logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

La médecine semble ne faire rêver que ceux qui ne l'exercent pas...

Aller en bas • 29 réponses • 2 pages • 1 2
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 15/04/2016 à 20:06 notnew
Bonjour,

Allez, petit pavé dans la marre. Il y a quelques années, je pensais que les médecins qui se plaignaient étaient minoritaires.

Aujourd'hui, j'ai l'impression qu'il y a vraiment très très peu de médecins heureux et épanouis. Il y a quand même 30 000 médecins mécontents sur le groupe Facebook "Les médecins ne sont pas des pigeons"... C'est énorme !! La plupart de ces médecins après quelques années d'exercice regrettent de ne pas être pharmaciens ou dentistes en voyant que ces professionnels gagnent aussi bien (voir mieux) leur vie tout en ayant beaucoup moins de pression et beaucoup plus de temps libre pour les loisirs et la famille. Alors qu'au moment des orientations à 18 ans, pharma et dentaire n'étaient que des "2ème choix" au cas où ils rataient médecine.


Paradoxalement, il y a de plus en plus de candidats à la spécialité médecine en PACES (même s'il y en a de plus en plus en pharma et dentaire aussi).

J'ai donc l'impression que la médecine n’intéresse que ceux qui ne la connaissent pas vraiment. Est-ce que vous constatez la même chose que moi ?
Top
Olga
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 384
Enregistré : 03/12/2015
Posté le 15/04/2016 à 20:48 notnew
"Le gens heureux n'ont pas d'histoire". Autrement dit, c'est un biais : ceux qui ont à se plaindre ou sont frustrés seront plus enclins à se faire entendre sur les réseaux sociaux. Ajoute à cela que le français est culturellement un râleur....

En tout cas, je ne sais pas s'il sont représentatifs de la corporation mais la quasi totalité de ceux que je côtoie et que j'ai interrogés ne regrettent pas leur choix.
Top
tab
Interne

Messages : 136
Enregistré : 23/02/2016
Posté le 15/04/2016 à 21:28 notnew
Je vis entourée de médecins, chir ou non, MG ou non, pas un ne regrette son choix, et tous sont heureux !!
Top
Raphaella75
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 09/04/2016
Posté le 15/04/2016 à 23:03 notnew
y a un jeune pharmacien qui a parlé d'un de ses collègues qui avait raté pharma et qui est devenu chirurgien... Donc pharma ça doit être plus dur !
_____
Courage !


Top
Baka
Doyen

Messages : 643
Enregistré : 26/10/2006
Posté le 16/04/2016 à 00:53 notnew
Disons que les conditions d'exercice et l'environnement de travail jouent beaucoup dans l'épanouissement personnel...
Pour ma part, aucun regret mais c'est vrai que si c'était à refaire je ne me vois pas subir une nouvelle fois la P1, l'externat et tout le tralala du cursus médical...
Et quand on me dit qu'après la thèse ça s'améliore pas bah c'est un peu déprimant en fait.
Mais bon content de constater que médecine continue à envoyer du rêve, c'est un domaine intéressant mais parfois incompatible avec l'idée post-moderne que les gens se font du bonheur
Bref comprenne qui pourra smilies
_____
"A modest man, but then he has so much to be modest about"
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 18/04/2016 à 04:12 notnew
Bonsoir;

Je ne parle pas des étudiants (je n'en côtoie plus beaucoup malheureusement) mais des médecins diplômés, après quelques années d'exercice.

Ce sont toujours les mécontents qui râlent c'est vrai, mais il y a (proportionnellement par rapport à la démographie) beaucoup beaucoup plus de médecins mécontents sur les réseaux sociaux que de pharmaciens ou dentistes mécontents.

J'ai l’impression que les MG ont tous un coup de blues quand ils voient le temps que peuvent consacrer le notaire ou le pharmacien du coin à leurs loisirs.

Et surtout au moment du premier enfant, ne pas pouvoir le voir grandir... C'était pareil pour les vieux médecins (même pire), mais ça ne semblait pas les gêner.
Top
Dr Fredo
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 25/01/2011
Posté le 23/04/2016 à 06:57 puis édité 1 fois notnew

J'ai l’impression que les MG ont tous un coup de blues quand ils voient le temps que peuvent consacrer le notaire ou le pharmacien du coin à leurs loisirs.

Et surtout au moment du premier enfant, ne pas pouvoir le voir grandir... C'était pareil pour les vieux médecins (même pire), mais ça ne semblait pas les gêner.

A mon avis, pour notre génération (peut être à l'exception des milieux ruraux/sous dotés en médecins), c'est une question de choix, de priorité. Un jeune médecin qui veut voir grandir ses enfants peut adapter son boulot à sa vie personnelle. C'est sur qu'après une installation en libéral c'est plus facile à dire qu'à faire. Mais faut y réfléchir avant.

Bonjour,

Allez, petit pavé dans la marre. Il y a quelques années, je pensais que les médecins qui se plaignaient étaient minoritaires.

Aujourd'hui, j'ai l'impression qu'il y a vraiment très très peu de médecins heureux et épanouis. Il y a quand même 30 000 médecins mécontents sur le groupe Facebook "Les médecins ne sont pas des pigeons"... C'est énorme !! La plupart de ces médecins après quelques années d'exercice regrettent de ne pas être pharmaciens ou dentistes en voyant que ces professionnels gagnent aussi bien (voir mieux) leur vie tout en ayant beaucoup moins de pression et beaucoup plus de temps libre pour les loisirs et la famille. Alors qu'au moment des orientations à 18 ans, pharma et dentaire n'étaient que des "2ème choix" au cas où ils rataient médecine.


Paradoxalement, il y a de plus en plus de candidats à la spécialité médecine en PACES (même s'il y en a de plus en plus en pharma et dentaire aussi).

J'ai donc l'impression que la médecine n’intéresse que ceux qui ne la connaissent pas vraiment. Est-ce que vous constatez la même chose que moi ?

Penses-tu réellement que les 30 000 médecins du groupe ne sont pas heureux et épanouis?! C'est une façon de se faire entendre, de se plaindre mais de là à dire qu'ils auraient été mieux comme pharmaciens ou dentistes...

On pourrait également se poser la question des reconversions après l'obtention du diplôme pour essayer d'avoir une vision d'ensemble du ressenti de ces différents professionnels médicaux.
Oui c'est vrai, les demandes de passerelles vont très majoritairement vers la médecine (donc en effet des personnes qui ne connaissent pas encore vraiment la médecine).
Mais il y a un flux non négligeable de pharmaciens diplômés vers la médecine.
Quel pourcentage de professionnels de santé quittent leur métier de pharmacien ? dentiste ? médecin ?
Je dirai plutôt que la médecine doit être réservée aux passionnés car les études sont longues et contraignantes parait-il smilies mais une fois bien orientés dans cette voie, les médecins semblent très majoritairement y trouver leur compte...
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 23/04/2016 à 15:44 notnew
J'ai pas dit que les pharmaciens et dentistes étaient plus heureux, j'ai dit que c'était un ressenti de beaucoup de médecins.

Concernant les dentistes (ma profession) énormément de jeunes dentistes (moins de 40 ans) sont très inquiets sur l'avenir, surtout à cause de la concurrence des écoles privées qui est en train de tuer les dentistes dans l'union européenne. Mais ça les médecins ne le voient pas : ils voient que l'ancienne génération a (très !!) bien marché, ils ne se rendent pas compte que la nouvelle va se casser la gueule.
Top
H2O6
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 62
Enregistré : 09/05/2015
Posté le 23/04/2016 à 16:10 notnew
J'ai pas dit que les pharmaciens et dentistes étaient plus heureux, j'ai dit que c'était un ressenti de beaucoup de médecins.

Concernant les dentistes (ma profession) énormément de jeunes dentistes (moins de 40 ans) sont très inquiets sur l'avenir, surtout à cause de la concurrence des écoles privées qui est en train de tuer les dentistes dans l'union européenne. Mais ça les médecins ne le voient pas : ils voient que l'ancienne génération a (très !!) bien marché, ils ne se rendent pas compte que la nouvelle va se casser la gueule.

Bonjour,
Ce que tu exposes est très intéressant. Mais peux-tu préciser pourquoi, selon toi, les jeunes générations de médecins se casseront la gueule ? Et qu est ce que tu entends par se casser la gueule ?

Merci
_____
Paces 2016-2017
Passerelle 2017 : dossier déposé à Nice !
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 26/04/2016 à 19:18 notnew
Je pense que le problème principal, c’est que le métier de médecin est trop idéalisé par les médias.

Le métier de médecin est surement un métier passionnant avec des responsabilités, des connaissances, une véritable utilité pour la population, des revenus intéressants. Bref, il devrait y avoir tout pour être heureux dans ce métier. Mais le métier est tellement idéalisé que les étudiants sont déçus quand ils découvrent la réalité de la profession, qui n’est pas celle qu’ils avaient imaginé et qui n’est pas du tout celle colportée par les médias.

Dans les séries TV, on voit des médecins qui cumulent toutes les spécialités, qui prennent plein d’initiatives personnelles, qui décident de tout, et qui ont tous les moyens technologiques à leur disposition. La réalité du terrain (dans la vraie vie), c’est que les médecins doivent faire face à des grosses restrictions budgétaires, ils doivent suivre des protocoles pré-établis, ils partagent les décisions médicales avec les autres médecins qui suivent le patient et qui veulent aussi avoir leur mot à dire, et depuis 1995 toutes les prescriptions de médicaments sous soumises au contrôle et à la validation d'un pharmacien (donc la liberté de prescription n’existe pas vraiment en pratique). On est loin de Dr House…

Le jour où les étudiants auront une image réelle de ce métier, il y aura surement beaucoup moins de candidats au concours médecine, mais au moins il n’y aura que des candidats motivés pour sacrifier leur vie pour le VRAI métier de médecin (pas celui de la télévision). Car aujourd’hui, beaucoup de candidats, mais quand ils découvrent la réalité, ils changent de métier ou ne s’installent pas à leur compte, ce qui créé des déserts médicaux.
_____
Pharmacien


Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 27/04/2016 à 18:28 puis édité 1 fois notnew
mais au moins il n’y aura que des candidats motivés pour sacrifier leur vie pour le VRAI métier de médecin (pas celui de la télévision). Car aujourd’hui, beaucoup de candidats, mais quand ils découvrent la réalité, ils changent de métier ou ne s’installent pas à leur compte, ce qui créé des déserts médicaux.

Je ne vois pas en quoi un bon medecin ou bien un medecin motivé devrait sacrifier sa vie à la medecine !

Non les medecins sont des hommes et pas des demi-dieux qui doivent en baver, bosser 80h, pas dormir pendant 48h (au mépris du droit du travail)et pas avoir de vie de famille.
S'ils veulent se salarier, avoir des enfants (pour la majorité des futurs medecins qui sont des femmes),prendre un congé prental, bosser à temps partiel ou bosser seulement "45h" (quitte à gagner moins)pour avoir des loisirs et une vraie vie de famille c'est leur droit !

Un bon medecin (et un bon plombier, un bon ingénieur et tout ce que tu veux.....) c'est quelqu'un qui a un EQUILIBRE dans sa vie et qui est bien dans sa peau......

yen a marre des gens (et du grand public en général qui bosse 35h avec tous les week end) qui exigent que ce soit un sacerdoce .....
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 28/04/2016 à 11:25 notnew
Faudrait m'expliquer à quel moment quand on travaille dans une pharmacie on a du temps pour sa famille. Quand les horaires sont 9-12 15-19h, ça laisse très peu de temps pour avoir une vie de famille et voir ses enfants grandir. D'ailleurs c'est le constat amer que font énormément de femmes dans les pharmacies (préparatrices ou pharmaciens), quand tu finis à 19h tous les soirs de la semaine, tu vas pas chercher ton gosse à l'école, voir tu le vois pas car il est au lit quand tu reviens du travail
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
samousse
Sexternoïde

Messages : 41
Enregistré : 15/01/2015
Posté le 28/04/2016 à 17:59 notnew
Beaucoup de métier dans le médical/paramédical et même autre milieu ont une vie de famille plus compliqué à concilier avec le boulot.
Infirmière, en travaillant en 7h30 à temps plein lorsqu'on fait Soir matin qu'on termine le soir a 21h et qu'on recommence le lendemain a 6h30 ca laisse peu de temps ... Ou lorsqu'on qu'on bosse un weekend sur deux ou plus, les repas de famille le dimanche ... les activités sportives des enfants le samedi ... Chaque métier à ses soucis concernant la gestion de la vie de famille après il faut savoir faire avec, après tout on l'a choisi.
_____
infirmière souhaitant devenir médecin !


Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 28/04/2016 à 23:26 notnew
A part les fonctionnaires, personnes ne termine le boulot à 16h30. Les horaires classiques d'une pharmacie permettent d'accompagner les enfants le matin à l'école (sans les mettre à la garderie), ils permettent de manger avec eux le midi, et ils permettent de rentrer pour le diner et le coucher. Et quand on est titulaire et qu'on a terminé de rembourser son prêt bancaire, on peut se permettre de venir au boulot et partir quand on veux dans la journée.
_____
Pharmacien


Top
coucourde
Doyen

Messages : 511
Enregistré : 06/07/2003
Posté le 03/05/2016 à 13:36 notnew
"Faudrait m'expliquer à quel moment quand on travaille dans une pharmacie on a du temps pour sa famille. Quand les horaires sont 9-12 15-19h, ça laisse très peu de temps pour avoir une vie de famille et voir ses enfants grandir. D'ailleurs c'est le constat amer que font énormément de femmes dans les pharmacies (préparatrices ou pharmaciens), quand tu finis à 19h tous les soirs de la semaine, tu vas pas chercher ton gosse à l'école, voir tu le vois pas car il est au lit quand tu reviens du travail"

Il vit sur une autre planète le mec... 35 h par semaine c'est déjà trop... Et en plus il va se plaindre de n'être pas assez payé...
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 03/05/2016 à 16:58 notnew
Il vit sur une autre planète le mec... 35 h par semaine c'est déjà trop... Et en plus il va se plaindre de n'être pas assez payé...

Je pense même que Farmacien vit dans une autre galaxie... Les pharmaciens d'officine sont les seuls cadres supérieurs à ne travailler que 35h, et il trouve le moyen de sortir que c'est trop... la bonne blague !!
_____
Pharmacien


Top
Twinsoul
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 01/07/2015
Posté le 04/05/2016 à 23:04 puis édité 3 fois notnew
Le problème ce ne sont pas les 35 h mais le fait de ne pas pouvoir moduler ses horaires. J'ai travaillé en officine et en industrie et même si je faisais plus d'heure en industrie, j'arrivais tôt au bureau et quittais pour pouvoir donner à dîner à mes enfants. Lorsque je travaillais en officine, je finissais à 20h30 tous les soir où je travaillais. Ok, je commençais à 11h mais bon, après 8h30, mes enfants étaient à l'école donc pas vraiment moyen d'en profiter...
Farmacien ne dit pas que c'est trop mais que ça ne correspond pas au horaires pour les enfants...
_____
Owls are not what they seem
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 05/05/2016 à 03:27 notnew
Sauf que là vous parlez d'un cas exceptionnel Twinsoul.

99,9% des pharmacies ferment au plus tard à 19h30.
0,00001% des pharmacies ouvrent après 10h.

Sur les 50 000 pharmaciens d'officine qui existent en France, vous étiez donc le SEUL à travailler dans une officine qui ouvre à 11h (je n'ai jamais vu ça de ma vie !!) et qui ferme à 20h30 !!

Mais votre cas totalement exceptionnel n'est pas une raison pour occulter les 99,99% des pharmaciens qui accompagnent leurs enfants à l'école le matin juste avant d'aller travailler, qui mangent avec eux le midi, et qui rentrent pour dîner avec eux et pour les coucher.

Tout ça n'est PAS possible pour une majorité de médecins, c'est un fait.
_____
Pharmacien


Top
Twinsoul
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 01/07/2015
Posté le 05/05/2016 à 10:14 puis édité 4 fois notnew
Excusez moi mais vous le faite exprès ??? Le fait de commencer à 11h ne veut pas dire que la pharmacie ouvrait à 11h...
Vous êtes titulaire, vous vous occupez des emplois du temps, vous savez bien que l'on ne peut couvrir toute la plage d'ouverture avec 35h...
Elle ouvrait du lundi au samedi de 9h à 20h30. Le temps de finir de délivrer les dernières ordonnances, de faire les caisses, de fermer la pharmacie, on était même jamais partis à 20h30.

Travaillant à Paris, je peux vous dire que la plupart des pharmacies sont ouverte au moins jusque 20h... On est loin des 0,1%, je me demande où vous avez vu ça...

De plus, un médecin généraliste en libéral est plutôt comparable avec le titulaire de la pharmacie. Je ne connais aucun titulaire jeune qui soit au 35h, ils en sont même bien loin.
_____
Owls are not what they seem
Top
Andjela
Sexternoïde

Messages : 49
Enregistré : 20/08/2012
Posté le 05/05/2016 à 10:28 notnew
Il y a peu de gens qui ont la chance d'habiter proche de leur lieu de travail(d'une manière générale, et c'est aussi vrai pour les pharmaciens d'officine et les préparatrices), la plupart du temps ça ne permet pas d'avoir le luxe de pouvoir manger à midi avec ses enfants...
Ce ne sont que les titulaires qui ont cette liberté.
Top
Pharmaceutic
Désagrégé de médecine

Messages : 273
Enregistré : 15/11/2015
Posté le 05/05/2016 à 11:35 notnew
Alors moi je ne connais aucun pharmacien (ou préparateur) qui accepterait de commencer à 11h et finir à 20h30. En pharmacie on s'arrange toujours pour que les horaires conviennent à tout le monde.

C'est très facile en province de trouver un poste avec comme horaires 9h-12h puis 14h-19h, je dirais même que ce sont les horaires les plus fréquents. Ilss permettent d'être très présent avec ses enfants et sa famille.

Bien sur il existe des pharmacies atypiques, comme certaines pharmacies parisiennes ou celles dans les centres commerciales, qui peuvent rester ouverte le midi et qui ferment tard le soir (ou qui ne ferment pas du tout parfois). Mais rien n'oblige les pharmaciens à choisir de travailler dans ces pharmacies, qui sont très minoritaires de toute façon.

Les jeunes pharmaciens titulaires (dont je fais partie) font beaucoup plus que 35h, ils travaillent même plus que les généralistes. En revanche une fois que la pharmacie est remboursée, beaucoup de titulaires travaillent moins que 35h avec des revenus bien supérieurs aux généralistes.
_____
Pharmacien


Top
Aller en haut • 29 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter