logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Inquiétude par rapport aux réformes récentes...

Aller en bas • 1 réponse
psychotropine
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 25/12/2017
Posté le 12/04/2018 à 18:59 puis édité 2 fois notnew
Bonjour.
Je ne vais pas me présenter à chaque fois que je poste un message donc je précise juste que je suis comme beaucoup de gens ici quelqu'un qui a envie de se réorienter en médecine et qui n'a pas du tout un parcours scientifique. smilies Cela dit, je suis loin d'être un "dino", je n'ai que 20 ans et en étant optimiste, je tenterai ma chance dans 3 ou 4 ans (je fais déjà autre chose, et je ne vais pas m'interrompre en prenant le risque de me retrouver sans rien).
Les réformes récentes me font toutefois m'inquiéter sur mes chances de réussite.
Ce qui m'inquiète :
- Parcoursup : Je pense que beaucoup de gens demandent la PACES. J'imagine (et c'est normal) que les lycéens en S seront privilégiés. Sommes-nous sûr d'obtenir une place quelque part en PACES lorsqu'on se réoriente, en demandant toutes les facultés de sa région?
- La redoublement remplacé par une passerelle vers une licence santé : Corrigez-moi si je me trompe, mais le nombre d'étudiants qui réussiront à se faire accepter en P2 après avoir été réorienté dans une licence sera ridiculement faible, on peut donc considérer que nous n'avons plus droit qu'à une seule chance au concours. Par ailleurs, est-ce que cette passerelle n’est pas la porte ouverte au « piston »?

L'impression que ça me donne est que pour les non-scientifiques comme moi, il va devenir presque indispensable de faire une année de prépa ou de remise à niveau. Se préparer seul en travaillant des cours de maths et de physique-chimie de terminale ne va plus suffir puisqu'on risque de se faire refuser à l'entrée, je me trompe?
Par ailleurs, la suppression du redoublement ne signifie pas que la taille des promotions va diminuer, si? On aura donc 2000 primants au lieu de 1000 primants et 1000 doublants. Est-ce que cela ne va pas creuser davantage l'écart entre les étudiants qui ont une prépa, et les autres?
Merci d'avance, à bientôt.
Top
Kinona
Interne

Messages : 128
Enregistré : 12/06/2017
Posté le 16/04/2018 à 08:41 notnew
Salut smilies

Parcoursup : Je pense que beaucoup de gens demandent la PACES. J'imagine (et c'est normal) que les lycéens en S seront privilégiés. Sommes-nous sûr d'obtenir une place quelque part en PACES lorsqu'on se réoriente, en demandant toutes les facultés de sa région?

Pour une réorientation, tu ne passes pas forcément par Parcoursup, il faut directement contacter les facs car certaines (toutes celles de la région parisienne en tout cas) marchent via le conseil pédagogique qui choisit ou non de garder ton dossier (beaucoup de demandes et beaucoup de sélection, avec un Bac S, prépa de remise à niveau et une excellente année dans le supérieur avant de tenter la PACES j'ai été refusé dans beaucoup de facs et je suppose que le système se durcit encore). Certaines facs qui n'ont pas leur effectif complet proposent des places sur parcoursup dans la dernière étape (quand tout les lycéens ont eu leur résultat du bac et leur affectation). Donc non, pas sur de trouver une place malheureusement :/ Pour ma aprt ça était vraiment un coup de chance de trouver sur Toulouse alors que je suis Parisienne à la base.

La redoublement remplacé par une passerelle vers une licence santé : Corrigez-moi si je me trompe, mais le nombre d'étudiants qui réussiront à se faire accepter en P2 après avoir été réorienté dans une licence sera ridiculement faible, on peut donc considérer que nous n'avons plus droit qu'à une seule chance au concours. Par ailleurs, est-ce que cette passerelle n’est pas la porte ouverte au « piston »? Il ne me semble pas que toutes les facs marchent ainsi, en tout cas dans la mienne tu as toujours le droit de faire 2 P1, mais dans d'autres j'ai entendu dire que tu ne pouvais tenter le concours qu'une fois (certaines facs à Paris). Pour la passerelle en licence, elle dépend de tes résultats au concours, ils prennent les meilleurs dossiers et il faut forcément avoir eu plus de 10 de moyenne (c'était les conditions dans ma fac)


C'était déjà conseillé pour les non scientifique de faire cette remise à niveau pour ne pas prendre un carton en PACES et ça permettait aux gens qui se réorientaient devant déposer des dossiers au fac d'appuyer leur candidature.

Par ailleurs, la suppression du redoublement ne signifie pas que la taille des promotions va diminuer, si? Je ne pense pas qu'elle diminuera bien au contraire. De plus en plus de personnes tentent le concours (ex Toulouse on était 950 l'année où j'ai eu le concours, cette année ils sont presque 200 de plus)

Est-ce que cela ne va pas creuser davantage l'écart entre les étudiants qui ont une prépa, et les autres? Certainement, mais pareil dans ma fac l'écart était déjà bien creusé. Ceux de ma promo qui ont réussi le concours une très grande majorité avait fait une prépa (on a la chance d'en avoir une très bonne qui prépare super bien)
Top
Aller en haut • 1 réponse
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter