logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Interviews des néo D1 2009 : we want you 4 !

Aller en bas • 22 réponses • 2 pages • 1 2
Voir la fiche contact de ce membre
OmBreNoiRe
Doyen

Messages : 563
Enregistré : 08/11/2005

Vie réelle
Guillaume Daboul
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Médecin généraliste
Fac : LILLE Henri Warembourg
Posté le 29/06/2009 à 18:39 puis édité 1 fois notnew
Après les interviews 2006, les interviews 2007, les interviews 2008 et voici venu les interviews 2009 !

Je vous propose donc, à la manière des années précédentes de répondre à ce questionnaire afin que les futurs candidats puissent profiter de votre expérience de la passerelle smilies

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Top
phd_stud
Chef des sévices

Messages : 425
Enregistré : 10/09/2007
Posté le 29/06/2009 à 19:42 notnew
Bon allez j'attaque!

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

Je suis docteur en sciences (biologie) avec une composante immuno et physio. J'étais en activité d'ATER à la fac des sciences lors du dépôt de mon dossier de candidature. Parcours P1, fac de sciences.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?

J'ai commencé par médecine après le bac. Des problèmes particuliers m'ont amené à ne pouvoir me consacrer que 2 mois à la préparation du concours. Suffisant pour être reçu collé, mais pas assez pour être classé. Suite logique, j'aime le vivant et la biologie donc fac des sciences, physio animale, immuno jusqu'à la thèse.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

Toujours eu l'envie d'évoluer personnellement et professionnellement au plus prés de la santé humaine. Me sentir proche et utile pour le patient. Aider, soulager, comprendre et guérir et faire de ces aspects mon métier. Le parcours universitaire m'éloignait de considérations quotidiennes d'apports de soins et de réflexion autour de la santé. Donc retour en médecine !

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?

Pas de stages réellement hospitalier mais un DEA à la fac de médecine pendant lequel j'ai bossé sur un modèle pré-clinique d'allogreffe rénale. Côtoyer des médecins chercheurs qui partageaient leur temps entre clinique, recherche et enseignement a réaffirmé mon désir d'être plus utile en étant soignant et chercheur plutôt que seulement du côté de la recherche.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

Le dossier n'est pas compliqué à monter. Sauf la lettre de motivation. Sa rédaction est critique. Je remercie tous les regards avisés et bienveillants qui ont été portés sur ma lettre. Être clair, net et précis sont les mots clés. Et cette synthèse se travaille!
Stress en attendant les réponses d'admissibilité, grosse stress en attendant les admissions!

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

La médecine est une continuité de mon parcours. Mais les études médicales feront appel à une autre sensibilité, plus humaine celle-ci. Je n'ai pas d'obligation avec mon employeur (l'université), mon contrat s'arrête avant la rentrée universitaire et je choisi de ne pas être reconduit.

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

Le pré-oral est stressant. on attend, on rassemble ses idées. On se demande pourquoi moi et pas celui qui attend lui aussi de rentrer dans la salle.
Je reste déçu du déroulement de l'oral. En demi-teinte. Pas vraiment de questions. Peut être mon speech était assez clair, je ne sais pas.
Question vraiment classique qui amène à un brouillard complet concernant l'intérêt que les membres du jury ont porté sur moi. Ils étaient 9, assis tout autour de moi (certains d'ailleurs presque dans mon dos!). Sympathiques, certains bienveillants, d'autres neutres mais jamais menaçant.
Les questions ont portés sur le choix de la fac, sur l'avenir si pas de passerelle, sur l'institut dans lequel j'ai réalisé ma thèse.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

Heureux! et motivé! Je vais tout faire pour être opérationnel le plus rapidement possible et être dans le coup dès les 1ers instants!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?

ça ne s'arrêtera pas! Je serai médecin. J'aurai mis 8 ans pour arriver en D1... Je ne vais en aucun cas renoncer. Même s'il y aura, et c'est probable, des difficultés, celles ci sont loin d'être insurmontables!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

Je connais la ville, mes amis y sont, ma petite amie intègre elle aussi D1 à Rennes (par le concours P1 elle). J'ai des facilités de logement. J'ai préféré une ville dans laquelle j'ai un tissu social établi plutôt que de partir à l'aventure ailleurs.

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

Les lacunes ne me font pas peur. J'ai un solide bagage en bio, physio, bio-cell, immuno. Je rattraperai les lacunes quand elles se présenteront, au fur et à mesure. Sauf probablement la sémiologie, sur laquelle je vais me pencher gentiment pendant les prochains mois.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

J'ai un peu de sous de côté. Je vais tenter les alloc chomage. J'ai une famille prête à m'aider et un banquier compréhensif. J'essaierai de ne pas être un poids pour ma famille mais je sais qu'ils sont la en cas de besoin. Je les en remercie sincèrement. Ensuite petit boulot (cours particulier) quelques heures par semaine s'il faut.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

Ma petite amie est en médecine. Notre vie perso c'est la médecine! Et je pense que la vie perso et pro peuvent se concilier même dans le contexte particulier et peut être sacerdotale de la médecine. On ira dans le sens de la qualité plus que de la quantité...

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Ce qui m'attire c'est la médecine interne, la prise en charge global du patient et les réflexions intégrées à l'échelle d'un organisme. Je sais que c'est compliqué à avoir. Donc on verra! Ce sera mon 1er choix. Ensuite si le classement ne le permet pas, j'opterai probablement pour des spécialités dans lesquelles l'immuno occupe une place importante. C'est tôt pour le dire de toute manière, j'attends de voir et de côtoyer les différents champs disciplinaires médicaux
_____
"Il faut mettre un frein à l'immobilisme"
Présentation et résultats candidats passerelle D1 2009/2010
http://forums.remede.org/revenir_en_medecine/sujet_48000_13.html
Top
Azerty34
Externoïde

Messages : 49
Enregistré : 04/02/2009
Posté le 29/06/2009 à 19:44 puis édité 3 fois notnew

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

J'ai fait 2 P1, échoué pas très loin du but... Ensuite fac des sciences en biologie où je me suis régalé et où j'ai appris plein de choses passionnantes. Je suis allé jusqu'au doctorat (en neurobiologie), mais lors de ma dernière année de thèse il est devenu évident pour moi qu'il fallait que je retourne en médecine... Une sorte de continuité de la fac de bio. Je me suis intéressé aux sciences du vivant et maintenant je veux me tourner vers le patient !

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?

J'ai essayé, mais j'ai échoué...

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?
Trop trop envi d'être médecin, envi d'être utile.


4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?
.
Non, malheureusement.


5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

C'est un peu le parcours du combattant cette passerelle. Aucune info, personne n'en parle ! Si je ne connaissais pas quelqu'un qui l'a fait, je ne l'aurais certainement jamais su !!! Sinon, à Montpellier on est suivi par une personne très très sympa et compétente. Ca fait plaisir de rencontrer des personnes comme celle là.


6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

J'ai fait de la neurobiologie et j'aimerais me tourner vers la neurologie, mais je suis ouvert à tout ! Je passe ma thèse dans 10 jours et après je suis libéré du CNRS...

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?
Bizarre !!! La moitié du jury fait la gueule, l'autre est souriante. A croire que le menu de la cantine divise ! Pendant mon speech un des membres est pris d'un fou rire, pas facile à vivre. 4 questions : financement, que fais-je si j'ai pas la passerelle, que fais-je si j'ai pas la spécialité qui me plait, ai-je déjà été au contact des patients. Je sors de là en ne sachant pas trop quoi penser, un peu inquiet même. Mais bonne nouvelle le lendemain : je suis pris !


8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?
Ravi ! Je vais essayer de me reposer cet été pour attaquer l'année comme il faut.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?
J'arriverai jusqu'au bout, ça c'est sûr. J'ai merdé en P1, mais là je vais pas déconner. On m'a donné une deuxième chance et j'en serai digne.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?
J'habite à Montpellier avec ma femme et mon fils, j'allais pas les faire bouger ! Et puis j'adore cette ville.

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?
Les retards ça se rattrape, par définition. Va falloir bosser encore plus que les autres. Mais je suis gonflé à bloc.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

Ma tendre travaille et sinon j'ai un bon banquier. Je ne veux pas dépendre de mes parents, ce projet est le mien et je veux l'assumer.


13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

On va privilégier la qualité à la quantité.


14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

C'est très bien généraliste ! Une relation suivie avec les patients ça me plairait bien moi !
_____
29 ans
Pays : France
Niveau : DCEM1 depuis septembre 2009
Fac : Montpellier
Top
meuriti
Sexternus-minus

Messages : 38
Enregistré : 26/05/2009
Posté le 29/06/2009 à 19:48 puis édité 2 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?
Je presente la passerelle pour la premiere fois cette annee a 23 ans. j'ai fait:
Math-sup, Math-spe
Integration a l'Ecole Nationale Superieure de Techniques Avancees en 2006 (accreditee par la CTI,c'est la seule chose importante lorsqu'on vient d'ecole d'inge pour presenter la passerelle)
Au sein de mon ecole d'inge: cours de Biologie (genetique, bio mol, bio cell et immuno), puis cursus parallele avec l'Ecole Polytechnique pour suivre des cours de master 2 de Biologie (neuro et immuno)
Enfin en 3eme annee:double-diplome avec l'Imperial College London pour un master recherche de Biomedical Engineering
Entre chaque annee: stages d'ete au contacts de patients ou recherche en neurosciences

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?
Attrait certain pour les sciences (toutes les sciences) mais comme j'etais au lycee Louis-le-Grand, mes profs et ma famille (tous ingenieurs) m'ont pousse a faire une prepa

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?
depuis mon integration en ecole je ressent le besoin de revenir vers la medecine. Meme si j'avais travaille dans le domaine biomedical en tant qu'ingenieur, ca aurait ete tres loin des realites des patients et de la maladie.. L'aspect clinique m'attire par dessus tout et il est impossible de s'en approcher en tant qu'ingenieur

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?
Un peu au contact des patients durant l'un de mes stages...qui m'a confortee dans l'idee de vouloir etre a leur contact et pouvoir les aider de maniere plus directe qu'en faisant de la recherche

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?
Pour le dossier: plutot formalite car la seule piece importante est la lettre de motivation (pour les futurs passereliens: a mon humble avis il faut taper la lettre a l'ordi: pas manuscrite et eviter les lettres de recommendations car je trouve que ca force un peu la main au jury et peut etre apparente a du piston)
Il faut egalement faire des tires a part des travaux scientifiques les plus significatifs (un autre conseil: donnez-en une copie meme si ca n'a pas ete publie!!! ca donne un apercu de votre travail, c'est TRES important!)
Pour l'oral:il faut se preparer en regroupant toutes les questions que les anciens passereliens ont eues les annees precedentes et en essayant d'y repondre de maniere convainquante: croyez-moi, on perd ses moyens devant 10 personnes qui vous fixent au bout d'une table, il vaut donc mieux avoir repete tous les scenarios possibles!

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?
Les etudes de medecine arrivent comme une suite logique dans mon parcours: c'est la clinique qui represente un peu la cerise sur le gateau. C'est comme si tout ce que j'avais fait en ecole ne faisait que me preparer a ca.. Du cote de l'ecole ils sont tres ouverts et contents pour moi.

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?
J'ai presente la fac Paris5 et suis donc passee a l'oral devant la commission Paris5.
Ambiance un peu tendue, les candidats sont plutot classes (pantalon noir chemise blanche pour les filles, costard-cravate pour le garcons).
Je suis convonquee a 15h30, j'arrive a 15h et ne passe que vers 16h.
Tous les gens qui sortennt de l'oral avant moi ont le sourire aux levres et me disent que le jury est tres sympathique et n'essaie pas de pieger les candidats ce qui me donne du courage (merci !!!!).
J'entre a mon tour dans la salle avec une grande table rectangulaire, une dizaine de personnes est assise en U au bout de la table et on me demande de m'assoir a l'autre bout. Il y a trois femmes, toutes particulierement souriantes et je dirais meme bienveillantes, ca rassure pendant le speech. Une de femmes prends la parole pour me dire que j'ai 5 min pour me presenter puis qu'ils poseront des questions ensuite.
Je commence donc mon speech en essayent de balayer tous les membres du jury du regard. Certains sont severes, d'autres souriants et avenants. Je suis assez stressee, heureusement j'ai un plan assez precis de ce que je dois dire en tete et que j'ai bien repete avant d'entrer car j'ai pas mal perdu mes moyens devant tous ces pontes qui remarquent me semble-t-il mes mains tremblotantes.
Ils ont l'amabilite de me laisser parler jusqu'au bout -je suis certaine que ca a dure plus que 5 min- et ensuite vient le tour des questions:
1) Comment ai-je choisi ma fac?
2) Quelle specialite voudrais-je faire?
3) Ais-je deja realise des stages en milieu hospitalier?
Ils me remercient et me congedient.
Je dirais aussi que globalement ils etaient plutot sympathiques (souriants et ils m'ont liasse parler sans me couper) meme si quelques-un des membres avaient l'air assez severes (notamment deux de ceux quui m'ont pose les questions). Ils ont fait quelques blagues qui ont un peu detendu l'atmosphere aussi.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?
J'ai beau finir mon Master en Angleterre le 24 Septembre et avoir la rentree en D1 le 28 septembre, je suis remontee a bloc et hyper heureuse et treeeeees impatiente d'y etre!!!!!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?
J'y suis j'y reste! smilies
Si d'autres on reussi avant moi, il n'y a pas de raison que je n'y arrive pas si je fournis assez de travail..
10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?
Des amis me l'ont conseille + j'adore le quartier + c'est pas tres loin de chez moi en transports en commun + fac tres bien classee aux ECN + un ancien passerelien me l'a conseillee!

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?
Non, meme pas peur smilies
Plaisanterie mise a part, je pense qu'il suffit de travailler, et cette fois ca me passionera alors ca ne sera pas tres dur de s'y mettre!! smilies
12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?
Je viens de me fiancer, donc je vais habiter chez mon fiancé, pour le reste j'ai la chance d'avoir mes parents qui me soutiennent financierement et moralement!
13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?
OR-GA-NI-SA-TION
Mon fiance est par ailleurs tres conciliant et me soutient a fond les ballons!
14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Heu bah je compte etre medecin....
Pour ce qui est des resultats a l'ECN je pense que plusieurs specialites me plairont donc je ne m'inquiete pas trop...mais a part ca je vais tout faire pour pouvoir avoir le choix smilies !
Top
lechti
Externus-minus

Messages : 36
Enregistré : 09/10/2008
Posté le 29/06/2009 à 19:59 puis édité 1 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?
J'ai 28 ans en aout. J'ai suivi une formation d'ingé, suivie d'un master en biomédical au Canada. J'ai ensuite bossé 3ans 1/2 dans l'industrie orthopédique en France. J'ai quelques diplômes de secourisme à côté.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?
car choix d'orientation pas assez mature. J'ai hésité entre ingé et médecine l'année du bac. J'ai choisi ingé car je me disais qu'il était plus facile de faire ingé et éventuellement, si ca ne me plaisait pas, de reprendre médecine plutôt que faire médecine et, si ca ne me plaisait pas, galérer à intégrer une école préparatoire (pas évident si on ne sort pas du bac direct).

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?
Ne pas avoir de regrets dans la vie. Je ne me voyais pas faire mon métier actuel pendant encore 40 ans... si ce n'est plus. Avide de connaissances médicales, dans mon métier, cela restait limité. Et j'avais besoin d'avoir ce relationnel avec le patient. Aujourd'hui, je suis vraiment heureux car je vois mon avenir beaucoup plus sereinement!

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?
J'ai travaillé dans un labo de recherche qui était intégré dans un CHU. Mon métier actuel me permet d'aller au bloc, d'assister à des congrès,...

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?
Le dossier n'est pas bien compliqué à faire. Seule la lettre de motiv demande du temps. J'ai complété le dossier par 3 lettres de recommandation (ancien employeur, chirurgien avec lequel j'ai travaillé, ancien directeur de recherche). Par contre, l'attente des résultats a été très longue... mais ça m'a bien laissé le temps de réfléchir à tout ce que cette décision allait engendrer, chambouler, etc...

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?
J'ai toujours été en lien avec le milieu médical, de ma formation à mon parcours professionnel. Aucune obligation vis-à-vis de mon école.

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?
Pour l'entretien, le jury ne se présente pas et me dit que j'ai 4min de présentation suivies de questions (classique quoi).

Alors pour les questions dans l'ordre:
- Comment comptez-vous financer votre projet?
- Pourquoi choisir la fac d'Aix-Marseille?
- Vous souhaitez être chirurgien donc?
- Le doyen: "Pouvez-vous envisager d'être médecin généraliste sur le plateau du Larzac?"
Réponse qui m'est naturellement venue, j'aurais peut-être dû réfléchir 2 sec avant de sortir:
"Euhhh... le plateau du Larzac, je ne sais pas (le jury se marre...je crois que si j'avais répondu un oui franc, le jury se serait dit que j'étais un très mauvais baratineur...à moins d'avoir de réels arguments qui sentent la sincérité...) mais médecin généraliste, oui, sans problème"
- Ah donc médecin généraliste, ça vous plairait?
Réponse: "Oui, mais il se peut que mes préférences se révèlent durant les stages hospitaliers et donc me fassent choisir une spécialité"
BIG erreur de ma part, le doyen l'interprète mal en me disant tout en rigolant: "heureusement qu'il n'y a pas de médecin généraliste dans le jury car vous devez savoir que c'est une spécialité maintenant!"
Je lui réponds que ce n'est pas ce que je voulais dire et que j'ai un membre de ma famille médecin gé avec lequel j'ai beaucoup discuté et que ça me plairait réellement d'avoir cette réel proximité avec les patients.
- Etes-vous conscient des difficultés que vous allez rencontrer pour rattraper tout le retard de P1 et P2? Comment comptez-vous les aborder? Vous y êtes vous déjà préparés?

A la sortie de l'oral, j'ai l'impression que, comme tous les candidats de Lyon, on n'avait pas plus d'idée sur la décision car jury sympa et aucune question piège.


8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?
Oh que ça va être bon de potasser les bouquins, de faire les stages, etc... J'ai trop envie de me plonger dedans et de rattraper le temps perdu!!! Exciting mec! smilies

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?
J'irai au bout coûte que coûte! Je ne m'imagine pas échouer ou arrêter. Ca fait trop longtemps que j'attends cette opportunité!

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?
Rejoindre ma chère et tendre dulcinée smilies et en plus, je connais la région.

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?
Pas peur du tout! Chui au taquet! Je vais me gaver de bouquins, tchatcher avec les autres étudiants pour connaitre les trucs et astuces, discuter avec les autres dinos sur leur méthode pour revoir ça, etc... Bref, conscient qu'il y a du boulot et qu'il y aura des difficultés, des hauts et des bas, mais je ferai ce qui sera nécessaire pour surmonter ça!

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?
Economies permettant d'assurer les 4 1ères années. Je me suis renseigné pour un prêt études au cas où... Sinon, j'ai l'appui total de ma famille et donc aussi leur soutien financier mais je ne l'envisage pas car c'est avant tout ma décision et je m'assumerai seul. Par contre, pas moyen d'avoir de bourses ni d'aide via le fongecif...

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?
Je me doute qu'il va falloir trouver des compromis. J'espère trouver les solutions. Ma compagne me soutient mais se pose également des questions sur la gestion de notre couple avec mes études. On en discutera si la question se pose... tout est basée sur la communication, on trouvera la solution. Sinon, pas de bb prévu pour l'instant...jusque quand...pas avant l'internat en tout cas!

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Mon rêve est d'exercer en chirurgie orthopédique. Malheureusement, car je les côtoie ces chir, c'est très voire trop prenant. Là encore, il faudra trouver un compromis avec ma vie familiale, à voir... Sinon, médecin généraliste, ça ne me déplairait pas non plus. Après, c'est aussi possible que des préférences pour d'autres spé se révèlent durant les stages hospitaliers.

Déjà fini le questionnaire??? smilies Ce que je retiens de cette longue période de réflexions, c'est qu'il faut bien prendre le temps de lister toutes les raisons qui nous poussent à faire médecine et tenter de lister tout les conséquences que cela va avoir, toute l'implication que cela va nécessiter. Il ne faut pas changer de carrière pour médecine juste pour fuir votre situation actuelle.
Personnellement, je vois la vie et ma future vie beaucoup plus sereinement. J'espère qu'avec un peu plus de recul, je tiendrai le même discours. En fait, j'en doute pas une seule seconde!!! smilies
Top
Dr Chéché
Externoïde

Messages : 44
Enregistré : 14/05/2009
Posté le 29/06/2009 à 21:08 puis édité 4 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?
Je suis en dernière année à l'Ecole Normale Supérieure de Cachan, en département de physique appliquée, où je me suis orienté vers l'imagerie et la physique médicale. J'ai aussi un master recherche en "Modélisation Images et Instruments en médecine et biologie" de la faculté de médecine de Grenoble.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?
D'après les "on-dit", P1 très dure, et donc pas suffisamment attiré (à l'époque!) par la médecine pour se lancer dans une année aussi difficile.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?
Manque d'humanité dans la recherche (vers laquelle je me suis orientée, étant donnée l'école), besoin d'aider les autres (phrase très cliché, mais sincère). L'apprentissage permanent tout au long de sa vie est aussi un point attirant: on peut se spécialiser à l'infini, il n'y a pas de limite aux connaissances que l'on peut engranger.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?
Oui, trois. Le premier sur la modélisation des neurones chez les Parkinsoniens, le deuxième sur le diagnostic de l'infarctus du myocarde, et le troisième sur le diagnostic de l'Alzheimer, au CHU de la Pitié-Salpêtrière. Les stages en eux mêmes ont renforcé mon intérêt pour la médecine, mais aussi les "à-cotés" des stages: contact avec des praticiens, travailler dans un hôpital tout simplement, et aussi l'occasion d'avoir assisté à une opération de neurochir.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?
Un peu des deux. Concrètement, formalité: dossier simple à constituer, pas de galère administrative, bien organisé par les respos de la fac et de la commission. Mais aussi galère: attentes à répétitions trop stressantes: attente d'un mail de confirmation que la fac a bien mon dossier en main (même si donné en mains propres, il aurait pu être égaré), attente de l'admissibilité, attente de l'oral, puis hésitation à ouvrir le mail marqué "admission directe en DCEM1" une fois reçu dans la boite mail.

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?
- Elles ne s'intègrent pas. J'ai tout fait pour m'orienter vers la médecine, mais c'est très atypique dans mon département, donc pas facile.
- Pas d'obligation, tout juste diplômé.
- Pas dissuadé, mais disons pas encouragé non plus.

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?
Stress à l'entrée dans la salle, puis une fois que c'est parti ... Jury très sympa, surtout le président. Voila pour l'atmosphère.
Point de vue questions:
- votre age?
- irez vous en P1 si vous êtes refusé?
- vous êtes bien ancré dans la recherche médicale, je n'ai pas très bien compris pourquoi vouloir s'orienter vers la médecine plutôt que la recherche ?
- vous dites que vous voulez aider les autres, avez vous fait parti d'une association ou organisation humanitaire ?
A la sortie de la salle, pas confiant du tout.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?
A peu près confiant d'après les témoignages, et conscient d'une part des difficultés qui m'attendent, mais aussi de ma chance.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?
Ferme intention d'aboutir quoiqu'il en coûte.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?
Résultats à l'ECN, le fait que j'ai déjà côtoyé plusieurs des enseignants de Paris 6 au cours de mes stages (neuro, neuroradio, neurochir, et cardiologues), et contact avec des passerelles et étudiants de P6.

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?
En travaillant bien sûr ... commencer un peu l'été, puis à fond toute l'année. J'ai plus peur de ne pas avoir une assez bonne mémoire pour tout retenir, car ce que j'ai fait dans mes études précédemment ne faisait pas trop appel à la mémoire. Donc pas moyen de savoir.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?
Mon école va peut être financer ma première année (en cours de négociation, vraiment pas sûr), sinon autrement.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?
Pas de vie familiale, donc open pour le boulot !

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Pour l'instant je serai attiré par neuro (large: neuro, neuroradio, ou neurochir) ou chir. Si l'internat ne me permet pas d'avoir cette spécialité, tout dépendra: si je suis vraiment pas loin et/ou si je suis vraiment absolument convaincu de mon intérêt pour la spé en question, je redoublerai.
Top
turlututu
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 23/06/2009
Posté le 30/06/2009 à 00:17 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

J’ai 22 ans, et j’ai fait math sup/math spé après le bac (enfin, PCSI et PC, mais ça veux juste dire que j’étais légèrement moins mauvaise en chimie qu’en math). Puis j’ai intégré centrale Lyon en 3/2, parce que la prépa aux bout de deux ans on est bien gavé et on a hâte de passer à autre chose.

Durant mes études à centrale j’ai suivi des enseignements touchant au biomédical. En vrac ça allait de l’imagerie aux biopuces en passant par l’industrie pharmaceutique ( ?) ou la biomécanique. En effet il n’y avait aucune filière spécialement oriente bio, même j’ai été assez libre au niveau de mes choix de cours (d’où le patchwork). Enfin en dernière année j’ai suivi un master matériau en parallèle de mon option micro-nano-biotechnologies.


2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?

Un manque flagrant de maturité, une saine dose de pression familiale (ingénieur il n’y a que ça de vrai !), l’envie de tenter prépa pour ne pas regretter, de voir un peu mes limites , de me donner le temps de réfléchir encore un peu…Et puis au moment de choisir entre ingé et P1 j’ai découvert la passerelle. Quand j’ai su que je pouvais à la fois suivre des études d’ingénieur et être médecin, ça a été noël en avance.

Les sciences en général m’intéressaient, faire une école d’ingénieur me tentait beaucoup, alors pouvoir faire les deux c’était le pur bonheur ! Voilà comment j’ai débarqué en école avec déjà cette idée de passerelle dans la tête smilies

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

Faire médecine me trottait dans la tête depuis le lycée. Pour être un peu plus sûre de mon choix j’ai pas mal lu de biophysique/biochimie (oui j’ai commencé par le plus c****t) de physiologie et de sémio. La médecine « dans les livres » m’a plu, ça commençait bien.

Mais c’est en allant à l’hôpital que j’ai été conquise. J’ai pu voir des consultations, des visites en salle, et même des opérations. J’ai adoré de bout en bout, et surtout le contact avec le patient, même celui qui est mal poli et qui pue des pieds à 13h alors que nous on est debout depuis 4 heures d’affilé.

Alors pour résumer je veux faire médecine pour être médecin, exercer un métier passionnant et aider des gens (dans la mesure de mes moyens !).

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?

J’ai profité d’un stage de trois mois à l’institut Cochin (de la bonne grosse biologie de grand papa à coup de culture cellulaire, transfection, sélection, RT-PCR et western blot à tour de bras…) pour passer un peu de temps de l’autre coté de la rue à Cochin. J'y ai suivi des consultations et visites en diabéto. Et comme je l’ai dis, c’est vraiment cette expérience qui a cristallisé ma décision.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

Surtout galère. Il a fallut se démener pour avoir les stages et les enseignements touchant au bio et au médical histoire d’avoir quelques compétences intéressantes et un dossier béton. Cela n’était d'ailleurs pas du tout évident car je venais d’une école qui produit plus des ingénieurs en aéronautiques ou en BTP que des biologistes.

Ensuite il a fallut écrire la lettre, synthétiser tout mon parcours et faire ressortir sa cohérence, arriver à montrer ma réelle motivation, l’intérêt…Ce fut le plus dur au final.

Et puis bien sûr les traditionnelles hésitations (mettre des lettres de recommandation ou pas ? joindre mes rapports de projets ou pas ? lettre manuscrite ou tapée ?). J'ai fini par glisser dans le dossier des lettres de mes profs et de mon maitre de stage à Cochin, joindre les rapports qui avaient vraiment du poids, et recopier laborieusement à la main ma bafouille (une page et demi dactylographiée, 4 à la main)...Au final et au vu de ce que les autres candidats ont fait je ne pense pas que ces éléments jouent tant que ça. En fait c'est surtout moi qui ai été un tout petit peu dans l'excès de zèle...

A coté la préparation de l’oral a été un peu plus simple, en particulier les questions ! Et là encore merci aux anciens dinos, qui ont fourni une bonne base de travail avec leurs interviews des années passées !

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

Médecine s’intègre bien dans mon cursus, puisque c’est ce que je veux faire depuis le début. Je n’ai aucune obligation envers mon école et la fac de Lyon1 à part valider mon TFE/stage de master. Après quoi je suis libre comme l’air ! Au niveau de mon école l’administration n’en avait rien à faire, alors que mes profs m’ont bien soutenue.

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

Je suis arrivée à 10h et passée à 11h30, comme la plupart des gens en tenue « grand oral » : pantalon de tailleur/chemisier.

L’attente a été un peu pénible à cause du stress et de la chaleur, mais les autres candidats étaient sympas, certains nous faisant même un mini débriefing à leur sortie de jury (ambiance, questions…).

La secrétaire nous appelait uns à un pour nous faire patienter devant la porte avant l’entrée en scène. Une fois à l’intérieur on se retrouvait face à un jury de 9, avec un beau fauteuil bien profond réservé en bout de table. Fauteuil dans lequel du haut de mes 155 cm (talons compris) je me suis enfoncée jusqu’à ce que la table m’arrive à hauteur de poitrine (imaginez un cadre de photomaton, et voilà !). Bien déstabilisante comme entré en matière !
On m’a informé que j’avais 5 minutes pour présenter mon parcours et mes motivations, puis j’ai enchainé. Le jury avait globalement l’air sympa, avec certains qui souriaient, réagissaient à ce que je disais, et d’autre qui dormaient presque. J’ai du faire une cécité sélective sur ceux qui tiraient la tronche…

Puis ils m’ont juste posé deux questions rapides sur mon travail à l’institut et m’ont libéré. J’imagine que j’ai été suffisamment claire, mais sur le coup on n’est pas forcément très rassuré.
Au final l’atmosphère était décontractée, et le sentiment principal à la sortie c’était le soulagement !

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

Absolument ravie et motivée à bloc !

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?

M’arrêter ne me vient même pas à l’esprit. Je sais ce que je veux faire et j’irai jusqu’au bout !

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

Retour à Paris (familles/copines !) + fac très scientifique.
A ce propos en voyant la difficulté de l'admission je me suis parfois demandé si je n'avais pas eu tort de prendre paris V car la commission de Lyon avait l'air moins élitiste. Maintenant je me dis que ça n'aurai pas changé grand chose, et que de toute manière il vaut mieux tenter une fac près de chez soit et dans une ville qui nous plait.

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

J’ai un peu entamé certaines matières, mais je me sais très loin du compte. D’ici la rentrée je vais assurer au maximum l’anatomie, la physiologie et la sémiologie, pus je rattraperai au fur et à mesure, le travail ne me faisant pas peur.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

Surtout grâce à mes parents, que je remercie mille fois de leur aide et de leur soutien, et quelques petits cours.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

Je suis assez jeune pour que ce ne soit pas encore un sujet pressant, mon chéri étant encore en train de finir ses propres études à Lyon. Ensuite on verra bien, je ne me fixe pas d’impératifs…

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Bah je veux être médecin ? Je pense que n’importe quelle spécialité me plairait, y compris médecin généraliste (qui me tente pour de vrai de vrai). Je n’ai pas encore d’idée vraiment arrêtée sur la spécialité que je désire, car je pense que c’est au cours des stages que je verrai ce qui me plait le plus. Et puis je crois que je m’épanouirai quelque soit ma spé smilies
Top
samouz
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 20/06/2009
Posté le 30/06/2009 à 07:54 puis édité 3 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

28 ans
Parcours: Bac mention AB, 2xPCEM1 à la Pitié Salpetriere reçu collé, MASTER Biologie Moléculaire et Cellulaire Paris6 mention B, en cours de DOCTORAT à Paris6, présentation de la passerelle pour la fac Pierre et Marie Curie P6 lors de ma 3eme année de thèse (la dernière...)

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?

smilies

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

Mon sujet de thèse est orienté plutôt en recherche translationnelle, je me suis rendu compte que mes connaissances en biologie ne me suffiraient pas pour répondre pleinement aux problématiques de recherche qui trouvent des applications en médecine, de plus à force de rencontrer les patients j'avais envie de pouvoir apporter toutes les réponses à leurs questions mais le volet médical me manquait énormément.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?

Mon doctorat m'a rapproché du monde médical c'est certain.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

Les formalités administratives sont simples, le personnel de la scolarité des differentes academies m'a bien informé de l’avancement de mon dossier à chaque étapes.

6. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

C’est une continuité avec mon projet doctoral, la decision s’est faite après explication de mon projet et consultation de mes chefs et j’ai été encouragé dans cette démarche, surtout par les médecins...

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

Rendez vous en fin de matinee à Lyon, je rentre dans une salle de TD la secretaire en face et les 3 candiats qui me precedent assis, ambiance tendue et il fait chaud …
J'avais mis un costar (je prenais ça comme un entretient d'embauche ... on est la pour convaincre aussi)
le jury devait etre composé de 12 personnes disposées en hemicycle, ma place en plein milieu !
la personne en face de moi m’appelle par mon nom et prénom, me presente en tant que doctorant venant de paris “vous avez 4 min et nous poursuivrons par des questions”
J'ai enchaîné mon speech dans sa totalité et j'ai du faire un peu moins de 4 min en essayant de les regarder tous (un peu déstabilisant, la tete doit tourner à 180° de droite à gauche et vice versa tout en essayant de les capter, si vous pouvez vous entraîner les cervicales ça vous déstabilisera moins lors de votre oral)
Le jury était plutôt sympathique et détendu, sourires légers de certains et moindre interet d’autres.

On passe aux questions:
Comment allez vous financer vos etudes ?
Pourquoi avez vous raté P1 ?
Pourquoi voulez vous faire une spécialité en ophtalmologie ?
Si vous ratiez votre specialité est ce que medecine generale vous plairai ?
Etes vous encouragé dans votre démarche au laboratoire, directeur de these, medecins à l’hopital?
Merci et au revoir

Je suis sorti de là sans savoir si mon oral était positif ou pas, même impression pour les autres candidats à qui j’ai posé la question. Sur le forum les remédiens évaluaient leurs chances d'être pris en fonction de certaines questions posées mais finalement je n'ai pas l'impression qu'il y ait de règles, chaque oral est très personnel donc pas de panique si le votre ne ressemble pas à celui du voisin.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

Extrêmement impatient de commencer les études et etre à l’hopital mais je reste concentré pour finir ma thèse comme il faut.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?

Je me suis engagé dans cette voie, j’irai jusqu’ au bout.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

J’habite sur paris, j'ai fait mes études à P6, mon laboratoire est rattaché à paris 6 et thématique neuro.

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

J’ai fait la P1 j’ai encore pas mal de bases (on l'oublie jamais vraiment cette P1) et ma formation en biochimie m’aidera pour les matieres comme la biochimie, la bacterio … L'année prochaine va falloir cravacher sévère donc faut que je reprenne les bases d'anatomie et que je bosse la sémiologie pendant l'été.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

Mes parents me soutiennent

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

Je ne suis pas tres pressé concernant le mariage et les enfants...

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Je verrai plus tard, avec l’experience de l’hopital j’envisagerai peut etre d’autres spécialités, je suis ouvert aux autres disciplines et ce que j’ai appris lors de ma these peut m’aider à comprendre et traiter des pathologies multiples.
Top
pioune le retour
Jeune Carabine

Messages : 17
Enregistré : 19/05/2009
Posté le 30/06/2009 à 09:58 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

J'ai 27 ans, je termine un doctorat en biologie cellulaire à Montpellier et je vais intégrer DCEM1 à nice en octobre 2009.
Mon cursus: après le bac, j'ai fais une prépa kiné. J'ai raté le concours. Je me suis donc dirigé vers la fac de science jusqu'au master 2 biologie-santé. Là, j'ai obtenu une bourse MENRT, ce qui m’a permis de m’engager dans un doctorat que je suis en train de terminer (difficilement) en 3 ans.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?

A cette époque, j'avais l'impression qu'être kiné ou médecin m'apporterait autant, dans le sens où je serai dans le deux cas dans le milieu médical faisant parti du personnel soignant. L'avantage de kiné est que les études sont courtes et je ne me voyais pas spécialement faire de longues études à cette époque. Depuis, j'ai changé d'avis smilies

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

Plusieurs : j’aime beaucoup la physiologie, la biologie cellulaire, l’immunologie enfin, toutes les disciplines orientées vers la physiologie animale et à vocation médicale. Ensuite j’ai toujours eu en moi l’envie de soigner : en se plaçant au niveau humain mais également au niveau de l’acte de soin lui-même (la dynamique intellectuelle que cela représente). Et enfin, pouvoir retrouver la recherche en plaçant le patient au cœur de mes préoccupations.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?

Non, je n’en ai pas fait. Avant de connaître la passerelle: pourquoi remuer le couteau dans la plaie ? Ensuite, j’étais en plein doctorat, et cette activité ne laisse pas vraiment de temps pour faire des stages : quand on est en vacances (pas souvent !) on se repose !

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

Honnêtement, ni l’un ni l’autre.
Le plus dur a été la rédaction de la lettre de motivation (2 ou 3 semaines de réflexion), mais cela a été vraiment bénéfique pour l’admission et pour moi.
C’est le moment où j’ai mis des mots clairs sur l’envie d’entrer en DCEM1 et donc c’est là que mon projet s’est clarifié : en discutant avec mon entourage de mes motivations profondes, en y réfléchissant et en l’écrivant. Jusque-là, je savais que c’est ce que je voulais, mais les raisons étaient toutes emmêlées dans ma tête.
Pour l’oral j’ai relu ma lettre et j’ai repris les points forts. J’ai préparé les questions habituelles et j’ai essayé de rester moi-même, me disant qu’en cas d’échec, au moins, je ne regretterai rien.

6. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine ?

Et bien ça s’intègre bien… je vais soutenir ma thèse en septembre 2009 et je commence médecine en octobre 2009. C’est une nouvelle vie qui commence. A priori, je n’aurai plus d’obligations mais j’espère un jour renouer avec la recherche. Je vais avoir des lacunes en Anatomie et sémiologie essentiellement. J’aurai aussi des notions à revoir au fur et à mesure parce que mine de crayon, c’est loin tout ça !

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

Ils étaient une dizaine disposés en U. ils m’ont demandé de s’asseoir face au U et de présenter mon projet en 4 minutes. Certains ne me regardaient pas et lisez (sans doute mon dossier), d’autres me regardaient en souriant, ou pas ! ensuite ils m’ont posé des questions : pourquoi je n’ai pas fait médecine après le bac, comment fiancer mes études, qu’est ce que je ferai si je ne suis pas admise en D1, est-ce que j’ai déjà été en contact avec des malades ?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

Je suis soulagée et heureuse d’avoir été acceptée et j’ai hâte d’y être !

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?

J’ai l’intention d’aboutir coûte que coûte et je pense que le plus est d’entrer en médecine. C’est un tel réinvestissement que je ne lâcherai jamais. Et puis, cette formation nous ouvre un grand panel de professions, dans des milieu différents, avec un public différent donc en fait on ne peux pas vraiment parler d’un métier mais de plusieurs. Il est donc plus simple d’y trouver son compte.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

Pour être proche de mon petit ami.

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

Je pense que la première année sera plus dure à cause de l’Anatomie et la Sémiologie comme je l’ai dis plus haut. Mais je me dis que si cette passerelle existe, c’est qu’il est possible d’arriver à combler mon retard.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

Je pense pouvoir toucher les ASSEDIC puisque j’ai travaillé pendant trois ans et qu’apparemment c’est possible. Et puis ensuite, ma famille sera là, je pourrai certainement bosser un peu et au pire, s’il me reste un an sans financement, je ferai un prêt.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

Je me trompe peut être mais j’ai m’impression que ça ne sera pas pire que maintenant. On se verra peut être peu, mais espérons que ce soit intense !

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Je compte faire de l’endocrinologie. Je changerai peut-être d’avis au cours des stages donc il est difficile de rester fixée à ce choix avant même d’avoir commencé !
_____
D2 nice
Top
raphi
Jeune Carabine

Messages : 11
Enregistré : 05/03/2005
Posté le 30/06/2009 à 12:34 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

J'ai 23 ans, ai fait une seule P1 en 2003-2004 à l’issue de laquelle j’ai été classée en odontologie.
Je suis aujourd’hui en 6ème année de chirurgie dentaire et viens de soutenir ma thèse d'exercice.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?

J'avais toujours voulu devenir médecin, mais je me suis donc trouvée classée primante en odontologie, après avoir perdu qques places entre les 2 semestres..Et à ce moment-là, encouragée par beaucoup de médecins de mon entourage qui me disaient que j'idéalisais vraiment la médecine et que l'odontologie était un bon compromis, j'ai choisi de ne pas redoubler ma première année et de prendre dentaire.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

Je ne regrette pas du tout mes années en dentaire. Mais il y a 6 ans j'étais rentrée en P1 pour devenir gériatre et après un certain nombre de stages hospitaliers, j'ai eu la certitude que c'était bien ce que je voulais faire.
Envie d'aller plus loin dans mes connaissances, de prendre en charge mes patients dans leur intégralité…

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?
Mes études m'ont permis de faire énormément de stages hospitaliers en gériatrie, rhumatologie, urgences, chirurgie, réanimation, santé publique etc...qui m'ont à chaque fois confortés dans mon choix.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?
Assez stressant bien sûr, mais finalement assez naturel..ça faisait près d’un an que ma lettre de motivation était plus ou moins prête ! je pense que c’est vraiment l’élément important du dossier..

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?
Les études de médecine me paraissent être pas mal en continuité avec mon cursus..J’ai la chance d’avoir déjà pas mal de bases médicales qui je pense m’aideront un peu au début..

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?
J’étais hyper stressée, surtout que bcp m’avaient dit qu’il n’était pas forcément très bien vu de vouloir faire des spécialités comme médecine gé ou gériatrie..
Je suis entrée dans la pièce, et me suis assise sur une petite chaise au bout de la table avec face à moi la dizaine de membres du jury..Ils n’ont rien dit ! Donc j’ai commencé à parlé.. j’avais peur qu’ils ne me laissent pas finir, mais j’ai pu dire tout ce que je souhaitais dire..Ils étaient plutôt souriants et acquiesçaient régulièrement.
A la fin il y a eu un silence de 30 bonnes secondes, gros stress ! puis ils m’ont posé 2 petites questions :
1) Comment je pensais financer mes études ?
2) Comment je pensais faire la jonction entre mon cursus initial - dentaire – et mon futur métier de gériatre ?
Je suis sortie vraiment optimiste, ils ont été très sympa, pas de question piège..J’ai vraiment eu la sensation qu’ils voulaient juste comprendre mes motivations profondes..

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?
Heureuse, heureuse, heureuse !..

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?
Je compte bien devenir médecin cette fois !

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?
J’ai fait tout mon cursus dans cette fac, c’est une super préparation à l’ECN, et les hôpitaux sont proches de chez moi..

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?
J’ai fait une P1 et en dentaire on a fait une bonne partie du programme de P2..j’aurai surement des lacunes malgré tt ça, mais je compte les rattraper au fur et à mesure..

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?
J’ai fait pas mal de remplacements en tant que dentiste cette année qui m’ont permis de mettre un peu d’argent de côté, et j’ai la chance d’avoir des parents qui me soutiennent dans ce choix et m’aideront si c’est nécessaire. J’essaierai surement aussi de faire qques gardes en dentaire l’année prochaine pour arrondir mes fins de mois !

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Je voudrais faire de la gériatrie ..ce que je peux faire à partir de pas mal de spécialités y compris la médecine générale..donc pas de gros stress de ce côté-là !
_____
Qui perd ses dents...récolte des implants!


Top
smaisse
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 26/06/2009
Posté le 30/06/2009 à 21:14 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

Maths sup, maths spé, ENSAM (+ DEA), 9 ans de travail d'ingé dans l'industrie et 6 ans de pompier volontaire (dans un centre à forte sollicitation opérationnelle)

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?

Parents, profs, voie royale, tout ça tout ça ... Je cite : "la prépa ouvre toutes les portes". Ben finalement ils avaient raison smilies

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

Besoin d'un boulot tourné vers les autres (je sais c'est bateau, mais c'est vraiment ça !). Les pompiers ont constitué un premier pas ...

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?

Disons que je vois et que je participe au travail des équipages du SAMU à chaque garde ... Ca n'a fait que confirmer ma volonté de reconversion (mais la passerelle n'est ouverte pour mon diplôme que depuis 2 ans et quand je l'ai appris l'année dernière, c'était un peu just !)

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

Formalité administrative et galère pour le dossier : dans mon cas : pas de publication, pas de lettre de recommandation de médecin ... donc CV et LM bien travaillée.

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

Elles ne s'intègrent pas vraiment ... J'ai du boulot (j'en suis conscient). Plus vraiment d'obligations vis à vis de l'école par contre, mon employeur actuel ne semble pas disposé à me faciliter le départ ...

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

Questions bateaux, quasiment pas de questions pièges. Par contre, en sortant je ne savais pas du tout quoi en penser (jury très neutre). Ma seule satisfaction était que j'avais l'impression d'avoir fait passer mes motivations assez clairement.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

Impatient !

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?

La seconde proposition !

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

Lyonnais pur souche !

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

J'ai des amis médecins et d'autres dans les études de médecine, tous ont déjà proposé leur aide. L'été va aussi être en partie consacré à me préparer (c'est aussi pour ça que je ne souhaite pas faire de vieux os dans mon travail actuel smilies )

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

Economies persos, épouse qui travaille et je vais quand même faire la démarche Assedic.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?


Je faire faire au mieux. Mon entourage est préparé et me soutient.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?


Anesthésie-réa (dur-dur) ou médecine générale (plus abordable)


Petit message supplémentaire : merci à ceux qui animent le site, j'ai pu y trouver toutes les réponses que je me posais tout au long de l'année !
Top
DocteurMaboul
Membre banni

Messages : 129
Enregistré : 26/06/2009
Posté le 01/07/2009 à 01:32 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

30 ans, 2P1 echouées, docteur en pharmacie, je travaille en officine depuis 4 ans.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque?

Le metier se rapprochait de celui de medecin, un petit coté épicier en plus....ce fut pour moi un choix de raison et non de coeur car j'avais loupé 2 P1 et je revais depuis tout petit de devenir docteur

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

L'amour de la médecine générale, l'impression que pharmacie était une voie de garage

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?

oui deux stage en hopital au cours de mes études....cela n'a pas influencé ma décision dans la mesure ou au fond de moi je savais ce que je voulais faire depuis toujours. Je suis né dans le milieu medical.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

Un petit coté galère, la commission parait etre un truc très flou...un projet meme tenant la route peut exploser en vol sans raison apparente...l'attente des réponse parait durer une éternité...

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

Mon précédent cursus me permet de maitriser la partie la moins intéressante du métier de médecin : la thérapeutique. Beaucoup de collègues pharmaciens ne supportent pas que l'un d'entre eux éprouve le désir de devenir medecin. C'est le complexe du pharmacien.

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

athmosphère un peu stressante qui se detend vite. question au vitriol type Pourquoi rejetez vous ainsi votre diplome de pharmacien ? Que reprochez vous a ce diplome ?

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

heureux tout simplement...le bonheur d'apprendre...

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?

je serai medecin.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

Montpellier c'est une villes que j'adore ou j'ai toute mes racines, sa fac de medecine est la plus ancienne d'Europe...depuis 1220 on fait de la médecine à Montpellier !

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

en bossant anat et semio tout l'été. Non car les connaissances d'un pharmacien sont quand meme assez etendue.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

J'ai travaillé 4 ans en officine et j'etais très bien payé. Je possède la somme necessaire au financement de ces 4 ans d'études D1 a D4.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

Ma cops est d'accord, elle bosse. Toute ma famille est ok et est prète a m'aider...

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

je désire exercer la médecine générale en milieu rural...pas besoin donc d'un enorme classement a l'internat....ça m'empechera pas de la bosser a fond !
_____
Y a du vrai dans ma boule !


Top
luciferaz
Bizute (future carrée)

Messages : 6
Enregistré : 10/05/2009
Posté le 01/07/2009 à 18:15 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

Je m'appelle Stéphanie Decherf, j'ai 29 ans.
Whaou mon parcours est un peu tarabiscoté... surtout au départ!

Bac 1997
2*P1 à Lariboisiere, Paris VII
2eme année d'ecole d'ingé, l'EBI à Cergy Pontoise
retour à la fac de PVI en DEUG2 sciences de la vie option BIOchimie
2*Licence de biologie cellulaire et physiologie, physio animale
maitrise idem, avec Erasmus en Suede,
Master2 de Paris XI, en Endocrino
Thèse de Paris VI, soutenance dans les semaines qui viennent!

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?

Recue collée en P1, j'étais déjà attirée par la recherche en biologie... après pas mal d'hésitations, j'ai enfin démarré une thèse, qui m'a passionnée et enrichie sous tous les plans

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

Les années d'expériences en recherche m'ont ouvert les yeux sur ma vraie nature, et les possibilités que j'avais pour l'exploiter. Je n'ai su que mi décembre 2008 que la passerelle existait.
Avant d'en savoir l'existence, je me demandais vraiment ce que j'allais faire avec mon doctorat : j'ai fait un tas de formations, pleins de rencontres, des forums sur l'avenir des docteurs (Merci à Paris VI pour cette grande ouverture sur toutes les carrieres possibles des docs!). Quelques perspectives d'avenir me plaisaient, mais sans grande conviction.
Ce mercredi soir de décembre, une post-doc de mon labo me dit qu'on peut reprendre medecine en 3eme année après la thèse... Ca a été comme une révélation!!
j'ai longuement hésité, ... pas envie de passer pour l'éternelle étudiante, pas envie de rester pauvre, pas envie de faire un post-doc pour faire un post-doc... tout en pensant : Medecin, c'est pourtant l'avenir qu'il me faut, pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tot!
j'en ai parlé à mes collègues, ma famille, mes amis: inattendu consensus plus qu'enthousiaste!!
alors j'ai suivi mon instinct, je me suis jetée à l'eau, j'ai suivi la procédure sans trop y croire, et voila!! Admise à PVI!!

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t-il influencé ta décision?


Mon expérience de recherche a toujours été en lien avec la physio et physiopatho humaine,mêlant recherche fondamentale et appliquée : VIH, cancer du sein et développement de la glande mammaire, endocrinologie, obésité, perturbation endocrinienne.
J'ai été initiée à la recherche par une chirurgienne japonaise, ai toujours visé des thématiques en lien avec la santé publique, et dernierement, j'ai pu assister aux consultations dans le service de sénologie de l'hôpital saint-antoine.


5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

J'ai tout fait pour ne pas placer trop d'espoir dans cette passerelle, j'ai consulté les infos que je pouvais récolter sur ce forum (quel soulagement de le trouver, un grand merci et bravo à tous ceux qui l'ont bati!)
En fait contrairement à beaucoup d'autres, j'ai écrit ma lettre de motivation en 2 jours, en tout et pour tout, juste avant la dead-line. Le premier jet était presque le bon, juste quelques retouches après l'avoir soumise aux avis de quelques proches.
Pour l'oral, j'y ai biensur beaucoup pensé, mais j'ai jeté mes idées sur papier la veille de l'oral, sur les tables de l'auberge de jeunesse du vieux lyon, après une bonne quenelle!! Et toujours, en me contraignant de ne pas trop y croire, pour éviter trop de stress!

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

J'ai enfin trouvé la suite naturelle de mon parcours.
Je dois finir et soutenir ma thèse
Je n'y ai pas particulièrement été encouragée.

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

Je suis arrivée tranquille 5 minutes avant mon heure de passage, à 11H30 (l'attente me fait monter le trac, et c'est completement inhibiteur, je me connais). La dame qui m'accueuille est très aimable, me fait entrer dans une salle de TD. La, 2 autres personnes, des filles, très sympathiques attendent leur tour, je me pose, on discute un peu. L'importance de l'enjeu que je sens chez elles, leurs speeches sous les yeux, me fait monter la pression.
Du coup je relis mes idées. La candidate précédente précise le nombre de juré : 9, oh my god! mais que l'entretien est cordial.
Je passe à 12h : je me retrouve à réciter mon speech à peine préparé comme une automate, je les regarde tous, cherche les yeux beinveillants.
4 minutes, ca passe vite!

Puis 4 questions, expédiées en 2 minutes:
- quel age avez vous au juste?
- comment comptez vous financer vous études?
- Pourquoi avoir raté P1 à l'époque?
- parlez nous de ce projet de maison de naissance ?

A la sortie, grande impression de flou, d'avoir bafouillé et radoté, d'avoir été trop exhaltée et trop éteinte à la fois.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

Avec l'angoisse d'avoir à terminer ma thèse, alors que je désire dès maintenant passer à autre chose! Avec l'intention de profiter à fond de cette chance!!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?

Je fais confiance à mon instinct, il m'a guidé vers ce cursus, je le suivrai jusqu'au but.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

-

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

Vu que je soutiens ma thèse fin septembre, je rattrapperai en cours d'année, pas le choix. Je vais ressortir mes cours de P1, et acheter ou récupérer ceux de P2 à d'autres étudiants.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

Economies, jobs (d'ailleurs si qqn connait un peu l'emploi de temps de D1, et comment y insérer un job, je suis preneuse!!) et soutien paternel en cas de besoin.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

N'ayant pas de vie de famille, je ne désire pas m'épancher sur le sujet, mais on m'a dit que beaucoup filles avaient leur premier enfant au cours de l'internat...

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Comme beaucoup, le contact humain et son renouvellement est l'une des raisons qui m'incitent à reprendre ces études. L'objectif premier est ainsi médecin généraliste, tout en restant ouverte aux autres opportunités, en fonction des futures rencontres et découvertes!

Bon courage à tous, et bon vent!!!
Top
cee2
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 65
Enregistré : 20/02/2009
Posté le 02/07/2009 à 20:14 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?
j'ai 26 ans, deux P1, puis équivalence en deug bio 2eme année puis école polytechnique universitaire (d'ou je suis sortie avec un diplôme d'ingé en génie biologique)
je bosse dans un labo pharma depuis plus de 2 ans

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?
NA

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?
J'ai choisi la branche scientifique au lycée (contre l'avis des profs) pour pouvoir faire médecine, je me suis rattrapée au branches comme j'ai pu après avoir raté de quelques places la deuxième P1... dès que j'ai découvert la passerelle je l'ai tenté


4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?
Non, je bosse avec des médecins et des pharmaciens j'ai quelques stages et expériences en essais cliniques mais jamais eu de contacts avec des patients à proprement parler.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?
beaucoup beaucoup de stress, la boule au ventre surtout entre l'entretien et la réponse.
c'est étrange car d'un coté c'était ma dernière chance pour réaliser mon rêve, d'un autre coté il n'y avait pas vraiment d'enjeu, j'avais déjà un boulot et une vie plutôt confortable...peut-être que ça ne suffit pas...
Sinon ben je suis du genre à tout faire au dernier moment, pour la lettre: je l'ai déposée le 15 avril (date limite) au secrétariat de la fac, pour l'entretien je l'ai préparé la veille entre 23h et minuit (je passais à 9h du mat smilies)
et un détail: concernant les lettres de recommandation je n'en avait mis aucune dans mon dossier (certains en ont mis et ont été pris aussi...je pense que c'est comme chacun le sent... ) ni de "références" et je n'ai jamais publié dans un journal scientifque...

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?
je n'ai plus d'obligation...

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?
je suis passée en premier (tant mieux!) le jury était moins impressionnant que j'imaginais: je pensais me retrouver face à une dixaine de mecs en blouse blanche, chauves, un air sévère, les lunettes sur le nez... finalement ils étaient plutôt décontracte et très féminin (3 mecs/6 nanas)
ils étaient tous en U, la plupart assez souriants et encourageant...
4 minutes de présentation (je ne m'étais pas chronométrée donc je ne sais pas combien j'ai fait)puis quelques questions:
- financement? (économie + conjoint)
- quelle spé (et là je pensais que ça allait bloquer parce que j'ai répondu chirurgie et la questionneuse a presque tourné de l'oeil quand j'ai répondu)en fait c'est ce que je voulais faire quand j'ai commencé maintenant je vais découvrir plein d'autre choses...
-déjà eu contact avec des patients? (non pas à proprement parler, mais ai déjà accompagné des handicapés et ça m'a plu)
-pourquoi j'ai raté la P1 (manque de maturité, me suis reposée sur mes lauriers après résultats de mi année)
-comment appréhender de perdre un patient ça ne vous fait pas peur (oui bien sur), l'erreur médicale (être consciencieux et méticuleux dans son travail pour l'éviter et c'est ce qui me plait)
-vous quittez votre poste en CDI pour reprendre les études? (oui)
-age
-fac demandée
je suis sortie de là contente mais plus la journée avancait plus j'avais l'impression que je n'avais pas dit ce qu'il fallait, que ce que j'avais dit était plat...

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?
surexcitée et paniquée... la peur de ne plus arriver à emmagasiner des infos, d'avoir l'air cruche en stage... et en même temps hâte de pouvoir enfin faire ce que j'ai toujours eu envie de faire!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?
je ne peux nier que mon diplôme et mon expériences sont un bon filet de protection et un avantage (il en faut au moins un smilies) au cas où ce soit la désillusion totale (mais je ne pense pas...). Maintenant je vais tout faire pour aller au bout et rester surmotivée

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?
par proximité


11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

j'ai déjà fait la P1 deux fois et il y a certaines matières que je pense maitriser de par mon cursus... par contre c'est clair qu'il va falloir se remettre à niveau au fur et à mesure en anat et sémio et ça, ça va être chaud!

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?
économies + conjoint comme je l'ai dit au jury, et puis si ça ne suffit pas je bosserais...ça ne me fait pas peur et pour moi ce n'est pas un frein

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?
j'ai un soutien à 200%
pour ce qui est de fonder une famille c'est une autre histoire, on verra en temps voulu...

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
je ne connais pas encore suffisament les spés pour pouvoir choisir, je sais que chirurgien me plaisait maintenant je ne sais pas si j'aurais les épaules assez solides et si je serais assez dispo pour être tout le temps au top... médecine gé me plait beaucoup aussi et je crois que c'est assez jouable smilies
Top
pierre.pharma
Nain-terne

Messages : 138
Enregistré : 22/09/2007
Posté le 02/07/2009 à 20:34 notnew
aller je me lance smilies


. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

je suis pharmacien d'officine juste diplomé depuis juin 2009 de la faculté de paris 11.J'ai fait 2 P1 avant pharma mais je savais pas trop quoi faire et je me suis planté(pas largué mais pas juste a coté non plus)

. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

j'ai eu la chance de faire une thèse très clinique "etude de la prise en charge des neutropénies fébriles aux urgences" ,etude qui a duré 1 an et demi ou mon role s'est apparenté + a celui d' un clinicien qu'a celui d'un pharmacien et j'ai eu le déclic.


. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

très stressant.déja le fait d'avoir fait 2 p1 ne me laissait qu'une seule chance devant cette commission.l'attente des résultats d'admissibilité et ensuite d'admission est difficile.

. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

etudes pharmaceutiques et médicales très proches.vis a vis de ma these en + je suis déja baigné dans ce domaine.La responsable de la scolarité de ma fac m'a fait mon attestation de diplome le jour meme et super cool.jamais eu de tentative de dissuasion.

Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

jury très sympa.j'ai eu 4 minutes montre en main pour me présenter et parler de mon projet.ensuite quelques questions attendues(financement ,age,pourquoi avez vous rater vos 2 P1,et si vous rater L'ecn et que vous n'avez pas oncologie et enfin une pharmacienne qui m'a demandé pourquoi je n'avais pas fait le concours de l'internat de pharmacie pour faire de la recherche en onco)

a la sortie j'étais soulager que ce soit fini mais je ne savais pas du tout si c'etait bon ou pas.
j'ai regaré ma boite mail tous les quarts d'heure à partir de 15h jusqu'a recevoir le résultat vers 18h.

Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

impatient ,vraiment !!!


. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?aboutir coute que coute

. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

je connaissais des gens a paris 6 et c'est une fac très impliqué dans l'onco.de retour d'experience (j'ai une confrere qui a eu la passerelle l'année derniere dans cette fac et qui m'a aidé ,expliqué et préparé)

. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

je récupère les cours.l'avantage avec pharmacie c'est que les etudes dans le premier cycle sont très proches:mes lacunes seront en anatomie et semeiologie.

Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

je suis soutenu dans ma famille.sinon je pense bosser en pharmacie des samedi et des vacances universitaires

. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

j'y ai beaucoup réfléchi.je pense que quand on fait ce choix obligatoirement la vie privéé va en prendre un coup.je n'ai que 26 ans donc c'est pas très grave smilies

. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

je ferai medecine quoi qu'il arrive.je verrai a ce moment la..
_____
oublis que t'as aucune chance,fonce,on ne sait jamais sur un malentendu
Top
vavavoum
Jeune Carabin

Messages : 18
Enregistré : 22/04/2009
Posté le 07/07/2009 à 18:38 puis édité 1 fois notnew
Je vais enfin prendre le temps de répondre à ce questionnaire, ça m'a bien aidé de lire ceux des années précédentes, espérons que ça serve à quelqu'un...



1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

J'ai 28 ans, bientôt 29. J'ai eu un parcours un peu tordu et atypique mais plein de diverses expériences qui m'ont toutes ramenées vers la médecine. En fait, je tourne un peu autour depuis des années et je me suis enfin aperçu de ce autour de quoi je tournais! Donc, bac en 99, puis UTC compiègne, génie des systèmes urbains (sans trop savoir pourquoi honnêtement). Dans ce cadre là, un seul bâtiment auquel je me suis intéressé: "l'hôpital". La dernière année de cette école, j'ai fais un DEA sur les ambiances en architecture et urbanisme et j'ai fait mon DEA en étant accueilli 6 mois en gériatrie pour étudier le fonctionnement du service à travers les manifestations sonores des patients (oui, je sais, ça surprend!). Puis, envie de faire de la bio donc reprise d'une licence, puis d'une maitrise de physio. Petit détour par une licence de psycho avec un stage en psy. En parallèle, je bossais l'été à temps plein comme ambulancier et à temps partiel pendant les cours. Enfin, j'ai fini cette année mon cursus de physio par un M2 neurosciences en faisant de l'EEG, des potentiels évoqués.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?

Euh, bonne question. Je dirais par défaut, parce que je ne savais pas très bien où j'allais, que je me disais que ça m'ouvrirai plein de portes (c'était pas tout à fait faux, s'il y a un truc que j'ai appris là bas, c'est apprendre à apprendre!). Je pense aussi que si je n'ai pas fait de la médecine dès le départ, c'est paradoxalement parcequ'il y avait plein de médecins autour de moi et que dans ma petite tête d'ado rebel, faire de la médecine, c'était faire comme tout le monde dans la famille...


3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

Comme je l'ai déjà dit, j'ai trop tourné autour pour ne pas me rendre compte que j'en ai envie donc je n'avais pas le droit de ne pas au moins essayé!


4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?

Oui, comme je l'ai expliqué plus haut, j'ai passé du temps dans différents milieux médicaux: une rédaction de cahier des charges pour l'organisation d'expo dans un hosto, mon DEA en gériatrie, le stage en clinique psy, l'ambulance en milieu semi-rural et en milieu urbain et puis de manière plus indirect, fils de 2 généralistes, donc une idée de ce que ça peut représenté au quotidien.
Tout ça a évidemment contribué à mon choix, au sens où ces expériences m'ont montrer que j'aimais le contact des patients, leur être utile et que j'avais envie d'aller plus loin, d'avoir d'autres outils dans mon sac qu'une simple paire de bras (ce qui est parfois déjà bien utile!). ça m'a aussi fait réalisé que je ne sais pas grand chose et que j'ai encore énormément à apprendre...



5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

C'est un parcours qui est loin d'être facile. Stressant, long, plein de doutes (et encore maintenant, j'y reviendrai). Le plus dur aura surement été la rédaction de la lettre de motivation sur laquelle j'aurai passé plusieurs dizaines d'heures (je dirais entre 30 et 60) et l'attente de l'oral.
Ceci dit, remettons les choses à leur place, je crois que c'est sans commune mesure avec la pression qui est mise pendant une année de P1 par l'atroce concours auquel sont soumis les néo-bacheliers...



6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

Je pense qu'il n'est pas nécessaire de rappeler comment cela s'intègre, avec la façon dont j'ai présenté les choses: c'est un aboutissement...
Je n'ai plus aucunes obligations vis à vis de la fac qui m'a gentiment donner mon master de neurosciences parce que je le vaut bien!smilies
Vis à vis du labo où j'ai été en stage toute l'année (à temps plein d'Octobre à fin Juin), nous devons soummettre deux publis d'ici la fin de l'année, mais toutes les données sont recueillis et pour l'énorme majorité analysées. Reste donc à écrire mais je n'y participerai que de loin, d'un commun accord avec la chercheuse qui m'encadrait.
Ma responsable a compris mon choix et m'a soutenue dans ce sens. Le labo va recruté un thésard pour continuer ce que je faisais...


7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

Pour l'atmosphère, j'étais tendu comme l'élastique d'un appareil dentaire d'ado qui baille aux corneilles. J'ai trouvé le jury Lyonnais pas agressif, mais assez froid, ne laissant rien transparaitre (ou peut être était-ce moi qui était trop dans une bulle pour sentir quoi que ce soit...)
Je vais reprendre ce que j'avais mis dans l'autre fil pour les questions du jury:

"vous avez fait une bonne école d'ingénieur, mais n'avez jamais exercé avec votre diplôme: était ce un choix délibéré ou n'aviez vous pas de travail?"

R= c'était un choix délibéré, j'avais fait de la gestion de projet d'aménagement et j'avais découvert l'hôpital et les patients par ce biais, je voulais donc comprendre mieux la maladie en faisant de la physio et pour gagner ma vie et continuer d'avoir un contact avec les patients, j'ai été ambulancier.

"Quand avez vous eu connaissance de cette passerelle? Si vous en aviez eu connaissance à la sortie de votre école d'ingé n'auriez vous pas gagner du temps?"

R= J'en ai eu connaissance en 2007 (je ne sais absolument pas pourquoi c'est ce chiffre qui est sorti de ma bouche! la réalité, c'est 2008, mais ça ne change rien ou pas grand chose).
Oui, j'aurai pu gagner du temps en le sachant plus tôt, mais ça m'a aussi permis de mûrir ce projet et d'acquérir des connaissances qui m'aideront. Peut être que j'aurais notamment pu éviter l'année de licence de psycho, bien que j'y ai appris des choses passionnantes et qui pourront m'être utiles.

"A 28 ans et bientôt 29 (tiens prends ça dans les dents au passagesmilies), comment compter vous financer?"

R= un peu de sousous de coté, des parents qui me soutiennent et sont prêts à m'aider et une banque quise dit prête à m'accorder un prêt étudiant si j'étais inscrit en D1.

"Quel spécialité envisagez vous?"

Deux spécialités m'intéressent: la neurologie car de par mon cursus de neurosciences j'ai un intérêt particulier pour les pathologies du système nerveux et la médecine générale pour le coté médecin de famille, le rapport particulier au patient etc. J'ai aussi conscience que ça dépendra de mon classement aux ECN et je pense qu'en ayant 2 choix, j'aurai tjs qqchose qui me plaira.


Pour ce qui est de mon impression à la sortie, j'étais super frutré d'avoir été coupé dans mon speech par le jury alors qu'il me restait 2 petites phrases à placer (phrases qui me semblaient importantes). L'impression que j'avais à peine assez laissé voir ma motivation et mon envie de réussir. Et puis je n'avais aucune idée de l'impression que j'avais fait au jury. Bref, j'étais plein de doutes...



8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

Soyons honnête, avec un mélange d'envie et d'appréhension. Une grosse envie d'y aller enfin, d'apprendre ce métier et de pouvoir être auprès des patients, mais aussi une certaine appréhension devant la quantité de travail, l'investissement, que ça représente...


9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?

A priori non, je n'ai pas l'intention d'utiliser mon diplôme précédent, mais j'ai appris à ne jamais dire jamais. Donc au final j'y vais avec l'envie de réussir, l'envie d'aimer ça, et c'est sûr que je le vivrait vraiment comme un échec si ce n'était pas le cas. Ceci dit, je me dis que la médecine est tellement diverse que j'y trouverai forcément une place qui me convient, même si ce n'est pas celle que j'imagine à l'heure actuelle...


10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

Je suis à Lyon depuis 2 ans. J'ai hésité entre Lyon et Tours (toute ma famille vit dans la région et j'y ai grandi jusqu'a mes 18 ans), mais j'ai choisi Lyon parce que je suis bien ici, j'aime cette ville, que je commence a y avoir des repères et que je n'avais pas envie de bouger une fois de plus (je n'ai pas arrêté ces dernières années...).


11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?


Je compte rattraper mon retard au fur et à mesure, comme je l'ai fait lorsque j'ai repris un cursus de bio et de psycho, chaque fois en zappant les 2 premières années. Ce sera différent bien évidemment, mais non, ce coté ne me fait pas peur. J'ai peur de plein de choses, mais je n'ai pas peur de ce qui se passera sur les bancs de la fac. Apprendre et comprendre des cours, je sais faire, je sais que j'en suis capable. Etre un bon médecin et assurer auprès d'un patient est un autre challenge et c'est là que j'ai le plus de doute et que j'aurai le plus de choses à prouver...



12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

Comme je l'ai dit au jury, et en fonction de comment je sentirai les choses, si je trouve le temps d'aller gagner deux ou trois thunes de temps en temps, je le ferai, mais je ne compte pas a priori dessus...
En attendant, je bosse cet été pour mettre le plus de sousous posssible dans ma popoche qui risque d'avoir de grosses fuites ces 4 prochaines années...

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

Bha, je prendrais les choses comme elles viendront. Je sais ce que je veux et les gens autour de moi le comprennent et me soutiennent. C'est vrai pour ma famille et les amis proches. Je n'ai par ailleurs aucun enfant sous ma responsabilité (j'ai déjà bien trop à faire avec ma tête tordue pour le moment!) et je ne compte pas en faire dans les 4 années qui viennent...


14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?


Ce que je compte faire à la fin de mes études? bha euh, boire un verre pour fêter ça et ensuite aller exercer le métier qui me plaira, que j'aurai choisi et pour lequel j'en aurai bavé pendant des années et avec lequel j'en baverai encore pendant de nombreuses années avec un grand sourire! Pour l'internat, comme je l'ai dit, plusieurs choix et choses qui m'attirent donc entre le jeu des villes et des spés, j'aurai tjs un truc qui me conviendra et puis qui sait, j'aurai peut être l'embarras du choix... Bref, pas de madamirmisme, un pied devant l'autre, je vais déjà essayer d'être un bon étudiant de D1, ensuite un bon externe, et à ce moment là, je me poserai les questions qui me feront peur (je me fais confiance à ce sujet!).


Désolé si j'ai été un peu long (oh le doux euphémisme!). Merci à celles et ceux qui seront arriver jusqu'ici (ou peut être celui ou celle!) et désolé pour les fautes d'orthographe, certainement nombreuses...
Top
Cleo 38
Jeune Carabine

Messages : 29
Enregistré : 19/05/2009
Posté le 10/07/2009 à 03:26 puis édité 1 fois notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

Je suis pharmacienne fraichement diplômée. Bac S en 2000, puis 2P1 médecine, puis pharma


2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?


Médecine était mon premier choix


3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

L'envie d'appréhender le soin dans sa globalité: diagnostic, décisions thérapeutiques, suivi des malades... Pour résumer mon but est d'aider les malades à mieux vivre, et pour servir ce but je me sens plus naturellement à ma "place" en médecine.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?

Cinquième année au CHU de Grenoble. Externat super enrichissant. Il a confirmé ma décision de tenter la passerelle.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

Administrativement parlant c'était une formalité dans le sens où la procédure est claire.
Mais galère à cause de la pression de la sélection! On se torture les méninges pour la lettre de motiv. Quoi écrire? C'est long et laborieux de canaliser cette envie féroce d'être médecin, faire passer ses convictions de manière claire, concise, sans tomber dans le pathos genre "j'veux sauver des vies siouplait prenez moâ!!!!"
Sinon l'attente j'ai trouvé que c'était gérable (à Lyon les mails d'admissibilité et d'admission arrivent très vite et c'est vraiment appréciable!)

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

La médecine c'est la continuité clinique de mes études. La dernière obligation c'est ma thèse. Je la soutiens en septembre. Dans ma fac personne ne m'a dissuadé de poursuivre mes études. J'ai même eu la chance, après les résultats d'admission, d'être félicitée et encouragée dans ma démarche par ma doyenne. Je crois que des parcours pluridisciplinaires comme les nôtres peuvent être compris et encouragés par les représentants de nos cursus initiaux.

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

Bonne ambiance, jury attentif, globalement très souriant (seulement quelques visages neutres ou même un peu fermés). Président très sympathique, c'est lui qui m'a dit que j'avais 4 minutes très précisément pour me présenter.
J'ai fait mon speech sans trop de souci (juste eu un blanc de quelques secondes qui m'ont paru une éternité, mais je me suis vite ressaisi!). J'ai exposé mes motivations, mon projet, ma vison de la médecine, la manière dont j'aimerai exercer. Puis le président m'a coupé à 4 minutes précises (il me restait une petite conclu, tant pis, l'essentiel était dit!)

Après cela, voilà les questions:
- quel âge avez vous?
- avez vous déjà fait de l'enseignement ? (rapport à une éventuelle activité hospitalo-universitaire)
- pouvez vous nous décrire vos activités humanitaires? (pas mal d'années en asso mentionnées dans mon CV: secourisme et samu social à la croix rouge, projet humanitaire au Burkina Faso via une asso étudiante...)
- pensez vous ne pas vous épanouir en pharmacie?
- vous avez raté deux fois médecine, pourquoi?

Voilà j'avais au préalable réfléchi aux questions éventuelles mais je n'avais volontairement pas préparé de réponses types. Le speech est déjà obligatoirement (vu le temps imparti) stéréotypé donc je voulais laisser place au naturel pour les questions. Je crois que la spontanéité et l'honnêteté sont payantes.
Impressions à la sortie de la salle: sentiment d'avoir tout donné, d'être allé au bout d'une longue démarche, pas de regret, mais strictement aucune idée du résultat

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

Consciente de la chance qui m'a été donnée. Heureuse de retourner en médecine après toutes ces années. Difficile de réaliser pleinement. Hâte de commencer la théorie mais surtout la pratique. Hâte de retourner à l'hôpital et de retrouver les patients!!!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?

A presque 30 ans, on sait mieux qu'à 20 ans que la vie n'est pas toujours tranquille et que parfois nos chemins sont influencés par des évènements qui ne relèvent pas de nos choix propres. Donc qui vivra verra, mais je ferai tout ce que je peux pour réussir ce nouveau cursus. L'envie et la détermination sont là.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

J'ai fait mes études à Grenoble. Mon copain et moi vivons là et voulons y rester. J'aime cette ville. Aucune raison de la quitter.

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

Travail et organisation! CQFD smilies

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

Economies, soutien de ma famille si besoin, soutien de mon copain qui travaille. Pour ce qui est du taf sur le temps libre: à voir si c'est gérable.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

Mon homme est dans le "bain", il achève en ce moment son internat de médecine G. Nous avons déjà l'habitude des emploi du temps surbookés, des we de garde... Et puis je lui consacrerai mon temps libre parce que les soirées med, les wei, les wes, la faluche etc... j'ai déjà bien donné il y a quelques temps! smilies

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Je crois que beaucoup de spé pourraient me plaire. Y'aura pas de déception, mais on en n'est pas encore là smilies



J'ai eu pas mal de U2U de futurs postulants passeréliens après les résultats. Alors pour compléter mes réponses, je voulais leur donner quelques conseils, du moins ce que j'ai retenu de cette passerelle en ce qui me concerne:

- Ne dénigrez pas votre cursus initial, au contraire valorisez votre formation. La passerelle n'est pas là pour grossir les promo, pour ça y a déjà le numérus clausus. La passerelle est là pour enrichir la médecine avec des profils extérieurs donc dite surtout ce que vous allez apporter à la médecine et pas ce que la médecine va vous apporter
- Pour la lettre de motiv: la mienne faisait 3 pages, elle était tapée à l'ordi
- Pour les lettres de recommandation: j'en ai mis (3 médecins PU-PH et 1 pharmacienne, ils avaient tous encadré mon travail au CHU: stages et thèse)
- Pour le dossier et pour l'oral: soyez cohérent, logique et honnête dans votre projet
- Mettez en valeur vos activités extra-universitaires (associatif par exemple)
- Ne croyez pas que certains profils n'ont pas leur chance, si vous répondez aux critères du décret, vous avez vos chances
- Pour ceux qui ont déjà 2P1 ratées dans les pattes, ce n'est pas une barrière, expliquez cet écueil avec lucidité et sans mentir, dites ce que cet échec vous a apporté
- pour l'oral, chronométrez votre speech, soyez naturel et détendu au max (faut essayer de minimiser l'enjeu pour être serein)


Et surtout:
- CROYEZ EN VOUS!!! BONNE CHANCE A TOUS LES FUTURS POSTULANTS!!!;-)
Top
FMR
Jeune Carabin

Messages : 26
Enregistré : 25/06/2009
Posté le 11/07/2009 à 16:21 puis édité 2 fois notnew
Aller on se motive pour remplir ce questionnaire.

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?
Bac S en 2005
Prépa BCPST à Henri4
Entré à l'ENS de Cachan en biologie
Obtenu un master (en biologie toujours)
Demande la passerelle en DCEM1 pour la première fois à 22 ans en 2009

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?
Je désire faire surtout de la recherche donc prépa puis ENS était le plus indiqué dotant plus que cela me permettait de retourner en médecine pour avoir ainsi les deux aspects fondamentaux de la recherche médical (biologie et clinique).
Je ne connaissais pas à l'époque le cursus type école de l'INSERM qui m'aurait aussi très bien convenu mais très confidentielle quand on vient de province.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?
Je viens un peu de l'expliquer, ça faisait partie du projet. Je ne considère pas cela comme une réorientation mais une poursuite logique et planifié de mes études.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?
Oui et non: j'ai effectué des stages en laboratoires de recherches qui avaient des contacts étroits avec les patients et qui comportaient énormément de médecins.(Gros travail sur prélèvement de patients etc, laboratoires situé dans des hôpitaux).

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?
Simple administrativement mais très stressant.

6. Comment les études de médecine s'intègrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?
Très logiquement il me reste à faire un M2 peut être en D1 et D2 puis l'externat et une thèse de médecine et de sciences surtout. Donc très long mais dans la continuité. En revanche l'école a d'abord essayé de me dissuader mais finalement elle m'a ensuite aidé pour les démarches si ça n'aboutissait pas (conseil sur procédure pour le M2 car j'avais dépassé la dead line donc il m'ont rattrapé le coup)

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?
jury de paris 5:
Assez stressant, j'ai découpé mon speech en point précis dont l'ordre reprend pas mal mais pas complètement ma lettre de motivation. J'ai fortement axé mon discours sur la recherche et l'intérêt de médecine pour la recherche et la complémentarité de mon cursus. J'avais juste répété une fois avant avec ma copine(pour éviter de dépasser 5 min) mais rien d'écrit ni d' appris par cœur pour éviter le coté récitation.
Pas de question, étant stressé j'ai dit que c'était inquiétant et on ma dit qu'on allez donc m'en poser une:
Pourquoi Paris 5 et non 11 axé cancéro (précédent stage).

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?
Un peu stressé et très excité.

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?
Ce n'est pas une expérience qui peut s'arrêter il faudra donc éviter l'échec.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?
Géographie je vie maintenant sur paris avec ma copine et pas de fac près de chez moi.
Et surtout les labos de recherche qui y sont rattaché (Necker...)

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?
Pas vraiment pendant les vacances car je suis en stage surtout au jour le jour une fois la rentrée passée.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?
Pour la D1 économie, cours particulier? et sinon aide de mes parents en cas de gros pépin.
Pour la D2 et D3 je serai en théorie de nouveau payé par l'ENS.
Pour la D4 c'est loin on verra (encore économie...)

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?
Vu mon âge il est normal d'être étudiant donc pas de soucis.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
De la recherche et une spé ou une activité clinique axée sur des thématiques type cancéro ou immuno qui seront proches de ce sur quoi je souhaite travailler en recherche.

C'est bon j'ai fini. Je suis content j'aurai peut être pas été complètement inutile sur ce forum (on peut toujours rêver).
Top
therion3
Jeune Carabin

Messages : 18
Enregistré : 07/12/2006
Posté le 28/07/2009 à 09:57 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?
Je suis titulaire d'un doctorat en sociologie et gestion des organisations, DEA stratégie des organisations Dauphine, diplômé grande école en gestion

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?
J'ai une très mauvaise mémoire, mais une très bonne capacité analytique et de synthèse. A l'époque, on m'avait dit "sans mémoire c'est même pas la peine d'y penser". De plus, j'avais surtout besoin d'indépendance, à 18 ans j'ai quitté le domicile familial en étant un élève médiocre, et dans l'indépendance (relative) je me suis métamorphosé, je me suis même surpris.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?
Au lycée, je m'ennuyais, les cours me paraissaient interminables. Avec l'indépendance et le supérieur, les cours qui devenaient plus libres, plus condensés, plus réduits, je me suis vraiment fait plaisir. Avec le plaisir est venu le succès dans mes études, et avec ces succès, un immense regret : celui de ne pas avoir fait médecine. Ca n'avait pas été une blessure : je ne m'en pensais pas capable. Avec le temps, une boule dans la gorge, j'ai travaillé dans le secteur de la santé mais ce n'était jamais assez. Quand j'ai appris l'existence de la passerelle, ça a été la révélation.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a-t'il influencé ta décision?
J'ai fait ma thèse sur le monde hospitalier, au départ par passion, voire pour "exorciser". Cela n'a fait qu'attiser la flamme.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?
Ben ce sont des formalités, stressantes. Par contre, le jury, c'est un moment très fort, très intense, mais qui passe comme un sparadrap qu'on enlève très vite (très rapide).

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?
Mes études ne s'intègrent pas très bien, mais c'est une bonne chose car je compte bien dans un avenir de long terme avoir une "double casquette" unique. Pas d'obligation, pas de dissuasion (je suis diplômé).

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?
Mon entretien a été plus long que la normale, certains membres du jury souhaitant que je clarifie si je souhaitais continuer à faire de la sociologie mâtinée de médecine ou de la médecine totalement.
J'ai beaucoup axé l'entretien sur la recherche, ce n'est pas un hasard, pour moi l'apprentissage est une drogue, je serai "éternel étudiant" et la recherche sera pour moi "ma dose" jusqu'à la fin de ma vie je pense (mais on verra ^^). Je pense que ce profil leur plaît, et je n'ai pas menti, je suis vraiment comme ça.
J'ai aussi insisté sur le côté très math de mon profil (courant chez les sociologues, mais mal connu)
J'ai aussi enseigné dans des établissements prestigieux, j'ai insisté dessus
Atmosphère : certains sont apathiques, d'autres ouvertement souriants, un ou deux semblaient un peu sceptiques (mais ça venait sûrement de mon cv particulier)
A la sortie de la salle, j'avais l'impression qu'ils étaient un peu sceptiques sur mon cv (donc ne pas se fier à son impression smilies)

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?
Ben, juste heureux et motivé !!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?
On ne peut préjuger de rien, mais plus je mets le doigt dans l'engrenage et plus je suis happé, là je crois que c'est sûr!!! Un pote chir m'a dit que la dernière étape est les premiers contacts avec les patients, qui arriveront dès les premiers jours!!! Autant dire que je serai vite fixé mais dans ma tête, il n'y a aucun doute.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?
Proximité

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?
Travail dans les bouquins et sur les ronéos pendant les vacances. Et non, je ne pense pas échouer à cause de mes lacunes, mais on verra.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?
Ma femme est expert-comptable (enfin presque! elle finit son diplôme)
Quand j'ai dit ça lors du jury, les médecins ont rigolé et ont dit bon ok, aspect financier, ça va, question suivante! (alors que bon, c'est pas Byzance non plus hein ^^)
Sinon j'ai donné pas mal de cours, et on a mis de côté plutôt que d'augmenter notre niveau de vie.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?
Bébé dans l'année, mais d'autres qui sont passés par là disent que c'est tout à fait faisable alors... !

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?
Au départ, j'étais parti sur médecine interne, mais MG semble être ce qui me convient le mieux. Pas de chir, pas de pathologie ou d'appareil restrictif (ce qui réduit considérablement le choix!). On verra lors des premiers stages pour un choix plus définitif!
Top
Miss Gwen
Sexternus-minus

Messages : 38
Enregistré : 05/01/2009
Posté le 11/08/2009 à 16:07 notnew
Maintenant que j'ai reçu ma lettre officielle, je vous dis tout :

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?

J'ai commencé par 2 P1, une 2ème année de DEUG Sciences de la Vie, une école d'ingénieur agro-alimentaire avec spécialité nutrition humaine avec en parallèle de ma dernière année, un M2 recherche Sciences des Aliments et Nutrition et enfin une Thèse de Sciences en Nutrition Humaine.

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)?

2 P1, j'avais choisi ce cursus au départ. Ca ne m'a pas empêché d'aimer ce que j'ai fait par la suite.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence?

Au cours de ma thèse (thèse CIFRE : industriel et CHU), j'ai eu le plaisir de participer à des protocoles de recherche clinique chez des volontaires sains et malades. J'ai adoré le contact que j'ai développé avec chacun d'entre eux, les échanges avec les équipes soignantes de mon service et d'autres services avec qui nous collaborions.

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision?

J'ai passé mes 3 ans de thèse dans un service hospitalier et je suis secouriste bénévole (PSE2) à la Croix-Rouge Française. ma décision a été justement motivée par toutes mes expériences.

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité?

Derrière beaucoup de formalités administratives, le stress de la constitution du dossier est très important : le choix des mots dans la lettre de motivation (que j'ai lue - corrigée, relue - recorrigée, rerelue - rerecorrigée, ...), mettre ou ne pas mettre de lettre de soutien (que je n'ai pas mises finalement)... et puis la patience entre début avril et fin mai !!!!!!!

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine?

Je dirais que les études de médecine sont dans la suite de mon cursus étant donné que je veux continuer à faire de la recherche clinique. J'ai été très encouragée par mon directeur de thèse lors de ma demande.

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle?

L'entretien avec le jury m'a beaucoup frustrée.
Tout d'abord, j'étais, au moment de l'entretien, enceinte de 5,5 mois. Pas facile de le cacher mais je pense que ça ne s'est pas vu (d'où une bonne dose de stress supplémentaire). Ils m'ont d'abord laissée parler pendant 3 minutes. Puis les questions, et c'est là que j'ai eu peur : pourquoi avez-vous échoué en P1 (méthode de travail...), que ferez-vous si vous n'avez pas la passerelle (certainement un post-doc), comptez-vous rester dans votre service actuel jusqu'à la fin de votre carrière (j'aime mon service et les gens avec qui je travaille mais je sais que la situation géographique va évoluer, tout simplement dès l'ECN...), comment allez-vous financer vos études (économies + mon mari).
Je suis sortie en ne sachant pas vraiment quoi penser, en me disant que 10 minutes, c'est beaucoup trop court et que je n'ai pas eu l'occasion au moment des questions de leur faire passer mon enthousiasme pour ce projet.

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1?

Je suis hyper contente de faire ma rentrée et je suis vraiment impatiente d'y être.
Je suis consciente qu'il va falloir que je sois très très organisée notamment pour gérer la fin de grossesse, la naissance, les cours et les partiels de décembre !!!!!!!

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte?

Je ne considère pas du tout cela comme une expérience ponctuelle. J'ai demandé cette passerelle pour être médecin et j'irai au bout de la formation car c'est elle qui me permettra de réaliser mon projet.

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac?

Je suis installée dans la région depuis 4 ans déjà et je m'y plais.

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes?

Je ne crains pas mes lacunes : je vais travailler à les combler. J'ai en plus de bonnes connaissances en physio, bio, biochimie,... donc je ne m'inquiète pas vraiment pour l'instant.

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études?

Depuis 2 ans, je savais que j'allais déposer un dossier donc j'ai été très très raisonnable et fait quelques économies. Mon mari est interne et a pris depuis quelques mois sa licence pour faire quelques remplacements avant de soutenir sa thèse d'ici 2 semestres.

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée?

Mon mari est au courant du travail que cela exige donc il me soutient énormément. Je pense mettre entre parenthèse ma vie associative (à laquelle je consacrais beaucoup de temps) et m'organiser pour que tout se passe bien.

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu?

Pour l'ECN, j'envisage une spécialité médicale : en premier choix, médecine interne et sinon, endocrino. Je ne réfléchis pas encore à d'autres alternatives si mon classement n'est pas suffisant, je vais d'abord veiller à travailler pour qu'il le soit.
Top
isanew
Jeune Carabine

Messages : 11
Enregistré : 20/10/2008
Posté le 22/08/2009 à 21:27 notnew
1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un peu ton parcours jusqu’à ton entrée en (école à préciser/dentaire/pharmacie/ vétérinaire)?
Diplomée SupAéro en 1992, 17 ans de carrière dans le spatial (Satellite, avion) et le transport (SNCF), très fortes compétences managériales, négociations sociales, pilotage d'entité

2. Pourquoi avoir choisi ce cursus à l’époque (et non médecine directement)? quand on est bon en math, une prépa aide à intégrer et réussir la P1 dans certaines fac parisiennes. Ensuite, c'est l'engrenage : comment refuser une M' en prépa super côtée? puis une école groupe A intégrée en 3/2? puis les enfants arrivent et les 3 basculements envisagés (25 ans, 30 ans, 35 ans) n'aboutissent pas.

3. Quelles ont été les motivations qui t'ont amené à demander cette équivalence? la liberté, l'envie de faire ce que j'ai toujours voulu faire, la soif d'apprendre encore et encore, le souci d'aider autrui, toujours plus fort

4. Avais-tu fait un stage à l'hôpital, en cabinet ou lié à la médecine durant ta formation précédente? Si oui, en quoi cela a -t'il influencé ta décision? jamais

5. Comment as-tu vécu le parcours qui mène à l’autorisation d’entrer directement en DCEM1? Galère ou simple formalité? un peu lourd, mais surtout trop ong! 1 an entre la décision et l'aboutissement, une véritable grossesse

6. Comment les études de médecine s'intégrent-elles à ton précédent cursus? Quelles obligations as-tu encore vis-à-vis de ton école/fac? Ton école a-t'elle essayé de te dissuader de partir en médecine? NA

7. Peux tu nous raconter brièvement comment s’est déroulé l’entretien avec le jury (atmosphère, questions)? Ton impression à la sortie de la salle? parfaitement maîtrisé (il faut dire que j'ai une longue pratique des oraux et des recrutements). J'ai fait mon self marketing et cela semble avoir fonctionné. Les questions les plus marquantes : vous rendez-vous compte qu'il vous faudra 8 ans avant de revenir au même niveau de responsabilité? pourquoi ne faites-vous pas directeur d'hôpital? Atmosphèe souriante, conviviale, ils étaient très intéressés par mon parcours et ma motivation

8. Dans quel état d’esprit t'apprêtes tu à débuter cette année de DCEM1? à fond,comme un buldozer pour être à l'aise

9. Considères-tu cela comme une expérience qui peut s’arrêter d’une année sur l’autre, si tu n’y trouve pas ton compte en utilisant ton diplôme précédent ou as tu la ferme intention d’aboutir coûte que coûte? aboutir coûte que coûte, mais toujours capable de prendre du recul : on n'a qu'une vie, et je n'y sacrifierai pas tout

10. Sur quels arguments as-tu choisi ta fac? la proximité du domicile et cependant, cela m'oblige à m'expatrier du lundi au vendredi

11. Comment comptes tu rattraper le premier cycle des études médicales? As tu peur de ne pas réussir en médecine en partie à cause de ces lacunes? en bossant. Pas peur, j'en ai vu d'autres

12. Si la question n’est pas trop indiscrète, peux-tu nous dire comment comptes-tu financer ces années d'études? mon mari + les salaires mis de côté

13. Si la question n’est pas trop indiscrète non plus, comment as-tu envisagé de concilier ces études prenantes et ta vie familiale/privée? hard, très hard : mon aîné démarre une classe prépa loin de chez nous, nou savons 2 collégiens dont ma fille qui est en sport étude et a besoin d'un suivi régulier, et le petit dernir vient de faire 7 ans et me colle comme une ventouse. J'envisage de bosser comme une dongue quand je serai loin et d'être à 100 % pour le collectif quand je serai à l amaison. De toute façon, mon boulot actuel me déloalise déjà à 150 bornes et les prochains postes étaient encore plus loin, alors, ce ne pouvait pas être mieux

14. Que comptes-tu faire finalement à la fin de tes études? Si à l'internat ton classement ne te permets pas d'avoir ces/cette spécialité(s), que fais tu? on verra! je pense que cette expérience sera FORCEMENT enrichissante, et j'en ferai du jus quel qu'en soit le résultat. Je serai toujours bankable puis que j'y crois!
_____
Isa
Top
Aller en haut • 22 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter