logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Candidats passerelle P2 2017

Aller en bas • 4112 réponses • 206 pages • 1 ... 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 ... 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 206
mariela
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 173
Enregistré : 07/08/2011
Posté le 23/12/2016 à 20:34 notnew


Salut Athina,

Si tu es admissible, le jour de l'oral il faudra s'attendre à plusieurs provocations du jury et savoir y répondre, comme:
- Comment envisagez-vous votre P2 au milieu d'adolescents de 19/20ans.
- Comment envisagez-vous votre rapport à l'autorité quand vous serez externe alors que les internes auront 15 ans de moins que vous?
- Ne pensez-vous pas qu'après votre job de responsable scientifique il vous sera difficile de revenir à des taches ingrates de débutant.
- Comment envisagez-vous le fait que vous serez médecin à 50ans, à 15ans de la retraite.
- Vous êtes un expert dans votre domaine, ne pensez-vous pas que vous manquerez à votre domaine d'activité ?
- Pourquoi devrions nous vous prendre face à un candidat de 22 ans qui n'a pas encore construit sa vie active?

Attention ils peuvent ne pas être tendre la dessus, il faut être bien préparé, rester calme, posé et avoir des arguments en béton. smilies

PS: as-tu un diplôme d'état de Master français ou européen ?

Salut Maxidem,

Merci beaucoup pour tes questions elles sont tres pertinentes, j'apprecie. J'avais pense a la plupart de ces questions mais je t'avoue que je n'avais pas du tout pense a mon rapport avec l'autorite (15 ans de moins que moi? damn! le coup de vieux) et non plus sur le fait que je puisse manquer a mon domaine. Quand j'y pense, effectivement quelle perte dramatique smilies...Tres serieusement, je sais que je vais manquer dans l'unite, je suis reconnue par mes pairs comme etant competente mais personne n'est irremplacable. Mais ca montre en tous cas que je suis vraiment motivee car etre prete a abandonner un poste super, avec un salaire super, ce n'est pas facile.

Sur le cote plus jeune des managers, ca fonctionne si je dis que je suis tres jeune dans ma tete??smilies Puis ils ont l'experience dans le medical que je n'aurai pas et seront donc beaucoup plus competents. Pas de soucis.
Pour les taches ingrates de debutants, ayant des amis qui sont medecins j'ai pu suivre leur parcours et je m'attends a des moments difficiles, mais je sais que je dois passer par la.

Mais honnetement Maxidem, si (oh joie) je suis admisssible et que j'ai ce genre de questions, cela me donnera vraiment l'impression qu'ils ne me souhaitent pas dans le cursus.smilies Comme tu dis, il faudra rester calme et ne pas etre destabilisee et preparer une ribambelle d'arguments je sais que j'ai beaucoup moins de chances que ceux qui ont une ecole d'ingenieur, voire un parcours moins scientifique et donc plus atypique.

Oui j'ai un master francais (major de promo meme. Ce qui ne sert strictement a rien, faut bien le dire).

Bonne soiree

Bonsoir

Expérience de vieille Dino, la seule et unique question posée le jour de l'entretien était "est ce que vous envisagez une paces si vous n'avez pas la passerelle ".
Et je le redis j'ai un bac stt, une prepa hec, une école de commerce, pas d'expérience médicale. Tout dépendra du jury, des expériences avec les passerelles qu'ils ont dans leur fac, de votre projet. Cette passerelle est très aléatoire d'une année sur l'autre, d'un candidat à l'autre. Préparez vous à tout, soyez droit dans vos bottes, et vous ne regretterez rien.

Pour ma question, j'avais répondu oui, mon dossier attendait une réponse pour une entrée en paces.

Bon courage et belles fêtes !!
Top
Qualisartifex
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 67
Enregistré : 05/11/2016
Posté le 24/12/2016 à 01:47 notnew


Bonsoir

Expérience de vieille Dino, la seule et unique question posée le jour de l'entretien était "est ce que vous envisagez une paces si vous n'avez pas la passerelle ".
Et je le redis j'ai un bac stt, une prepa hec, une école de commerce, pas d'expérience médicale. Tout dépendra du jury, des expériences avec les passerelles qu'ils ont dans leur fac, de votre projet. Cette passerelle est très aléatoire d'une année sur l'autre, d'un candidat à l'autre. Préparez vous à tout, soyez droit dans vos bottes, et vous ne regretterez rien.

Pour ma question, j'avais répondu oui, mon dossier attendait une réponse pour une entrée en paces.

Bon courage et belles fêtes !!


Bonsoir Mariela,

Ayant lu que tu avais la trentaine avec un profil commercial et sans aucune expérience médicale lorsque tu as postulé à la passerelle (tout comme moi actuellement), je me suis permis de "fouiner" sur le forum pour en savoir un peu plus et je dois dire que ton parcours me rend plus qu'admiratif (sans flagornerie aucune).

Cela m'a d'autant plus reboosté que j'ai essuyé cet après-midi mon premier "refus" de stage dans des circonstances assez piteuses. [Attention, ça va être un peu longuet, donc les lecteurs qui n'ont pas de temps à perdre peuvent très bien se reporter directement à la fin de mon post smilies En effet, bien décidé à saisir l'opportunité d'une visite chez mon généraliste pour aborder le sujet avec lui, j'ai eu la surprise de constater qu'une jeune demoiselle avait pris place derrière son bureau et qu'il la laissait procéder aux consultations en jouant le rôle d'observateur. Profitant d'un instant où il s'était éclipsé, j'ai engagé la conversation avec cette demoiselle, qui m'a indiqué être interne en médecine générale. Pensant tenir là l'occasion d'obtenir des informations utiles, j'ai commencé à évoquer mon projet, et elle n'a pas tardé à me répondre quelque chose du genre "Vous savez, quand j'étais en première année, il y avait une dame courageuse de 40 ans dans ma promo"... qui semblait vouloir dire "quand on n'est pas un lâche doublé d'un fumiste, on n'essaie pas d'esquiver la première année". Bref, je lui ai expliqué gentiment que c'était pour des questions de financement que j'envisageais la passerelle. Sans que je puisse savoir si cela l'avait convaincue, elle m'a finalement demandé quel était mon objectif. Et au moment même où je lui répondais fièrement «Je veux devenir médecin généraliste», mon médecin habituel est réapparu. Sa mine m'en a dit long sur ce qu'il pensait de ce projet... au moins autant que la tape sur l'épaule et le "bonne chance" qu'il m'a lancé en me raccompagnant à la porte. N'ayant pas eu de réponse à ma question sur la possibilité de faire un stage d'observation chez ce généraliste ou chez un autre, je suis revenu une dernière fois à la charge alors que j'avais déjà un pied dehors. L'interne m'a alors conseillé de m'adresser directement aux chefs de services des hôpitaux, en ciblant les petits établissements "qui prennent des lycéens en stage".]


Mariela: Quand tu dis que tu n'avais aucune expérience médicale, tu veux dire que tu n'avais pas fait de stages non plus dans ce milieu ? Ton jury était bien celui de Tours pour Nantes ?

Je m'interroge (à nouveau) sur la pertinence de vouloir absolument faire des stages pour prouver ma motivation : l'épisode d'aujourd'hui m'a donné un avant-goût de mes recherches futures, et même si je compte bien tout faire pour dégoter un stage ou deux en hôpital, je me rends compte que c'est surtout pour ajouter quelques lignes sur mon CV, n'ayant pas de doutes sur mon projet et étant tout à fait conscient de ce qui m'attend si j'ai la chance d'être pris.
Du coup, je me demande s'il ne vaudrait pas mieux mettre toute mon énergie dans la rédaction d'une lettre en béton (quitte à expliquer l'absence de stage) et dans la préparation d'une hypothétique deuxième année (sans perdre de vue que les chances d'y accéder sont minces). Pensez-vous que cela serait nécessairement un mauvais choix ?

Bon réveillon à tous !


Loïc
Top
Olga
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 384
Enregistré : 03/12/2015
Posté le 25/12/2016 à 14:23 notnew
Je m'interroge (à nouveau) sur la pertinence de vouloir absolument faire des stages pour prouver ma motivation [...]je me rends compte que c'est surtout pour ajouter quelques lignes sur mon CV, n'ayant pas de doutes sur mon projet et étant tout à fait conscient de ce qui m'attend si j'ai la chance d'être pris.
Du coup, je me demande s'il ne vaudrait pas mieux mettre toute mon énergie dans la rédaction d'une lettre en béton (quitte à expliquer l'absence de stage) et dans la préparation d'une hypothétique deuxième année (sans perdre de vue que les chances d'y accéder sont minces).


Je pense que tu te poses les bonnes questions. Dégotter des stages demande beaucoup d'énergie et, s'ils ne s'intègrent pas dans un cursus "logique" ou un engagement indubitable (par ex. association humanitaire depuis des années), je doute que le jury leur accorde une si grande importance.
Si tu as des opportunités de stage, saisis-les mais ne fonde pas tous tes espoirs là dessus tant les critères de sélection demeurent inconnus et aléatoires.
A quelques mois du dépôt de dossier, le plus important est, je pense, la rédaction de la lettre.
Top
Anne-F
Jeune Carabine

Messages : 10
Enregistré : 27/12/2016
Posté le 27/12/2016 à 14:05 notnew
Bonjour à tous !

Je me présente, Anne-France, j'ai bientôt 26 ans, après un bas S j'ai décidé de poursuivre en fac d'éco-gestion à Paris puis je me suis spécialisée dans le secteur de l'énergie, voilà plus de 2 ans que je travaille maintenant. Cependant, l'envie d'être médecin ne m'a jamais quittée au cours de mes études et le début de ma vie pro (je m'étais présentée en P1 après le bac à Amiens mais je n'étais pas assez mûre et aucun membre de ma famille n'était dans le milieu médical). Aujourd'hui je réalise que plus de 40 ans de vie professionnelle sont encore devant moi et qu'il n'est jamais trop tard, qu'on ne peut vivre sa vie avec des regrets !
Ma motivation est grande, je vais suivre début 2017 plusieurs amis médecins (généraliste, pédiatre, etc.) pour me familiariser avec le métier et je commence déjà à lire des cours d'anatomie. Cependant, aucune expérience dans le secteur médical ne justifie ma réorientation : je n'ai pas approché, depuis 8 ans que j'ai passé le bac, le milieu médical. J'ai peur que l'on me refuse mon dossier pour cette raison.
Y-a-t-il d'autres personnes dans mon cas, qui ont une formation économique et aucune expérience dans le secteur médical, qui ont réussi à obtenir l'admission en P2 ? comment avez-vous réussi à justifier votre réorientation ? même si cela est assez personnel et doit se démontrer dans la LM...
D'autre part, je souhaite postuler à Lyon Est (j'habite à Paris pour le moment), savez-vous si l'on doit déposer son dossier sur place ou l'envoi par poste suffit-il ? Pour les personnes admises en P2 à Lyon, avez-vous pris contact avec certaines personnes de l'université Lyon Est avant le dépôt de votre dossier ?

Désolée pour ce pavé !! Merci infiniment à toute personne qui pourrait m'apporter la moindre aide et merci à tous ceux qui font de ce forum ce qu'il est, indispensable pour des personnes en réorientation !

Bonne journée
Top
mariela
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 173
Enregistré : 07/08/2011
Posté le 27/12/2016 à 19:28 notnew
Salut,

j'ai eu les mêmes remarques que toi quand j'ai voulu me lancer. Comme si j'allais faire la pire bêtise.
Je n'ai pas fait de stage en centre hospitalier (il fallait la convention de pole emploi et pole emploi voulait que je sois au chômage, bref j'ai pas eu le temps et puis je crois que je ne l'ai pas senti non plus). J'ai eu la chance d'avoir une voisine médecin avec qui je m'entends bien qui m'a prise avec elle, des entretiens avec des médecins, une interne (qui avait 3 enfants et avait repris à 35 ans, elle en avait 45).
Globalement tout le monde m'a mise en garde et personne ne m'a franchement encouragée (sauf mon mari mais si je lui dis que je veux faire championne de patins à roulettes il me suit...). Au mieux ils n'ont rien dit au pire dit que j'étais complètement cinglée et je l'entends encore beaucoupsmilies. Ne sois donc pas découragé par le manque d'enthousiasme des personnes surtout celles appartenant au monde médical lorsque tu évoques ton projet. C'est globalement, pour nous, vieux, bien installés dans la vie, des remarques assez fréquentes.

Je t'ai envoyé un message privé avec mon numéro de téléphone si tu veux qu'on en discute (c'est plus pratique et ça m'arrive souvent d'échanger par téléphone sur la passerelle, de prêter des bouquins etc... Surtout que là je suis en vacances donc n'hésite pas).
Oui, je suis passée avec la commission de Rennes qui siège désormais à Tours. Tous les ans, il y a des passerelles hors monde médical qui sont prises dans cette commission. Dans notre fac et promo, nous sommes deux avec une ESC (sur 6 passerelles) et ça se passe bien. Dans les années du dessous il y en a aussi (pas que esc, aussi notaire, avocat, juriste et autre). Les retours sont positifs ce qui est une bonne chose pour les candidats.

Bon courage!smilies
Top
tatuc
Bizute (future carrée)

Messages : 7
Enregistré : 20/12/2016
Posté le 28/12/2016 à 00:34 puis édité 1 fois notnew
Il ne faut jamais écouter ceux qui te découragent!!! c'est toi seule qui sait ta force et ta motivation. Moi à mon âge, je sais que si je ne saisi pas la chance de la passerelle, je vais le regretter le restant de ma vie, et je suis vraiment vieille (au vue du nbre d'années que je cumule smilies mais pas dans ma tête ) mais je m'en fiche!!! j'ai juste peur que ce soit discriminant de la part du jury smilies
Toi tu es encore très jeune 26 smilies alors fonce!!
Top
tilapia
Jeune Carabine

Messages : 20
Enregistré : 22/08/2016
Posté le 28/12/2016 à 14:30 notnew
Bonjourà tous,

Je suis en grosse remise en question et j'aurai besoin de votre aide.

Pour ceux qui ont la flemme de remonter dans le forum, voici mon parcours :
J'ai 25 ans, j'habite à Paris depuis 2 ans, je travail dans l'industrie pharmaceutique.
J'ai fait 2 P1 à Grenoble loupé (301/1300) puis une licence en biotechnologie pharmaceutique et un master en management clinique.


Voici donc mon problème :

J'envisageai de présenter la passerelle P2 à Grenoble, ma ville d'origine, car, n'ayant pas d'économies, je comptai retourner vivre chez mes parents pour mes études (si je suis prise évidemment).
Seulement voila,Après être rentré pour les fetes, je me suis rendu à l'évidence. Retourner vivre chez mes parents pour plusieurs années dans cette petite ville que j'ai quitté il y a de nombreuses années me parait tout bonnement impossible. Je ne pense pas que je supporterai moralement le choc du retour, retourner vivre chez ses parents, les relations quelque fois tendu, le controle de mes sorties, etc...(car oui j'ai 25 ans mais c'est toujours comme ca..)
Je réfléchis donc à postuler à Paris, ma ville actuelle que j'adore; Mais voila, comment financer ?
Je n'ai pratiquement pas d'économie
Mes parents ne peuvent pas m'aider
J'ai deja un pret étudiant de mes premières études
Je ne suis pas forcement interessée par le CESP

La seule solution que je vois actuellemnt serai de pouvoir toucher le chomage mais ca n'a pas l'air très sur..

Quelqu'un aurait-il des solutions à me proposer ?

Merci beaucoup
Top
cellavii
Jeune Carabine

Messages : 25
Enregistré : 27/10/2015
Posté le 28/12/2016 à 15:05 notnew
Bonjourà tous,

Je suis en grosse remise en question et j'aurai besoin de votre aide.

Pour ceux qui ont la flemme de remonter dans le forum, voici mon parcours :
J'ai 25 ans, j'habite à Paris depuis 2 ans, je travail dans l'industrie pharmaceutique.
J'ai fait 2 P1 à Grenoble loupé (301/1300) puis une licence en biotechnologie pharmaceutique et un master en management clinique.


Voici donc mon problème :

J'envisageai de présenter la passerelle P2 à Grenoble, ma ville d'origine, car, n'ayant pas d'économies, je comptai retourner vivre chez mes parents pour mes études (si je suis prise évidemment).
Seulement voila,Après être rentré pour les fetes, je me suis rendu à l'évidence. Retourner vivre chez mes parents pour plusieurs années dans cette petite ville que j'ai quitté il y a de nombreuses années me parait tout bonnement impossible. Je ne pense pas que je supporterai moralement le choc du retour, retourner vivre chez ses parents, les relations quelque fois tendu, le controle de mes sorties, etc...(car oui j'ai 25 ans mais c'est toujours comme ca..)
Je réfléchis donc à postuler à Paris, ma ville actuelle que j'adore; Mais voila, comment financer ?
Je n'ai pratiquement pas d'économie
Mes parents ne peuvent pas m'aider
J'ai deja un pret étudiant de mes premières études
Je ne suis pas forcement interessée par le CESP

La seule solution que je vois actuellemnt serai de pouvoir toucher le chomage mais ca n'a pas l'air très sur..

Quelqu'un aurait-il des solutions à me proposer ?

Merci beaucoup

Bonjour,
je n'ai pas "la" réponse à ta question. Par contre, pour information, voici des éléments d'information.

- j'ai un collègue étudiant en reprise d'études en PACES qui a fait le choix de travailler à fond pendant un an, sans dépenser, pour économiser d'une part, et pour pouvoir toucher le chômage cette année d'autre part. + droit à l'allocation logement. Tout ceci n'est pas négligeable.

- N'étant pas au chômage mais en "disponibilité" dans la fonction publique, je n'ai pas le droit au chômage, ni aux allocations logement, ni à rien du tout
> Je vis donc sur mes 5 ans d'économies (qui s'épuisent à grande vitesse!), et j'ai déménagé dans une des trois villes étudiantes les moins chères de France : Brest.

- il y a la piste du RSA à creuser

- il y a des dossiers pour demander des bourses. Une assistante sociale (en mairie) m'en avait mentionné un (via un partenariat de banques), mais je ne me suis pas renseignée par manque de temps (+ la conviction qu'une fois de plus je n'aurais le droit à rien).

- enfin pour le fait d'habiter chez les parents : à méditer. Sache que tu passeras sans doute la plus grande partie de ta vie à la fac, à la BU (qui ferme tard toute la semaine)

- dernière piste: te marier un petit vieux super-riche !

Bon courage pour la réflexion
_____
Cellavii
Top
Kazy
Désagrégé de médecine

Messages : 233
Enregistré : 18/01/2016
Posté le 28/12/2016 à 17:25 notnew
Bonjourà tous,

Je suis en grosse remise en question et j'aurai besoin de votre aide.

Pour ceux qui ont la flemme de remonter dans le forum, voici mon parcours :
J'ai 25 ans, j'habite à Paris depuis 2 ans, je travail dans l'industrie pharmaceutique.
J'ai fait 2 P1 à Grenoble loupé (301/1300) puis une licence en biotechnologie pharmaceutique et un master en management clinique.


Voici donc mon problème :

J'envisageai de présenter la passerelle P2 à Grenoble, ma ville d'origine, car, n'ayant pas d'économies, je comptai retourner vivre chez mes parents pour mes études (si je suis prise évidemment).
Seulement voila,Après être rentré pour les fetes, je me suis rendu à l'évidence. Retourner vivre chez mes parents pour plusieurs années dans cette petite ville que j'ai quitté il y a de nombreuses années me parait tout bonnement impossible. Je ne pense pas que je supporterai moralement le choc du retour, retourner vivre chez ses parents, les relations quelque fois tendu, le controle de mes sorties, etc...(car oui j'ai 25 ans mais c'est toujours comme ca..)
Je réfléchis donc à postuler à Paris, ma ville actuelle que j'adore; Mais voila, comment financer ?
Je n'ai pratiquement pas d'économie
Mes parents ne peuvent pas m'aider
J'ai deja un pret étudiant de mes premières études
Je ne suis pas forcement interessée par le CESP

La seule solution que je vois actuellemnt serai de pouvoir toucher le chomage mais ca n'a pas l'air très sur..

Quelqu'un aurait-il des solutions à me proposer ?

Merci beaucoup

Hello! Et bien tu peux toujours regarder du côté des prêts étudiant ou bien du Contrat d'engagement service public (CESP). Car en effet si tu touches pas de chômage tu auras déjà le droit aux APL pour le logement ce qui est un moindre mal, mais pour le reste je vois pas d'autres solution.
Travailler à côté est possible au vu de différents témoignages de passereliens mais très complexe tout de même.

Bon courage en tout cas
_____
Passerelle DFGSM2 Angers.
Top
Paronti
Ministre de la Santé

Messages : 686
Enregistré : 30/11/2016
Posté le 28/12/2016 à 19:42 notnew
Je plussoie Tatucsmiliessmilies

Il ne faut jamais écouter ceux qui te découragent!!! c'est toi seule qui sait ta force et ta motivation. Moi à mon âge, je sais que si je ne saisi pas la chance de la passerelle, je vais le regretter le restant de ma vie, et je suis vraiment vieille (au vue du nbre d'années que je cumule smilies mais pas dans ma tête ) mais je m'en fiche!!! j'ai juste peur que ce soit discriminant de la part du jury smilies
Toi tu es encore très jeune 26 smilies alors fonce!!
_____
Paronti
C'est parti pour une nouvelle vie?
Top
Paronti
Ministre de la Santé

Messages : 686
Enregistré : 30/11/2016
Posté le 28/12/2016 à 19:53 notnew
Salut!
Je dirai comme les autres avec aussi :
* Bosser pendant les vacances scolaires dans des boulots qui rapportent (mais bonjourla fatigue)

* une possibilité d'enseigner? Prof particulier par exemple ?? Planning à ta convenance? Garder des animaux? Des petits boulots sympas qui paie bien.

* selon ton endettement un autre prêt ?(mais j'éviterai si je pouvais)

* en petites économies tu as aussi les sites de dons, de trocs etc...et mine de rien les petites dépenses diminuent, ton empreinte carbone aussi et le donneur/preneur sont heureux! Mais ça c'est une fois le plan de bataille établis !

Tout faire pour que ta d1 ou ta d2 soient paisibles donc bosser et économiser en p2/d1. Mais c'est un pari pas évidemment à assurer/assumer.

Bon courage à toi! Et selon donne toi 1 an de plus d'économies! C'est ce que je faissmilies c'est dur car il faut encore patienter 1 an avant de se présenter mais à mon sens cette sérénité vaut le coup!et au pire tu es plus riche (enfin un chouilla)smilies

Bonjourà tous,

Je suis en grosse remise en question et j'aurai besoin de votre aide.

Pour ceux qui ont la flemme de remonter dans le forum, voici mon parcours :
J'ai 25 ans, j'habite à Paris depuis 2 ans, je travail dans l'industrie pharmaceutique.
J'ai fait 2 P1 à Grenoble loupé (301/1300) puis une licence en biotechnologie pharmaceutique et un master en management clinique.


Voici donc mon problème :

J'envisageai de présenter la passerelle P2 à Grenoble, ma ville d'origine, car, n'ayant pas d'économies, je comptai retourner vivre chez mes parents pour mes études (si je suis prise évidemment).
Seulement voila,Après être rentré pour les fetes, je me suis rendu à l'évidence. Retourner vivre chez mes parents pour plusieurs années dans cette petite ville que j'ai quitté il y a de nombreuses années me parait tout bonnement impossible. Je ne pense pas que je supporterai moralement le choc du retour, retourner vivre chez ses parents, les relations quelque fois tendu, le controle de mes sorties, etc...(car oui j'ai 25 ans mais c'est toujours comme ca..)
Je réfléchis donc à postuler à Paris, ma ville actuelle que j'adore; Mais voila, comment financer ?
Je n'ai pratiquement pas d'économie
Mes parents ne peuvent pas m'aider
J'ai deja un pret étudiant de mes premières études
Je ne suis pas forcement interessée par le CESP

La seule solution que je vois actuellemnt serai de pouvoir toucher le chomage mais ca n'a pas l'air très sur..

Quelqu'un aurait-il des solutions à me proposer ?

Merci beaucoup
_____
Paronti
C'est parti pour une nouvelle vie?
Top
tilapia
Jeune Carabine

Messages : 20
Enregistré : 22/08/2016
Posté le 28/12/2016 à 20:20 notnew
Merci à tous pour vos réponse !
je pense dans un premier temps prendre un rdv avec un conseiller pôle emploi (si c'est possible) pour voir les possibilités de financement.
Je vous tiendrai au courant de ce que le conseiller ma dis !
Top
Ampi
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 29/12/2016
Posté le 29/12/2016 à 14:51 notnew
Bonjour,

Voilà, je suis Ampi, 21 ans, étudiant en 4ème année de pharmacie et j'aimerais me réorienter en médecine, sur le jury de Lyon.
La pharmacie me déplaît (je m'en suis rendu compte à force des stages et du fait que j'ai travaillé en officine).
Je vais essayer de faire des stages en hôpital & chez des médecins généralistes s'ils acceptent, pour tenter la passerelle en 2017...

Je suis un peu démoralisé quand je vois les cursus qui passent, je me demande bien pourquoi il me prendraient moi plutôt qu'un autre... !

Je stresse énormément ! ^^
Top
ludichante
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 79
Enregistré : 29/12/2016
Posté le 29/12/2016 à 14:55 notnew
Bonjour à toutes et tous !

Je m'appelle Ludivine, j'ai 22 ans, et je souhaite demander une admission en P2 pour la rentrée 2017.
J'ai intégré un parcours de Biologie à la sortie du lycée, et termine cette année mon M2 en Neuropsychologie et Neurosciences cliniques.
J'ai toujours été passionnée par la médecine, mais durant mes années lycée je ne me sentais pas prête à recevoir des patients malades chaque jour, je pensais ne pas en avoir la motivation.
Et puis les années ont passé, voilà maintenant 2 ans que je suis orientée vers les neurosciences, et je me rends compte que, la recherche c'est bien, mais ce qui me passionne ce sont les patients. Nous avons de nombreux neurologues qui interviennent, et leur quotidien avec les patients me fait rêver.

Voilà donc pourquoi j'ai pris ma décision il y a environ un an smilies
Je souhaiterais intégrer la faculté de médecine de Purpan, à Toulouse.

Concernant les taux d'admission, est-ce que le nombre de places disponibles est divulgué avant la remise de dossier ou avant les oraux..?

C'est super de trouver un forum avec des personnes dans la même situation. Pour ma part quant à ma volonté de faire la passerelle, une grande majorité de personnes me prend pour une masochiste, et c'est difficile de faire comprendre à son entourage pourquoi après un Bac +5 on est prêt à partir en P2.

Bon courage à tous pour les lettres de motivation !

À bientôt smilies
_____
Master Neuropsychologie Neurosciences Cliniques

Candidate passerelle P2 2017 Toulouse
Top
virginia68
Jeune Carabine

Messages : 16
Enregistré : 06/12/2016
Posté le 29/12/2016 à 20:24 notnew
Bonjour

Y'aurait il un admis des années précédentes qui souhaiterait lire ma lettre de motivation pour savoir si je suis sur la bonne voie.

Je postule en p2 sage femme pour Strasbourg.

Merci
_____
virginia


Top
Objectif SF
Désagrégée de médecine

Messages : 269
Enregistré : 03/09/2012

certification
Vie réelle
Marie-Laure Cellier - 40 ans
Pays : France
Domaine : Sage-Femme
Niveau : ESF4
Fac : ANGERS
Posté le 29/12/2016 à 20:43 notnew
Bonjour

Y'aurait il un admis des années précédentes qui souhaiterait lire ma lettre de motivation pour savoir si je suis sur la bonne voie.

Je postule en p2 sage femme pour Strasbourg.

Merci

Bonsoir,
Tu peux me l'envoyer si tu veux.
A+
_____
Le 27/06/13 : Admise en DFGSMa2 à Angers
Le 04/07/14 : DFGSMa2 validé !
Le 24/08/15 : DFGSMa3 (enfin) validé !
Le 17/07/16 : DFASMa1 validé ! A moi la dernière année !!!
Top
Kazy
Désagrégé de médecine

Messages : 233
Enregistré : 18/01/2016
Posté le 29/12/2016 à 20:54 puis édité 1 fois notnew
MONTPELLIER

Commission d'Admissibilité:
Oraux:

Médecine => X places / X admissibles / X admis
Romain1 / 25 ans/ Master science politique/ 0 P1 /Nice
Gab34 / ? / Ingénieur informatique / 0P1 / Montpellier
HopeP2 / 25 ans / Master droit / 2 P1 / ?
Alba9 / 21 ans / M2 droit et gestion de la santé / 0P1 / Montpellier

Odontologie => X places / X admissibles / X admis
Anneflore / 21 ans / Droit / 0p1 / Marseille

Pharmacie => X places / X admissibles / X admis

Sage-femme => X places / X admissibles / X admis
Crevette13/ 28 ans/ M2 communication événementielle / 0 P1 / Marseille




BORDEAUX

Commission d'Admissibilité:
Oraux:

Médecine => X places / X admissibles / X admis
Orion33 /28ans / Ostéo / 0P1 / Bordeaux
MissBio / 30 ans / Biologie Informatique / 1P1 / Toulouse
Elo24 / 31 ans / Master management de la santé hygiène / 0P1 / Limoges
Mhoui / 24 ans / Éducation nationale, M2 Encadrement Éducatif / 0P1 / Limoges
Athina / 39 ans / PhD Biomedical Engineering / 0P1 / Bordeaux Toulouse ou Montpellier
Tatuc / 42 ans / M2 sc. du langage + M2 encadrement dans la santé / 0P1 / Toulouse
Ludichante / 22 ans / M2 en Neuropsychologie et Neurosciences cliniques / Toulouse Purpan

Odontologie => X places / X admissibles / X admis

Pharmacie => X places / X admissibles / X admis

Sage-femme => X places / X admissibles / X admis


LILLE

Commission d'Admissibilité:
Oraux:

Médecine => X places / X admissibles / X admis
Celishw / 20 ans / Pharmacie / 2 P1 / Amiens

Odontologie => X places / X admissibles / X admis

Pharmacie => X places / X admissibles / X admis

Sage-femme => X places / X admissibles / X admis


LORRAINE

Commission d'Admissibilité:
Oraux:

Médecine => X places / X admissibles / X admis
Kaniar / 24 ans / Master science du médicament / 2 P1 / Strasbourg
Sarah / 23 ans / Master Neurosciences / 0 P1 / Strasbourg


Odontologie => X places / X admissibles / X admis

Pharmacie => X places / X admissibles / X admis

Sage-femme => X places / X admissibles / X admis
Virginia68 / 34ans / Master enseignement physique / 0P1 / Strasbourg


LYON


Commission d'Admissibilité:
Oraux:

Médecine => X places / X admissibles / X admis
Tilapia/ 25 ans/ M2 management des opérations cliniques/ 2P1/ Grenoble
Roolyo / 36 ans / Commerical matériel medical / 0 P1 / Lyon ?
M2P2 / ? / M2 Neuro / 2P1 / Lyon est
There you will be / ? / Pharmacie / 1 P1 / Lyon est
CocoP2/22ans / M2 Immunologie-Microbiologie-Infectiologie (IMI)/0 P1/ Lyon Est
Picot/ 26 / M2 Développement clinique du médicament/ 0 P1 /Lyon Est ? Lyon Sud?
Paulinelili / 25ans / master Langues Etrangères Appliquées Commerce International / Lyon Est
Ampi / 21 ans / 4ème année de Pharmacie / Lyon

Odontologie => X places / X admissibles / X admis

Pharmacie => X places / X admissibles / X admis

Sage-femme => X places / X admissibles / X admis



PARIS

Commission d'Admissibilité:
Oraux:

Médecine => X places / X admissibles / X admis

Naonao/29 ans/Licence Droit et Master EDHEC/ 0P1 / Paris 5
Golo / 25 ans / Master Informatique / 1 P1 / Paris 7
Prodelasim / 21 ans / Pharmacie / 2P1 / Paris ?
Doumy / 29 ans / Master ergonomie biomécanique / 0p1 / Paris 6
OceaneM / 26 ans / Statisticienne épidémiologiste / 1 p1 / paris 11
Max0u / 30 ans / Kiné / 2 P1 / Paris 5
Sodibru / ? / Master comptabilité et audit / 0P1 / Paris 7
ABOB / 23 ans / M2 Optimisation mathématique / 0P1 / Paris ?
Zazoumed / 26 ans / Master neuropsychologie / 1P1 / Paris 6
Maéli / 23 ans / master Développement International - consultante santé / 0P1 / Paris 5 ou 6
Stein hakase / 25 ans / Master EDHEC / 0P1 / Paris 6
Paronti / 2 ans / master staps / 2P1/uvsq


Odontologie => X places / X admissibles / X admis
Pharmasqué / ?/6e année pharmacie / 2p1 / Paris ?

Pharmacie => X places / X admissibles / X admis

Sage-femme => X places / X admissibles / X admis
Chaosteo / ? / Ostéo / 2p1 / Paris ?
Lilimi / ? / Ostéo / 2P1 / Paris ?


TOURS

Commission d'Admissibilité:
Oraux:

Médecine => X places / X admissibles / X admis
Kazy / 29 ans / M2 Biomatériaux-Biomédical / 1 P1 / Angers
Michelle / 28 ans / M2 science de l ingé / 0 P1 / angers
Achille4 / 23 ans / M2 Eco Stat / 0P1 / Rennes
Qualisartifex / 32 ans / Traducteur libéral / M2 Affaires internationales / 0 P1 / Tours
Celavii / 29 ans / Master 2 didactique des langues étrangères / 0P1 / Tours ou Brest
Wit/ 23/ M2Neuro/ 0P1/ Poitiers

Odontologie => X places / X admissibles / X admis

Pharmacie => X places / X admissibles / X admis

Sage-femme => X places / X admissibles / X admis
Tegaladwen / 24 ans / M2 Sciences du Langage / 0 P1 / Poitiers
_____
Passerelle DFGSM2 Angers.
Top
wit
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 29/12/2016
Posté le 29/12/2016 à 23:19 puis édité 1 fois notnew
Bonjourà tous,

Je suis en grosse remise en question et j'aurai besoin de votre aide.

Pour ceux qui ont la flemme de remonter dans le forum, voici mon parcours :
J'ai 25 ans, j'habite à Paris depuis 2 ans, je travail dans l'industrie pharmaceutique.
J'ai fait 2 P1 à Grenoble loupé (301/1300) puis une licence en biotechnologie pharmaceutique et un master en management clinique.


Voici donc mon problème :

J'envisageai de présenter la passerelle P2 à Grenoble, ma ville d'origine, car, n'ayant pas d'économies, je comptai retourner vivre chez mes parents pour mes études (si je suis prise évidemment).
Seulement voila,Après être rentré pour les fetes, je me suis rendu à l'évidence. Retourner vivre chez mes parents pour plusieurs années dans cette petite ville que j'ai quitté il y a de nombreuses années me parait tout bonnement impossible. Je ne pense pas que je supporterai moralement le choc du retour, retourner vivre chez ses parents, les relations quelque fois tendu, le controle de mes sorties, etc...(car oui j'ai 25 ans mais c'est toujours comme ca..)
Je réfléchis donc à postuler à Paris, ma ville actuelle que j'adore; Mais voila, comment financer ?
Je n'ai pratiquement pas d'économie
Mes parents ne peuvent pas m'aider
J'ai deja un pret étudiant de mes premières études
Je ne suis pas forcement interessée par le CESP

La seule solution que je vois actuellemnt serai de pouvoir toucher le chomage mais ca n'a pas l'air très sur..

Quelqu'un aurait-il des solutions à me proposer ?

Merci beaucoup


Salut. Je suis à peu près dans le même cas de figure que toi, dans le sens où il n'y a pas plus longtemps que deux secondes j'hésitais entre la faculté de médecine de Paris 5 (Descartes) et celle de Poitiers. Finalement, je viens d'avoir un déclic, et pour des raisons de sécurité financière (je ne sais pas ce que la vie me réserve en avance, donc je suis prudente...), de déplacement et de logements étudiants, je vais opter pour Poitiers, une des villes la plus proche de mes parents ; le loyer y sera nettement plus abordable qu'à Paris. smilies Ça me permettra également d'économiser pour passer mon permis (peu importe l'issue de ma candidature, j'aurais besoin de pouvoir me déplacer en voiture un de ces quatre !). Je doute fort qu'un tel projet aurait été envisageable et raisonnable à Paris (vu les bouchons et la pollution). J'aurais été vachement handicapée à l'internat sans permis de conduire, notamment avec les stages localisés en périphérie... J'essaie de me projeter un peu loin pour prendre la meilleure décision possible maintenant, au cas où.


J'ai entendu parlé de la Bourse Municipale d'Enseignement Supérieur de l'Académie de Paris, est-ce que tu la touches déjà ? Si j'ai bien compris, ça marche absolument pour tout le monde, y compris les boursiers "à taux 0", et ne prend pas en compte le revenu des parents. Il suffit juste d'être étudiant dans l'Académie de Paris. La fac' de méd' de Paris 5 conseille de consulter la rubrique «financer ses études» sur www.etudiantdeparis.fr. Je suppose que tu connais déjà ce site ? smilies Désolée si je ne suis pas d'une grande aide, mais je ne suis pas originaire de Paris, donc je découvre tout cela avec toi... (bien que je ne compte plus postuler à Paris).
_____
Candidate à la passerelle DFGSM2, 2017/2018.
Top
Naonao
Ministre de la Santé

Messages : 671
Enregistré : 28/08/2016
Posté le 30/12/2016 à 08:00 notnew
J'ai regardé la page sur la bourse municipale mais il ne s'agit que de 900 euros par an. C'est toujours ca de pris mais pas de quoi vivre a Paris toute l'année.

Perso, j'hésitais aussi entre Paris et Tours, mais je me vois mal refaire 5 ans dans une ville ou j'ai déja passé trois ans et dont j'étais déja gavé a l'époque. Donc ce sera Paris, meme si ce sera plus cher, plus selectif et plus dur !

Pour ceux qui doutent, faites un stage car ça risque de vous mettre une claque. La ou je suis je vois des trucs franchement hard, des prématurés intubés, une gamine qui a perdu deux doigts arrachés dans un escalator en sauvant un gamin d'une chute, des opérations orthopédiques etc...

Ca vous dégoutera ou ca vous motivera !
_____
2008-2011 : EDHEC
2016-2017 : Stage Hospitalier
2017-2018 : PAES0 (Medisup)
2018-2019 : DFGSM2 (Paris-Sud)
Top
Kazy
Désagrégé de médecine

Messages : 233
Enregistré : 18/01/2016
Posté le 30/12/2016 à 11:47 notnew
Bonjourà tous,

Je suis en grosse remise en question et j'aurai besoin de votre aide.

Pour ceux qui ont la flemme de remonter dans le forum, voici mon parcours :
J'ai 25 ans, j'habite à Paris depuis 2 ans, je travail dans l'industrie pharmaceutique.
J'ai fait 2 P1 à Grenoble loupé (301/1300) puis une licence en biotechnologie pharmaceutique et un master en management clinique.


Voici donc mon problème :

J'envisageai de présenter la passerelle P2 à Grenoble, ma ville d'origine, car, n'ayant pas d'économies, je comptai retourner vivre chez mes parents pour mes études (si je suis prise évidemment).
Seulement voila,Après être rentré pour les fetes, je me suis rendu à l'évidence. Retourner vivre chez mes parents pour plusieurs années dans cette petite ville que j'ai quitté il y a de nombreuses années me parait tout bonnement impossible. Je ne pense pas que je supporterai moralement le choc du retour, retourner vivre chez ses parents, les relations quelque fois tendu, le controle de mes sorties, etc...(car oui j'ai 25 ans mais c'est toujours comme ca..)
Je réfléchis donc à postuler à Paris, ma ville actuelle que j'adore; Mais voila, comment financer ?
Je n'ai pratiquement pas d'économie
Mes parents ne peuvent pas m'aider
J'ai deja un pret étudiant de mes premières études
Je ne suis pas forcement interessée par le CESP

La seule solution que je vois actuellemnt serai de pouvoir toucher le chomage mais ca n'a pas l'air très sur..

Quelqu'un aurait-il des solutions à me proposer ?

Merci beaucoup


Salut. Je suis à peu près dans le même cas de figure que toi, dans le sens où il n'y a pas plus longtemps que deux secondes j'hésitais entre la faculté de médecine de Paris 5 (Descartes) et celle de Poitiers. Finalement, je viens d'avoir un déclic, et pour des raisons de sécurité financière (je ne sais pas ce que la vie me réserve en avance, donc je suis prudente...), de déplacement et de logements étudiants, je vais opter pour Poitiers, une des villes la plus proche de mes parents ; le loyer y sera nettement plus abordable qu'à Paris. smilies Ça me permettra également d'économiser pour passer mon permis (peu importe l'issue de ma candidature, j'aurais besoin de pouvoir me déplacer en voiture un de ces quatre !). Je doute fort qu'un tel projet aurait été envisageable et raisonnable à Paris (vu les bouchons et la pollution). J'aurais été vachement handicapée à l'internat sans permis de conduire, notamment avec les stages localisés en périphérie... J'essaie de me projeter un peu loin pour prendre la meilleure décision possible maintenant, au cas où.


J'ai entendu parlé de la Bourse Municipale d'Enseignement Supérieur de l'Académie de Paris, est-ce que tu la touches déjà ? Si j'ai bien compris, ça marche absolument pour tout le monde, y compris les boursiers "à taux 0", et ne prend pas en compte le revenu des parents. Il suffit juste d'être étudiant dans l'Académie de Paris. La fac' de méd' de Paris 5 conseille de consulter la rubrique «financer ses études» sur www.etudiantdeparis.fr. Je suppose que tu connais déjà ce site ? smilies Désolée si je ne suis pas d'une grande aide, mais je ne suis pas originaire de Paris, donc je découvre tout cela avec toi... (bien que je ne compte plus postuler à Paris).

Hello WIT ! Une petite présentation rapide? afin de t'inscrire dans le fil des postulants smilies
_____
Passerelle DFGSM2 Angers.
Top
Aller en haut • 4112 réponses • 206 pages • 1 ... 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 ... 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 206
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter