logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Sujet qui fache.....

Aller en bas • 102 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
YMCA
Doyenne (espèce rare)

Messages : 638
Enregistré : 21/07/2004
Posté le 09/02/2008 à 21:36 notnew
Ca n'a strictement aucun intérêt.
On ne fais pas des études médicales pour faire des lits.
Je les fais pour poser un diagnostic, donner la conduite à tenir et traiter la pathologie.
Et ta patiente qui rompt la poche des eaux, mouille ses draps pour diverses raisons et avec divers liquides pendant que les AS sont occupées quelques part tu la laisses comme ça et pars de la chambre en passant le temps qu'il aurait suffit pour refaire le lit à chercher les AS. AS qui devront stopper ou finir ce qu'elles sont entrain de faire pour arriver jusqu'à la patiente qui aura bien baignée parce que bouh, ce n'est pas médical de faire un lit.

Mais en fait je suis bête hein, je pensais qu'on faisait des études médicales pour soigner/prendre soin des gens, et que ne pas les laisser mariner dans leur pisse ou autre c'était quand même le plus élémentaire dans la prise en charge d'un patient.

[Edité le 09/02/08 par YMCA]

[Edité le 09/02/08 par YMCA]
_____
SF
Top
sage-nico
Ministre de la Santé

Messages : 710
Enregistré : 12/07/2006
Posté le 10/02/2008 à 14:00 notnew
je pensais qu'on faisait des études médicales pour soigner/prendre soin des gens, et que ne pas les laisser mariner dans leur pisse ou autre c'était quand même le plus élémentaire dans la prise en charge d'un patient.

A priori pas pour tout le monde...
_____
sage-nico


Top
Mac Roberts
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 69
Enregistré : 10/03/2007
Posté le 10/02/2008 à 14:38 notnew
Il y a un juste milieu pour tout.
_____
"En médecine comme en amour, ni jamais, ni toujours."
"La guerre est la seule véritable école du chirurgien." Hippocrate
"Je passerai ma vie et j'exercerai mon art dans l'innocence et la pureté." Hippocrate
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 10/02/2008 à 21:42 notnew
Ca n'a strictement aucun intérêt.
On ne fais pas des études médicales pour faire des lits.
Je les fais pour poser un diagnostic, donner la conduite à tenir et traiter la pathologie.

Et ben t'iras travailler dans un bon gros niveau 3, avec tout le personnel qu'il faut pour faire ça à ta place. Mais c'est normal que tu touches à toutes les possibilités pendant tes études, et dans des maters plus petites, les lits, tu les faits aussi, voilà. On ne dispense pas les gens qui veulent faire de l'accompagnement global à domicile de faire leur stage hospitaliers, et ça marche dans les deux sens.
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
sage-nico
Ministre de la Santé

Messages : 710
Enregistré : 12/07/2006
Posté le 11/02/2008 à 00:29 notnew
On peut aussi travailler en type III et aider à faire des lits ou une petite toilette ! Ca n'a jamais tué personne !
_____
sage-nico


Top
chibouki
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 382
Enregistré : 15/04/2004
Posté le 11/02/2008 à 18:23 notnew
je pensais qu'on faisait des études médicales pour soigner/prendre soin des gens, et que ne pas les laisser mariner dans leur pisse ou autre c'était quand même le plus élémentaire dans la prise en charge d'un patient.

A priori pas pour tout le monde...

Ouais, moi je dis que vous mélangez tout!

On parlait des TP inintéressants sur la réfection de lit. Que l'on pourrait très bien apprendre à le faire lors des stages.
Et vous réussissez a transformer le sujet en "vision de la profession" (sous-entendant que si on trouve ca long, 2 heures pour apprendre a changer un lit, on est moins bien que vous...)
_____
ex ESF traumatisée
Top
Tama
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 6130
Enregistré : 06/08/2002
Posté le 12/02/2008 à 00:07 notnew
en + on se marre bien avec les AS !!! elles étaient super sympas lors de mon stage d'initiations aux soins infirmiers (les IDE aussi sauf une psychopathe) !!! nan vraiment, j'adore les AS surement grace à ce stage sinon je ne saurais pas à quel point elles font un boulot difficile pour quasiment aucune reconnaissance (si ce n'est celle des patients) ! j'ai un peu + de mal avec certaines infirmieres depuis que je suis externe ("tiens l'externe, t'as ça ça ça à faire"... oh laissez-moi arriver et puis l'ECG ce n'est pas uniquement de ma compétence... bref...), mais avec les AS jamais de soucis ! et pourtant elles m'ont bien charriée en P2, car comme elles disaient "ça se voit que tu dois pas faire souvent ton lit" smiliessmiliessmilies

cela dit, je ne sais tjs pas faire mon lit depuis... smilies et pour les toilettes, je ne faisais pas trop les toilettes intimes car je n'avais pas assez de dextérité et je ne connaissais pas les règles d'hygiene de base pour le faire sans que ce soit néfaste pour le patient tant sur le plan de la douleur que sur le plan infectieux... j'aidais donc surtout pour mobiliser les patients.

bref, j'ai rien appris de technique, mais ça fait découvrir le métier de ses futurs collègues !

ah si ça apprend un truc ce stage aussi : qu'on trouve pleins de renseignements intéressants sur un patient dans le cahier infirmier +++

[Edité le 12/02/08 par Tama]
_____
Interne power !!!!!!
Top
sage-nico
Ministre de la Santé

Messages : 710
Enregistré : 12/07/2006
Posté le 12/02/2008 à 13:34 notnew
Et puis en salle il faut savoir se mettre les AS/AP dans la poche ; Rien de bien sorcier. Tu mets tes papiers à la poubelles, tu fermes les sacs poubelles et tu enlèves les draps des tables d'accouchement. C'est pas grand chose mais après elles te kiffent ! lol
_____
sage-nico


Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 12/02/2008 à 16:22 notnew
je pensais qu'on faisait des études médicales pour soigner/prendre soin des gens, et que ne pas les laisser mariner dans leur pisse ou autre c'était quand même le plus élémentaire dans la prise en charge d'un patient.

A priori pas pour tout le monde...

Ouais, moi je dis que vous mélangez tout!

On parlait des TP inintéressants sur la réfection de lit. Que l'on pourrait très bien apprendre à le faire lors des stages.
Et vous réussissez a transformer le sujet en "vision de la profession" (sous-entendant que si on trouve ca long, 2 heures pour apprendre a changer un lit, on est moins bien que vous...)

Je pense qu'il y a eu confusion : effectivement, sur le coup du TP, je pense qu'on est beaucoup à être d'accord que c'est pas vital (bon, OK, franchement inutile). Le problème de la vision de la profession se pose quand certains remettent en question le fait de pratiquer la réfection de lit tout court, avec une pointe de mépris qui, à titre personnel, me hérisse le poil...
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
midwifegirl
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 184
Enregistré : 14/01/2004
Posté le 21/02/2008 à 17:18 notnew
debile cette conversation j'ai pas fait sage femme pour faire des lits moins on en sait plus on fait chier pour rien desolée mais c'est comme en chez les nouveaux nés on nous prend la tete pour faire le lit dans le berceau non mais serieux qu'est ce qu'on s'en fout tant qu'il est au chaud vous pensez que les parents vont faire ca chez eux????on se prend la tete pour rien ici alors on fait croire aux gens qu'ils font des trucs supers importants mais c'est pas ca l'important. mieux vaut se concentrer sur la relation que sur des conneries de ce genre, et puis moi je m'en fous si je fais pas un lit militaire tant que les gens sont biens dedans.......
Top
mattie
Jeune Bizute

Messages : 3
Enregistré : 28/02/2008
Posté le 28/02/2008 à 16:16 notnew
Bonjour,

Je voulais juste répondre au message initiale et à deux ou trois autres réactions qui pour moi ne sont pas tout à fait correct.
Pour vous situer un peu je suis belge et j'y fait mes études pour devenir sage-femme.
Je suis tout à fait d'accord que dans les deux système belge et français il y a des dysfonctionnement mais quand on vient me dire qu'une sage-femme belge est moins capable qu'une autre ça a une légère tendance à m'irriter!
Comme beaucoup d'amies française qui font leur études avec moi on peur de ne pouvoir retourner travailler en France j'ai effectuer quelques recherches pour elle en comparant les deux systèmes! J'en suis arrivé a la conclusion, après avoir consulté des sage-femmes des deux pays, et comparer les études d'un point de vue exercice pratique et théorique, qu'en prenant deux nouvelles diplômées la seule différence qu'il existait était une différence de pratique! Car nous avons beaucoup moins d'heure de pratique durant nos études! Au point de vue théorique le niveau est sensiblement le même hormis le fait que la Belgique à une plus grande orientation vers la prise en charge émotionnelle de la patiente!
Je corrige également le fait, qu'en Belgique sage-femme est une profession médicale, avec droit de prescription depuis peu, échographie,...
Pour vous donner un exemple encore plus concrets j'ai parler avec des sage-femmes belge qui sont partie en mission humanitaire et qui donc sur le terrain étaient sans toute la sécurité des médecins qui pouvaient les entourées à l'hôpital et elles étaient tout aussi compétentes que leur consœur française.
Alors je peux très bien comprendre que vous trouviez cela injuste après cinq années que nous soyons considérée de la même façon mais je ne pense pas que cela doit être reprocher au sage-femme belge, parce qu'elles sont tout à fait compétentes.
Maintenant je peux vous dire que des sage-femmes qui choisissent ce métier par dépit (parce qu'elle n'ont pas pu faire médecine par exemple), je ne suis pas très sure qu'elle le fassent avec autant de passion et de dévouement! On reste quand même une profession la moins médicale possible, au service du bien-être de la maman, du bébé et du papa pour que ce merveilleux moment de vie reste un moment de bonheur pour toute une famille!
Top
sf5
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 78
Enregistré : 24/06/2007
Posté le 28/02/2008 à 17:24 notnew
nous aussi on a comparé, yen a meme qui ont fait leur mémoire là dessus (quand on était pas obligée de faire un memoire purement obstétrical ou médical) et ont comparé nos pratiques.
Et aux dernieres nouvelles vous n' etes pas formé pour les grossesses pathos, les épisio et pas mal de trucs. On va pas revenir là dessus 15 ans sur ce forum, va voir les autres discussions pour voir les arguments des uns et des autres.
_____
sage femme: 20% pediatre 40% obstrétrik 30% gynéco 5% autres médicaux 5% infirmerie: alors arrêtez de nous comparer aux infirmieres!


Top
Mac Roberts
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 69
Enregistré : 10/03/2007
Posté le 28/02/2008 à 21:02 notnew
Oui oui bien sur, comme on déjà dit sur ce forum, les Sfs Belges sont au même niveau que nous et elles sont meilleur au niveau émotionelle.
Il est vrai que le côté émotionel chez quelqu'un ça s'apprend.
Il est aussi vrai que les personnes qui partent en Belgique sont des sudoués et arrivent à faire en 2 ans ce qu'on fais en 4 ans, c'est pas nouveau.
Pareillement, on peut très bien quantifier le degré de passion et devouement chez deux êtres différents, c'est bien connu.
Quel belle leçon de vie tu nous donne là, merci.
Discussion stérile.
Bonne soirée.
_____
"En médecine comme en amour, ni jamais, ni toujours."
"La guerre est la seule véritable école du chirurgien." Hippocrate
"Je passerai ma vie et j'exercerai mon art dans l'innocence et la pureté." Hippocrate
Top
mattie
Jeune Bizute

Messages : 3
Enregistré : 28/02/2008
Posté le 28/02/2008 à 22:24 notnew
Je n'ai jamais dit que les étudiants qui venait ici étaient des surdoués! Mais je ne pense pas qu'ils soient des sousdoués si c'est ce que tu entends! Et puis si vous êtes si bien renseigné pourquoi pensez-vous que les études de sage-femme en Belgique c'est 2 ans? Jusqu'à nouvel ordre c'est 4 ans.
En ce qui concerne le côté "émotionnelle" bien sur que ça s'apprend, c'est un moment clé dans la vie d'une famille qui peut avoir un impact conséquent sur les années qui suivent et il faut savoir l'encadrer le mieux possible! Mais c'est vrai j'oubliais que les psychologue ne vont pas à l'école...
Il es bien facile de dire que nous ne sommes pas aussi performants que vous mais la seule remarque que les diplômées belges ont pu me faire ce n'est pas qu'elles ont commis des erreurs, ou qu'elles se sentaient moins compétentes mais tout simplement les aprioris que les équipes peuvent avoir sur elles! Ce qui a le dont de m'énerver parce qu'il arrive qu'on ne leur laisse même pas le temps de prouver ce qu'elle valent!
Top
mattie
Jeune Bizute

Messages : 3
Enregistré : 28/02/2008
Posté le 28/02/2008 à 22:28 notnew
Par contre s'il y existe des mémoires là-dessus je serais ravie de le lire. Peut-être que je découvrirai certaines choses.

Je sais très bien que les systèmes ne sont pas parfait ni le belge ni le français, mais je pense que c'est à chacun de prouver sur le terrain ce qu'il vaut et je suis persuadée que certaines sage-femme française sont bien plus performantes que certaines sage-femmes belges et inversement!
Top
LAENA
Externus-minus

Messages : 32
Enregistré : 30/08/2007
Posté le 02/03/2008 à 21:20 notnew
Oui oui bien sur, comme on déjà dit sur ce forum, les Sfs Belges sont au même niveau que nous et elles sont meilleur au niveau émotionelle.
Il est vrai que le côté émotionel chez quelqu'un ça s'apprend.
Il est aussi vrai que les personnes qui partent en Belgique sont des sudoués et arrivent à faire en 2 ans ce qu'on fais en 4 ans, c'est pas nouveau.
Pareillement, on peut très bien quantifier le degré de passion et devouement chez deux êtres différents, c'est bien connu.
Quel belle leçon de vie tu nous donne là, merci.
Discussion stérile.
Bonne soirée.

alors là je penses qu'il est utile de préciser quelques petites choses! le cursus qui permet de faire 2 ans, est celui qui se déroule à Lausanne en suisse et qui permet aux diplomées infirmières de voir leurs 3 années de formation reconnues et d'integrer un cursus plus court.Que d'amalgames dés qu'il s'agit d'équivalences!
je rejoins mattie dans ses dires! la compétence n'est pas une questions d'années de formation mais plutot de motivations, et d'années de pratiques!
Top
lola14
Jeune Carabine

Messages : 11
Enregistré : 18/12/2007
Posté le 04/03/2008 à 18:22 notnew
Vive mac roberts et sf5!!!
le coté emotionel ca s'apprend????1e nouvelle, et puis on sait tres bien que c'est 4ans d'etudes mais vous ne faites pas d'obstetrique avant la 3e année donc ca fait reellement 2ans...
ca devient penible ces conversations on ne va pas parler des dizaines de fois de ces sujets steriles.
vivement qu'on passe par le systeme lmd et que vous soyez aussi obligées de vous mettre au meme niveau ou alors de rester en france ou en belgique...il faudrait vraiment que tout le monde puisse avoir une formation equivalente.
Top
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 04/03/2008 à 19:37 notnew
lola14, tu es priée de rester correcte dans tes propos, l'agressivité n'est jamais la bienvenue dans un débat quel qu'il soit, et encore moins quand on vient juste de débarquer.


Je suis pour ma part convaincue que le "coté émotionnel", l'accompagnement des patientes, oui, ça s'apprend. Nous avons tous au départ des dispositions différentes à l'empathie et au soutien psychologique, et d'une ; et de deux, il y a des limites à savoir poser quand on est en position de soignant. Bien accompagner, ça demande un travail sur soi, et ce travail a besoin d'être encadré par les sages-femmes en stage, par des professionnels en cours, pour atteindre le meilleur positionnement possible, dans l'intérêt des patientes, mais aussi dans le nôtre, pour ne pas se laisser phagocyter par eux.
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
lola14
Jeune Carabine

Messages : 11
Enregistré : 18/12/2007
Posté le 07/03/2008 à 16:48 notnew
tout d'abord, je suis deja intervenue sur ce forum et je suis de loin ce qui s'y passe.
ensuite je ne pense pas que ce soit les sf qui t'apprennent ce genre de chose mais plutot des psy...et surtout la question n'est pas de ca parce que je pense que tout est une question de maturité, d'experience perso et de comment tu es concu psychiquement apres le reste je doute alors oui tu peux apprendre qq trucs mais bon.
et en ce qui concerne le debat je dis juste que mac et sf ont raison...apres chacun son avis et son experience faite avec les gens rencontrés.
tout ce qu'on peut leur souhaiter c'est que leur formation evolue, tout comme la notre d'ailleur qui n'est pas parfaite. Mais on ne peut pas dire que le niveau est comparable car on fait qd meme 2ans de plus
Top
elly10
Doyenne (espèce rare)

Messages : 554
Enregistré : 15/09/2006
Posté le 08/03/2008 à 09:58 notnew



Je suis pour ma part convaincue que le "coté émotionnel", l'accompagnement des patientes, oui, ça s'apprend. Nous avons tous au départ des dispositions différentes à l'empathie et au soutien psychologique, et d'une ; et de deux, il y a des limites à savoir poser quand on est en position de soignant. Bien accompagner, ça demande un travail sur soi, et ce travail a besoin d'être encadré par les sages-femmes en stage, par des professionnels en cours, pour atteindre le meilleur positionnement possible, dans l'intérêt des patientes, mais aussi dans le nôtre, pour ne pas se laisser phagocyter par eux.


"ensuite je ne pense pas que ce soit les sf qui t'apprennent ce genre de chose mais plutot des psy...et surtout la question n'est pas de ca parce que je pense que tout est une question de maturité, d'experience perso et de comment tu es concu psychiquement apres le reste je doute alors oui tu peux apprendre qq trucs mais bon."

+1 avec get 72, je pense que l'accompagnement, l'émotionel et la psy ça s'apprend... en partie. Je pense que l'on part toutes avec plus ou moins de capacités relationnelles, que l'on va apprendre à développer au cours de notre vie professionnelle... Et je pense avoir bien plus appris à ce niveau là auprès des SF, IDE, AS ou AP que des psy.... (ou en tout cas des cours que j'ai reçu)
C'est un "savoir-être" qui s'apprend, eh oui!
Top
Aller en haut • 102 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
livreslivrescontactspublicationstwitter