logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Repartir de zéro à 31 ans.

Aller en bas • 74 réponses • 4 pages • 1 2 3 4
Monaco
Ministre de la Santé

Messages : 1091
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 12/01/2013 à 07:29 notnew

Tant qu'à lui proposer de faire dentiste, non mais sans déconner les mecs smilies ...

J'ai ri smilies.
Surtout venant d'un psychiatre smilies.
_____
Chirurgien-Dentiste depuis 2012
New-York University Orthodontic program 2014
Top
Xavier05
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 08/01/2013
Posté le 12/01/2013 à 11:09 notnew
Enfin le week end!

Me voilà plus à l'aise pour poster, dans mon salon et sur mon PC plutôt que sur un smartphone et dans un terminal d'embarquement easyjet!!!

Je vous remercie toutes et tous pour vos contributions et pour le temps que vous prenez à me répondre, me conseiller, me faire partager vos avis.

Incontestablement, en arrêtant de travailler il y aura un manque à gagner, c'est indéniable. Dans ma situation personnelle, ce que je vois, ce que je pense, c'est que mon avenir dans ma voie actuelle n'est pas si rose. D'une manière ou d'une autre, je sais que je dois devenir mon propre patron si je veux continuer dans cette voie, pour mon épanouissement professionnel. Je n'arrive pas à m'imaginer salarié jusqu'à ma retraite. J'ai un profond désir d'entreprendre mais je ne sais pas comment, dans ma voie actuelle. Peut-être qu'il est encore tôt que j'ai besoin de poursuivre dans ma branche et que j'aurai une "révélation"? Mais quoi qu'il en soit, des sacrifices, y compris financiers, seront nécessaires. Et il est peut-être plus "risqué" d'entreprendre aujourd'hui dans mon domaine que de tenter une reconversion en médecine...

Bref c'est tout cela que j'essaie de mettre en balance et de soumettre à la critique. Quel que soit le choix que je fasse, même si je n'en ai encore parlé à aucun de mes proches (j'attends d'avoir les idées un peu plus claires), je sais avec certitude que j'aurai le soutien indéfectible de chacun d'entre eux.

Je pense que mon financement pourrait tenir la route, même si quelques points restent à creuser (renégocier mon crédit, s'assurer de pouvoir bénéficier des allocations chômage). J'ai quelques économies, la chance d'avoir des parents qui me soutiendront financièrement, un employeur qui je pense ne me mettrait pas de bâtons dans les roues, une compagne dans l'éducation nationale et donc avec la sécurité de l'emploi qui va bien...

Le risque cependant pourrait aussi être celui.....de se voir trop beau!! Peut-être que je n'ai pas les capacités pour faire ces études...je m'en crois capable car je suis bosseur et que je sais qu'en embarquant ma famille dans cette aventure, je n'ai pas le droit d'échouer...mais est-ce suffisant???
Top
Zalaar
Nain-terne

Messages : 128
Enregistré : 04/08/2010
Posté le 12/01/2013 à 12:11 notnew
@ Xavier

je suis pessimiste pour la passerelle parce que je l'ai présentée l'année de sa sortie pour dentaire à Lille. Il y avait 2 places pour 2 (ou 3 je sais plus) dossiers, et personne n'a été reçu pour l'oral... J'avais pourtant déjà repris en p1 et avec des résultats au premier semestre qui laissaient penser que j'allais avoir mon année, alors pour prouver ma motivation je vois pas ce que je pouvais faire de mieux... et avec tout ça, pas de mail, pas de courrier, et au bout de 4 coup de fil, une secrétaire fini par te dire que c'est mort mais qu'elle ne sait pas qu'elles raisons ont été évoquées...

J'ai pas assez de quelques lignes pour te dire tout le mal que je pense de ces jurys ultra opaques, où dans telle ville, ils ont accepté un profil littéraire et /ou commercial, dans telle autre, ils ont pris que des profils scientifiques pures et durs... sans aucune logique ni transparence.

@ Turbineur et monaco :
je parlais du rôle social du dentiste au quotidien pour la comparaison avec la médecine gé. Pas du métier en lui même. Après c'est sur que ce fameux rôle social prendra une dimension tout autre dans la campagne du Nord Pas de Calais, qu'à Paris ds le 16ème...
Top
Xavier05
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 08/01/2013
Posté le 12/01/2013 à 12:26 notnew
Si je comprends bien tu es plus pessimiste pour la passerelle odontologie que pour la médecine. ..

J'aurais besoin de vos expériences pour ceux qui comme moi ont complètement changé de voie après une première expérience professionnelle:reprise des études, intégration,résultats, travail...je doute pas de mes capacités mais je sais que je ne suis pas non plus un génie ou un surdoué!
Top
Zalaar
Nain-terne

Messages : 128
Enregistré : 04/08/2010
Posté le 12/01/2013 à 13:28 puis édité 2 fois notnew
je l'ai présentée à Lille, et même en médecine ils n'ont pas pris grand monde... A priori, les membres des jurys lillois sont contres la passerelle, pas contre ceux qui la présentent, mais le résultat est le même. Dans d'autres facs toutes les places ont été attribuées... c'est la grande loterie, c'est ça que je déplore.

Qu'on aie jugé que je n'étais pas capable de suivre ce genre de cursus, ou pas assez motivé, soit ! M'enfin, c'est suffisamment difficile à avaler pour qu'en plus on te le balance à la tronche comme ça sans aucunes explications, ni recours...

Autre problème, ici sur le forum tu trouveras de nombreux témoignages de gens qui ont passé cette passerelle, et quand tu les lis, t'as l'impression que c'est accessible. Mais très peu de ceux qui se font jeter comme des m... viennent témoigner, et eux sont encore bien plus nombreux. Si tu veux, tu peux demander à Baltimore son avis sur la passerelle, c'est un autre remedien qui a le même parcours que moi et qui se pose les mêmes questions que toi dans son taf actuel.

Après niveau capacité pour reprendre des études, je pense que la maturité aide vraiment pour l'endurance et l'organisation, reste que ça fait drôle de redécouvrir ce qu'est une dérivée quand t'as pas touché de maths depuis un bon moment ! D'ailleurs ça me fait penser que j'ai jamais lu de témoignage de "dino" qui aurait échoué sa réorientation. y en a-t'il sur remede ?
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 12/01/2013 à 16:48 notnew
Xavier, fait gaffe mais il me semble qu'on a pas le droit à la moindre indemnité chômage quand on reprend des études à la fac (à confirmer quand même).

En effet la passerelle est opaque, mais c'est le principe de sélection par un jury, c'est forcément moins objectif qu'un concours. Et en effet le jury peut décider de ne prendre aucun candidats, comme de Zalaar à Lille ou il y avait 2 places en dentaire pour 2 candidats... Sauf que personne n'a été admis au final. Ce n'est pas plus dur pour une filière qu'une autre dans un même centre d'examen, car le jury est le même pour les 4 filières (médecine, dentaire, pharma, sage-femme).

Le jury c'est 3 médecins, 3 dentistes, 3 pharmaciens et 3 sage-femmes. La difficulté réside aussi dans le fait que tu devras convaincre tout le monde pour être admis en médecine, y compris des non-médecins : le refus d'un dentiste ou d'un pharmacien du jury et tu peux dire adieu à la passerelle.

Et n'oublie pas non plus que l'internat de médecine c'est en moyenne 70h par semaine à l'hôpital, donc pas de vie famille décente.
Top
Elizabeth
Jeune Carabine

Messages : 28
Enregistré : 01/05/2012
Posté le 12/01/2013 à 19:08 notnew
Hello,

Pour les allocations chômage, c'est possible de les percevoir pendant un an, si tu as négocié une rupture conventionnelle ou un licenciement. Il faut s'inscrire en formation continue à la fac.. Mais ce n'est pas toujours évident, il arrive que certaines agences pôle emploi refusent de te verser ton droit au chômage en formation...

Pour la passerelle, elle est très floue et quelque soit la filière... Je pense que tu n'as pas de grands risques à t'y présenter. Que déciderais-tu si tu n'avais pas accès à cette passerelle et qu'il te fallait tout reprendre en P1?

Bon cheminement smilies
Top
Romain LN
Ministre de la Santé

Messages : 1826
Enregistré : 14/12/2006
Posté le 12/01/2013 à 19:21 puis édité 1 fois notnew
Je viens m'incruster un peu! J'y connais pas grand chose dans les passerelles, quand je vois ce genre de témoignage, je suis toujours impressionné! J'avais l'impression d'être fou à 18 ans en partant pour 10 ans d'études, mais à 31 ans!

Ceci dit, dans ma promo on a eu près de 15 passerelles D1, des pharmaciens, des ingé etc allant de 25-26 ans à plus de 40 ans! Bref, un peu de tout. Donc c'est possible, après il faut réussir son oral devant le jury et ça, ça se travail bien en amont j'imagine.

Pour la vie de famille pendant les études, ben c'est possible! Pas facile, mais il faut s'organiser. Et puis ça dépend aussi de la spé que tu viseras à l'ECN qui fera que ton externat sera plus ou moins dense et stressant.

Une fois interne, tu bosses beaucoup, mais c'est aussi le moment que nombre d'internes choisissent pour mettre en route les enfants. Donc là encore ça doit être possible.

Niveau finances, et bien là c'est à toi de voir comment palier les 4 ans de misères avant d'être interne et d'avoir un revenu, faible, mais permettant quand même d'assurer le minimum vital. En gros en tant qu'interne, ton salaire varie de 1300 à 2000€ net suivant le nombres de garde et ton ancienneté.


Bref, quand tu auras pesé le pour et le contre, trouver des solutions aux différents problèmes pratiques: Lance toi! Présenter la passerelle ne coute rien. Si ça passe c'est jackpot (enfin...) et si ça passe pas, au moins tu n'auras pas le regret de n'avoir jamais tenté.

Bon courage smilies
_____
Gentil Modérateur
"Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloges flatteurs." Beaumarchais
Top
Xavier05
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 08/01/2013
Posté le 12/01/2013 à 19:22 puis édité 1 fois notnew
Hello,

Pour les allocations chômage, c'est possible de les percevoir pendant un an, si tu as négocié une rupture conventionnelle ou un licenciement. Il faut s'inscrire en formation continue à la fac.. Mais ce n'est pas toujours évident, il arrive que certaines agences pôle emploi refusent de te verser ton droit au chômage en formation...

Pour la passerelle, elle est très floue et quelque soit la filière... Je pense que tu n'as pas de grands risques à t'y présenter. Que déciderais-tu si tu n'avais pas accès à cette passerelle et qu'il te fallait tout reprendre en P1?

Bon cheminement smilies


Pourquoi limité à 12 mois??J'avais en tête 24 mois....soit la période maxi légale. Je suis entrain de faire des recherches à ce sujet...


Rester 4 ans sans rémunération en vivant sur mes économies, repartir pour 7 ans d'études c'est déjà un sacré pari...alors 6 ans sans rémunération et 9 années d'études ça me paraît pas réaliste!! Ça ne me semble pas envisageable. ..
Top
Xavier05
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 08/01/2013
Posté le 12/01/2013 à 19:32 notnew
Merci Romain pour ton message. C'est vrai que cela ne coûte rien de présenter une candidature...mais il faut quand même être certain de pourquoi on le fait!
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 13/01/2013 à 01:21 notnew
Moi j'ai été chercher vite fait sur internet, et j'ai lu que reprise des études en formation initiale = pas d'indemnités du tout (sauf pour des professions vites professionnalisantes qui font l'objet d'un contrat de pôle emploi, dont ne fait évidemment pas parti la fac de médecine).

Après il y a peut-être une subtilité qui m'échappe...
Top
Xavier05
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 08/01/2013
Posté le 13/01/2013 à 09:08 notnew
www.femmes-emploi.fr/article/l-aide-au-retour-l_emploi-formation-aref

Il s'agit en fait de l'indemnité d'aide au retour à l'emploi par formation. J'ai vu sur ce forum (je tente de les retrouver) des messages de personnes ayant expérimenté la chose. Il faut bien que l'administration de la faculté vous déclare avec un statut particulier et que cela soit validé par le conseillé pôle emploi mais il semble que techniquement ce soit faisable...même si c'est loin d'être certain dans la pratique!

Je regarderai en début de semaine prochaine pour approfondir ce point...aujourd'hui dimanche c'est la journée des enfants!
Top
Xavier05
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 08/01/2013
Posté le 15/01/2013 à 20:49 notnew
Bonsoir

Je continue dans ma démarche grâce aux contributions de tous. Concernant les droits aux allocations chômage cela me paraît techniquement faisable. Un autre post en cours de discussion semble le confirmer. Après il est vrai qu'il est souhaitable de monter son projet sans en tenir compte...

Je pense aller au secrétariat de la faculté de médecine de Saint Étienne pour avoir des informations complémentaires sur la procédure de remise des dossiers. La date limite semble être aux alentours du 15 avril de chaque année ce qui me laisse un peu de temps pour peaufiner ma réflexion.

Concernant l'entretien, est il besoin d'avoir des connaissances de base ou bien il s'agit purement d'un entretien sur le projet et la motivation du postulant? Je pars de zéro zéro zéro...
Top
Lady Cat
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 2126
Enregistré : 16/02/2007
Posté le 15/01/2013 à 21:35 notnew
Bonsoir Xavier05,

Conseil de dino: si la médecine te passionne (ou autre chose ^^), fonce, en réfléchissant.

"Fonce": suis ta passion, car elle participera à te rendre heureux. Tu entendras beaucoup de gens qui essaieront de te casser ("à 30ans, on s'occupe de sa famille", "30ans, c'est trop vieux, tu n'y arriveras pas"....ce genre de phrases étant pléthoriques). Mais quand tu auras franchit quelques étapes, ces mêmes personnes te laisseront tranquille, voire trouveront que tu assures. Les opinions changent et leurs opinions....sont LEURS opinions, et on s'en fiche. Donc, si c'est médecine que tu veux faire, n"hésite pas, ça en vaut vraiment le coup!

"en réfléchissant": il faut évaluer la faisabilité financière et "intellectuelle". Financièrement, je ne vais pas reparler de ce qui a été dit précédemment, mais il y a aussi la possibilité de faire un emprunt (c'est un pari sur la réussite des études, et on ne eut pas emprunter énormément non plus, mais cela peut aider pendant les études), il y a les CESP (avec ses risques, mais cela fait 1200 euros/mois), la location d'un bien (une amie qui est ingénieure loue son appartement pendant ses études et habite dans un chambre d'étudiant), avoir un job à côté (bosser comme IDE dans un service "calme" de nuit)...C'est clair que reprendre des études nécessite de trouver des ressources financières (pas évident du tout) et de sacrifier son train de vie, quel qu'il fût, on a toujours beaucoup moins d'argent. "intellectuellement": est ce que tu auras l'envie de t'enfermer à nouveau le soir, le weeke end, pendant les vacances, quand tes amis vont au ciné, en soirée, en vacances, au shopping...et plus toi? Ok, on n'est pas enfermé 24h/24h, mais les vies sociales, personnelles et familiales en prennent un coup.

Mais sincèrement, ça en vaut vraiment le coup! C'est un choix de vie comme un autre, et comme tout choix, il a ses avantages et inconvénients.
_____
Ancienne SF
Interne en médecine interne
sans passerelle, PACES réussie
"Il faut toute une vie pour apprendre à vivre" Sénèque
Top
JPC
Nain-terne

Messages : 145
Enregistré : 26/01/2012
Posté le 16/01/2013 à 16:54 puis édité 1 fois notnew

Ceci dit, dans ma promo on a eu près de 15 passerelles D1, des pharmaciens, des ingé etc allant de 25-26 ans à plus de 40 ans! Bref, un peu de tout. Donc c'est possible, après il faut réussir son oral;)

Et comment s'en sortent-ils ? Je veux dire globalement, on a peu ou pas de témoignages sur la réussite d'une promo de passerellien D1...

Sont-ils tous passé en D2 ? etc.

Plus de 40 ans ? Quel âge a le doyen des passerelliens selon vous ?

Merci d'avance.
Top
Xavier05
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 08/01/2013
Posté le 19/01/2013 à 14:25 notnew
Bon!

C'est un premier pas. Je me suis rendu à la faculté de médecine hier pour demander des renseignements supplémentaires sur la passerelle D1 et la procédure........et.........l'accueil était fermé!!smilies

Il faudra que je retente lundi ou mardi car un vendredi à 13h c'était couru d'avance!

J'avais l'impression que tout le monde me regardait...une impression car ils ne m'ont probablement même pas remarqué!

Sinon je voulais savoir si la passerelle est accessible dans toutes les facultés ou seulement celles qui y "adhèrent"? Je recherche des témoignages de passerelliens sur Saint Étienne mais n'en retrouve aucun.
Top
PloufPlouf
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 73
Enregistré : 25/11/2011
Posté le 19/01/2013 à 16:59 notnew
Alors en fait tu as des passerelle dans toutes les faculté mais certaines sont centre d'examen et regroupent les demandes de passerelle pour leur secteur. Par exemple Rennes est centre d'examen pour les facs de l'ouest (donc si tu veux aller à Brest la fac qui gérera ton dossier sera Rennes par exemple).

Ne culpabilise pas de ta formation en mécanique, les passerelles sont là pour recruter des profils atypiques. Par exemple pour le centre d'examen de Rennes y'a eu une informaticienne, une statisticienne, moi (ingé agro ok mais bossant dans le traitement de l'eau,...).

ensuite pour la rentabilité liée au fait de reprendre des études, oui tu vas perdre des années de salaire en comparaison d'une carrière complète mais qui peut être assuré de faire une carrière complète de nos jours? (tu es bien placé pour le savoir après deux plans sociaux!) et à partir de 45-50 ans pour retrouver du boulot c'est très compliqué!

Bref bon courage pour ta réflexion, le pas n'est pas facile à sauter (même sans enfants et sans prêt sur le dos alors je n'imagine même pas avec,...) mais au moins tu n'auras pas de regrets!
_____
ingénieur agrenoble
dino 3è année Rennes 2012
Top
Xavier05
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 08/01/2013
Posté le 21/01/2013 à 12:36 notnew
Merci pour ta réponse PloufPlouf!!

C'est un peu plus clair pour moi. Je vais me rendre demain à la faculté de Saint Etienne pour un premier contact et bien me renseigner sur les modalités.

Je n'ai toujours pas pris de décision. Je dois en parler désormais avec mes proches, chose que je n'avais pas encore fait, et ils peuvent avoir leur mot à dire, je pense notamment à ma compagne qui est aussi la mère de mon fils! J'avais besoin de mûrir un peu ma réflexion avant d'en parler. Maintenant j'ai besoin de leur en parler pour décider.

Je vous tiendrai au courant (pour ceux que cela intéresse!!)
Top
Xavier05
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 08/01/2013
Posté le 23/01/2013 à 21:25 notnew
Bon!

Renseignements pris!
La personne qui m'a accueilli n'avait pas encore reçu les derniers textes mais elle a quand même pu me renseigner.

J'ai regardé les matières enseignées lors des deux premières années...pas grand chose que je connaisse :-/ Du coup j'aimerais vraiment avoir des retours de personnes parties de zéro en D1. Comment gérer le retard à rattraper? Est-ce possible de le faire au fur et à mesure? ? Qu'estce qui pourrait le plus me faire défaut?
Top
Xavier05
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 08/01/2013
Posté le 27/01/2013 à 19:09 notnew
Un petit up. Personne pour me répondre?

Plus je réfléchis et plus l'envie de me lancer dans cette reconversion me tente. ..mais plus je doute de la possibilité de prendre le train en route en d1 avec zéro connaissance de base comme dans mon cas...
Top
Aller en haut • 74 réponses • 4 pages • 1 2 3 4
livreslivrescontactspublicationstwitter