logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Réaction sur l'article des DO mars 2007 concernant la mobilisation...

Aller en bas • 2 réponses
sage-nico
Ministre de la Santé

Messages : 710
Enregistré : 12/07/2006
Posté le 07/03/2007 à 17:43 notnew
Aux administrateurs ANESF et au bureau national :

Bonsoir

Nos enseignantes sont venues nous montrer l'article paru dans le DO de ce mois ci (n°358 - mars 2007) sur notre mobilisation avec colère et rancoeur...

Je l'ai découvert en même temps qu'elles. Cette article signé ANESF reprend en partie (et c'est bien le problème) le dossier qui nous avait été soumis il y a quelques semaines. Je l'ai lu trop rapidement comme d'autres je suppose et il aurait fallu réagir.

Le début de l'article résume nos demandes et un encart entier reprend cette partie du dossier (p.6 pour être exacte) :

A ce jour, les écoles hospitalières, n’offrent pas aux enseignants les outils leurs permettant d’insuffler aux étudiants, donc aux futurs professionnels, une véritable dynamique de remise en question de leurs pratiques et de prise de conscience de l’intérêt et de la nécessité d’être acteurs de l’évolution des connaissances dans son propre domaine.

L’accès à des structures de recherche (laboratoires…) et l’acquisition d’outils de recherche nous permettraient de soutenir cette dynamique.

Les enseignants doivent, avoir la possibilité de mêler une activité de terrain, de recherche et de formation.

Malheureusement, le statut actuel des formatrices, leur interdit toute activité clinique indépendante de celle exercée dans le cadre de la formation des étudiants.

Malgré de nombreux obstacles et à la suite de leur cursus initial, de plus en plus de sages-femmes s’engagent dans d’autres cursus universitaires.



Ainsi, on ne leur donne ni l’obligation ni les moyens de nous transmettre des connaissances à la pointe du savoir. De plus, les intervenants qui nous forment dans les autres disciplines (droit psycho…) sont choisis arbitrairement et leur sélection n’a pas les exigences apportées par l’Université….



Les écoles ont une unique mission de formation, quand l’université revêt une double mission de formation et de recherche.



Par ailleurs les exigences définies pour devenir « sage-femme formatrice » et non « enseignante », sont loin d’être à la hauteur de celles que revêt l’université : une année d’école de cadres, à Dijon, avec une partie seulement, réservée à la pédagogie. Ces modalités, tant l’éloignement forcé de son lieu d’habitation que le contenu de la formation, n’attirent pas nécessairement, et en tout cas ne sélectionnent pas forcément, les professionnels les plus compétents en enseignement.



Nous sommes extrêmement attachés à la formation clinique qui nous permet d’exercer pleinement, dès l’obtention du diplôme, toutes les compétences attachées à la profession. Ainsi, et par cette formation clinique, le cursus de sage-femme s’intègre totalement dans la dynamique professionnalisante actuelle de l’Université. Nous souhaitons conserver, voir améliorer, le suivi de l’acquisition du savoir faire et du savoir être professionnel sous la forme d’un tutorat et d’un accompagnement personnalisé.

Nous sommes bien conscients que tous les étudiants ne se destinent pas à des parcours de recherche, mais il est indispensable de les baigner dans cette culture qui est l’essence même de la médecine moderne.


"Ainsi...". Ce paragraphe sous-tend que la formation actuelle ne nous permet pas d'exercer correctement notre future profession ("Ainsi, on ne leur donne ni l’obligation ni les moyens de nous transmettre des connaissances à la pointe du savoir."). Cela remet en question l'ensemble de la profession qui est issue de ce cursus et donc rend inapte à exercer toute SF actuellement en exercice !

Le fait que certains enseignants soient choisis arbitrairement, elles ont fait le raccourci qu'ils l'étaient tous et que donc c'est l'ensemble de la formation qui n'est pas à la hauteur.

Le paragraphe sur l'école des cadres présente nos enseignantes comme de totales incompétentes totalement incapables de nous enseigner quoi que ce soit puisque non universitaires...
Et je comprend leurs réactions qui a été qu'elles se portaient en faux fasse à ce constat. En cela, nos enseignantes vont probablement demander leur radiation de membre de notre asso' locale considérant que l'AESFB cautionne ces propos. De plus, puisque soit disant incapables de nous apporter quoi que ce soit et n'ayant pas " les outils leurs permettant d’insuffler aux étudiants, donc aux futurs professionnels, une véritable dynamique de remise en question de leurs pratiques et de prise de conscience de l’intérêt et de la nécessité d’être acteurs de l’évolution des connaissances dans son propre domaine. L’accès à des structures de recherche (laboratoires…) et l’acquisition d’outils de recherche nous permettraient de soutenir cette dynamique."

Elles ont décidé de ne plus nous guider dans nos mémoires (que nous rendons d'ici la fin de semaine !) et de ne pas nous aider (nous DP2) dans la préparation de notre soutenance orale.

Les SF enseignantes de Baudelocque ne seront probablement pas les seules à avoir cette réaction.

L'AESFB a, à plusieurs reprises (au cours des manifestations, CA et lors de l'AG de Reims), avertit sur la forme à employer (ou plutôt ne pas employer !) dans nos revendications notamment en ce qui concerne la formation initiale actuelle. Nous considérons que bien celle-ci, certes pas idéale et ne demandant qu'à être améliorée, ne peut-être remise aussi ouvertement et complètement en question.
L'AESFB déplore un tel incident et exprime officiellement son désaccord concernant ces propos.


Pour l'AESFB,
Nicolas DUTRIAUX (préz').
_____
sage-nico


Top
KICK
Chef de pique-nique

Messages : 179
Enregistré : 11/08/2006
Posté le 08/03/2007 à 22:31 notnew
oula si on comence a s'embrouiller avec nos formateur.. onest dans la ..
_____
"1+1=dieu donc dieu existe !!!
1+1+1+1+1=5 donc On a un Master en sage femme !!"
disait Jesus
dommage kil ni yai ke des juda au gouv !!
Top
chocoBN
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 89
Enregistré : 03/09/2006
Posté le 18/04/2007 à 23:11 notnew
je sais que j'arrive après la bataille (il est vrai que celà fait un petit moment que j'étais absente de ce forum ) mais juste à titre d'info, kik, y a pas qu'à paris que ça à bougé au niveau des moniteurs ! chez nous, à lyon il y a également eu de vives réactions mais comme seule ma promo était en cours (eh oui c toujours les futurs diplômés qui trinquent chez nous)les répercussions de cet article témoignant d'un manque de respect total (bien que très juste dans le fond) ne sont retombés que sur nous, à quelques semaines de rendre le mémoire ! l'article est pour info, accroché au fond de notre salle si d'autres esf avait la curiosité de lire son contenu !
_____
chocoBN

"l'homme sage apprend de ses erreurs, l'homme plus sage apprend des erreurs des autres" Confucius
(le ministère ferait bien de s'en inspirer.....vive le MASTER SF)
Top
Aller en haut • 2 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter