logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Témoignages admis passerelle P2 2013 SAGE-FEMME

Aller en bas • 17 réponses
Lady Cat
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 2128
Enregistré : 16/02/2007
Posté le 05/06/2013 à 22:23 puis édité 2 fois notnew
Tags : Passerelle, Sage-femme, Reprise études, Temoignages, Conseil, Organisation
Bonjour,

Ce post est ouvert pour receuillir les témoignages des neo passereliens sage-femme.

Vous précisez:
Votre cursus antérieur: diplômes, emploi, formations diverse, stages en relation avec le métier de SF.

Comment avez vous découvert ce métier: lors d'une grossesse, rêve d'enfant...

Avez vous déjà des enfants: comment prévoyez vous votre organisation pendant ces études.

Quelle a été la réaction de votre entourage envers ce projet?

Quels arguments avez vous développés dans votre lettre de motivation? Comment le jury l'a t il acceuilli?

Quel,est votre sentiment général vis à vis du jury?

Avez vous des astuces ou des trucs pour lutter contre le stress de cet oral?

D'après vous, quels éléments de votre cursus, emploi, personnel, a joué en votre faveur?

Quel conseil donneriez vous à une personne souhaitant se lancer dans l'aventure?
_____
Ancienne SF
Interne en médecine interne
sans passerelle, PACES réussie
"Il faut toute une vie pour apprendre à vivre" Sénèque
Top
Objectif SF
Désagrégée de médecine

Messages : 269
Enregistré : 03/09/2012
Posté le 06/07/2013 à 14:57 notnew
Je me lance... smilies

Votre cursus antérieur: diplômes, emploi, formations diverse, stages en relation avec le métier de SF.

- DESS de psychologie
Un divorce + pas de poste en psycho =
- 1) Manager chez Ronald smilies
- 2) Secrétaire juridique dans le recouvrement de créances
Sinon, je suis en apprentissage de la langue des signes (niveau LSF L2)
J'ai fait 6 journées d'observations avec des SF :
- salle de naissance
- suite de couche
- grossesses pathologiques
- urgences gynécologiques et obstétriques
- libéral

Comment avez-vous découvert ce métier: lors d'une grossesse, rêve d'enfant...

J'ai découvert le métier de SF lors de ma 2° grossesse. J'ai fait mon suivi auprès d'une SF libérale, "THE SF", qui m'a également fait mes séances de préparation à l'accouchement, de l'haptonomie en l’occurrence.
Cette prise en charge contraste avec ma 1° grossesse où j'ai été suivie par mon gynécologue en milieu hospitalier et pour laquelle j'ai été alitée en fin de grossesse m’empêchant d'aller aux séances de préparation auxquelles j'étais inscrites.
J'ai, dans un premier temps, souhaité prendre du recul par rapport à mon vécu et à la puissance émotionnelle des évènements que je venais de vivre. Et mon divorce m’y a forcé aussi. L'idée de chambouler toute ma vie pour devenir SF ne me quittait pas pour autant malgré les mois qui passaient.

Avez-vous déjà des enfants: comment prévoyez-vous votre organisation pendant ces études.

Oui, 3 ! 11 ans, 8 ans et 2 ans. Mon mari me soutient et me remplacera dans les tâches quotidiennes. Mes parents sont là aussi pour le soulager si besoin.
Sinon, je compte reprendre mes cours tous les soirs une fois les enfants couchés (genre 21h/23h) et pendant les siestes de la dernière le WE. On verra déjà ce que ça donnera. Je réajusterai si besoin !

Quelle a été la réaction de votre entourage envers ce projet?

Avec mon conjoint, le point le + important a été de trouver le moment « idéal » pour se lancer, le moment où JE suis prête mais où ON est prêts, TOUS LES DEUX. Que ça soit sur le plan financier et logistique.
Ma mère à fond avec moi depuis le départ, elle trouve que ça me colle à merveille comme métier.
Mon père a trouvé que ça aurait pu être bien que j’y pense dès le BAC et non à 34 ans… Plus froid mais pas contre pour autant !
La plupart de mes amis me trouve courageuse de reprendre des études avec 3 enfants.
Peu de réactions négatives de mon entourage. J’ai pu en avoir lors de mes stages par contre, style injustice de passer par une passerelle par rapport aux gens qui triment en PACES…

Quels arguments avez-vous développés dans votre lettre de motivation? Comment le jury l'a-t-il accueilli?

Ma lettre était construite de la façon suivante :
- Phrase de présentation avec diplôme obtenu : « Titulaire d’un DESS de psychologie, j’exerce actuellement la profession de secrétaire juridique. Je souhaite me reconvertir afin d’exercer le métier de sage-femme et ainsi pouvoir m’épanouir pleinement. Mon projet professionnel vers la maïeutique a fait l’objet de plusieurs années de réflexions et en est maintenant à son aboutissement. »
- Pourquoi psycho après le BAC ?
- Parcours professionnel à vocation alimentaire, ce que j’ai pu en retirer qui peut m’aider pour être SF
- Pourquoi je veux devenir SF, où ça a commencé, ce qui m’a plu lors de mes expériences perso
- Moyens mis en œuvre : lecture d’ouvrage sur la maïeutique, remise à niveau en bio, anat et compagnie, cours sur l’UVMaF, stages…
- Et brièvement plan financier et organisationnel

Mon oral était structuré un peu de la même façon, d’où je viens et jusqu’où je veux aller. J’ai été plus succincte lors de ma présentation sur le passé et j’ai accentué plus sur ce que je voudrais proposer si je devenais SF.

Quel est votre sentiment général vis à vis du jury?

Le jury était sympathique et met à l’aise.
Les SF étaient très attentives et m’ont posé des questions plus sur mon projet.
Les autres m’ont interrogée plus sur l’aspect pratique, organisation et financier.

Avez-vous des astuces ou des trucs pour lutter contre le stress de cet oral?


Euh je ne suis pas de bons conseils là-dessus, je suis d’un naturel assez stressée. Je pense que c’est personnel… mais je vous fait part de mon expérience avec plaisir !
Ma préparation personnelle ?
- Une préparation QUOTIDIENNE de ma présentation (préparation des ID, des formulations, répétitions, enregistrements, chronométrage…) le tout devant les photos des membres du jury. Une fois la composition du jury rendue publique, j’ai cherché sur le net leurs photos, cursus… J’ai imprimé leurs photos et j’ai donc fait en quelque sorte un entretien tous les jours avec eux.
- A chaque fois, avant, je faisais des exercices de respiration et de motivation. On trouve ça facilement sur le net. Histoire de se mettre en bonnes conditions avant de parler.
Comme ça le jour J, un p’tit exercice de respiration/motivation et c’est parti avec des gens qui vous semblent presque familier lol

Mais ça ne m’a pas empêché d’avoir un trou de mémoire…

D'après vous, quels éléments de votre cursus, emploi, personnel, a joué en votre faveur?

Je pense que mes journées d’observations ont été un gros plus. La directrice de l’ESF que je vais intégrer m’a dit que le jury était particulièrement attentif au fait que les personnes soient bien consciente de la réalité du travail…
Je pense que connaitre la langue des signes pour pouvoir proposer un accompagnement des familles sourdes et muettes a peut-être été un plus à mon dossier.

Quel conseil donneriez-vous à une personne souhaitant se lancer dans l'aventure?

Projet béton, carré… Pas de doute ! Sinon, le jury s’en apercevra (et en plus ça sert à rien) et si possible faire des journées d’observation. smilies
_____
Le 27/06/13 : Admise en DFGSMa2 à Angers
Le 04/07/14 : DFGSMa2 validé !
Le 24/08/15 : DFGSMa3 (enfin) validé !
Le 17/07/16 : DFASMa1 validé ! A moi la dernière année !!!
Top
Amb03
Jeune Bizute

Messages : 3
Enregistré : 04/06/2013
Posté le 12/07/2013 à 21:58 notnew
A mon tour ...
Je rentre en deuxième année de sage femme.

Votre cursus antérieur: diplômes, emploi, formations diverse, stages en relation avec le métier de SF.

J'ai tenté la P1 deux fois, quelques places de sage-femme. Poursuite en L2 Biologie jusqu'en Master 2 Neurobiologie ( stages en M1 et M2 en laboratoire). Stage d'observation de 3 jours en cabinet libéral de sage femme.

Comment avez vous découvert ce métier: lors d'une grossesse, rêve d'enfant...

Envie de faire ce métier depuis le lycée, intérêt pour ce qui a attrait à la maternité.

Avez vous déjà des enfants: comment prévoyez vous votre organisation pendant ces études.

Non.

Quelle a été la réaction de votre entourage envers ce projet?

Ma famille et amis m'ont beaucoup soutenue, et ont tout de suite compris mon envie de vouloir faire ce métier.

Quels arguments avez vous développés dans votre lettre de motivation? Comment le jury l'a t il accueilli?

Dans ma lettre j'ai tout d'abord commencé par décrire mon parcours : j'ai mis en avant par exemple le fait que j'ai acquis beaucoup de connaissances sur l'être humain, ce qui pourrait me servir dans la formation. J'ai parlé aussi d'une certaine maturité, expérience.
J'ai ensuite parlé du fait que j'avais bien pris connaissance de la formation et du métier ( il faut que le jury comprenne que vous n'y aller pas en idéalisant le métier, vous savez dans quoi vous vous embarquez) en faisant notamment un stage d'observation.
J'ai ensuite parlé de ce qui me plaisait dans le métier. Ce que je veux être à travers mon métier. Et enfin mes compétences/qualités utiles pour ce métier.

J'ai fait lire/relire ma lettre à plusieurs personnes de différents domaines pour vraiment voir s'ils comprenaient ma motivation, et si eux se sentaient convaincus.

Quel,est votre sentiment général vis à vis du jury?

Jury assez impressionnant car beaucoup de personnes. J'ai eu des questions sur le cadre d'exercice que je voulais faire plus tard et pour quelles raisons, que m'inspirait un certain slogan qu'utilise les sages femmes, et enfin le financement. Je n'ai pas eu l'impression que tout était joué d'avance ( comme j'ai pu lire dans d'autres témoignages). Quand je suis sortie de l'oral, je ne savais vraiment pas quoi en penser. Des réponses où j'étais sûre de moi, et d'autres où j'avais l'impression que je n'avais pas assez convaincu.

Avez vous des astuces ou des trucs pour lutter contre le stress de cet oral?

Je pense que la meilleure façon de lutter contre ce stress est de répéter, se demander quelles questions le jury pourrait nous poser ( comme la question du financement, cadre d'exercice par exemple qui apparemment tombent souvent)/ En parler avec votre entourage.

D'après vous, quels éléments de votre cursus, emploi, personnel, a joué en votre faveur?

Je pense que le stage d'observation était un avantage dans ma candidature. J'ai aussi dit que je m'étais entretenu avec plusieurs sages-femmes. Et le fait que j'ai acquis des connaissances en relation avec la formation sage femme( du moins pour le début de la formation).

Quel conseil donneriez vous à une personne souhaitant se lancer dans l'aventure?

Faire un stage d'observation. Commencer la lettre au plus tôt (début d'année scolaire), et la bosser fréquemment jusqu'à ce qu'elle vous convienne.
Une à deux années avant, j'ai envoyé aussi des mails un peu partout en France , à des sages-femmes pour connaitre leur opinions sur ces fameuses passerelles. N'hésitez pas, quelques unes répondent avec plaisir( important d'avoir plusieurs opinions! )
Ne pas se faire déstabiliser par certains avis qui vous dit qu'il y a beaucoup de candidatures donc peu de chances de réussir, pas d'emplois en sage femme blablabla. Y croire tout en pensant à d'autre projets en parallèle au cas où...
Top
Lilwenn
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 195
Enregistré : 03/01/2012
Posté le 19/07/2013 à 14:39 notnew
Bon je ne suis pas en avance, j'ai pris mon temps mais je m'y attelle à mon tour. Je sais que j'ai lu des centaines de fois les témoignages des années précédentes alors ...

Votre cursus antérieur: diplômes, emploi, formations diverse, stages en relation avec le métier de SF.

J'ai un bac L (et oui encore une !), parce que je n'aimais pas les maths et que j'adorais la littérature. Ensuite je suis partie en droit j'ai un Master 2 en droit de la communication donc rien à voir avec le milieu de la santé. J'ai travaillé un peu moins d'un an dans le milieu du conseil en entreprise avant de démissionner.

Comment avez vous découvert ce métier: lors d'une grossesse, rêve d'enfant...


Plus jeune je disais à qui voulais l'entendre que je voulais devenir pédiatre. Je pense que j'ai toujours eu cette envie de devenir sage-femme au fond de moi, que j'ai réprimée parce que je pensais que ce métier m'était inaccessible. Finalement il s'est très vite imposé à moi lorsque je me suis rendue compte que je n'étais pas épanouie dans la voie que j'avais choisie.

Avez vous déjà des enfants: comment prévoyez vous votre organisation pendant ces études.


Non. Mais je n'exclue pas du tout la possibilité d'en avoir un pendant mon cursus. On verra.

Quelle a été la réaction de votre entourage envers ce projet?


D'abord très surprise, certaines personnes croyaient à une blague quand je leur disais la première fois. Il faut dire que c'est tellement éloigné de mon cursus initial ... Et ensuite j'ai eu l'appui et le soutien de ma famille et de mon compagnon et je pense que c'est vraiment important (même si on peut réussir sans mais c'est plus dur à mon avis)

Quels arguments avez vous développés dans votre lettre de motivation? Comment le jury l'a t il accueilli?

Je ne sais pas comment le jury a accueilli ma lettre, plutôt bien à priori puisqu'il m'a retenu, par deux fois, à l'oral. La deuxième année j'avais changé très peu de chose dans son contenu.
C'était une lettre assez dense mais d'une seule page, j'y tenais. Dans laquelle j'ai décris mon parcours, mes motivations, ma connaissance du métier. Des phrases courtes, impactantes...

Quel,est votre sentiment général vis à vis du jury?


Cette année j'y suis allée avec un état d'esprit résolument plus serein que la première fois. Je n'étais pas stressée, j'ai dit quelques petites boulettes qui ont amusés le jury (pas sur le fond plutôt sur la forme). J'avais préparé ce que j'allais leur dire. Je connaissais mon discours par cœur mais j'ai fait en sorte que ça paraisse naturel (limite en rajoutant volontairement des blancs et des heu). Ca m'a permis d'y aller confiante et de sortir en ayant le sentiment d'avoir dit ce que j'avais à dire.

Ils n'étaient pas là pour casser, déstabiliser. Ils m'ont écoutés, ce sont essentiellement les sages-femmes qui m'ont questionné.

Avez vous des astuces ou des trucs pour lutter contre le stress de cet oral?


Et bien pour moi ça a été de connaitre par coeur mon speech, ça passe très vite. Mais pour d'autres personnes le stress peut donner une impression "récitation" qui peut faire mauvais effet donc à voir.
Cette année j'avais aussi une place en IFSI qui m'attendait. Qu'on ne se méprenne pas ce que je voulais c'étais sage-femme, mais j'avais un plan B qui me permettais d'avancer dans mon projet au cas où. Et ça m'a beaucoup aidé à relativiser.
Enfin mon dossier était solide, béton. On m'a basiquement posé les mêmes questions que l'année précédentes (organisation matérielle, lacunes en biologie, on ne m'a pas parlé de mes stages mais je les avais évoqué dans ma présentation, comment gérer le rythme de vie d'une SF, quelle secteur d'activité ?) J'étais prête et j'avais des réponses courtes et sans équivoques à leurs questions.


D'après vous, quels éléments de votre cursus, emploi, personnel, a joué en votre faveur?


Alors pour moi c'est facile, je pense que les éléments déterminants ont été ceux qui ont changés par rapport à l'année précédente. Dans mon parcours rien de rédhibitoire puisque j'avais déjà été prise à l'oral une première fois. La deuxième année j'avais en plus effectué un stage en cabinet libéral, rencontré de nombreuses sage-femmes (et le monde est petit ne l'oubliez jamais, surtout dans le milieu des sage-femmes. Je ne dis pas que j'ai été pistonnée, mais j'ai l'impression qu'on a parlé de moi dans les couloirs de l'école de sage-femme puisqu'ils avaient des infos que je ne leur avait pas communiqués.

Quel conseil donneriez vous à une personne souhaitant se lancer dans l'aventure?

Bosser sur la lettre de motivation à fond. C'est clairement l’élément qui fait pencher la balance sur la sélection dossier.
Faire un ou des stages, rencontrer des sages-femmes, la directrice de l'école de sage femme demandée, aller aux portes ouvertes, faites vous connaitre et montrez votre motivation !!
Enfin si vous avez un cursus non scientifique n'hésitez pas à leur balancer des noms d'UE que vous avez révisé, notamment celles de la PACES. Pour moi c'était la seule façon de leur "prouver" (bien maigrement) que j'avais vraiment mis le nez dedans.

Et surtout ne laissez personne briser votre rêve !! smilies
_____
Passerelle Sage-femme 2013 - En Sma5 ^^
Top
Castor
Sexternus-minus

Messages : 39
Enregistré : 28/02/2013
Posté le 27/11/2013 à 10:55 notnew
Bonjour, lors de mon admission en juin j'avais posté ce témoignage sur l'autre forum des admis. Je n'avais pas vraiment eu le temps ni l'idée de me reconnecter jusqu'à aujourd'hui.
Bon courage aux candidats.

ADMISE EN P2 Sage-Femme à Caen - commission de Lille

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?
Bac L - master d'histoire - CAPES histoire-géographie - prof titulaire en collège pendant 4 ans

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?
Famille de médecin ; j'ai choisi de m'éloigner des parcours familiaux à l'adolescence.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence?
Ce métier m'intéressait déjà au lycée mais j'ai choisi de poursuivre ce que j'avais commencé et qui me plaisait. Engagement féministe en association : éducation à la sexualité, prévention,etc. Et aussi des rencontres.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a-t'il influencé ta décision?
Etudiante j'ai travaillé comme agent de service hospitalier tous les été.
Cette année, un stage d'observation de 3 jours en maternité.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en P2? Galère ou simple formalité?
Eprouvant psychologiquement car c'est un projet que j'ai beaucoup travaillé et dans lequel je me suis beaucoup investie tout en ayant bien conscience que cela pouvait ne pas aboutir.
Sur le plan formel, le dossier est simple à constituer - la lettre de motivation demande beaucoup de travail et de réflexion, de même que la préparation de l'oral.

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?
L'oral s'est bien passé. Le jury était avenant et souriant. On m'a dit "vous avez quelques minutes pour présenter votre projet". Je me suis lancée sans regarder ma montre car je savais que ma présentation durait environ 5 minutes. Lorsque j'ai eu terminé le président a dit "merci, c'était très clair. Y a-t-il des questions ?" Après un blanc, un membre du jury m'a posé deux questions :
"est-ce que vous n'aimez plus enseigner?" et ensuite "pourquoi n'avez-vous pas fait ce choix plus tôt au cours de vos études ?"
J'étais préparée pour répondre à ces questions.
J'ai mis beaucoup de conviction dans mon oral en étant la plus honnête possible.
A la sortie j'étais soulagée mais inquiète car nous étions 2 pour 1 place.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de P2?
Impatiente et très motivée, tout en ayant quelques angoisses malgré tout le travail de réflexion sur le projet mené au cours de l'année.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?
J'ai la ferme intention d'aller au bout de cette formation. Pour autant, je sais par expérience que la vie peut-être faite d'événements difficiles et non prévisibles et je sais que j'ai la possibilité de réintégrer mon poste en cas de situation qui me mettrait dans l'impossibilité de poursuivre. je parle là de problèmes graves et non dépendants de ma volonté.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?J'ai choisi l'école de Caen, car c'est là que mon compagnon travaille et que nous vivons.

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?
On m'a prêté il y a plusieurs mois les cours qu'il faut que je rattrape + ressources internet (université virtuelle de maïeutique francophone). J'ai déjà commencé et je vais bosser pendant l'été.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?
1 année de congé de formation indemnisé puis ressources personnelles.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Je souhaiterais travailler comme sage-femme hospitalière.
Top
Louisecompain
Jeune Carabine

Messages : 14
Enregistré : 17/04/2016
Posté le 17/04/2016 à 22:11 notnew
Bonjour à vous toutes!
Tout d'abord félicitations pour votre courage de reprise et merci pour vos témoignages précieux!
J'ai une petite question,comment avez vous réussi à faire des journées d'observation en cabinet ou à l'hôpital?en PACES il y a une convention mais la aucun document officiel donc comment convaincre que l'on vient confirmer une vocation?
Merci beaucoup pour vos conseils précieux
Top
zara38
Bizute (future carrée)

Messages : 7
Enregistré : 30/01/2016
Posté le 20/09/2016 à 11:10 notnew
Bonjour,
j'ai vraiment tardé et je ne mets mon témoignage que maintenant, mais le forum m'a pas mal aidé donc à mon tour... Je vais bien détailler pour compenser ! J'ai été admise en 3è année de sage-femme il y a maintenant un an (je viens donc de commencer ma 4è année) après avoir postulé 2 fois, et n'avoir été prise à l'oral que la 2è fois.
1) Cursus antérieur:
Bas S option math puis diplôme de vétérinaire en 2006, je travaillais depuis 9 ans quand j'ai obtenu la passerelle. J'ai fait vétérinaire parce que j'aimais les animaux et que je voulais soigner, sans trop connaître ce métier, et j'ai eu la (mal)chance (?) d'y arriver assez facilement, donc de ne jamais remettre en question ce choix. j'aime bien ce métier, mais ça n'a rien à voir avec la passion que j'ai pour tout ce qui tourne autour de la naissance... je m'en rends compte a posteriori.


2) Comment avez vous découvert ce métier:
J'ai découvert ce métier au cours de mes grossesses, la première j'étais en Belgique et suivie un peu par hasard en maison de naissance donc la sage-femme a un grand rôle dans ce suivi et est censée faire l'accouchement seule (après j'ai accouché prématurément donc à l'hôpital, pas de chance). Et la 2è dans ce qu'ils appellent un pôle physio en région parisienne, donc accompagnement global par une sage-femme et retour à la maison après 12h.
Après mes 2 enfants, j'ai retravaillé comme vétérinaire pour voir si l'envie de faire ce métier me passait mais c'était toujours très présent donc j'ai voulu tenter ma chance.

3) Avez vous déjà des enfants:
J'ai donc 2 enfants, qui ont aujourd'hui 8 et 5 ans. Je ne vais pas le nier, surtout après un an, c'est difficile, j'ai la chance d'avoir un mari qui s'en occupe super bien et qui a allégé ses horaires de travail pour être plus là, et on habite sur un lieu avec d'autres familles qui nous donnent un coup de main quand on a besoin (pas de famille dans le coin). Mais ça demande une bonne dose d'organisation et pour ma part une pointe de culpabilité à chaque fois que je ne vois pas mes enfants pendant 2-3 jours à cause des gardes et que ma petite trouve ça vraiment dur... Vivement la fin !

4) Quelle a été la réaction de votre entourage envers ce projet?
Etre vétérinaire a sûrement joué en ma faveur pour la passerelle, mais j'ai aussi eu beaucoup de réactions d'incompréhension (vétérinaire est un métier assez idéalisé et donc les gens ne comprennent généralement pas pourquoi j'ai arrêté pour ne devenir "que" sage-femme, chouette vision du métier smilies!)
Surtout pendant les stages et de la part des sage-femmes qui sont souvent un peu désabusées de la position qu'elles ont et du manque de reconnaissance.
Par contre mes parents m'ont vraiment soutenu, mon mari aussi qui voyait qu'il fallait que je change de métier, même si il a du mal à comprendre que je veuille refaire des études et passer par un diplôme pour changer de voie, le "système" d'une façon globale lui tape sur le sien...

5) Quels arguments avez vous développés dans votre lettre de motivation?
Comment le jury l'a t il acceuilli?

j'avais rencontré la directrice de l'école de sage-femme qui a été super et m'a donné des conseils : éviter de mettre des choses qui pourraient froisser les médecins (exemple : parler d'accompagnement global, d'AAD, diminuer le rôle des médecins), ne pas présenter ce métier comme un truc super, tout rose sans voir les difficultés, insister sur son parcours et ce que vous pouvez apporter à la profession, surtout du fait de votre parcours différent.
J'ai réussi grâce à elle à faire un stage d'observation à l'hôpital et elle m'avait dit que c'était indispensable, et j'ai suivi une amie sage-femme libérale, j'ai donc bien insisté sur le fait que je connaissais bien les réalités de ce métier.
J'avais un peu la même lettre les 2 fois et je n'ai été prise que la 2è fois à l'oral, entre les 2 le seul changement était que j'avais arrêté de travailler pour être disponible pour la passerelle et que j'en avais profité pour faire un bilan de compétences (financé par mon DIF avec Pole Emploi) d'où resortait que le soin et la relation à l'autre était quelque chose qui m'attirait beaucoup donc j'ai insisté là-dessus... mais à l'inverse ils m'ont ennuyé avec ça à l'oral parce qu'ils m'ont dit qu'en ayant arrêté de travailler j'aurais pu tenter la P1...
j'avoue qu'après le premier refus, je ne savais pas si ça valait la peine de repostuler, ils ne veulent pas te dire pourquoi tu n'es pas prise donc je ne savais pas si c'était une cause perdue. Finalement, je suis retournée voir la directrice la 2è année, qui m'a encouragé en me disant que la première fois elle n'avait pas pu soutenir mon dossier, qu'elle trouvait pourtant bon, pour pouvoir favoriser 2 candidats qui postulaient dans son école pour la 2è et dernière fois (et une des 2 avait été prise dans son école cette année là). Et donc que si je repostulais, comme c'était ma dernière chance, elle me soutiendrait. Elle a tenu parole !

6) Quel,est votre sentiment général vis à vis du jury?

C'est très impressionnant, on est assis seul face à une table avec 11 personnes face à nous, en U, qui ont chacun devant eux face à nous leur nom et qualité (doyen de médecine, doyen de pharma etc...) et qui te bombardent de questions. J'avais 7 minutes en tout, 4 minutes de présentation sans support puis 3 minutes de question. Il y a réellement un chrono géant qui égrenne les secondes et à 7 mns, oust ! Pour les 3 mns de question, le président du jury passe la parole de l'un à l'autre, ils lui font un petit signe pour montrer qu'ils ont une question et ça s'enchaîne vite. J'ai eu :
- comment j'allais financer mes études (les ressources de mon conjoint + mes droits à Pole emploi suivi d'une rémunération de fin de formation)
- je disais que je pouvais apporter de la maturité à mon rôle dans ma présentation, ils m'ont donc demandé si je n'était pas trop vieille pour retourner à l'école avec des jeunes de 21-22 ans alors que j'avais 34 ans et 2 enfants. J'ai répondu que je n'y allais pas pour me faire des copines, qu'il n'y avait pas beaucoup de semaines de cours mais surtout des stages où finalement j'aurais plutôt le même âge que les ages-femmes ce qui pourrait m'aider, et que j'étais plutôt à l'aise dans tous le scas pour parler avec les gens quel que soit leur âge
- il y en a un qui m'a ennuyé avec le fait que je ne voulais pas faire passerelle médecine : je lui ai dit qu'il pensait sans doute au volet gynéco-obstétrique, mais que moi ce que je voulais faire c'était l'accompagnement physio et non patho et donc vraiment sage-femme. Il a insisté en disant que véto c'était très polyvalent et en gros que j'allais m'ennuyer et que je devrais plutôt faire médecine.
- Un autre m'a demandé pourquoi donc je n'avais pas profité de mon année de chômage pour faire P1 (l'autre candidate à l'oral avec qui 'javais discuté dans la salle d'attente avait fait P1 et était presque sûre d'être prise en 2è année SF, j'avais peur qu'ils ne veulent la récompenser de ce choix) : j'ai rebondi sur la première question en disant que j'étais donc « plus vieille » et que partir pour 2 années de P1 sans certitude + 4 années de SF ce n'était pas la même chose pour ma famille que 3 années de SF. Et que j'avais fait prépa véto qui a un programme très similaire à la P1, parce que j'avais des amis qui étaient allés en P1 après avoir échoué au concours véto et qui m'avaient montré leurs cours, donc j'avais l'impression de l'avoir déjà fait en quelque sorte. Et j'ai conclu en disant que si je n'était pas prise à la passereelle je reconsidérerai peut-être la question mais que la passerelle était quand même le choix le plus logique pour moi, histoire de leur dire que je n'étais pas contre la P1 à tout prix même si ce n'était pas vrai... (je ne faisais pas P1 en cas d'échec, imposible à gérer avec ma famille, j'abite à plus d'1h de la fac de médeinc et de l'école de SF, avec les stages c'est gérable mais à temps plein pas question)
- Enfin la seule question venant d'une SF, c'était ce que je pensais de l'élargissement du champ des compétences de la SF, c'était une question à double tranchant parce que si tu ne sais pas de quoi elle parle, tu as l'air à l'ouest, à l'inverse ça peut te faire gagner des points sinon. Heureusement je savais qu'elle parlait des compétences gynéco, donc j'ai une fois de plus rebondi sur le commentaire de celui qui me disait que j'avais un profil polyvalent, en répondant que ça correspondait donc bien à mon profil et que ça m'intéressait.

7) Avez vous des astuces ou des trucs pour lutter contre le stress de cet oral?
Pour ma part, je connaissais mon speech vraiment sur le bout des doigts, chronométré à 3mns 45, et je m'étais beaucoup entraîné à le répéter à l'oral pour que ça ne fasse pas récitation. J'ai cherché du regard 2 personnes qui étaient souriantes et qui me regardaient, parce que certains tirent vraiment la tête, et je passais mon regard de l'un à l'autre en survolant les autres au passage. La personne qui nous accueillait m'a dit que ce qu'il cherchait ce n'était pas la réponse en soi, mais comment on gérait les questiosn et le stress, est-ce que s'ils nous rencontraient à l'hôpital ils voudraient être soignés par moi. Ca m'a aidé à garder contenance et à ne pas perdre pied.
Après j'ai une grande habitude des oraux (j'en ai eu beaucoup pendant mes études) donc ça m'a sûrement aidé.

8) D'après vous, quels éléments de votre cursus, emploi, personnel, a joué en votre faveur?
Le fait d'avoir une formation médicale a surement aidé, les stages aussi, montrer que je connaissais bien le métier. Après il ya des choses dont je pensais qu'elles joueraient en ma faveur et ils n'en ont pas parlé (je me suis formée en alliatement par exemple)

9) Quel conseil donneriez vous à une personne souhaitant se lancer dans l'aventure?
Avoir un plan de secours ! J'étais beaucoup plus sereine la 2è année parce que j'avais beaucoup réfléchi à ce que je ferai si ça ne marchait pas et je pense que ça se ressentait dans ma lettre et à l'oral. Et finalement, ca aide à diminuer le stress et je pense que ça leur donne plus confiance que quelqu'un qui risque de s'effondrer s'il n'a rien. Après c'est difficile de trouver l'équilibre entre la motivation

10) Et après un an...
Mon année s'est très bien passée, j'ai eu tous mes examens sans trop de problème même s'il me fallait rattraper certains cours de l'année d'avant, et les stages m'ont conforté dans mon choix. Après, j'ai eu un stage un peu plus difficile surtout au niveau du contact avec l'équipe, mais ça m'a aussi appris l'humilité et à travailler sur mes compétences relationnelles...
Le plus dur était surtout le temps que je ne peux pas passer avec ma famille, on a eu des hauts et des bas pour être honnête, l'équilibre est dur à trouver. On est reparti pour cette année en se disant qu'il fallait surtout se mettre des objectifs réalistes et accepter que je ne suis pas tout le temps là.
Le fait d'être plus agée m'aide plutôt en stage, je discute avec les sages-femmes ou même les nouvelles ou futures mamans de sujets qui ne touchent pas encore les étudiantes, maintenant il ne faut pas se vexer de la surprise du personnel et des patients quand je leur dis que je suis étudiante... Moi ça me fait plutôt rire. Et avec les autres étudiantes, ça s'est aussi très bien passé, je n'avais donc pas vraiment d'attente, mais j'ai été très agréablement surprise du soutien reçu.
En conclusion bon courage !
_____
Etudiante sage-femme en L3 après une passerelle (depuis véto)


Top
Jeny069
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 22/12/2016
Posté le 22/04/2017 à 21:12 notnew
Bonjour, je remonte le post car je suis très tentée par la passerelle vers sf pour l'an prochain.
J'aurais aimé savoir si pour me préparer et potasser, quelqu'un pourrait me faire passer ses cours de première année ? Je pense que cela peut être utile en cas d'admission et pour l'oral, montrer sa motivation et ses connaissances du programme
Merci d'avance !
_____
Ide libérale depuis 2007


Top
zara38
Bizute (future carrée)

Messages : 7
Enregistré : 30/01/2016
Posté le 24/04/2017 à 10:10 notnew
Bonjour,
pour réviser, les cours de la fac sont maintenant en ligne avec un accès privé via intranet donc difficile de les partager... mais par contre tu as tout le programme accessible sur http://campus.cerimes.fr/maieutique/liste-1.html qui est l'université de maïeutique en ligne francophone. Moi, j'avais effectivement dit que j'étais allé voir les cours de l'UVMaF dans mon entretien... Bon courage !
_____
Etudiante sage-femme en L3 après une passerelle (depuis véto)


Top
ecouasno
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 154
Enregistré : 27/01/2014
Posté le 24/04/2017 à 11:19 notnew
Bonjour, L'université de Maieutique francophone c'est bien mais le mieux est d'avoir les cours de ton école...C'est ce que la directrice de l'ESF m'avait conseillé, car même si ils ont un programme ils ont une certaine liberté dans l'organisation des cours...
Top
Jeny069
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 22/12/2016
Posté le 24/04/2017 à 23:02 notnew
Merci pour vos reponses; en effet j'ai contacté via fb un groupe d'étudiants maieutique et l'une d'elle s'est proposée de me faire passer ses cours de 2em année.
Pourriez vous m'en dire plus sur le déroulement de l'oral ? Aviez vous fait un rappel de ce que vous exprimiez ds votre lettre? Je redoute car je suis une quiche a l'oral; ça m'angoisse ++ pour l'école d'inf j'avais eu des notes vraiment moyennes au concours.. quels conseils auriez vous aussi pour la lettre ? Se présenter personnellement ? Ou n'evoquer que le côté pro?
Merci bcp
_____
Ide libérale depuis 2007


Top
zara38
Bizute (future carrée)

Messages : 7
Enregistré : 30/01/2016
Posté le 25/04/2017 à 10:57 notnew
Pour ma part, j'ai essayé de détailler un max comment ça s'est passé et les conseils que je peux donner, regarde mon témoignage ci-dessus...
_____
Etudiante sage-femme en L3 après une passerelle (depuis véto)


Top
jerrika
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 06/03/2018
Posté le 06/03/2018 à 13:17 notnew
Bonjour,

Est ce que Jeny069 est toujours présente sur ce forum?

Par avance merci.
Top
mimi2255
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 53
Enregistré : 23/08/2017
Posté le 28/08/2018 à 19:24 notnew
Bonjour,
Je me permet de réanimer ce forum, est-ce que quelqu'un saurait où je peux trouver des passerelliens ayant intégré l'école de sage-femme de Bordeaux ?
Merci d'avance smilies
Top
agatheLG
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 11/12/2018
Posté le 11/12/2018 à 23:56 notnew
Bonjour à tous,
Je souhaite me réorienter en tentant la passerelle sage femme... après un master 2 et 4 ans d'exercice... en marketing smilies
J'avais déjà tenté une P1 au tout début de mes études (2009!)
pourriez vous me donner des conseils ? notamment pour la lettre ? et comment avez vous démarcher la directrice de l'école sage femme ? je ne sais pas comment m'y prendre...
J'ai déjà prévu deux stages d'observation : un à l'hopital, un en libéral.. auriez vous d'autres conseils ? merci mille fois !
Top
marianasf
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 12/01/2020
Posté le 12/01/2020 à 20:52 notnew
Bonsoir à tous et à toutes

Merci pour les messages de ce forum qui m'ont été un bel atout des renseignements.

Je me présente, je suis Mariana et j'envisage déposer ma candidature pour l'école de sage femme de Rennes en passant par la voie passerelle.

Sachant que je suis actuellement salarié, je me demande comment je pourrais faire pour effectuer un stage d'observation sans passer par Pole Emploi ou un autre organisme d'enseignement.

Est-ce que vous pouvez m'aider s'il vous plait?

Je vous remercie par avance de votre aide et bienveillance.

Cordialement,
Mariana
_____
Mariana Barros De Oliveira


Top
Jujulsk
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 02/06/2020
Posté le 02/06/2020 à 12:24 notnew
Bonjour,

Après avoir obtenu mon diplôme de notaire, je souhaite essayer d’accéder à la passerelle pour devenir sage femme
J’aimerais avoir des contacts avec des personnes ayant réussies par cette voie et qui pourraient m’aider !
Merci d’avance
_____
Justine


Top
Alix38
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 09/06/2020
Posté le 10/06/2020 à 11:14 notnew
Pour ma part, j'ai essayé de détailler un max comment ça s'est passé et les conseils que je peux donner, regarde mon témoignage ci-dessus...

Bonjour, je suis dans l'attente pour savoir si je suis sélectionné pour l'oral... smilies
j'ai eu contacte avec une ancienne étudiante qui m'as parlé de toi !(elle était la promo avant)
je voulais savoir si tu pouvais me raconter comment ça ce passe maintenant ?
cordialement
Alix
Top
Aller en haut • 17 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter