logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Candidats passerelle P2 2019

Aller en bas • 3194 réponses • 160 pages • 1 10 20 30 40 50 60 70 80 90 ... 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 ... 120 130 140 150 160
Sofla
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 18/04/2019
Posté le 12/05/2019 à 04:40 notnew
Petite info pour la commision de Montpellier :
l’année dernière, seulement 45 candidatures ont été admissibles parmi plus de 280 candidatures,
en sachant qu’il y a 46 places THEORIQUES..

Médecine 46 places, 286 candidats, 32 admis d'après le site de la fac. Encore une commission qui ne désire pas donner toutes les places...

Pourquoi font ils cela? Enfin je suppose que personne n'a la réponse... Car clairement c'est pas le nombre de place qui les limite. Est ce un examen finalement et pas un concours? ... Ils jugent qu'ils ont trop de gens "pas assez bons"? Enfin à Paris et Montpellier apparemment.

C'était pareil pour la commission de Lille l'an dernier, 34 places, 42 convoqués pour 130 dossiers déposés et 18 admis seulement.. La commission de Lille est très sévère apparemment.
Top
SF82
Jeune Carabine

Messages : 11
Enregistré : 10/05/2019
Posté le 12/05/2019 à 08:36 puis édité 1 fois notnew
Bonjour, j’ai vraiment besoin de vos avis et vos conseils, mon oral est dans 3 semaines et je suis en panique totale, j’essaie de me préparer au maximum mais j’ai vraiment du mal à structurer ma présentation, j’essaie de partir sur les bases de ma lettre de motivation qui suivait grossièrement ce plan :
-Mon parcours depuis le baccalauréat (sachant que j’ai suivi un cursus universitaire scientifique mais 0 PACES).
-Pourquoi je souhaite me réorienter en médecine + la spécialité que j’envisage.
-Ce que m’a apporté ma formation actuelle (cours suivis, stages, au niveau personnel aussi)
-Une petite conclusion pour dire que je suis consciente de la difficulté des études et surtout pendant l’externat et l’internat, que je sais dans quoi je suis prête à m’engager, que je compte bien me remettre à niveau en anatomie…

Le problème c’est que à l’écrit ça fonctionnait bien mais je ne trouve pas cet ordre logique à l’oral. Je commencerai évidemment toujours par me présenter par mon parcours mais cette fois ci en enchainant directement sur ce que j’ai acquis dans ma formation, pour par la suite dire pourquoi je ne veux plus continuer dans ce domaine et logiquement poursuivre en disant que je souhaite devenir médecin….

Bref je suis vraiment perdue et je n’arrive pas à formuler quelque chose qui me convient et qui me semble fluide à l’oral. Si vous avez un certain plan à me proposer ou des conseils je suis preneuse

Si je peux me permettre, n’ai pas un avis trop précis de la spécialité que tu envisages, un avis trop tranché peut ne pas jouer en ta faveur. Je serais toi je dirais plutôt qu’un domaine m’intéresse, mais que j’attends de découvrir plus en profondeur les différentes spécialités et de faire des stages dans les différents services pour me faire mon opinion afin de faire un choix plus éclairé. Je ne sais pas si j’ai été claire en me relisant smilies mais en gros ne parais pas trop sure de toi concernant une spécialité en particulier, montre que tu es ouverte et que tout t’intéresse.

En tout cas c’est le conseil que m’avais donné une copine (qui n’a pas passé la passerelle, mais qui fait partie d’une commission, et pas la mienne malheureusement smilies )
Top
okena
Nain-terne

Messages : 120
Enregistré : 28/08/2017
Posté le 12/05/2019 à 12:18 notnew
Petite info pour la commision de Montpellier :
l’année dernière, seulement 45 candidatures ont été admissibles parmi plus de 280 candidatures,
en sachant qu’il y a 46 places THEORIQUES..

Médecine 46 places, 286 candidats, 32 admis d'après le site de la fac. Encore une commission qui ne désire pas donner toutes les places...

Pourquoi font ils cela? Enfin je suppose que personne n'a la réponse... Car clairement c'est pas le nombre de place qui les limite. Est ce un examen finalement et pas un concours? ... Ils jugent qu'ils ont trop de gens "pas assez bons"? Enfin à Paris et Montpellier apparemment.

J'en avais discuté avec la secretaire. La nouvelle faculté est plus petite que l'ancienne, le NC PACES augmente d'année en année, il est donc difficile pour eux d'accueillir autant d'étudiant, tant en amphi que en terrain de stage. Leur variable d'ajustement est donc la passerelle, bien qu'ils font le maximum pour en accueillir le plus possible.
Top
Zou
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 11/05/2019
Posté le 12/05/2019 à 13:52 notnew
La nouvelle faculté est plus petite que l'ancienne, le NC PACES augmente d'année en année, il est donc difficile pour eux d'accueillir autant d'étudiant, tant en amphi que en terrain de stage. Leur variable d'ajustement est donc la passerelle
smilies C'est un peu léger comme argument. Je veux pas relancer le débat sur la nouvelle fac, mais ils auraient du réfléchir avant : quand on voit la hauteur du hall avec ses poteau de partout (sensé représenter la fôret amazonienne) il y aurait eu la place de rajouter 2 étages de salles de cours/amphis et faire une vraie salle de travail pour les PACES. Mais aujourd'hui on se retrouve les uns sur les autres (sauf dans le hall) à payer le prix de leur prouesse architecturale qui coûte la peau des fesses et qui fuit déjà. smilies
Top
Crick
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 12/05/2019
Posté le 12/05/2019 à 14:08 puis édité 2 fois notnew
Bonjour a tous,
Je suis nouvelle sur le forum et vu mon âge, cela fait un bout de temps que je ne pratique plus les forums. J'ai 41 ans et j'ai postulé en SF a Paris. Bien que le projet de reprendre médecine me poursuit depuis 15 ans, mon job prenant (je suis ingénieur agro et j'ai un doctorat en immuno, j'ai toujours bossé dans une boîte de prestation de service pour l'industrie pharma et les biotechs) et mes trois enfants enchaînés ont jusqu'à présent été un frein. Mais j'ai perdu le sens de tout ca fin 2018, j'ai besoin d'un contact avec le patient, je n'en peux plus de brasser de la data et de manager des études loin de l'objectif final qui est l'accompagnement du patient. J'ai donc décidé de tout lâcher et de franchir le cap. J'ai choisi sage femme car honnêtement, même si je peux prétendre a la 3eme année avec mes diplômes, reprendre médecine ne me paraît pas raisonnable a mon âge avec mes responsabilités familiales. De plus, aujourd'hui, entre médecine, psychologie et parentalité, je me sens totalement dans mon élément. J'ai peur en revanche que mon dossier ne passe pas les admissibilités car je n'ai pas fait de stage d'observation, et il semblerait que ce soit un critère majeur. Je ne sais pas si mon âge mature, le fait que j'ai eu 3 enfants, que j'ai aussi une forme de technicité dans mon ancien métier (expérimentation animale) peut jouer en ma faveur. Bref, je serai fixée dans quelques jours mais je ne suis pas très optimiste.
Pour les stages: est ce que vous avez réussi a en faire sans convention ? Si oui comment ? Pour l'instant, je suis en procédure de rupture conventionnelle donc je n'ai aucun organisme vers qui me tourner pour une convention. Quelqu'un aurait des infos sur ce point?
Merci a tous et bon courage pour l'attente pour les parisiens smilies.
Top
lili83600
Sexternoïde

Messages : 44
Enregistré : 21/01/2019
Posté le 12/05/2019 à 14:41 puis édité 3 fois notnew
La nouvelle faculté est plus petite que l'ancienne, le NC PACES augmente d'année en année, il est donc difficile pour eux d'accueillir autant d'étudiant, tant en amphi que en terrain de stage. Leur variable d'ajustement est donc la passerelle
smilies C'est un peu léger comme argument. Je veux pas relancer le débat sur la nouvelle fac, mais ils auraient du réfléchir avant : quand on voit la hauteur du hall avec ses poteau de partout (sensé représenter la fôret amazonienne) il y aurait eu la place de rajouter 2 étages de salles de cours/amphis et faire une vraie salle de travail pour les PACES. Mais aujourd'hui on se retrouve les uns sur les autres (sauf dans le hall) à payer le prix de leur prouesse architecturale qui coûte la peau des fesses et qui fuit déjà. smilies


les 46 places ne sont pas que pour montpellier mais pour marseille, nice, aix , nîmes donc franchement c’est un peu limite de faire ça ! alors que des personnes hyper motivées ( comme moi pr exemple) se retrouvent sur la touche sous prétexte de... en plus on manque de médecins quand on voit que l’on est obligé de se faire soigner par des médecins étrangers alors que nous sommes la pour étudier! dernièrement pas de dermatologue dispo et le meilleur rdv que j’ai trouvé et bien c’est une roumaine elle m’a bien soigné ce n’est pas le souci mais pourquoi aller chercher ailleurs alors que le made in france est sous leur nez... enfin j’espere que l’annee prochaine sera la bonne pour moi et pour tous les autres

et félicitations à toutes les personnes admissibles
Top
Odeka89
Bizut (futur carré)

Messages : 8
Enregistré : 11/05/2019
Posté le 12/05/2019 à 15:09 notnew
En effet c'est à la fois un examen et un concours.
Un concours car le nombre de places est limité mais un examen car ils peuvent se refuser de prendre le nombre maximal d'admissibles.

J'imagine qu'il y a plusieurs facteurs qui jouent : la qualité des dossiers, mais aussi le nombre d'étudiants qu'ils peuvent accueillir.
C'est le cas par exemple en odontologie où le nombre de fauteuils dans les centres de soins est limité...

Mais c'est sûr que c'est dommage car on sait que il manque des médecins et des dentistes, que le numerus clausus évolue peu et que les passerelles peuvent aider à combler une partie du manque de futurs professionnels...
Top
okena
Nain-terne

Messages : 120
Enregistré : 28/08/2017
Posté le 12/05/2019 à 15:23 notnew
La nouvelle faculté est plus petite que l'ancienne, le NC PACES augmente d'année en année, il est donc difficile pour eux d'accueillir autant d'étudiant, tant en amphi que en terrain de stage. Leur variable d'ajustement est donc la passerelle
smilies C'est un peu léger comme argument. Je veux pas relancer le débat sur la nouvelle fac, mais ils auraient du réfléchir avant : quand on voit la hauteur du hall avec ses poteau de partout (sensé représenter la fôret amazonienne) il y aurait eu la place de rajouter 2 étages de salles de cours/amphis et faire une vraie salle de travail pour les PACES. Mais aujourd'hui on se retrouve les uns sur les autres (sauf dans le hall) à payer le prix de leur prouesse architecturale qui coûte la peau des fesses et qui fuit déjà. smilies

Léger oui et non, au final tu décris toi même le manque de place dans cette nouvelle faculté.

Bien sur je ne parlais que de Montpellier, ce que je décrivais ne s'applique pas pour les facs de la même commission.
Top
Zou
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 11/05/2019
Posté le 12/05/2019 à 15:59 notnew
Léger oui et non, au final tu décris toi même le manque de place dans cette nouvelle faculté.

Bien sur je ne parlais que de Montpellier, ce que je décrivais ne s'applique pas pour les facs de la même commission.

Oui mais disons que c'est eux qui ont créé le problème. Et puis au final ils pourraient très bien envoyer les gens à Nîmes puisque le choix de la ville est relatif étant donné que le jury peut tout à fait envoyer un montpelliérain à Nîmes et vice versa
Top
BouleDeChat
Interne

Messages : 112
Enregistré : 25/02/2019
Posté le 12/05/2019 à 16:24 notnew
Léger oui et non, au final tu décris toi même le manque de place dans cette nouvelle faculté.

Bien sur je ne parlais que de Montpellier, ce que je décrivais ne s'applique pas pour les facs de la même commission.

Oui mais disons que c'est eux qui ont créé le problème. Et puis au final ils pourraient très bien envoyer les gens à Nîmes puisque le choix de la ville est relatif étant donné que le jury peut tout à fait envoyer un montpelliérain à Nîmes et vice versa

Ce qui est clairement moins pire que d'envoyer un parisien à Versailles^^. Je suis terrifiée à cette idée c'est tellement loin...
Top
okena
Nain-terne

Messages : 120
Enregistré : 28/08/2017
Posté le 12/05/2019 à 16:34 notnew
Léger oui et non, au final tu décris toi même le manque de place dans cette nouvelle faculté.

Bien sur je ne parlais que de Montpellier, ce que je décrivais ne s'applique pas pour les facs de la même commission.

Oui mais disons que c'est eux qui ont créé le problème. Et puis au final ils pourraient très bien envoyer les gens à Nîmes puisque le choix de la ville est relatif étant donné que le jury peut tout à fait envoyer un montpelliérain à Nîmes et vice versa

Oui d'ailleurs il me semble que c'est ce qu'ils font, non ? J'ai cru comprendre qu'il fallait avoir une raison béton pour ne pas être envoyé à Nîmes.
Top
Legalist
Externoïde

Messages : 41
Enregistré : 16/07/2018
Posté le 12/05/2019 à 17:28 notnew
Ce qui est clairement moins pire que d'envoyer un parisien à Versailles^^. Je suis terrifiée à cette idée c'est tellement loin...

T'abuuuuuuuse smilies
RER B RER C et t'y es !

Après moi j'ai demandé Versailles et je t'avoue que ca me ferait suer aussi d'être envoyé à Paris smilies
Top
KineUP
Doyen

Messages : 579
Enregistré : 08/11/2017
Posté le 12/05/2019 à 17:43 notnew



les 46 places ne sont pas que pour montpellier mais pour marseille, nice, aix , nîmes donc franchement c’est un peu limite de faire ça ! alors que des personnes hyper motivées ( comme moi pr exemple) se retrouvent sur la touche sous prétexte de... en plus on manque de médecins quand on voit que l’on est obligé de se faire soigner par des médecins étrangers alors que nous sommes la pour étudier! dernièrement pas de dermatologue dispo et le meilleur rdv que j’ai trouvé et bien c’est une roumaine elle m’a bien soigné ce n’est pas le souci mais pourquoi aller chercher ailleurs alors que le made in france est sous leur nez... enfin j’espere que l’annee prochaine sera la bonne pour moi et pour tous les autres

Pour la dermato c'est pas en lien avec la passerelle ou même le numerus clausus de PACES. Toutes les places disponibles à l'internat pour la dermato partent (et très vite d'ailleurs). Le seul problème c'est donc qu'on décide délibérément de ne pas former plus de dermato. Ce qui n'est pas le cas pour la médecine générale où les élèves préfèrent redoubler plutôt que de prendre les "dernières" places disponibles.

Quant aux médecins étrangers : c'est tout bénef pour la France : ils ont des médecins qui viennent en France, et la France n'a pas déboursé un euro pour les former! ça fait donc rentrer de l'argent sans en sortir. (bon c'est sans compter tout ce que rapporte finalement un étudiant en médecine à l'état, mais passons)

La problématique du nombre de médecins est très complexe. Quand on voit que 25% des diplômés n'exercent pas la médecine par exemple (chiffre : rapport de l'ordre des médecins ; et ça ne prend pas en compte l'abandon pendant les études), il y a donc un problème de fond qui, pendant les études, entraine l'abandon de l'envie de soigner. Et ce n'est pas inhérent qu'aux élèves de PACES quand on voit qu'il y a beaucoup d'abandon aussi chez les passerelliens.

Devant ces constats : si je devais être jury pour la passerelle, je m'attarderais sur les candidats dont je suis sûr qu'ils vont aller au bout sans difficulté (assurance financière, pas de nécessité de travail à côté, pas d'enfant, un bagage solide, des capacités de travail évidente,...) ; mais en plus je m'attarderais sur les candidats qui veulent franchement s'engager dans les voies médicales en déficit (la médecine générale, en cabinet libéral ; la médecine de campagne ; ...). (je grossis le trait délibérément). Un étudiant ça coute cher, et donc ils doivent surement avoir des pressions financières aussi...
_____
Kinésithérapeute (PT, MSc) & Enseignant.
2018 : Admis DFGSM2
Top
BouleDeChat
Interne

Messages : 112
Enregistré : 25/02/2019
Posté le 12/05/2019 à 18:25 puis édité 1 fois notnew



les 46 places ne sont pas que pour montpellier mais pour marseille, nice, aix , nîmes donc franchement c’est un peu limite de faire ça ! alors que des personnes hyper motivées ( comme moi pr exemple) se retrouvent sur la touche sous prétexte de... en plus on manque de médecins quand on voit que l’on est obligé de se faire soigner par des médecins étrangers alors que nous sommes la pour étudier! dernièrement pas de dermatologue dispo et le meilleur rdv que j’ai trouvé et bien c’est une roumaine elle m’a bien soigné ce n’est pas le souci mais pourquoi aller chercher ailleurs alors que le made in france est sous leur nez... enfin j’espere que l’annee prochaine sera la bonne pour moi et pour tous les autres

Pour la dermato c'est pas en lien avec la passerelle ou même le numerus clausus de PACES. Toutes les places disponibles à l'internat pour la dermato partent (et très vite d'ailleurs). Le seul problème c'est donc qu'on décide délibérément de ne pas former plus de dermato. Ce qui n'est pas le cas pour la médecine générale où les élèves préfèrent redoubler plutôt que de prendre les "dernières" places disponibles.

Quant aux médecins étrangers : c'est tout bénef pour la France : ils ont des médecins qui viennent en France, et la France n'a pas déboursé un euro pour les former! ça fait donc rentrer de l'argent sans en sortir. (bon c'est sans compter tout ce que rapporte finalement un étudiant en médecine à l'état, mais passons)

La problématique du nombre de médecins est très complexe. Quand on voit que 25% des diplômés n'exercent pas la médecine par exemple (chiffre : rapport de l'ordre des médecins ; et ça ne prend pas en compte l'abandon pendant les études), il y a donc un problème de fond qui, pendant les études, entraine l'abandon de l'envie de soigner. Et ce n'est pas inhérent qu'aux élèves de PACES quand on voit qu'il y a beaucoup d'abandon aussi chez les passerelliens.

Devant ces constats : si je devais être jury pour la passerelle, je m'attarderais sur les candidats dont je suis sûr qu'ils vont aller au bout sans difficulté (assurance financière, pas de nécessité de travail à côté, pas d'enfant, un bagage solide, des capacités de travail évidente,...) ; mais en plus je m'attarderais sur les candidats qui veulent franchement s'engager dans les voies médicales en déficit (la médecine générale, en cabinet libéral ; la médecine de campagne ; ...). (je grossis le trait délibérément). Un étudiant ça coute cher, et donc ils doivent surement avoir des pressions financières aussi...

C'est le cas pour tant de spécialités... En ophtalmo 250 départs à la retraite par an pour 130 nouveaux internes... Chercher l'erreur... Moi j'appelle ça une voie médicale en déficit^^. Même si c'est pas du fait des étudiants. Délais pour un ophtalmo souvent 6 mois, ça peut aller jusqu'à 9 ou 10 mois pour un hospitalier...

Et ils font quoi les 25% qui n'exercent pas?

(Nord Est de Paris -> Versailles, je pense que j'en ai facile pour 1h30^^)
Top
KineUP
Doyen

Messages : 579
Enregistré : 08/11/2017
Posté le 12/05/2019 à 18:40 notnew




Et ils font quoi les 25% qui n'exercent pas?


Très varié, mais je ne sais pas si on a un détail particulier.
Une de mes collègues, ORL de formation (mais n'ayant jamais exercé après l'internat), a ouvert sa pâtisserie smilies
J'en connais un qui est dans les ressources humaines d'une grosse boite.
Et un dernier qui est coach de directeurs d'entreprises.
Y'a une anesthésiste-réanimatrice qui tente la passerelle pour faire kiné!
_____
Kinésithérapeute (PT, MSc) & Enseignant.
2018 : Admis DFGSM2
Top
BouleDeChat
Interne

Messages : 112
Enregistré : 25/02/2019
Posté le 12/05/2019 à 18:53 puis édité 1 fois notnew




Et ils font quoi les 25% qui n'exercent pas?


Très varié, mais je ne sais pas si on a un détail particulier.
Une de mes collègues, ORL de formation (mais n'ayant jamais exercé après l'internat), a ouvert sa pâtisserie smilies
J'en connais un qui est dans les ressources humaines d'une grosse boite.
Et un dernier qui est coach de directeurs d'entreprises.
Y'a une anesthésiste-réanimatrice qui tente la passerelle pour faire kiné!

Ah ok... Finalement c'est comme les ingés.. Peut être aussi des gens qui sont allés la car ils ne savaient pas quoi faire après le bac...
Chez les centraliens, c'est très variés aussi, je connais une nonne, plusieurs comédiens, un éleveur, un architecte, un diplomate, un sociologue et y a pas mal de médecins aussi passés par la passerelle^^. Donc finalement les médecins n'échappent pas à cette règle ^^
Top
maarionnette
Sexternoïde

Messages : 46
Enregistré : 10/05/2019
Posté le 12/05/2019 à 18:58 notnew
Devant ces constats : si je devais être jury pour la passerelle, je m'attarderais sur les candidats dont je suis sûr qu'ils vont aller au bout sans difficulté (assurance financière, pas de nécessité de travail à côté, pas d'enfant, un bagage solide, des capacités de travail évidente,...) ; mais en plus je m'attarderais sur les candidats qui veulent franchement s'engager dans les voies médicales en déficit (la médecine générale, en cabinet libéral ; la médecine de campagne ; ...). (je grossis le trait délibérément). Un étudiant ça coute cher, et donc ils doivent surement avoir des pressions financières aussi...

Je ne suis pas en opposition avec toi (sauf sur le fait d'avoir des enfants, j'ai en 4 !!); d'un autre côté être mère de famille nombreuse ne m'a pas empêchée de passer le concours pour être instit' et de l'avoir du premier coup. J'y ai même développé un super sens de l'organisation!! Je pense que ça doit être sacrément difficile pour un jury de choisir en si peu de temps le bon candidat sans s'attarder sur des préjugés... Dès qu'il y a de l'humain qui rentre en jeu on est dans du subjectif... alors...
Combien de temps dure l'oral? Comment se déroule celui-ci? (on se présente, on propose un projet, les questions viennent ensuite...)
Je suis intéressée par une passerelle en dentaire, un stage d'observation est il nécessaire ou je peux faire sans? Je pense pouvoir trouver un dentiste pour m'accueillir pendant quelques jours.
Top
KineUP
Doyen

Messages : 579
Enregistré : 08/11/2017
Posté le 12/05/2019 à 19:06 puis édité 1 fois notnew


Je ne suis pas en opposition avec toi (sauf sur le fait d'avoir des enfants, j'ai en 4 !!); d'un autre côté être mère de famille nombreuse ne m'a pas empêchée de passer le concours pour être instit' et de l'avoir du premier coup. J'y ai même développé un super sens de l'organisation!! Je pense que ça doit être sacrément difficile pour un jury de choisir en si peu de temps le bon candidat sans s'attarder sur des préjugés... Dès qu'il y a de l'humain qui rentre en jeu on est dans du subjectif... alors...
Combien de temps dure l'oral? Comment se déroule celui-ci? (on se présente, on propose un projet, les questions viennent ensuite...)
Je suis intéressée par une passerelle en dentaire, un stage d'observation est il nécessaire ou je peux faire sans? Je pense pouvoir trouver un dentiste pour m'accueillir pendant quelques jours.

A mais je dis bien que je grossis le trait : j'ai eu la passerelle avec un enfant de qq mois, un travail à côté, et je vends un projet de spé hospitalo-universitaire. Mais à choisir, je préfère miser sur la réussite d'un millionnaire que sur qqn qui a besoin absolument de travailler 35h/semaine pour pouvoir manger et payer son loyer. Jusque là, ce n'est qu'un démarche logique, et donc tout à fait dénué de l'humain smilies Et c'est bien ce côté humain, comme tu le soulignes, qui joue une part importante. C'est bien ce dernier point qui fait le plus peur : nous ne pouvons l'appréhender et le comprendre puisque nous ne sommes pas à la place du jury ; et donc ne savons quelle stratégie adoptée sur une lettre ou à l'oral. D’où le flou de la passerelle. Contrairement à la PACES, où il suffit de cocher les bonnes cases d'une grille de QCM corrigée par un ordinateur.

L'oral dure 10 minutes : 5 minutes de présentation (c'est toi qui parle) et 5 minutes de question.

Le stage est toujours une plus value importante. Bien que non absolument nécessaire (il y a des candidats admis sans avoir de stage), c'est toujours un plus non négligeable que de pouvoir dire "je suis allé voir à quoi ça ressemble vraiment" et pas "je pense que ça se pense comme ça parce que je suis allé me faire soigner une carie une fois". Et ça te fait des choses à dire sur la lettre comme à l'oral
_____
Kinésithérapeute (PT, MSc) & Enseignant.
2018 : Admis DFGSM2
Top
maarionnette
Sexternoïde

Messages : 46
Enregistré : 10/05/2019
Posté le 12/05/2019 à 20:53 notnew


Je ne suis pas en opposition avec toi (sauf sur le fait d'avoir des enfants, j'ai en 4 !!); d'un autre côté être mère de famille nombreuse ne m'a pas empêchée de passer le concours pour être instit' et de l'avoir du premier coup. J'y ai même développé un super sens de l'organisation!! Je pense que ça doit être sacrément difficile pour un jury de choisir en si peu de temps le bon candidat sans s'attarder sur des préjugés... Dès qu'il y a de l'humain qui rentre en jeu on est dans du subjectif... alors...
Combien de temps dure l'oral? Comment se déroule celui-ci? (on se présente, on propose un projet, les questions viennent ensuite...)
Je suis intéressée par une passerelle en dentaire, un stage d'observation est il nécessaire ou je peux faire sans? Je pense pouvoir trouver un dentiste pour m'accueillir pendant quelques jours.

A mais je dis bien que je grossis le trait : j'ai eu la passerelle avec un enfant de qq mois, un travail à côté, et je vends un projet de spé hospitalo-universitaire. Mais à choisir, je préfère miser sur la réussite d'un millionnaire que sur qqn qui a besoin absolument de travailler 35h/semaine pour pouvoir manger et payer son loyer. Jusque là, ce n'est qu'un démarche logique, et donc tout à fait dénué de l'humain smilies Et c'est bien ce côté humain, comme tu le soulignes, qui joue une part importante. C'est bien ce dernier point qui fait le plus peur : nous ne pouvons l'appréhender et le comprendre puisque nous ne sommes pas à la place du jury ; et donc ne savons quelle stratégie adoptée sur une lettre ou à l'oral. D’où le flou de la passerelle. Contrairement à la PACES, où il suffit de cocher les bonnes cases d'une grille de QCM corrigée par un ordinateur.

L'oral dure 10 minutes : 5 minutes de présentation (c'est toi qui parle) et 5 minutes de question.

Le stage est toujours une plus value importante. Bien que non absolument nécessaire (il y a des candidats admis sans avoir de stage), c'est toujours un plus non négligeable que de pouvoir dire "je suis allé voir à quoi ça ressemble vraiment" et pas "je pense que ça se pense comme ça parce que je suis allé me faire soigner une carie une fois". Et ça te fait des choses à dire sur la lettre comme à l'oral

Je plaisantais bien sûr! J'avais compris ce que tu disais! Ca me rassure de voir tu avais un enfant en bas age, avec mon époux nous avons eu nos grand jeunes et pourtant cela ne nous a pas empêché de faire des études ( divers concours pour moi, et thèse et concours en recherche pour mon époux). Pour moi c'est indéniablement un plus dans l'organisation mais bon... Par contre je te rejoins sur l'aspect financier. Prendre un candidat qui sera "miné" par les soucis financiers est très problématique, car avoir la tête ailleurs peut causer de sacrés dommages dans un tels cursus. En tout cas l'ambiance est chouette sur ce forum et ça remonte vraiment le moral de pouvoir échanger avec chacun de vous...! Courage aux admissibles pour les oraux!
Top
lili83600
Sexternoïde

Messages : 44
Enregistré : 21/01/2019
Posté le 12/05/2019 à 21:22 notnew



les 46 places ne sont pas que pour montpellier mais pour marseille, nice, aix , nîmes donc franchement c’est un peu limite de faire ça ! alors que des personnes hyper motivées ( comme moi pr exemple) se retrouvent sur la touche sous prétexte de... en plus on manque de médecins quand on voit que l’on est obligé de se faire soigner par des médecins étrangers alors que nous sommes la pour étudier! dernièrement pas de dermatologue dispo et le meilleur rdv que j’ai trouvé et bien c’est une roumaine elle m’a bien soigné ce n’est pas le souci mais pourquoi aller chercher ailleurs alors que le made in france est sous leur nez... enfin j’espere que l’annee prochaine sera la bonne pour moi et pour tous les autres

Pour la dermato c'est pas en lien avec la passerelle ou même le numerus clausus de PACES. Toutes les places disponibles à l'internat pour la dermato partent (et très vite d'ailleurs). Le seul problème c'est donc qu'on décide délibérément de ne pas former plus de dermato. Ce qui n'est pas le cas pour la médecine générale où les élèves préfèrent redoubler plutôt que de prendre les "dernières" places disponibles.

Quant aux médecins étrangers : c'est tout bénef pour la France : ils ont des médecins qui viennent en France, et la France n'a pas déboursé un euro pour les former! ça fait donc rentrer de l'argent sans en sortir. (bon c'est sans compter tout ce que rapporte finalement un étudiant en médecine à l'état, mais passons)

La problématique du nombre de médecins est très complexe. Quand on voit que 25% des diplômés n'exercent pas la médecine par exemple (chiffre : rapport de l'ordre des médecins ; et ça ne prend pas en compte l'abandon pendant les études), il y a donc un problème de fond qui, pendant les études, entraine l'abandon de l'envie de soigner. Et ce n'est pas inhérent qu'aux élèves de PACES quand on voit qu'il y a beaucoup d'abandon aussi chez les passerelliens.

Devant ces constats : si je devais être jury pour la passerelle, je m'attarderais sur les candidats dont je suis sûr qu'ils vont aller au bout sans difficulté (assurance financière, pas de nécessité de travail à côté, pas d'enfant, un bagage solide, des capacités de travail évidente,...) ; mais en plus je m'attarderais sur les candidats qui veulent franchement s'engager dans les voies médicales en déficit (la médecine générale, en cabinet libéral ; la médecine de campagne ; ...). (je grossis le trait délibérément). Un étudiant ça coute cher, et donc ils doivent surement avoir des pressions financières aussi...

Je sais bien c’est ce que je dénonce justement! enfin bref les choses ne changeront pas de toute façon!!!
Top
Aller en haut • 3194 réponses • 160 pages • 1 10 20 30 40 50 60 70 80 90 ... 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 ... 120 130 140 150 160
livreslivrescontactspublicationstwitter