logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Candidats passerelle P2 2017

Aller en bas • 4112 réponses • 206 pages • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ... 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 206
There you will be
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 02/10/2016
Posté le 06/12/2016 à 03:24 puis édité 1 fois notnew

[...] La recherche en neuroscience [...] c'est très intéressant ! Mais travailler sur des pathologies sans voir des patients, non merci !


Les travaux pionniers de l'émérite Professeur Neurochirurgien Hugues Duffau (CHU de Montpellier) devraient t'intéresser; ça touche les neurosciences en général et en particulier la neuroplasticité (tu as très certainement déjà dû lire sur lui)! À mon humble avis, il a réellement chamboulé et révolutionné l'enseignement et la pratique des neurosciences telles que nous les connaissons! Il a observé, lors d'opérations éveillées, qu'il n'y a pas une zone qui correspond à une fonction car il a entièrement pu enlevé l'aire de Broca à certains de ses patients sans engendrer de séquelles, que donc la localisation des zones fonctionnelles du cerveau est unique à chaque individu, qu'aucun des deux hémisphères a une fonction spécifique/ rigide, que le langage n'est pas situé dans un endroit précis/ fixe du cerveau et que la géographie fonctionnelle de chaque cerveau se modifie avec le temps. Il remet en question l'ancien modèle "locationniste" et préconise un modèle "connexionniste, de réseaux, d'intégration et d’inter-connectivité" qui, en y réfléchissant bien, me semble plus correct et cohérent avec la dynamicité complexe du cerveau.

Juste fascinant!

Il m'apparaît comme un homme très humble également.

Le bouquin "L'Erreur De Broca" est dans ma liste pour Noël! smilies
Top
maxidem
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 81
Enregistré : 11/03/2015
Posté le 06/12/2016 à 23:16 notnew
L'obtention de la passerelle P2 n'est pas une fin en soit. Ce n'est que le commencement du parcours.
Et pour ce qui est de la rumeur "c'est la première année qui est dure, après c'est facile", c'est faux.
Prennez conscience dès maintenant que vous vous engagez réellement dans des filières qui sont prennantes !
Donc oui il y a beaucoup de travail. Il y a une quantité de connaissance similaire si ce n'est encore plus que la première année. Alors certes vous n'avez pas la pression du concours mais je vous assure qu'il faut bosser.

Alors vraiment, réfléchissez bien à votre organisation familiale, financière et autre. Parce que en tant que passerellienne, j'ai un emploi étudiant de 10h/semaine et honnêtement, c'est ardu.
Pour ceux qui pense pouvoir faire des doubles cursus comme P2/thèse ou maintenir leur job à haute dose... courage à vous.

En tant que passerellien en P2 à PV actuellement, je ne peux que valider ces propos.Le mythe de "la p2 on fout rien" est totalement faux.
Le rythme est soutenu, les cours s'accumulent vite, il y a en plus les TD et les stages de sémio obligatoires. Si vous comptez faire votre P2 en parallèle de vos activités, vous ne vous facilitez franchement pas la tâche, ou alors vous êtes excessivement bien organisés.
Pensez-y !
_____
Admis passerelle 2016 - P2 Descartes
Top
Oscarcops
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 07/12/2016
Posté le 07/12/2016 à 00:15 puis édité 2 fois notnew
Coucou !

Actuellement en D1 Pharma à Grenoble, je postule pour la passerelle p2 med (toujours à Grenoble ).

Parcours assez typique, j'ai fait 2 P1, la première que j'ai loupée de beaucoup car je ne savais pas travailler, et la deuxième loupée de 5 places :/ J'avais aussi présenté pharma en tant que carré, que j'ai eu, mais je me suis vite rendu compte qu'il me manquait ce que j'ai toujours voulu, c'est à dire avoir un contact avec un patient, apprendre à le connaître et à le traiter, savoir pourquoi quelqu'un est malade ... Bref !

J'ai effectué un stage en chir dans un petit hôpital auprès du chef de pôle, et là ça a été une vraie révélation. J'ai enchaîné pendant une semaine de stage, du petit matin jusqu'au soir, et absolument tout m'a plu, l'ambiance, les patients, le bloc !

Parallèlement à ça j'ai fait un peu d'associatif auprès du BDE pharma en tant que Santé publique (téléthon, octobre rose, Movember ...) et j'ai enfin pu me sentir utile, et j'ai aussi pu voir ce que la médecine pouvait m'ouvrir.

Enfin j'ai aussi fait tuteurs pour les P1, parce que ça me tenait à coeur, et que l'enseignement ça m'a toujours fait plaisir.

Bref, malgré que la pharma soit passionnante, il me manque quelque chose que je peux retrouver que en med, et je dirais même que j'aime toute les difficultés que je pourrais rencontrer (même si à mon avis aux ECN je le penserais beaucoup moins fort...)

Et donc j'ai une question : Est-ce que dans le dossier on doit donner ses bulletins après la PACES ? Parce que très honnêtement, ayant peu été intéressé par ma filière, mes exams n'ont jamais été très brillant (tout en évitant les rattrapages)

En tout cas, merci à ceux qui vont me lire, n'hésitez pas à me demander si vous voulez que je développe un peu !
Top
Naonao
Ministre de la Santé

Messages : 675
Enregistré : 28/08/2016
Posté le 07/12/2016 à 16:11 notnew
Je n'espère pas qu'il faille donner ses bulletins de l'université sinon je suis foutu haha.

Il me semble qu'il faut juste donner sa lettre et son CV. Je n'ai jamais entendu parler de bulletins, et je pense avoir écumé tous les postes qui parlent de pres ou de loin de la passerelle !
_____
2008-2011 : EDHEC
2016-2017 : Stage Hospitalier
2017-2018 : PAES0 (Medisup)
2018-2019 : DFGSM2 (Paris-Sud)
Top
Maéli
Jeune Carabine

Messages : 23
Enregistré : 15/02/2016
Posté le 08/12/2016 à 11:35 notnew
Salut,

Non, on ne doit pas justifier de notre réussite aux examenx / diplomes passés : juste donner le certificat / diplome qui justifie qu'on puisse postuler (par exemple, si on postule avec un master, ils ne veulent même pas le diplome de licence qui a permis d'intégrer le master). Donc pas de bulletin à produire.
Top
Oscarcops
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 07/12/2016
Posté le 08/12/2016 à 19:35 notnew
Ah parfait, ça me rassure un peu !
Merci pour la réponse !
Top
Sarah Pouet
Jeune Carabine

Messages : 25
Enregistré : 04/12/2016
Posté le 08/12/2016 à 20:13 notnew
Parenti : bon, je suis pas le seule alors, me voilà rassurée smilies

There you will be : quel enthousiasme ! J'avais un peu le même avant d'arriver en Neurosciences smilies Je vais jeter un coup d'œil à la personne dont tu parles, peut-être que ça me réconciliera avec !

Concernant les notes, c'est mon cas également. Ca vole pas haut ! smilies Après, s'il y a réorientation, ce n'est pas pour rien non plus !
Top
Paronti
Ministre de la Santé

Messages : 686
Enregistré : 30/11/2016
Posté le 08/12/2016 à 21:16 notnew
Bonsoir,
En parlant de notes justement, j'ai une attestation de validation avec mes moyennes et ma mention.

Je demanderai au secrétariat de la fac, mais selon vous je dois demander une attestation sans les notes ? Le diplôme n'est toujours pas envoyé...

J'ai hâte de connaître les chiffres, les dates etc...ça me mettra la pression de fou mais au moins de vrais objectifs concrets.

Le groupe se rempli bien c'est fou!
_____
Paronti
C'est parti pour une nouvelle vie?
Top
Sarah Pouet
Jeune Carabine

Messages : 25
Enregistré : 04/12/2016
Posté le 08/12/2016 à 21:28 notnew
Même si le diplôme n'est pas envoyé, tu es censé pouvoir disposer d'une attestation de réussite. En général figure automatiquement sur celle-ci la mention (de même que sur le diplôme en fait)

Après, si t'as le détail de tes notes, ça peut être bien vu ou pas du tout. J'ai tendance à dire que s'ils voulaient les notes, ils demanderaient les relevés mais je ne sais pas qui statue sur les pièces du dossier. Ne donner que les attestations / diplômes, ça s'inscrit peut-être également dans la politique d'ouvrir les professions médicales aux plus motivés et pas forcément aux bons élèves uniquement.

Question qui reste ouverte donc. Désolé, ma réponse n'apporte pas grand chose !
Top
Paronti
Ministre de la Santé

Messages : 686
Enregistré : 30/11/2016
Posté le 08/12/2016 à 21:32 notnew
Attestation de réussite avec mes notes...j'ai pas compris le délire mais bon...
Donc je demanderai mon diplôme et sinon une attestation de réussite sans notes!

Merci de ta réponse ! Et je suis d'accord cette passerelle me semble cibler les motivations en plus d'un certains niveau par le m2 mais pas plus.

Même si le diplôme n'est pas envoyé, tu es censé pouvoir disposer d'une attestation de réussite. En général figure automatiquement sur celle-ci la mention (de même que sur le diplôme en fait)

Après, si t'as le détail de tes notes, ça peut être bien vu ou pas du tout. J'ai tendance à dire que s'ils voulaient les notes, ils demanderaient les relevés mais je ne sais pas qui statue sur les pièces du dossier. Ne donner que les attestations / diplômes, ça s'inscrit peut-être également dans la politique d'ouvrir les professions médicales aux plus motivés et pas forcément aux bons élèves uniquement.

Question qui reste ouverte donc. Désolé, ma réponse n'apporte pas grand chose !
_____
Paronti
C'est parti pour une nouvelle vie?
Top
Sarah Pouet
Jeune Carabine

Messages : 25
Enregistré : 04/12/2016
Posté le 08/12/2016 à 21:57 puis édité 1 fois notnew
Alors non non, sur l'attestation de réussite, il n'y a pas les notes. Par contre, le mention figure " a obtenu en diplôme X avec X mention. smilies

(Du moins dans ma fac !)
Top
Paronti
Ministre de la Santé

Messages : 686
Enregistré : 30/11/2016
Posté le 08/12/2016 à 22:14 notnew
Ils ont "coupé "la feuille en 2 et noter l'ensemble dessus... jai été très surpris de la méthode...pas de relevé de notes seul, pas d'attestation seule...je "cours" faire un mail
Je vais donc demander une vrai attestation !smilies
_____
Paronti
C'est parti pour une nouvelle vie?
Top
Olga
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 384
Enregistré : 03/12/2015
Posté le 08/12/2016 à 23:26 notnew
Oui, plus de places à Paris mais aussi beaucoup plus de concurrence.
Top
Clairee
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 08/12/2016
Posté le 08/12/2016 à 23:34 notnew
L'endroit m'importe peu en réalité. Je parcours le forum de l'année dernière pour regarder quels types de profils ont été retenu afin de maximiser mes chances.
_____
Qui vivra verra. 


Top
There you will be
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 02/10/2016
Posté le 09/12/2016 à 14:27 notnew


There you will be : quel enthousiasme ! J'avais un peu le même avant d'arriver en Neurosciences smilies Je vais jeter un coup d'œil à la personne dont tu parles, peut-être que ça me réconciliera avec !

@SarahPouet

C'est fluctuant (ce n'est pas chaque jour que j'éprouve autant d'enthousiasme, ou peut-être que des fois ça sommeille juste) —un peu comme ma motivation, c'est l'action qui maintient mon envie d'apprendre— mais merci sincèrement, j'espère que ça te réconciliera avec ce beau domaine et système, et je pèse mes mots (moi, j'en ai les étoiles aux yeux quand j'en parle!). smilies
Top
There you will be
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 02/10/2016
Posté le 09/12/2016 à 14:29 puis édité 4 fois notnew

@Clairee
L'endroit m'importe peu en réalité. Je parcours le forum de l'année dernière pour regarder quels types de profils ont été retenu afin de maximiser mes chances.

Salut, 20 ans, et passerelienne comme toi. 1ère fois que je postule.


Pour être honnête, choisis PERSONNELLEMENT ta faculté et inscris-toi où tu le souhaites: si tu veux une petite fac du type Poitiers, vas-y! Si tu es plutôt grande ville et veux Paris, vas-y! Si tu veux t'inscrire dans une fac près de chez toi, vas-y! Si tu veux déposer ton dossier dans telle faculté parce que tu vises un aspect spécifique en particulier ou tu le sens mieux, vas-y! Tant que tu pourras fournir une réponse correcte et mûrie lorsqu'on te demandera 'pourquoi telle faculté', il n'y a aucun problème. smilies

Saches qu'il y a de la concurrence de partout et que tu es en compétition directe avec les dossiers globaux du dit centre examen. Bien sûr, rien ne t'empêche de faire un choix réfléchi et calculé en prenant en compte ton parcours antérieur et le témoignage d'anciens admis (néanmoins, remede.org ne réprésente pas la totalité des admis, certains ne posteront probablement jamais sur le site ou viendront seulement toute à la fin pour dire qu'ils ont été admis, ou d'autres ne s'embêteront même pas de témoigner). Libre à toi : tu n'as qu'1 chance par an. Le fait que Paris offre plus de places et que cela engendre automatiquement plus de demandes ne signifie pas que toute la concurrence à Paris est 'bonne' justement (tu vois ce que je veux dire?). Peut-être que la concurrence à Paris égale celle de Lyon ou Bordeaux. Choisis ton UFR sur des raisons personnelles et non pas sur la largeur du NC (après tout, tu dois pouvoir t'y plaire dans la suite de tes études et non pas cherché à transférer de fac' dès ton admission, à part pour des raisons justifiées. Tu auras déjà accumulé du retard dans le curriculum et devrais te concentrer à le rattraper qu'entreprendre de telles démarches absurdes).

Le plus important n'est pas réellement où tu désires postuler, mais l'élément le plus important est le fond de ton dossier et projet. Bosse ta lettre de motivation et ton CV, essaie de t’immerger dans le milieu hospitalier (bien que j'ai vu sur d'anciens témoignages que certains avaient été admis sans avoir fait de stages à l'hosto/ dans le milieu médical; ils avaient néanmoins eu un contact régulier avec des personnes dans le cadre d'activités bénévoles, ils avaient du relationnel et ont su bien le transposer dans leur lettre de motivation) et montre que tu sais dans quoi tu t'embarques en médecine, dans le plan académique qui est très lourd et dense, comme financier (en particulier si tu as déjà une vie. Ce n'est pas mon cas, je n'ai encore rien de construit donc je peux facilement tout défaire et reconstruire).

Si ton dossier est excellent et plaît, tu seras admise.
Si ton dossier est moyen/bon/manque de réalisme/ ne plaît pas, tu seras très probablement recalée.

Le fait que les centres d'examen ne soient pas tenus de donner toutes les places qu'ils leur sont offertes pour les passerelles confirme et appuie l'argument sur lequel tu dois simplement choisir ta faculté librement, selon des raisons personnelles et NON pas pour le NC. smilies
Top
Qualisartifex
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 70
Enregistré : 05/11/2016
Posté le 10/12/2016 à 17:07 notnew

Et je valide également.. passerellienne à PO +5h de job/s #çavaencore, pour le S1 on a 10 partiels à passer en janvier et pas moins de 120 poly de 20 pages chacuns (et c'est loin d'être uniquement du par coeur, c'est beaucoup de compréhension et de raisonnement! C'est un peu de l'esclavagisme intellectuel à ce point je trouve ahaha) et un exposé à préparer..la plupart ne sèche pas les cours pour "glander", mais plutôt pour bosser ses ronéos en fait... sans vouloir casser l'ambiance..
La sélection pour la passerelle est rude, mais au vu de la P2, je comprends vraiment pourquoi, et j'avoue qu'un bagage scientifique ça sert ++++++!
J'admire vraiment les passerelliens avec un background non scientifique honnêtement parce que devoir rattraper le manque de connaissances en plus de tout "ingurgiter" ça me paraît impossible à faire! Enfin je ne sais pas ce qu'il en est des autres fac, mais à PO sans mon M2 cancéro/bac S/P1 je ne sais pas si j'aurai tenu la route ahaha

Ah et je pense qu'il faut bien garder à l'esprit que la P2 ce n'est QUE le début, et que ça va crescendo! (désolée si je déprime tout le monde du coup, mais c'est vraiment la réalité)

Bonjour Pong,

Merci pour ce témoignage franc. Tu es à quelle fac ?
Si tu devais donner un conseil à un aspirant passerellien qui a pour unique bagage scientifique un bac S obtenu en 2001 mais qui a récupéré les cours de PACES de la fac dans laquelle il compte postuler, tu lui conseillerais de bosser quoi en particulier pour arriver éventuellement en P2 avec le moins de lacunes possible ?
Top
Junaya
Interne

Messages : 100
Enregistré : 08/01/2016
Posté le 10/12/2016 à 17:47 notnew
Coucou, merci de venir défendre un peu les choses smilies

Je n'ai pas voulu alarmer en tout cas mais je m'étais dit qu'il serait intéressant de parler de la suite. Déjà parce que comme je l'ai dit dans mon message, la passerelle c'est pas la fin en soi, mais juste la porte qui conduit à un chemin et que c'est bien de penser à la passerelle mais aussi d'anticiper un peu plus loin, chose que j'avais pas vraiment faite à 100%.
Aussi parce que je trouve dommage que ceux qui l'ont s'éclipsent du forum et qu'on ait quasiment plus de retour de ce qu'ils deviennent par la suite, mais après c'est aussi parfaitement normal.

Personnellement je ne regrette pas d'avoir fait ce choix pour le moment. Je suis contente d'être en P2, je suis contente d'étudier un temps certes assez important pour mes cours de P2. Ce que je regrette, c'est d'avoir sous estimé la quantité de travail/cours en me disant qu'ayant fait une P1 et ayant un cursus linéaire en lien avec les sciences médicales ça irait et que je pourai en plus travailler 10h/semaine pour financier le tout.
En vrai, c'est la partie financière qui me mine complètement. J'en peux plus de travailler 10h. C'est 10h de moins à réviser, me reposer pour garder une vie personnelle, à passer du temps avec ma famille, mes amis... et c'est là qu'on se rend compte de l'importance d'avoir une vie équilibrée.

Il y a souvent un truc qui circule en médecine c'est : "fucking my life to save yours".

Honnêtement j'adore la médecine, mais je pense qu'on est d'autant meilleurs dans sa tête et dans sa peau, et vis à vis du patient quand on est équilibré.

Les études de médecine ça va vous bouffer peu à peu. De plus en plus d'étudiants abandonnent en cours de route même passé la première année ! La quantité de choses à savoir est importante, les exigeances que la société attend de vous sont importantes. En ce moment les politiciens parlent même de prolonger la durée des études d'un an supplémentaire pour toutes les spé, généralistes compris. Du coup vous vous engagez pour 8-9 ans MINIMUM. La P2 n'est pas l'année la plus dure, les attentes montent crescendo jusqu'à la 6ième année et l'ECN... mais vous ne pouvez pas vous permettre d'être médiocre, car contrairement aux licences classiques il me semble que la majorité des fac de médecine applique le système de non compensation inter-semestre (si vous avez 12 et 8 à vos semetres même si votre moyenne est à 10 vous repassez aux rattrapages tout le semestre où vous avez 8), + chez nous des notes éliminatoires qui vous catapultent directes aux rattrapages (même si votre moyenne est à 14).

Donc voilà.
C'est pas facile, mais vous pouvez y arriver. Non seulement à avoir la passerelle, mais aussi à réussir votre cursus.
Et vous y arriverez pourquoi ? Parce que vous aurez tout anticipé ! Parce que vous saurez dans quoi vous vous engagez, parce que vous saurez que vous n'êtes pas là pour chauffer vos vesses sur les bancs de l'amphi. Parce que vous saurez que votre vie, votre famille n'a pas à passer au dernier plan de votre vie et que pour ça vous devrez faire des compromis. Ces compromis se font en fonction de votre situation. Moi en tout cas je sais maintenant que je ferai un prêt. Je ne voulais pas m'endêter pour l'avenir, mais je préfère ça que de rater mon année ou de devoir passer des rattrapages et de ne pas pouvoir avoir une qualité de vie meilleure.

Je vous souhaite pleins de bonnes choses dans votre démarche et surtout qu'elle soit éclairée smilies si elle l'est, elle a de grande chance d'aboutir. Je pense qu'effectivement comme Pong le disait, c'est pour ces raisons que la passerelle est si rude...
_____
Admise DFGSM2 (P2) passerelle 2016 à Angers
Fini la DFGSM3 (D1) 2017-2018
En route vers la DFASM1 (D2)
M2 Ingenierie et Management pour la santé, recherche clinique
Top
mariela
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 173
Enregistré : 07/08/2011
Posté le 10/12/2016 à 17:50 notnew
L'obtention de la passerelle P2 n'est pas une fin en soit. Ce n'est que le commencement du parcours.
Et pour ce qui est de la rumeur "c'est la première année qui est dure, après c'est facile", c'est faux.
Prennez conscience dès maintenant que vous vous engagez réellement dans des filières qui sont prennantes !
Donc oui il y a beaucoup de travail. Il y a une quantité de connaissance similaire si ce n'est encore plus que la première année. Alors certes vous n'avez pas la pression du concours mais je vous assure qu'il faut bosser.

Alors vraiment, réfléchissez bien à votre organisation familiale, financière et autre. Parce que en tant que passerellienne, j'ai un emploi étudiant de 10h/semaine et honnêtement, c'est ardu.
Pour ceux qui pense pouvoir faire des doubles cursus comme P2/thèse ou maintenir leur job à haute dose... courage à vous.

En tant que passerellien en P2 à PV actuellement, je ne peux que valider ces propos.Le mythe de "la p2 on fout rien" est totalement faux.
Le rythme est soutenu, les cours s'accumulent vite, il y a en plus les TD et les stages de sémio obligatoires. Si vous comptez faire votre P2 en parallèle de vos activités, vous ne vous facilitez franchement pas la tâche, ou alors vous êtes excessivement bien organisés.
Pensez-y !

Et je valide également.. passerellienne à PO +5h de job/s #çavaencore, pour le S1 on a 10 partiels à passer en janvier et pas moins de 120 poly de 20 pages chacuns (et c'est loin d'être uniquement du par coeur, c'est beaucoup de compréhension et de raisonnement! C'est un peu de l'esclavagisme intellectuel à ce point je trouve ahaha) et un exposé à préparer..la plupart ne sèche pas les cours pour "glander", mais plutôt pour bosser ses ronéos en fait... sans vouloir casser l'ambiance..
La sélection pour la passerelle est rude, mais au vu de la P2, je comprends vraiment pourquoi, et j'avoue qu'un bagage scientifique ça sert ++++++!
J'admire vraiment les passerelliens avec un background non scientifique honnêtement parce que devoir rattraper le manque de connaissances en plus de tout "ingurgiter" ça me paraît impossible à faire! Enfin je ne sais pas ce qu'il en est des autres fac, mais à PO sans mon M2 cancéro/bac S/P1 je ne sais pas si j'aurai tenu la route ahaha

Ah et je pense qu'il faut bien garder à l'esprit que la P2 ce n'est QUE le début, et que ça va crescendo! (désolée si je déprime tout le monde du coup, mais c'est vraiment la réalité)

Bonjour,
Je me permet de nuancer ces propos. Oui c'est des études difficiles, exigeantes, abrutissantes même parfois, mais ça se fait. J'ai un bac STT vieux (2000), et j'ai très vite abandonné l'idée de réviser les matières du bac s tant j'avais l'impression de perdre mon temps (et avec le recul, je suis en d4, c'était bien une perte de temps). Et je suis loin d'être la seule à reprendre sans bagage scientifique. Ça se passe bien si tu t'accroches et que tu bosses.
J'ai bossé très sérieusement ma p2, c'est passé de justesse au premier semestre (un rattrapage, autour de 10 de moyenne ) et beaucoup plus facilement au deuxième semestre (pas de rattrapage et 14 de moyenne). Les études de medecine c'est beaucoup de travail et toute la difficulté est là, ce n'est pas difficile à comprendre en revanche une fois qu'on a bien compris les bases (et ces bases, c'est la p1, mais pas au point de retenir tous les petits détails en mode concours). Franchement, je conseille pour les non scientifiques de lire et de s'approprier des ouvrages de physio, un peu de biochimie et surtout de l'anatomie (moi je l'ai pas fait et ça me manque l'anatomie et pour l'ecn ça va probablement me porter préjudice mais je n'ai pas des ambitions folles et plus le temps de m'y mettre maintenant).
Les études de médecine en résumé c'est un gros volume de travail sur une longue période, c'est toute leur difficulté.
Pour s'engager dans cette voie, il faut vraiment aimer etre occupé, car les études sont prenantes, l'internat également et le métier n'en parlons pas.
Il y a des jours où on se sent submergé, d'autres où ça va mieux.
Donc être sûr de vouloir et de pouvoir bosser beaucoup, avoir un équilibre financier, organisationnel, et du soutien (si vous êtes moyens dans votre couple, divorcez tout de suite, c'est pas les études qui vont vous aider smilies ...), c'est ça qu'il faut expliquer au jury. La conscience du sacrifice pour faire ce qui est à nos yeux la plus belle des activités.
(Et on peut quand même faire des bébés pendant les études, c'est moins confortable, mais ça se fait aussi, y en a même qui en font plusieurssmilies)
Top
mariela
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 173
Enregistré : 07/08/2011
Posté le 10/12/2016 à 17:53 notnew
Pour l'augmentation de la durée des études, c'est fait pour les spécialités chirurgicales. La medecine generale reste à 3 ans pour l'instant mais passera à 4 ans c'est certain dans les années à venir.

Bon courage pour les partiels!
Top
Aller en haut • 4112 réponses • 206 pages • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ... 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 206
livreslivrescontactspublicationstwitter