logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[ex médecine] Bilan pour les D1 passerelle 2007

Aller en bas • 32 réponses • 2 pages • 1 2
Voir la fiche contact de ce membre
OmBreNoiRe
Doyen

Messages : 563
Enregistré : 08/11/2005

Vie réelle
Guillaume Daboul
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Médecin généraliste
Fac : LILLE Henri Warembourg
Posté le 05/07/2008 à 18:12 puis édité 1 fois notnew
Je vois que des admis de la passerelle D1 2007 veulent partager leurs expériences après une année de D1.

Je vous propose donc de centraliser nos témoignages dans ce sujet. Promis, bientôt je m'y colle !
Top
thegood
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 56
Enregistré : 15/02/2006
Posté le 06/07/2008 à 01:27 notnew
Bon alors juste pour faire le bilan :

Des 3 passerelles qui sommes rentrées directement en D1 cette année à Toulouse Rangueil. Tout le monde l'a eu du premier coup sans septembrage et avec environ 12 de moyenne donc largement faisable.

pour ma part, mes connaissances en medecine en debut de D1 se résumer à l'émission de france5, c'est à dire rien, zero, wallou! Alors ouai, au début on a un peu beaucoup peur mais en fait, 1 mois avant les exams faut bosser les ronéos à fond et ca passe facile.

Perso aucun rattrapage de rien du tout meme durant l'année. Aprés on se fait aider d'ici de là et ca suffit largement. a mon avis ils ne faut pas regarder les cours de P2 et encore moins de P1 car y'a deja a faire avec ceux de D1. Eventuellement jeter un oeil defois mais pas trop perde de temps.

Phrase du doyen de rangueil : "de toute facon P1 P2 D1 en gros ca sert a rien". ce qu'il a voulu dire en gros c'est qu'on le reverra le programme de P1P2D1 aprés et que on le reverra appliqué à la médecine. On demande une vue globale et générale.

ce qui est sure c'est que c'est pas P1 P2 D1 qui feront de vous un bon medecin ! c'est aprés que ca se passe et aprés l'internat meme donc pas d'inquietude sur des rattrapages inutiles, y'a suffisamment de trucs a savoir pour ne pas s'embourber avec de l'histo, bactério, ect... (attention je n'ai rien contre ces matieres, c'est juste que si elles doivent servir par la suite, elles seront apprises durant l'internat vu ce qu'il restera comme souvenir des cours de P2 D1 meme si on finit major ...)
Top
Bertrand B.


Messages :
Enregistré : 01/01/1970
Posté le 25/08/2008 à 16:21 puis édité 1 fois notnew


ce qui est sure c'est que c'est pas P1 P2 D1 qui feront de vous un bon medecin ! c'est aprés que ca se passe et aprés l'internat meme donc pas d'inquietude sur des rattrapages inutiles, y'a suffisamment de trucs a savoir pour ne pas s'embourber avec de l'histo, bactério, ect... (attention je n'ai rien contre ces matieres, c'est juste que si elles doivent servir par la suite, elles seront apprises durant l'internat vu ce qu'il restera comme souvenir des cours de P2 D1 meme si on finit major ...)

Je suis désolé, mais je ne peux pas laisser dire ça ...
Nous avons tous, chaque jour d'exercice médicale qui passe, un nombre de flashbacks conséquent vers ce que nous avons appris en P1/P2 ... Anatomie/histo/stats/physio .... Si aujourd'hui je sais un peu près ce que je fais et pourquoi je le fais ou pas, c'est sur ces bases là ...
On ne peut pas savoir lire sans connaitre l'alphabet. On a dans tous les domaines de la vie chaque jours des exemples de gens qui font les choses sans savoir vraiment pourquoi, on voit bien vers quel genre de conneries cela peut les mener facilement.

Voilà pourquoi je suis un anti passerelle à 200% (sauf pour ceux qui ont la même culture de base, les pharmas principalement), surtout quand je vois que ceux qui en ont bénéficier peuvent tenir ce genre de discours et n'ont pas la modestie/conscience de penser qu'il peut leur manquer qq chose.

B.
EditerSupprimerTop
Camille B.
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1282
Enregistré : 11/01/2003
Posté le 27/08/2008 à 22:40 puis édité 3 fois notnew
toute la flopée d'ingés rentrés en D1 sont au max en D4 en septembre... (avant 2006, il n'y avait que des "cas particuliers" qui finissaient pour la plupart en recherche... j'en ai eu déjà trois en cours comme prof, et les trois ils ont eu des classements de barge, mais de barge à l'internat)

donc : comment savoir si les passerelles D1 du type sortant d'écoles d'ingé sans aucune culture gé en "biologie humaine" seront de bons médecins ou pas ??

c'est vrai... le mal que j'ai pour rattraper les maths en école d'ingé (et dans la même foulée, le mal qu'ont ceux qui n'ont jamais fait de bio, toujours dans ma filière (donc bio pas très avancée), pour être au taquet sans bachoter façon j'apprends par cœur et j'oublie tout le lendemain)...

j'avoue que ça m'interpelle pour ceux qui ont la passerelle D1, mais apparemment, ils ont tous l'air de gérer, du moins pour les exams... après juger si ce seront des bons médecins ou pas, c'est, à mon avis, vraiment prématuré !!!!!
_____
en dernière année :)
Top
thegood
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 56
Enregistré : 15/02/2006
Posté le 28/08/2008 à 14:18 notnew
Je veux bien croire que tu es des souvenirs de P1 P2 D1, mais dans mes amis en tout cas, eux, (et c'est leurs points de vues) ils n'ont que trés peu de flasback vis a vis de ces années voire aucun. Ensuite, peut etre que c'est dans leur inconscient ... je ne sais pas.

Ne croit surtout pas que je méprise ces années là parce que je ne les ai pas passé, bien au contraire, je ne me sens pas capable d'avoir la P1. (comme ca a priori, aprés j'ai jamais essayé non plus). Par contre je remarque juste que cette année de D1 est une année ou l'on apprend certes des choses interessantes, mais aussi, de nombreuses choses (trop) qui "me" paraissent plus ou moins inutiles en tout cas dans la maniere dont c'est appris (car on veut trop nous en montrer à mon sens). Alors oui rien n'est inutile bien sure, et plus on a des connaissances et plus on est un bon medecin, mais pour avoir trainé mes pattes depuis plus de 4 ans au sain du service de radio, et pour en discuter avec des medecins, des chefs de services, au vue de leurs connaissances dans ces matières j'ai vite compris un truc : on apprend un métier, ils sont fort dans leur domaine ! nul ailleur ! mais on leur demande pas d'etre des bibles medicales vivantes, on leur demande de savoir quoi faire dans leur discipline, c'est un peu comme cette tendance qui fait qu'un chirurgien pratique de plus en plus une seule opération pour etre le "meilleur" dans ce type d'intervention.



Maintenant si ca peut te rassurer, les passerelles ne sont que des gens qui ont été selectionné à un moment ou à un autre de leurs études. De plus, je peux te garantir que c'est pas une question posée à la légère quand on prend une telle décision, ca coute autour de 50 000 euros facile de reprendre medecine en france (manque a gagner quand on peut avoir un job), et puis bien sure sur le plan personnel c'est pas easy non plus. par rapport aux autres, si j'ai pas bcp de connaissances en anatomie, et que je suis naze en medecine j'ai d'autres atouts, comme l'imagerie ou le "raisonnement scientifique", ...

Es ce que mes atouts (IRM, scanner, ...) sont moins utils à la medecine que histologie apprise par un mec de 19 ans qui est en pleine crise d'adolescence (j'exagere bien sure pour appuyer mes idées) ? vraiment permet moi au moins de me poser la question parce qu'elle me parait loin d'etre evidente.

Enfin, et cela interessera les autres passerelles, en général on a tous eu un moment ou l'on se demande si c'etait la bonne idée de se remettre derriere des cours pour 4 ans, et on passe par des gros moment d'angoisses, de savoir si on est capable, capable d'apprendre encore aprés 8 ans d'étude mais ca finit par passer et l'on s'y retrouve.
Top
Bertrand B.


Messages :
Enregistré : 01/01/1970
Posté le 30/08/2008 à 10:53 puis édité 1 fois notnew
Je veux bien croire que tu es des souvenirs de P1 P2 D1, mais dans mes amis en tout cas, eux, (et c'est leurs points de vues) ils n'ont que trés peu de flasback vis a vis de ces années voire aucun. Ensuite, peut etre que c'est dans leur inconscient ... je ne sais pas.

Ca dépend de quoi on parle. Si on parle de toubibs spécialistes, voir hyper spé, là je veux bien. Pour un généraliste, ce n'est pas jouable.
Parce que quand on me parle d'un lambeau grand dorsal dans une reconstruction mammaire, je sais ce qu'est un grand dorsal, quand on me fournit un résultat intermédiaire d'ECBU avec un bg - , je sais que c un très probablement un E. Coli et que ma quinolone devrait faire le boulot avec un bonne proba. Quand je dépouille le courrier et que c'st un CR de coronaro, j'ai une idée de la localisation de lésions.

Voilà de simples exemples qui impliquent tous les bases médicales du premier cycle.
Ce que je veux dire encore une fois, c que toute cette culture de fond permet de savoir de quoi l'on parle et surtout, si elle est un peu maitrisée, empêche quelques belles conneries.

On peut très bien faire sans, mais il manquera toujours et inévitablement quelques chose. C'est un peu comme si on disait qu'on n'apprend plus les tables de multiplication aux enfants parce qu'il y a des calculettes .... ca resterait à mon sens tout aussi indéfendable.

B.
EditerSupprimerTop
expresso
Doyen

Messages : 464
Enregistré : 13/07/2008
Posté le 30/08/2008 à 11:15 puis édité 1 fois notnew
meme pour un spe je considere que certaines connaissances ont du etre maitrisées un jour !
En tant qu'ingé malgré de solides connaissances en math , physique etc ... je ne conçois pas le fait de "sauter" les 2 années de basic sciences , ce sont les fondements du métier . D'ailleurs le métier c'est une remise en cause permanente de ses connaissances , et de plus en plus on parle de medecine moléculaire et là on est bien content de connaitre les cibles/recepteurs d'un Ac monoclonal , comment aborder proprement la semio neuro sans connaitre les noyaux et principaux faisceaux , les nerfs craniens ??... la liste des connaissances passées à la trappe est aussi longue que le programme des 2 premieres années
Je passe en 3eme année (à l'etranger , en partie parceque j'ai pas eu le courage à mon age de me confronter au concours) et je me sens bien mieux dans mes baskets que le mec (ou la nana) debarqué en D1
Ce que je crois c'est que les profils retenus sont tout à fait capables de retenir les mots clés des "grilles" pour chaque item .. maintenant est-ce qu'ils seront aussi bon medecin je ne peux que répondre pour ma pomme : si j'etais passé par la commission je ne serai qu'une moitie du médecin que je serai dans quelques années (2 de + donc smilies )
Je ne comprends pas que la france , qui est si severe pour la selection de ces medecins laisse une telle filiere exister , aucun autre pays d'europe n'a ce genre de cursus (qu'un D1 passé par la commission tente de transferer dans un autre pays d'europe il sera écarté)
à mon avis , à l'origine de la passerelle un neveu du ministre de la santé qui avait envie de faire médecine??...
Top
Caro B
Reine des dinos

Messages : 786
Enregistré : 03/11/2003
Posté le 30/08/2008 à 11:58 puis édité 3 fois notnew
Je suis d'accord avec toi, on est facilement largué si on ne reprend pas les choses dès le début...et c'est normal! Ca prend plus de temps, mais ça se fait: la plupart de mes co-transférés passerelles D1 l'ont fait et moi aussi pour des matières que j'avais bien oubliées, vues en pharma, et pour l'anat qui ne s'invente pas...
Après il y a des facs comme la mienne qui intègrent dans des systèmes leurs cours du 1er cycle (l'anat, la physio, la sémio et la pharmaco)ce qui fait que quand tu arrives en D1, tu as au final loupé 3 systemes sur 6, ce qui est pas la mer à boire, car le plus difficile (la neuro comme tu la cite justement) est fait en D1. Donc c'est pas si stupide, si on est assez motivé pour y passer le temps qu'il faut.

Je ne comprends pas que la france , qui est si severe pour la selection de ces medecins laisse une telle filiere exister , aucun autre pays d'europe n'a ce genre de cursus (qu'un D1 passé par la commission tente de transferer dans un autre pays d'europe il sera écarté)

Ca peut marcher pour certains, j'ai l'exemple d'une ancienne D1- passerelle qui est en Italie: elle a du passer l'examen d'entrée des lycéens pour lequel il existe un numérus clausus assez restreint pour chaque fac et après elle a du refaire une 3eme année, car des modules ne correspondait pas à ceux qu'ils faisaient dans cette fac.


Mais ça c'est une tout autre histoire... que font nos D1 2007?!
_____
"In Science and in Medicine, I was a stranger, you took me in" Miracle Drug, How To Dismantle An Atomic Bomb, U2

"Même s'il faut briser des murs en soufflant dans des trompettes ou à forces de murmures, J'irai au bout de mes rêves, Tout au bout de mes rêves, Où la raison s'achève, Tout au bout de mes rêves..." JJG bien sûr! :D
Top
thegood
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 56
Enregistré : 15/02/2006
Posté le 31/08/2008 à 03:53 puis édité 1 fois notnew
Je ne vous comprends pas trés bien !

Les retards, peu importe leur importance finalement, ca se rattrape par définition. Et si c'est rattrapé, c'est acquis. Le fait est que effectivement, personnellement à cause d'un retard important et parce que je ne suis pas ce que l'on appel "un bosseur", j'ai préconisé ici, de se restreindre pour cette année de D1 aux futurs passerelles, d'en rester à se concentrer sur les matières de D1. En gros par exemple à toulouse, ils ont fait la cardio en P2 avec la dig et la pneumo et c'est vrai je ne sais toujours pas de quoi on parle. Je connais donc que des notions de neuro, endocrino, de nephro ; enfin des matieres que nous avons eu cette année. Je continue de conseiller d'ailleur comme quelqu'un l'a deja fait, de profiter surtout des vacances avant l'entrée en D1 et puis de rattraper durant l'année, quand on est dans le jus.

Cependant il me semble encore une fois que vous faites bcp de bruit pour des choses qui ne sont pas "si" importantes que ca! Personnellement pour le moment et je peux largement me tromper mais il me semble par exemple qu'a l'epoque quand les medecins generaliste ne faisaient pas l'internat, et donc qu'ils perdaient 3 ans de formation, ils n'etaient pas si mauvais que ca! Alors oui ils avaient des bases mais bcp d'experiences en moins ! et l'on me dit souvent malgré tout et pour avoir aussi vu comment soigné mon pere et mon grand pere, que la théorie c'est cool mais que la pratique c'est quand meme bcp mieux ; ferais reference au changement de stratégie à propos des beta bloquants...

Certes il me manquera des notions de bases, mais l'anatomie ca s'apprend ! Mr bouchard ? vous avez mal à ce muscle ? : quelle différence pratique y a t il entre moi qui ne sait pas les insertions de ce muscle ?, le mec qui avait séché les insertions de ce muscle ? et les 100 autres qui ont largement oublié entre les 10000 autres insertions de muscles qu'on leur demande d'apprendre au concours de P1, 8 ans apparavant ?
Alors c'est vrai il reste les 4000 autres. Dans lesquels 3500 vont devoir re regarder les insertions parce qu'en vrai ils n'en sont pas sure à 100 % .

Mais quelle importance finalement, je mettrais defois un poil plus de temps eventuellement à faire mon diag parce qu'il faudra que je vérifie un truc dans un bouquin ? Ben oui parce qu'au moins j'en serais + sure que le mec qui essaiera de se souvenir d'un vieux cours sur les nerfs craniens.*
Ce que je veux dire par là (souvenez vous de vos cours de neuro smilies ) les choses ne se retiennent que si elles sont vues periodiquement, et dans la complexité des nerfs craniens par exemple, a moins de voir tout les 6 mois le shéma complet et de repasser l'exam de neuro, faut etre un sacré cowboy pour 2 ans aprés avoir appris sont cours de neuro sans rien revoir, recracher le trajet exact du nerf. Alors oui comme on l'a vu une fois on croit que ca revient plus vite ! Pas toujours, ca dépends, defois il faut vraiment s'y replonger comme si l'on n'avait rien vu. en témoigne pour le coup mes expériences personnelles avec la physique. Vous inquietez pas on fera pas plus de conneries que les autres, promis juré, et meme peut etre moins parce que contrairement à quelques confrères, notre humilité dans nos connaissances nous fera vérifier les choses plutot deux fois qu'une !

Enfin pour dire un mot sur le fils d'un ministre, franchement je pense pas, car les premieres passerelles, c'etait que des mecs de polytechniques et les mecs sont franchement assez fort pour rattraper mieux que quiconque quoique ce soit, l'ouverture s'est ensuite faite par manque de medecin et dans un but de diversifier les "elites" qui ont la P1.
Aprés la france reste quand meme un des seul pays encore, (attendons le LMD) à faire apprendre la medecine direct, et n'ayant des medecins provenant tous de la mme formation. un jolie moule selectionnant les meilleurs passeurs d'examens à l'instant t, permettant ainsi (et ca on aime bcp en france) de faire la part entre les nullos qui ont super bien appris la page 48 du livre d'anat et les elites qui ont super bien appris la page 49, et oui c'etait la page 49 qui fallait savoir à la ligne prés (j'exagère bien entendu parce que y'a pas que ca mais y'a aussi bcp de ca en P1).
Ce type de passerelle ne fait que commencer et à pour but de faire disparaitre cette abération francaise qui coute de l'argent et du temps à tout le monde qu'est la premiere année.
Au USA, 4 ans de formations quelquonque en gros puis medecine ensuite... diversité, connaissances différentes ...
Top
expresso
Doyen

Messages : 464
Enregistré : 13/07/2008
Posté le 31/08/2008 à 12:01 notnew
d'accord je suis convaincu , les 2 premieres années ne servent à rien smilies je crois que c'est quand meme pas mal pipoter , parceque ces connaissances , qui ne sont pas remises sur la table telles quelles tous les jours sont quand meme le lit de la reflexion (semiologique , physiopathologique) ; en enlevant 40% de l'acquis on ne peut pas pretendre à une qualité de formation suffisante , et ça finalement je pense que je ne m'en rendrais pas compte si effectivement j'avais tenté et reussi la commission ... je sais pas moi mais ya tellement de pathologies pour lesquelles les connaissances de bioch (porphyrie , phenylcetonurie..) , de bioC/biomol (maladies de surcharges , maladies génétiques...) sont des prerequis
Dans mon esprit ça reste une filiere au rabais , meme si les gars passant par la commission sont censés assimiler plus vite (perso le fait d'avoir reussi des concours ne m'a pas donné cette impression d'assimiler ces notions si différentes bcp + vite)
enfin bon stop la polemique , parceque dans le pays où j'etudie ya des gens qui seront des médecins bien plus au rabais encore smilies
Top
zemiss
Désagrégé de médecine

Messages : 267
Enregistré : 01/08/2007
Posté le 31/08/2008 à 14:20 notnew
moi j'ai peu de recul pour juger mais en voyant le nombre de gens qui disent : ca ça sert à rien, le lycée les matières sont nulles, puis le PCEM aussi gnagna...

Je me demande : pourquoi systématiquement vouloir supprimer ce qui n'est pas directement utile ? A mon sens on tire profit de tout ce qu'on apprend, même ce qui met (très) longtemps à se mettre en place...Acquérir une sorte de "culture générale" médico-bio-machinchose, ça serait inutile ? Je ne crois pas qu'on fasse ces études pour devenir distributeur d'ordonnances.

J'ai fait des études (ESCP) où justement on ne s'intéresse pas trop aux fondamentaux théoriques mais uniquement à faire de vous des "professionnels" efficaces et efficients, hé ben au final c'est chiant, sans profondeur et tout ça finit par manquer.

De l'avantage d'avoir fait une école qui ne donne droit à aucun passage en commission...ce que je trouve bien normal...
Top
Bertrand B.


Messages :
Enregistré : 01/01/1970
Posté le 02/09/2008 à 16:42 notnew
on peut justifier l'injustifiable, suffit d'un peu de mauvaise fois et de pas mal de conviction ... Mais cela reste fondamentalement injustifiable.

La justification sur les médecins généralistes qui ne passaient pas l'internat n'a RIEN à voir. A l'internat, on apprend justement pas les bases, on apprend sa spé, voir son hyper spé, et heureusement que le généraliste ne doit pas s'hyper spé dans tous les domaines. Bref c'est exactement l'inverse ....

Nous devrions tous avoir les mêmes bases, bases indispensables, bases qui sont gravées cérébralement, justement parce que le concours de P1 est difficile (je peux encore plus de 10 après me souvenir de l'aspect de mon poly d'histo et de certaines pages, je vois très bien aussi le schémas d'anatomie que j'ai dessiné, 5 fois, 10 fois, 100 fois quand il le fallait .... c'est aussi parce que je sais que "n'entre pas qui veut dans le système nerveux", citation préférée d'un prof de neuro physio en P2 que je sais pourquoi je pose une question au moment ou je pique pour un vaccin ... Des éléments comme ça, il y en a des centaines ... )

Personne ne me fera croire qu'un bachotage // à une année de D1 marque autant que 2 ou 3 ans de PCEM. Ce n'est pas possible, il n'y a pas la même pression, pas les mêmes enjeux liés à un conrours ou à la réussite d'une année, même en septembre ...

B.
EditerSupprimerTop
Néwick
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 27/06/2007
Posté le 03/09/2008 à 11:44 notnew
Bonjour à tous !

J'ai été admis en passerelle l'année dernière à Paris-Ouest. Aucun septembrage pour ma part (ce qui fait très plaisir). Concernant le PCEM, si je pense qu'il est utile (on ne peut pas dire le contraire, l'anatomie ça ne s'invente pas), il est rattrapable. Je ne l'ai pas fait, ça veut dire que quand j'ai une lacune, je demande ou je me renseigne. Quand je demande, 7 fois sur 10 mon voisin ne sait plus ou n'est plus sûr, alors... j'ouvre le bouquin.
Et il faut dire que le fait d'avoir fait d'autres études avant joue beaucoup pour l'apprentissage (même si on est ingé)

Quant à cette année, outre le fait qu'elle se soit bien passé, j'ai adoré les 2 stages (un en pneumo l'autre en médecine interne) où j'ai appris énormément. Une chance d'ailleurs qu'ils soient en début d'année.
Un conseil à ceux qui rentrent : vous pouvez essayer d'apprendre l'anat avant de rentrer, c'est toujours utile. Mais ne forcez pas trop, vous verrez de quoi vous avez besoin au fur et à mesure de l'année. Ce qui veut dire que quand vous sentez que ça patauge, il est temps d'ouvrir le livre ! Parfois on a pas trop envie mais au moins ça permet de bien comprendre et donc de mieux retenir.
Rien d'autre à dire, si ce n'est que je ne regrette pas du tout mon choix, même si ça demande du boulot (j'ai bossé au moins autant qu'en prépa), c'est le pied !

Eric
Top
Hurrycane13
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 85
Enregistré : 13/03/2007
Posté le 20/09/2008 à 14:17 notnew
Je suis d'accord avec le fait que des admis à la passerelle, même après avoir ardemment bachoté leur D1 ne peuvent totalement "rattrapper" les deux années du premier cycle. Il est évident que des notions importantes d'anatomie, de physio, sont moins bien intégrées, ingérées, digérées que des étudiants ayant suivi un cursus classique.

Charge à nous, de tenter par tous les moyens de combler ce manque et surtout d'apporter ce petit plus qui nous distingue (cette fois-ci positivement, je l'espère) de nos chers collègues de promo. Je parle bien entendu de nos formations précédentes.

Pour ma part, j'ai fait pharma pendant 10 ans (internat, assistanat) et je pense sincèrement que cela va constituer un certain avantage dans ma pratique future de la médecine.

Alors dire que la passerelle constitue une filière "au rabais" ou bien avancer l'hypothèse qu'elle est née de la volonté d'un politique de faire rentrer un de ses proches dans le milieu médical est non seulement injustifié à mon sens mais également stérile dans le débat.

Pour en revenir à mon propre cas, mon année de D1 s'est trés bien passée. J'essaie humblement de rattrapper le retard dans les matières qui me font quelque peu défaut et attend avec impatience les prochains stages à venir (médecine interne et neuro).
_____
"Il n'y a pas de précurseurs, il n'y a que des retardataires."
J.Cocteau
Top
rob
Externus-minus

Messages : 30
Enregistré : 09/05/2004
Posté le 21/09/2008 à 15:00 notnew


justement parce que le concours de P1 est difficile (je peux encore plus de 10 après me souvenir de l'aspect de mon poly d'histo et de certaines pages, je vois très bien aussi le schémas d'anatomie que j'ai dessiné, 5 fois, 10 fois, 100 fois quand il le fallait ....
B.

Ca dépend, en général, ceux qui sont doués et qui ont leur P1 du premier coup sans trop souffrir n'ont pas les mêmes souvenirs que toi...

Finalement, tu es en train de nous expliquer que moins on a de facilités intellectuelles, meilleur médecin on sera...?
Top
TheBibouShow
Jeune Carabin

Messages : 11
Enregistré : 16/09/2008
Posté le 22/09/2008 à 14:47 notnew
Il y a un "juge de paix" à la fin des études médicales qui permet de dire qui est bon, qui l'est moins, ou du moins qui a acquis les items étudiés et ceux qui ne les ont acquis que partiellement. Ce juge là s'appelle l'ECN. Je ne suis pas certain que les étudiants issus de la passerelle soient forcément tous en fin de classement. Loin de là...smilies
_____
Whaarggg...dit le crapeau au sortir de son lit (car il n'est pas du matin).
Top
TheBibouShow
Jeune Carabin

Messages : 11
Enregistré : 16/09/2008
Posté le 22/09/2008 à 14:51 notnew
On peut également rappeller que les intégrés sur passerelle semblent tous se débrouiller plutôt bien. On peut donc en déduire que le deuxième cyce diffère dans son contenu du premier cycle, ipliquant des connaissances et des apprentissages différens du premier cycle (ce qui est par ailleurs logique).
On peut également signaler que dans d'autres pays (Etats-Unis, Canada, ...) la médecine (hors internat) se fait en 4 ans, et non en 6 comme en France. Je n'ai pas entendu dire que les médecins américains ou canadiens ou australiens étaient moins bon qu'ici. Comme quoi....;-)
_____
Whaarggg...dit le crapeau au sortir de son lit (car il n'est pas du matin).
Top
Jéjé
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 65
Enregistré : 27/06/2008
Posté le 22/09/2008 à 16:18 notnew
Pour étoffer un peu sur le système anglosaxon...
Il y a deux voies pour les études de médecine:
- la voie "undergraduate" où les etudiants entrent en fac de médecine direct après le lycée et ont une formation de 6 ans pré-internat
-la voie "postgraduate" où les etudiants intègrent la fac après avoir validé un premier diplôme (pas forcément en rapport direct avec le médecine) et qui suivent 4 ans de fac pré-internat.

Je pense que la passerelle ressemble à la voie "postgraduate" à la différence près que nous n'avons pas un syllabus adapté au fait qu'on fait la fac en 4 ans et non 6...contrairement aux anglosaxons qui ont séparé les deux voies....

tout ceci est à confirmer ne faisant pas partie du système anglosaxon...
_____
La vie est une maladie sexuellement transmissible.
La chance ne sourit pas à ceux qui lui font la gueule
Top
TheBibouShow
Jeune Carabin

Messages : 11
Enregistré : 16/09/2008
Posté le 23/09/2008 à 10:25 notnew
Certes, le système Anglo-Saxon a élaboré deux voies distinctes pour le cursus médical. Ce qui n'est effectiveent pas le cas en France.

Pour autant, le système de la passerelle n'est pas pour autant blamable, dans la mesure où si le pouvoir réglementaire a estimé que les titulaires de certains diplômes ou titres universitaires pouvaient poursuivre des études de médecines avec profit, c'est qu'a priori, cette décision a été mûrement réfléchie. Ce qui est en jeu va au delà de la simple question de l'intégration hors concours initial, mais concerne les questions de santé publique et de bonne administration de notre système de soins. La passerelle est aussi a conséquence d'une spécialisation grandissante des professionnels de médecine, situation par aileurs comparable dans pratiquement tous les secteurs de la vie économique.

Mais là, c'est un autre sujet et un autre débat.

Pour en revenir au sujet initial, il pourrait être intéressant de demander aux intégrés 2007 s'ils ont rattrapé certains cours, et si d'autres au contraire n'ont pas été rattrapés, soit par manque de temps, soit parce que certaines connaissances de premier cycle n'ont pas été mobilisées pour un suivi correct des cours de second cycle. Autrement dit, comment s'est opéré le choix des matières à rattraper.smilies
_____
Whaarggg...dit le crapeau au sortir de son lit (car il n'est pas du matin).
Top
Bertrand B.


Messages :
Enregistré : 01/01/1970
Posté le 21/10/2008 à 15:02 notnew
C'est tout de même assez fabuleux !
On essaye de nous faire croire qu'avec deux ans de différence on arrive au même résultat. Et qui essaye de nous le faire croire ? Ceux qui ne les ont pas fait.
Ceux qui pour la plupart ne sont même pas arrivés au bout du cursus ....

Ne pas les avoir fait n'implique pas d'être un mauvais toubib, cela implique juste d'avoir la modestie de dire qu'on ne les a pas fait et d'être capable d'émettre l'hypothèse que l'on a moins de bases fondamentales que celui qui a fait le cursus complet.

Mais non, du haut de ses quelques petites années de médecine amputées, on affirme et trouve tous les subterfuges pour prouver que oui la P1/P2 ne sert à rien.

Je le redis, c'est fabuleux. Tant de modestie nous promet une belle génération médicale ...

B.
EditerSupprimerTop
Helias
Interne

Messages : 115
Enregistré : 11/07/2007
Posté le 21/10/2008 à 17:25 puis édité 3 fois notnew
Bertrand, je prends assez mal tes propos.
Je reconnais (n'y vois aucune modestie) de grosses lacunes en anatomie que j'essaie de combler au fur et à mesure.
Par contre, je trouve fabuleux de croire que deux années de médecine soient plus importantes en quantité et en qualité que 8 ans d'études...
Certes ces lacunes (en anatomie et sémiologie notamment) sont un handicap important en ce début de D1, mais je te prie de croire que je ne me suis pas tourné les pouces pendant ces années (ce malgré l'absence de concours) et ai largement acquis les bases (voire un peu plus) de biochimie de biologie cellulaire de statistiques d'immunologie...etc (bon, je te laisse continuer la liste: je suis docteur en parasito, j'ai un dea de bio cell, une maitrise de bio cell et physio).
J'irais même pousser le bouchon à dire que oui, malgré la gravité de mon cas, j'espère bien en fin de DCEM1 avoir acquis les notions qui me manquent et indispensables à la suite de mon cursus (en travaillant dur, car il n'y a pas que la perspective d'un concours qui te motive à bucher).

Je m'excuse d'avance de mon ton un peu sec...c'est juste que je trouve que tu fais des généralités un peu rapides.
On en reparle dans quelques années...
Top
Aller en haut • 32 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter