logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Reprendre, vraiment tard. Témoignages ? Avis ? Conseils ?

Aller en bas • 46 réponses • 3 pages • 1 2 3
Marketworth
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 16/06/2010
Posté le 18/06/2010 à 00:14 notnew
Je cherche des témoignages ou des commentaires qui pourraient m’éclairer. Mais je ne sais pas s'il y a des gens dans mon cas.


Voilà : je suis ingénieur, diplômé d'État (math sup, math spé, concours, école). J'ai 58 ans, marié, un enfant (12ans).

Je suis plutôt en fin de carrière donc, avec un boulot très bien rémunéré, mais qui ne m'a jamais convenu, et toujours donné le profond sentiment d'une vie inutile à moi-même comme aux autres. Après 50 ans, la lucidité devient plus grande qu’on ne le voudrait sur certains points. Vous verrez cela…

Par ailleurs j'ai toujours envié, même si les intéressés n'ont pas toujours ce regard sur eux-mêmes, la vie professionnelle, pourtant très chargée et relativement mal rémunérée, de quelques amis médecins hospitaliers.

Il est, à 58 ans, trop tard étant donnée la durée des études, pour envisager une carrière médicale. Quelques années, d’activité, tout au plus.

Mais je reste séduit par l’idée de suivre des études exigeantes et gratifiantes, dans un domaine qui m’est totalement inconnu, de me lancer un défi, et accessoirement d’être enfin, si peu que ce soit, utile, vaorisé à mes propres yeux.

Mes craintes ? La mémoire surtout, et pê la capacité de concentration. Peut-on, à mon âge espérer jouer d'égal à égal avec des jeunes gens de 18 ou 20 ans ?

Ma motivation ? Elle me semble très forte, mais je me méfie de moi-même : parfois, nous nous tendons inconsciemment des pièges – et ce n’est pas une question d’âge, ça. Je suis passionné par l’idée d’apprendre.

Pour l’heure mon plan est le suivant : inscription en L1 (le dossier est sur ma table, presque complet).

Je peux suivre la première année là où je vis, càd en Polynésie française, en utilisant mes congés annuels, mes RTT, et mes Droits à la Formation Individuelle (DFI). Mais une première année à mi-temps, cela peut-il être suffisant ?


En cas de réussite, les étudiants de Polynésie doivent aller à Bordeaux, qui est la fac de médecine référente. Là, plus de revenus du tout. Je devrais entamer mon assurance-vie et être très calme sur les dépenses… pour le reste de ma vie. Mais cela vaut peut-être une vie pleine ?

Merci de m’avoir lu.

PS - On m'a parlé, de possibilité passage direct par équivalence, mais je pense qu'après 33 ans sans étudier, un décrassage en profondeur n'est pas forcément inutile...
_____
"Flesh composed of Suns - how can such be ? exclaimed the simple ones."

R. Browning - Parleying with certain people.
Top
Marketworth
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 16/06/2010
Posté le 18/06/2010 à 00:25 notnew
L'autre solution serait de forcer mon fils à suivre des études de médecine et vivre tout cela par procuration. Hé hé... smilies

smilies Euh non, mauvaise idée ! smilies
_____
"Flesh composed of Suns - how can such be ? exclaimed the simple ones."

R. Browning - Parleying with certain people.
Top
micabulle
Ministre de la Santé

Messages : 1629
Billets de blog : 1
Enregistré : 14/05/2002
Posté le 18/06/2010 à 09:37 notnew
Je fais une réponse rapide car je n'ai plus accès a Internet temporairement
donc puisque je suis un "vieux" je vais me permettre d' être franc et direct, oubliez les études de médecine il n y a rien d' épanouissant la dedans.
_____
Vieil interne
Top
orezon
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 162
Enregistré : 21/04/2009
Posté le 18/06/2010 à 12:52 notnew
Pendant la première année de médecine on ne peut pas travailler à coté. Ce sujet a déjà été aborde plusieurs fois sur le forum donc suffit de faire une petite recherche.

Sinon, je ne pense pas que la commission aurait acceptée votre dossier.
Ensuite 58ans, cela signifie finir ses études à 67ans (si pas de redoublements) en faisant med ge. Et enfin vous avez une famille, sont-ils prets a vous suivre dans l'aventure?

Ce serait parfaitement faisable si vous pouviez juste apprendre et suivre des cours mais le but est de former des medecins qui vont rester en activité quelques années.
_____
admissible passerelle D1
Top
PineappleThief
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 52
Enregistré : 27/05/2009
Posté le 18/06/2010 à 14:11 notnew
Je fais une réponse rapide car je n'ai plus accès a Internet temporairement
donc puisque je suis un "vieux" je vais me permettre d' être franc et direct, oubliez les études de médecine il n y a rien d' épanouissant la dedans.
Tu peux développer stp? Pour lui et pour d'autres.
Top
Marketworth
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 16/06/2010
Posté le 18/06/2010 à 21:14 notnew
Bonjour à tous,

Tu sais Micabulle, l'épanouissement, c'est quelque chose de très personnel - je n'en prend néanmoins pas ton avertissement à la légère.

Mais les études Math Sup Math - Spé ne le sont, elles, jamais. C'est un très mauvais système, dans lequel je me suis à l'époque enferré par un stupide élitisme. Si j'avais su... Et encore, moi j'ai réussi...

J'espère que tu prendras le temps d'approfondir (ici) ta pensée.


Pour le travail à côté, je n'ai pas le choix, car la vie est très coûteuse ici. Si je ne travaillais plus le salaire de mon épouse, infirmière IBODE, suffirait tout juste à payer le loyer!

Franchement, c'est le décrassage intellectuel, la mémoire, qui me font le plus peur.


Je craignais aussi d'être mal accueilli dans un milieu quand même très jeune. Mais sur ce point, au moins ici, c'était faux. Au contraire, les jeunes croisés à la fac m'ont tous encouragé - à ma grande surprise.
_____
"Flesh composed of Suns - how can such be ? exclaimed the simple ones."

R. Browning - Parleying with certain people.
Top
paracleus
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 16/06/2009
Posté le 18/06/2010 à 21:20 puis édité 2 fois notnew
Je fais une réponse rapide car je n'ai plus accès a Internet temporairement
donc puisque je suis un "vieux" je vais me permettre d' être franc et direct, oubliez les études de médecine il n y a rien d' épanouissant la dedans.

bonjour micabulle je suis assez stupéfait par tes propos d'autant plus que je suis secrètement un de tes admirateurs smilies et grâce à toi j'ai eu la motivation de reprendre des études de médecine ...pourrais-tu argumenter et développer stp tes dires? ça pourras m'éclairer pour plus tard

merci
Top
claluz
Sexternoïde

Messages : 41
Enregistré : 06/06/2008
Posté le 18/06/2010 à 23:22 notnew
Franchement, le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est vraiment VRAIMENT tard. Désolée mais je me suis limite demandée si ça n'était pas une blague...Je ne suis pas sure que la lucidité devienne plus grande pour vous citer.

Avec une telle démarche souhaite-t-on vraiment aider les gens?
Car cela signifie aussi prendre la place d'un ptit jeune qui exercera son métier pendant 40 ans et vous? 4 ans tout au plus... Ne bascule-t-on pas là sous couvert d'altruisme, dans un profond égoïsme?
Je pense que le message de Micabulle (il me reprendra si je me trompe) était avant tout le suivant: cessons d'idéaliser la médecine!

Si vous souhaitez "être valorisé à vos propres yeux", il existe certaimenent des moyens plus directs et plus efficaces.
Top
Marketworth
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 16/06/2010
Posté le 20/06/2010 à 00:39 notnew
Si vous souhaitez "être valorisé à vos propres yeux", il existe certaimenent des moyens plus directs et plus efficaces.


Comme par exemple de casser sur des forums ? Non, merci.


Avec tant de haine en vous, j'espère au moins que vous ne suivez pas d'études de médecine...
_____
"Flesh composed of Suns - how can such be ? exclaimed the simple ones."

R. Browning - Parleying with certain people.
Top
Jamon
Doyen

Messages : 510
Enregistré : 08/07/2009
Posté le 20/06/2010 à 01:34 puis édité 1 fois notnew
En même temps ce n'est pas tout à fait infondé. Vous n'arriverez pas à la fin de vos études avant l'age de la retraite (même avec les réformes smilies), vous allez donc prendre la place d'un jeune P1 qui devra abandonner médecine alors qu'il aurait pu faire 30 ans de carrière contre même pas un pour vous.
Certes ce n'est pas pour ça que le P1 lésé en question aura raté sa vie, mais quand même je trouve ça moche.
Et en supposant que vous réussissiez le concours (ce qui n'est pas gagné loin de la vu la date à laquelle remontent vos dernières études), les 3 premières années des études sont quasiment uniquement théoriques, et ensuite c'est plus du boulot de stagiaire qu'on demande (enfin ça dépend, m'enfin externe c'est pas le pied en général, je n'en ai moi même pas l'expérience puisque je suis en P1, mais mon frère y est passé ), et à 61 ans je ne pense pas que vous serez prêt à être aux ordres de votre interne de 30 ans votre cadet...

Je pense que faire des études de médecine et s'arreter avant l'internat n'a rien de très épanouissant, mais ce n'est que mon avis.
Top
Marketworth
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 16/06/2010
Posté le 20/06/2010 à 08:09 puis édité 1 fois notnew
vous allez donc prendre la place d'un jeune P1 qui devra abandonner médecine alors qu'il aurait pu faire 30 ans de carrière contre même pas un pour vous.

C'est faire peu de cas de l'ingénieur diplômé qui trouverait immédiatement un emploi si je démissionnais l'an prochain, tandis que sinon, il faudra attendre 9 ans pour l'ouverture de mon poste...

Imaginez un jeune ingénieur méritant, diplômé, mais chômeur, sans ressources avec deux enfants à charge dont un lourdement handicapé, vivant avec sa jeune femme dans la voiture en panne de son père alcoolique... smilies Elle est où ma moralité si je ne fais pas P1 là ? smilies

Tout ça pour favoriser un enfant gâté aux possibilités un peu limitées, à qui papa-maman (qui l'ont forcé à faire médecine pour pouvoir s'en gargariser mine de rien auprès des amis) pourront toujours payer une année de redoublement ?


et à 61 ans je ne pense pas que vous serez prêt à être aux ordres de votre interne de 30 ans votre cadet...


Oh non, ça, ça ne me gêne pas du tout. L'âge ne compte pas le moins du monde, mais la compétence et la valeur en tant qu'être humain. J'espère qu'en médecine on en trouve plus qu'ailleurs, au demeurant - il n'est pas inutile d'idéaliser un peu...


Merci de votre intervention. Je cherchais des réaction, ce que l'on appelle en anglais "food for thought", et vous m'en apportez. Je ne cherche pas la complaisance.

A vous lire, vous ou tout autre. smilies
_____
"Flesh composed of Suns - how can such be ? exclaimed the simple ones."

R. Browning - Parleying with certain people.
Top
Maple Joe
Chef de pique-nique

Messages : 165
Enregistré : 13/09/2007
Posté le 20/06/2010 à 08:54 notnew
Bonjour Marketworth,

En ce qui concerne vos motivations, je ne peux qu'être d'accord avec ce qui vous donne envie de vous engager dans des études de médecine. Mais pourquoi un besoin de changement si soudain? Vous dites avoir une travail qui ne vous a "jamais convenu", alors si vraiment ce sentiment d'inutilité dont vous parlez a été aussi intense que vous le décrivez, pourquoi ne pas avoir changé d'orientation plus tôt, c'est-à-dire vers 30 ans?

Vous avez choisi de jouer le jeu d'un "élitisme stupide", et j'insiste sur la notion de choix. Et qui dit choix dit abandon de certaines perspectives (on ne peut pas tout avoir ) smilies. S'il en a été ainsi, c'est donc que vous l'avez voulu.

A mon sens, il est un peu tard effectivement pour entamer des études de médecine à 58 ans. Un peu trop tard. Comme l'ont dit les messages précédents, il est quasi-utopique d'envisager être interne après 65 ans : à l'âge où les médecins en fin de carrière interviennent en tant que consultants le plus souvent, vous seriez condamné à un travail important, de nuit, qui nécessite une bonne forme physique.

L'argument de l'altruisme est donc illusoire. Il s'agit manifestement d'un challenge personnel qui vise à changer l'image que vous avez de vous même. En qualité de chef de famille, je trouve que ce changement d'orientation tardif relève plus du caprice -ne le prenez pas mal- que de l'exploit. Vous avez une réelle responsabilité vis-à-vis de votre famille, et ne plus être présent ni assurer le soutien financier est en soi une raison suffisante pour ne pas vous engager dans cette voie.

Enfin, je ne peux que reprendre ce qui a été dit avant et même si cette pensée est vulgaire, elle n'en est pas moins vraie : la formation aux études de médecines est un investissement important, tant sur le plan humain que matériel. Il est donc plus logique (du point de vue des facs) de vouloir laisser la place aux jeunes générations qui travailleront plusieurs années qu'à des gens plus âgés dont la carrière n'excèdera quelques années.

Sachez que je comprends et respecte votre réflexion. Je respecte bien sûr aussi votre expérience de la vie et je ne me permettrais pas d'avoir un ton docte avec quelqu'un de 38 ans mon aîné, mais je vous donne simplement mon avis.

Imaginez un jeune ingénieur méritant, diplômé, mais chômeur, sans ressources avec deux enfants à charge dont un lourdement handicapé, vivant avec sa jeune femme dans la voiture en panne de son père alcoolique...
Vous avez pensé à travailler pour TF1 sinon ? smilies
Top
Marketworth
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 16/06/2010
Posté le 20/06/2010 à 10:20 notnew
Bonjour Alsiraaz,

Vous avez pensé à travailler pour TF1 sinon ? smilies

Oui bien sûr, mais ils préféraient donner leur chance à des jeunes smilies


Sinon, vous savez, la notion de choix c'est assez relatif. On change, les conditions extérieures, qui souvent dictent les choix, changent. Les choix libres, c'est rare. Et même ceux-là... Par exemple, il y a des gens qui divorcent, leur retireriez-vous ce droit ?

Dans mon cas, c'est précisément pour arriver au moment où mon patrimoine est suffisant pour me permettre une certaine liberté, à moi et à la famille que j'ai créé, que ces questions peuvent se poser avec légitimité. Et quand est parti de vraiment rien dans une banlieue Nord de Paris, il y faut bien 38 ans je crois.

Quand à dire que réussir médecine ne serait pas un exploit...smilies

Là où j'en suis de ma réflexion en tous cas ici sur ce forum, c'est une chose qui paraît secondaire qui me marque le plus : si des jeunes gens de 20 ans pensent que la première année ne peut se concevoir à temps un peu partiel, à 58 ans, cela relèvera de l'impossible.


Ne vous excusez pas de votre ton ! L'âge ça n'existe pas vraiment vous savez. Les qualités humaines, par contre, si, et c'est plutôt rare. Vous m'avez involontairement donné une autre raison sérieuse de perséverer : si beaucoup d'étudiants en fac de médecine sont comme vous, je m'y sentirais fort bien.

--

PS - Une petite anecdote si vous le permettez. Quand j'ai terminé, à Toulouse, mon école d'ingénieur, j'étais major de ma promotion. Me revenait donc de droit la possibilité de passer mon service militaire - un an - salarié de mon école, logé, et avec le droit de poursuivre mes études. J'avais accepté et choisi médecine.

Quelques jours plus tard, le directeur des études est venu me faire part de la demande d'un élève, classé dans les derniers, de renoncer en sa faveur à cet avantage car sa femme était enceinte, sans emploi, et il voulait rester avec elle à Toulouse.

Je me suis laissé fléchir. J'avais 24 ans et tout l'avenir devant moi. Il en avait quelque chose comme 35.

Plus tard, je croise l'intéressé et je lui dit que c'est OK. Alors il m'engueule, très en colère, méprisant, en me disant que de toutes façons il n'y avait aucune raison pour que je bénéficie de cet avantage, que cette règle était stupide, et qu'il aurait bien voulu voir que je n'accepte pas !

Et il me plante là.

C'est comme ça que je n'ai pas fait médecine, la première fois. Après cela a été différent. Mais c'est une autre histoire.smilies
_____
"Flesh composed of Suns - how can such be ? exclaimed the simple ones."

R. Browning - Parleying with certain people.
Top
B_K
Ministre de la Santé

Messages : 884
Enregistré : 18/09/2004
Posté le 20/06/2010 à 10:44 notnew
Tout ça pour favoriser un enfant gâté aux possibilités un peu limitées, à qui papa-maman (qui l'ont forcé à faire médecine pour pouvoir s'en gargariser mine de rien auprès des amis) pourront toujours payer une année de redoublement ?


Ouais m'enfin les P1 sont pas tous dans ce cas hein ...

Moi je me dis quand même qu'arriver à un age où on a envie de profiter de la vie, se dire qu'on veux rentrer en médecine avec tout ce que ça implique de bachotage bete et méchant devant des tonnes de bouquins, stresser une fois externe pour les ECN ( et je passe sur les grosses engueulades et autres humiliations pendant les visites ou dans les couloirs en stage, le boulot peu gratifiant qu'on peut avoir comme par exempler classer 2 mois de biologies par ordre alphabéique bref j'en passe et des meilleures ! ) Puis une fois interne, un rythme horaire plutot soutenu, la fatigue qui s'accumule je pense qu'une fois arrivé à 65 ans vous aurez sérieusement envie qu'on vous foute la paix ! Du coup moi je vous déconseille médecine .
Top
claluz
Sexternoïde

Messages : 41
Enregistré : 06/06/2008
Posté le 20/06/2010 à 13:49 notnew
Avec tant de haine en vous, j'espère au moins que vous ne suivez pas d'études de médecine...

Aucune haine dans mes propos. Mais de la franchise de ma part. Si vous demandez conseils et avis sur un forum, ne soyez pas surpris que certains n'abondent pas dans votre sens. Pour le ton employé, peut-être un peu direct j'en conviens, c'est souvent celui employé sur les forums. Les gens prennent le temps de répondre, donnent leur avis mais ne rédigent pas des romans en général. Certains peuvent le percevoir comme de l'agressivité voire de la haine...
Enfin pour terminer de vous décevoir: je suis étudiante en médecine, j'ai même arrêté mon ancien travail pour cela. A 25 ans... Je sais donc ce qu'implique une reprise d'étude.
Sachez enfin que les patients dont je m'occupe ne se plaignent pas de mon attitude que vous supposez inhumaine... bien au contraire.
Entre les fils à papa et les étudiants haineux, vous avez une piètre image des étudiants en médecine.
Top
wongfeiflo
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 58
Enregistré : 11/03/2010
Posté le 20/06/2010 à 14:02 notnew
En fait je pense pas que l'on puisse juger, même si l'admission la durée des études et la réussite semble inconcevable.
Si pour Marketworth l'épanouissement personnel passe par un engagement dans les études de médecine de quel droit nous nous y opposons et surtout au nom de quoi?, du fait qu'un pauvre petit bachelier ne puisse pas y accéder excusez moi mais ça c'est de la connerie car une personne par rapport au flot d'inscription en première année j'ai envie de dire que ça passe inaperçu.
En fait, moi je pense que Marketworth va dans la direction que tu sens la meilleur pour toi.
Et même si tu ne vas pas au bout ben tu aura assouvi ton désir.
voila c'était ma pensée altruiste du jour.
_____
"Lorsque vous connaîtrez les faits scientifiques,gardez-vous bien de vous croire médecins,car il n'appartient pas à tous de devenir artiste" 1860
Top
La Fée Gnasse
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 312
Enregistré : 28/03/2005
Posté le 20/06/2010 à 14:10 notnew
Il faut déjà que vous passiez la barrière de la commission!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
_____
droit au remords après 2 années de SF
Top
B_K
Ministre de la Santé

Messages : 884
Enregistré : 18/09/2004
Posté le 20/06/2010 à 14:20 notnew

Si pour Marketworth l'épanouissement personnel passe par un engagement dans les études de médecine de quel droit nous nous y opposons et surtout au nom de quoi?


Ben en raison de la dureté des études et sur le fait que je mets ma main à couper que M.Marketworth se base sur une vision édulcorée de nos chères études.

Et même si tu ne vas pas au bout ben tu aura assouvi ton désir.

Et donc ça servirait à quoi d'arriver en P2 pour abandonner ? Alors que cette place aurait pu etre attribuée à un jeune fils à papa qui finira médecin, qui pourra exercer lui ?
Top
wongfeiflo
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 58
Enregistré : 11/03/2010
Posté le 20/06/2010 à 14:41 notnew
Et donc ça servirait à quoi d'arriver en P2 pour abandonner ? Alors que cette place aurait pu etre attribuée à un jeune fils à papa qui finira médecin, qui pourra exercer lui ?

Dans l'absolu a rien.
Si ce n'est que c'est en faisant qu'on se rend compte des difficultés et même si il abandonne en p2 (ce ne serai pas le premier), il aura au moins tenté je pense qu'il n'y a rien de pire que le regret.
De toute façon on sait bien que ce serai de l'ordre du miracle qu'il soit accepté en première année, vu le bordel que c'est pour s'inscrire même pour les bacheliers.
En fait dans ma démarche je soutient l'accomplissement de soi,après reprendre des études longue à 58 ans...
_____
"Lorsque vous connaîtrez les faits scientifiques,gardez-vous bien de vous croire médecins,car il n'appartient pas à tous de devenir artiste" 1860
Top
Marketworth
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 16/06/2010
Posté le 22/06/2010 à 09:11 notnew
Rassurez-vous claluz ,

Entre les fils à papa
Là, c'était pour plaisanter smilies

et les étudiants haineux,
Ce n'était pas une généralité, je parlais juste de vous smilies

vous avez une piètre image des étudiants en médecine.
Euh... Bah alors comment expliquez-vous que j'envisage de faire la même chose les dernières années de ma vie professionnelle ? smilies



A part ça, pour les inscriptions ce devrait être "dans la poche". Qu'est-ce que Clairee veut dire ? Il y a une commission pour les primants ?

Dans cette fac, il y aura cette année environ 24 places pour 120 élèves. C'est beaucoup ?

L'argument me fait réfléchir, quand même. Un peu comme dans l'anecdote que j'ai raconté précédemment. On ne se refait pas, je crois. On verra. Il paraît que la plupart de nos décisions sont prises avant que nous ne posions les questions. Encore un truc auquel je ne crois pas une seconde.

Au fait, merci wongfeiflo.
_____
"Flesh composed of Suns - how can such be ? exclaimed the simple ones."

R. Browning - Parleying with certain people.
Top
La Fée Gnasse
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 312
Enregistré : 28/03/2005
Posté le 22/06/2010 à 09:47 notnew
en tant que dinos, mes petites copines et moi sommes passées par une commission pur pouvoir entrer en P1. CV lettre de motivation...
un doyen est en droit de refuser l'inscription dun bac antérieur.
donc je pense qu'il faut commencer par là!
_____
droit au remords après 2 années de SF
Top
Aller en haut • 46 réponses • 3 pages • 1 2 3
livreslivrescontactspublicationstwitter