à rattraper smilies
Mon contrat de thèse se termine en Septembre, parfait.
Mon directeur de thèse me soutient depuis les 4 dernières années.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?

La préparation du dossier est très longue si on veut qu'il soit bien fait. Finalement on n'est jamais satisfait de ce qu'on a fait mais il faut se dire à un moment qu'il est bien comme il est.
Le stresse du dépôt de dossier ou tu te rends compte qu'il y a plusieurs dizaines de dossiers sur le bureau du secrétaire. Tu croises des gens qui déposent leur dossier en même temps que toi et au final ils ont tous les même chances que toi, du coup tu pries pour qu'il n'y en ait pas énormément ^^. L'attente de l'admissibilité était une torture... Et pire, l'attente des résultats définitifs. Insoutenable. Jusqu'à la libération !


7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

On était convoqué avec une demi-heure d'avance, comme tout candidat je suis donc arrivé 30 min avant l'heure de convocation, donc 1 h avant l'heure de passage -_- !
Un emplacement était prévu pour les candidats convoqués tous à la même heure, avec des bouteilles d'eau (sympa smilies ), les secrétaires étaient très souriantes, les candidats stressés ^^

Les candidats s’enchaînent rapidement et les délibérations sont courtes.

Finalement c'est mon tour, on rentre dans la salle en laissant toutes nos affaires dehors, pas de sac, pas de manteau, rien que nous. L'une des membres du jury vient me chercher et me serre la main pour m'inviter à entrer (première déstabilisation je ne m'y attendais pas du tout :p )

Une douzaine de personnes sur des tables placées en U, avec beaucoup de papiers, de stylo et autres sur leurs tables, mais ils sont tous souriants et ont l'air gentils.
Le doyen explique en quelques secondes qu'on a 5 min pour nous présenter et qu'ils nous poserons des questions ensuite.

Je déballe mon speech que j'avais récité des centaines de fois, pas de soucis, j'ai même fait rire toutes les membres du jury, ça a détendu l'atmosphère (ça m'a surtout détendu moi :p).

Ensuite ils ne m'ont posé qu'une seule question :

- Qu'est-ce qui a motivé votre choix de cursus après le bac ?

Et puis le doyen à dit que c'était très clair pour lui, il a demandé si d'autres membres du jury avaient des questions, tout le monde à répondu que c'était très clair, merci au revoir et bonne continuation !

En sortant j'avais l'impression que le choix était déjà fait ... Mais globalement on ne sait jamais tant que le résultat n'est pas tombé.


8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?

Ultra motivé, ça fait 4 ans que j'en rêve.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Je crois que cette question ne mérite pas de réponse smilies
Par contre je pourrai associer mon "diplôme" précédent avec la médecine smilies

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

- J'y ai fait mes études
- Très bonne préparation à l'internat
- Je connais pas mal de médecins de Paris 5 grâce à ma thèse ça me permettra de garder contact et de passer dans leurs services pendant l'externat

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Comme je soutiens bientôt ma thèse, j'aurai quelque mois pour réviser avant la rentrée et de toute façon, la motivation l'emportera smilies

Edit : Malgré la soutenance, il y a tellement de choses à faire au niveau administratif après la thèse que les révisions pré-rentrée .......... Je vais travailler dès le début des cours et de façon régulière smilies

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

4 ans d'économies + familles + prêt dans le pire des cas !

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Je n'ai pas d'enfants, et je suis encore jeune et dynamique ça devrait aller smilies

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Je pense qu'il y a toujours moyen d'être satisfait avec la médecine ... C'est tellement vaste !

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

- Soutenir ma thèse
- Réviser (Edit : hmmm .. j'ai quand même révisé un peu la sémio ^^)
- Me reposer

(pas nécessairement dans cet ordre là smilies )
_____
Les hommes ne sont malheureux que dans la mesure où ils n'assument pas les rêves qu'ils ont. Brel.
Top
Twinsoul
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 01/07/2015
Posté le 02/07/2015 à 11:45 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Je suis pharmacien, j'ai 32 ans. J'ai un Master Pro d'assurance qualité des produits de santé et après 3 ans dans l'industrie pharmaceutique, je me suis réorienté en officine il y a 5 ans.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

J'ai fait deux P1 à la Pitié mais je n'ai pas eu le concours de peu. Je me suis ensuite lancé dans les études de pharmacie parce que je voulais rester dans le domaine de la santé et que ce cursus offrait plein de débouchés différents.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Je ne me sentais plus en accord avec l'évolution du métier de pharmacien d'officine et devenir titulaire ne me correspondait pas, je voulais rester au contact du patient.
Exercer la médecine a toujours été un rêve et je sentais que c'était le bon moment pour me lancer.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

En tant que pharmacien, j'ai fait un stage hospitalier au cours de ma 5ème année d'étude. Au cours de mes années dans l'industrie pharma, j'étais en contact quasi quotidien avec des radiologue. A l'officine on est aussi au "contact" de la réalité de la médecine.
Ces retours d'expérience m'ont donné une idée précise du quotidien d'un médecin et m'ont permis de me défaire de l'image d'Epinal que l'on peut avoir à ce sujet (il y a les contraintes administratives, l'auscultation n'est pas toujours une partie de plaisir, ...). Cela, loin de me dégouter, à conforté mon envie.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Ces études m'apporte une autre facette de la prise en charge des patients mais constituent une continuité dans mon parcours.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?

Cela n'a pas été difficile dans le sens où il n'y pas d'examen, de révision mais c'est un processus très sélectif.
Je pense que l'élément central de ce parcours, c'est la lettre de motivation. Elle m'a amené à exprimer ce que je ressentais et si sa gestation n'a pas été difficile à proprement parlé, cela m'a pris du temps pour trouver les mots juste afin de faire passer ce que je souhaitais et que cela soit compréhensible par quelqu'un qui ne me connais pas.
La présentation oral a découlé de ce travail. La lettre devait convaincre le jury de la légitimité de mon projet, l'oral devait les convaincre de sa solidité.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Je suis sur Paris, l'entretien s'est donc déroulé à la fac du KB. Il y avait 12 personnes dont mon ancien doyen et mon futur (j'ai demandé Paris XI).
Accueil chaleureux, écoute relative. Certains opinaient du chef pendant ma présentation, les autres, tête baissée, ne semblaient pas très attentifs. J'ai eu ensuite deux questions :

- "Avez vous fait des stages chez un médecin avant de présenter votre candidature à cette passerelle ?"
Ma réponse a été celle qui est notée à la même question en #4

- "Avec les nouvelle missions du pharmacien, ne pouvez vous pas vous épanouir en officine sans devenir médecin ?"
J'ai répondu que le quotidien en officine ne se résume pas au nouvelles missions de la loi HPST et qu'elles ne représentent même qu'une infime partie de mon temps. J'ai ajouté que l'officine évoluait vers une "commercialisation" du métier et que cela ne me convenait plus.

A la sortie, j'étais satisfait de ma présentation et de mes réponse aux questions parce que j'avais le sentiment d'avoir été sincère et d'avoir fait passer les messages qui me tenaient à coeur. Je n'était pas du tout confiant parce que c'est un concours et non un examen, si d'autre on plus réussi à convaincre le jury, c'était perdu. J'ai eu peur aussi parce que le doyen de médecine Paris XI a "fait la moue" lorsque j'ai dit que j'avais 2 enfants...

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?

Je suis très motivé et j'ai hâte de me plonger dans les cours et de faire mes stages à l’hôpital mais je suis aussi un peu stressé parce que j'ai peur au vu de l'écart d'âge et la situation d'être un peu isolé. Je suis conscient aussi de la difficulté de me remettre dans la peau d'un étudiant avec ma vie d'aujourd'hui.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?


Me lancer dans cette reconversion représente un sacrifice pour moi mais aussi pour mon entourage. Je me vois mal leur dire dans un an ou deux, je m'arrête, je reprends mon ancien métier. Personnellement aussi, j'ai très envie de ce future et je suis prêt à tout pour y arriver.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

J'étais à Paris XI pour mes études de pharma, la fac du KB est une bonne fac et j'habite à coté de l'hôpital, je m'économise donc des trajets. Tous les voyants sont au vert pour le KB

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?


Je vais reprendre les cours que j'ai manqués, mes connaissances pharmaceutiques vont m'aider à gagner du temps. Les gros morceaux sont l'anatomie et la sémiologie.
Je vais bosser pour réduire petit à petit ces lacunes, je ne pense pas qu'elles me pénaliseront sur le long terme.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?


J'ai subi un licenciement économique il y a quelques mois et je bénéficie donc de pôle emploi pendant 2 ans. Pour la suite entre nos économie et le soutien matériel et financier de la famille, on pourra aller au bout des études.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Cela a été une question centrale lors de ma réflexion avant le dépôt du dossier. Il est clair que je serai moins disponible pour mes études que lors de celles de pharma où je n'avais que cela à penser. Je travaillerai de toute façon de manière plus régulière, je n'aurai donc pas à réviser jours et nuits avant les examens. La proximité géographique est aussi un atout, je serai chez moi en 5 min.
J'aurai aussi moins de temps pour mes enfants mais j'essaierai qu'il soit de meilleurs qualité. J'ai une amie qui s'est lancée il y a 2 ans et elle arrive toujours aujourd'hui à bien concilier les deux.
Cela va demander de l'adaptation dans un premier temps mais cela ne m'angoisse pas plus que ça.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Je suis attiré par une carrière de généraliste et je ne suis pas bloqué sur une région, ma femme et moi même ne sommes pas opposé à vivre en province.
Il est sûr en tout cas que la question de l'internat est déjà présente dans ma tête et que je suis un peu anxieux à ce sujet. Je ne sais sincèrement pas quelle sera ma décision à ce moment

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

- Me reposer
- Commencer à défricher les cours que j'ai loupés
- Profiter de mes enfants !!
_____
Owls are not what they seem
Top
Dinowann
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 03/07/2015
Posté le 03/07/2015 à 13:57 puis édité 1 fois notnew
Ce site m'a énormément aidé pour préparer mon oral. Si jamais mon témoignage peut aider qqun smilies

Admis en D1 à Toulouse Purpan.

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Je suis ingénieur INSA de Toulouse, j'ai 25 ans. J'ai suivi une formation en imagerie médicale en Angleterre et en biophysique. Après l'INSA, j'ai fait un doctorat en imagerie.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

J'ai toujours été passionné par les sciences, maths - physique - biologie.
J'ai été pris à l'INSA en terminale et mes profs de lycée m'avaient vraiment poussé dans cette voie là. J'étais jeune et manquais de maturité. J'ai joué la carte de la prudence. Après, je n'ai pas de regrets, c'est une formation très riche et rigoureuse qui m'a beaucoup appris.


3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

J'ai fait des stages dans le monde de la recherche ainsi que dans le monde de l'entreprise. J'ai fait ma thèse au sein d'une multinationale de 50000 personnes. Même si je travaillais toujours un peu pour le médical à travers mes recherches, je ne me sentais pas à ma place. Il me manquait vraiment cette dimension d'aide, cette dimension relationnelle, si présente dans le métier de médecin. Mon travail était centré autour de l'idée, du brevet, de l'instrument. Je voulais/veux un métier centré autour de l'humain, autour de l'autre.
J'ai toujours rêvé d'être médecin, ma thèse se terminait, je me suis lancé.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Je n'ai jamais eu l'occasion de faire un stage en hôpital. J'ai d'ailleurs cru que ça allait jouer en ma défaveur. Cependant, j'ai pu travailler sur un projet de 6 mois en partenariat avec l'institut de recherche contre le cancer Claudius Regaud.
J'ai également pu suivre quelques semaines un médecin de campagne dans ses tournées.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

A partir de la 3ème année d'études, j'ai tenté de prendre des options et cours en rapport avec le médical. J'ai suivi des formations en physique des biomolécules, en imagerie médicale, des projets sur la détection d'agents pathogènes, etc... C'est certain, j'ai beaucoup à rattraper, mais je suis motivé!
L'INSA n'a pas essayé de me dissuader étant donné que je n'y étudie plus depuis 3 ans. Je n'en n'ai pas trop parlé au travail et j'ai plutôt bien fait quand je vois la réaction de mes collègues...
Cependant les RHs sont compréhensifs et m'ont proposé une rupture de contrat conventionnelle.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?

Oula, pas facile.
Monter le dossier n'est pas bien compliqué en soi. Néanmoins, comme tous les passereliens je pense, j'ai pris énormément de temps de écrire la lettre de motivation. Peut être plus de deux mois, à peser chacun des mots, chacune des phrases, à vérifier qu'il ne pouvait pas y avoir de malentendu ou bien de maladresse.
Une fois la lettre passée, il a fallu préparer l'oral. J'ai beaucoup travaillé cet oral, j'ai fait de sorte à ne pas réciter la lettre, ni même la reprendre.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

J'ai passé l'oral à Bordeaux. J'étais assez décontracté (bien qu'un peu stressé! C'est pas tous les jours qu'on joue son avenir en 5 minutes!), j'ai eu l'occasion durant mon doctorat de parler devant plus de 200 personnes lors de conférences.
Il y avait 12 personnes, l'accueil n'était pas glacial, mais pas très chaleureux non plus. Certains ne me regardaient pas, d'autres avaient l'air très attentifs, je me souviens que deux personnes me souriaient, d'autres non.
J'avais bien préparé mon oral, je le connaissais quasiment par coeur. J'ai bien fait attention de poser mon regard plusieurs fois sur chacun d'eux et de parler posément et de façon claire.
J'ai eu des questions assez classiques:

"Alors vous faites partie de ceux qui ont été poussés par leurs profs de lycée?"

"Vous savez que la radiologie en milieu hospitalier est quand même radicalement différente de ce que vous avez pu faire en laboratoire?" (J'ai fait une thèse en imagerie 3D par rayons X --> en tomodensitométrie et j'ai expliqué durant mon oral que je pensais faire radiologie durant l'internat)

"Avez vous fait des stages en milieu hospitalier?"

"La biologie, c'est quand même loin derrière vous, comment allez vous faire pour rattraper ce retard?"

"Que faites vous si nous ne vous prenons pas?"

Si j'ai un conseil par rapport à tout ça, c'est de répondre le plus honnêtement possible et d'éviter d'être trop stressé (facile à dire hein).


8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?

Je suis ultra excité et super motivé!!!! J'ai une seule hâte, que les cours commencent! J'attends ça depuis trèssssss longtemps!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Drôle de question! Non non non, j'y suis, j'y reste! J'irai jusqu'au bout.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

J'ai choisi la fac de Purpan par commodité. J'ai tous mes amis et ma famille à Toulouse.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Je suis confiant sur ce point là. Le travail ne me fait absolument pas peur. Après, j'ai des amis qui ont déjà passé cette passerelle et je sais que je peux compter sur eux si jamais j'ai des interrogations. Je me suis aussi acheté le Marieb de physiologie, un sacré pavé! J'en suis au chapitre 3 smilies

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Ma thèse était bien payée, j'ai pu économiser assez pour payer 4 ans de loyer et les impôts à venir. De plus, ma conjointe est ingénieure, elle m'aidera en cas de pépin.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

L'organisation?
Ma conjointe me soutient à 100% et je tâcherai de trouver un petit moment dans la soirée pour elle! Mais il est évident que je serai moins disponible.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Question assez difficile sans avoir suivi les stages en milieu hospitalier!
Naturellement, j'ai une préférence pour la radiologie. Mais il se peut que je me découvre une passion pour la pédiatrie ou bien le métier d'urgentiste!
J'attends de voir les stages.
Si jamais j'ai une idée bien claire en tête et que je n'ai pas la spécialité, je représenterai le concours.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Héhéhé, il me reste 25 jours à prendre, du coup vacances!
J'ai soumis ma thèse récemment, j'attends de pouvoir la soutenir.
Enfin, révisions! Je sais pas si j'aurai fini les 1300 pages de mon Marieb smilies
Top
gredinette84
Jeune Carabine

Messages : 11
Enregistré : 02/05/2014
Posté le 05/07/2015 à 10:02 notnew
Quel bonheur de pouvoir témoigner dans cette rubrique!! En espérant que ça aidera les futurs passerelliens..

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?


J'ai 25 ans, je suis pharmacienne d'officine à Rouen. Obtention de mon diplôme en 2013 et thèsee en 2014.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

J'ai fait pharmacie pour de mauvaises raisons. Simplement parce que ça ressemblait aux études de médecine sans l'aspect "soin" qui me degoutait à l'époque. J'aurai eu un peu plus de maturité avant le bac ça m'aurait évite tout ça. Il faut dire que du haut de nos 17 ans c'est difficile de faire un choix et de savoir ce que l'on veut faire.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

J'ai cru que ma passion pour la médecine s'estomperait avec le temps et que la pharmacie finirait par me plaire. Mais pfff quelle idée j'ai eu!!

Voila je vais enfin pouvoir exercer le métier qui me passionne depuis tant d'années.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
Stage de 5eme annee de pharmacie en gériatrie et en neurologie vasculaire sur 9 mois. Cette année a été décisive puisque j'ai vraiment pris conscience de la réalité du metier. Et je me suis dit :"c'est ça que je veux faire c'est sur et certain!"
+ stage en cabinet chez un médecin généraliste à la campagne

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Les études de pharmacie sont assez complémentaires à celles de médecine. J'aborderai certaines matières et certains stages avec peut etre plus de recul et peut être plus de facilités. On verra !

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?

Un peu looooooooong !! Attente interminable depuis le dépôt du dossier (mi mars) jusqu'au résultat final (début juillet) !!
Il faut vraiment bien travailler sa lettre de motivation, c'est l'élément essentiel à la sélection je pense. J'ai du la retravailler des dizaines de fois avant qu'elle me plaise. Chaque mot est important et elle doit vous ressembler!
Ce qui a peut être plu dans ma lettre et à l'oral c'est que j'ai mis en avant un projet précis.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Commission de Lille. Énorme appréhension après avoir lu les anciens témoignages (jury n'aimant pas la passerelle, très difficile à convaincre...)
Donc très très stressée avant d'entrer dans la salle.
Et lorsqu'on rentre pfiou 12 ou 14 personnes assis en U face à nous. Impressionnant. Ils m'ont demandé de m'assoir et j'ai débité mon speech appris par coeur mais rendu vivant pendant 5 min. Petit bafouille au début mais après ca à été jusqu'à la fin. Pas de sonnerie à la fin des 5 min. Ils nous laissent finir.

Et la, grande surprise. Le president du jury me dit : "c'est parfait vous avez tout dit en 5 min". Soulagement..
Si j'ai un conseil à donner. Il faut bien préparer son oral aussi. Je l'ai énormément travailler. Mon chéri a du l'entendre 20 fois (le pauvre), mes amis et proches aussi lol. Essayer de répondre aux questions qu'ils pourraient poser dans le speech de 5 min (financement, spécialité, pourquoi pas médecine après le bac etc). Du coup, j'ai eu le droit à des questions sur mes loisirs et sur mes voyages ^^. Et aussi : "où souhaitez vous exercez plus tard ?"

Dc au final un jury bienveillant, très souriant et très attentif à ce que je pouvais dire. Ils ne sont pas là pour nous déstabiliser bien au contraire.
Donc futurs passerelliens de Lille, aucune crainte à avoir. Le jury a été remplacé depuis 2 ans et c'est une bonne nouvelle!!


8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?

Tellement heureuse!! Tellement motivée! Hâte d'être en septembre et d'aller en cours!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Je me considère déjà comme bébé médecin alors je serai médecin coûte que coûte. Jamais je n'abandonnerai. C'est qqch que j'attends depuis des années et qui est mûrement réfléchi !!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Ma ville étudiante est Rouen. J'y ai toute ma vie, mes amis et ma famille. Une évidence...

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Grosse lacune en anatomie et en semeiologie mais j'ai acheté plein de manuels et j'ai récupéré les cours de p1 et p2 de mon frère. Ya plus qu'à. Je sais ce que je vais faire de mon été.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
Demande de CESP et sinon mes parents. Je continuerai peut être de bosser en officine les samedis mm si j'en ai pas envie.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?


Mon fiancé m'a connu quand j'étais en 4 ème année de pharmacie donc j'étais en étude. Ça ne va pas trop le changer.
Et peut être bébé quand je serai interne. A voir...

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?


Médecine générale +++, Pédiatrie ou gyneco endocrino.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Je travaille jusqu'a la mi août et après vacances!!
Top
Fionaandcake
Bizute (future carrée)

Messages : 5
Enregistré : 08/03/2015
Posté le 23/07/2015 à 19:00 puis édité 1 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
25 ans, Parcours classique d'ingénieur mais spécialité assez particulière : j'ai fait une prepa BCPST et ai fait une école d'ingénieur en paysage... Grosse remise en question ayant terminé mon école, première tentative de passerelle l'année dernière, PACES cette année et nouvelle demande de passerelle en parallèle. La PACES a foiré mais j'ai été prise pour la passerelle!

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ? Parce que je ne savais pas du tout ce que je voulais faire et que toute ma famille est ingénieur alors on m'a pas mal poussé dans cette voie là (la médecine apparemment c'etait pas assez bien pour eux, et puis j'avais un peu peur du sang tout ça... Je me suis endurcie depuis smilies )

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?
Je me suis rendue compte que je ne pouvais pas passer ma vie à faire un métier qui ne me plaisait pas, j'ai fait énormément de recherches sur les possibilités de boulot qui pouvaient me correspondre parce que je ne voulais pas reprendre mes études, mais j'ai eu la chance d'avoir une coach en réorientation dans les amis de famille qui m'a beaucoup aidé à me trouver. Ensuite j'ai envisagé pas mal de changement de carrière, et c'est avec les stages d'observation en hôpital, les entretients avec plein de professionnels que je suis tombée amoureuse de la médecine! Je ne me voyais plus faire autre chose!

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
Pas du tout!

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?
Mon précédent cursus n'a vraiment rien à voir, aucune obligation et mon école m'a vraiment soutenue dans ce projet quand je les ai appelés pour leur demander des conseils

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?
GALERE!!! J'ai eu peu de temps pour ma candidature l'année dernière, du mal à trouver les infos -merci le forum!!!- ma candidature à été directement rejetée à l'admission alors que j'y avais vraiment mis du coeur du temps et du travail, assez décourageant... Mais du coup j'ai fais une PACES, mais j'ai galéré avec le bachotage... Donc j'ai eu un gros moment de doute et de découragement mais j'ai bossé pendant plus d'1 mois complet tous les jours sur ma lettre (je suis arrivée à tellement de versions ^^) en la faisant relire par plein de personnes différentes (plus ou moins utiles, parfois plus stressant qu'autre chose). Avec du recul j'ai plus essayé de comprendre ce qu'ils pouvaient rechercher et voir comment mettre mon profil en avant et ça a marché! smilies

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
Du coup l'entretien était à Paris 11, je m'étais vraiment préparée sur tout un tas de trucs qui ne m'ont servi à rien mais bon mieux vaut prévenir que guérir ^^
J'étais très stressée mais je suis assez à l'aise à l'oral donc je savais que j'avais au moins ça pour moi... J'ai fait mon speech, tout le monde était attentif ou presque, silencieux... J'apprehendais plus les questions vu que je n'ai pas bien été classée à la PACES et ça n'a pas loupé je n'ai eu qu'une question "alors la première année?" je l'avais préparée parce que j'étais sûre qu'ils allaient me la poser mais je ne pensais pas qu'ils allaient s'arreter là ! Ça a du durer 2 minutes à tout casser la partie question du coup, donc je n'y croyais pas du tout!

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!! smilies smilies smilies (pas du tout enthousiastesmilies)

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
Coûte que coûte!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
J'ai du m'installer en région parisienne et j'ai choisi pour -ammbiance, classement, endroit

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
Non, j'ai fait la première année et je vais bosser la deuxième année un peu cet été, mais mes amis en médecine m'ont rassurés sur la quantité de travail à fournir pour la rattraper

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
Mes économies, travailler un peu, papa maman

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
Pas d'enfants, je suis encore assez jeune, mon entourage est très compréhensif donc je vais m'organiser comme en prepa/PACES/quand j'avais beaucoup de boulot!

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Je compte faire Generaliste donc ce devrait être bon ^^

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Prendre du temps pour moi, travailler un peu, lire les cours de deuxième annee!
Top
miley
Bizute (future carrée)

Messages : 6
Enregistré : 10/10/2015
Posté le 10/10/2015 à 10:55 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Bonjour, Je m'apelle Mathilde-Adriana. J'ai été admise cette année en D1 médecine Grenoble. Je suis pharmacien d'officine, diplômée, thésée depuis juin 2012 de la faculté de Lyon. J'ai travaillé pendant 3 ans en CDD dans plusieurs pharmacies de campagne en Ardèchoises.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?

A l'époque, j'ai choisi pharmacie pour l'aspect scientifique, thérapeutique. Cela me permettait d'avoir beaucoup de connaissance sur tout le monde médical. Les études sont riches d'enseignements. J'ai tjs apprécié la chimie et l'étude des plantes et des cultures. J'appréciais particulièrement l'éthno-pharmacologie.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

oulàlà .... on va essayé de résumer ! j'ai commencé pharmacie sans avoir l'idée d'aller en médecine. Mais en fait, rapidement, j'ai travaillé à l'hopital, l'été, pour me faire un peu d'argent. J'ai commencé dans le service des greffes, puis en gériatrie. J'ai ainsi découvert le contact avec le malade, la chirurgie et le métier de médecin. Ensuite, en 4ème année, une amie à moi, à son père qui a eu un accident de moto et est devenu tétraplégique. Ca m'a fait comme un déclic et j'ai alors commencé le secourisme. Apres 3 ans de secourisme (des gardes sur les champs élysés au 31 décembre, sur des compétitions sportives, des soirées étudiantes par exemple ...) j'ai évolué vers le monde des pompiers et je suis devenue Sapeur Pompier Volontaire SPV. L'urgence, le smur, la débrouillardise, les techniques de sauvetage et avant tout la victime. Ca c'était trop fait pour moi.... depuis donc la 4ème année de pharma, je sais que je veux devenir médecin !!! ça fait donc 6 ans !!!

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Dans le cadre de mon cursus de pharmacien j'ai travaillé un an à l'hopital. Je suis passée en mater et en nephro, j'ai d'ailleurs vraiment apprécié ce dernier stage. j'ai également réalisé ma thèse avec l'hopital Lyon sud, sur un sujet à la frontière entre médecine et pharmacie. La nutrition parentérale et comment améliorer la prise en charge des patients hospitalisés dénutris. J'ai été encadré par 2 médecins supers sympas. et pour pauffiner mon sujet, j'ai fait un stage à l'hopital de la Croix rousse dans le service de nutrition spécialisée. Génial

Après avoir fini la faculté, j'ai fait un stage d'urgence organisé par les médecins généralistes de mon département, et j'ai également réalisé 3 mois de stage chez un médecin généraliste. Afin de me rapprocher encore plus du monde médical, je suis devenue permanencière au SAMU 07 et j'ai répondu pendant plus de 9 mois aux appels d'urgences rentrant, en partenariat avec les médecins. Une expérience exceptionnelle !!!



5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Pharma-médecine, c'est tellement complémentaire !!! Aucun souci avec ma faculté ..

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?

Galère ... j'ai fait une première demande qui m'a été refusée, j'ai très mal vécu ce premier échec. Mais les échecs c'est fait pour être surmontés... j'ai passé beaucoup d'entretien avec les personnes responsables de la faculté de Grenoble. Je n'avais pas le droit à l'erreur.
J'ai donc fait ce stage de médecine générale. Ca été une expérience géniale avec un médeçin ... comme j'aimerai le devenir, disponible, attentif, dévoué, ... Bien que ça soit inutile pour le dossier de passerelle, j'ai fait un gros rapport de stage. Cela m'a permis de prendre le temps de réfléchir sur l'engagement dans lequel je me lançais.

Sachez pour les anciens pharmaciens que la passerelle c'est encore plus dur pour nous. Que ce soit à Lyon, ou à Grenoble, lors des entretiens avec les responsables de la faculté,le message était claire "on aime pas trop les pharmaciens - particulièrement ceux qui ont raté médecine (heureusement pour moi, je n'avais jamais tenté médecine). Il va vraiment falloir que votre dossier soit béton si vous voulez être prise"smiliessmiliessmiliessmiliessmiliessmilies


7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Pour être franche ... j'ai travaillé ma lettre, j'ai travaillé mon entretien comme jamais j'ai travaillé dans ma vie..... !!! il y a eu 50 versions de lettres et au moins le double de présentation orale ! j'avais la chance au SAMU d'etre en contact avec des médecins presque quotidiennement. Ils m'ont aidé pour la présentation, ils m'ont fait faire des oraux blancs. Mon chéri aussi m'a beaucoup fait réciter. Et 3 jours avant le jour J, comme mon compagnon connait très bien le milieu pompier, je suis montée à st étienne faire un oral blanc avec tout le staff médical des pompiers du 42 .... 1h30 d'entretien non stop, Ils m'ont mattraqué de questions... j'ai passé tout mon stress et toutes mes hésitations lors cet entretien.

Alors quand je suis arrivée le jeudi à 16h pour le vrai, c'est passé comme sur des roulettes. J'ai récité par coeur ma présentation. 4 min.00s. j'ai senti le jury attentif, intéressé.
Ensuite, j'ai eu des questions. Elles ont porté sur mon expérience en tant que SPV. et en tant que permanencière. en peu sur l'activité de mon village ardéchois aussi ... lol.

Je savais en sortant que c'était bon. je serai prise.

Ceci dit, j'ai la franche sensation que les dès sont jetés avant l'entretien ....


8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?

Tellement heureuse. "It's new world, It's a new life " so so so happy ! ça faisait 6 ans que j'attendais ce moment.


9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Arrêter ??? mais quelle idée !!!!!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Grenoble : pour sa pédagogie, les cours sur internet, son classement aux ECN, sa proximité avec la montagne. Et surtout son intérêt pour ceux qui veulent faire de la médecine générale ... contrairement à la faculté de Lyon ...

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

on verra bien. Mais la pharmacie m' apporté les bases nécessaires dans bcp de matière. L'embryologie et l'anatomie me fera défaut. On travaillera un peu plus.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Par le chomage dans un premier temps. La bourse CESP ensuite.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Afin de concilier ma vie de couple et mes études, j'habite à 1h30 de la faculté ... c'était ou ça ou ....
sinon, nous n'avons pas d'enfant. donc pas trop de souci de ce coté là.


14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

je veux faire de la médecine générale en milieu désertique. c'est une évidence pour moi. je vais me battre pour avoir la région que je veux.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

A grenoble la rentrée était le 24 aout. ce que j'avais pas prévu. Alors la veille de la rentrée je faisais une garde de 12 h de nuit de régulation au samu et pendant la permière semaine de cours, mon contrat à la pharmacie n'était pas terminé ! Chaud patate la rentrée smilies !!!
mais bon tout s'est bien passé !


Pour conclure : lancez vous mais soyez sur de votre projet et mettez toutes les chances de votre côté. N'avoir plus qu'une chance, c'est une année de déprime qui vous attends si votre seul objectif de vie est de devenir médecin et que vous êtes dans le doute d'une réussite à la passerelle ! Croyez moi !

j'ai aujourd'hui 28 ans. Je suis motivée, heureuse et épanouie dans mes études. J'ai une chance inouie. Je remercie chaleureusement toutes les personnes qui m'ont aidées et qui m'ont soutenues . Je remercie également tous ces médecins exceptionnels qui ont croisé ma route !

;-)smilies Bon vent à tous !smilies;-)
_____
DINO Grenoble 2015


Top
arnaud-
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 01/06/2015
Posté le 10/10/2015 à 11:18 notnew
Hello,

Même si c'est un peu biaisé parce que la rentrée est déjà passée, mieux vaut tard que jamais !

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
Arnaud, 27 ans. Admis en D1 en septembre 2015 à Rennes.
Avant : prépa MPSI-MP, ingénieur en biosciences, M2 recherche en physio, ingénieur en santé publique/santé environnementale, doctorat en santé environnementale.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?
J'avais hésité, mais n'ayant pas de certitude absolue, je préférais me lancer dans quelque chose de plus général. En plus, au fur et à mesure de mes études, un attrait pour la recherche, d'abord fondamentale en bio (d'où mon M2 en dernière année d'ingé) puis véritablement en santé.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?
Enorme déception du monde de la recherche, en santé publique tout particulièrement. En plus, un besoin d'avoir l'impression d'être utile concrètement, et d'être en contact avec des gens (et pas 12h/jour avec un tableau Excel et un logiciel de stats).

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
Pas de stage dans les services hospitaliers, mais je les ai cotoyés lors de mes différents stages d'ingé/M2.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?
Pas vraiment d'intégration... C'est presque une suite (même si au final j'ai fait de la santé publique avant d'avoir abordé la santé "individuelle" finalement !). Aucune obligation par rapport à mes anciennes formations, tout a été bouclé dans les règles smilies

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?
Je sens que je vais répéter d'autres témoignages, mais c'est que ça doit être vrai ! Sur le plan formel, c'est une simple formalité en effet. J'ai passé pas mal de temps sur ma lettre (mais pas 1 an non plus comme certains ici), et j'ai eu la chance d'avoir les conseils d'une médecin qui était ma référente à la fac pendant ma thèse.
C'est plus l'attente de la réponse qui n'est pas très funky, mais comme ça tombait pendant mes derniers mois de rédaction de thèse, j'avais de quoi m'occuper l'esprit smilies

Pour l'oral, pareil, j'ai eu l'avis de la même médecin qui m'avait aidé pour la lettre, j'ai passé un peu de temps à préparer mon speech, et je l'ai récité pas mal de fois à un ami (avec qui on répétait aussi nos soutenances de thèse respectives, la bonne période !). J'ai aussi fait un petit oral blanc téléphonique avec une amie d'ami, passerellienne de l'an dernier, et tous ces conseils m'ont permis d'affiner un poil le tout (et surtout de m'entrainer à le réciter).

Ayant pas mal l'habitude des présentations orales, je pensais ne rien écrire (de peur de l'aspect "récitation"), mais j'ai quand même fini par rédiger complètement un speech, histoire d'avoir une structure bien claire dans ma tête. A chaque fois que je le récitais, il y avait des phrases un peu "automatiques" et d'autres que je reformulais à chaque fois un peu, mais au moins j'avais ma trame en tête (étant assez visuel, le fait de voir ma feuille dans ma tête me permettait de savoir où j'en étais, et de ne rien oublier, mais après chacun fonctionne différemment !)

L'attente de la réponse finale est tombée pendant ma période de préparation de soutenance, donc pareil, pas trop le temps d'y penser, et le courrier est arrivé le lendemain de ma soutenance de thèse (véridique !) smilies

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
Jury de Tours. Avec la convocation à l'oral, j'avais reçu un petit plan d'accès et d'une partie de la fac, aucun souci pour trouver.
Je suis arrivé pas mal en avance à la fac, je me suis donc un peu baladé dans le bâtiment, et je suis monté dans la salle d'attente environ 10min avant mon heure de passage, j'étais tout seul. Une personne du jury arrive, appelle un nom qui n'est pas le mien, me demande mon nom, re-rentre dans la salle du jury, et ressort : "comme le candidat précédent n'est pas là, on va vous prendre tout de suite, ça ne vous dérange pas ?"

Et là, tout s'enchaine très très vite...

Comme pour beaucoup, jury assez impressionnant, 12 personnes assises en U. Président du jury très sympathique et bienveillant, qui me rappelle le déroulement (5min max de présentation, puis 5 min de questions), puis "on vous écoute".

Je fais mon speech (je ne sais pas combien de temps j'ai tenu, mais tous mes entrainements tombaient entre 3'30 et 4'15), puis j'ai eu quelques questions, de la part de personnes différentes à chaque fois (ou quasi) :

- pourquoi Rennes ? -> j'y ai fait ma thèse, ça fait 4 ans que j'y habite, j'ai un bon réseau, des amis qui me soutiennent, ce qui me parait important pour me lancer dans une telle aventure.

- pourquoi pas PACES après le bac ? -> j'y avais pensé, mais pas certain d'avoir la maturité nécessaire, donc choix plus général, qui s'est affiné au fil de mon parcours.

- médecine de ville ou hospitalière ? ->(je l'avais dit dans mon speech) : plutôt hospitalière a priori, mais sans doute parce que je connais mieux ce milieu de par mes expériences, je n'exclue pas la médecine de ville, mais plus tard

- une idée de spécialité ? -> (je l'avais dit dans mon speech) pédiatrie, en raison d'expériences assez nombreuses avec les enfants (anim et directeur de colo) et du côté intéressant de la relation médecin/enfant/parents, mais c'est une simple idée, et je vais sans doute découvrir pas mal de choses au cours des stages, qui m'attireront peut-être plus au final.

- est-ce que j'ai bien conscience que je vais avoir des lacunes ? comment le combler ? -> je pense avoir des bases grâce à mon cursus précédent, mais je prévois d'être disponible tout le mois d'août pour travailler (au final je n'étais pas si disponible que ça smilies )

Durée totale 7-8min max. Parmi les gens du jury, on aurait dit que des rôles étaient pré-attribués : une personne qui souriait et hochait la tête à tout ce que je disais, une autre qui n'a pas levé les yeux de son ordi, une autre qui prenait des notes de façon compulsive, une autre un peu avachie mais avec un regard assez perçant, une autre qui était à moitié sur son téléphone...

Pas d'impression précise en sortant de la salle, aucune idée du résultat, tout ce que je savais c'est que je n'avais pas dépassé le temps, que j'avais dit tout ce que je voulais dans mon speech, et que j'avais l'impression d'avoir répondu assez sincèrement à toutes les questions.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?
J'ai commencé, c'est vraiment cool smilies

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
J'espère bien y trouver mon compte, après avoir testé ingé et la recherche, je pense avoir pas mal avancé sur ce que je cherche !

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
J'habite à Rennes depuis 4 ans, donc pas mal d'amis sur place, et c'est une ville plutôt agréable, je reste !

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
Boulot perso, un peu au fur et à mesure des cours en fait. J'ai rebossé un peu mes cours d'ingé (biochimie, biocell, physio...), je bosse la sémio de 2e année avant chaque stage grâce aux cours que j'ai pu récupérer, et quand il y a quelque chose qui me manque dans un cours (un peu d'anat, de physio...) direction la BU pour une mise à niveau de ces aspects.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
Chômage pendant 2 ans. Ensuite, à voir, j'ai un peu d'argent de côté, au pire prêt étudiant pour la fin de l'externat.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
Pas marié, pas d'enfants !

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Pour l'instant, je ne suis même pas sûr de la spécialité que je veux, donc je me laisse le temps de découvrir d'autres choses et de voir venir !

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Au final, après 3 ans et demi de thèse, j'ai choisi de prendre 2 mois de vacances pleins et de ne pas travailler les cours cet été. Pour l'instant je ne le regrette pas, on verra aux exams de décembre !

Bon courage à vous !
Top
mariejo
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 30/05/2015
Posté le 27/01/2016 à 15:25 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
Je suis pharmacienne avec 15 ans d'expérience dans l'industrie pharmaceutique avec un profil très business : marketing et commerce international

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement) ?
J'ai longtemps hésité entre médecine et pharmacie, les conseils de ma famille ont fait penché la balance... !

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?
J'y pensais depuis des années, donc l'âge avançant smilies j'ai pensé qu'il fallait y aller maintenant ! Plus sérieusement, une prise de conscience profonde de ce que j'avais vraiment envie de faire de ma vie et sûrement pas rester salariée dans l'industrie pharmaceutique jusqu'à la retraite et la recherche d'une activité qui ait du sens, du vrai sens !

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
Oui la 5ème année hospitalo-universitaire dans le cadre des études de pharmacie, une révélation à l'époque.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?


6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en D1 ? Galère ou simple formalité ?
La candidature est simple : lettre de motivation + CV (voir publi pour ceux qui en ont, ce n'était pas mon cas).
Je n'ai pas été retenue la 1ère fois, clairement ils m'ont fait comprendre que j'étais trop vieille .... Donc à la 2nd tentative j'ai accès toute mon argumentation sur cela.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
C'était en juin dernier, donc assez loin maintenant, la commission de bordeaux : une 15ène de personne. Je suis à l'aise à l'oral mais je savais que j'arrivais avec bcp de handicaps dont mon âge, et la 1ère question l'a confirmé "est ce bien raisonnable ?" .... Donc si je peux donner un conseil aux "séniors", blinquez vous à fond sur ça ! Ils ne m'ont posé des questions que là_dessus : mon âge, l'intégration dans la future promo, comment j'allais gérer les enfants (j'en ai 2) et le côté financier. Il faut les rassurer à fond et bien leur démontrer qu'il ne s'agit pas d'un caprice lors de la crise de milieu de vie (cf cours de psy de 3ème année)smilies

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de D1 ?
J'ai attaqué l'année avec un stress ++++, la peur de ne pas y arriver, de ne plus savoir apprendre ect ...

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
Bien sûr que je vais aller au bout ! J'ai quitté un emploi très bien payé, une qualité de vie +++ donc je ne lâche rien !!!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
la ville où je suis actuellement pour ne pas déstabiliser davantage la famille

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
Etant pharma je n'ai que très peu de connaissance sur l'anatomie et la physiologie donc j'ai travaillé un peu ces sujets pendant l'été


12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
Mon mari + économies personnels, je prépare ce projet depuis des années...

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
J'ai 2 enfants : 7 ans et 3 ans. Je travaillais précédemment à l'international donc avec des déplacements à l'étranger 1 semaine / 2. Nous avions déjà une bonne organisation. Je suis finalement plus présente à la maison maintenant que ces dernières années. Je suis en cours le matin, je travaille les cours l'aprés midi et/ou le soir. Peu le week end ou pendant les siestes et souvent les soirées.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Je souhaite être MG

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Je viens de finir le 1er semestre. Donc en effet pas facile de se remettre à apprendre par coeur des cours mais c'est passionnant !!! Certaines matières ont bien fonctionné, d'autres un peu moins ... On verra. Le plus dur me concernant : l'anatomie. Avec le recule j'aurais du plus me préparer là dessus : intégrer le vocabulaire de base et se repérer dans l'espace. Mais à force de le voir et le revoir ça fini par rentrer !!!
Top
Aller en haut • 15 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter