logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Sage-femme, rêve de faire médecine

Aller en bas • 4 réponses
flo140190
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 05/07/2019
Posté le 05/07/2019 à 09:27 puis édité 1 fois notnew
Tags : Passerelle, Sage-femme
Bonjour à tous,

Je suis sage-femme, diplômée depuis 6 ans, quasi 30 ans et maman de bientôt 2 petits garçons.
Bref, pour vous situer un peu l'histoire... je suis belge.
J'ai fait à 18 ans une première année de médecine à l'UCL en Belgique, manque de motivation à travailler (beaucoup plus à faire la fête) et de maturité... échec programmé.
Suite à ça je suis rentrée en école de sage-femme à Liège et j'ai été diplômée.
L'amour m'a ensuite guidé vers la France où je réside toujours actuellement. Je travaille depuis bientôt 6 ans dans une petite maternité situé à la frontière côté belge mais je suis inscrite à l'Ordre français "au cas où".
Parallèlement à mon travail, j'ai également réalisé et obtenu un master en sciences de la santé publique (finalité épidémiologie et biostatistiques) à l'ULB (Bruxelles) il y a 2 ans.
Voilà pour la petite histoire.

Mais je suis terriblement frustrée... Mon vieux rêve de faire médecine est toujours là. Je suis forcément confrontée à ça au quotidien, je rêve d'être en fac de médecine la nuit...
Refaire les études en Belgique toute proche signifie passer par le concours/tirage au sort (puisque je suis désormais "non résidente" même si belge) et recommencer à zéro.
Je me pose donc la question de la passerelle en France (Lille) puisque j'y réside... est-ce accessible avec un diplôme belge (qui a été reconnu en France) ? Est-ce gérable avec une famille et 2 enfants ?
Puis vient l'énorme point noir... le budget. Mon conjoint travaille mais (comme tout le monde) nous avons 2 voitures, 1 crédit immobilier et nous ne pouvons nous permettre de perdre complètement mon salaire.
Les études (avec passerelle) permettent-elle de conserver un mi-temps comme sage-femme ? Des aides possibles ?
Durant mon master en santé publique, j'avais conservé un mi-temps à l'hôpital, c'était tendu mais pas impossible...

Bref, plus je lis ce que j'écris plus je me rends compte que parfois des vieux rêves doivent en rester à ce stade...

Je suis à l'écoute de toutes vos pistes, vos conseils...

Merci d'avance ! smilies
_____
Sage-femme depuis 2013
Master santé publique ULB
Frontalière franco-belge
Maman de (bientôt) 2 garçons
Top
arion
Chef de pique-nique

Messages : 197
Enregistré : 18/08/2013

certification
Vie réelle
Damiano Turrisi
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : 6e année médecine
Fac : PARIS XIII BOBIGNY
Posté le 05/07/2019 à 16:27 notnew
Bonjour,

Pour ce qui est de la passerelle, je ne saurais pas te répondre, peut-être devrais tu contacter directement la personne qui reçoit les dossiers de passerelles à Lille.
Pour le financement, c’est pas impossible de travailler à côté (je connais quelqu’un qui travaillait 35h/ semaine en P2/D1) mais il faut s’accrocher, ce n’est pas donné à tout le monde de tenir le coup, sans compter la famille à côté ..
l’autre solution c’est le CESP, mais qui est contraignant, en gros tu échanges ta liberté d’installation pendant quelques années contre un smic mensuel durant tes études.
Top
de rubiana
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 197
Enregistré : 21/06/2016
Posté le 05/07/2019 à 16:29 notnew
http://www.remede.org/documents/marine-mon-metier-de-sage-femme-m...
Top
KineUP
Ministre de la Santé

Messages : 665
Enregistré : 08/11/2017
Posté le 05/07/2019 à 16:31 notnew
Je travaille à côté des études. C'est possible en P2/D1. Faut avouer que c'est pas facile, ça nécessite une organisation millimétrée, et un emploi du temps flexible et adaptable (pour pouvoir aller en stage etc et interrompre l'activité pro à ce moment).
Perso j'ai qu'un seul enfant à côté.
Faut bien réfléchir, c'est beaucoup de sacrifices, beaucoup de travail, quasi pas de vacances (pour dire plus ensuite).
Mais c'est que du bonheur quand on s'en sort smilies
_____
en médecine.
Top
flo140190
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 05/07/2019
Posté le 06/07/2019 à 10:04 notnew
Merci pour vos réponses.

C'est clair que le plus gros obstacle à mon sens c'est de réussir à mener ça en parallèle de ma vie de famille (et de tenir le cap financièrement). Il est clair que je ne veux pas être absente de la vie de mes enfants pendant leurs 5 premières années.
Quelques années plus tôt, cela aurait été bien plus facile mais en sortant des études de sage-femme je n'avais vraiment plus envie d'aller à la fac, d'être à nouveau stagiaire (je me retrouve bien dans le témoignage de "Marine" cité plus haut car il y très peu de bienveillance dans le cursus de sage-femme)... je voulais donc bosser et être indépendante financièrement.
Je vais me laisser le temps, notre 2e enfant arrive très prochainement, laisser murir la réflexion et m'imprégner des témoignages trouvés ici.
Je demanderai aussi à Lille ce qu'il en est avec des diplômes obtenus en Belgique. Au moins je serai fixée si c'est possible ou pas du tout...

Merci à tous !
_____
Sage-femme depuis 2013
Master santé publique ULB
Frontalière franco-belge
Maman de (bientôt) 2 garçons
Top
Aller en haut • 4 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter