logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Étude médecine en Roumanie 2013/2014 [Coloc]

Aller en bas • 56 réponses • 3 pages • 1 2 3
fhardy
Membre banni

Messages : 21
Enregistré : 23/02/2014
Posté le 24/02/2014 à 15:32 notnew
J’attends votre réponse pour m’expliquer que la sélection en France est tyrannique, injustice et continuer à faire du lobbying pour votre filière ...

En réponse à Bolivar (post du 23/02/2014 – 17h34) :

En premier lieu, merci de me préciser ce que vous entendez par « et continuer à faire du lobbying pour votre filière. » ? Je ne comprends le sous-entendu (si sous-entendu il y a – ou doit y avoir ?)

En second lieu sur la remarque « J’attends votre réponse pour m’expliquer que la sélection en France est tyrannique, injustice », lire ce que dit sur ce sujet le Pr Guy VALLANCIEN, PU-PH à la faculté de médecine PARIS V (membre de l’Académie nationale de médecine et membre de l’Académie nationale de chirurgie) sur son blog « Santé 2020 » hébergé par le Monde – cf. le site JIM.fr « PACES : vous avez dit égalité ? » http://www.jim.fr/medecin/jimplus/posts/e-docs/paces_vous_avez_di... :
« La sélection par l’échec qui caractérise le système actuel doit en effet cesser … Le gâchis actuel est immense et inadmissible. Il pénalise avant tout les moins nantis de nos étudiants. Nous avons, au prétexte d’un égalitarisme de façade, crée le système de formation initiale le plus inique qui soit, tout en refusant de l’admettre, parés de nos oripeaux républicains mal ajustés »
Il invite à « repenser le contenu scientifique des études médicales qui n’est plus adapté à la pratique ».

Il note par ailleurs :
- que « la formation initiale des carabins, sélectionnés sur les sciences fondamentales omniprésentes de la première année de faculté jusqu’à l’épreuve nationale classante (ex concours de l’internat) en sixième année » font qu’ils ont perdu le « sens clinique » ;
- que « pour réussir, les candidats s’ingénient à dérouler sur leurs copies une accumulation de bilan en tout genre, espérant glaner les dixièmes de points de plus qui les feraient grimper dans le classement final », expliquant « l’inflation d’actes qu’ils prescriront plus tard, au final couteux, pour ne pas servir le malade ».
Top
fhardy
Membre banni

Messages : 21
Enregistré : 23/02/2014
Posté le 24/02/2014 à 15:45 notnew
Je veux juste réagir sur certains points :
A mon sens, se comparer au voisins ne sert a rien. Coopérons pour que tout le monde progresse. Apprenons des autres mais suivons chacun notre propre voie en tout état de conscience.

En réponse au post de Karius du 24/02/2014 - 14h16
"A mon sens, se comparer au voisins ne sert a rien. Coopérons pour que tout le monde progresse. Apprenons des autres mais suivons chacun notre propre voie en tout état de conscience".

Je suis tout à fait d’accord avec toi sur ce point.
Par ailleurs, si je ne suis pas en tous points d’accord et en phase avec les éléments de réponse que tu apporte à mon post du 24/02/2013 – 10h51, je ne t’en remercie pas moins pour ton argumentaire qui se tient et qui alimente de façon constructive la discussion et l’échange d’idées et de points de vue.
Merci smilies
Top
Bolivar
Externoïde

Messages : 40
Enregistré : 05/11/2013
Posté le 24/02/2014 à 16:01 notnew
Le gâchis actuel est immense et inadmissible. Il pénalise avant tout les moins nantis de nos étudiants

fhardy: C'est sûr que beaucoup de boursiers peuvent se payer une année en Roumanie à 5000€... J'ai personnellement le sentiment que les différences sociales en P1 tendent à disparaitre avec les tutorats qui sont de mieux en mieux organisés. Ce serait encore mieux si les profs sortaient de leur tour d'ivoire d'où ils donnent des leçons de moral pour venir aider les tuteurs à organiser le tutorat et distribuer des cours complets plutôt que de mitrailler les diapos en amphi. Les prépas auront alors du soucis à se faire.
Top
camel
Jeune Carabin

Messages : 22
Enregistré : 24/02/2014
Posté le 26/02/2014 à 14:52 notnew
Le Pr Guy VALLENCIEN écrit (http://sante2020.blog.lemonde.fr/2013/05/30/etudes-de-medecine-leurope-regne/) : « La Roumanie, on le sait, a développé un enseignement de bonne qualité pour former des médecins généralistes. Les frais d’inscription annuelle y sont d’environ 5 000 euros qui mettraient immédiatement dans la rue tous nos carabins (entre 280 et 350 euros par an l’inscription en France). Elle recrute notamment les étudiants qui ont été collés deux fois de suite à l'examen butoir de fin de première année. Qui a raison? La misère de certaines universités française ne plaide guère pour notre modèle. Si je compare Oxford et Cambridge à Pierre et Marie Curie ou Paris Descartes, je constate que les deux anglaises forment dix huit et dix sept mille étudiants par an avec des budgets d’environ 900 millions d’euros pour plus de 3 000 enseignants, alors que les françaises forment deux fois plus d’étudiants (trente deux et trente neuf mille) avec des budgets deux à trois fois moindres. L’ouverture européenne de la formation verra de plus en plus d’étudiants rechercher les meilleures écoles publiques ou privées qui n'hésiteront pas à se déplacer pour apprendre. ».
Je livre cela à votre réflexion.
Top
fhardy
Membre banni

Messages : 21
Enregistré : 23/02/2014
Posté le 26/02/2014 à 16:00 notnew
Le Pr Guy VALLENCIEN, c'est quand même pas n'importe qui ??? !!! smiliessmiliessmilies
professeur à la Faculté de Médecine Paris V – René DESCARTES, membre de l'Académie Nationale de Chirurgie, membre de l'Académie Nationale de Médecine, fondateur et président de l'Ecole Européenne de Chirurgie et de la Convention on Health Analysis and Management (CHAM) et ancien chargé de mission et rapporteur au Ministère de la Santé (2002-2012).
Top
camel
Jeune Carabin

Messages : 22
Enregistré : 24/02/2014
Posté le 26/02/2014 à 16:11 notnew
J’ai zappé une partie de ce que je voulais citer des propos du Pr VALLENCIEN sur les blogs du journal LE MONDE :
« Acceptons la concurrence, meilleur moyen de nous réveiller, au lieu de nous bercer dans l’illusion de notre excellence. Le numerus clausus n’a qu’une raison triviale d’être maintenu : l’incapacité des universités à former plus d’étudiant en médecine smiliessmiliessmilies. Si une régulation de l’offre de soins sur le territoire doit se faire, c’est plus au niveau de la convention entre médecins et caisses d’assurance maladie que devrait se situer la négociation »
http://sante2020.blog.lemonde.fr/2013/05/30/etudes-de-medecine-le...
Top
camel
Jeune Carabin

Messages : 22
Enregistré : 24/02/2014
Posté le 26/02/2014 à 16:27 notnew
Je viens de voir que le Pr VALLENCIEN en rajoute une couche, car dans une réponse à une critique sur son post (qui met en cause le niveau des internes roumains venant faire des stages en France [et non pas d’ailleurs le niveau des français ayant fait leurs études en Roumanie]), il écrit :
« je suis d’accord avec vous, mais les études faites a Cluj pour les francais sont assez bonnes et pratiques. je ne pretends pas que Pessoa soit une lumiere dans l’enseignement meme au Portugal. Je voulaiss simplement souligner la porosité de notre sysytème de formation. effectivement quand les américiains debarqueront, nous aurons du mal a resister, mais sans concurrence, nous voyons notre propre formation intiale médicale s’enfoncer dasn les méandres des matieres dures à l’utilité médicale contestable. les fondamentalistes sont toujours très présents dans les instances universitaires, n’ayant pas de malades à soigner. effectivement, l’arrivée des Massive Open Online Courses(MOOC) va tranfromer totalement les modes d’appropriation des connaissances avec l’emergence de nouveaux inperialismes intellectuels liés à l’importance des resssources financières et humaines mises en jeu. je crains que la France se reveiller trop tard!
enfin, tuer l’ENC devient, comme vous le dite, un imperatif categorqiue que ne renierait pas Kant!
cordialement »
Top
fhardy
Membre banni

Messages : 21
Enregistré : 23/02/2014
Posté le 03/03/2014 à 21:40 notnew
En réponse à Bolivar – post du 24/02/2014 à 16:01

C'est sûr que beaucoup de boursiers peuvent se payer une année en Roumanie à 5000€... J'ai personnellement le sentiment que les différences sociales en P1 tendent à disparaitre avec les tutorats qui sont de mieux en mieux organisés ».

L’article paru dans Le Quotidien du Médecin de ce jour (03/03/2014) apporte un contredit à ce qu’écrivait Bolivar le 24/02/2014.
Je cite des extraits
« Les trois quarts des étudiants en première année de médecine suivent aujourd’hui une formation dans une prépa privée dont le coût oscille entre 800 et... 17 000 euros …. à la fac les étudiants sont « perdus dans les amphis bondés et bruyants »
Ces prépas peuvent représenter un investissement financier considérable…. à leur tête des patrons de groupes financiers …. Le marché des prépas est juteux puisqu’il représenterait entre 120 et 150 millions d’euros par an…. " On ne voit pas comment réglementer les prépas privées ni comment on pourrait empêcher les étudiants d’y aller", nous confie-t-on dans l’entourage de Marisol Touraine. " La seule façon de supprimer les prépas privées serait de supprimer le numerus clausus ..." »
Et en encadré de l’article les éléments suivants : « La qualité a un coût » souligne la patronne d’une écurie parisienne La prépa est devenue indispensable car la Fac ne fait plus rien, il ya de moins en moins de TD, peu d’entrainement à de concours blancs… Oui les prépas coutent chers …un enseignement de qualité a un cout ».
In Le Quotidien du Médecin n° 9306 du 03/03/2014
Top
claire59
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 09/03/2014
Posté le 09/03/2014 à 17:05 notnew
Partages les avec nous alors, parce que de notre point de vue aucun étudiant n'est revenu de là-bas ...
Je suis actuellement en 5 ieme annee de medecine a bucarest. J ai effectivement echoué ma premiere année de medecine en france. j ai donc décidé de partir la bas et de faire mes études en anglais. Effectivement les etudes francaise sont tres bonne d'un point vue théorique mais ici en roumanie la pratique est exceptionnelle, deja en 4ème année je commencais assister et a participer aux chirurgies. Comme je fais mes etudes en anglais j'ai pu faire tous mes stages d'été dans different pays d europe ainsi qu au moyen orient comme le Liban. Vous allez me dire mais la bas ils payent leur diplome. Parallement a mes etudes roumaines j'ai passé et été reçu a mes deux premiers step (aux etats unis). Alors ne dites pas que le niveau ici en roumanie est faible. Deuxiement etant dans une section anglaise j 'ai été en contact avec des gens de toutes nationalités qui ne font que prouver que les francais sont des gens qui ont vraiment l esprit fermé et qui parlent sans savoir. Tout cela pour vous dire que les etudes roumaines sont plus d excellentes et je comprend tres bien pourquoi une fois ici, beaucoup ne souhaite pas repartir en France.
Top
Bolivar
Externoïde

Messages : 40
Enregistré : 05/11/2013
Posté le 09/03/2014 à 18:57 notnew
Fhardy : Vous répondez systématiquement à côté. Ceci ne contredit en rien ce que je disais. Vous citiez ce professeur dénonçant une sélection française qui, selon lui, « pénalise avant tout les moins nantis de nos étudiants » ; ce à quoi j’ai répondu que la formation en Roumanie était loin d’être abordable pour tous. C’est plutôt malhonnête de critiquer une soi-disant sélection par le fric en France alors que cela revient excessivement plus cher de faire ses études en Roumanie... Vous vous évertuez à cracher autant que possible sur le système français (qui a ses défauts!) afin de faire la promotion de la filière roumaine...

Soyons clair. De mon côté, je ne me permets pas de critiquer la formation dispensée en Roumanie dans la mesure où je ne sais pas exactement comment elle se déroule. Par contre, je sais que tous les étudiants français qui vont là-bas le font pour contourner le concours, doivent payer 5000€ par an et ont deux sessions de rattrapages contre une seule en France (reportage RFI). Du coup, il me parait légitime de se questionner sur le niveau de la majorité de ces étudiants (pas la formation en elle-même), et de préférence sans se faire traiter de connard d’élitiste à l’esprit fermé...

Pour revenir au problème du marché des prépas, je ferai remarquer une nouvelle fois qu’il est essentiellement nourri par le je-m’en-foutisme d’une partie des professeurs qui mitraillent leurs cours en amphi sans donner de supports complets et qui renvoient paître les tuteurs leur demandant conseils pour les qcms qu’ils préparent. Ils ont beau jeu de venir ensuite critiquer le système en place... Imaginez la tête que tireraient les directeurs de prépas si les universités décidaient de donner aux étudiants tous les cours complets ainsi que des exercices d’entraînement avec correction détaillée. Ça ne coûte rien à organiser et va dans le sens des réformes actuelles des universités vers plus d’informatique.

Enfin, je relativiserais le rôle des prépas. Personne n’a besoin d’eux pour apprendre par cœur un cours d’anatomie/biocell/biochimie/.... Ils ne servent qu’à s’entraîner et se tester au moyen de contrôles réguliers ; ce que fait également le tutorat. D’ailleurs je conseille à tous ceux que je connais d’aller au tutorat qui fait aussi bien voir mieux. Ce n’est pas parce que les prépas font payer cher qu’elles sont utiles. La différence statistique de réussite au concours est, à mon avis, un biais de sélection : un gros glandeur ne payera jamais pour une prépa contrairement à quelqu’un qui arrive motivé et veux mettre toutes les chances de son côté . C’est plus ou moins du « pigeonnage ». Les gens aiment bien payer plus cher en croyant que ce sera forcement mieux.

Vous comprenez maintenant pourquoi je trouve ridicule de mettre au même niveau l’obligation de payer 5000€ par an pendant tout le cursus et choix de payer ou non 2000€ (prix des prépas sur ma ville) seulement la première année pour une utilité tout à fait relative ? Vomissez le système français si cela vous fait plaisir, mais ne venez pas sur un terrain où vous être bien plus critiquable.

Effectivement les etudes francaise sont tres bonne d'un point vue théorique mais ici en roumanie la pratique est exceptionnelle, deja en 4ème année je commencais assister et a participer aux chirurgies

claire59: Dès la 3eme année j’ai pu assister un chirurgien (faire l’aide opératoire, tenir les écarteurs, passer les instruments, aider à la fermeture). Par contre, il est hors de question de participer et ça me parait logique. Le patient ne vient pas servir de cobaye et se faire charcuter par un étudiant qui ne se spécialisera probablement pas dans cette spécialité, voir ne sera pas chirurgien. Ai-je bien compris ce que vous vouliez dire par « assister » et « participer » ?
Top
camel
Jeune Carabin

Messages : 22
Enregistré : 24/02/2014
Posté le 11/03/2014 à 17:01 notnew
En réponse au post du 10/03/2014 – 18h57

"j’ai répondu que la formation en Roumanie était loin d’être abordable pour tous. C’est plutôt malhonnête de critiquer une soi-disant sélection par le fric en France alors que cela revient excessivement plus cher de faire ses études en Roumanie... "

Pas exact. En effet, si les droits d’inscription annuels sont « relativement élevés » (mais sont, en termes de comparaisons internationales, et hormis le cas particulier français où les frais universitaires sont quasiment entièrement pris en charge par la collectivité [notion d’ « Etat-Providence » conceptualisée en son temps par Pierre ROSANVALON - http://www.college-de-france.fr/site/pierre-rosanvallon/Bibliogra... - La Crise de l'État-providence, Le Seuil, 1981 ]), le très faible coût de la vie fait, qu’au final, en terme de « tout compris », il est moins couteux de faire ses études en Roumanie qu’en France, que ce soit des études de médecine ou des études dans d’autres disciplines.

En effet, de nombreux intervenants sur ce site semblent penser que la Roumanie a créé une filière francophone exprès pour "recuperer" un marché lié au principe du numerus clausus très malthusien qu’a mis en place la France pour les études de médecine.
C’est oublier que :
- les Universités roumaines ont ouvert depuis de longues années, de nombreuses filières d’enseignement en langues étrangères dans différentes disciplines sur l’ensemble du cursus LMD, la médecine n’en étant qu’une parmi d’autres (sciences, biologie, histoire, géographie,.. )
- le français n’est qu’une langue d’enseignement (non dominante d’ailleurs) parmi d’autres, dont plus particulièrement l’anglais (le plus grand nombre de filières sont dans cette langue), le hongrois (essentiellement en Transylvanie, où jusqu’à ¼ de la population est de culture magyar et parle de ce fait le hongrois), l’allemand.

"ont deux sessions de rattrapages contre une seule en France (reportage RFI). Du coup, il me parait légitime de se questionner sur le niveau de la majorité de ces étudiants (pas la formation en elle-même)"

OUI, mais :
- la première session = « pour avoir de meilleurs notes » [c’est ainsi qu’elle s’appelle], est ouverte à ceux qui ont validé leur matières (notes supérieur ou égale à 5/10) mais qui veulent avoir une meilleure note, pour avoir un meilleur dossier, s’il veulent partir à l’étranger (où l’acceptation de leur candidature se fera, à l’issue de la 6ème année, sur dossier) ou s’ils veulent concourir pour obtenir une bourse au mérite (cf.1 un de mes précédents posts)
- la deuxième session = "vrai" session de rattrapage ; pour ceux qui n’ont pas validé leur(s) matière(s) - note inférieure à 5/10 à la matière
A lire : http://www.umfiasi.ro/examene/Documents/Metodologie_de_desfasurar...

Tout dépend donc in fine de la façon dont on présente les choses : il y a bien 2 sessions dite « de rattrapage », mais qui ne recouvrent pas la notion de ce qu’est une session dite « de rattrapage » en France. Des mots et expressions apparemment identiques d’un pays à un autre peuvent désigner en réalité des concepts différents !
Cela me rappelle une photo parue il ya une quarantaine d’années dans la Pravda, illustrant un article qui disait que les gens faisaient la queue en France pour acheter du pain (sous-entendu : il y a de graves difficultés économiques en France), et qui illustrait le propos effectivement de la photo d’une très longue queue devant une boulangerie à Paris ! Mais en y regardant de plus prés, on voyait que c’était une queue devant une des boulangeries Poilâne, au plus fort du succès de ces boulangeries « de luxe » …
Cela me rappel aussi un des posts de ce forum, où un intervenant essayait de faire sous-entendre que le niveau en Roumanie devait être « bien bas », car, écrivait-il, « il suffit d’avoir 5 pour valider ». Mais il oubliait de préciser que c’est de 5/10 qu’il s’agissait (et non de 5/20, comme ce qu’il écrivait précédemment pouvait le laisser à penser).

Pour revenir au problème du marché des prépas, je ferai remarquer une nouvelle fois qu’il est essentiellement nourri par le je-m’en-foutisme d’une partie des professeurs qui mitraillent leurs cours en amphi sans donner de supports complets et qui renvoient paître les tuteurs leur demandant conseils pour les qcms qu’ils préparent.

OUI, je suis totalement d’accord avec ce point.

"Enfin, je relativiserais le rôle des prépas. …. La différence statistique de réussite au concours est, à mon avis, un biais de sélection"

OUI, je suis là encore totalement d’accord avec ce point.

Vous comprenez maintenant pourquoi je trouve ridicule de mettre au même niveau l’obligation de payer 5000€ par an pendant tout le cursus et choix de payer ou non 2000€ (prix des prépas sur ma ville) seulement la première année pour une utilité tout à fait relative ?

OUI, c’est effectivement ridicule de mettre au même niveau le fait « de payer 5000€ par an pendant tout le cursus et choix de payer ou non 2000€ (prix des prépas sur ma ville) seulement la première année pour une utilité tout à fait relative », car cela ne recouvre pas les même choses ni les mêmes finalités.

Payer 5 000 € par an, c’est payer le prix (à mette en regard du coût)) d’une formation de bon niveau, avec un encadrement professoral correct (nombre d’enseignants rapporté au nombre d’étudiants) - voir --> http://www.umfiasi.ro/organizare/Documents/Rapoarte%20CEAC/ceac%20final%2018%20dec%202013.pdf.

Payer 2 000 € pour une prépa en première année, c’est payer auprès d’une boite privée ce que la Fac devrait faire, elle et elle seule ….
Top
Karius
Externoïde

Messages : 46
Enregistré : 05/01/2013
Posté le 11/03/2014 à 17:19 puis édité 1 fois notnew
Je pensais que ce sujet était dédié aux collocations pour les candidats en roumanie ? smilies

Bon moi je sort de ce sujet ^^
Top
Malikemal
Chef des sévices

Messages : 361
Enregistré : 17/03/2013
Posté le 11/03/2014 à 17:38 notnew
Ca a tourné à la publicité pour la Roumanie ...
_____
Promotion R.T.H. Laennec
Tuteur de MEAG
Responsable Ronéo FGSM2
Top
Karius
Externoïde

Messages : 46
Enregistré : 05/01/2013
Posté le 11/03/2014 à 17:50 puis édité 1 fois notnew
Ca a tourné à la publicité pour la Roumanie ...

lol +1
Avec la nouvelle admission direct en P2 (pas la passerelle mais la nouvelle qui va être mise en place en septembre), il y aura moins de candidats en Roumanie je pense.

Bon faut que j'arrive a me désabonner de ce sujet... Je reçoit toujours les mails smilies


edit : trouvé smilies Plus de mail smilies
Top
Opefipru
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 15/06/2014
Posté le 15/06/2014 à 01:30 notnew
Salut Tim, Je vais surement allez en Roumanie l'année prochaine je suis dans le même cas que toi et je cherche quelques renseignement et un colocataire =) je m'appelle Tom et j'ai 21ans, contact moi si tu es intéressez !
Top
Timy01
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 02/02/2015
Posté le 02/02/2015 à 14:37 notnew
Salut à tous, je suis actuellement en première année de médecine vétérinaire en Roumanie, à Bucarest. Pour plus d'infos:
- timo.bouvier@hotmail.fr
Top
Aller en haut • 56 réponses • 3 pages • 1 2 3
livreslivrescontactspublicationstwitter