logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Témoignages admis passerelle P2/D1 2019

Aller en bas • 17 réponses
FrancoisD
Jeune Carabin

Messages : 29
Enregistré : 01/12/2018
Posté le 02/07/2019 à 13:03 puis édité 2 fois notnew
Les résultats étant maintenant disponibles pour presque tout le monde, cela me semble être une bonne idée de recueillir les témoignages tant que c'est encore chaud et que l'on a encore bien en tête notre expérience toute récente smilies

Ce topic est destiné à recueillir les interviews des admis à la passerelle P2.
Attention à ne pas encombrer ce sujet avec des discussions ou des questions annexes. Les messages ne comportant pas de témoignages pourront être déplacés ou supprimés sans préavis

Encore félicitations aux autres admis, et courage aux autres, il ne faut rien lâcher!

Ci-dessous les questions :
Faites "répondre en citant" sur mon message, supprimez tout ce qu'il y a avant les questions et les [ quote ] [ /quote ] en début et fin de texte, et répondez ensuite aux questions.
Let's Go !

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Top
Skanda
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 26/06/2019
Posté le 02/07/2019 à 13:30 notnew
Hey guys ! Je me lance en espérant que ça aidera les prochains qui se présenteront pour la passerelle, tout comme ça m'a aidé par le passé

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Alexandre, 23 ans, admis en P2 à Paris VII
Bac S (mention bien), 2 PACES à Paris VII, L2 Biologie-Biochimie à Paris VII, Magistère Européen de Génétique à Paris VII (de la L3 au M2) et M2 de Biotechnologie Médicale à Milan-Bicocca en Italie

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Je pense que la PACES n’a pas marché pour moi à l’époque car je manquais de maturité.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Mon parcours était tracé depuis toujours dans ma tête, j’ai toujours voulu être médecin donc après avoir su que je n’étais pas admissible pour la P2, j’ai pensé à cette équivalence. Le chemin était long mais j’y suis arrivé

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

J’ai réalisé un stage d’observation de deux semaines dans un service de Génétique médicale. Il n’a fait que confirmer mon choix

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Les découvertes scientifiques permettent la compréhension des phénomènes physiopathologiques et le développement de nouveaux traitements. Je n’ai plus qu’à passer mon oral de stage de M2 à Milan car je suis en double cursus pour mon M2.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Assez stressant en raison du temps d’attente et du travail que la lettre de motivation et la préparation de l’oral demandent. Concernant la lettre de motivation, j’ai dû la refaire quelques fois pour avoir quelque chose qui tienne au grand max sur une page sans l’en-tête et en même temps contienne les informations nécessaires. Mon entourage m’a été d’une très grande utilité dans la rédaction de cette lettre.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Alors l’entretien s’est déroulé à Paris VII, qui est le centre d’examen cette année. Le jury était à l’écoute et bienveillant. En sortant de la salle, je n’avais pas d’impression particulière. J’espérais juste avoir convaincu le jury et être accepté.
Voici les questions que j’ai eu : Pourquoi ce premier semestre de M2 en Italie ?, Comment avez-vous trouvé votre stage en hôpital ?, Quelle spécialité comptez-vous faire ?, Pourquoi ne pas avoir continué en thèse ?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Dans le meilleur état d’esprit possible ! J’ai hâte de pouvoir faire des stages et découvrir pleins de nouvelles choses !

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

J’ai l’intention d’aboutir coûte que coûte, je me dis que j’ai fait tout ce chemin pour ça et que je ne peux pas faire marche arrière

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

À la base, j’avais postulé pour Paris V, car étant assez célèbre et plus axé recherche (vraie raison à ne pas dire pendant l’oral d’après ce que l’on a pu me dire) mais aussi car des personnes que je connais ont postulé là-bas (ça peut être dit si la question est posée)

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

En revoyant mes cours et mes bouquins d’anatomie et biologie cellulaire et moléculaire

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Je vis encore chez mes parents

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Pour l’instant, mes études restent ma priorité principale. Je ne m’inquiète pas trop en ce qui concerne ma vie familiale comme privée, je pense que j’arriverai à gérer ça

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Alors à la base, j’ai été attiré par les spécialité chirurgicale. Sachant qu’il n’y aura plus d’ECN d’ici là, je me dis que ça sera peut-être moins compliqué d’y parvenir. Cependant, je me dis que j’ai pleins d’années d’études avec des stages, donc l’occasion de découvrir d’autres spécialités ou d’être dégouté des spécialités chirurgicales.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Croquer mes vacances comme pas possible
Top
FrancoisD
Jeune Carabin

Messages : 29
Enregistré : 01/12/2018
Posté le 02/07/2019 à 14:00 puis édité 4 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Admis P2 medecine, 24 ans, Bac ES puis licence de biologie puis Master Santé Publique parcours Biostatistique, biomathématique, bioinformatique que je viens tout juste de valider!

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Jamais tenté PACES.
Je voulais devenir médecin après le lycée, mais les profs m'ont bien fait comprendre que ce serait très très compliqué avec mon bac, j'ai donc voulu faire une licence de bio pour avoir des connaissances en science de la vie avant de me lancer en PACES, puis finalement j'ai fait un Master histoire d'avoir un diplôme qui me permettrait de bosser dans le domaine de la santé au cas où ma poursuite en PACES se déroulait mal (je n'ai eu connaissance de la passerelle qu'en dernière année de Master smilies )


3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

C'était dans la continuité de mon projet professionnel!


4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

0 stage en hôpital ou cabinet, dans le cadre de mon Master j'ai réalisé un stage dans un Centre d'Examen de Santé et un deuxième au CIRC (Centre Internation de Recherche sur le Cancer) où j'ai réalisé des études épidémiologiques.


5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Je dirais que c'est assez complémentaire. Durant ma licence de bio j'ai pu avoir un certains nombre de cours en anatomie, physiologie, biochimie, biophysique, enzymo/metabo etc. et durant mon Master j'ai eu plusieurs cours en commun avec des étudiants en médecine qui validaient un Master, comme de la recherche clinique en épidémio (qui consistait à faire LCA sur LCA), des cours d'épidémiologie, énormément de biostatistique, et beaucoup d'autres choses qui se rapportent à la Santé Publique.


6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Pas vraiment une galère, en soit il s'agit simplement d'un dossier assez banal à envoyer, mais la rédaction de la lettre de motivation peut représenter quelque chose d'assez stressant quand on sait que la plus grande partie de la sélection se fera sur ça. Heureusement des personnes très sympathiques sont là pour nous aider en la relisant, d'ailleurs je vous conseillerais de d'abord la faire relire par des personnes que vous ne connaissez pas smilies


7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Entretien sur Lyon en fin d'après-midi, je candidatais pour Lyon Est.

L'atmosphère était assez détendue, il y avait d'ailleurs un peu d'avance lorsque je suis arrivé en raison d'une personne qui n'était pas venue. Une secrétaire était présente et répondait à nos questions si on en avait et essayait de nous rassurer.

On vient nous chercher à notre heure de passage avec un grand sourire, dans la salle tout le monde semble sympathique. Une doyenne m'explique comment va se passer l'entretien, 4min de présentation puis 4min de "discussion".

Je déroule mon speech assez naturellement, la plupart des membres du jury écoutent attentivement et semblent intéressés. Puis vient le moment des questions:

- Sujet de mémoire de mon M2?
- Pourquoi avoir fait ce master? (je l'avais expliqué dans mon speech, une personne a côté de lui a même répondu à ma place ahah)
- Quel métier peut-on faire avec mon Master?
- Peut-on travailler en ARS avec ce Master?
- Précision sur mon parcours (car j'avais une année de vide entre ma dernière année de lycée et ma 1ère année de licence de bio)
- Pourquoi pas une thèse?
- Financement?

Aucune question piège donc, vraiment des questions en rapport avec mon speech et mon CV.

En sortant je me sentais plutôt bien parce que le jury semblait intéressé par ce que je disais et les question me paraissaient confirmer ce sentiment, mais la secrétaire nous avait dit pendant que l'on attendait que ce jury avait tendance à poser des questions très bizarres mais qu'il ne fallait pas que ça nous déstabilise. Le fait que j'ai eu des questions tout à fait normal m'a un peu inquiété à vrai dire, mais bon visiblement je n'avais pas de raison de stresser pour ça!



8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Très motivé (d'autant + que je suis pris à la fac que je voulais), j'ai déjà récupéré énormément de cours de physiologie et d'anatomie de la PACES pour me mettre un peu en jambe avant la rentrée.


9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Aboutir coûte que coûte! Le métier de biostatisticien est peut-être très bien, mais vraiment je ne m'y retrouve pas du tout et jamais je ne pourrai faire ça de ma vie, donc je ne compte pas du tout sur mon diplôme pour arrêter ça!


10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

J'ai fait toute mes études post bac à Lyon et mon Master était à la fac de médecine Lyon Est!

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

J'ai récupéré des cours de PACES que je vais relire, après je n'ai pas vraiment de "lacunes" de part ma formation. Je vais surtout regarder un peu l'anatomie et la physiologie avant de débuter histoire de me faire quelques rappels.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Maman et papa!

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Je suis pacsé avec et j'ai un chien!! Aucun problème pour tout ça smilies

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Je suis intéressé par med G, et avec la réforme des ECN je ne sais pas trop encore comment tout ça va se passer, enfin en tout cas je ne suis pas très inquiet!

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Profiter de mes vacances smilies
Top
Harmonica
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 01/07/2019
Posté le 02/07/2019 à 14:44 puis édité 7 fois notnew
Coucou ! A mon tour de partager mon expérience, et d'aider en retour les gens qui viennent chercher des réponses sur ce super forum.

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Je m'appelle Alexandre, j'ai 30 ans et je suis prof de SVT en lycée depuis 4 ans. J'ai été admis en P2 à Lille pour l'année 2019/2020.
Après le bac, j'ai tenté 2 fois le PCEM1, ce n'est pas passé, je me suis réorienté en licence biomédicale pour faire de la recherche, mais après un stage au CNRS finalement je me suis dit que ce n'était pas pour moi, et après l'obtention de ma licence biomédicale je me suis réorienté vers un master MEEF de préparation au concours du CAPES. J'ai obtenu le concours en M1 puis j'ai fait un M2 biologie santé de préparation à l'agrégation (j'ai validé le M2 mais je n'ai pas obtenu l'agrégation).
L'année d'après j'ai été affecté dans le Nord pour être prof, c'était il y a 4 ans. Je pensais avoir réussi à passer à autre chose après avoir eu le concours du CAPES et avoir commencé l'enseignement, car j'aime quand même ce que je fais, mais en fait nan l'envie d'être médecin est toujours restée, puis je me vois vraiment vraiment pas être prof toute ma vie ...

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Manque de maturité, manque de techniques de travail, manque de confiance en moi.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

L'envie d'être médecin depuis toujours, l'impression de stagner à faire les mêmes cours tous les ans, et un peu la déprime de voir mes élèves de TS partir en médecine, ce que j'avais toujours voulu faire smilies

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Oui, j'ai fait un stage en hôpital (stage en service de médecine interne) pendant les vacances de Noël 2018. Ca n'a pas influencé ma décision, je veux faire ça depuis toujours. Par contre je pense que ça a clairement joué pour le jury, et inconsciemment le fait que ça se soit passé à noël et que j'ai passé les 24-25 décembre à l'hôpital au lieu d'être en famille a aussi démontré à leurs yeux de la motivation. C'était pas calculé, j'ai fait le stage quand je pouvais, c'est tout. Après je suis pas dans leur tête mais je pense que ça a joué.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Il n'y a pas de rupture avec mes études puisque j'ai une licence biomédicale et un master biologie santé. J'enseigne déjà l'immunologie, la biologie, etc, certes à un niveau moins élevé qu'en fac.
L'éducation nationale n'essaie pas de me dissuader à priori, mais j'attends l'autorisation pour ma mise en disponibilité (le recteur/la rectrice d'académie doit signer la demande, et si il/elle ne le fait pas je devrai déposer ma démission et donc on me retire le concours du CAPES (ce qui m'emmerderait franchement parce que d'une part c'est un parachute, et d'autre part j'ai beaucoup bossé pour l'avoir). Il/elle peut refuser ma demande de mise en disponibilité si la discipline que j'enseigne est déficitaire dans l'académie, mais ça n'a pas l'air d'être le cas pour les SVT.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Beaucoup de doutes. Je me suis pas mal dit que mon parcours n'avait rien d'impressionnant, que je n'étais qu'un "petit prof", pourquoi moi plutôt qu'un ingénieur qui a fait polytechnique ou autre. Quand j'ai vu que j'étais admissible je n'y croyais pas, et à partir de là ça a été un mois très stressant. Enormément de préparation. J'ai appris mon speech par coeur, j'ai fait beaucoup d'entretiens blancs avec mes proches (ils me posaient des questions du type de celles qu'on peut trouver sur ce forum), j'ai revu beaucoup de cours de fac car j'avais peur d'être coincé sur une question de biologie basique, et enfin je me suis beaucoup documenté sur l'actualité : j'avais vu que certaines questions portaient sur la bioéthique, donc je me suis beaucoup documenté sur la PMA, la GPA, l'euthanasie, surtout avec l'actualité (projet de loi sur la PMA, affaire Vincent Lambert, etc).

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Beaucoup de stress avant l'entretien, mais j'ai réussi à me détendre avant, notamment grâce aux gens présents et avec qui j'ai pu discuter, merci beaucoup à eux.
Une fois devant le jury paradoxalement le stress est parti, c'était la fin de l'attente, je savais que j'étais très préparé, et en tant que prof j'ai l'habitude de parler devant beaucoup de monde (bon après c'est pas pareil une classe et un jury de médecine on est d'accords smilies).
Le jury était très sympa, en U, ils étaient une douzaine, et moi au centre assis à une table. Je m'étais entraîne debout pour l'entretien mais ça m'a pas dérangé.
Les questions ont été très basiques et pas piégeuses du tout, j'étais très content :
1) Comment comptez-vous financer vos études? La famille, les économies, ma compagne, travailler à côté si nécessaire.
2) Où pensez-vous vous établir dans 10 ans? Est-ce que la campagne ça vous dérange? (j'avais dit dans mon speech que je souhaitais être généraliste). J'ai répondu que pas du tout, ça ne me dérangeait pas.
3) Êtes vous au courant du dispositif du CESP? J'ai répondu que non, alors qu'en fait je connaissais, mais je ne savais pas que ça s'appelait comme ça, je n'ai compris de quoi ils parlaient qu'une fois qu'ils m'ont expliqué ce que c'était (en gros ça finance vos études de médecine en échange d'aller dans un désert médical ensuite).
4) Vous avez fait 2 P1, qu'est-ce qui n'a pas été? J'ai expliqué ce que j'ai dit plus haut, et j'ai ajouté qu'au lycée j'avais fait S pour médecine mais que j'étais plus littéraire, bon en histoire philo etc et que j'avais plus de mal en physique/chimie, d'où l'échec.
5) Vous êtes vous renseigné sur le programme de P2? Oui je m'étais renseigné, j'avais anticipé cette question et je vous conseille tous d'aller jeter un oeil aux UE enseignées en P2/D1. Je leur ai dit ce qu'il y avait ils ont été satisfaits.
6) Avez-vous discuté avec des P2 ou des D1? J'ai répondu que non, mais que j'avais discuté avec des externes pendant mon stage en hôpital.
7) Ca ne vous dérange pas d'être étudiant après avoir été enseignant? Je n'étais pas sûr du sens de la question, j'ai répondu que non, j'aimais apprendre de nouvelles choses, je n'aimais pas stagner, que le contact avec les jeunes ne me dérangeait pas, je bossais toute l'année avec des jeunes de 16-18 ans, et que vis à vis des autres enseignants ça ne me dérangeais pas non plus, j'acceptais pleinement de redevenir étudiant, etc.
8) Vous n'avez rien précisé, vous souhaité une P2 ou une D1? J'ai répondu que compte tenu de mon âge je préférais une D1, mais que la P2 m'allait très bien, ce qui m'importait c'était d'être pris. Au final j'ai eu une P2 smilies mais je suis super content, et je préfère bien démarrer une P2 que galérer avec du retard en D1.
9) Avez-vous des enfants? Est-ce que ça modifie votre projet de famille? J'ai dit non aux deux.
10) Le jury a terminé en me parlant de mes loisirs cités dans le CV, on a échangé 30 secondes là dessus.

En sortant j'étais très confiant, car j'avais fait mon speech dans le temps imparti, ma gestuelle avait été bonne, j'avais été souriant, et surtout je n'avais pas eu de questions piège. J'ai tellement anticipé des questions horribles et je me suis tellement préparé à devoir y faire face, que quand j'ai eu des questions "classiques" je me suis dit que c'était bon.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Je réalise pas, c'est un rêve vieux de 12ans, je suis remonté à bloc, l'été va me sembler bien long, je suis super heureux !

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

J'y arriverai coûte que coûte, ça fait trop longtemps que j'attends, et je n'ai pas du tout l'intention de revenir à l'éducation nationale, même si j'y ai passé 4 belles années et que j'ai adoré le contact avec les élèves.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Localisation géographique et loyer.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

J'ai forcément peur de ne pas réussir parce que c'est une vieille blessure chez moi d'avoir raté le PCEM1 à l'époque, mais je sais que je pars avec pas mal d'avance, je connais déjà la plupart des matières, même si j'ai du retard en anatomie, je me remettrai à niveau cet été. Donc pas trop peur mais j'attends de voir la somme de travail que je sais assez élevée.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Comme dit au dessus, ma compagne, mes économies et ma famille. Si besoin je ferai un prêt à la banque ou je passerai par le CESP mais à priori c'est budgétisé et ça devrait aller.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Je ne sais pas, on en a parlé, je pense que ça ira, mais je ne peux pas savoir avant d'y être confronté. Essayer de prendre des soirées par ci par là, avoir du temps pour mon couple en plus du boulot toute la journée et le soir à la BU.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Pour l'instant je vise généraliste donc bon ... J'espère ne pas être dans les choux à l'internat quand même mais on verra bien.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Profiter à mort du premier mois de vacances, et toujours profiter du second mais en me mettant à jour en anatomie, et en révisant certaines matières que je connais déjà comme la physiologie smilies


Si je peux me permettre d'ajouter un conseil pour tous ceux qui souhaiteraient faire la passerelle : on a tous des doutes, et on pense tous que le candidat suivant a un plus gros dossier que nous, qu'il a fait l'ENS ou polytechnique. Je pensais vraiment qu'en tant que prof le jury se dirait que c'étaient des "petites études". J'ai donc mis l'accent dans ma lettre et mon CV sur le côté humain de ma profession (tutorat, aide aux élèves, accompagnement, orientation, cours adaptés pour les dyslexiques/dyspraxiques/..., rdv avec les parents etc etc). Même comme ça je me disais que ça pèserait pas lourd face à un ingénieur de la NASA. Je me doute que ceux qui liront ce post se diront peut-être "oui mais lui il était prof de SVT, alors que moi je suis "que" prof de lettres et pas de sciences, "que" ci, "que" ça ... Croyez en vous et soyez convaincants et souriants face au jury.
Top
theniceguy
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 21/06/2019
Posté le 02/07/2019 à 15:00 notnew
Salut tout le monde !

Merci beaucoup FrancoisD pour avoir créé le topic !

Me voilà également tout juste admis en P2 à PXI. Je vais partager au mieux mon expérience à tous les futurs passerelliens, en espérant que cela puisse être utile !

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Olivier, 24 ans, admis en P2 à Paris XI.
J'avais fait 2 PACES après le BAC mais malheureusement je n'étais pas classé pour poursuivre en P2. Suite à quoi j'ai pu directement intégrer la L2 de Sciences pour la Santé à Descartes (j'étais reçu-collé). J'ai terminé ma Licence et j'ai poursuivi avec un Master de Pharmacologie à Descartes.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Plusieurs choses, mais comme beaucoup je pense un manque de maturité et de préparation. Je n'ai pas su m'adapter et faire face à la charge de travail conséquente qu'il y a en P1.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

J'avais le souhait de pratiquer la médecine depuis longtemps déjà et je n'y ai pas renoncé malgré mes résultats de P1. De plus, j'ai eu l'occasion d'effectuer plusieurs stages volontaires à l'hôpital, ce qui m'a permis de m'immerger dans le métier de médecin (conditions de travail, contact médecin-patient, approche collaborative et multidisciplinaire dans la prise en charge des patients etc.) et de réellement prendre conscience que c'était ce que je voulais faire.
Cela m'a donné énormément de motivation pour postuler à la passerelle.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Plusieurs stages à l'hôpital (la plupart volontaire, j'en ai également profiter pour faire mes deux stages de recherches de fin d'études en milieu hospitalier). Comme dit plus haut, cela a vraiment été un tournant pour moi et m'a fait réaliser que c'est ce que je voulais faire.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Je pense que ma formation est assez en adéquation avec les études de médecine. J'ai essayé de rester au plus près des matières scientifiques en lien avec la santé durant mon cursus universitaire (j'ai d'ailleurs suivi un DU d'histoire de la médecine cette année) et je pense que toute cette formation s'intègre et est bien complémentaire avec les études médicales.
Pas d'obligation par rapport à ma fac et ils n'ont pas du tout essayé de me dissuader d'aller en médecine.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

C'était assez particulier à vrai dire. Les premiers mois (jusqu'à l'admissibilité) sont passés relativement rapidement, je n'y pensais pas vraiment avec mon stage de recherches. En revanche, ces deux derniers mois (préparation à l'entretien oral et résultats d'admission) ont été assez intenses, éprouvants et stressants. Je me rappelle avoir attendu pendant plus d'une heure devant mon écran pour les résultats, je ne tenais plus en place !

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Le jury était composé de 12 personnes (commission de Paris VII). L'attente fut courte au final (j'étais convoqué à 11h mais je suis passé à 10h40). Le jury était dans l'ensemble assez sympathique (souriant et acquiesçant lorsque je parlais), hormis ceux qui ne m'écoutaient pas lors de l'entretien (ce qui était assez déstabilisant au début).
J'ai fait ma présentation en étant assez calme et détendu (je l'avais beaucoup préparé et répété, et bizarrement je n'ai pas été très stressé lors de mon discours).

La partie questions s'était bien passée selon moi ; j'ai eu le droit à 3 questions :
- Quelle spécialité envisagez-vous si vous êtes admis ?
- Qu'est-ce qui a changé entre votre vous d'aujourd'hui en 2019 et celui qui était inscrit en P1 ?
- Aviez-vous l'ambition de postuler à cette passerelle dès votre entrée en L2 ?

J'avais déjà réfléchi à ces questions et au final, j'avais l'impression qu'ils voulaient vérifier ma motivation plus qu'autre chose. J'ai répondu aux questions en étant assez calme et en argumentant mes réponses.
Je suis sorti de la salle en étant assez serein et content de mon entretien.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Très motivé, c'est un projet que je prépare depuis plusieurs années au final et c'est réellement ce que je désirais faire depuis tout jeune. Je vais donner le meilleur de moi-même pour attaquer la DFGSM2.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Je ne compte pas du tout arrêter en cours de route et j'ai la ferme intention de terminer mes études de médecine.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

J'avais demandé Paris V lors de ma candidature (proximité géographique, prestige, formation axée recherches et surtout car c'est là où j'ai effectué l'ensemble de ma formation universitaire jusqu'à présent).
Au final, j'ai été affecté à Paris XI ; j'ai hâte de découvrir Paris XI, que ce soit les lieux, la fac, les futurs P2 et les passerelliens !

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Je pense avoir un bagage scientifique correct. Je compte également me remettre à niveau cet été en revoyant mes cours de P1 et en commençant à préparer certaines matières en bossant à la BU.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

J'ai pu mettre un peu de côté (plusieurs boulots en parallèle de mes études) et j'ai la chance d'avoir mes parents qui me soutiennent financièrement.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Je vais m'organiser au mieux pour concilier tout ça ensemble, d'autres l'ont déjà fait avant moi, donc ça ne devrait pas être insurmontable smilies

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Je n'ai pas trop d'idées précises encore, j'envisage une carrière hospitalo-universitaire mais on verra bien en fonction de mon parcours et de mon classement à l'internat !

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Profiter de l'été pour me reposer et pour me ressourcer avant d'attaquer l'année !
Top
Lizzou
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 02/07/2019
Posté le 02/07/2019 à 15:56 puis édité 1 fois notnew
J'espère que ce témoignage pourra aider tous les candidats et surtout ceux du centre de Bordeaux, d'ailleurs si vous avez des questions n'hésitez pas à me contacter en u2u je serai ravie de vous apporter mon aide que ce soit pour ceux demandant médecine ou dentaire ! smilies

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
L., je viens d'avoir 23 ans et je suis admise en P2 médecine à Bordeaux.
J'ai fait 2 PACES où je n'ai présenté que le concours d'odontologie puis P2 et D1 dentaire.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?
J'ai réussi ma PACES en doublante, à l'époque je voulais vraiment devenir dentiste et donc je n'ai présenté que ce concours !

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?
A Bordeaux il y a un stage infirmier commun aux filières d'odontologie et de médecine. J'ai passé 15jours dans un service de transplantation rénale et j'ai vraiment découvert la médecine à ce moment là et j'ai adoré.

Le retour en odontologie m'a fait prendre conscience que la médecine me manquait tant sur le plan humain qu'au niveau des connaissances plus globales qu'il faut avoir et je me sentais "frustrée" d'être limité à la cavité buccale j'avais envie de pouvoir prendre en charge le patient de manière plus complète.
Je savais qu'il n'y avait que médecine qui pourrait m'apporter ce qui me manquait et que je m'étais simplement trompée de voie ! C'est pour ça que j'ai posé ma candidature à la passerelle médecine.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
Grâce à mes études j'avais déjà fait plusieurs stages que ce soit en cabinet dentaire et même en service hospitalier donc je connaissais un peu l'univers médical et le contact avec les patients.
Et le stage infirmier (cf question 3) a vraiment été une révélation pour moi !

J'ai aussi rencontré plusieurs médecins généralistes et internes afin d'avoir différents points de vues sur leur quotidien , les études etc. Tous ces échanges m'ont rassuré et n'ont fait que renforcer ma décision.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?
Lors de mes études d'odontologie j'ai eu des UE qui ont un contenu pouvant me servir en médecine comme l'anatomie, la physiologie, la pharmacologie ou la séméiologie, même si j'ai conscience que leurs contenus sera bien plus approfondi en médecine je pense avoir quelques bases.

Pour répondre au critère d'éligibilité de la passerelle je devais valider ma 3ème année d'odontologie. Je savais deux jours après avoir reçu ma convocation pour l'oral que j'avais validé tous mes partiels sans rattrapages et donc que plus rien ne me retenait auprès de ma fac d'origine.
J'ai rencontré ma doyenne avant de poser mon dossier de candidature afin de la prévenir, elle a été très bienveillante et a compris ma démarche donc on ne m'a pas dissuader du tout de me présenter à la passerelle !

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?
Je ne dirais pas que ce parcours est très compliqué car le dossier papier ne demande que quelques pièces basiques mais le plus gros du travail concerne la lettre de motivation. J'avais peur de ne pas réussir à transcrire à l'écrit mon ressenti et de ne pas trouver les mots justes.

Au final j'ai commencé à l'écrire mi-janvier et un mois et demi plus tard la lettre était prête. Je l'ai faite relire par mes proches, des personnes qui me connaissaient un peu moins bien pour avoir leur point de vue peut être plus objectifs que celui de mes parents et amis mais hormis 2/3 petites modifs je n'ai pas changé beaucoup de choses.
J'ai vraiment fait une lettre très simple, qui me ressemble et c'était le plus important pour moi !

Pour l'oral j'avais fait un plan pour structurer ce que j'allais dire mais je n'ai pas appris par coeur, à force de le répéter cela devenait quand même un peu automatique ! smilies
Je me suis beaucoup entrainer devant mes proches pour arriver à parler calmement le jour J et ils me posaient des questions (trouvés sur les témoignages du forum) comme le vrai jury.

Après pour ce qui concerne l'attente c'est un peu long, surtout une fois l'oral passé quand on attend le résultat définitif !

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
Etant donné que j'ai fait mes 2 PACES à la fac de Bordeaux et que ma fac est sur le même campus que celle de médecine je connaissais le bâtiment où se déroulait l'oral donc je n'étais pas perdue sur ce point.
Par contre le jury avait du retard (environ 30/40min) et j'étais la dernière personne de la matinée à passer. J'étais vraiment stressée avant l'oral mais une fois que l'on m'a appelé tout le stress est parti !!

Je connaissais les têtes de 3 des 12 membres du jury, cela m'a aidé notamment pendant ma présentation car j'avais tendance à les regarder pour voir leurs réactions.
Le jury était quasiment en ligne droite et il y avait une petite table pour le candidat en face, on m'a laissé le choix de rester debout ou de m'assoir.

J'ai essayé de parler le plus calmement possible, je sais que certains candidats passés avant moi ont eu des remarques sur la durée de leur présentation mais ça n'a pas été le cas pour la mienne (elle a duré 4min15 environ).
Le jury était vraiment souriant et attentif même s'il était plus de 13h quand je suis passée donc cela était vraiment rassurant.

Une fois ma présentation finie je pensais avoir fait le plus dur mais finalement...non ! Le jury a beaucoup insisté sur les raisons qui m'ont poussé à quitter dentaire, ce n'était pas méchant mais j'ai vraiment eu l'impression qu'on me poussait dans mes retranchements pour voir à quel point j'étais motivé et comment je pouvais réagir sous pression. Les membres du jury se coupaient la parole pour me poser des questions (parfois 2/3 en même temps smilies) donc bon c'était un peu déconcertant... j'avais vraiment l'impression que mon projet ne leur plaisait pas et que c'était fini pour moi ! J'ai quand même bien montrer ma motivation, que j'étais sure et certaine de ce que je voulais faire plus tard et que je n'avais aucun doute sur le fait que la médecine me correspondait. J'ai vraiment essayé de ne pas me laisser impressionner même si ce n'était clairement pas évident.

En gros les questions dont je me souviens:
- qu'est-ce qui ne vous plait pas en dentaire
- vous n'avez pas encore commencer l'externat d'odontologie, comment pouvez vous être certaine que ça ne vous plait pas
-pourquoi ne finissez-vous pas vos études avant de candidater à la passerelle
- juste avant de partir un membre du jury m'a quand même posé la question du financement.
Certains membres étaient vraiment froids dans leurs questions et j'ai vraiment eu l'impression sur le moment que je n'avais plus aucune chance...

J'étais complètement démoralisée en sortant, sur le coup j'ai trouvé l'oral interminable (ça a duré 15min alors que les personnes passaient avant moi sortaient en moins de 10min) et vraiment je pensais ne pas être prise !
Mais il ne faut vraiment pas se fier à notre impression en sortant de l'oral, la preuve smilies

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?
Je suis extrêmement heureuse de pouvoir enfin être dans la filière qui me plait à 200%, dans laquelle je vais pouvoir pleinement m'épanouir.
J'ai hâte de commencer les cours en octobre et de pouvoir apprendre de nouvelles choses !

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
Alors étant donné que je n'ai pas été au bout de mes études de chirurgie-dentaire je n'ai pas de diplôme sur lequel me reposer.
De toute façon c'est vraiment mon rêve d'être médecin et je compte bien tout mettre en oeuvre pour réussir ce projet, pas moyen d'abandonner !!!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
J'ai postulé pour Bordeaux car c'est dans cette ville que j'ai fait ma PACES et toutes mes études supérieures. Toute ma famille habite près d'ici donc pour les voir ce sera aussi plus simple de rester à Bordeaux.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
J'ai déjà fait la PACES donc j'ai déjà eu l'occasion d'apprendre les cours smilies
Je pense peut être relire quelques cours de PACES surtout ceux de la spé médecine que je n'avais pas bosser à l'époque mais sinon je ne pense pas avoir de lacunes par rapport à une personne sortant de la PACES, au contraire j'ai développé une bonne méthode de travail qui me sera encore utile en médecine et je sais qu'il ne faut pas se relâcher une fois la PACES validée !

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
Pour l'instant ce sont mes parents qui financent mes études et ce sera encore le cas dans les années futures.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
Je pense que les études de médecine seront plus prenantes (surtout au niveau de la quantité de travail) que celle d'odontologie mais j'ai un bon rythme de travail que je compte garder et je rentre de toute façon tous les 15jours chez mes parents ce qui me permet de faire une pause.
Et je continuerai aussi à sortir de temps en temps comme je le faisais en dentaire smilies.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Mon projet est de devenir médecin généraliste et d'exercer en milieu rural donc je ne devrais pas avoir trop de difficulté à avoir cette spé.
Mais bien sur je ne me ferme pas de portes et je pense que les nombreux stages que j'aurai l'occasion de faire me permettront de découvrir d'autres spécialités et de peut être changer d'avis un jour sur la spé que je souhaite exercer.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Profiter des vacances !!!
_____
2018/19 : D1 Dentaire
2019/20 : Admise P2 Médecine
Top
foxie14
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 02/07/2019
Posté le 02/07/2019 à 17:36 notnew
Bonjour,
Après des mois en "sous-marin" sur le forum, je me suis inscrite pour apporter ma pierre à l'édifice. Un grand merci à ce forum et à tous ses membres, il m'a été d'une précieuse aide !

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
A, 26 ans, neuropsychologue. Bac L, licence de psychologie, M1 de psychologie clinique puis master de neuropsychologie. Depuis 2 ans, j'exerce en EHPAD.

Admise en P2 à l'Université de Caen (commission de Lille)

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Je me suis beaucoup cherchée à la sortie du bac mais la PACES ne m'a jamais traversé l'esprit. Je savais juste que j'avais besoin d'être utile, en relation avec les autres.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Un stage en neurologie lors de mon master qui m'a donné un 1er aperçu du métier de médecin et que j'avais adoré. Et depuis deux ans, une collaboration étroite avec 2 gériatres. J'ai observé, questionné et je me suis aperçue que c'était ce métier là que je voulais faire. Ne plus être limitée au versant psychologique et aux thérapies non-médicamenteuses smilies

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

4 stages lors de mon cursus, et deux ans d'exercice en EHPAD.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?


Être neuropsychologue ça m'a permis d'acquérir quelques bases intéressantes comme les pathologies neurologiques etc .. puis une certaine posture et une bonne connaissance des thérapies non-médicamenteuses.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

La réalisation du dossier avec CV et lettre de motivation, assez calmement. Des collègues et mon chéri m'ont relu et j'ai envoyé le tout. Par contre à partir de l'admissibilité, le stress total. ça a fait ressurgir un gros manque de confiance, je suis passée par tous les états, je me demandais tous les jours comment moi une "petite psychologue avec un bac L", j'allai pouvoir convaincre le jury. Bon finalement, j'ai pris mon courage à deux mains, j'ai préparé l'oral et je suis allée jusqu'à Lille smilies

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Convoquée à 9h45, passée deux heures plus tard. Très stressée en arrivant, j'en profite d'ailleurs pour féliciter les 3 personnes qui ont attendu avec moi et qui je crois sont admises aussi smilies

11h45, le doyen de la fac de Lille vient me chercher. Une petite table face à un "U" de 12 personnes. J'ai fait ma présentation un peu rapidement je pense, mais en faisant attention de bien regarder chaque membre du jury.
J'ai eu 4 questions
- (de la part du doyen) : vous avez un bac L, pensez-vous avoir les capacités pour entrer en médecine ?
- votre conjoint est-il en médecine ?
- votre financement ?
- avez-vous des enfants ?

Je suis ressortie en me disant qu'au vu de la question sur mon bac L, soit ça passait, soit ça cassait smilies

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?


Je crois que j'ai encore du mal à réaliser, tellement contente smilies!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

J'ai vraiment envie d'aller jusqu'au bout

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

J'habite près de Caen et c'est là où j'ai fait l'intégralité de mon cursus de psychologie.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

J'ai commencé à bien réviser depuis quelques mois. J'ai la chance d'avoir un conjoint qui a fait deux PACES et à qui je peux poser toutes les questions qui me passent par la tête. Et du coup on est bien équipés niveau livres.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

économies personnelles + emprunt à la banque

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Juste un chéri et un chat, ça devrait aller

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?


Je suis très attirée par la gériatrie mais pourquoi pas la médecine générale, ça permet d'allier beaucoup de connaissances différentes et de voir plusieurs populations smilies

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Finir mon contrat de travail et réviser
Top
SERENFY
Bizute (future carrée)

Messages : 9
Enregistré : 07/05/2019
Posté le 02/07/2019 à 21:39 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac

Je m’appelle Serena j’ai 22 ans , je suis en 3ieme année de sage-femme que j’ai validée aujourd’hui !!

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Problèmes perso , fatigue , trou de mémoire . Je l’avais loupé à 3 places ...

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

C’était mon rêve et je trouvais ça bête de pas tout tenter

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Du coup oui beaucoup de stages en sage-femme à l’hôpital, ça m’a conforté sur le fait que oui je voulais travailler à l’hôpital mais il me manquait tout ce côté patho de médecine

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Pour moi c’est vraiment un plus , le contact avec les patients , les expériences difficiles comme le décès , j’ai déjà connu ça . L’école en majorité était à fond derrière moi.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

OMG . Stress intense

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Alors 12 personnes à Montpellier. Jury très souriant , je vois 2 têtes familières (ma cadre et le doyen de Nice) donc j’essayais de me concentrer sur eux. Je raconte mon speech pendant 5 minutes et puis vient le temps des questions. J’en ai eu beaucoup qui étaient vraiment en rapport avec ce que j’avais dis et elles m’ont vraiment déstabilisée .
Je suis sortie en larmes , j’étais la seule à avoir fini aussi mal , pour moi c’était fichu.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Super contente !!!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Je me suis battue pour y arriver alors non même dans les moments dur , on serre les fesses et on attend que ça passe mais surtout jamais abandonner

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Niçoise for ever donc Nice

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Du coup je relirai juste les matières importantes (anatomie , physiologie, biochimie)

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Jamais aucun prêt a mon actif et pour le moment j’ai la bourse

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Mon copain a déjà vécu la p1 avec moi donc il sait que je dois travailler beaucoup et ma famille me soutient à fond aussi

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Hématologue mais je ne suis pas du tout fermée . Médecine générale on peut faire pleins de DU c’est grave cool au final

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Repos !!! Sage-femme c’était pas le club med
Top
BrunoC
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 03/07/2019
Posté le 03/07/2019 à 13:50 puis édité 3 fois notnew
Bonjour à tous !
Voilà mon retour d'expérience en espérant que ça puisse en aider certains.


1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Bruno, 29 ans, P2 à Strasbourg.
Ecole d’ingé en France puis en Allemagne dans la mécanique avec spécialisation en simulation numérique. Ensuite 6 ans dans le développement de la sécurité pour Audi (ceintures, airbags, sièges, crash-test, etc.).

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Je n’ai pas fait directement médecine parce que j’hésitais avec ingé … Comme j’ai été pris dans une bonne prépa, j’ai continué dans cette voie sans me poser plus de questions.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Le fait que l’industrie privilégie toujours le profit au développement réellement nécessaire en matière de sécurité, ce qui devient vite pesant.
Je voulais apporter quelque chose de plus direct et concret.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Pas durant ma formation non, mais je travaille les week-end depuis presque un an comme volontaire à l’hôpital (gériatrie) et depuis pas mal de temps comme pompier volontaire.
Ça n'a pas influencé ma décision, ça l'a juste confirmée.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Les études de médecine n’ont rien à voir avec mes études précédentes mais s’intègrent dans la continuité de mes engagements associatifs et de la voie que professionnelle que j’avais privilégié (sécurité des passagers dans l’automobile).

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Assez dur, car pour ne pas trop galérer si je suis pris, j’ai passé l’année à me mettre au niveau fin P2 en anatomie, physiologie, histologie et embryologie. Du coup je bossais les cours 2h par jour en particulier avec le Marieb d'anatomie et de physiologie humaine (long mais complet et bien expliqué).

Le parcours en soit sinon n’est pas spécialement dur, si ce n’est l’incertitude et l’attente qui est assez longue avant les résultats d’admissibilité.
La rédaction de la lettre de motivation et la préparation de la présentation pour l'oral ont été assez simple, j'ai vraiment juste dit ce que je pensais sans stratégie et sans me prendre la tête.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

L’entretien a eu lieu à Nancy, et la salle n’était pas terrible pour ce genre d’exercice, toute en longueur (du coup, difficile de regarder tout le jury quand tu es juste de l’autre côté de la table, à 1m de eux, mais que eux sont étalés sur 15m de large).
Je suis passé à 12h30, soit le dernier avant la pause midi du jury donc j’avais un peu peur qu’ils ne soient pas très attentifs mais ils étaient très sympas. Durant ma présentation j’ai perdu le fil et ai eu un gros blanc qui a duré presque 30 secondes mais au cours desquelles ils m’ont aidé à retrouver le fil de mon discours de manière très bienveillante.

Les questions ont duré 5 minutes (chronométré par le membre du jury juste en face de moi) tout comme la présentation.
Questions :
- Quel financement ?
- Pourquoi Strasbourg ?
- Que pensez-vous de la charge de travail qui vous attend à la fac de médecine ?
- Est-ce que votre expérience à l’hôpital a changé votre point de vue sur les médecins, et si oui en quoi ?
- Quelle a été votre intervention la plus dure d’un point de vue moral/psychologique en tant que pompier volontaire ?
- Vous travaillez et avez étudié en Allemagne. Pensez-vous y retourner pour exercer ?
- Quelles sont selon vous les différences entre le système médical français et allemand ?
- Comme je leur parle de l’absence de tiers-payant en Allemagne : En France on met en cause le tiers-payant pour la sur-médicalisation et l’engorgement des salles d’attente chez les médecins. Pensez-vous que c’est encore pire en Allemagne comme il n’y a rien du tout à payer ?
- Quelle spécialité envisagez-vous ?

Impression mitigée : les questions s'étaient très bien passées mais j'espérais que mon blanc lors de la présentation ne serait pas handicapant.
D'un autre côté, on était 77 admissibles pour 70 places donc je me disais que ça devrait être bon et qu'il n'y avait pas trop de raison de s'en faire.


8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Très motivé pour un changement de vie radical.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Non, hors de question d’arrêter.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

La proximité de ma famille et de celle de ma femme, et la zone frontalière qui permettra à ma femme de continuer à travailler en Allemagne, dans de meilleures conditions qu’en France.
Et puis l’Alsace et Strasbourg c’est super !

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

Je me suis déjà mis à jour avec les 2 premières années de médecine au cours de l’année passée donc ça devrait aller.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Ma femme continue à travailler ce qui devrait nous suffire. Et si ça ne suffit pas, avec mes économies (ingé en Allemagne, ça paye bien).

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Je ne sais pas trop à quoi m’attendre niveau charge de travail, les avis étant différents selon les personnes à qui j’ai demandé. Mais je pense pouvoir concilier les 2 sans trop de problèmes même s’il y a un peu d’appréhension. On verra une fois sur place ...

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais-tu?

A priori plutôt médecin généraliste, ce qui ne devrait pas être un problème. Bien sûr, ça peut évoluer au fil de l’externat où on découvre les autres spécialités de manière plus concrète.
En tous les cas, pas une spécialité de labo.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Continuer à bosser. J’ai 3 mois de préavis pour quitter mon boulot donc malheureusement je bosse jusqu’à 1 semaine avant la rentrée !
Top
Potardo
Jeune Carabin

Messages : 12
Enregistré : 26/04/2019
Posté le 06/07/2019 à 17:44 puis édité 1 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

24 ans admis passerelle pharma Paris.
Bac S AB, 2 PACES (uniquement pharma), accès direct en Licence 2 Science pour la Santé Paris Descartes, Master de Chimie thérapeutique.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?


La première car je ne savais pas travailler j’étais un lycéen moyen qui passait d’année en année avec plus ou moins 10 le choc a été violent. La seconde collé à 10 places, simplement les gens étaient meilleurs.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Je serais pharmacien et ce n’est pas un concours qui va m’en empêcher.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Oui j’ai effectué mon stage de M1/2 au sein d’un hôpital. Non.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

J’ai toujours orienté mes choix de parcours/ue depuis la licence pour cette passerelle. La pharma rentre dans une continuité logique de mes études. Aucune. NC.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Dur à dire.. .En soit tout le coté administratif des démarches est très simple. D’un autre coté préparer la lettre et l’oral quelle angoisse. J’ai la chance d’avoir fait mon stage à l’hôpital où ma lettre à été relue par des PU-PH/Chercheurs qui s’occupe de sélection en master et qui sont rodés à l’exercice des lettres de motivation/oraux. De plus je connais aussi des personnes faisant des entrainements pour des oraux de Grandes Ecoles qui ont pu m’aider.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Speech appris par cœur. Je retrace ma lettre de motivation dans lequel j’apporte des infos en plus en soignant mon cheminement d’idée. J’ai écris et réécris ce speech pendant 1 mois et je conseil cette méthode pour les gens qui comme moi sont de mauvais ou moyen orateur vous serez plus sur de vous. Jury souriant et à l’écoute pas de piège.

Les questions :
-Vous avez été responsable de la matière pharmacie au sein du tutorat de PACES comment cela est arrivé alors que vous n’étiez pas en pharmacie ? Quelle étaient vos missions ?
-Vous avait fait vos PACES pour pharma ou médecine ? (Pharma)
-Vous parlez du pharmacien hospitalier mais connaissez vous le pharmacien biologiste à l’hôpital ? (oui, et je ne l’exclue pas (SURTOUT NE RIEN EXCLURE))

Plutôt confiant car après avoir dit que je n’excluais pas biologie mais qu’il faudrait que j’essaie le doyen de pharma a marmonner « vous aurez le temps d’essayer » .

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Etrange c’est un projet que je porte depuis 4 ans (6 si on compte la PACES) et il me faut une nouvelle carotte maintenant.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Non.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Proximité.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

NC

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Merci les parents !

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

NC

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Pharma = 1 diplôme = des métiers je ne suis pas inquiet.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Dodo.
Top
Lena33
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 27/05/2019
Posté le 09/07/2019 à 11:43 notnew
Bonjour à tous, félicitations aux admis et bon courage à ceux qui se (re)présenteront l'an prochain, donnez-vous à fond !

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

L., 32 ans, admise en P2 à Bordeaux.
J'ai été admise en PCEM1 en 2007 à Bordeaux, et j'ai arrêté mes études au cours de ma PCEM2. Je devais travailler, à temps plein, ce qui était totalement incompatible avec mes études. J'ai été serveuse, entre autres, pendant un certain temps, puis ai repris mes études en 2014 en licence de biologie à Bordeaux. J'ai ensuite été technicienne de labo à l'INSERM où j'ai pu rencontrer des médecins et pharmaciens qui m'ont parlé de cette passerelle, et m'ont encouragée à la tenter. J'avais fait une demande en 2017 pour réintégrer le cursus "naturellement", mais on m'a opposé le fait que j'avais arrêté depuis trop longtemps. J'ai donc passé un master de physiopathologie, que j'ai obtenu cette année avec mention TB, ce qui m'a permis d'accéder à la passerelle. J'ai également passé un DU de statistiques appliquées à la santé, ainsi qu'un début de master d'épistémologie (histoire et philosophie des sciences).

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Voir question 1 smilies

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

J'ai demandé cette équivalence parce que c'était ma dernière chance de réintégrer mon cursus. J'avais déjà validé ma P1, je ne pouvais donc pas me réinscrire (ç'a d'ailleurs été l'objet d'une blague pendant mon oral). Et il était hors de question de ne pas saisir cette ultime chance !

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Oui, j'ai fait des stages hospitaliers en P2, qui se déroulaient tous les jeudi matin à l'époque, j'avais obtenu de mon employeur qu'il me laisse cette plage horaire. J'ai adoré ces stages, qui permettaient très tôt de découvrir ce qu'est la réalité de la présence au lit du malade, de comprendre la distance nécessaire à mettre entre soi et le patient, de découvrir aussi plusieurs spécialités, d'apprendre concrètement à faire un examen médical, de se perdre dans les couloirs de l'hôpital aussi smilies

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Elles s'y intègrent très logiquement de mon point de vue. J'aurais pu passer le concours de l'Ecole Doctorale pour intégrer une thèse à la rentrée, mais mon chemin se poursuit en médecine et ça me semble plus que cohérent. J'ai travaillé et été en stage en labo de recherche médicale, quelque part je tournais un peu autour du pot... Je n'ai plus d'obligations, mais comme ce que je faisais me plaisait beaucoup aussi, j'ai eu une grande période de doute avant de prendre ma décision, et bien-sûr, certaines personnes ont essayé de me retenir dans le monde de la recherche, ce en quoi je leur suis reconnaissante, car ça m'a permis de réfléchir à la question de manière approfondie et de faire un véritable choix. D'ailleurs je n'exclue pas d'y retourner un de ces jours, les double cursus sont faits pour ça !

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Pour être honnête, ayant un parcours à embûches, je ne m'étais pas mis trop de pression. J'avais un plan B qui me plaisait beaucoup, donc je l'ai pris comme une chance qui s'offrait à moi, pas plus, pas moins. J'ai rédigé ma lettre de motivation comme j'ai eu l'habitude de le faire avant, en essayant d'être sincère et cohérente. Idem pour l'oral : simple, clair, sans chichi, droit au but. Donc une formalité plus qu'autre chose, même si, à Bordeaux en tous cas, les délais sont assez longs et font donc monter le stress, surtout quand on est admissible, et qu'on commence à y croire vraiment !

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Je connaissais les lieux, puisque j'étudie sur ce campus. Arrivée dans la "salle d'attente", j'ai un peu discuté avec les candidats qui m'entouraient, que j'ai trouvés sympathiques (et stressés, comme moi smilies ).
En arrivant dans la salle je me suis assise, et l'oral a débuté quasi immédiatement. Je m'étais entraînée je ne sais combien de fois, donc je sais que j'ai tenu le temps adéquat. J'essayais de regarder chacun pendant quelques secondes, ils semblaient très attentifs, hochaient la tête pour certains. Pratiquement tous étaient vraiment souriants, ce qui est quand même agréable. Pour ce qui est des questions, ç'a été très rapide, et exactement ce à quoi je m'attendais :
- Si le monde de la recherche ne me manquerait pas
- Quel était mon plan B
- Quelle spécialité (je l'avais déjà dit au cours de ma présentation, mais ils étaient étonnés que je puisse me diriger vers la médecine générale, ils ont donc un peu creusé)
- Des précisions sur les raisons de mon arrêt de la médecine 10 ans plus tôt

Merci, au revoir, je me trompe de porte pour sortir, ça fait rire les uns et les autres, et moi aussi smilies

Globalement, je savais que ça s'était bien passé, en tous les cas j'avais fait de mon mieux et j'en étais heureuse. Comme je l'ai dit plus haut, je le prenais comme une grande chance qui m'était offerte, je pensais avoir été à la hauteur, mais je n'en oubliais pas que c'était un concours et je savais que beaucoup avaient un très bon profil, avec un cursus solide.


8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Un peu comme dans un rêve, j'ai l'impression d'être retournée 10 ans en arrière avec tout ce que la vie a pu m'apporter en plus de mâturité, de connaissances, de compétences. Je suis donc immensément reconnaissante, et heureuse de pouvoir débuter cette année. Il me tarde d'y être d'ailleurs !

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

La question ne se pose pas smilies

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Je vis à Bordeaux, tout simplement.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

J'ai des connaissances bien ancrées, d'autant que j'ai un parcours en physiopathologie qui a assis des connaissances plus poussées notamment en pharmacologie, physiopath évidemment, histologie, etc, mais je compte potasser l'anatomie et un peu de sémiologie cet été pour mettre à jour des bases qui ont pu se dissiper avec le temps.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Par un prêt étudiant, et éventuellement le CESP.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Comme je l'ai toujours fait, la vie est un équilibre. Ponctuellement il faut savoir sacrifier du temps (périodes d'examens, etc), mais étant très sportive par exemple, je compte continuer à pratiquer régulièrement.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Pour le moment, j'ai en tête la médecine générale, en milieu rural. Mais je sais que l'externat sera l'occasion de nombreuses découvertes, je n'exclue donc pas de me diriger vers une autre voie.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Prendre une bonne dose de vitamine D, ça fait 10 ans que je n'ai pas pris de vacances smilies
Top
ElmerJr
Jeune Bizute

Messages : 3
Enregistré : 09/07/2019
Posté le 09/07/2019 à 14:38 notnew
Bonjour à tous ! A mon tour de me lancer.

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

26 ans. Prépa PCSI/PC*, ESPCI ParisTech avec M2R Cancéro en 4A, thèse de Biologie et DU Méthodes en Recherche Clinique.
Admise en D1 à Purpan.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

0 PACES

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Intérêt pour la Recherche médicale, mais vraiment pas assez rythmé au quotidien pour ne faire que ça à plein temps.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Non pas de stage dans un cabinet ou dans un service de l’hôpital. Mais thèse salariée par l’hôpital.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Ce n’est pas une rupture franche dans la mesure où je n’ai jamais fait que des stages en lien avec le domaine médical. Par contre, mon cursus ne contenait que peu de cours théoriques de Bio. Et puis, être cadre sup dans l’industrie ou chercheur à l‘INSERM, ça reste assez différent d’une carrière de médecin. Je ne dois plus rien à personne.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

En pratique, c’est très simple. Après, il faut accepter d’être jugé sur la base de critères inconnus et probablement pas tout à fait objectifs.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Oral à Bdx. Le jury était vraiment nombreux. Ni spécialement sympathique, ni spécialement froid. On a le choix de s’asseoir ou de rester debout. Vraiment difficile de se faire une idée en sortant.
- Avez-vous fait des stages au contact de patients ?
- Quelle spécialité ?
- Vous voulez aller en 2ème ou 3ème année ?
- Vous avez fait votre thèse avec une bourse Marie Curie, ce qui est très sélectif ; d’après vous, pourquoi aviez-vous été sélectionnée ?
- Vous avez parlé de sport en compétition. Lesquels ?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

J’ai hâte. Y’a plus qu’à !!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Jusqu’au bout !

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Proximité avec ma famille et mes proches.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

J’ai déjà pas mal parcouru les cours de P1 et P2. Je continuerai cet été, puis le reste au fur et à mesure.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Economies perso et soutien de ma famille

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Rien de spécial, ça devrait se faire assez bien.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

J’ai quelques idées en tête mais je me sens bien libre de changer d’avis. On verra à la fin jusqu’à quel point le classement décide pour moi. Ça me semblait important de prendre quelques années pour laisser mûrir ce projet, et candidater au moment où j’étais prête à prendre (à peu près) tout dans la liste.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Réviser et profiter.
_____
Ingé-PhD. Admise D1 Purpan 2019/2020


Top
Aurelsay
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 19/08/2018
Posté le 09/07/2019 à 22:10 puis édité 2 fois notnew
Bonjour à tous ! Félicitation aux admis et bon courage pour la suite !!!

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
Je m’appelle Aurélie, je suis sage femme diplômée depuis 3 semaines sur Rouen et admise en troisième année de médecine à Rouen. J’ai raté médecine à 70 places... toujours l’envie d’aller en médecine, on peut le dire j’ai fait sage femme pour la passerelle médecine !

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?
J’ai échoué à cause de la physique 5/20 à l’exam, il y avait des questions à point négatif, j’ai joué, j’ai perdu...


3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?
Comme la précédente question, j’ai toujours voulu faire médecine. Et puis j’ai fait un stage au samu pendant mes études de sage femme et ça a confirmé ma décision.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
En sage femme oui, pleins de stages !

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?
C’est la suite de ma formation initiale. Aucune obligation maintenant diplômée.
Non jamais, ma directrice m’a soutenu jusqu’au bout !

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?
Tres stressant, j’ai commencé à écrire ma lettre dès septembre, je l’ai modifié pas mal de fois et je l’ai faite relire par beaucoup de personnes( amis, famille, médecin...)
Après les papiers a donner ne sont pas compliqué.
La préparation de l’oral pendant 1 semaine à apprendre mon texte PAR CŒUR, je déteste les oraux smilies

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
À Lille. Atmosphère sympa, j’ai pu parler facilement aux autres candidats.
12 jurys en U avec nous en fasse à une table.
Les jurys étaient tous bienveillant et à l’écoute, souriant. 5 min de présentations et 5 minutes de questions.
Les questions en rapport avec mon parcours:
-classement paces ?
-qu’est ce que je n’aime pas dans le métier de sage femme ?
-la médecine générale m’intéresse-t’elle ?
-quelle situation d’urgence je recherche autres qu’en salle de naissance ?
-pourquoi en troisième année de médecine et pas en deuxième année?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM3 ?
J’ai trop trop hâte smilies

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
Après tout les sacrifices et un diplôme de sage femme pour une passerelle, je n’abandonnerai JAMAIS smilies

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
En sage femme on fait une partie du programme des deuxième et troisième année de médecine et Rouen est une chouette ville.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
Cf question précédente.
Normalement pas de lacunes et même quelques avance sur le programme 😅

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
Prêt étudiant.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
Je suis célibataire, j’ai 24 ans je vais pouvoir profiter ahah !

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
J’aimerai être médecin urgentiste.
Après je ne suis pas fermé à d’autres spé à découvrir pendant le cursus. Je sais que la chirurgie m’intéresse aussi.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
J’ai un CDD jusqu’a fin septembre, donc je vais travailler smilies

Je tiens à remercier ce forum qui m’a tant aidé, c’est une mine d’info lorsque l’on souhaite faire une passerelle.
Top
Quent
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 03/05/2019
Posté le 11/07/2019 à 18:13 puis édité 2 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
Quentin, 28 ans Admis en P2 à Dijon. M2 recherche et doctorat en biologie.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?
2 années de PCEM1 à Toulouse après mon bac, pas la maturité et la capacité de travail nécessaire pour réussir le concours.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?
J'ai toujours eu envie de devenir médecin. La réalisation de ma thèse sur les maladies métaboliques, et la quasi absence de contact avec les patients,ma poussé à présenter ma candidature.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
Pas durant mon cursus mais j'ai effectué un petit stage d'observation au CHU de Dijon dans le service d'endocrinologie et ça m'a conforter encore plus dans mon envie de tenter la passerelle

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?
Après une thèse en biologie j'ai pu voir le coté recherche de la médecine, je vais maintenant découvrir le coté médecine pure. Je passe ma thèse en octobre et je suis sous contrat jusqu'au 31 juillet.
Non, mon directeur de thèse et de laboratoire m'ont beaucoup soutenu.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?
Pour moi, l'écriture de la lettre a vraiment été facile et évidente. L'oral a été un peu plus compliqué, on a peu de temps et on ne sait pas trop sur quoi on est jugé, j'ai donc repris plus ou moins ce que j'avais mis dans ma lettre. La seul galère c'est vraiment l'attente même si la commission grand Est est vraiment rapide pour poster les résultats.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
Entretien à la faculté dentaire de Nancy, jury composé d'une douzaine de personne disposé en ligne devant le candidat (assez impressionnant), atmosphère très détendu, certaines personnes qui écoutent vraiment d'autre qui n'en n'ont strictement rien à faire.
Pour les questions:
1) Votre compagne est dentiste, ou est ce qu'elle exerce, est ce qu'elle est associée ou en collaboration ?
2)Est ce qu'elle accepterait de travailler dans des zones sous dotées ? (j'avais parlé du CESP dans ma lettre)
3)D'après vous pourquoi les jeunes médecins d'aujourd'hui sont frileux à s'installer dans des zones sous dotées ?
4)Je vois que vous avaez habité 2 ans en nouvelle Calédonie, dans quelle région étiez vous ?
5)Vous jouez au rugby, quelle poste vous jouez vous ? Quelles valeurs vous a apporté le rugby ?
6)Est ce que vous connaissez la ville d'AUTUN ? (petite ville à 1h30 de Dijon), ils ont besoins de médecin la bas, accepteriez vous de vous y installer après vos études ?

Voila aucunes questions sur mon parcours scientifique ou sur mes motivations ou sur le financement.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?
Super content et super motivé !!!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
Non, hors de question d'abandonner !!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
J'ai fait ma thèse à Dijon et on se plait beaucoup ici.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
Je possède, avec ma thèse et mes deux premières années de médecine, un solide bagage scientifique qui devrait me permettre de compenser la première année. Je compte également être sérieux dés le début des cours et ne pas prendre de retard.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?
Un peu d'argent de coté et ma compagne qui me soutien financièrement. Je compte également faire basculer mes indemnités chômage en indemnités de formation pour les 2 premières années.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
Pas d'enfants donc c'est un peu plus facile je pense. Ma compagne me soutien totalement dans cette nouvelle aventure.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Je ne sais pas trop pour l'instant, il me reste tellement de spécialités à découvrir. Mais la médecine générale m'attire beaucoup aujourd'hui.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Finir de préparer ma thèse, finir de rédiger mes articles scientifiques et prendre un peu de vacances pour commencer avec plein d'énergie.

Merci beaucoup pour ce forum et à tout ce qui y participent, ça m'a vraiment aidé. N'hésitez pas si vous avez des questions, si je peux, j'y répondrais avec plaisir.
Top
sevclk
Jeune Carabine

Messages : 19
Enregistré : 17/10/2018
Posté le 12/07/2019 à 12:02 puis édité 1 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
Sevclk, j'ai tenté 2 PACES puis me suis réorientée en licence de biologie par dépit, parce que j'avais peur de changer totalement de voie et pas le courage de me relancer dans un nouveau concours. J'ai obtenu mon master en biologie santé en septembre dernier et je travaille maintenant comme ingénieure d'études dans un laboratoire de recherche.

C'était ma première tentative, je me suis lancée sans trop y croire parce que mon parcours était "classique", l'université n'est pas prestigieuse contrairement à d'autres qui viennent de grandes facs ou écoles. J'étais assez complexée par les parcours de dingue que je pouvais lire ici et je me demandais vraiment si j'étais légitime! Comme quoi, ça ne veut absolument rien dire. Il faut juste donner le meilleur de soi-même pour n'avoir aucun regret smilies Je suis admise en deuxième année de médecine à Reims.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?
Comme beaucoup, manque de maturité et d'organisation à cette époque. J'avais quelques "facilités" au lycée, ce qui fait que je n'avais pas du tout une bonne méthode de travail et surtout pas l'habitude de faire du bachotage.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?
Je connais l'existence de la passerelle depuis ma réorientation en licence bio. Le master me paraissait hyper loin mais malgré tout ça a été une belle source de motivation pour tenir le coup dans des études qui ne m'intéressaient pas plus que ça.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
Des stages en laboratoire de recherche, un en cancérologie et un autre en ingénierie tissulaire au Royaume-Uni. Ce dernier stage m'a encore plus confortée dans le choix de retourner en médecine, puisqu'on essayait de développer une nouvelle méthode pour reconstituer de la peau.

J'ai eu une journée d'observation au CHU dans le service qui m'intéressait beaucoup : cancérologie/hématologie et j'ai beaucoup aimé! A côté, je me suis engagée dans une association en tant qu'animatrice-bénévole à l'hôpital.

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?
Je vois ça comme une sorte de poursuite de mon parcours. Mes études m'ont beaucoup apporté, sur le côté recherche du moins. Au laboratoire mes chefs n'étaient pas au courant, seulement quelques collègues (étudiants en thèse principalement). Je les ai mis au courant une fois avoir été sûre d'être admise et mes supérieurs étaient contents pour moi. J'ai économisé mes jours de congés au maximum pour pouvoir les poser au cas où. J'ai seulement un mois de préavis pour quitter mon poste fin août, du coup vacances très bientôt smilies

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?
Long, trèèèès long. Quand j'ai quelque chose en tête je suis du genre à y penser TOUT LE TEMPS. J'ai commencé la rédaction de ma lettre vers octobre, avec plusieurs pauses pour avoir un regard "extérieur" à chaque fois. J'ai pu compter sur le soutien de personnes ici et mon entourage pour relire, aider à l'amélioration. Pour ce qui est de l'oral, peu de temps pour le préparer (un mois) mais c'était largement assez! Les deux premières semaines j'essayais de répondre à toutes les questions listées sur le forum ici. Et les deux dernières en plus des questions j'ai rédigé le texte puis répété, répété, répété. J'ai également regardé le programme des P2/D1 pour retenir une ou deux matières qui m'intéressaient et l'insérer dans mon discours. Ça montre qu'on a fait un minimum de recherche! J'ai également suivi les actualités sur la loi Santé, l'affaire Vincent Lambert comme ça se passait dans ma ville d'origine et là où je postulais également.

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
L'entretien était à Nancy. Les membres du jury étaient tous disposés en ligne à à peine un mètre de nous. Vraiment pas pratique pour s'adresser à tout le monde, j'avais l'impression de faire la girouette à tourner la tête dans tous les sens.

L'atmosphère était détendue, certains écoutaient, d'autres non. Ma présentation était courte (moins de 4 minutes) mais c'était volontaire, au cas où il y aurait des bugs ou quoi. A la fin j'ai eu un petit accrochage mais ça a fait rire un peu tout le monde et moi aussi donc ça a fait redescendre la pression pour la partie questions.

Concernant les questions :
- Financement
- Deuxième ou troisième année
- Ce que j'avais retenu de ma P1 : déjà évoqué dans ma présentation
- Si autour de Reims se trouvent des déserts médicaux. Si oui, est-ce que je serais prête à y travailler.
- Des activités collectives en plus de celles de mon CV : engagement associatif à l'hôpital, sport et une petite expérience avec les restos du coeur.
- Si je lisais des romans policiers : je m'y attendais pas du tout à celle-là. C'était le seul membre du jury qui avait essayé de me "coincer" un peu. "Dans les romans policiers y'a la notion d'enquête qu'on peut retrouver en médecine, est-ce que vous avez déjà été confrontée à ce genre de situation?" Du coup, j'ai essayé de me dépatouiller en parlant de la recherche, toute la démarche de réflexion, les hypothèses etc. Et là, il me sort un "oui mais c'est pas la même échelle de temps", ce à quoi j'ai juste répondu un "oui" en souriant, j'avais pas de quoi argumenter en retour sur le coup donc autant s'arrêter et ne pas dire n'importe quoi smilies Je pense qu'il voulait seulement me tester et voir ma réaction.

Ma hantise c'était d'avoir des questions scientifiques, mais rien du tout. J'avais relu quelques cours, des bases au cas où.

Je suis ressortie mitigée, ils n'avaient pas posé de questions spécifiques sur mon speech, j'avais l'impression que ça ne les avait pas intéressés plus que ça alors que j'avais tendu pas mal de perches. Sinon j'aurais pas pu faire mieux donc j'étais contente. J'ai eu des doutes quand quelqu'un a posté dans le sujet qu'il avait eu cette impression de ne pas avoir intéressé non plus, du coup j'ai un peu psychoté mais heureusement les résultats tombent très vite à la commission de Lorraine. Jamais vu une scolarité aussi efficace!!

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?
Beaucoup trop hâte!! Assez anxieuse MAIS le bonheur d'accéder enfin à ces études prend largement le dessus!!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
Pas moyen de repartir en arrière! J'irai au bout.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
Localisation géographique.

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
Niveau biologie je pense pouvoir gérer, vu mes études passées. Certains détails s'oublient vite mais ça revient vite aussi! Ça risque de coincer en anatomie, mais les différents appareils sont étudiés à nouveau en P2/D1 donc ça devrait aller!

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
Soutien de mes parents et je vis chez eux pour éviter tous frais supplémentaires.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
Pour le moment, je n'ai pas de compagnon donc aucun problème de ce côté-là. Sinon il faudra juste s'organiser correctement, beaucoup l'ont fait et ont réussi.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
J'aimerais devenir cancérologue, mais je reste évidemment ouverte à d'autres spécialités! On verra en stage. Et la médecine générale m'intéresse aussi alors dans tous les cas ça ira. Dans l'idéal, je voudrais mener une carrière hospitalo-universitaire et garder une petite activité de recherche à côté mais on verra au moment voulu, si la vie privée me le permet et si j'ai la foi de me compliquer la vie encore plus haha.

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Me reposer, profiter, sortir, dormir, re-dormir. Peut-être commencer à lire des cours d'anatomie, pour me remettre dans le bain mais je préfère ne pas trop me mettre la pression là-dessus.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'envoyer un u2u!
Bon courage à tous et merci à l'aide apportée durant ces derniers mois sur le forum!! smilies
_____
Admise DFGSM2 2019/2020 à Reims
Top
biomedlyonnais
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 25/09/2018
Posté le 12/07/2019 à 20:25 puis édité 1 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Je m'appelle Hugo, j'ai 23 ans et je viens seulement de finir mes études précédentes. J'étais en double cursus ingénieur biomédical et M2 Ingénierie de la Santé en Recherche dans les Imageries et les Instrumentations Médicales. Mais avant ça j'ai fait un cursus en école d'ingé (prépa intégrée) en génie des Matériaux ! Donc cursus assez mitigé et varié ahaha

J'ai été admis en P2 à Strasbourg.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

Je n'ai pas fait de Paces avant mes études. Je pense que je manquais beaucoup de maturité au moment là pour me lancer dans des études aussi longues et prenantes. Mais avec le temps et l'expérience je me suis rendu compte que c'est vraiment ce que je voulais faire.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

Ça fait déjà plusieurs années que je pensais à quitter l'Ingénierie mais au final j'ai réussi à récupérer une filière en ingénieur dans le biomédical, domaine qui touche beaucoup au monde des médecins. Pensant que cela me suffirait et que j'oublierais cette volonté de devenir médecin. Mais en fait c'est loin de ce qui s'est passé : côtoyer le monde médical constamment mais du côté ingénierie me rappelait sans cesse ce que je ratais donc j'ai décidé de tenter la passerelle dès que je pourrais !

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Oui j'en ai même fait plusieurs durant mon cursus. J'ai été en service biomédical 7 semaines, en médecine nucléaire 2 semaines, en cardio une semaine et 6 mois dans la recherche contre le cancer dans un CHU au Canada donc oui plutôt beaucoup de temps passé à l'hôpital ahaha
ça a influencé mon choix parce que je me suis vraiment rendu compte en quoi consistait le métier de médecin dans diverses spécialités mais aussi la dureté du monde hospitalier etc je pense qu'il faut pas vivre dans l'utopie, l'hôpital c'est loin d'être comme dans Grey's Anatomy smilies


5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Rien du tout je vais avoir mes diplômes en septembre comme prévu et mon école d'ingé et la fac de sciences n'ont rien à voir avec ma poursuite d'études médicales.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Je l'ai plutôt bien vécu mais le plus dur, comme diront les autres passerelliens c'est l'attente quoi ! Il faut vraiment être patient mais sinon le reste a été plutôt facile à préparer. La lettre je l'avais commencé vraiment tôt genre en août dernier mais je l'ai quasiment pas retouchée, mais j'ai changé quelques tournures de phrases suite aux avis de mes proches !

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Jury de Nancy mais fac de Strasbourg demandée.
Jury très bienveillant, une douzaine de personne dont le doyen de la faculté de médecine de Nancy juste en face de moi. Par contre il étaient tous en ligne donc plutôt compliqué de parler et de tourner la tête en même temps smilies
Je fais mon speech qui dure 5 min tout pile et j'attends les questions du genre "pourquoi vous abandonnez la recherche dans le cancer ? etc" mais pas du tout.
J'ai eu des questions tout à fait hors sujet du genre :
- «Qu'est ce que la pratique orchestrale vous a apporté ?» (je fais de la musique depuis 13 ans)
- « Quelle est la place de la rigueur dans un orchestre ?»
- « Si vous rentrez en P2/D1, qu'est ce qui vous ferait peur ?»
- « Pourquoi choisir deux spé qui sont très compliquées psychologiquement parlant ?»
- « Ou en êtes-vous en secourisme en ce moment ?» (je suis nageur sauveteur à côté de mes études)
- « Pourquoi Strasbourg au lieu de Nancy ?»

Le jury avait l'air très intéressé et très souriant aussi. Je suis sorti de la salle pas mécontent mais incapable de dire si le feedback serait bon ou non. Finalement bonne surprise smilies

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Hyper positif et j'ai tellement hâte !! Mais quelques appréhensions tout de même ahaha mais la motivation est carrément là !!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Ah non ! Maintenant que j'y suis j'y reste ! C'est un choix qui doit être mûrement réfléchi avant de postuler et je compte bien tout donner pour avoir la spé que je veux smilies

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Strasbourg c'est une superbe ville et la fac y est bien réputée pour la préparation de l'internat. En plus toute ma famille et amis sont du Nord-Est donc bien pratique ahah

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

C'est normal d'avoir des appréhensions je pense mais je bosse déjà le programme de biologie cellulaire et l'anatomie aussi (j'en avais déja fait pas mal en biomédical avec la physio). Je compte essayer de rattraper la biochimie mais je sais pas si j'aurai le temps d'ici là vu que je suis encore en stage de fin d'études smilies

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Merci les parents ! smilies

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Je suis jeune, pas d'enfant donc aucun problème de ce côté là !

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

J'aimerais pédiatrie pour faire de la néonat ! Sinon j'aimerais beaucoup oncologie mais je suis pas fermé sur les autres possibilités donc on verra ce que l'avenir me réserve ! Mais j'aimerais faire une carrière hospitalo-universitaire
mais on verra au moment venu ! En tous cas même médecine gé m'irait donc aucun problème de ce côté !

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

Je suis en stage jusqu'à fin août, donc je termine mon stage, révise mes cours de bio et dès que je rentre vacances et déménagement sur Strasbourg smilies
Top
Legalist
Externoïde

Messages : 41
Enregistré : 16/07/2018
Posté le 13/07/2019 à 17:20 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?

Legalist, 25 ans, admis en P2 à l'UVSQ. J'ai passé un Bac L option histoire des arts en 2012 et je me suis ensuite dirigé en droit. J'ai fait mes 5 ans jusqu'à mon Master 2 en droit pénal des affaires dans les facs de Sceaux et Versailles.

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?

A l'époque mon orientation en L avait été assez naturelle (j'étais pas copain avec les maths et je me débrouillais vraiment bien en lettres), et après une discussion parents / profs on a tous convenu que L serait mieux pour moi que S. Faut dire aussi que j'étais un ado particulièrement chiant.. smilies

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?

J'ai toujours un peu eu à l'idée de faire médecine, mais mon orientation au lycée m'en a vite dissuadé. Cela dit, je sentais bien que je ne m'épanouissais pas dans ce que je faisais : le droit (pénal pour moi) ne me menait nulle part, les sciences "dures" me manquaient un peu, et l'idée d'être passé à côté de ma vocation me taraudait de plus en plus. Le déclic s'est réellement fait en M2, lors d'un stage en Police. J'ai rencontré les médecins d'un groupe d'intervention, on a discuté longuement de l'hôpital, de la médecine... A la fin de la journée j'avais pris ma décision : c'était de la médecine que je ferai ! Et donc j'ai commencé à chercher et je suis tombé sur la passerelle M2-P2, et s'en est suivi alors la longue préparation...

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?

Pas dans ma formation précédente, en revanche j'ai choisi de prendre un an entre la fin de mon M2 et ma présentation à la Passerelle. Durant cette année, j'ai commencé par une mise à niveau scientifique niveau série S du lycée. Ensuite je me suis inscrit en PACES 0, surtout centrée sur les UE 1, 2, 3 et 5. J'ai aussi fait un DU de droit médical, pas palpitant mais pour garder un lien au droit. Enfin, j'ai fait 8 stages en milieu hospitalier, dans tous pleins de services et d'hôpitaux différents (SAMU / SMUR / chir / médecine). Tout ce que j'ai fait durant cette année m'a conforté dans ma décision (que je savais de toute façon en réalité prise depuis bien longtemps).

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Elles ne s'intègrent pas du tout (à part que je pars en P2 à Versailles et que j'y ai fait mon M2 smilies), et puis tout s'est fait après la fin de mes études, donc aucune obligation et personne n'en a vraiment su quoi que ce soit.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?

Sur le papier tout est très simple : d'abord CV et lettre de motivation puis l'oral. En réalité, c'est quand même plus alambiqué, déjà parce qu'il faut que le CV et la lettre soit absolument parfaits et donc que contrairement aux apparences c'est un boulot dingue et on finit par en rêver la nuit, et ensuite l'oral nécessite quand même une grosse préparation et ça a été pour moi un gros stress. Le tout encadré par des périodes d'attente (très) incertaines, et vous obtenez une année durant laquelle j'ai pas mal "vidé mes surrénales" smilies

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?

Je suis arrivé à Diderot avec trois heures d'avance (moi, stressé ?) et j'ai patienté dans la salle d'attente après avoir décliné mon identité à la secrétaire (très sympa !) et pris connaissance des membres du jury. Puis c'est à moi : le président du jury vient me chercher, et je rentre dans une grande salle de réunion au centre de laquelle se trouve une table ovale. On me fait signe de m'asseoir au bout, et c'est parti pour la récitation la plus naturelle possible de mon texte. Le jury était vraiment sympa, bienveillant, à l'écoute (tous, même les moins concernés !), et hochait parfois la tête. Puis la partie questions :
- Est-ce qu'il y avait un classement en P0, est-ce que vous avez pu estimer un peu votre niveau en sciences ?
- Est-ce qu'il y a eu des UE de PACES qui vous ont posé plus de mal que les autres ?
- Est-ce que se rajouter un DU de droit médical c'était pas un peu trop ?

J'ai répondu honnêtement et du mieux que je pouvais, mais je me demandais pourquoi ces questions (en particulier la dernière en fait), du coup en sortant de la salle je n'avais absolument AUCUNE idée de leur décision. Je n'arrêtais pas de me refaire le film dans ma tête, avec ce que j'aurais dû dire ou non...
L'attente n'a pas été longue puisqu'elle a duré à peu près une semaine.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?

Surmotivé mais déjà un peu perdu dans les affres administratifs de mon inscription et des vaccinations obligatoires smilies smilies

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?

Pour la première fois de ma vie j'ai l'impression d'avoir trouvé ma voie, il est hors de question que ça s'arrête. Je suis bien conscient du cadeau qui m'ai fait et je compte aller au bout. Je serai médecin un jour smilies

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?

Principalement la localisation géographique : elle est à 20 min en voiture de chez moi. Mais aussi parce que c'est dans cette façon que j'ai eu mon M2 donc je la connais un peu, même si c'est pas le même bâtiment. Un autre critère a un peu joué : je sais que l'UVSQ est parmi les facs les moins demandées par les candidats à la passerelle, et donc je pense qu'à dossier égal, quelqu'un qui demande d'office l'UVSQ "prend moins de place". Reste à savoir si c'est vrai et si ça a joué !..

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?

J'ai fait mes prépas cette année, donc j'ai rattrapé pas mal de bases scientifiques et notamment de PACES. J'ai une petite appréhension bien sûr, mais je vais cravacher, la P2 sera un peu ma PACES à moi, et puis j'ai l'été pour prendre de l'avance.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?

Papa Maman ! (love)

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?

Ma copine est avocate (et bientôt magistrate, en tout cas on l'espère), donc elle fait des horaires de fou aussi. On ne vit pas encore ensemble. Et mes potes bossent ou finissent leurs études, donc ça ne va pas changer ma vie à ce niveau là.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

La spé qui me fait de l'oeil depuis le début est la neurochirurgie, mais j'ai conscience que c'est très dur et très prenant. Sinon chirurgie maxillo faciale et stomatologie m'intéressent aussi. J'ai une nette préférence pour la chirurgie, mais il me reste plein de spés à découvrir pendant mes stages d'externat. Med gé me tente bien aussi, bref tout me va du moment que je fais de la médecine !

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?

J'ai un mémoire de droit médical à me taper (joie), et sinon je vais réviser en me reposant un peu quand même et chiller avant d'attaquer la rentrée de manière énervée ! smilies
Top
mimi2255
Sexternoïde

Messages : 47
Enregistré : 23/08/2017
Posté le 15/07/2019 à 13:07 puis édité 8 fois notnew
Admise en SF à Paris (Baudeloque) si ça interesse certains smilies

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner ton parcours (M2, ingé, dentaire, pharmacie, vétérinaire...) jusqu’à ton retour à la fac ?
Bac scientifique mention assez-bien
Classes prépa maths sup/maths spé (MPSI/MP)
Ecole d'ingénieur spécialisé dans la santé

2. Si tu avais tenté la première année, pour quelles raisons penses-tu avoir échoué? Sinon pourquoi ne pas avoir choisi le cursus médical à l’époque ?
Première tentative car je suis en dernière année d'école d'ingénieurs
Lorsque je suis sortie du lycée je ne savais pas trop quoi faire, j'aimais les maths donc je me suis dirigée vers les classes prépa "pour garder un maximum de portes ouvertes"

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené(e) à demander cette équivalence ?
Même si j'ai adoré ma formation d'ingénieur, mes expériences en stage se terminaient toujours pas un "mais". J'avais besoin de plus de concret, de contact avec les patients et cela faisait plusieurs années que le métier de SF m'attirait (j'avais d'ailleurs prévu une réorientation en prépa en école de SF en Belgique mais par peur de le regretter car je n'étais pas sûre à 100% à l'époque j'ai poursuivi mon cursus initial)

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente ? Si oui, en quoi cela a-t-il influencé ta décision ?
Oui !
En prépa justement j'avais fait 3j en maternité grâce à un proche pour découvrir le métier.
En école d'ingénieur mes stages étaient aussi ciblés médical (milieu hospitalier, recherche etc.)
Pour appuyer mon dossier, l'été précédent ma candidature j'ai passé une semaine avec une sage-femme libérale en cabinet (génial car cela a complété la vision hospitalière du premier stage)

5. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus ? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac ? Ton école a-t-elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?
Aucune obligation envers mon école, j'ai longtemps hésité entre passerelle médecine et SF donc j'avais dit à mon résponsable que je tentais la passerelle médecine pour qu'il m'aide à constituer mon dossier et cela a été très bien accueillit.

6. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DFGSM2 ? Galère ou simple formalité ?
Simple formalité pour ce qui est de la constitution du dossier. En ce qui concerne la lettre de motivation je me suis préparée dès août, j'ai rencontré la directrice de l'école que je souhaitais intégrer et j'ai échangé avec énormement de filles ayant fait la passerelle avant moi mais également des passerelles médecines sur Paris qui ont relu et encore relu ma lettre jusqu'a ce qu'elle soit parfaite (coucou Elliott haha)

7. Peux-tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (localisation, atmosphère, questions) ? Ton impression à la sortie de la salle ?
J'étais assez stressée mais je m'étais beaucoup préparée donc je savais ce que je devais dire. Le jury était assis à une table ovale et je me trouvais en bout de table. Les SF étaient les plus proche de moi (je pense qu'ils tournent en fonction de la passerelle demandé par le candidat). Pour ceux que ça interesse il y avait la directrice de Foch, une enseignante de Baudeloque et une enseignante de St Antoine (il y a des papiers avec leurs noms devant, mais difficile de lire tout en parlant et répondant aux questions, ça va très vite).
J'ai trouvé le jury assez bienveillant et souriant. J'ai récité mon discours assez vite je pense et j'ai eu comme question :
- Vous me faites rire vous avez 22 ans et vous voulez faire SF c'est très jeune, qu'est-ce qui vous plait tant dans le métier ?
- Vous dites que les SF accompagnent les femmes en dehors de la grossesse également, est-ce la cas pour la ménopose ?
- Avez-vous discuter avec des étudiantes ayant fait la passerelle et quelles leçons en tirez vous ?
- Pouvez-vous nous dire où s'arrêtent les compétences de la SF ?

J'étais assez contente en sortant mais plus le temps passait et plus j'étais mitigée. J'avais répondu sans trop de difficulté et mes réponses n'avaient pas l'air de les "choquer" mais je n'avais pas trop eu l'impression de me battre, ce qui me laissait amer. Un peu comme si leur décision était déjà prise (mais je ne savais pas dire dans quel sens).

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes-tu à débuter cette année de DFGSM2 ?
Super excitée et motivée, j'ai déjà eu ma réunion de pré-rentrée et mon rdv pédagogique avec visite de l'école etc, j'ai hâte d'attaquer les cours !

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouves pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as-tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte ?
J'attend cela depuis tellement d'années, je compte bien réussir et aller au bout. Mais quoi qu'il arrive j'aurai toujours mon diplôme d'ingénieur !

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac ?
Proximité de mon logement

11. Comment comptes-tu rattraper la première année des études médicales ? As-tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes ?
Je n'ai pas spécialement peur, je suis motivée et je travaillerai en conséquence du retard que j'aurai. J'ai déjà eu l'occasion de discuter avec mes futurs professeurs et ils m'ont rassuré sur la réussite des passerelles en SF (les redoublantes sous souvent issues de la PACES par exemple) et j'ai déjà eu une liste de livres à acheter et à regarder avant la rentrée.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études ?
J'ai la chance que mes parents me soutiennent dans ce projet !

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée ?
Je suis jeune je n'ai donc pas ce genre de problèmes (enfants etc) . Je vis avec mon copain et il est fond avec moi dans ce projet

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permet pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
La question ne se pose pas pour SF smilies

15. Que vas-tu faire avant de débuter les cours ?
Rédiger mon rapport, passer ma soutenance, finir mon stage de fin d'études jusqu'au 31 août, obtenir mon diplôme et rentrer le 2 septembre haha ça va être sportif


Bref, hésitez pas à venir en U2U pour ceux/celles qui sont interessés pas cette passerelle, tout le monde a ses chances smilies
Top
Aller en haut • 17 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter