logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Étude médecine en Roumanie 2013/2014 [Coloc]

Aller en bas • 56 réponses • 3 pages • 1 2 3
Kevin01
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 06/07/2013
Posté le 03/02/2014 à 07:07 notnew
soigner des gens en ayant le risque de pas te rappeler d'informations primordiales ?
Tkt, il se sera entrainé pendant 3 ans sur des roumains avant ;P
_____
When in doubt, empty your magazine.
Top
Timy
Jeune Carabin

Messages : 10
Enregistré : 01/02/2014
Posté le 03/02/2014 à 14:22 notnew
Le topic est pas là pour faire polémique.
Et en ce qui concerne la question de Delta, oui j'ai des échos positifs de gens ayant aboutit à leurs études en Roumanie et exercant en France.
Top
Malikemal
Chef des sévices

Messages : 361
Enregistré : 17/03/2013
Posté le 03/02/2014 à 14:29 puis édité 1 fois notnew
Partages les avec nous alors, parce que de notre point de vue aucun étudiant n'est revenu de là-bas ...
_____
Promotion R.T.H. Laennec
Tuteur de MEAG
Responsable Ronéo FGSM2
Top
Timy
Jeune Carabin

Messages : 10
Enregistré : 01/02/2014
Posté le 03/02/2014 à 15:06 puis édité 1 fois notnew
Selon un sondage personelle (Entre forums, connaissances,etc..) la plupart des gens à qui j'ai pu parler étaient heureux de leurs choix. Concernant dentaire il n'y a rien à redire (apparament). En ce qui concerne médecine, la plupart de sa promo (à la personne concerné) voulait s'en arrêter au généralisme --> Médecin de campagne donc pas de soucis non plus. En ce qui concerne les ECN aucun écho .. Mais je continu la prospection à ce sujet smilies

Je tiendrai informé sur ce post si jamais
Top
Zoey
Doyenne (espèce rare)

Messages : 527
Enregistré : 23/02/2013
Posté le 03/02/2014 à 16:35 notnew
Juste par curiosité, ce sont des personnes dans la même école ou pas ?
_____
«Promise me you’ll always remember: You’re braver than you believe, stronger than you seem and smarter than you think» A. A. Milne
Manip radio _ Promo 2015-2018
Top
Timy
Jeune Carabin

Messages : 10
Enregistré : 01/02/2014
Posté le 03/02/2014 à 19:24 notnew
Juste par curiosité, ce sont des personnes dans la même école ou pas ?
Tous étudiés à Cluj en revanche.
Top
corto maltese
Ministre de la Santé

Messages : 1664
Enregistré : 14/06/2011
Posté le 05/02/2014 à 08:06 puis édité 1 fois notnew
soigner des gens en ayant le risque de pas te rappeler d'informations primordiales ?
Tkt, il se sera entrainé pendant 3 ans sur des roumains avant ;P


Ethique LVL UP !
Rappelez vous que ce sont des gens que vous soignez, ici ou ailleurs. D'ailleurs je les plains les pauvres ... ils payent pour avoir des étudiants qui ont a peine le niveau (20% inférieur a celui des étudiants roumains ( cf un ancien post dans ce forum), et oui c'est ça de récup les foirés de PACES) et qui baragouinent le roumain.
Désolé, j'étais obligé, mais clairement si vous avez cette mentalité du patient cible a flechette, on la voit votre VOCATION.
_____
Amat Victoria curam
Top
Kevin01
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 06/07/2013
Posté le 05/02/2014 à 17:32 notnew
soigner des gens en ayant le risque de pas te rappeler d'informations primordiales ?
Tkt, il se sera entrainé pendant 3 ans sur des roumains avant ;P


Ethique LVL UP !
Rappelez vous que ce sont des gens que vous soignez, ici ou ailleurs. D'ailleurs je les plains les pauvres ... ils payent pour avoir des étudiants qui ont a peine le niveau (20% inférieur a celui des étudiants roumains ( cf un ancien post dans ce forum), et oui c'est ça de récup les foirés de PACES) et qui baragouinent le roumain.
Désolé, j'étais obligé, mais clairement si vous avez cette mentalité du patient cible a flechette, on la voit votre VOCATION.

Rohlala tu rates pas une occasion toi ^^
C'étais une blague, pas très drôle certes, mais une blague (tiens regarde : http://fr.wikipedia.org/wiki/Second_degr%C3%A9 )Enfin bref... voila quoi, rassure toi je ne prends pas les roumains pour des êtres inférieurs, des cobayes ou ce que tu veux smilies

Maintenant (oui je suis mal placé pour te dire ça vu ma blague pourrie de gamin de 3 ans) essaies de grandir un peu et laisse les étudiants qui veulent partir en Roumaine tranquille ^^ Puis le niveau des étudiants, il y a des bons et des mauvais, comme partout (En France comme en Roumanie)

Puis le fait qu'ils aient foiré ne veut rien dire (mais pas toujours c'est vrai ^^). Par exemple j'ai un pote qui n'a même pas eu de mention au bac (un gros branleur au Lycée, il à faillit passer à la repech') mais il a eu sa Paces du premier coup (moi j'ai eu une mention (AB) et ma copine a eu mention TB...bah on redouble ^^), un autre gars qui était avec moi l'an dernier : il à finit plus de 600 ème (sur 900, donc complètement largué) quand il était primant (il a du faire une dérogation pour pouvoir redoubler) mais il à eu son année en doublant (un truc de fou, il à finit dans les 80 premiers) donc tu vois l'historique ne veut pas toujours dire quelque chose. Bien sur ce sont des exceptions mais bon faut pas faire des généralités non plus smilies Arrêtons de pourrir le sujet maintenant xD
_____
When in doubt, empty your magazine.
Top
acenro
Jeune Carabin

Messages : 27
Enregistré : 19/03/2013
Posté le 05/02/2014 à 20:54 notnew
ils pourissent pas (ils se sont multiplié depuis)un sujet mais tout un forum.
Top
Zoey
Doyenne (espèce rare)

Messages : 527
Enregistré : 23/02/2013
Posté le 05/02/2014 à 21:57 notnew
Bon bref, au lieu de passer votre temps à débattre, essayer d'envoyer un mail au cluj (comme tous les étudiants sont apparemment là-bas, pour demander le témoignage d'étudiants. Si ils ont un cursus francophone, ils feront passer le message et vous verrez bien si vous avez des réponses au lieu de déblatérer dans le vide ... smilies
_____
«Promise me you’ll always remember: You’re braver than you believe, stronger than you seem and smarter than you think» A. A. Milne
Manip radio _ Promo 2015-2018
Top
JeunePaces
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 22/02/2014
Posté le 23/02/2014 à 10:24 notnew
Coucou Timy ,
Voila je suis moi aussi en échec de premier semestre en Paces smilies a Toulouse et je suis plus qu’intéresser par les études en Roumanie , je suis déjà parti l'an dernier poser mon dossier de mains propres a Cluj mais je n'ai malheureusement pas été retenue donc je comptais retentait ma chance cette année .
J'aimerai bien que l'on puisse entrer en contact pour que l'on parle de nos deux dossiers afin d'avoir plus de chance d'être accepter .
Aurais tu des connaissances qui sont déjà sur place afin de mieux nous aider à monter un dossier en béton armé ?
;-)
_____
People change, things go wrong , shit happens but life goes on


Top
fhardy
Membre banni

Messages : 21
Enregistré : 23/02/2014
Posté le 23/02/2014 à 17:00 notnew
Timy, je vous approuve dans vos choix. C’est un bon choix … c’est LE bon choix !!!
N’écoutez pas les cassandres qui s’expriment sur ce site.
Votre choix d’aller en Roumanie est judicieux et je pense, qu’a posteriori vous vous féliciterez de l’avoir fait en son temps.
En tout été de cause, je vous conseille de consulter le blog medecine-rouamanie.blog4ever.com si vous avez besoin de renseignements sur la Roumanie et sur les études de médecine dans ce pays, car il me semble complet et bien documenté.

On ne peut que regretter qu’au lieu d’apporter encouragements ou informations constructives, nombre d’intervenants de ce forum ne pensent qu’à dénigrer ?
Quand je lis que « le niveau des étudiants roumains est 20 % moins bons que celui des étudiants français », j’aimerais bien que l’on me donne les références des études qui ont permis d’établir ces chiffres ! Je rappelle à ceux qui avancent de tels chiffres que quand on cite des chiffres, on doit citer les références d’où ils sont extraits (ce qu’on a du leur apprendre … car, entre autres, ce sont les principes de l’Evidence Based Medicine).

Ceci étant, je suis en mesure d’apporter des éléments de réponse à Delta Z qui écrit :
« Que sont devenus les étudiants en médecine en Roumanie ?
En effet, ils auraient dus avoir terminer leurs études pourtant on a aucun témoignage, aucune nouvelle de leur retour (s'il a eu lieu) en inquiétant ^^. Pour ma part, c'est l'une des principales raisons qui France. On ne connaît pas le niveau de ces étudiants, si leur transition de la Roumanie à la France s'est bien passé. Cela en devient même m'enlève l'idée de faire médecine en Roumanie (outre diverses autres choses).
Si vous avez le moindre témoignage je suis preneur
»

Depuis 15 ans que les filières en langues étrangères existent en Roumanie, presque aucun étudiant n’a cherché à revenir en France pour faire la spécialité de son choix, car il n’y ont simplement aucun intérêt.
Ils ont tous fait leur spécialisation soit en Roumanie soit dans un autre pays de l’UE (hors la France) soit hors UE (la Suisse). Par ailleurs, aucun des étudiants des sections anglophones et relativement peu d’étudiants des sections francophones formés depuis plus de 15 ans ont cherché à venir s’installer en France, car ils ont vu et expérimenté que l’exercice de la médecine en France n’était pas l’eldorado auquel d’aucuns leur faisaient croire …. et qu’il y avait beaucoup mieux ailleurs …
Plutôt que de reprendre mot pour mot ce qui a déjà été écrit sur ce sujet, je vais me borner à vous copier ci-après ce que j’ai lu sur le site de l’ANEMF :

Re : médecine en Roumanie
Envoyé par Stendkhal
Question innocente, pourquoi ne pas faire l'internat en Roumanie ?
Merci d'avance.

Les étudiants étrangers (dont en particulier les Français) qui ont fait leurs études en Roumanie (de la 1ère à la 6ème année, parmi lesquels beaucoup d’étudiants nord-américains, vu l’intérêt financier qu’il y a pour eux à faire une telle démarche : 5 000 € de droits d’inscription versus40 000 $ de droits d’inscription demandés par les facultés américaines) font la spécialité de leur choix soit en Roumanie soit dans un autre pays européens (hors la France) soit au Canada ou aux USA.

S’ils font leur spécialité en Roumanie, ils le font
- soit en tant que résident (l’équivalent de l’internat en France), après avoir passé un concours (inconvénient : les concours sont « régionaux » ; avantage = spécialisation gratuite + 300 € par mois pour le travail fourni au profit de l’hôpital en tant que résident [pour mémoire 200 € = l’équivalent roumain de notre SMIG, ce qui fait que relativement au coût de la vie, un résident roumain est à peu prés payé au même niveau qu’un interne français, payé 1 600 € net en 1ère année, quand le SMIG est à 1 300 € en France]),
- soit en tant qu’« étudiant en spécialité » (inconvénient : ils ne sont pas payés et doivent acquitter des droits de scolarité de 5 000 € à 7 000 € suivant la spécialité ; avantage : ils peuvent faire la spécialité de leur choix, dans la ville de leur choix).

Ces 2 modalités correspondent peu ou prou à ce qui existait en France, jusqu’à la réforme du 3ème cycle de 1984. La 2ème alternative roumaine (« étudiant de spécialité » correspond au système des CES (certificats d’études spécialisées) qu’il y avait en France et qui a assuré de fait la formation de 95 % des spécialistes français qui ont actuellement la cinquantaine ou plus, qui n’ont pas acquis leur spécialité dans le cadre de l’Internat « ancienne formule », qui ne formait, lui, que 5% des spécialistes en France jusqu’en 1984 [par le biais d’équivalences qui étaient accordées aux anciens internes : 6 mois en tant qu’interne dans un service de spécialité donnant l’équivalence d’une année de CES).

S’ils ne font pas leur spécialité en Roumanie, ils l’a font en Angleterre, en Italie (l’Italien étant très proche du Roumain parlé), en Allemagne, et pour les incorrigibles francophones (incapables d’avoir mis à profit leur expatriation pour parler couramment au moins 3 langues !) en Belgique ou en Suisse.

Très peu (pour ne pas dire pratiquement pas) reviennent (ou cherchent à revenir) en France, car les ECN sont une particularité « franco-française » qui nécessite une formation particulière vu la méthodologie « non conventionnelle » des épreuves qui d’une part ne correspondent pas à la façon dont la médecine est enseignée et à la façon dont les connaissances sont vérifiées dans les autres pays européens et qui d’autre part nécessitent une préparation spécifique en marge des cours et enseignements de la faculté (éléments qui font d’ailleurs la fortune des « prépa privées » avec des droits d’inscription allant de 2 000 € à 5 000 € pour les plus réputées).
A noter qu’il n’y a d’ailleurs pratiquement pas de candidats venant des autres pays européens aux épreuves ECN, même au titre du concours dit « européen » qui est un échec pour la France, puisque, in fine, aucun étudiant européen ne vient se spécialiser en France (curieux pour un pays qui se dit avoir la meilleure formation médicale au monde !?).

Au total, pratiquement aucun des étudiants français partis se former en Roumanie n’aspirent à venir passer les ECN en France, puisque des alternatives plus intéressantes s’offrent à eux pour se spécialiser :
- en faisant la spécialité de leur choix dans la ville de leur choix (et non, comme en France, celle qui leur resterait en fonction d’un rang de classement à l’ECN) ;
- en ayant une rémunération en tant qu’interne bien supérieure à celle qu’ils auraient en France (ex. 4 000 € en Allemagne versus 1600 € net pour un interne de 1ère année en France).

Aussi, quand sur les forums on voit des « esprits chagrins » s’exciter (« s’auto-exciter » !) sur le fait que les étudiants partis faire leurs études en Roumanie puissent revenir passer les ECN en France, on se dit qu’ils n’ont vraiment rein compris, une fois de plus, au système, puisque, pour de tels étudiants, il n’y a aucun avantage ni aucun intérêt à revenir en France pour faire la spécialité qu’ils veulent vraiment faire.

Il faut dire de plus que nombre des étudiants français partis faire leurs études de médecine en Roumanie n’aspirent absolument pas à revenir exercer en France à l’issue de leurs études.
S’ils n’envisagent pas de rester en Roumanie (quoique, quoique …. vu l’évolution très rapide de la société roumaine et son alignement sur la moyenne européenne ….), l’expérience qu’ils ont acquise en se « frottant » à d’autres cultures et à d’autres façons de voir, la connaissance qu’ils ont acquise en circulant dans d’autres pays (notamment européens) et les éléments de comparaison qu’ils ont acquis sur les différents systèmes de santé, ne les incitent pas à revenir en France, où la situation financière (et sociale) des médecins n’est pas, de loin s’en faut, la plus intéressante au sein de l’UE.
Top
Bolivar
Externoïde

Messages : 40
Enregistré : 05/11/2013
Posté le 23/02/2014 à 17:34 notnew
Quand je lis que « le niveau des étudiants roumains est 20 % moins bons que celui des étudiants français », j’aimerais bien que l’on me donne les références des études qui ont permis d’établir ces chiffres ! Je rappelle à ceux qui avancent de tels chiffres que quand on cite des chiffres, on doit citer les références d’où ils sont extraits (ce qu’on a du leur apprendre … car, entre autres, ce sont les principes de l’Evidence Based Medicine).

Vous avez raison, mais est-t-il nécessaire de faire des statistiques pour se rendre compte que ceux qui vont en Roumanie le font suite à un échec en France, voir même avant d’entrer en PACES car ils prévoient qu’ils vont se planter ? Donc à priori moins bons scolairement.
Connaissez-vous beaucoup de très bons élèves, sûrs de réussir en France, venir en Roumanie pour la supposée qualité de sa formation ? Je dis « supposée » car je ne vais pas m’exprimer sur quelque chose que je ne connais pas. Je sais juste que ceux qui viennent chez vous le font pas défaut et pour contourner notre concours.
J’attends votre réponse pour m’expliquer que la sélection en France est tyrannique, injustice et continuer à faire du lobbying pour votre filière. En quelques recherches google on voit que vous faites de la pub pour votre site un peu partout. Je serais bien curieux de savoir qui est derrière tout ça (j’ai ma petite idée à vrai dire).
Top
Malikemal
Chef des sévices

Messages : 361
Enregistré : 17/03/2013
Posté le 23/02/2014 à 18:06 puis édité 1 fois notnew
Et sauf erreur les 15 générations d'étudiants qui sont passés par la Roumanie sans revenir en France n'ont pas pu le faire car pas d'équivalence, contrairement à aujourd'hui avec l'Union Européenne et l'équivalence du circuit LMD.

EDIT : Je ferais remarquer que cette personne est aussi connu sous le pseudo de "Tarchet", dont le message a été précedemment supprimé par un modo. Il a aussi posté son message sur e-carabin : http://www.e-carabin.net/showthread.php?110481-m%C3%A9decine-en-R...
Il y dans la suite de la dite conversation un lien (http://www.e-carabin.net/showthread.php?116581-Statistiques-par-ville-sur-le-classement-des-ECN-2013) qui montre que seulement 0,56% des mecs de l'UE passant les ECN sont sous la barre des 2000 ... Et permettez moi de douter fortement de l'attractivité de la France envers les étudiants étranger smilies
_____
Promotion R.T.H. Laennec
Tuteur de MEAG
Responsable Ronéo FGSM2
Top
Karius
Externoïde

Messages : 46
Enregistré : 05/01/2013
Posté le 23/02/2014 à 18:52 notnew
Bonjour, je me permets d'intervenir dans la conversation car je connais des médecins roumains et des étudiants roumains qui sont venus en France et inversement.

Alors tout débord, la PACES, c'est un concours bête et idiot pour éliminer du monde. Comme tu le sais, ca ne sa base pas sur la réflexion et c'est assez loin du domaine médical. Si tu veux étudier en roumanie, c'est surtout pour te destiner à la médecine générale. Dans le CHU ou je suis, je croise régulièrement des médecins Roumains pour combler la pénurie de médecin et je ne vois pas de différence de niveau. Beaucoup râle sur les médecins Roumain, mais beaucoup change d'avis lorsqu'il se rendent compte que leur présence aide bien et réduit la surcharge de travail.

Je trouve très courageux de partir la-bas pour étudier. Cela démontre une grande motivation. Il est vrai que beaucoup disent que c'est de l'achat de diplôme. Cependant, on peux se poser la question si ce n'est pas déja le cas en France ? En effet, les prépas privé, les logements couteux ne rendent pas la sélection équitable par rapport a ceux qui n'ont pas le moyens de faire des prépas ou qui travaille en parallèle de leur étude. Mais bon le sujet n'est pas la.

Si tu souhaite étudier en Roumanie, Iasi (se prononce Iach) est bien car c'est une grande ville avec des transports correct. Cluj est un perdu dans la campagne. Si tu étudie a Cluj, il te sera difficile de bouger. Dans ces 2 facs, tu aura des cours en roumain après un certains temps. Tu peux aussi tenter la belgique si tu le souhaite, ca te fera moins loin ^^
Top
Malikemal
Chef des sévices

Messages : 361
Enregistré : 17/03/2013
Posté le 23/02/2014 à 19:29 puis édité 2 fois notnew
Pour les logements je ne vois pas la différence avec n'importe quelles autre types d'études ... Et les prépas sont de moins en moins indispensables (en admettant qu'elles l'aient été, je penche pour un bon coup de comm' perso) avec le tutorat, perso je me débrouille très bien sans.

EDIT : et encore une fois sélectionner sur la capacité à retenir des quantités faramineuses d'infos (et encore c'est rien par rapport aux ECN ...), à savoir gérer son stress, ... Si tu trouves ça inutile en tant que médecin je sais pas quoi te dire smilies
_____
Promotion R.T.H. Laennec
Tuteur de MEAG
Responsable Ronéo FGSM2
Top
Karius
Externoïde

Messages : 46
Enregistré : 05/01/2013
Posté le 23/02/2014 à 22:38 notnew
Pour les logements je ne vois pas la différence avec n'importe quelles autre types d'études ... Et les prépas sont de moins en moins indispensables (en admettant qu'elles l'aient été, je penche pour un bon coup de comm' perso) avec le tutorat, perso je me débrouille très bien sans.

EDIT : et encore une fois sélectionner sur la capacité à retenir des quantités faramineuses d'infos (et encore c'est rien par rapport aux ECN ...), à savoir gérer son stress, ... Si tu trouves ça inutile en tant que médecin je sais pas quoi te dire smilies

Ce que je voulais dire, c'est qu'en France, le loyer est plus élevé qu'en Roumanie. Le coût de la vie est moins important en Roumanie et donc les conditions pour y étudier sont meilleurs. Dans pas mal de ville en France, des étudiants vivent dans des logements insalubres par manque de moyen. Travailler dans ces conditions ne facilite pas a la participation a un concours et diminue les chances de réussite.
Je suis tout a fait d'accord avec toi sur le fait que les prépas ne sont pas indispensables mais elles n'handicap pas non plus. Le tutorat est récent dans certaines facs et pas toujours aussi adapté que certaines prépas qui sont implantés depuis plus longtemps malheureusement.
Pour le stress et la quantité d'informations oui, je suis bien d'accord avec toi aussi. Mais en même temps, le stress doit se gérer pour toutes les professions ^^ Personnellement au CHU, j'ai jamais eut besoin de m'intéresser aux orbitales atomiques nsp2 et autre truc de ce genre de P1 ^^ C'est toujours intéressant pour la culture générale mais je pense que discriminer un potentiel futur médecin sur ça n'est pas une sélection intelligente.
Dans des facs de médecine étrangère réputé (oxford, cambridge par exmeple), l'entrée en médecine se fait par les notes du A level (=baccaulauréat) et d'un entretien de motivation. Pas de concours et pourtant, ces facs et leurs étudiants sont loin d'être médiocre. Je trouve que réussir un concours pour pouvoir en passer un 2eme (ECN), je trouve ça assez étrange...

J'ai pu rencontrer un médecin irakien dans mon CHU. Il est très bon et sont mieux encadrés qu'en France. Ils font plus de cliniques que nous. Par ailleurs, je me dis que pas mal des enseignant de médecine ont passer médecine avec un numérus clausus plus élevé et j'ai même croisé des chirurgiens qui étaient des anciens vétérinaires.

Personnellement, entre un étudiant de médecine qui a été à Paris dans des stages d'externat ou il y avait des groupes de 15 étudiants pour un interne et un étudiant qui a été en Roumanie et qui a appris dans un service moins peuplé, je t'avoue que je ne sais pas ce qui est le mieux.
En plus dans pas mal de CHU, il y a des accords entre des médecins français qui forment des médecins africains. Ils peuvent exercer en France et pourtant en dehors d'une sorte d’internat, ils n'ont jamais fait la PACES ni l'externat en France.
Les médecins exerçant en France n'ayant pas passer la P1 sont plus nombreux que l'on ne le pense. J'avais trouvé un rapport du ministère de la santé qui datait aux environs de 2005 et il me semble qu'environ 12% des médecins exerçant en france n'avait pas passé la P1. Si je retrouve le lien, je le mettrais.

@timy : Un conseil Timy, si tu souhaite faire certaines spécialité 'pointu', la Roumanie n'est pas une bonne idée. En effet, il y a des spécialités ou on utilise du matériel de technologie récente et onéreux et je doute que l'on le retrouve en Roumanie. Tu ne l’étudiera pas et ca peut te porter préjudice par la suite. La fac où je suis a un partenariat avec des CHU africains pour former des médecins africains aux dernières méthodes chirurgicales en opthalmologie (phaco-émulsificateur par exemple). Ils n'en ont pas beaucoup chez eux malheureusement et découvrent cela en venant en France. Vu que la Roumanie est en Europe, je doute que ce genre de partenariat existe avec la Roumanie et tu ne pourra pas profiter de certaines formations. Pour moi la Roumanie est bien si tu te cantonne à de la médecine générale car in fine, tu utilisera le même matériel et tu découvrira les mêmes maladies que ca soit en France ou en Roumanie. Par contre, pour les spécialités nécessitant des compétences technique sur des appareils récents, la formation en Roumanie risque d'être désavantageuse.
Top
fhardy
Membre banni

Messages : 21
Enregistré : 23/02/2014
Posté le 24/02/2014 à 10:51 notnew
Connaissez-vous beaucoup de très bons élèves, sûrs de réussir en France, venir en Roumanie pour la supposée qualité de sa formation ?

En réponse aux remarques de Bolivar, en date du 23/02/2014 17h34 :
Connaissez-vous beaucoup de très bons élèves, sûrs de réussir en France, venir en Roumanie pour la supposée qualité de sa formation ?
Réponse : OUI , j’en connais, mais des cas singuliers ne font pas il est vrai une généralité (je peux même vous préciser que les parents de ceux que je connais sont médecins, notamment chirurgiens).
Ceci étant vous parlez de « très bons élèves, sûrs de réussir en France ». Bien prétentieux me semble être celui qui se dit « sûr de réussir ». Il semble oublier que « la Roche Tarpéienne est proche du Capitol », comme vous avez du l’apprendre au cours de vos humanités classiques.
En tout état de cause, d’après ce que j’ai pu lire et obtenir comme renseignements ces derniers temps (vu que j’essaie actuellement de me documenter +++ sur les études de médecine en Roumanie pour essayer de comprendre « le pourquoi » et « le comment » de l’acrimonie et l’agressivité qui « suinte » sur des forums tels que Remede, plus de la moitié des étudiants français inscrits en médecine à Cluj ont des parents médecins. Ces derniers enverraient-ils leurs enfants faire leurs études en Roumanie si la formation n’y était pas bonne, alors que leurs moyens leur permettent certainement de les envoyer faire leurs études en Belgique (tirage au sort), en Suisse (sélection sur dossier) ou dans les pays anglo-saxons, où la sélection est faite sur dossier, lettres de recommandation et entretiens pour déterminer le profil psychologique du candidat et ses motivations ?

Une question annexe : est-ce sûr et démontré que ceux qui sont « bons scolairement » (au niveau du cursus secondaire des études « lycéales » en France) feront de bons médecins ? Ceci étant, il faut bien une section, car « tout le monde » ne peux pas faire des études de médecine et devenir médecin !
Certes. La sélection du type PACES qu’à retenu la France est en effet un mode de sélection parmi d’autres. La Belgique a retenu comme mode de sélection du quota d’étudiants étrangers qu’elle accepte (dorénavant dans la limite de 30 % des inscrits) … le tirage au sort. Sur cette base les spécialistes en docimologie belges ont fait des études (que vous n’aurez pas de mal a trouver, étant, d’après ce que vous dites, un habitué des moteurs de recherche sur le Web) montrant l’absence des différence statistiquement significative entre les résultats de la population ainsi sélectionnée par titrage au sort avec une population sélectionnée sur épreuves type concours de P1. Ce qui prouve que, sous réserve d’un minimum garanti du niveau antérieurement acquis avant l’admission, ce n’est pas la sélection à l’entrée qui fait la différence, mais ce que feront (ou ne feront pas) les étudiants pendant les très longues années d’études médicales (et ce qu’il feront après dans le cadre de leur parcours professionnel ultérieur, car si après l’obtention d’un quelconque diplôme l’intéressé ne continue pas à s’améliorer et à se perfectionner – c’est le développement professionnel continue !!! - , le plus haut gradé universitaire deviendra mauvais … au fil du temps qui passe).
Regardez pour vous en convaincre l’annuaire des anciens élèves de l’Ecole polytechnique (« l’X ») en France, et vous verrez que souvent les premiers du concours d’entrée (supposés être « la crème de la crème ») ont terminé leurs cursus professionnels en tant qu’obscurs fonctionnaires (administrateurs civils) alors que certains, perdus dans les abimes du classement, sont devenus de brillants capitaines d’industrie).
Par ailleurs l’X a elle même fait sa révolution culturelle, puisque dorénavant elle a ouvert une voie d’admission, par « passerelles » (hors le « prestigieux » concours externe ouvert aux seules « classes prépa ») et sélection sur dossier, aux diplômés des universités.

« est-t-il nécessaire de faire des statistiques pour se rendre compte que ceux qui vont en Roumanie le font suite à un échec en France »
Il semble que vous n’ayez pas sur ce point suivi les résultats de la sélection sur dossier des facultés de médecine de Cluj et Iasi sur ces 2 dernières années. Comme je l’ai déjà dit, j’essaie actuellement de « potasser » le sujet, ne comprenant pas la vindicte que j’ai récemment découverte, en lisant votre forum, au sujet des étudiants partis faire leurs études en Roumanie.

A Cluj par exemple, l’année dernière, tous les dossiers des candidats ayant eu un échec au concours PACES en France ont été écartés. N’ont été admis que ceux s’inscrivant directement en sortie du Bac français, sans inscription préalable en médecine en France et sous réserve de plus, d’avoir eu au moins 12 de moyenne générale au Bac français.
A Iasi, ceux ayant eu moins de 12 au Bac français ont eu leurs dossiers quand même pris en compte pour analyse mais sous réserve de fournir l’ensemble des notes obtenues à tous les contrôles de connaissances du cursus de leurs études secondaires (donc de fournir la copie intégrale de la totalité de leur livret scolaire, certifiée conforme par le Tribunal de Grande Instance ou un notaire).

En tout état de cause et pour conclure, la vindicte avec laquelle certains, sur ce forum, attaquent la formation médicale en Roumanie et les français partis faire leurs études dans ce pays m’apparait incompréhensible.
En effet :
- soit la formation est vraiment mauvaise et alors qu’est-ce que les étudiants « franco-français » ont à craindre puisqu’ils seront toujours les meilleurs praticiens, ce que reconnaitront leurs patients (sauf à prendre ces dits patients pour des idiots, incapables de penser et d’évaluer le comportement et les compétences de leur médecin ?) et qu’est-ce qui déclenche leur hire et son expression parfois si violente au travers de certains propos que l’on peut lire sur ce forum ?;
- soit la formation est bonne et alors que le meilleur gagne … (faisons comme les anglo-saxons : au lieu de dénigrer le voisin en affirmant qu’il est mauvais, démontrons de façon factuelle que nous sommes les meilleurs par nos résultats internationaux, nos publications, notre recherche, la qualité (évaluée) de nos pratiques).
Sur ce dernier point, parti à la recherche d’informations et de documentations, j’ai découvert :
- que les facultés de médecine de Cluj et de Iasi sont certifiées selon la norme qualité ISO 9001, ce qu’aucune faculté de médecine française n’est ;
- que les facultés de médecine de Cluj et de Iasi sont certifiées par le Board qui agrée les facultés de médecine aux USA, ce qu’aucune faculté de médecine française n’est (comme est par exemple certifié par la Joint Commission l’hôpital américain de Neuilly, ce qu’aucun autre hôpital de France n’est, même pas l’HEGP) ;
- que la conférence des doyens des facultés de médecine de France refuse toute évaluation comparative des facultés de médecine en France et a fortiori tout classement (pourquoi ? Y-a-t-il quelque chose à cacher au « bon peuple » de France ?), contrairement à ce qui se passe dans tous les autres pays de l’UE, y compris en Roumanie où les facultés de médecine sont annuellement évaluées classées selon 3 catégories (pour ceux qui ne « causent » pas anglais, je vous renvoie sur le site de l’ambassade de France en Roumanie ( http://www.ambafrance-ro.org/spip.php?rubrique1 )qui a rédigé un article sur ce classement des facultés en Roumanie ( http://www.institutfrancais-roumanie.com/institutfrancais-roumani... ) ;
- que le diplôme de docteur en médecine français et les DES français ne sont pas reconnus aux USA et au Canada anglophone et ne permettent pas d’y exercer la médecine aux USA (sauf à refaire une partie de ses études aux USA, alors qu'on m'avait toujours dit le contraire (nos profs nous auraient donc mantis ... "je suis comme une truie qui doute !!!").
Top
Karius
Externoïde

Messages : 46
Enregistré : 05/01/2013
Posté le 24/02/2014 à 14:16 notnew
Je veux juste réagir sur certains points :

- que les facultés de médecine de Cluj et de Iasi sont certifiées par le Board qui agrée les facultés de médecine aux USA, ce qu’aucune faculté de médecine française n’est (comme est par exemple certifié par la Joint Commission l’hôpital américain de Neuilly, ce qu’aucun autre hôpital de France n’est, même pas l’HEGP) ;

Une certification est une démarche volontaire et non une obligation. Cela engendre des coûts. Le système de santé coute cheren France, les dépenses les plus utiles sont privilégiés. Les certifications et normes suivies par les hôpitaux sont celles décrites par la législation française. La France ne se réfère pas aux USA, elle a ses propres règles. Les établissements français subissent différents contrôles qualité, j'en voie au moins un par semaine dans mon CHU. Il ne sont pas divulgué au grand publique car cela ne démontre par d'intérêt au public. Les facultés françaises sont dans une logique d'équité sur le territoire français tant dans l'enseignement que la qualité des soins. Tout le monde à le droit d'accès aux soins, partout sur le territoire français et ce, dans les mêmes conditions.

- que la conférence des doyens des facultés de médecine de France refuse toute évaluation comparative des facultés de médecine en France et a fortiori tout classement (pourquoi ? Y-a-t-il quelque chose à cacher au « bon peuple » de France ?),

Cela pose des problème éthiques et semble difficilement applicable. Il existe des pôles d'exellences, des pôles de spécialités. Il me semble difficile de comparer un centre de recherche sur le cancer avec un centre de recherche en prothèse de la hanche. De plus, comparer des sites universitaires par exemple en fonction du taux de survie (comme c'est le cas aux USA) est pour moi aberrant. Il risque d'y avoir des dérives et les hôpitaux ne prendront plus en charge les patients au pronostic vital engagé de peur de voir leur notation baisser.
Malgré le manque de notation, on constate quand même des bons points dans les chu français (greffe de peau du visage, coeur artificiel, la recherche sur le sida...). A mon sens, se comparer au voisins ne sert a rien. Coopérons pour que tout le monde progresse. Apprenons des autres mais suivons chacun notre propre voie en tout état de conscience.

- que le diplôme de docteur en médecine français et les DES français ne sont pas reconnus aux USA et au Canada anglophone et ne permettent pas d’y exercer la médecine aux USA (sauf à refaire une partie de ses études aux USA, alors qu'on m'avait toujours dit le contraire (nos profs nous auraient donc mantis ... "je suis comme une truie qui doute !!!").

Beaucoup de diplôme français ne sont pas reconnus aux USA. Les BTS, IUT, diplôme d'ingénieur, etc... Ce n'est pas l'exclusivité de la médecine. Les systèmes législatifs et éducatifs diffèrent, c'est tout. Les USA ne sont pas forcément une référence idéal et nécessaire a suivre. La preuve, l'accès aux soins aux USA est régit en grande partie sur des mutuelles qu'une grande partie de la population ne peut pas se payer... Chaque pays a son système et ses particularités. Par ailleurs, il y a une certaine réciprocité avec des diplômes américains, canadien, etc.. qui ne sont pas reconnus.

Par contre, si tu as des liens de forum des facs roumaines a partager, je pense que les candidats pour ces facultés seront très intéressé. On trouve rarement ces liens. Je pense que ça serait intéressant smilies
Top
fhardy
Membre banni

Messages : 21
Enregistré : 23/02/2014
Posté le 24/02/2014 à 14:38 notnew
Par contre, si tu as des liens de forum des facs roumaines a partager, je pense que les candidats pour ces facultés seront très intéressé. On trouve rarement ces liens. Je pense que ça serait intéressant

Celà doit se trouver ... Je vais chercher et poster ... smilies
Top
Aller en haut • 56 réponses • 3 pages • 1 2 3
livreslivrescontactspublicationstwitter