logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Témoignages admis passerelle P2 2017

Aller en bas • 21 réponses • 2 pages • 1 2
Marlie
Doyenne (espèce rare)

Messages : 463
Enregistré : 28/06/2016
Posté le 16/06/2017 à 22:17 notnew
Tags : Passerelle, Admis, P2, 2017, Passerelle P2 2017, Médecine
Ce topic est destiné à recueillir les interviews des admis à la passerelle P2.
Attention à ne pas encombrer ce sujet avec des discussions ou des questions annexes. Les messages ne comportant pas de témoignages pourront être déplacés ou supprimés sans préavis

Bonjour tout le monde! C'est peut-être un peu tôt, je sais pas... Mais il me semble importer de partager nos expériences de la passerelle pour celles et ceux qui tenteront (ou retenteront) l'aventure l'année prochaine! Encore félicitations aux autres admis, et toutes mes pensées à ceux qui n'ont pas eu cette chance (ce n'est que partie remise!)

Ci-dessous les questions :
Faites "répondre en citant" sur mon message, supprimez tout ce qu'il y a avant les questions et les [ quote ] [ /quote ] en début et fin de texte, et répondez ensuite aux questions.
Let's Go !

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
_____
Admise Passerelle DFGSM2 2017 à Poitiers
Top
Marlie
Doyenne (espèce rare)

Messages : 463
Enregistré : 28/06/2016
Posté le 16/06/2017 à 22:45 notnew
Allez, c'est parti! smilies

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Je suis Marlie, une P1 puis master de Biologie-Santé à la fac de Poitiers, et je suis admise à la fac de Poitiers pour la rentrée 2017 smilies

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

J'ai fait une P1 en 2011 après un bac littéraire: forcément, ça a été sportif! Mais c'est pas tant les "quelques" lacunes qui m'avaient plombée à l'époque que le manque de confiance en moi vis à vis de mon projet (+ proches très sceptiques...), le manque de maturité et de méthode de travail...

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

J'ai toujours été passionnée par 2 trucs dans ma scolarité : la médecine et l'histoire. Après mon bac L, j'étais à 3 jours de rejoindre ma prépa littéraire, mais je me suis rendu compte que c'était le moment ou jamais de tenter médecine et d'assumer mon "rêve". L'échec a été super dur à gérer (mon "premier" vrai échec + déception des proches... argh!) et idem, à 2 doigts d'aller à la fac d'histoire de l'art, je me suis rendue compte que j'avais pas envie de lâcher les sciences tout de suite donc hop, fac de biologie, où j'ai d'abord été bcp tentée par la biologie végétale avant mon intérêt pour la médecine me rattrape... Et voilà, j'ai enchaîné les années et les stages jusqu'au M2 en me spécialisant dans la physiopathologie etc! smilies

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Juste une journée d'observation au CHU de Poitiers organisée durant l'année de PACES: ça m'avait reboostée c'est dingue (bon pas assez pour être classée mais quand même!)

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Ça me paraît ni plus ni moins qu'être la continuité logique et nécessaire de mon parcours (oui coucou je ressors le contenu de ma lettre smilies). J'ai plus vraiment d'obligations vis à vis de la fac hormis de passer ma soutenance de stage la semaine prochaine, mais je me suis "un peu" engagée auprès d'un chercheur pour une thèse à l'étranger, donc il va falloir que je lui annonce que j'y renonce finalement...
La fac ne m'a jamais rien dit puisque les seules personnes au courant sont mes collègues au labo, à qui j'ai bien dû finir par en parler tellement j'étais à cran tout au long du processus haha!

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Honnêtement: ça aurait pu être simple mais en appelant 3 jours avant la deadline pour vérifier que j'avais bien les pièces voulues, on m'a annoncé que je ne pouvais donner que les diplômes et pas les relevés de notes, hors j'avais perdu mon diplôme du bac depuis des années... Il a donc fallu que je me batte et que je pleure au tél du rectorat pour recevoir une attestation valable... Du reste, j'ai commencé ma lettre assez longtemps avant (presque un an) pour au final pas arriver à grand chose, finir par tout refaire et finir ma lettre à peine une semaine avant la deadline!
Donc beaucoup de stress pour moi qui aurait pu être évité si j'étais un peu moins tête en l'air...

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Ça s'est passé à la fac de médecine de Nantes et j'étais encore en stage au CHU juste à côté, donc tant mieux! Les oraux ont duré du lundi matin au mercredi midi, et perso je suis passée le lundi à 19h10 (allez bosser normalement la journée dans ces cas-là...). Le jury avait l'air assez sympa, ils ont tous plus ou moins sourit à mon arrivée et ont tous eu l'air d'écouter attentivement ce que je racontais.
Les questions (j'ai vraiment essayé de m'en rappeler mais j'étais comme dans un état second pendant mon speech haha alors j'ai fait ce que j'ai pu!):

- Vous avez co-écrit votre article?
- Vous valoriserez la recherche dans votre cursus ou pas?
- Quelle spé. vous envisagez? Vous savez que ça peut être compliqué de passer d'hospitalier à rural?
- Est-ce que vous envisagez une carrière hospitalo-universitaire?
- Comment vous allez vivre encore 6 ans d'étude? (je pense qu'ils voulaient dire pas seulement financièrement mais aussi moralement)

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Honnêtement je me suis pas lancée là-dedans pour abandonner en plein milieu (mais on est jamais à l'abri de rien). Je pense en plus qu'avec mon diplôme précédent, il y a moyen, si je veux éviter de pratiquer plus tard, de repasser dans un truc fondamental comme la bio médicale, mais c'est clairement pas mon but à l'heure actuelle!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

J'ai fait ma P1 à Poitiers donc je connais très bien la fac, j'ai pas mal d'amis là-bas dans les années sup qui vont pouvoir m'aider, me passer des cours (et qui m'ont déjà blacklistée pour le WEI... smilies) et mon père vit encore là-bas.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Je pense que mon parcours va me permettre de justement éviter de trop grosses lacunes, mais je vais ressortir mes Kamina pour l'anat un peu cet été je pense!

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment tu comptes financer ces années d'études ?

J'ai pas mal d'argent de côté et j'ai la chance d'avoir des parents qui ont compris combien ce projet me tenait à coeur maintenant... J'exclue pas la solution d'un prêt étudiant ou de candidater au CESP selon les spés vers lequelles je voudrais m'orienter!

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

J'ai pas spécialement de vie familiale ou de vie privée pour le moment donc pas de souci!

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Ça va vraiment dépendre de la spé que je vise, pour commencer, mais je pense que le redoublement est envisageable!

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

PROFITER de cette bonne nouvelle! On est convoqués le 6 juillet prochain à la fac de médecine (8h30...) donc je vais attendre de voir ce qui nous sera dit à ce moment là! Ensuite rejeter un oeil sur mes Kamina, récupérer les cours de P2 (et qques cours de P1 qui pourront servir) et surtout me préparer psychologiquement à me relancer dans tout ça...

Le mot de la fin: j'aurais jamais cru écrire dans ce genre de rubrique... Si c'est passé pour moi, croyez en vous! Quelque soit votre parcours, vous avez toutes vos chances! N'hésitez pas à me u2u si je peux vous aider ou répondre à certaines questions, c'est avec plaisir que j'aiderais d'autres candidats à mon tour!
_____
Admise Passerelle DFGSM2 2017 à Poitiers
Top
Kr
Jeune Carabin

Messages : 23
Enregistré : 27/03/2017
Posté le 19/06/2017 à 18:54 puis édité 2 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Bonjour, Kr, 23 ans, admis en P2 à Saint Etienne. Après un bac S, trois années de prépa lettre et une sous admissibilité à normale sup', j'ai intégré un master d'histoire des relations internationales à Paris IV, et une formation complémentaire en droit-sciences politiques à Paris II.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Je me suis lancé dans un bac S parce que je rêvais de faire médecin humanitaire. Puis en terminale, j'ai réalisé que vouloir faire de l'humanitaire n'était pas une raison suffisante pour me lancer en PACES: on peut faire de l'humanitaire par bien d'autres professions. J'avais soif de connaissances et j'étais un peu tête brûlée alors je suis allé en prépa.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Mes études centrées sur les relations internationales m'ont convaincu de l'importance des enjeux touchant à la santé autant à l'échelle nationale que mondiale. Voulant travailler à la fois à l'échelle individuelle et à l'international dans le champ de la santé, médecine s'est imposé.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Non, aucun stage.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Pas de problème du côté de la fac, je n'ai rien dit à personne avant d'être admis. Mon directeur de recherches a jugé le projet trop peu intellectuel pour s'en préoccuper.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Simple formalité, en grande partie grâce à l'amabilité et au professionnalisme des secrétaires de la fac de Saint Etienne.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Mon oral s'est déroulé à Lyon. C'était assez impressionnant la taille de ce jury!
J'étais vraiment tendu avant l'oral, malgré les discussions sympathiques avec d'autres candidats. En plus je bégaye, du coup j'avais un peu la pression smilies
Le jury s'est montré bienveillant, j'ai eu peu de questions:
- mon Bac / mention
- pourquoi ne pas aller travailler dans la diplomatie vu que j'ai le profil pour ça etc.
- remarque de la présidente "vous êtes jeunes"... heu ok, qu'est-ce qui va sortir derrière??? "pourquoi pas de PACES?" j'ai répondu honnêtement que je voulais faire une thèse et qu'il serait toujours temps de faire une PACES.
- remarque d'un autre "Ah, si vous voulez travailler dans la diplomatie il vaudrait mieux faire des stages qu'une thèse!" ARGL mais comment on vous dit que je ne veux pas aller dans la diplomatie!!!!
- Et là, le même juré me demande "Au fait, quelle est la première mission de l'OMS?" je commence à répondre "coordonner" il me coupe par un NON retentissant puis après un gros sourire de requin me fait "ça c'est la seconde". J'avais envie de distribuer des tartes smilies

Aucune impression en sortant. Je n'avais strictement aucun moyen de savoir le résultat = stress intense jusqu'aux résultats.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

motivé smilies

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

HEIN??????? Non mais ça va pas la tête!!!!! Bien sûr que ce n'est pas une expérience! Je compte bien aller au bout!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Marre de Paris et des grosses villes en général, proximité de ma famille, proximité des coins bien paumés où j'aime passer du temps en forêt ou en montagne.
Puis la fac est à taille humaine, et surtout, pas de pression pour l'internat. Travailler je sais faire, tout ce qu'il me faut c'est une petite fac tranquille pour que je me sente bien, et Saint Etienne correspond parfaitement à cette attente. C'est un marathon notre affaire! Alors je prends mes dispositions pour essayer d'arriver au bout smilies

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Je ne compte pas rattraper la PACES, comment voulez-vous rattraper une formation pareille? Un an de boulot de dingue... c'est pas rattrapable en parallèle à une P2 sans finir en psy!
Je compte bosser, bosser et encore bosser mes cours dès septembre, les connaissances en anatomie viendront avec les cours sur les appareils.
Bien sûr que j'ai peur, mais si je sais que je ne peux espérer majorer l'an prochain, je sais aussi qu'être major en P2 n'a aucun sens: le but maintenant c'est l'internat. 5 ans pour rattraper et doubler le troupeau, c'est jouable et c'est dans cette optique que je compte travailler.


12. Si la question n’est pas trop indiscrète: comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Aide des parents et prêt étudiant.


13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Après 3 ans de prépa et 2 années de double formation universitaire... heu comment dire... moi pas sociable smilies
Sérieusement, je suis célibataire, pas d'enfants à charge... je ne suis donc pas concerné par ce "problème".

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

J'envisage une spécialisation en infectiologie (qui devient une spécialité à part entière cette année). Sinon, en médecine interne.
Si ces deux possibilités se referment, bah, je me suis toujours promis que si je ratais mes études je ferais éleveur d'anchois (oui je sais ça n'existe pas mais j'aime trop ça smilies ) ou brigand... on verra bien smilies

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Finir mon second mémoire de recherche (sur Kant, quelle idée aussi!) puis me reposer pour arriver en forme smilies
_____
VARA TIBI KHAGNA!!!


Top
Moolfrit
Jeune Carabin

Messages : 18
Enregistré : 07/02/2017
Posté le 21/06/2017 à 10:45 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Salut à tous ! Moolfrit, 24 ans, admis en P2 à Nantes.
Après le bac en 2010, j'ai effectué une PACES dans cette même fac. L'ayant loupée, j'ai été accepté en classe préparatoire toujours dans cette ville. Après ces deux années de prépa, j'ai intégré une grande école d’ingénieurs (les Arts et Métiers) à Metz. J'ai conclu cette formation par un master en bioingénierie à Paris, et donc maintenant retour à Nantes !

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Je pense principalement un manque de maturité et de méthode de travail. J'ai eu quelques soucis personnels également au long de cette année, mais quand je regarde derrière moi à présent je pense que c'est vraiment surtout à cause de ce manque de sérieux durant la P1. La quantité de boulot m'a assommé et je n'ai jamais vraiment réussi à me mettre en selle.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Mon attrait pour la médecine, simplement. J'aurais je pense doublé ma P1 si je n'avais pas été pris en prépa. C'était un crève-coeur à l'époque de changer de filière.
Au final, je ne regrette rien. Et quand j'ai appris l'existence de cette passerelle en deuxième année d'école d'ingé, c'était une évidence que de la tenter.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

J'ai effectué mon stage de fin d'étude de 6 mois dans un hôpital à Paris. Je pense que c'était à la fois une manière de renforcer ma candidature, mais également un moyen d'avoir une première expérience dans ce milieu avant de passer aux choses sérieuses smilies

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Ces études sont un virage à 180° par rapport à ce que je faisais avant. Cependant, les professeurs à qui j'ai fait part de mon projet savait de un que je n'étais pas passionné par l'ingénierie, et de deux que j'avais un goût prononcé pour la médecine. J'ai donc été plutôt encouragé sur cette voie.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Plutôt galère. J'ai vraiment commencé à me pencher sur la constitution du dossier en octobre. Pas mal de choses sont allées rapidement, le gros gros morceau ayant été, sans surprise, la lettre de motivation.
J'ai mis 4 mois 1/2 à la rédiger. J'ai demandé conseil à mon tuteur de stage et à des anciens passerelliens de mon école, et j'avoue avoir écrit puis effacé puis réécrit des passages un nombre incalculable de fois.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Stress énorme devant la salle.
Quand je rentre, ça ne s'améliore pas vraiment avec toutes ces personnes en U devant moi.
J'avais appris mon speech, mais également à le réciter de manière hésitante et personnelle. Cela ne m'a pas empêcher d'avoir un trou de 3/4 sec avec la panique qui va avec ! Mais plus je parlais, plus le stress s'en allait, et j'ai finit de manière calme.

Ensuite les questions :
"Vous avez travaillé en parallèle avec le service d'ophtalmo pendant votre stage, vous savez que c'est une spécialité très demandée : seriez-vous prêt à en prendre une autre ?" ==> Bien sur que j'y serais prêt. J'ai simplement eu l'occasion de travailler avec eu car c'était l'objectif de mon stage, mais je suis encore indécis sur une éventuelle spécialité. Et je pense essayer d'en découvrir une au sein de laquelle je pourrai faire jouer mon bagage d'ingénieur.

"À la fin de votre P1, avez-vous arrêté de vous même ou avez vous été poussé vers une réorioentation ? Et de plus, l'avez vous terminée ?" ==> J'ai arrêté moi même. J'ai constitué le dossier apb pour repartir en prépa, et quand j'ai vu que j'avais été accepté un an après le bac alors que c'est rare, j'ai dit banco. Et j'ai quand même terminé ma P1 en travaillant du mieux que je pouvais jusqu'au bout.

"Vous savez qu'en médecine, on peut annoncer régulièrement des choses difficiles à des patients, des décès, des maladies.. Cela vous poserait-il un problème ?" ==> Mon tuteur de stage dirigeait un centre de recherche clinique spécialisé dans la leucémie lymphocytaire chronique. J'ai donc été témoin de nombreux moments difficiles et cela ne m'intimide pas, ou plutôt plus.

"Vous êtes issu d'une école d'ingénieur connue et reconnue. N'avez vous pas envie de tenter une expérience dans le monde professionnel avant de repartir pour de nombreuses années d'étude ?" ==> La question m'est venue avec la fin de mon cursus d'ingénieur. Cependant, c'est un projet que j'ai construit sur presque 3 ans, qui est mûrement réfléchi. Et je ne serais pas ici je pense si je n'étais pas certain de mon choix.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Je ne réalise pas encore totalement, peut être parce que j'ai encore un mémoire à terminer et que l'informatique s'est amusé à faire des siennes avec mes données ^^
Mais heureux bien sur, et libéré du stress constant qui m'habitait depuis pas mal de temps. Et du coup, hâte de commencer !

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Non. J'ai mis un point d'honneur à parler de cela durant mon oral : cette passerelle, c'est une chance qui nous est donné pas la fac. Mais cela marche dans les deux sens: elle nous fait confiance, mais nous prenons un engament sur plusieurs années. Donc hors de question de ne pas aller au bout.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Marre de Paris, j'ai fait ma P1 à Nantes, j'y habite, des amis de cette fac m'en ont dit du bien.. C'était une évidence que de tenter ici.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

J'ai des notions d'anatomie et physiologie après une P1 et mon master. Je compte bosser ces deux matières durant l'été pour essayer de ne pas arriver comme un cheveu sur la soupe.
Mais pour le moment, pas vraiment de craintes non.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Économies de plusieurs travails saisonniers, et mes parents acceptent de me soutenir.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Pas vraiment de soucis avec la vie familiale. Je fais mes études dans la même ville qu'eux, il n'y aura pas trop de soucis à ce niveau là.
Vie privée ? Célibataire endurci ici, donc pas de soucis (pour le moment) sur ce point !

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Franchement je ne sais pas. Comme dit précédemment, je ne sais vraiment pas vers quoi je vais m'orienter comme spé. Donc à voir avec l'avenir !

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Finir ce mémoire pour valider le diplôme ! Cela devrait être assez rapide. Et ensuite, profiter un peu de l'été, travailler des cours et effectuer ce fameux stage infirmier de deux semaines smilies
_____
Admis P2 Médecine Nantes 2017
Top
lilimi
Jeune Carabine

Messages : 14
Enregistré : 18/11/2016
Posté le 15/07/2017 à 13:01 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

27 ans, 2 p1 en 2008 et 2009 non classée, puis prepa kine et enfin école d'osteo en 5 ans. Pour accéder à la passerelle 1 m2 expertise en gérontologie à Paris 6 ! Je suis prise en école de SF baudelocque !

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Probleme de méthodologie, bcp de temps perdu à faire des "belles" fiches. Et peut être pas assez de motivation à travailler 10h/j.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Tjrs eu envie d'être SF ! Avec l'école d'ostéopathie cette envie à ete encore plus presente et des la 3eme annee (en 2014) je savais que je me présenterai à cette passerelle et j'ai axé mon cursus autour de la périnatalité.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Alors plusieurs stage d'observation de quelques jours à 1 semaine chez 1 SF Osteo de ma ville depuis 4 ans puis 3 autres stages de plusieurs jour en libéral chez 3 autres SF. Enfin 5 mois 1/2 dans une maternite parisienne dans le cadre de mon memoire de fin d'études d'osteo en salle de naissance.
Pendant mon m2 j'ai aussi fait 2 mois en soins palliatifs.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Je n'ai parlé de mon projet a personne au sein du m2 car je savais que ça allait être mal pris.
Concernant le metier d'osteo et SF, pas de soucis Ca fonctionne très bien ensemble

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Bcp de stress mais pas de galères particulières. J'avais peur qu'on perde mon dossier.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Le jury avait de l'avance. Entretien très rapide.

- pouvez vous nous parler de votre memoire en salle de naissance ?
- pour vous la mort en maternite et en soins palliatifs est elle la meme ? Comment vous y avez fait face ?
- pourquoi ce m2?

Et Apres je ne me souviens plus dsl !!!
J'étais tres stressee

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Sur un nuage.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Non les etudes de SF ne durent que 4 ans avec. Alternance stage et cours donc je ne compte pas abandonner

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?


Pres de chez moi et bcp de retours positifs de cette école

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Pas trop de lacunes je pense car j'ai déjà fait L anat, la physio, l'embryo, la patho, etc ... J'ai juste hate

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Mes parents m'aident et j'ai mis de l'argent de côté en vue de la passerelle

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Je n'ai pas d'enfants donc pas de soucis de ce côté là et j'ai du soutien de ma famille et proches

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Profiter de l'été et faire mon dernier remplaçement en tant qu'osteo
Top
Montpell73
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 57
Enregistré : 12/07/2016
Posté le 15/08/2017 à 15:36 puis édité 2 fois notnew
Salut à tous, avant d'attaquer le stage infirmier de P2 et d'avoir tout oublié sur cette année que je viens de vivre voici mon témoignage qui j'espère sera utile comme l'ont été ceux que j'ai pu lire !

Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Classe prépa scientifique PTSI/PT, entrée école d'ingé çà ne m'a pas plus, 1er réorientation à l'IAE (école de commerce M2) fiesta +++ et boulot dans le management. Comme je ne voulais pas stagner dans cet environnement commerical je me suis inscrit en PACES pour 2016/2017. J'ai eu le concours à Montpellier (Classé 18X numérus à 224) et la passerelle également.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

A 18 ans la médecine ne m'attirait pas. Je ne voulais pas être au contact de la maladie, de la mort. Je voulais vivre loin de çà.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Ce sont des études complètes, intéressantes. L'humain, son corps et son âme sont au centre malgré toutes les difficultés qui entourent ces études et ce travail.
Ma soeur en médecine, mes amis en médecine m'ont inspiré dans ce choix.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Non

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Aucune continuité c'est pour cela que je suis passé par la PACES en plus de la passerelle.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Je pensais surtout à réussir la PACES. La passerelle c'était trop flou. En fait j'ai l'impression qu'à Montpell c'est plus prévu pour les personnes qui sont dans le domaine de la santé (pharma,sage femme odonto).

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Montpellier, chaleur et plutôt ambiance agréable. Pas de stress. Seul le doyen était un peu plus sec.

Question

Quelle spécialité ?
Avez vous fait le 2ème semestre de la PACES ?
Quel est votre BAC ?
Quel est votre poste au foot ?


8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Je mesure la chance que j'ai. Je pense que ce sera dur mais comme j'ai fait une année de PACES çà va.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Oui je pense que c'est une expérience qui peut s'arrêter si je trouve que ma vie d'avant était plus agréable.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Montpellier, ai-je besoin de rajouter quelque chose d'autre ? Si vous ne connaissez pas venez visiter notamment la vieille fac et vous comprendrez. (Bon même si on sera sur le sîte de Nîmes cette année çà reste la m^me fac et la même ambiance).

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

PACES donc pas de problème.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Je vais travailler dans une prépa pour aider les PACES.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Comme avant. Je vois ces études comme un travail.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Je n'ai pas beaucoup d'ambition pour les spé. La med G m'intéresse.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Je suis encore en vacance j'ai énormément voyagé. Je suis actuellement à Madrid.


Bonne chance à tous les futurs passerelliens. N'hésitez pas à vous lancer dans une année de PACES : c'est un bon argument surtout si votre parcours est trop différent et que vous n'avez pas forcément un BAC mention TRES BIEN ou BIEN et que vous avez plus de 25 ans.
Top
nicoskos
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 01/08/2017
Posté le 17/08/2017 à 07:19 notnew
Offre de prêts sans frais à l’avance.
Vous êtes à la recherche d’un prêt pour entreprendre, relancer votre carrière et réaliser vos projets à divers niveaux.
En plus, vous êtes fatigués d’être toujours rejetés par les banques,
Ne vous inquiétez plus, nous avons la solution à tous vos soucis.
Sans aucun frais à l’avance, nous vous proposons des prêts entre particuliers surs, garantis, fiables, avec des procédures administratives simples
Nous sommes en mesure de vous octroyer des prêts allant de 2000 euros à 1.000.000 euros et sans aucun frais à l’avance à 2% l’an
Pour tous vos projets immobiliers, automobiles, rachats de crédits et bien d’autres, veillez nous contacter pour plus d’informations et de précisions.
Mail : andreandufort@gmail.com
Cordialement.
_____
live is a fight


Top
rooylo
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 18/06/2016
Posté le 29/08/2017 à 20:29 notnew
Ce genre de topic m'ayant bien aidé pour préparer ma candidature, à mon tour de donner ces quelques infos pour les futurs passereliens.
Mes quelques conseils ci dessous n'engage que moi, il est clair que chaque candidature/profil est différent. Ce qui est valable pour moi, trentenaire, n'est pas forcement valable pour un jeune diplômé.

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
Rooylo, 36 ans, un bac S en 1998, un DESS de biologie et commerce sur l'université de Grenoble en 2003 (équivalent Master), puis 14 ans en tant que commercial dans le matériel médical.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

J'ai toujours été passionné par les sciences, et la médecine en particulier. Au lycée j'avais envisagé médecine, mais j'ai très rapidement écarté l'idée. Donc après mon bac S, je ne savais pas vraiment quoi faire j'ai choisi une filière « classique », DEUG de biologie et j'ai choisi ensuite un DESS me permettant de me rapprocher du domaine que j'aimais.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

La crise de la quarantaine en avance...
Blague à part, comme beaucoup de trentenaire je pense, c'est l'envie de donner du sens à sa vie professionnel.
J'ai côtoyé 14 ans des médecins et des patients tous les jours, j'ai vu la beauté, les difficultés du métier, et petit à petit l'envie de passer de « l’autre côté » a grandi en moi.
Il me reste encore presque 30 années à « travailler » je veux les passer à prendre du plaisir dans mon travail, et me sentir utile humainement.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
Non pas de stage, je travaillais tous les jours dans les hôpitaux avec des médecins.
Cela dit pour préparer ma candidature, j'ai échangé avec des médecins pour avoir leurs points de vue sur la passerelle et plus largement sur les études de médecine.
Ça n'engage que moi, mais tenter la passerelle sans avoir eu de « contacts » avec des médecins/patients ce n'est pas pertinent. Il faut voir, côtoyer ce métier pour se rendre compte de sa réalité.
Dans mes échanges certains médecins m'ont encouragé, d'autres mon également mis en garde sur le « métier » qui par bien des égards n'est pas aussi rose qu'on le pense. Il faut avoir une idée la plus précise possible de ce qui nous attend.
Tout aussi important pour moi, ce sont les échanges avec des « anciens » passereliens. Je ne remercierais jamais assez Hildegard et Madame Pops pour leurs précieux conseils sur la passerelle, mais aussi sur le concret des études de médecine. Merci !
5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?
J'étais en CDI, j'ai « négocié » une rupture conventionnelle avec mon employeur afin de préparer un dossier pole emploi pour bénéficier de l'AREF.
De part mon parcours (DESS biologie, commercial dans le médical), devenir médecin est pour moi une évolution de ma vie pro.
6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?
Soyons honnête, sur le papier le dossier est très simple. Un CV, une lettre de motivation, quelques copies de diplôme. La réalité est un peu différente...
J'ai commencé à préparer la passerelle en mars 2016.
Passé le fait que j'étais ultra motivé pour me lancer dans ce projet, le premier point pour moi était l'aspect financier (un point extrêmement important pour le jury).
Pendant un mois j'ai fait des calculs, pour voir si concrètement se lancer dans des études aussi longue était jouable.
J'ai présenté ce projet à mon épouse (un autre point très important), pour avoir son soutien.
Lettre de motivation commencée en septembre, j'ai mis 6 mois pour l'écrire, mais c'était volontaire. Elle a mûrie au fil des discussions, et fin février elle me convenait. 1 page recto/verso.
Vue le nombre de candidature je pense qu'il ne faut pas faire plus. Mon plan était classique, parcours scolaire et pro, motivations à devenir médecin, mon projet.
6 personnes ont relu ma lettre. Je pense qu'il est important que des personnes « extérieures » donne leurs avis, à un moment on a tellement le nez dedans qu'on est plus objectif.
Mon CV : 1 page.
Comme dit précédemment j'ai rencontré des médecins, des remediens, le Doyen, pour préparer mon projet. Concernant le Doyen, j'ai sollicité un RDV par le biais du secrétariat de la fac. RDV accepté et très intéressant.
Dernière chose, si comme moi, vous n'avez jamais récupéré vos diplômes universitaires, perdu votre baccalauréat, faites les démarches en amont... Entre le rectorat pour le Bac, l'université pour les autres diplômes, j'ai quasiment mis 4 mois pour avoir tous les documents.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
Jury de Lyon, convoqué à 12h30, arrivé a 11h45. Accueil par la secrétaire très sympa (envoyer les résultats des le vendredi soir 20h30 par mail, les Lyonnais ont du coeur).
Dans le couloir une dizaine de candidats qui attendent. Ambiance lourde, silencieuse. J'étais le seul en costume (pas de cravate) mais j'étais aussi le plus âgé. J'ai choisi les vêtements dans lesquels je me sentais le plus à l'aise. On échange avec certains candidats, puis c'est à vous.
A Lyon c'est 4 min de présentation. C'est très court.
J'avais appris mon speech par cœur, chronométré à la maison, récité devant 3 personnes pour m’entraîner. Globalement une trame équivalente à ma lettre, avec des phrases qui accrochent.

