logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[sf] Passerelles entre professions médicales

Aller en bas • 103 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
-shanga-
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 29/03/2006
Posté le 31/05/2008 à 07:21 notnew
up up!!
Je fais remonter -encore- smiliessmilies
je vois qu'il n'y a rien de nouveau... au contraire...
De mon côté j'ai fait un autre bébé... et je rêve toujours de reconversion professionnelle!!!
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 01/06/2008 à 16:58 notnew
Pour une lueur d'espoir.... Dans le rapport Bach, ont été envisagées, au-delà de la première année commune aux études médicales et pharmaceutiques, les passerelles entre ces filières. Les diplômés d'une de ces filières pourraient prétendre à l'entrée en L3 des 3 autres filières... donc sage-femme y compris, dans les deux sens ! Certes, ce n'est encore qu'à l'état de rapport ; mais il résulte d'une forte volonté du ministère de l'enseignement supérieur, et les changements sur la P1 vont être appliqués, donc au fur et à mesure de l'élaboration en LMD les recommandations pour les passerelles ont de bonnes chances d'être suivies. Même si malheureusement ça ne nous donne pas de date butoir non plus.
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
-shanga-
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 29/03/2006
Posté le 01/06/2008 à 21:48 notnew
Merci beaucoup pour ton message smilies
Avec beaucoup d'espoir, ça me laisse une chance... d'ici à ce que mes enfants soient un peu plus grands smilies
Mais bon je serai une vieille vieille dinosaure smilies, est-ce que ça marchera??
Top
klaktonclown1
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 209
Enregistré : 31/07/2005
Posté le 02/06/2008 à 14:05 notnew
News d'ici : je ne perds tjs pas espoir non plus et suit les différents rapports.
Je bosse depuis 2 ans maintenant, 2 années cahotiques professionnellement, alors en attendant la suite on espère aussi faire notre premier...
Bon courage Shanga, et qui sait, on se retrouvera un jour peut-etre sur les bancs de l'école !
_____
"Un fou n'est-il pas une minorité réduite à un seul homme ?"
G. Orwell

Top
-shanga-
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 29/03/2006
Posté le 02/06/2008 à 21:32 notnew
comme on se retrouve smilies;-)
je croise les doigts pour les petites graines smilies
Top
inroe
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 52
Enregistré : 20/02/2006
Posté le 02/06/2008 à 22:06 notnew
bonjour,
dinosaure aussi, je "bosse" également depuis 2 ans, mais le diplome vient petit à petit en vue puisque la sncf me connaît bien sur le trajet paris lille... qui me mène en Belgique. J'aurais bien aimé aussi les propositions du rapport, surtout celle qui prévoit la passerelle pour les docteurs en d'autres matières que médecine... C'est comme souvent qu'on doit être content pour ceux et celles qui arrivent après nous (sincèrement, j'aurais préféré la formation française)...
Encore une année (lourde pour ma petite aussi qui vient toujours avec moi) et je reprofiterai de nouveau de la vie et de mes enfants (parce que chaotique je sais exactement ce que cela veut dire).

inroe
_____
ça y est, je travaille pour de vrai!
Top
-shanga-
Jeune Carabin

Messages : 16
Enregistré : 29/03/2006
Posté le 02/06/2008 à 22:26 notnew
coucou,
quel est ton parcours, si ce n'est pas trop indiscret?
Top
inroe
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 52
Enregistré : 20/02/2006
Posté le 03/06/2008 à 22:14 notnew
Bonjour,
pas de souci, c'est pas secret! Alors j'ai une maitrise en Biologie puis un Doctorat en Biotechnologie, soit Bac + 8... Pour la première année en Belgique j'ai pu bénéficier des équivalences pour 1/3 des matières environ, cette année pour génétique et embryologie, l'année prochaine pour l'option de choix et j'ai à faire un mémoire allégée. Mais bon, je dois mettre les bouchées doubles pour mes stages pour essayer de combler les trous le plus possible...

inroe
_____
ça y est, je travaille pour de vrai!
Top
iznogoud2
Ministre de la Santé

Messages : 954
Enregistré : 08/02/2005
Posté le 06/06/2008 à 02:50 notnew
Pour avoir ma meilleure amie sage-femme en France et sortir d'un stage de gynéco-obst à bruxelles je suis étonné par la différence de l'exercice de cette profession entre les 2 pays, où d'un côté c'est une profession médicale qui gère énormément de choses, et d'un autre plus du paramédical spécialisé. ça ne pose pas trop de problème pour quelqu'un qui veut venir exercer en france après des études en belgique?
_____
Médecin-Assistant en Chirurgie
Words of a surgeon : for everything u do, think twice, cut once.
Ancien conseiller facultaire médecine à l'AGL
Chirurgien-dentiste à la retraite
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 06/06/2008 à 10:12 notnew
Ouh là là iznogoud, tu viens de déterrer la hache de guerre... A l'avance, tout le monde est prié de rester correct !

Mon avis : ça dépend beaucoup de la façon dont a été suivi le cursus. Quelqu'un qui est resté en Belgique et s'est formé uniquement de cette façon là risque de ne vraiment pas être capable de faire le travail d'une sage-femme française. Mais il y en a parmi les gens qui partent faire leurs études là-bas qui ne se voilent pas la face, et préparent leur retour en France tout au long de leurs études, notamment en faisant un maximum de stages en France, et en rattrapant de leur coté les lacunes théoriques de leur programme.
De même, il faut choisir judicieusement son premier lieu d'exercice : je pense qu'il est beaucoup plus raisonnable de commencer dans des structures de bonne taille, et de niveau 2 ou 3, pour avoir l'occasion de travailler sur la pathologie, et être en permanence entourée d'une équipe qui a une expérience à transmettre, et qui peut prendre le relais si vraiment on est dépassé. Commencer dans un petit niveau 1, parce que c'est là qu'il y a moins de patho, c'est pas logique : parce qu'effectivement il y en a moins, mais quand ça arrive, faut se démerder tout seul le temps que les autres arrivent, et quand certains réflexes n'ont pas eu l'occasion d'être acquis, ça peut être vraiment limite.
Dans ces conditions, quelqu'un qui a fait plein de stages en France et qui a choisi une mater adaptée peut je crois attraper le coup en quelques mois. Après, ça reste une question de capacités personnelles : les écoles françaises lâchent dans la nature leurs lots de boulets aussi...

Il paraît aussi qu'il y a pas mal de différences entre les écoles, mais ça, ceux qui font leurs études là-bas en parleront mieux que moi.
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
kamjib
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 168
Enregistré : 19/01/2008
Posté le 06/06/2008 à 10:20 notnew
et bien voilà enfin une réponse modérée qui mettra tout le monde d'accord!;-)
_____
amandine...carpe diem

vos enfants ne sont pas vos enfants,ils sont les fils et les filles de l'appel de la vie a elle meme...
khalil gibran "le prophète"
Top
iznogoud2
Ministre de la Santé

Messages : 954
Enregistré : 08/02/2005
Posté le 06/06/2008 à 15:16 notnew
Effectivement jolie maîtrise des questions polémiques ! En fait leur théorie ici c'est qu'il y a un certain nombre de cas pathologiques qui ne peuvent être prévus à l'avance (comme une dystocie des épaules ou une souffrance foetale aigue par circulaire), et que le médecin doit faire chaque accouchement de manière à être tout de suite là pour enchainer en cas problème. Le truc c'est de dire que s'il y a un problème, on perd un temps précieux à attendre que l'obstétricien arrive.
Je me demandais en france quelles sont les situations dystociques que vous gérez (mon amie m'a dit qu'il y avait un manque de formation à ce niveau), et si pourquoi on n'augmenterait pas encore d'un cran vos compétences en gérant tout même le pathologique, si c'est mieux pour les patientes?
_____
Médecin-Assistant en Chirurgie
Words of a surgeon : for everything u do, think twice, cut once.
Ancien conseiller facultaire médecine à l'AGL
Chirurgien-dentiste à la retraite
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 06/06/2008 à 23:22 notnew
En fait, on gère le pathologique non-chirurgical... En cas de dystocie des épaules, par exemple, nous sommes aptes à faire les manoeuvres nécessaires (même parfois plus avec nos petites mains qu'un obstétricien aux grandes paluches smilies) ; s'il y a eu souffrance foetale et que le nouveau-né doit être réanimé, nous pouvons le faire ; s'il y a une hémorragie de la délivrance, nous pouvons démarrer une prise en charge efficace. Dans ces deux derniers cas, nous sommes capables de gérer la situation dans l'attente d'une équipe plus complète s'il y a lieu (récupération rapide, on a géré tout seul ; maintien de la situation pathologique, on appelle du renfort et on gère en attendant)

Les cas où nous avons besoin absolument de l'obstétricien dès le départ sont les extractions instrumentales et les césariennes. Il est vrai qu'il existe de rares (heureusement !) cas où entre l'apparition de l'indication et le geste devrait ne s'écouler que quelques minutes, et si l'équipe n'est pas sur place, cela pose problème, mais il ne s'agit pas seulement de l'obstétricien, parce va faire une césar sans anesthésiste ! Dans la majorité des cas où le geste de l'obstétricien est nécessaire, l'indication se laisse supposer devant des symptômes d'apparition et de gravité progressives : à la sage-femme donc de gérer la situation en fonction de la proximité ou non de l'équipe. On appelle pas au même moment quand les médecins dorment dans le bâtiment et quand ils sont chez eux...

Mais la notion d'équipe est fondamentale, comme je le disais notamment pour la césar ; donc une augmentation de nos compétences (extractions instrumentales par exemple, comme il a déjà été suggéré) au delà de ce que nous pouvons déjà faire n'a pas vraiment de sens, puisque cela ne dispenserait pas d'une équipe complète (à moins d'envisager de remplacer aussi les anesthésistes, les IADE, les IBODE...), et aboutirait nécessairement à un temps consacré à nos compétences propres moindre. Car si nous devons gérer l'ensemble de la pathologie, qui s'occupera de la physiologie, de l'accompagnement ? Voilà pourquoi la répartition actuelle des compétences me semble telle qu'elle est judicieuse (telle qu'elle est dans la théorie, parce que pour la pratique quotidienne c'est un poil plus compliqué).
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
iznogoud2
Ministre de la Santé

Messages : 954
Enregistré : 08/02/2005
Posté le 06/06/2008 à 23:30 notnew
Ouais c'est quand même très complet comme exercice smilies mais tout cela je le savais déjà plus ou moins, de fait je pensais surtout aux accouchements instrumentés (forceps, ventouse)
_____
Médecin-Assistant en Chirurgie
Words of a surgeon : for everything u do, think twice, cut once.
Ancien conseiller facultaire médecine à l'AGL
Chirurgien-dentiste à la retraite
Top
inroe
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 52
Enregistré : 20/02/2006
Posté le 07/06/2008 à 17:29 puis édité 1 fois notnew
Get72, moi aissi je suis tout à fait d'accord avec ce que tu écrivais sur la différence France Belgique. J'espère déjà rattraper un peu en faisant 90% de mes stages ici, je ferai des vacations d'aide soignante dans un (petit, 1200 naissances/an) niveau 2 où en fait je doublerai la sage-femme en salle de naissance, me laissant ainsi l'occassion de m'approprier plus les gestes de base pour plus pouvoir me concentrer sur le reste après en stage ET je sais que je n'aurai pas fini les études en recevant mon diplome. Côté premier lieu de travail, je ne sais pas où je ferai mes premières vacations mais j'espère que j'aurai l'occasion de travailler en salle dès le début, vu que les sf françaises se voient déjà souvent en suite de couches (je pense qu'en région parisienne travailler en niveau III dès la sortie d'une école belge est une illusion....).
Les sages femmes belges aussi sont aptes à faire les gestes pour les dystocies d'épaule, nous l'apprenons, puisque cela arrive en Belgique également que le docteur n'est pas sur place et que l'expulsion va plus vite que prévu... (même si en général en cas de dystocie cela tardera un peu l'expulsion), pas question de laisser bébé mi sorti jusque l'arrivé de l'obstétricien évidemment.
Je ne sais pas pour les forceps, mais on ajoute quand même un risque aussi... je ne suis pas du tout prète à le prendre, moi!
_____
ça y est, je travaille pour de vrai!
Top
orga tutorat
Interne

Messages : 116
Enregistré : 04/10/2007
Posté le 21/06/2008 à 12:26 notnew
Bonjour à toutes, je me pose beaucoup de questions en ce moment et je voulais savoir si après une 3ème année de médecine on pouvait revoir son choix de P1 et intégrer une école de sage femme?
est-ce possible ou est-ce que je peux oublier tout de suite cette option?
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 22/06/2008 à 01:55 notnew
Bonjour à toutes, je me pose beaucoup de questions en ce moment et je voulais savoir si après une 3ème année de médecine on pouvait revoir son choix de P1 et intégrer une école de sage femme?
est-ce possible ou est-ce que je peux oublier tout de suite cette option?

Il t'aurais suffit de lire les messages précédents pour avoir ta réponse... Non, D1->esf1, ça n'existe pas et n'existera a priori pas ; la passerelle discutée actuellement serait diplômé en médecine -> esf2
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
MarieRouge
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 29/07/2008
Posté le 20/11/2008 à 13:52 notnew
Il t'aurais suffit de lire les messages précédents pour avoir ta réponse... Non, D1->esf1, ça n'existe pas et n'existera a priori pas ; la passerelle discutée actuellement serait diplômé en médecine -> esf2

Bonjour à tous,

je suis comme certain(e)s d'entre vous dans le cas délicat d'impossibilité de reconversion vers SF (à priori) smilies. J'ai un doctorat en physique, avec demande d'admission directe en D1 possible, mais réorientation souhaitée vers SF.
Vis à vis du dernier message posté dans cette discussion, qu'entends-tu Caroline par "diplômé en médecine"? Ca veut dire qu'il faudra aller jusqu'à la fin du deuxième cycle de médecine avant de pouvoir éventuellement passer en ESF2? smilies

qu'en est-il de la mise en place du système LMD pour les études de SF?
_____
Marie
Top
klaktonclown1
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 209
Enregistré : 31/07/2005
Posté le 01/12/2008 à 16:24 notnew
Voici un texte de loi qui peut t'intéresser :

Ce n'est qu'un projet de loi, donc on se fait pas de films ! (je rappelle que j'ai ouvert ce poste il y a 3 ans, 4 ans que j'attends une passerelle potentielle... Et bien au moins mes études sont financées !)

" Des candidats, justifiant notamment de certains titres ou diplômes, peuvent être admis en deuxième année ou en troisième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou en première année d'école de sage-femme"

A noter pour les dentistes, médecins (et je sais que ça intéresse certains !), qu'une passerelle médecin/dentiste/pharma vers esf1 est envisagée, de même pour les SFs une passerelle SF vers D1 ou 3è année d'odonto/pharma.
Voili voilou
_____
"Un fou n'est-il pas une minorité réduite à un seul homme ?"
G. Orwell

Top
chibouki
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 382
Enregistré : 15/04/2004
Posté le 01/12/2008 à 19:31 puis édité 1 fois notnew
edit (message vide?)
_____
ex ESF traumatisée
Top
Aller en haut • 103 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
livreslivrescontactspublicationstwitter