Grande salle, jury en U, vous au milieu.
J'ai trouvé le jury à l'écoute, j'ai fait en sorte de regarder tout le monde. J'ai eu le temps de dire tout ce que je souhaitais.
Ensuite 4 minutes de questions. Dans l'ordre :

- Quels genres de nouvelles technologies vous souhaitez mettre en place quand vous serez médecin généraliste ? (une facette de mon projet)
- Que pensez vous de la télémédecine par téléphone ?
- Pourquoi pas médecine après le Bac ?
- Quel Bac ? En quelle année ? Quelle mention ?
- Qu'avez vous fait pendant votre DESS ?
- Quelle faculté pour vos études?
- Répondez par oui ou non, est ce que tous les médecins sont intellectuels ? (question relative à mon speech et parcours pro, volontairement un peu provocatrice smilies
- Vous êtes commercial depuis longtemps, vous allez gérer vos patients comme des clients ? (question sur un ton légèrement agressif, mais clairement pour me tester si j'en crois le sourire de celui qui me la posée après ma réponse).

A la sortie de l'oral j'étais bien incapable de donner un avis sur le choix du jury.
J'ai dit ce que j'avais à dire, avec franchise et naturel.
Au final j'ai trouvé le jury bienveillant.
L'oral se prépare autant que la lettre de motivation, surtout les questions potentielles au vue de mon profil. Je me doutais fortement de ce qui m'attendait.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?
Heureux, conscient que j'ai de la chance de pouvoir intégrer des études de médecine pour faire le métier que je veux.
Le stress monte à une semaine de la rentrée.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
J'irai au bout, je travaillerai nuit et jour s'il le faut.
C'est une question pertinente, car il existe un nombre de passerelliens qui arrêtent (pour des tas de raisons) apparemment non négligeables.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
La plus proche de chez moi.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
Révision de l'anatomie, physiologie pendant l'été pour avoir l'impression de ne pas débarquer sur une autre planète. Je suis conscient que les 3 premiers mois vont être chauds pour me remettre dans le bain des études.
12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
Étant en CDI je peux avoir l'AREF pendant 2 ans.
Ensuite une partie de mes économies perso.
Je vais étudier la question du CESP.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
J'avais déjà un métier très prenant, avec beaucoup de déplacements, parfois travail le week end, donc un rythme déjà soutenu.
Ensuite je pourrai compter sur le soutien de ma femme dans les moments chauds (révisions, examens).

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Mon projet est d’être médecin généraliste, je ferai en sorte d'avoir le classement qu'il faut.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Vacances en juillet, trouver une voiture, dossier pole emploi, révisions en août.
Top
KaniarTim
Jeune Carabin

Messages : 15
Enregistré : 14/07/2015
Posté le 05/09/2017 à 17:54 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Kaniar 25 ans.
2 PACES(île de la Réunion) -> licence biochimie (Strasbourg) -> Master pharmacie (Strasbourg)

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Raté pour cause de "manque de pot" et désorganisation (Quand tu passes tous les concours, tu dilues ton travail et tu dilue ton classement avec... alala la liste complémentaire...)

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Pas digéré l'échec! Et quand je digère pas, j'en remets un couche jusqu'à ce que ça passe. Et puis je cherchais un métier au contact des gens, qui me permettrait de bosser partout ou je le souhaite.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

J'ai fait 3 stages d'une durée respective d'une semaine, en urgence pédiatrique, en médecine interne, en chirurgie orthopédique. Je suis aussi secouriste pour la croix-rouge à mes heures perdues car j'aime le contact humain et l'urgence.


5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?


Parfaite continuité de mon parcours, je suis passé de la molécule et ses intéractions, à la biopharmacie pour les applications, puis à la médecine pour la motivation.
Pas de soucis particulier vis à vis de mon école, juste de gros yeux lorsque j'annonce que je me tape à nouveau 10 ans.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Simple et pas si long je trouve, tu déposes ton dossier et tu attends 2 ou 3 mois, puis tu affiches ton sourire tranche papaye une fois admis (je parle pour moi).

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Seul contre tous...
Dans la salle du jury,j'ai scruté les 13 personnes en face de moi.
Ils étaient tellement bien rangé en ligne qu'il fallait que je tourne la tête sur un angle d'au moins 50°(droite et gauche) pour avoir une bonne vision panoramique de tous, et pouvoir tenter de draguer chacun d'eux du regard.

Questions:
-Pourquoi pas pharmacie?
-Financement?
-Vous souhaitez exercer dans le tiers monde?
-Classement en paces?
-Vous parlez quelles langues?

Sorti en sueur, mais heureux que ça soit fini.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Content!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Zamais! Si mi rent dedans, achève rent dedan! (Si j'y suis, j'y reste)! Faut que je quitte mon HLM pour construire ma maison sur le bord de la plage à la Réunion.
Travayèr pas décourazé!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

J'aime la neige et le froid, j'aime la nature et la belle architecture alsacienne, et j'aime l'Allemagne, donc Strasbourg.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Ma stratégie:
1) Je vais prier tous les jours.
2) Je vais apprendre mes cours tous les jours...
3) Tant qu'il n'y a pas de maths de bogoss type prépa math*, ça devrait aller (enfin j'espère).
4) Je me souviens bien de mes cours de PACES, ça aide...aussi!

Non aucune peur, je vais réussir, praise the Lord!

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Bourse du CROUS + argent de poche économisé après quelques jobs étudiants.
Je précise que je n'avais plus droit au CROUS, mais que ceux ci m'ont accordé une dérogation. Que la France est belle.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Tout se passera bien, je ne sais pas encore comment je vais concilier tout ça, mais si j'ai un gosse je le garde, j'ai besoin d'une descendance pour reprendre le cabinet au cas ou...

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Dés le moment ou je me serai buté sur une spécialité de "rêve" pour moi, je foncerai dedans, ECN ou pas ECN! Si ce concours bidon des ECN ne m'en laisse pas l'opportunité, j'irai en Allemagne faire ma spé (je spreche Deutsch).

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

La je vais à la plage et à la montagne sur mon île...

J'espère que ça vous aura aidé! smilies
Top
Sagefemme75
Interne

Messages : 118
Enregistré : 29/10/2016
Posté le 16/09/2017 à 09:11 notnew
Let's Go !

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Ostéopathe, M2 d'éthique de la santé, 28ans (pas d'enfants: obtention de la passerelle (1e coup)en 2e année de sage-femme à l'école Baudelocque à Paris.


2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

J'avais tenté une P1 à Paris V en sortant du Bac, je manquais de maturité et j'avais des difficultés en maths donc échec.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

La profession d'ostéopathe manque terriblement de reconnaissance, difficile de travailler avec les professionnels de santé. Je pratiquais au sein d'un cabinet avec des obstétriciens, donc j'ai vu bcp de femmes enceintes en consultations, vrai coup de cœur, ce qui m'a orienté vers sage-femme.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

plein de stages grâce à mes études d'ostéopathie.


5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Ces études sont un peu la suite de mes études, donc s'intègrent très bien à mon parcours.
j'étais libérale donc aucune obligation (à part financière!!! lol)

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

TERRIBLE. La pire année de ma vie!
la constitution de dossier a été très simple mais... l'attente a été interminable! que se soit jusqu'à l'admission pour l'oral ou suite à l'oral.
c'est très difficile de s'impliquer dans son travail ou de faire des projets dans sa vie personnelle quand on ne sait pas ce que l'on va faire l'année suivante. j'ai eu l'impression de vivre au ralenti toute l'année.
Grosses périodes de doutes, de remise en question...

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Très impressionnant. jury de paris à Bichat.

Grande salle avec une table en U: environ 12 personnes autour. On est assis très près d'eux.

le jury a été très bienveillant, très attentif: ils m'ont laissé m'exprimer pendant les 5min, sans m'interrompre et semblait m'écouter attentivement.

puis les questions ont démarré: j'en ai eu une dizaine ça m'a semblé très long! je vais tenter de me rappeler de la plupart:

- pk n'avez vous fait qu'une p1?
- bcp de question autour de mon master d'éthique: pk l'éthique, quelles ont été les problématiques avancé par les sages-femmes en éthique durant votre master?
- quel est le role d'une sage femme en salle de naissance?
- quelle est la différence de travail entre une sage femme qui travaille à l'hôpital public et une sage femme qui travaille dans le privé?
- vous parlez bcp du travail en équipe, mais quelle est la place de la patiente pour vous?
- sujet de mon mémoire M1 et M2
- quels stages j'ai fait, qu'est ce que j'en ai retenu?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

j'ai commencé il y a 15j!!!!
c'est à la fois merveilleux et très chargé!! la présence en cours est obligatoire à Baudelocque donc ça fait de longues journées mais c'est top. on est 3 passerelles et on a été très bien accueilli par les autres filles (et le garçon) de la classe.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

oh non ça ne s'arrêtera pas!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

on dit svt que Baudelocque est la meilleure école de sage femme de France, car une des plus anciennes. De plus, c'est prêt de chez moi donc...

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

études d'ostéo déjà dans le médical donc tout va bien.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Je ne vais pas vivre sur l'or pendant 4ans, ça c'est sur... mais j'ai heureusement un conjoint et des parents qui vont m'aider.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

je n'ai pas d'enfant.
mon conjoint est interne en chirurgie urologique donc avec toutes ses gardes j'ai bcp de temps libre pour réviser! lol

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

surement sage femme à l'hôpital public, en diagnostic anté natal.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

j'ai préparé ma soutenance de mémoire de master 2.
Top
Zapp
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 23/06/2017
Posté le 20/09/2017 à 17:14 puis édité 1 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Bonjour ! Alors moi c'est Zéphyra, j'ai 25 ans, et je suis entrée en P2 cette année smilies !!! J'ai un parcours un peu en zig-zag, si je puis dire. J'ai commencé par une PACES en 2010 (ça ne me rajeunit pas dis donc...). J'ai arrêté à la fin du premier semestre pour des raisons diverses et variées. La réalité c'est que j'ai eu du mal à trouver ma méthode de travail, et lorsque j'ai enfin trouvé celle qui me convenait, de petites catastrophes personnelles m'ont achevée. Enfin bref. Toujours est il que je me suis réorientée en DUT GB ABB (Technicienne de labo quoi). Après quoi j'ai fait une licence puis un master de Biologie. Arrivée là, je me suis dit que la recherche fondamentale, c'est intéressant, mais que je ne suis pas suffisamment passionnée pour me lancer. Du coup j'ai travaillé un peu (étape décisive d'ailleurs, mais pas de spoil !), puis j'ai voyagé un peu pour prendre le temps de réfléchir et de bien prendre du recul, et je me suis lancée !

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Comme je disais, j'ai fait un semestre en PACES. Pour ma part, ce n'était pas un échec, dans le sens où j'étais plutôt bien classée à la fin du premier semestre pour dire que j'avais arrêté de bosser un mois et demi avant. C'est plus un combo entre une mauvaise organisation, des soucis perso et, clairement, un manque de maturité. A 18 ans, me dire que je n'aurais pas mon premier diplôme avant au moins 9 ans, ça m'a un peu faite flipper...

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Cf question suivante smilies

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?


Comme je suis technicienne de labo à la base, je suis allée travailler au laboratoire de l'hôpital le plus proche après mon Master. J'y avais déjà travaillé avant, mais comme je n'avais pas l'expérience de la recherche fondamentale, je n'ai pas pu mesurer la différence entre l'hospitalier et la recherche. Après mon Master, quand j'ai recommencé à manipuler des échantillons de patients, à attendre des grands cris "URGENCE VITALE !!!" à travers le labo, je me suis rendue qu'en recherche, ce qu'il me manquait, c'était cette responsabilité directe vis-à-vis du patient : si on boit le café au lieu de faire notre boulot, en particulier quand c'est urgent, il y a un médecin derrière qui ne peut potentiellement pas prendre de décision, donc un patient qui en paie les pots cassés. Je savais que je ne voulais pas rester technicienne toute ma vie, alors j'ai commencé à me demander "mais qu'est-ce que je pourrais bien faire d'autre qui puisse aider les patients ?". Et là, la médecine a toqué à la porte de mon cerveau en disant "Bah moi, je suis une bombasse de ce côté-là, alors viens, on est bien bien bien bien" (bon, pas comme ça mais ça m'a convaincue quand même smilies )

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?


Non, ça ne s'intègre pas vraiment, sauf si je décide finalement d'aller en recherche. Quoi que mon précédent cursus a influencé mon projet, puisque je bossais sur la physiologie du sport et sur l'immunologie et que j'aimerais faire rhumato ou médecine physique et réadaptation. Je n'ai plus d'obligations vis-à-vis de mon école, par contre, beaucoup de chercheurs de mon réseau ont tenté de me dissuader parce qu'ils auraient préféré que j'entre dans leurs équipes.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Bah stressant quoi. Beaucoup d'attente. Pas tellement galère, dans le sens où le dossier est quand même assez basique, mais par contre, grosse pression pour la lettre de motivation, et puis l'attente juste interminable après... D'ailleurs, je n'ai pas attendu le courrier post entretien pour savoir si j'étais prise, j'ai appelé directement le gars qui s'occupe de ça à la fac, quatre jours après mon entretien.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?


J'ai passé mon entretien à Nantes. Je suis arrivée bien en avance (plusieurs heures en fait, par manque de choix). Ça m'a permis de discuter un peu avec les autres candidats.
Vient mon tour de passer l'entretien. La doyenne hyper gentille et bienveillante, une vraie crème. D'ailleurs dans l'ensemble, tout le jury était bienveillante, à part l'une d'entre eux, qui devait avoir le rôle de déstabilisatrice je pense.
Au niveau des questions, ils m'ont beaucoup sondée pour savoir comment je me sentais par rapport à ma reprise d'étude. Il faut dire que mon parcours n'est pas très linéaire, en plus j'ai arrêté mes études pendant 2 ans avant de déposer mon dossier, sur ces 2 ans je n'ai travaillé que 9 mois, puisque j'ai voyagé pendant 8 mois, donc c'était compréhensible. Ils m'ont aussi posé quelques questions du genre :
- "Après votre PACES, vous avez fait un DUT, c'est très encadré, alors que la fac ne l'est pas du tout. Vous arriverez à travailler sans tout cet encadrement ?". Bon bah facile hein, je n'ai pas arrêté à cause du manque d'encadrement et j'ai quand même fait un Master ensuite, donc la fac, je connais un peu.
- "Vous avez déjà fait des astreintes de nuit en tant que technicienne de laboratoire ?" Non, mais j'ai animé des séjours pour personnes handicapées, donc c'est 24h/24, et ça s'est bien passé.
Petites persiffleries de la part de la dame citée plus haut en mode "Le nombre d'années de médecine n'a pas diminué hein, c'est toujours 9 ans !" et "Non mais vous avez conscience que la fac de médecine c'est du présentiel ?" (pour cette dernière, ne me demandez pas d'explications, je crois que même les autres personnes du jury n'ont pas compris ce qu'elle voulait dire...)

Après l'entretien, soulagée, hyper crevée (je faisais l'aller-retour Brest-Nantes dans la journée en car), pas très sereine, parce que j'avais fait le truc que je voulais éviter, à savoir faire le bisounours en mode "bah non, j'ai pas peur, tout va bien se passer, j'aurai ma licorne à côté de moi, bisous bisous !" (encore une fois, pas tout à fait comme ça, mais presque). Au final, j'avais tort de m'inquiéter smilies

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

J'ai bossé jusqu'au dernier jour des "vacances", du coup je n'ai pas trop eu le temps de me poser de questions. En plus les autres passerelles et moi-même avons eu des cours de rattrapage d'anatomie pendant l'été, ce qui nous a permis de faire connaissance, donc c'était plutôt cool

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Honnêtement, je laisse venir. Je sais que ça va être dur, qu'il faudra que je m'accroche. En plus, en P2, on a pas de stage, et c'est beaucoup de biologie, donc c'est assez abstrait et on n'est pas encore entrés dans le vif du sujet. Donc j'y vais étape par étape. Mon but c'est de finir avec mon diplôme de docteur en poche, mais si jamais je venais à arrêter, eh bien j'aviserais

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?


Des arguments bateaux. C'est là que j'ai fait toutes mes études, j'ai mes amis et ma famille pas loin, je connais la ville...

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

J'ai fait un semestre de PACES, donc Biologie, Biophysique, Biostat et Biochimie, ça va, je gère bien. Pour le reste, je compte rattraper succinctement l'anatomie, histoire de savoir en gros de quoi ça cause, et l'UE Sciences, Santé et Humanité, sur laquelle on peut être interrogés en 2ème et 3ème année. Pour le reste, je suis issue d'une filière de biologie, donc j'ai presque plus de connaissances dans le domaine que ce qu'on me raconte en cours pour l'instant

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Ah bah ça... Quelques indemnités, mes économies, vivre en femme entretenue grâce à ma mère et mon copain... Peut-être un Contrat d'Engagement Service Public, mais pas sûr... On verra quoi ^^"

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Mon copain m'a surtout connue étudiante (4 ans sur 6 ans de vie commune), donc ça devrait aller. Honnêtement, je ne me suis pas trop posée la question. J'ai le soutien de tout le monde, famille et amis, et tous savent que ce sera long et dur pour moi comme pour eux, mais tout le monde comprend. Encore une fois, je laisse venir. Rien ne sert de trop se projeter et de se faire des films smilies

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?


Dans l'idéal, rhumatologie ou médecine physique et réadaptation pour pouvoir travailler au moins une partie du temps dans une unité de rééducation. Comme ce ne sont pas les spécialités les plus prisées, j'ai confiance, mais au cas où, je garde la traumatologie et la médecine générale sous le coude

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Eh bien bosser bosser bosser... Pas très fun mais bon, le côté économique compte pas mal alors...
Top
Lana707
Jeune Carabine

Messages : 16
Enregistré : 08/03/2017
Posté le 03/02/2018 à 11:07 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Bonjour à tous, Lana, 26 ans, après un BAC ES j’ai obtenu un master de psychologie spécialisé en neuropsychologie et psychologie cognitive à Paris V. Suite à ce master, j’ai travaillé pendant presque 3 ans en tant que neuropsychologue à l’APHP. Maintenant me voilà en P2 à l’université de Strasbourg smilies!

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Je n’ai jamais tenté la première année. Lorsque j’étais au lycée je n’avais pas envisagé l’idée de faire médecine. Je ne savais pas vraiment quoi faire, mais j’avais compris que je voulais une profession qui me permettrait d’aider les gens, à mon échelle, et la psychologie m’est apparue compatible à mes attentes.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Tout au long de mon parcours en psychologie j’ai eu l’occasion de réaliser un grand nombre de stage dans le milieu hospitalier (notamment au cours de mon master), et c’est à ce moment là que j’ai découvert l’univers médical et que je me suis passionnée pour la médecine. A cette époque je n’avais pas connaissance de l’existence de la passerelle et je voulais aller au bout de mon master pour commencer à travailler. Je pensais que cela me ferais « oublier » cette envie de faire médecine.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Oui comme je l’ai dit, notamment en gériatrie, neurologie, et MPR.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Aucune obligation vis-à-vis de l’université étant donné que c’est finit depuis un moment smilies. Mon emploi quant à lui arrivait en fin de contrat, du coup il a simplement fallut expliquer que je ne désirais pas prolonger.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Plutôt simple dans les faits. Un CV et une lettre de motivation ça semble vraiment léger pour l’enjeu qui en résulte. Mais finalement une fois qu’on s’y met ce n’est vraiment pas facile de bien écrire ses idées, trier ce qui est important et ce qui l’est moins etc. Je m’y suis prise un mois à l’avance, histoire d’avoir le temps de me faire relire par différentes personnes et prendre en compte leurs conseils.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

L’entretien avait lieu à Nancy. J’ai trouvé le jury vraiment bienveillant. Ils étaient en ligne face à moi et très souriant. J’avais 5 min pour me présenter (texte apprit par coeur, je pense que mon mari n’oubliera jamais les 5heures de route Paris - Nancy à lui réciter encore et encore ma présentation :p)
Suite à la présentation, 5min de questions. J’ai trouvé qu’il y en avait beaucoup! Celles dont je me souviens sont les suivantes:
- Pourquoi Strasbourg
- Le financement
- Si j’envisageais de faire une P1 (la réponse était oui mais j’espérais vraiment ne pas en avoir besoin :p) et dans quelles facs j'avais postulé en P1
- En quoi consistait mon travail exactement et différentes questions sur des ateliers d’éducation thérapeutique que je réalisais au sein de mon ancien travail
- Pourquoi la neuropsychologie ne me satisfaisait plus et qu’est-ce que j’attendais de plus de la médecine
- Est-ce que j’avais l’impression d’avoir fait le tour de ma profession
- Quelle spécialité j’envisage
- Comment mon mari allait faire pour son travail
- Si d’ici quelques années aux ECN j’ai un mauvais classement, est-ce que je serais prête à faire MG en zone « difficile »
Les 5 mins étaient ensuite écoulées et l’entretien s’est finit assez abruptement, sur une touche d’humour (on m’a demandé si je parlais toujours aussi vite ou si c’était le stress? Non non, c’est normal, je parle toujours vite!).
Une fois sortie, je ne savais pas trop quoi en penser, ça c’était bien passé dans l’ensemble mais bon on ne sait jamais!

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Bon l’année est déjà bien entamée là! Mais durant toutes les vacances scolaires j’avais à la fois hâte d’y être et était très angoissée. Je vais donner mon maximum pour arriver au bout de mon objectif!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Je ne suis pas arrivé jusqu’ici pour abandonner. Bien sûr on ne sait jamais ce que la vie peut nous réserver mais je compte bien arriver au bout de mon projet.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Je ne souhaitais pas rester sur Paris pour diverses raisons. J’adore l’Alsace et particulièrement Strasbourg qui est une ville que je connaissais déjà. Ce choix c’est fait naturellement.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Evidemment mes lacunes, et mon manque de bagage scientifique m’ont beaucoup stressés au début de l’année (et ça me stress toujours par moment)!! Mais bon, je me dis que d’autres y sont arrivés avant moi, il n’y a pas de raison que je ne puisse pas faire de même!

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Economies perso et ARE

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Ca ira! Mon conjoint sait à quoi s’attendre et on ne projette pas de faire d’enfants pour le moment (et même si cela arrivait, nombreux sont ceux qui y arrivent très bien !)

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Je n’ai pas encore de projets bien définit, mais j’espère avoir le choix!

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Comme je l’ai déjà dit, l’année a plus que commencé à l’heure où je poste ce message haha. Durant les quelques semaines qui l’ont précédé je suis partie en vacances et j’ai revu des cours de PACES pour me préparer un minimum.

L’année dernière ce forum m’a beaucoup aidé, à la fois à la préparation du dossier qu’à l’attente interminable des résultats. Merci mille fois à flabelline pour ses précieux conseils et son aide encore aujourd’hui! J’adorais lire les témoignages d’anciens passerelliens, j’espère que le mien vous aidera autant! N’hésitez pas à me contacter si besoin smilies
_____
Lana -
Admise en DFGSM2 (2017-2018)
Top
Achille4
Bizut (futur carré)

Messages : 9
Enregistré : 20/05/2016
Posté le 15/02/2018 à 14:48 notnew
Cette discussion fut l'une des plus utiles pour moi pour préparer cette passerelle. Je ne pensais pas y publier un jour! Alors à mon tour d'y contribuer smilies




1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?


Achille, 24 ans, admis à la fac de Rennes. Après un bac S, je suis entré en CPGE B/L, et cette année je viens de finir mon master 2 à l'Ecole d'Ecole d'Economie de Toulouse en statistiques.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?


La médecine m'attirait certes mais j'aimais aussi toutes les autres matières, des maths à la philo. Je voulais un cursus qui soit le plus large possible et donc la prépa B/L me paraissait absolument géniale ( litté, philo, histoire, socio, eco, langues, et surtout des maths que je ne voulais surtout pas lacher ! ) et ce fut le cas. Si c'était à refaire je le referais sans hésiter!

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?


Les stages au cours de ma scolarité m'ont montré l'importance que je pouvais accorder au sens de ce que l'on fait et de ce que l'on est. Et puis au fil de certaines expériences familiales, sportives, ou je me suis retrouvé à m'occuper en situation de personnes mal en point,... j'ai réalisé que j'étais à ma place dans ce rôle et qu'ne même temps je voulais plus : pas seulement rassurer, soulager, ... mais les soigner.
C'est plus une combinaison de diverses expérience qui m'ont amenées à vouloir devenir médecin, j'ai pas vraiment d'arguments implacables smilies


4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?


Oui, j'ai eu l'immense chance de pouvoir suivre mon généraliste dans son cabinet mais aussi lors de visites pendant toute une journée ou elle m'a expliqué beaucoup de choses sur le métier mais aussi sur les diagnostics qu'elle posait. Je la remercie vraiment.
Ca a été très important non seulement pour moi pour me décider avant car je ne voulais pas avoir une représentation biaisée et idéalisée du métier de médecin mais aussi pour le jury je pense.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?


Je n'ai encore rien dit à mon école et je n'ai aucune idée de leur possible réaction.

Par rapport à mon cursus, je pense que les stats et l'informatique ont et auront une place de plus en plus importante dans la médecine. Je ne le vois pas comme un revirement complet, je pense qu'il y a une certaine continiuité pour ma part. (je suis spécialisé dans les Data Science et l'intelligence artificielle, domaines qui entre peu à peu dans le monde médical)

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?


Pour ma part la partie administrative du parcours m'a semblé assez simple : un CV et une lettre de motivation seulement! Le CV était déjà prêt, il a simplement fallu l'adapter un peu.

Pour la lettre de motivation ce fut un peu plus long mais pas tant que ça. En deux jours j'avais un premier jet bien abouti. Les jours suivant n'ont été que des retouches sur certains paragraphes par moi, ma Maman et une amie très proche.

Il faut dire aussi que je m'y suis mis assez tardivement au mois de mars smilies

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?


Avant l'entretien j'avais rédigé un speech que j'avais appris de façon plus ou moins précise de manière à ne pas être trop robotique. Je l'ai répété deux ou trois fois dont une fois juste avant l'oral. J'ai repris les éléments principaux de ma Lettre de Motivation avec bien sur une phrase d'accroche pour dès le départ accrocher leur attention.

Concernant l'oral en lui-même, j'ai été assez impressionné par les 12 ou 13 membres du jury disposés en U. On se sent petit en face d'eux. Je les voyais en contre jour ce qui, je trouve, les faisait paraître assez lointain et ce qui me stressa encore plus.

Je suis entré, j'ai attendu que la doyenne me demande de m'asseoir et de commencer mon speech. Les premières phrases ont été compliquées, ma voix tremblait, je me suis donc arrêté une seconde pour reprendre mon souffle et j'ai repris mon discours en prenant bien soin de mettre de l'intonation et en regardant TOUS les jurés. Je ne sais pas combien de temps cela a duré mais la doyenne m'a laissé terminer mon speech. Selon mes impressions, cette partie s'était correctement déroulée.

Vient ensuite la partie des questions qui fut beaucoup plus laborieuse. Concernant les questions les voici :

- Pourquoi envisagez vous un CESP?
- Vous venez d'un parcours informatique/DataScience et vous nous dites que vous pensez pouvoir mettre à contribution vos anciennes compétences dans votre pratique médicale? Est-ce vraiment le cas? Sur ce point la doyenne semblait très très sceptique. J'ai avancé plusieurs arguments et contre-arguments mais cela m'a laissé une impression très mitigée en sortant de l'oral car elle paraissait peu convaincue sur un point essentiel de mon projet (elle m'a sortie une formule comme "mais vous comprenez bien que" ce qui m'a fait un peu mal ^^) mais j'ai fais en sorte de garder mon calme, d'être clair et posé et de ne pas se démonter surtout !


- Pourriez nous décrire la façon dont se déroule les années d'étude de médecine ? (Cette question m'a aussi un peu dérouté car je me suis dis que j'avais dû faire une erreur dans le speech. Mais je pense que c'est une question qu'il faut absolument préparer (et surtout ne pas dire comme je l'ai fait que l'internat commence au bout de la 6ème année (car je considérais la P2 comme "première année"), ce qui les a fait bondir au début avant que je ne me justifie)

Autant dire qu'en sortant je n'étais pas bien du tout et que je n'y croyais plus.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?


Motivé comme jamais, une joie intense, et en même temps mesurée car je suis conscient de tous les sacrifices qui sont à venir, de la longueur du chemin à parcourir et de ses difficultés. C'est important de ne pas s’enflammer car il y a des côtés difficile et il y aura des moments difficiles (je crois que c'est très important d'en être conscient)

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?


Non, c'est impossible, j'irai jusqu'au bout.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?


Proximité, et financier (oui oui, je suis retourné vivre chez ma mère pour ne pas avoir de logement à payer).


11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?


Je sais que je suis capable de fournir une grosse quantité de travail et de m'adapter. Ce sera donc compliqué car ma formation n'a pas franchement grand chose à voir avec la médecine ou la biologie, mais ce n'est pas impossible.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?


Pour le moment je suis encore boursier et par la suite économies personnelles, job d'été et pourquoi pas un CESP lorsque l'externat commencera.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?


Je suis célibataire donc pas de problème de ce côté là et mes amis comprendront smilies

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?


J'ai encore le temps d'y penser ^^

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?


Finir mon rapport de stage pour valider définitivement mon master et ensuite effectuer mon stage d'infirmier. Je pense pas avoir le temps de commencer à réviser.
Top
worldbirdloancompany
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 26/02/2018
Posté le 26/02/2018 à 16:13 notnew
*Bonjour*
* cherchez-vous à relancer les activités de prêt ou au projet?
pour acheter un appartement?, mais malheureusement, la banque vous demande sont incapables
conditions. Plus de soucis, nous accordons des prêts allant de 1500 $ au maximum
500.0000 $. à toute personne capable de respecter les conditions de
obtenir un prêt avec un taux d'intérêt de 2%, d'une durée de 1 à 30 ans.
  Nous faisons * so * dans les domaines suivants: *

* - Préparation financière *
* - Prêt immobilier *
* - Prêt d'investissement *
* - Prêt automobile *
*- Consolidation de la dette*
* - Échange de crédit *
*- Prêt personnel*
*- Prêt commercial*


contactez-nous aujourd'hui via:
> worldbirdloans2000@gmail.com
> worldbirdloans2000 @ yahoo .com

WHATSAPP: +16232266723

Vous êtes coincé Si vous êtes vraiment dans le besoin, si vous êtes intéressés Envoyez-nous un courriel pour plus d'informations.
_____
*Bonjour*
* cherchez-vous à relancer les activités de prêt ou au projet?
pour acheter un appartement?, mais malheureusement, la banque vous demande sont incapables
conditions. Plus de soucis, nous accordons des prêts allant de 1500 $ au maximum
500.0000 $. à toute personne capable de respecter les conditions de
obtenir un prêt avec un taux d'intérêt de 2%, d'une durée de 1 à 30 ans.
  Nous faisons * so * dans les domaines suivants: *

* - Préparation financière *
* - Prêt immobilier *
* - Prêt d'investissement *
* - Prêt automobile *
*- Consolidation de la dette*
* - Échange de crédit *
*- Prêt personnel*
*- Prêt commercial*


contactez-nous aujourd'hui via:
> worldbirdloans2000@gmail.com
> worldbirdloans2000 @ yahoo .com

WHATSAPP: +16232266723

Vous êtes coincé Si vous êtes vraiment dans le besoin, si vous êtes intéressés Envoyez-nous un courriel pour plus d'informations.


Top
prodelasim
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 61
Enregistré : 22/08/2016
Posté le 11/03/2018 à 18:19 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Salut à tous, alors j'ai 22 ans, et après 2 ans de PACES, je suis passé en pharmacie, où j'ai validé la 2ème et la 3ème année, avant d'arriver maintenant (enfin ?) en médecine !

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Je pense que je n'étais tout simplement pas préparé du tout à ce qu'est la paces. J'ai passé un bac technologique, en dilettante totale, autant dire que j'arrivais avec de grosses lacunes, déjà sur les connaissances, mais surtout sur la méthode de travail, l'organisation etc, des choses qui m'étaient totalement inconnues. Ma 1ère année m'a donc essentiellement servi à rattraper ce retard, et ma 2ème paces à vraiment me battre avec les autres, sans réussir à les rattraper assez, puisque j'ai échoué relativement proche du NC au final.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

J'avais du mal à réellement me retrouver dans ce cursus, qui aussi diversifié soit il, ne répondait pas aux attentes que j'avais, et la façon dont j'imaginais ma vie plus tard. Contact privilégié avec le patient, approche clinique, diagnostic, reconnaissance ... depuis quelques années j'ai cette conviction que médecine est fait pour moi, alors quand j'ai vu que je n'arrivais pas à m'épanouir en pharmacie, le choix de la passerelle s'est imposé comme une évidence.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Oui, j'ai travaillé en tant qu'agent de service hospitalier les étés les 3 dernières années, et j'ai fais des stages l'année dernière, qui m'ont définitivement convaincus.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Aucune obligation, en totale continuité. Ma faculté n'a pas essayé de me dissuadé, et mes amis me soutenaient dans ce projet, ce qui est pas négligeable vu le stress engendré !

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Hum ... un peu des deux smilies
C'est techniquement assez simple, un CV, une lettre de motivation, une attestation de la faculté pour le nombre d'ETCS ... mais la réalisation du CV, et surtout de la lettre de motivation quel casse tête ahah
Après j'avais déjà bien réfléchi à ma lettre avant de me mettre à l'écrire, et ça a donc été assez vite, mais après c'est une prise de tête de chaque instant sur chaque détails, lequel est superflu, lequel à une importance et comment le formulé ...
Et après, l'attente, qui semble juste interminable

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

L'oral se déroulait à Paris 7, je suis arrivé 15 minutes avant, et j'ai retrouvé dans la salle d'attente une connaissance de ma faculté, avec qui j'ai discuté un peu, ce qui nous a aidé tous les 2 à nous détendre un peu. J'ai eu le temps de répété 1 fois mon oral (que je connaissais par coeur à la virgule près, mais qui était écrit de manière "naturelle" permettant que même comme ça, ça ne faisait pas trop récité) avant de rentrer dans la salle. J'étais assez stressé jusque là, mais j'ai soufflé un grand coup avant de franchir la porte, et par chance, le stress est parti avec. Le jury a été ma foi sympathique, dans l'accueil, l'écoute, les regards etc. Niveau questions, c'était plutôt orienté sur mon parcours jusque là.

Une fois sorti, j'étais donc un peu sceptique sur ce point, mais très satisfait de mon oral que j'avais dit exactement comme je le souhaitais. Dire que j'étais confiant est un grand mot, mais je me disais que j'avais fait ce que j'avais à faire, et que même si ça ne passait pas, je n'aurais pas de regret à avoir.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

On est déjà bien avancé puisque plus de la moitié de l'année est passé, mais ça me permet de faire un premier feedback. J'étais impatient de commencé, de découvrir les stages, et pour l'instant je suis ravi, ça correspond parfaitement à ce que j'espérais et m'étais imaginé

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Y'a des gens qui répondent qu'ils pourraient arrêter ? smilies blague à part, hyper déterminé, maintenant que j'y suis, je compte bien aller au bout

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Proximité géographique, hôpitaux de stages, performances aux ECN, et double cursus que je n'ai finalement malheureusement pas pu faire

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Ayant fait 2 paces et même 2 ans de pharma, je ne pense pas avoir de lacunes, au contraire smilies à part peu être en anatomie puisque je n'en ai pour ainsi dire pas fait ces 2 dernières années

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Essentiellement grâce à mes parents d'un côté, et de l'autre en travaillant l'été pour mettre des sous de côtés pour l'année qui suit. + un peu d'économie perso

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Pour l'instant la question ne se pose pas trop, pour la suite ... je pense qu'en s'organisant bien c'est faisable, même si pas facile. J'aviserais smilies

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Je suis quasiment sûr de m'orienter vers une spé chirurgicale, chaque passage au bloc renforçant ce désir. Et dans les spé m'intéressant pour le moment, certaines sont relativement accessibles, j'ai donc bon espoir (et je croise les doigts). Et sinon ... pareil, j'aviserais ahah

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

A postériori du coup ... j'ai profité de mes vacances smilies


Voilà voilà, bon courage à tout ceux qui font leur dossier en ce moment smilies
_____
Ancien 3e année de pharma
Admis passerelle P2 médecine 2017 à Paris
Top
Molaire8
Bizut (futur carré)

Messages : 8
Enregistré : 08/06/2017
Posté le 23/05/2018 à 20:17 puis édité 1 fois notnew
Enfin, depuis le temps, je n'ai vraiment pas eu le temps ...
Ce type de topic m'ayant bien aidé pour préparer ma candidature, c'est le minimum à faire pour les futurs passereliens.
Alors GO!

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Molaire8, un Master de Biologie à l'UPMC (P VI), et j'ai été admise en P2 (DFGSO2) à Paris à la faculté de Montrouge pour la rentrée 2017 smilies

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

je n'est jamais pensée à une P1, par ce que je voulais faire un métier dans l'enseignement ou la mécanique.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Suite à de nombreux rendez-vous chez mon chirurgien dentiste, je me suis liée d'amitié avec celui-ci. par la suite, j'ai découvert la profession et j'ai Adoré, au point de faire un stage de plusieurs mois! tout simplement smilies

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

J'ai effectué un stage au sein d'un cabinet dentaire. Pour moi, c'était une manière de renforcer ma candidature, mais également un moyen d'avoir une première expérience dans ce milieu avant de sauter le pas!

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

En un sens, c'est une continuité de mon parcours puisque j'ai pas mal de cours qui me serve encore, même si, il y en a d'autre qui sont toutes nouvelles et compliquée comme l'anatomie smilies (mais après la passerelle, même l'anat on adore smilies )
Je n'ai plus aucun d'obligations vis à vis de la fac

Pour la fac, c'était génial, mes responsable de master et tuteur de stage de fin d'études mon encouragé et entrainé pour l'oral. (UPMC, meilleurs fac à mon sens, je recommande!!)

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

J'ai un peu déposé le dossier le dernier jours à 16H en sachant que la deadline était à 16H30 et que les bureau était fermé ce jours la...
déposé dans une boite aux lettres, je ne savais pas si il allait être traité ou pas.
Finalement, avec mon stage de Master 2 très prenant, les Weekend ou j e bosse, j'ai vite oublié ma candidature ...

Par contre, l'attente des résultats pour l'oral c'était moins sympas.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Comme prévu, ils étaient 12, une table en forme de losange, très allongé avec moi en bout de table (en mode directeur de réunion ou chef de famille).
je suis passé en premier à 8H ou 8h30 je ne me souviens plus (j'était au lieu de RDV à 7H, même la faculté était fermé mdrr)

Je rentre dans la salle , le doyen de Paris VII me dit "Bonjour, on vous écoute"
Je déballe mon speetch (en fixant une dame qui m'écoutait et me souriait, j'ai du balayer la salle une seule fois pour voir ce que tout le monde fessaient ) que je répète depuis des moins (il était prés bien avant, contrairement à ma lettre de motivation faite la veille et mon dossier rendu le dernier jours à heure fatidique, fini les conneries!!!, c'est les choses sérieuse la, l'oral).

s'en suit une série de questions :
- Pourquoi Montrouge? (le doyen qui présidait les oraux étant celui de Diderot et par la même occasion celui qui ma posé la question, on a bien rigolé smilies);
- Pourquoi avoir fais une classe Préparatoire et pas une PACES ?;
- Comment compté vous financer vos études ?;
- Avez-vous pensé à une carrière Hospitalo-universitaire ?

Honnêtement, à la sortie je ne savais pas du tout quoi en penser.
j'ai fais ce que je voulais et ce que j'avais préparé donc je m'en foutais. surtout que j'enchainai directement avec mon stage a 9h avec un départ à Londres à 16h dans le cadre du stage).

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

J'était fatigué, vu que je n'avais pas du tout eu de vacance depuis 2 ans, mais très Heureux et surmotivé!

Pour info, en Odontologie, on se tourne pas les pouces contrairement à ce pensent beaucoup de gens. (moi y compris avant d'y être)

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Comme quelqu'un la très bien dit ici
"Non. J'ai mis un point d'honneur à parler de cela durant mon oral : cette passerelle, c'est une chance qui nous est donné pas la fac. Mais cela marche dans les deux sens: elle nous fait confiance, mais nous prenons un engament sur plusieurs années. Donc hors de question de ne pas aller au bout."

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

En fonction de témoignage des personnes rencontrées dans le cadre de la préparation de la passerelle. Toute était unanime que ce soit les etudiant de Montrouge ou de Grainecière le message était "PREND Montrouge, l'ambience et les prof sont TOP" et c'est vrai.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en Odontologie en partie à cause de ces lacunes ?

J'ai rien fais de spécial par manque de temps, mais je me suis pas mal reposé sur mes 5 années de Biologie.
L'anatomie risque de me poser quelques problèmes, mais Beaucoup de TRAVAIL et il n'aura pas de raison

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Pour l'instant je suis encore cher mes parent, je travail les été et les Week end durant l'année. Quand ça deviendra difficile, je penserai à un CESP

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

En Odontologie l'internat n'est pas obligatoire smilies
même si ça risque de changer dans les années à venir.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Comme dit plus haut, j'avais pas de temps (Travail, stage de Master, mémoire, stage infirmier ...)
Top
Zemoa
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 08/06/2018
Posté le 08/06/2018 à 02:50 notnew
Bonjour à tous ! Y a t-il une page de témoignages d'admis 2018 ou c'est sur cette page que ça se fait ?
Merci !!
_____
Aide toi et le ciel t'aidera !


Top
Marlie
Doyenne (espèce rare)

Messages : 463
Enregistré : 28/06/2016
Posté le 08/06/2018 à 09:04 notnew
Il n'y en a pas encore je pense.
_____
Admise Passerelle DFGSM2 2017 à Poitiers
Top
AlexL
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 14/06/2018
Posté le 20/06/2018 à 17:08 notnew
Bonjour à tous,

Je passe devant le jury vendredi, je dois dire que je suis assez stressée!

J’aimerais beaucoup contacter certains d’entre vous pour avoir des conseils.

Mercismilies
Top
Naonao
Ministre de la Santé

Messages : 675
Enregistré : 28/08/2016
Posté le 20/06/2018 à 17:25 notnew
Bonjour à tous ! Y a t-il une page de témoignages d'admis 2018 ou c'est sur cette page que ça se fait ?
Merci !!

Il faut attendre que tout le monde finisse ses oraux (et que nos cadavres refroidissent, la décence, tout ça...).

Si je suis admis je m'en chargerai, sinon bah... le forum fermera puisqu'il n'aura plus aucun intéret.
_____
2008-2011 : EDHEC
2016-2017 : Stage Hospitalier
2017-2018 : PAES0 (Medisup)
2018-2019 : DFGSM2 (Paris-Sud)
Top
nousch07
Bizute (future carrée)

Messages : 6
Enregistré : 11/02/2019
Posté le 20/02/2019 à 21:16 notnew
Bonsoir à tous,

Je suis étudiante en 3e année de pharmacie et je me lance dans l'aventure de la passerelle. Je souhaiterais savoir si certains d'entre vous pourriez m'apporter un éclairage sur la lettre de motivation qui est attendue !

Merci d'avance smilies
Top
Aller en haut • 21 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter